Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

[Event double face] Moment fort 3: Défaillances en chaînes

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 21 Mai - 17:57
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 444
Voir le profil de l'utilisateur


Moment fort 3: Défaillances en chaînes
Tout le monde

« Merci de bien lire les informations en bas du document »


À 17h00, la vaccination s'arrêta nette… le lot de vaccin suivant à été volé ! Du coup, on invita tous ceux qui faisaient la queue à regagner leurs quartiers ou à reprendre leurs activités normales. Isia était hors d’elle ! Sa colère était digne d’un dragon et immédiatement elle contacta le major Frei :
// MAJOR ! La cargaison de vaccin a été volé ! //

En conséquence, une liste officielle des personnes déjà vaccinées ce jour-même a été transmise au major Frei & Lieutenant Ford (cf liste briefing à jour) à 17h05.

Dans ce même temps, plusieurs personnes voulant rejoindre le major Frei en zone de commandement furent bloquées, les téléporteurs refusant de marcher (cf conséquence de la demande de Ford). La liste n’étant pas transmise à Herra au fil de l’eau, cela entraîne des bouchons. Surtout que le brave homme a du essayer de gérer un bug informatique avec les téléporteurs. Il n’a pas pu être vacciné en perdant beaucoup de temps. Ceux-ci sont réactiver normalement pour les personnes ayant eu le vaccins, à 17h30.

La réunion avec le major Frei était initialement prévue à 17h10. Cependant avec les dysfonctionnements des téléporteurs, plusieurs personnes furent bloquées et ne purent se rendre au rendez-vous, ou avec beaucoup de retard.

A 17h40, Le CODIR remarque (ils ne savent pas depuis quand ils sont bloqués) eut une défaillance sur les portes de leur bureaux. Les trois dirigeants sont actuellement bloqués dans le bureau d’Hoffman. L’homme contacta donc l’un des militaires pour les informés qu’ils étaient complètement bloqué. Après ils comptaient passer une nuit blanche pour les préparatifs et les derniers ajustements de la guerre et gérer les acheminement de matériel de l'Athena.

// Lieutenant Ford… les portes des bureaux administratifs sont bloquées. Nous sommes actuellement dans mon bureau avec aucun moyen de sortir //


Vous avez jusqu’au 28 au soir pour réagir et vous organiser
(c) DΛNDELION

Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mai - 14:20
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2406
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

La journée était passée à une vitesse ahurissante si bien, que Karola en oublia de déjeuner et vers 16h son estomac se rappela à son bon souvenir. La jeune femme carburait au café et pourtant, elle était parvenue à s’octroyer un petit moment de repos d’une demi-heure entre midi et deux.

En dehors de cela, la jeune femme ne ménageait pas sa peine pour coordonner les équipes déployées sur le terrain et qui veillaient à la sécurité, répondre aux différents appels qu’elle recevait et organiser la réunion dont elle avait annoncé le début après la fin des vaccinations, soit à 19heures. Malgré le contexte assez tendu, les choses se goupillaient plutôt bien, du moins jusqu’à ce que la voix d’Isia aigue lui vrille les tympans dans son oreillette. Il était 17heures et Karola arrangeait quelques détails dans la salle de briefing qui devait accueillir sa réunion.

Les vaccins venaient d’être volés, son cerveau assimila rapidement l’information. C’était une urgence qu’il fallait rapidement traiter.

// Si vous comptiez garder l’information secrète, Docteur, c’est raté. // Lui répondit Karola avec flegme. // Restait-il encore du monde à vacciner ?//
// Et si vos hommes faisaient leur travail correctement, on en serait pas là ! // répondit Isia l’envoyant clairement chier. // A peine 1.5/3 de la cité ! //

Karola pinça les lèvres. Isia était certainement aussi fatiguée qu’elle, elle ne tint donc pas compte de sa remarque sur ses hommes, cela aurait été contre productif. //Merci pour votre précision docteur. Je vais faire en sorte d’avoir accès aux vidéos de surveillance pour voir ce qu’il en retourne. En attendant, stoppez le processus et renvoyez tout le monde. Pouvez-vous également me transmettre la liste des personnes vaccinées ? //

// Je suis en train de noter les derniers noms. Vous l’aurez dans les minutes qui arrives. Vous me tiendrez au courant pour les vidéos de surveillance, il faut que j’étripes cette personne ! Les vaccins ne seront plus bons en plus ! Ils sont bien trop fragiles pour rester plus de trente minutes hors des glacières ! // Elle semblait très irritée, un peu trop même.

// Le docteur Wilde va se remettre immédiatement au travail et tout rentrera dans l'ordre. En attendant je vais demander à mes hommes de diriger tout le monde dans une zone de quarantaine afin d'éviter tout problème de fuite. Pourquoi ne pas en profiter pour souffler quelques minutes, docteur ? Je prends la relève ne vous en faites pas. //lui annonça tranquillement Karola en essayant de calmer un peu les ardeurs de la doctoresse.

// Bien sûr elle va se mettre au travail, la brave fille. Je me reposerais dans une semaine ! D’ici là, bon courage et on se tiens au courant major. // pas mieux aimable, mais moins agressif quand même.

// Bon courage à vous aussi, docteur. //conclut-elle à son tour en fermant le canal de communication.

Karola se permit juste le luxe de reprendre sa respiration avant de réactiver son oreillette et de contacter cette fois-ci le lieutenant Ford. Il fallait que les choses s’enchaînent rapidement.
// Lieutenant Ford, ici Frei. Le Dr Laurence vient de m'informer que le stock de vaccins vient d'être volé à l'infirmerie. Quelle est votre situation ?//

// Je venais aider à préparer votre réunion par les escaliers et en escalade, les téléporteurs semblent disfonctionner ! Vous voulez que je retourne voir à l'infirmerie ?//

Karola fronça les sourcils, intriguée par le fait que les téléporteurs ne fonctionnent plus, cela pouvait-il être l'œuvre des Morpheas ? // Qu'entendez-vous par "les téléporteurs semblent dysfonctionner" ? //

//On note des plaintes concernant des refus de fonctionner ou bien des erreurs de destination ! C'est un certain Herra et sa collègue qui sont chargés de ça ! Ont-ils passé la vaccination ? Normalement ils devaient y aller hier ! Je devrais peut-être faire un tour du côté du CODIR ? ...//

Un temps puis //Ah oui, dans le doute hier, j'ai fait une ronde des cachettes que seul un type comme moi ou pas humain pourrait squatter, j'y ai mis des petits pièges explosifs !//

Karola sentit ses mâchoires se serrer en entendant la dernière phrase du lieutenant, occultant le reste. // Des petits pièges explosifs ?// répéta t-elle craignant d'avoir mal entendu. //Et pour quelle raison je vous prie ? //

//Pour eviter la fuite d'un machin qui peux prendre la tronche de n'importe qui ! J'avoue que j'étais en pleine panique paranoïde suite a ce que je venais d'apprendre ! Maintenant ça ne semble plus si malin !//

// Vous avez pris cette décision sans même m’en parler, bien évidement que ça ne l’est pas, lieutenant Ford. // Trancha Karola avec un ton plein d’autorité.

// Le but est d’arrêter ces créatures et non pas de détruire la cité et des centaines d’innocents en essayant de le faire. // Elle eut soudainement une pensée pour le chat d’Hoffman, elle espérait que la pauvre bête n’était pas adepte de ce genre de cachette et se trouvait en sécurité en ce moment-même. Puis elle se ressaisit, elle avait une crise à gérer mais pas le temps pour gérer celle de paranoïa du lieutenant.

// Combien y'a-t’il de cachettes ? Sont-elles accessibles ? //

La jeune femme pinça à nouveau les lèvres, se retenant d’exprimer une colère similaire à celle du docteur Taylor Laurence. Ce n’était pas le moment de perdre son sang-froid.

//Pas par un autre humain que moi ! Mais je peux diminuer la puissance : le C4 est assez malléable ! Ce qui compte c'est le détonateur ! Je dirais une petite dizaine pas plus ! Vous voulez que je les désamorce ?//

// Si vous en croisez sur votre chemin, désamorcez-les. Je vais demander au sergent Mancini et au caporal McArty de diriger ceux qui ne sont pas vacciner de regrouper tout le monde au réfectoire en attendant d'obtenir davantage de vaccins et les vidéos de sécurité de l'infirmerie. Quant à vous, lieutenant, rejoignez-moi immédiatement en salle de réunion. Et ne faites pas de détour. // lui ordonna-t’elle froidement, contrariée. Le temps leur manquait et Ford ne pouvait pas se permettre d'aller crapahuter à droite et à gauche pendant que la réunion devait avoir lieu.

//A vos ordres Major ! Lieutenant Ford ! Terminé !//

Elle mit fin également à l’entretien et jeta un regard à sa montre. 17h05. Sans prendre le temps pour un peu de répit, elle réactiva son oreillette et contacta cette fois-ci le PC sécurité afin de demander qu’on lui transmette dans les plus brefs délais les images de surveillance de la journée de l’infirmerie de manière cryptée.


Ensuite, elle demanda qu’on fasse diffuser le message que la réunion qui devait avoir lieu à 19heures aurait finalement lieu dans cinq minutes, soit 17h10 et que la présence de tous les volontaires était fortement souhaitée. Puis il y eut un appel au Docteur Wilde lui permit d’informer cette dernière de la mauvaise nouvelle et de la nécessité qu’elle se remette rapidement au travail avec son équipe afin de fournir un nouveau stock de vaccins dans le cas où la cargaison n’avait pas été retrouvée. Entre temps, elle reçut la liste des personnes vaccinées jusqu’ici. Comme le lui avait dit Isia, elle était bien maigre par rapport au nombre total de personnes présentes sur la cité. Ses yeux parcoururent les noms dans un but bien précis et elle soupira de soulagement en voyant notamment ceux de certains de ses proches collaborateurs et collègues. Elle contacta d’ailleurs parmi eux le caporal McArty et le sergent Lawson, deux de ses hommes à la loyauté éprouvée et dont le binôme fonctionnait plutôt bien et leur donna pour mission de partir faire une enquête préliminaire sur le vol des vaccins et insista sur la discrétion à adopter.

Un nouveau coup d’œil sur sa montre lui indiqua qu’il était à 17h09, à présent, il ne lui restait plus qu’à attendre.

Patiente, malgré les contrariétés précédentes, le major Frei se tenait debout dans la salle de briefing qu’elle avait réservé afin que soient accueillis les volontaires vaccinés. Il n’allait pas s’agir d’une réunion comme on avait l’habitude de voir mais plutôt d’une réunion de crise. Il n’y avait donc pas de petits gâteaux, croissants, jus d’orange et toutes les commodités. Simplement des chaises et de quoi projeter des informations aux participants. Karola leur avait préparé un petit résumé de ce qu’ils savaient jusqu’à présent de ces fameux Morphéas et du danger qu’ils pouvaient représenter. Elle avait été un peu prise de court par l’avalanche de mauvaises nouvelles mais rien qui ne puissent l’ébranler. A présent, elle attendait dans la salle que tout le monde soit là.

Il était 17h15, et seulement une personne était présente. La 1ère classe Kennedy qui n’osait pas regarder le major et se tenait assise loin d’elle. Karola l’ignorait pour l’instant, préoccupée par cette information que Ford puis qu’Herra lui avait transmise, celle que les téléporteurs étaient défaillants et empêchaient donc les gens de venir. Et cela lui déplaisait fortement car ce temps perdu en faisant gagner à l’adversaire.


_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 21:00
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3: Défaillance en chaîne
Tout le monde
Cette histoire de vaccination prend une direction inattendue. Il y a encore quelques heures, on pensait tous se faire vacciner contre une maladie encore inconnue pour nous, mais quand j'ai commencé à entendre les gens s'énerver et poser des questions, j'ai rapidement compris que ce n'avait rien à voir avec une vaccination basique. Je n'aime pas quand les patrons nous cachent des choses comme ça et ce que j'aime encore moins, c'est quand quelques personnes sont dans la confidence... Quand on vit en communauté, surtout ici, quand on se bat pour une même cause, je pense qu'il faut faire en sorte de faire un bon travail d'équipe... mais encore une fois, ceux qui sont en bas de l'échelle et qui n'ont pas une importance quelconque se retrouvent mis de côté... Bref, alors que je finis d'attendre mon tour dans la file, je rumine en silence en espérant qu'ils finissent par comprendre que cacher des informations importantes n'est pas la chose à faire quand on veut que tout se passe bien. Je passe rapidement pour me faire piquer et après quelques tests, on estime que je suis saine. Saine pourquoi ? Je ne le sais pas encore. On me demande juste de continuer ma journée comme si de rien était et de me rendre à 17h10 à une réunion organisée par le Major Frei et le Lieutenant Ford. Mais allez faire comme d'habitude quand vous savez que quelque chose de pas normal se passe...

Personnellement, je ne sais pas ce qu'on fait ceux dans le même cas que moi, mais moi, j'ai tourné en rond le reste de la journée à fixer mon horloge dans l'espoir que l'heure allait passer plus vite. Et comme je n'ai pas réussi à faire quelque chose pour m'occuper, j'ai énormément cogité sur le départ d'Alek... là aussi je sens que cette histoire d'entraînement est une vaste blague... il ne manquait plus que ça.... C'est vers 16h20 que je décide de quitter mon bureau avec un objectif à accomplir avant de me rendre à la réunion... aller au quartier d'Alek et prendre son arme ainsi que quelques munitions... Avant de partir, il m'a dit où les trouver en cas de soucis et je me souviens que je lui avais même répondu en rigolant, qu'ici je ne craignais pas grand chose... si j'avais su... Comme je suis vaccinée et "clean" on me laisse circuler sans soucis et tant mieux, parce que là, je ne suis pas vraiment en état de pourparler avec les soldats... Il ne me faut pas longtemps pour prendre ce qu'il me faut dans le quartier du militaire et avant de sortir, je prend bien soin de glisser l'arme dans la ceinture de mon pantalon et de bien la cacher sous mon tee-shirt. Les munitions, elles, sont soigneusement rangées dans une petite poche. Une fois équipée, je prend la direction de la réunion et lorsque j'y arrive il est 17h20 et il y a déjà quelques personnes. J'entre et je me présente avant de prendre place.

"Je suis Norah Ayoun, on m'a dit de venir ici..."

 
code by FRIMELDA

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Mai - 21:16
avatar
√ Arrivée le : 22/01/2016
√ Messages : 969
√ Localisation : dans la galaxie Pégase


Dossier Top Secret
√ Age: 27 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3- défaillances en chaînes

Je venais d’apprendre les ennuis des téléporteurs et après avoir ordonné aux techniciens de se surpasser pour réparer ses avaries, j’optais pour la voie Ford de fuite en cité lantienne. À savoir l’escalade et le Parkour. Je grimpais depuis un moment quand je reçu un appel du Major : l’ayant mise au courant de nos ennuis techniques elle m’informa que la réunion serait avancée. J’en profitais pour lui dire l’existence de mon dispositifs anti-espion. On peut dire qu’elle ne le prit pas très bien. A la réflexion, elle n’avait pas tort ! Je demandais si elle voulait que j’enlève tout, mais faisant passer la réunion avant tout, elle me demanda juste de m’occuper de celles que je pourrais croiser en venant le plus vite possible. Puis il y eu un appel alamé de Miss Avalon : un type avait fait un esclandre et comme par hasard peu de temps plus tard les vaccins étaient volés ! Je lui enjoignais Fuller comme escorte et le Major y rajouta un autre soldat, White je crois !

Je sortit ma tablette et y affichai le plan de la cité je demandais un calcul de la voie la plus rapide pour rejoindre Frei en passant par le plus des cachettes piégées par mes soins. Le trajet affiché, je mis les bouchées doubles, je pu arriver parmi les premiers, juste avant que ne se présentent les candidats à la recherche mystère. Le Major me fixa du regard dès mon entrée et me fit signe de la rejoindre. Elle me chuchota un truc à l’oreille et je répondit sur le même mode : ” J’en ai enlevé la moitié environ, il doit en rester 4 ou 5 à d’autres niveaux !”, puis elle m’ordonna de rester à ses côtés, ce que, bien entendu, je n’osait pas contredire !

Je dois avouer que j’ai pas vraiment suivi le discours qui ne faisait que répéter des infos que je connaissais déjà depuis la veille; Mais je ne pouvais m’empêcher de scruter nos volontaires, officiellement tous sains, mais qui empêchait un morpheas déguisé en infirmier de trafiquer les vaccinations ou de falsifier les listes, en ayant épargné un autre espion qui se serait présenté innocemment et par le fait en serait sorti comme vacciné officiel (oui, je sais, c’est pas beau d’être aussi parano !). Puis Hoffman me contacta : l’ensemble du CODIR était bloqué dans son bureau ! Le Major était en plein discours donc je n’est pas oser l'interrompre ni m’absenter sans rien dire. Heureusement la fin arriva vite ! J’allais l’informer quand un boum vint soudain semer la panique ! Elle me jeta un regard puis demanda des infos sur les raisons de ce boucan. Moi je commençais à craindre que mes pièges aient atteint un pauvre gars trop curieux ou pire ! Et Il y avait Hoffman ! Ouais il était pas très frais le lieutenant Ford ! Dans ma tête un immense radar clignait en rouge sur un mot : Danger ! je me tournais vers le Major : ” Major ! Permission de vous laisser gérer cela ! Mister Hoffman vient de m’informer que le CODIR en totalité est coincé dans son bureau et c’est pas normal !”, je pris bien garde de dire ça juste pour elle : pas la peine de rajouter du stress sur du stress a des civils qui devaient déjà regretter d’être ici !

Bon ! Le Major part vérifier la raison de cette explosion et me laisse me charger du CODIR, je me tourne vers mon équipe : ” McCoy ! Galza ! Avec moi ! On va au bureau d’Hoffman ! Il y a un truc louche avec les portes !” puis je regardes nos volontaires : ” Si vous voulez venir toute aide est la bienvenue ! “ puis je files dans les couloirs suivis de mes soldats et des volontaires qui, courageusement, décidèrent de nous suivre ! C’est pas un flingue qu’on charge que j’ai entendu ?

------------
McCoy se tourna et interpella le lieutenant voyant qu’une civile avait déjà une arme.
« Lieutenant, civil armé. » Il n’avait pas de raison de se méfier des civils ici, mais cela avait surpris les militaires qui observaient la pauvre Norah quelques instants avant de l’encadrer. Quelques civils avaient eu un mouvements de recul en voyant Norah avec son pistolet.
--------------

Bordel ! D’où un civil se balade avec un flingue ? Et dans les couloirs de la cité en plus ? Quand le calme sera revenu faudra songer à fouiller les quartiers des civils : qui sait s’il n’y a pas un arsenal secret qui traine chez ces braves gens ! ” Confisquez-lui ! On reparlera de ça à tête reposée, prenez note du nom de ce civil McCoy ! Bonne réaction !” allez on se magne maintenant ! Les grosses légumes sont peut-être en train de mourir d’asphyxie !

--------------
« Bien lieutenant ! » l’homme tendit une main vers Norah pour recevoir son arme.
-------------

On a pas l’temps pour ces conneries ! ” Professeur ! Retirez votre chargeur et la balle dans la chambre et vous gardez ça dans votre poche, on vous remettra un zat, on les veut vivants nos espions et pas tirer sur le moindre atlantes un peu stone ! S’il vous plaît !”

Ces civils ! Faut toujours discuter avec eux ! Et bien sûr c'est toujours quand on peut pas se le permettre qu'il y en un qui pète un plomb. Si je tiens l'inconscient qui lui a laisser ramener un flingue je me le fais en omelette ! On y va les mecs ! Démerdez-vous ! Moi je suis déjà dehors !



_________________
Médailles:
 

DC : Herakles Coeur de Thaïr
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 10:25
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2406
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Au fur et à mesure que les minutes s’égrainaient et que l’exaspération de Karola s’accroissait, la salle de réunion se remplissait petit à petit. Les bras croisés, debout, le major n’adressait qu’un petit signe de la tête à ceux qui prenaient place tentant de mémoriser les noms des personnes qu’elle ne connaissait pas encore personnellement. Malgré les différentes difficultés rencontrées au cours de la journée et le retard causé par la dysfonction des téléporteurs, la jeune femme se trouva rassurée de voir qu’un bon petit groupe de volontaires était en train de se réunir. De temps à autre, elle recevait un rapport de situation de la part de Marc Herra qui l’informait du déblocage des points de transport et cela contribuait à la relaxer un tant soit peu.

Ford entra dans la salle à son tour et son regard s’agrippa à lui, ne le lâchant pas une seconde alors qu’elle l’enjoignait de venir immédiatement à ses côtés. Une fois qu’il fut suffisamment près d’elle, elle s’adressa à lui en chuchotant afin que ses paroles ne soient entendues que de lui seul.

« Vous avez pu réparer une partie de votre erreur ? » puis après sa réponse lui glissa « Vous resterez à mes côtés pendant la réunion. »

Les volontaires continuaient d’affluer peu à peu et un léger brouhaha s’éleva, témoignant des chuchotements qu’ils s’échangeaient, s’interrogeant certainement sur les raisons de leur présence.

A cet instant, le major Trudeau, le lieutenant Wayatt et Jackson prirent place à leur tour. Le major salua sa collège, il semblait fatigué, son travail sur le site alpha lui prenait beaucoup d’énergie. Surtout la mobilisation de canon pour protéger cette base. Karola lui rendit son salut et s'inquiéta de voir cet homme d'habitude si plein de vie, autant marqué par les événements récents. Elle devrait absolument aller lui parler dès qu'elle en aurait l'occasion.

Lorsqu’enfin à 17h28 elle reçut l’ultime confirmation que tout était rentré dans l’ordre, elle demanda à Marc de se rendre immédiatement au réfectoire et précisa que pour sa sécurité, il serait accompagné par les 1ère classe Stromtrooper et Palmer qui devaient déjà l’avoir rejoint. Une mesure de sécurité aussi pour eux étant donné que le technicien n’était pas encore lavé de tout soupçons car pas encore vacciné. Malgré son aide apportée pour résoudre le souci de téléporteur, la jeune femme ne lui faisait pour l’instant plus confiance et il faudrait l’interroger pour avoir le fin mot sur cette histoire. Le major fit signe à deux de ses hommes chargés de monter la garde de fermer les portes afin qu’ils puissent se retrouver à huis clos. Ces modalités réglées, la jeune femme prit enfin place face à son assistance et sans aucune autre forme de procès, débuta sa réunion.

« Merci à tous d’être présents malgré les circonstances. Nous avons déjà perdu beaucoup de temps, aussi j’irais droit au but. Cette campagne de vaccination obligatoire répond à un danger qui s’est infiltré dans nos murs. Comme vous le savez, nous sommes actuellement en guerre contre une faction Wraith. Elle est dirigée par une reine qui use et abuse de toutes les stratégies pour nous anéantir. L’une d’entre elle consiste visiblement à s’infiltrer dans nos rangs par le biais d’une créature extra-terrestre capable de prendre l’apparence de n’importe lequel d’entre nous. »La jeune femme fit une pause à ce moment dans l’unique but de pouvoir diffuser à l’ensemble de l’assemblée quelques images et informations concernant les morpheas.

« Nous les appelons les morpheas, ils sont à la base pacifiques et peuvent prendre l’apparence de leur environnement dans le seul but d’assurer leur survie. Les Wraiths ont profité de ces facultés pour les modifier génétiquement et leur permettre de copier l’ADN humain. Mais ce n’est pas tout, ils sont également capables de s’approprier les comportements de leur modèle et ne nous vouent aucun sentiment amical. Ils ont été créés pour nous nuire, cela en fait donc des ennemis dangereux.

L’inoculation du vaccin, créé par le docteur Wilde, vous permet à présent d’être totalement immunisés contre une quelconque tentative de copie de votre ADN. Cependant, tout le monde n’a pas encore pu être vacciné et il est évident que des morphéas sont parvenus à passer un certain temps parmi nous et à transmettre de nombreuses informations à l’ennemi.
»

Le major parlait d’une voix sans émotion et s’efforçait d’être la plus claire possible dans son discours sans toutefois vouloir créer un vent de panique. Elle était bien consciente que parmi ces hommes et ces femmes se trouvaient des personnes qui n’avaient jamais été réellement confrontées à un réel danger et que les affrontements avec les wraiths n’étaient qu’une lointaine idée abstraite tant ils demeuraient bien à l’abri dans leurs labos la plupart du temps.

« J’ai bien conscience que tout ceci est très préoccupant mais sachez qu’Atlantis a plusieurs fois été confrontée à des menaces en son sein et qu’à chaque fois nous sommes parvenus à les enrayer. Cette faction wraith a connu une très sérieuse défaite l’an dernier et nous sommes ici sur notre terrain. Grâce à ce vaccin nous avons repris un avantage certain sur eux mais nous ne devons pas les sous-estimer, ces créatures sont malines. Le lieutenant Ford et moi-même avons mis en place un important système de sécurité afin d’assurer votre sûreté mais c’est de la vigilance de tous dont il est question. Si vous repérez la moindre anomalie, le moindre comportement suspect, vous devez nous le faire savoir immédiatement. »

Derrière elle, elle entendit le lieutenant Ford recevoir un appel radio mais ne parvint pas à en comprendre la teneur. Elle s’en désintéressa pour le moment et reporta son attention sur les nombreuses paires d’yeux fixées sur elle.

« Par ailleurs, si vous êtes ici, c’est parce que j’imagine que vous avez à cœur de protéger votre bien être et celui de la cité. Nous aurons besoin de toute l’aide possible pour mettre la menace hors d’état de nuire. Ce serait porter un grand coup à la stratégie des Wraiths. Si à la lumière de tous ces éléments vous êtes toujours volontaire, j’aimerais que vous leviez la main afin que nous puissions vous identifier. Vous recevrez par ailleurs toutes les informations concernant les morpheas afin que vous puissiez un peu mieux cerner nos ennemis. Ceux qui sont aptes à porter des armes seront également équipés en conséquence. Nous ferons appel à vous tous pour différentes tâches. Pour les autres, nous comprendrons tout à fait que vous préféreriez rester en dehors de tout ça étant donné le danger auquel nous vous demandons de vous exposer. Vous serez reconduits dans vos quartiers et nous vous demanderons la plus grande discrétion. »

La militaire fit une pause et toisa froidement tout le monde afin de s’assurer que le message soit passé. Elle jeta un regard à Ford et reprit.

« Qui parmi vous est toujours vol…. »

Elle fut brutalement interrompue par un puissant bruit d’explosion qui la fit tressaillir de surprise. Aussitôt elle pensa à une offensive des morpheas avant de se tourner vers le lieutenant Ford tout en activant son oreillette de communication afin d’envoyer un message sur le canal général.

// Ici le major Frei, quelqu’un me reçoit et peut m’expliquer d’où venait cette explosion ? //

Ford, à ses côtés, l'informa des nouvelles qu'il avait reçut depuis le bureau de Woolsey, après qu’elle ait donné à Ford l’autorisation d’aller voir ce qui se passait du côté du CODIR, on prévint Karola qu’une explosion avait eu lieu non loin de la salle de briefing mais que pour l’instant aucune autre information n’était disponible. La jeune femme pesta intérieurement, redoutant les causes et surtout les conséquences d’un tel évènement. Elle remercia son contact et le prévint qu’elle se rendait immédiatement sur les lieux. Le major se tourna une dernière fois vers les personnes présentes et qui commençaient sérieusement à se poser des questions.

« Une explosion vient d’avoir lieu, je me rends immédiatement sur place pour constater les dégâts. En attendant, je vous prierai de rester ici, à l’abri et de faire connaître vos intentions en ce qui concerne le volontariat. Nous vous tenons au courant très rapidement. »

Et sans plus attendre Karola sortit en vitesse de la salle de briefing en interpellant le major Trudeau afin qu’il l’accompagne afin de rejoindre le lieu de l’explosion. Celui-ci demanda au lieutenant Jackson de venir avec eux et les deux hommes suivirent le major Frei immédiatement.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 13:20
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3: Défaillance en chaîne
Tout le monde
A peine le temps de s'installer et à peine le temps de laisser les retardataires arriver que la réunion commence. C'est le Major Frei qui prend la parole. Je ne la quitte pas des yeux alors qu'elle commence son monologue. Les bras croisés, j'ai hâte de voir si elle va tout nous dire ou si elle va, comme tous les autres, cacher ce qu'il se passe ici et nous prendre pour des abrutis. Plus les minutes passent et plus je me dis qu'elle n'est, finalement, pas comme tous ces hauts gradés qui nous ont tout caché depuis le début... Seulement voilà, elle nous annonce des choses pas forcément joyeuses et tout ce qu'elle dit au sujet de ce qu'il se passe ici sur la cité, me ramène à la discussion que j'ai eu avec Alek il y a quelques jours... Discussion qui portait sur le comportement à adopter au cas où ma route devait croiser celle des Wraiths. Machinalement et comme pour me rassurer, ma main va discrètement s'assurer que l'arme de mon petit ami est toujours à sa place. Autour de moi, les gens se regardent, chuchotent entre eux. Tout comme eux, j'étais loin de m'imaginer que cette simple histoire de vaccination cachait quelque chose de plus gros...

Les Wraiths... on dirait bien que je vais les croiser et à domicile en plus. Je me souviens de la première fois que j'ai rencontré des Goa'uld au Sgc... je m'en été fais ma propre idée et je dois bien avouer que je n'ai pas été déçue... Aujourd'hui, alors que je viens d'apprendre que les Wraiths ont l'intention de nous rendre visite, je ressens la même fébrilité que lorsque je suis tombée sur les jaffas à tête de serpent. Je déglutis et je me concentre, j'ai la trouille mais je sais qu'il ne faut pas que je me laisse aller. Ce sont tout à fait le genre de créature à sentir la peur jusque dans vos veines, alors autant se blinder même si ce n'est pas quelque chose qu'on a l'habitude de faire en temps normal. Je n'ai jamais été friande des combats, même si j'ai un caractère bien trempé, je n'ai pas pour habitude de chercher des ennuis, surtout quand l'ennemi en face est d'un niveau supérieur... mais là c'est différent... il faut qu'on s'y mette tous si on veut avoir une chance de survie.

Le major est en train de nous faire un topo lorsqu'elle est stoppée net par un bruit assourdissant... Le genre de bruit qui fait remonter plein de souvenirs en moi... Une explosion... Ça faisait longtemps que je n'en avais pas entendu depuis que j'ai quitté la maison... et ça ne me manquait pas... Par réflexe et aussi sûrement par habitude, je me met au sol et je me protège la tête. Autour de moi certaines personnes crient, d'autres sont dans l'incapacité de bouger. Les murs autour de nous ont tremblé ce qui indique que l'explosion était proche. Il faut quelques secondes, voir minutes, je ne sais pas, aux gens pour qu'ils se redressent et se calment. La major disparaît après nous avoir signalé qu'il fallait qu'elle aille constater les dégâts. Nous voilà tous seuls... mais hors de question que je reste ici à attendre que ça passe. Je prend l'arme d'Alek dans la ceinture de mon pantalon... Alors que je charge les premières balles, mes mains tremblent. Il faut que je ferme les yeux quelques secondes et que je prenne une profonde inspiration pour reprendre le dessus et arrêter les tremblements. Une fois prête je sors de la pièce et je tombe sur un autre gradé. Le lieutenant Ford. Je décide alors de le suivre, on sait jamais je peux peut-être aider..

code by FRIMELDA

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 14:12
avatar
√ Arrivée le : 01/04/2018
√ Messages : 57

Dossier Top Secret
√ Age: 34 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
    Eva s'était faite vaccinée un peu plus tôt dans la matinée puis elle était retournée travailler sur ses dossiers. Quelques minutes plus tard, elle était replongée dans son travail et avait complètement oublié toute cette histoire. Après tout, elle n'était pas sur Atlantis depuis très longtemps et pour elle, tout ce remue-ménage était surement quelque chose de normal. Elle n'avait pas vraiment conscience de la gravité de la situation surtout qu'à l'infirmerie, les médecins étaient restés assez évasifs sur le sujet. Et puis, une fois plongée dans ses rapports de mission, le monde autour d'elle pouvait s'écrouler qu'elle ne s'en rendrait pas compte.

    La matinée s'écoula à peu près normalement, à savoir, une matinée de plus enfermée dans son bureau à farfouiller dans les rapports de mission pour trouver des informations utiles et intéressantes sur les peuples que les Atlantes avaient rencontrés. Aussi, quand arriva 13h30, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas mangé. Eva se dirigea donc vers le réfectoire. L'endroit était quasiment désert, étonnant à cette heure-ci et les quelques personnes autour d'elle avaient tous les traits tendus "Ok, il se passe vraiment quelque chose de louche ici" se dit-elle. Elle attrapa deux sandwichs, les mangea rapidement et quitta les lieux vers 14h. En revenant à ses quartiers, elle fut bousculée par des personnes venant de l'infirmerie. Apparemment quelqu'un avait crié au complot et avait créé un mouvement de panique. Cette situation commençait à l'intriguer et elle questionna quelques militaires qu'elle croisa mais ils ne lui en dirent pas plus. En rentrant, elle consulta sa messagerie, un mail l'avertissait d'une réunion à 17h10 dans le bureau du major Frei. Une fois l’heure proche, elle tenta de s'y rendre avec un peu d'avance mais un soucis avec les téléporteurs l'obligea à modifier son chemin. Eva entra dans le bureau avec 15 minutes de retard. Il n’y avait que deux personnes, une debout qu’elle suspecta d'être le Major Frei et une autre, assise un peu plus loin.

    "Bonjour, je suis Eva Ridley. Désolée du retard."

    Sans discuter plus, elle prit place sur une des chaises à côté de l'entrée. Elle savait qu'il était inutile de poser des questions avant le début de la réunion.

    Eva écouta tout ce que dit le Major Frei pendant la réunion. Pour un peu, on se serait cru dans un épisode de série de science fiction. Des extra-terrestres qui pouvaient se faire passer pour un autre dans l'intention de nuire, ce n'était pas très réjouissant. Alors que le Major Frei termina ses explications, une grosse explosion se fit entendre. Aussitôt, elle se glissa à terre, comme d'autres personnes autour d'elle. Son coeur battait vite, tout ceci lui rappelait la guerre en Afghanistan et donc pas forcément de bons souvenirs. Qui dit explosion, dit aussi des blessés voir peut être des morts.. Le major leur dit alors qu'ils devaient rester à l'abri et que, s'ils le souhaitaient, ils pouvaient se porter volontaire.

    Malheureusement, ses compétences d'anthropologue ne pouvait guère être utile à tout cela et elle n'était même pas armée.

    Eva se dirigea alors vers un soldat et expliqua que s'ils cherchaient des volontaires, elle l'était, mais qu'en attendant, elle retournait dans ses quartiers pour effectuer des recherches sur les Morphéas dans les rapports de mission. Peut être qu'un détail important était passé à côté des scientifiques.. Elle y serait autant en sécurité qu'ici si elle s'y enfermait à double tour et c'est ce qu'elle fit.


_________________
Eva Ridley × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 14:15
avatar
√ Arrivée le : 30/01/2018
√ Messages : 70
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 26 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
    Kalinda s'était levée ce matin aux Aurores comme tous les jours. Alors qu'elle était en train de se restaurer au réfectoire, une alarme retentit pour prévenir tout le monde d'aller à l'infirmerie se faire vacciner. La jeune femme eut un frisson et laissa échapper un petit soupir, elle détestait l'infirmerie et tout ce qui s'y passait. Elle détestait les examens médicaux et les médecins depuis qu'elle avait passé plus de 2 ans dans un laboratoire Wraiths à se faire étudier et maltraiter, et évitait donc ce genre de lieux le plus possible. Malheureusement, elle n'avait pas le choix, elle le savait. Et puis, elle n'avait pas très envie d'avoir des ennuis ou qu'on vienne la chercher de force pour se faire vacciner. Les Atlantes lui avaient montré qu'elle pouvait avoir confiance en eux et donc elle n'avait aucune raison de ne pas aller à cette campagne de vaccination. Aussi, elle se dirigea bien sagement vers l'infirmerie, attendit son tour et se fit vacciner dans la matinée. Elle tenta de poser quelques questions sur les raisons de cette vaccination mais personne ne lui répondit clairement ce qui eut le don de l'agacer. Quand lui ferait-on assez confiance pour la mettre elle aussi dans la confidence ?

    Kalinda passa une partie de la journée au gymnase à s'entraîner ce qui lui permit de transformer sa frustration en bonne énergie. On l'avertit alors qu'une réunion était prévue dans le bureau du Major et qu'il était fort recommandé qu'elle y aille. Tout ceci n'était pas normal. Il y avait beaucoup de tensions dans l'air et elle détestait être ainsi mise à l'écart. Avant la réunion, par précaution, elle passa à l'armurerie et prit une arme.

    Kalinda arriva à la réunion avec un peu de retard, elle avait tenté de prendre un téléporteur mais bizarrement, il ne fonctionnait pas. Cela faisait donc décidément beaucoup d'imprévus dans la même journée.
    Elle s'assit en bout de table. Quelques minutes plus tard, la réunion débuta. Kalinda écouta attentivement tout ce que dit le Major. Même si physiquement, elle était restée stoïque et calme, son coeur battait la chamade et elle bouillonnait intérieurement au fur et à mesure des paroles du major. La jeune femme était, pour la première fois depuis qu'elle était arrivée sur Atlantis, enfin confrontée à une menace Wraiths. Kalinda était restée sur la cité pour combattre les Wraiths et après presque 4 mois, enfin l'occasion se présentait. Certes, elle aurait préféré que tout ceci se passe ailleurs que sur la cité mais bon, elle tenait à se rendre utile. Kalinda était soulagée d'apprendre que les vaccins permettaient de les exclure des soupçonnés car après tout, elle avait passé deux ans dans un laboratoire wraith et les soupçons auraient alors pu se porter sur elle.

    La jeune femme s'apprêta à lever la main pour se porter volontaire alors même que le Major n'avait pas fini sa phrase, mais une explosion retentit et fit trembler les murs. Plusieurs personnes crièrent d'effroi et un gros brouhaha se fit entendre. Après une première surprise, Kalinda reprit très rapidement son sang froid. Son regard se posa aussitôt sur le Major pour voir quelle réaction elle allait adopter et quand elle la vit se diriger vers la sortie en donnant des instructions, Kalinda bondit à sa suite. Elle sortit son arme et s'adressa au Major Frei :

    "Un peu de renfort pourrait être utile. Je vous suis"


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 14:11
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2017
√ Messages : 141

Dossier Top Secret
√ Age: 30 ans
√ Nationalité: Israel Israel
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3: Défaillance en chaîne
Tout le monde
Tout le monde est sur le qui vive, à cran, prêt à foncer dans le tas. Faut dire qu'avec toute cette histoire de Wraiths, de doubles et cette explosion n'aide pas à garder son calme. Moi la première, je suis en état de stress avancé... D'ailleurs, j'ai sorti l'arme d'Alek pour me rassurer... C'est bête mais être armée me fait me sentir un peu plus à l'aise et surtout je n'ai pas l'impression d'être inutile. Seulement voilà, j'aurai du me douter que ça allait rajouter un peu de pression à tous ces petits militaires déjà au bord de l'explosion. Alors que je suis Ford et ces gars hors de la salle de réunion, l'un d'eux repère mon arme et ne traîne pas pour signaler ça à son supérieur. Réaction typique de militaire en temps de crise... En quelques secondes, je me retrouve entourée et pointée avec des armes. Je lève les yeux au ciel et je baisse le pistolet pour que le canon vise le sol.

Ford me demande de vider le chargeur et de ranger le pistolet à ma ceinture... Je secoue la tête négativement.... Il me fait aussi savoir qu'une fois que je l'aurai fais, un zat me sera donné... Là encore, je refuse... Un zat... la blague... Sans quitter mon arme des mains, je fixe le lieutenant avant de lui répondre sur un ton sec.

"Dites à vos hommes de se détendre, je ne vais pas leur tirer une balle !"

Je laisse échapper un soupir, agacée par cette situation qui n'aide en rien. Je plisse les yeux et je fixe les militaires, le regard sombre, pour leur faire bien comprendre que je ne céderai pas.

"A l'heure actuelle, je pense qu'il y a des choses bien plus importantes que moi avec une arme. Je vous apporte mon aide, armée, c'est à prendre ou à laisser même si je me doute que des grands gaillards comme vous n'ont certainement pas besoin de l'aide d'une scientifique."

Je me pince les lèvres, non je ne laisserai pas tomber l'arme, quitte à m'attirer les foudres des boss. J'assume complètement mon geste et j'en prend l'entière responsabilité et si ça ne plaît pas, grand bien leur fasse.

"Si vous voulez m'enfermer allez y mais je ne pense pas que ce soit la priorité à l'heure actuelle."

Plus un mot ne sera dit sur la situation et tant mieux parce que je ne suis pas assez calme pour avoir la force de parlementer. De toute façon, si je veux gardr l'arme ce n'est pas son problème c'est le mien, il n'y a rien à ajouter. Je me lance donc à leur suite pour aider, comme je peux... J'espère que l'explosion n'a pas fais de blessés... ou pire...

code by FRIMELDA

_________________
Rewrite The Stars
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 17:52
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 91
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3: Défaillances en chaîne
Tout le monde

Je n’avais pas vu le temps passer. J’avais passé le plus clair de ma matinée à recoder un logiciel pour Thyra. Durant près de quatre heures j’étais restée enfermé dans ma petite bulle mentale, modifiant une à une les lignes de codes et l’interface de ce foutue logiciel d’analyse. Lorsque je regardais enfin mes mails, je rejoignais rapidement l’infirmerie. J’avais faim, et la fatigue m’avait fait sauter une partie de l’explication du mail sur le pourquoi je devais me rendre à l’infirmerie. Les seules informations qui m’avaient sautées aux yeux étaient ‘’Vaccins” et “Maladie”, assez pour me convaincre de la nécessité. Il y avait foule dans l'infirmerie, et une certaine tension envahissait les lieux. Pour ma part, je me sentais quelque peu déphasée avec la réalité, encore trop épuisée de mes heures de travail. J’avais cruellement besoin d’une pause et d’un repas. Mon rôle d’Informaticienne me permis de doubler plusieurs personnes dans la longue file d’attente, si bien que je n’avais pas trop attendu avant qu’Isia me vaccine. Après quoi, je fila aux messes pour y dégoter les derniers sandwichs, que j'avalais avec soulagement. Cependant, une notification troubla mon repas, un mail important nécessité ma lecture. Le Major Karola Frei organisait une réunion de crise à 17h10. Une crise ? Quelle crise ? Je regardais rapidement ma montre, pour apercevoir qu’il était déjà près de 15h. Je décidais de squatter le messe actuellement silencieux et vide en attendant l’heure de la réunion. Après tout, je n’étais pas loin de la salle.

Je pianotais sur mon ordinateur, travaillant sommairement sur un petit programme que je développais pour mon usage professionnel. Par soucis de ponctualité, je quittais le messe à 16h30 pour joindre le téléporteur le plus proche. Mais chose étrange et incroyable, celui-ci ne semblait pas répondre ou même fonctionner. Que se passait-il ? Je décidais donc de rejoindre à pied la salle de réunion, m'estimant satisfaite d’arriver à 17h15. J’entrais dans la salle juste après Thyra, et constatais que la réunion n’avait pas encore commencé. Je m’asseyais sur un siège proche de Thyra, observant les autres personnes déjà présentes.


code by FRIMELDA

_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 19:50
avatar
√ Arrivée le : 11/11/2017
√ Messages : 93
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 38 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Ne rien pouvoir faire à part attendre, et essayer de comprendre ce qu’il se passait au mieux, était très frustrant. J’avais enfin réussi à aller faire mon repas puisque la queue avait été super longue dans la matinée et que mon absence au final, n’avait dérangée personne. J’avais cependant remarqué que l’agitation avait gagné de plus en plus de monde, et que plus la journée avançait, plus il se tramait quelque chose d’important.

J’ai passée une bonne heure pour manger, tout en prenant mon temps. Je suis revenue ensuite vers l’infirmerie, à 16h00. J’avais pu passer un peu de temps à l’infirmerie, l’histoire de trois quarts d’heure pour venir me faire vacciner. Je voulais ensuite me rendre à la réunion, prévue pour les personnes vaccinées, sauf que je suis restée bloquée dans l’ascenseur un bon bout de temps avant qu’on ne puisse venir à notre aide. Nous étions trois de bloqués dans l’ascenseur…. Et pas de techniciens pour nous aider de l’intérieur.

Je vins prendre place dans la salle de réunion un peu en retard, je regarde la montre, il est 17h16… en silence je m’installais et observa les autres, je les écoutais parler. Nous n’étions pas beaucoup pour l’instant. J’avais hâte d’en savoir un peu plus sur la suite. Alors que Karola allait presque finir ses paroles, une explosion retentit dans toute la cité.

« Je voudrais vous aider… si vous avez besoin de moi pour quoi que ce soit, alors je veux venir avec vous ! » j’adressais mes paroles à Karola, si personne n’avait besoin de moi, je resterais ici avec les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 20:13
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 89

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je viens de me faire vacciner et c'est l'heure de déjeuner. Tant mieux, car attendre près de 3 heures à faire la queue m'a foutu en rogne ! J'ai autre chose à foutre sérieux ! J'ai posé quelques question à Isia, lorsque je l'ai croisé à l'infirmerie, mais elle m'a paru très fermée et avait comme perdu la petite étincelle dans ses yeux. Elle était toujours aussi belle, elle dégageait toujours cette aura surprenante, mais j'ai bien sentie que quelque chose n'allait pas. Je n'ai pas poussé le questionnement plus loin et j'ai filé au mess pour avaler quelque chose.

Je prends mon temps pour manger, j'apprécie ce calme (tout le monde doit être en train de faire la queue) et lorsque mon repas se termine, je m'élance gaiement vers l'atelier ! Nous avons toujours ce jumper à réparer et j'ai encore beaucoup de travail à effectuer dessus. Je ne fais pas trop attention à l'heure, je suis du genre à bosser à mon rythme, à faire mon travail du début à la fin avant de lever le nez sur l'horloge. Cependant, je me fais toujours une petite pause pour le 4 heures. Et oui, ca en France, on y tient à notre goûter ! J'en profite pour regarder mes mails, en me disant que peut être j'aurai plus d'informations sur ce qui se trame aujourd'hui. Oui, je ne le sens pas. BIM ! Un mail qui me convie à une réunion à 17h10 avec le Major Karola Frei... comme on dirait dans les films, " réunion de crise " j'en suis sûre ! Je dis ça, mais s'il faut c'est juste pour rien. On va nous dire qu'on risque d'avoir des effets secondaires et patati et patata et je vais perdre encore du temps pour rien. Mais bon, je vais tout de même y aller.

16h45, je sors de mon atelier et me dirige vers la salle de réunion. Théoriquement, je devrais y être à l'heure, mais c'est sans compter sur la panne étrange des téléporteurs.... qui tombe maintenant alors que je suis partie pile poil au dernier moment ! Pfffff je vais arriver la dernière et je vais me faire remarquer, la honte. Déjà que mon bleu de travail est tout dégueulasse.... d'ailleurs, je retire les manches et les enroulent autour de ma taille pour éviter de faire trop sale. Je fais détendue, mais plus propre. Et j'ai pas le temps de me changer surtout qu'après cette réunion, j'ai encore du travail qui m'attend.

17h15, me voila en retard, mais comme on dit en France, mieux vaut tard que jamais. J'entre dans la pièce et constate que la réunion n'a pas encore commencer. Hum, la panne des téléporteurs n'a visiblement pas touché que ma personne. Finalement, plus les minutes passent et plus je me dis que les choses se gâtent. Quelque chose cloche en fait, je le sens. J'adresse un large sourire aux personnes présentes accompagné d'un signe de tête et prends place sur une chaise en attendant que cela commence.
Une forte explosion fait trembler les murs. Je regarde autour de moi la réaction des autres participants de la réunion et lis dans leur regard qu'ils sont tous dans le même cas que moi. En même temps, c'est une évidence. Ils ne peuvent pas en savoir plus que moi. Mon regard fuse vers Karola, je la vois qui parle grâce à son oreillette à d'autres unités qui pourraient avoir plus d'informations. Je le savais, j'ai le nez creux ! J'aurai du rester au lit ce matin !

Je reste sur ma chaise, je garde mon calme parce que c'est la seule chose que je peux faire. Paniquer ne servirait à rien et surtout, cela m'empêcherait de réfléchir correctement. Si comme Karola nous le dit des Morphéas se sont infiltrés dans nos murs en prenant l'apparence de nos habitants, alors soient nous avons des doubles, soient l'original est enfermé quelque part, soit la copie provoque la mort et nous avons des faux habitants. Nous tous ici sommes " vaccinés " donc protégés. La question est de savoir si je veux ou non aider ? Et bien oui, je veux aider. Je ne vais pas fermer les yeux sur ça en sachant que peut être l'un de mes collègues est un espion Wraith ! Le mec devant moi s'est levé instantanément pour se porter volontaire, il n'a même pas prit le temps de réfléchir on dirait. Encore un militaire aveuglé par le patriotisme tient. Heureusement qu'on en a des comme ça ici pour sauver nos fesses ! Et bien je me décolle aussi mon fessier de ma chaise et lève la main parce que oui, moi aussi j'ai un élan de patriotisme.

" Dites moi ce que je peux faire pour vous aider ! "

Je sens la tension dans la salle, ca chuchote et la panique commence à prendre place. Il faut tout de suite stopper ça car la race humain a tendance à très vite perdre ses moyens quand personne ne gère pour elle sa peur et son organisation. Nous venons d'apprendre que les Wraiths nous ont infiltré et maintenant une explosion ? Va falloir agir et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 21:28
avatar
√ Arrivée le : 04/02/2018
√ Messages : 91
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 27
√ Nationalité: Norvège
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Moment fort 3: Défaillances en chaîne
Tout le monde

Les minutes passaient et les membres de l’expédition arrivaient au compte goutte. Aux environs de 17h30, Karola demanda à Mac, Palmer, et un certain 1ère classe Stromtrooper de se rendre au réfectoire. Stromtrooper ? Realy ?! Genre comme les Stormstroopers dans Star Wars ?

Ensuite, Karola nous explique les raisons de notre présence ici. Elle nous apprend que des créatures extra-terrestre capable de prendre l’apparence de n’importe lequel d’entre nous ont infiltré la cité. Elle nous diffuse ensuite des vagues d’informations sur les créatures nommés Morpheas, créés par les Wraith. La vaccination servait donc d'immunité contre la copie de notre ADN. J’étais à la fois excitée et paniquée. Je n’avais encore croisé aucune menace aliens depuis ma récente arrivée, et je n’avais aucune idée de comment gérer cette situation hors de mes compétences. Cependant, j’étais une informaticienne de génie ! Et là, je pouvais me rendre utile.

Alors que plusieurs individus commençaient à se porter volontaire, un brutal bruit d’explosion coupa Karola dans sa phrase. Réactif, le lieutenant Ford activa son oreillette de communication afin d’envoyer un message sur le canal général. J’attendais impatiemment la réponse qu’il allait recevoir afin de connaître l’origine de l’explosion. Je priais intérieurement qu’aucune zone informatique ne soit touché, sous peine de rendre ma vie compliquée.

J’entendais de la bouche du Lieutenant que les membres du CODIR étaient coincé dans son bureau, semblait-il un problème avec les portes. Je n’aimais pas du tout cette information. Après tout, nos dirigeants étaient tous bloqués au moment endroit, et étaient maintenant des cibles potentielles. Karola pour sa part se rendait sur les lieux de l’explosion pour constater les dégâts.

Les principales équipes parties, je ne retrouve avec les derniers membres dans la salle de réunion. J’étais restée paralysée dans cette suite d’événements, incapable de prendre une décision. Je réfléchissais à vive allure, essayant de trouver ma place dans cet amas de problèmes. Les membres du CODIR devaient êtres libérés du bureau, mais sans matériel adéquat j’étais incapable de me rendre utile.

“Quelqu’un a un PC ? Ou se trouve l’ordinateur le plus proche ? Personne ?! “

J’attendais impatiemment la réponse de quelqu’un, en réfléchissant déjà à une solution. J’allais devoir me rendre ailleurs afin d’aider à distance. La salle des commandes me semblait une bonne alternative pour gérer les portes et les téléporteurs défaillants.

“Dans ce cas je vais me rendre en salle des commandes pour comprendre les divers problèmes.”


code by FRIMELDA

_________________
Gamers don't die ! They respawn !
"Respecter les règles c'est pour les perdants !"

Ma couleur : #e50000


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 23:51
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 444
Voir le profil de l'utilisateur
Conséquences


  • Les images des caméras arriveront à 17h40 sur la boite mail du major Frei. Elle y verra Connor qui tente de courir pour se planquer après un arrêt à la zone technique pour demander à des collègues des vivres. Sur une autre caméra, il disparaîtra à l’angle d’un couloir en emportant une valisette susceptible de contenir des vaccins. Il semble complètement paniqué. Et finira par déclencher l'explosion en cherchant à se cacher heuuu

  • Le Dr Wild ne pourra pas recréer la molécule rapidement, il lui faudra 24 heures et un déplacement sur le site de fabrication pour être certaine de relancer la production. Ce nouveau stock pourra arriver sur Atlantis le 16 mai. (deux jours après). Donc il vous faut trouver le/les Morphéas avant.

  • Le caporal McArty et Lawson sont partis faire une enquête à l’infirmerie sur les vaccins volés, ils contacteront le major Frei quand ils auront des informations.

  • Vous avez jusqu'au 06 juin (20h) pour répondre, certains moments forts sont en deux temps, donc merci de ne pas vous y prendre au dernier moment fun

  • Vous aurez surement plusieurs petits posts ou interactions à faire entre vous, prenez bien compte des actions de chacun et voyez entre vous si vous utilisez un gdoc ou plusieurs petits post qui se répondent. caca

  • Pour les questions vous savez où nous trouver cookie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie-