Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Un petit manque de concentration [Sheppard]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 9 Juin - 11:24
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 300

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Chronologie : 16 avril 2018



L’état de John la préoccupait, dernièrement il semblait perpétuellement angoissé et refusait de lui parler lorsqu’elle lui posait des questions, aussi avait-elle finit par renoncer à l’interroger. Ça ne l’empêchait pas de lui tendre des perches de temps à autre pour tenter de glaner des informations de manière détournée. John en avait vu des vertes et des pas mûres et affichait rarement ses inquiétudes, autant dire que le fait qu’il soit dans cet état depuis plusieurs semaines commençait à sérieusement l’inquiéter. Bien sûr, elle ne pouvait s’empêcher de faire une parallèle avec ce qu’elle avait vu dans l’autre dimension et elle  espérait que le scénario catastrophe n’était pas en train de se répéter. Mais si c’était le cas pourquoi le CODIR le leur cacherait ? Ça n’avait pas de sens.

Toujours est-il qu’un jour, John lui proposa sur le ton de la rigolade de l'entraîner, ce à quoi elle répondit par l’affirmative ; après tout elle pratiquait les sports de combat depuis quelques années et, même si elle était très loin du niveau du militaire et qu’elle avait diminué le nombre de ses entraînements hebdomadaires pour fréquenter plus activement les cours de tirs, elle aimait bien ça. Cela dit, elle ne comprenait pas pourquoi son ami lui faisait soudainement une telle proposition. Une plaisanterie peut-être pour lui faire remarquer qu’elle avait besoin de faire plus de sport ? Elle n’avait pourtant pas pris de poids dernièrement.

Lorsqu’il lui envoya un mail trois jours plus tard pour lui annoncer qu’il avait réservé la salle, elle comprit qu’il était on-ne-peut plus sérieux. Bon… s’il voulait superviser personnellement son entraînement, pourquoi pas ? Elle n’était pas sûre de pouvoir se concentrer très longtemps avec lui mais elle allait faire un effort. Et puis, elle n’allait pas se plaindre de passer du temps avec le beau brun… ça lui faisait de la peine car elle ignorait si c’était réciproque, mais elle avait fini par admettre que ce qu’elle ressentait pour John allait au-delà du simple attachement que l’on portait à un ami. Le colonel était devenu un élément central de sa vie et occupait régulièrement ses pensées.

Natasha prit un repas léger en rentrant du travail et se dirigea vers la salle d'entraînement. John lui avait donné rendez-vous à 19h30 et elle entendait bien arriver à l’heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 15:01
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2923

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit manque de concentration

Sheppard & Avalon

On n'est bien servit que par soit même ! Donc ce soir c'est entrainement au cas où... au cas où que voilà !



Beaucoup de choses se mettait en place et elles étaient de plus en plus stressante pour l'homme qui pour une des tares fois, sentait non pas une épée mais une hache au-dessus de la cité. Certes, plusieurs fois, elle avait échappé à la destruction, mais là... Il avait un petit côté plus profond à son sens. Le côté pervers de cette reine qui représente pour la toute première fois un ennemi encore plus puissant et surtout d'une intelligence rare. Que ça soit au SGC ou même au début, leurs ennemis n'étaient pas des idiots, mais les Terriens étaient plus malins et s'en sortaient avec une poignée de fins renards. Là, John avait l'impression que la chance et cet esprit affuté ne suffirait pas forcément. La reine, mettait tout en œuvre pour faire en sorte de détruire sa menace. Dans un sens, cela était flatteur de se dire qu'Atlantis représentait une telle menace qu'une faction Wraith met un plan dantesque pour la détruire elle et ses alliés. Mais de l'autre, cela avait un côté flippant.

John ne montrait qu'une infinie partie de ces angoisses à son amie. Elle était si perspicace et lui si mauvais menteur qu'il ne pouvait pas lui voiler son stresse. Surtout que les réunions avec le CODIR étaient de plus en plus longues et présente. Tout se cordonnait et il fallait avouer que même à cette date-là, il avait toujours des ajustements et des planifications de contre-attaques. L'erreur n'était pas permise. Le colonel, se sentirait moins oppressé s'il ne savait pas que dans les murs de sa maison il avait des cafards qui communiquaient avec l'extérieur. Cela entraînait certain comportement paranoïaque. Comme le disait Hoffman, ça se trouve il y a un morphéa dans cette réunion à huis clos et personne ne le sait. Cela avait été drôle mais pourtant ce ne fut pas une blague. Après, la reine ne semblait pas avoir les mises à jour des plans Atlantes, Sheppard soupçonnait Hoffman d'avoir fait des fausses prévisions pour tester la « confiance » des personnes aux courants et rien n'avait fuité de ce côté.

En tout cas, il avait hâte et à la fois il redoutait le 14 mai. Il en venait à espérer d'être le 20 mai, histoire que tout ça soit derrière lui et vainqueur bien entendu. Et tout cela, déclenchait des mauvaises nuits et quand il n'était pas avec Natasha qu'il voyait régulièrement comme un médicament, une bulle de bonheur éphémère où il tâchait d'oublier ces problèmes pour être avec cette belle jeune femme... une jeune femme qui lui faisait battre le cœur chaque jour un peu plus fort. Et quand il n'était donc pas chanceux de sa présence, il prenait des somnifères pour ne pas ressembler à un zombie. Il n'aimait pas ça, mais quand il tournait plus de trois heures dans son lit et que le sport ou l'abus des bonnes choses comme une bonne bière ne suffisait plus... il fallait se rendre à l'évidence que son sommeil était plus important pour sa santé mentale que sa réticence aux somnifères qu'il déteste tant.

Et au vu de ce contexte et le bonus d'avoir vu les conséquences d'une guerre perdue par les atlantes, il s'était pris d'humour à vouloir entraîner Natasha. ce n'est pas une militaire et heureusement, il ne tenait pas à l'illégalité ! Mais elle ne pouvait pas toujours compter sur un gis pour sa sécurité surtout si elle croise un morphéa. Et comme elle avait des bases en combats, du moins en sport de combats, c'est une bonne idée de lui faire quelques leçons. Il ne voulait pas la confier à une autre personne, tout bonnement parce qu'il voulait le faire. Et ce fut pour cela qu'il lui envoya un mail confirmant la réservation pendant deux heures d'une salle. Il avait ri large pour ne pas être dérangé si par hasard le rapprochement soit plus intime et dérape. Mais surtout pour éviter que quelqu'un se pointe en avance.

Ainsi, il se rendait en salle d'entraînement après sa réunion qui avait finie tard. Il n'avait pas mangé et tenait un sac en papier contenant son repas sur le pouce. Le CODIR avait fait livrer un repas rapide, mais tous absorbé par les enjeux de la réunion avait oublié le repas, même lui ce ventre sur pattes ! Il fit le bout de chemin avec Alexander, qui allait s'entraîner avec Ford. Ils se séparèrent avant l'entrée de la salle, John était content qu'ils parlent de sujet plus léger histoire d'évacuer la tension.

Le colonel entra dans la salle, il avait quelques minutes d'avance pour préparer la salle, qui était déjà prête avec les tapis au sol et le nécessaire. Bon, il allait consacrer ces huit minutes d'avances à son repas. Il s'installa sur une pile de tapis et sortit son sandwich au poulet avec une bouteille d'eau, remarquant qu'il avait toujours son paquet de fraise tagada. Note à lui-même, ne pas quémander des bonbons aux Codir sinon celui-ci ramène l'usine Haribo sur pégase... sérieux pire que des gamins ! Mais bon il était bien content de boulotter des nounours ou faire même des stratégies avec sur la carte. Cela permettait d'évacuer une nouvelle fois la pression.




_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 13:28
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 300

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Cinq minutes plus tard, la porte s’ouvrit et une tête rousse se faufila dans la pièce.

-Bon appétit ! Lança la belle, de bonne humeur.

L’homme releva la tête et lui fit un beau rictus, content de la voir.
« Merci. Tu as mangé ? » demanda t’il se levant pour venir lui coller un bisou sur la joue. Il avait sortie de son sac le paquet de fraise tagada et lui mit dans les mains avec un clin d’oeil.

-Un peu, je ne voulais pas me gaver avant notre séance de sport.

John hocha la tête il comprenait bien. Natasha eut un sourire en découvrant le paquet de tagada qu’il lui avait mit dans les mains.

-Je vais finir par croire que tu es accro à ces bonbons, plaisanta t-elle à moitié.

Et dire que c’était devenu son surnom… elle ne savait pas si elle devait être vexée ou contente, étant donné le goût prononcé de John pour ces friandises. Elle lui rendit son paquet en le remerciant, elle préférait éviter les grignotages avant l'entraînement, et posa son sac avant de commencer à échauffer ses articulations.

John était tenté de lui dire qu’il était surtout devenu accro à la personne qui porte ce surnom. Mais, bon cela serait peut-être un peu trop tôt ou outrepasser leur accord. Il lui fit un sourire malicieux. Il revint vers son repas.

« Je suis accro au sucre surtout » dit-il tout en continuant son repas qu’il finissait rapidement. « Tu es de quel niveau en art martiaux ? »

- Niveau… beaucoup moins fort que toi ?Lâche t-elle avec un petit sourire amusé. J’ai quelques années d’arts martiaux dans les pattes, mais je pratique moins depuis que je suis à Atlantis, j’ai priorisé d’autres activités.
John ricana de bon coeur « Je fais pas d’art martiaux mais du combats militaire. Tu vas donc me montrer ça ! » Il venait de finir son repas et s’avança au milieu du tatamis. Il devait savoir son niveau pour ne pas lui faire des bases qu’elle avait déjà.

- Combat militaire… ça sonne bien, lança t-elle, presque intimidée, bien qu’elle n’ait aucune idée de en quoi consistait précisément cette forme de combat. John lui fit un rictus agréable en réponse, de toute façon cela est un combat pour survivre avec la notion de morale en plus. Même si dans les faits il faut survivre et que parfois on peut faire des choses horribles… mais lui il a une conscience donc il ne fait pas n’importe quoi au nom de la vie.

Elle le rejoignit sur le tatami après avoir fini de s’échauffer et se mit en garde.

- Qu’est-ce que tu veux que je fasse ?
« Attaque moi ! » dit-il d’un air convaincant, se mettant en défense.

Natasha tenta donc un coup de poing sans y mettre beaucoup de force, s’attendant à une parade ou une feinte en retour, ce que fit John en lui attrapant le poignet pour tenter de la retourner et lui faire une clé de bras. La rouquine tenta de se soustraire à sa prise, puis lui attrapa le bras et tira dessus après s’être décalée sur le côté pour le ramener vers elle, contre-attaquant avec un nouveau coup de poing en direction de son visage. John eut un sourire assez satisfait et décalla la joue, pour éviter le coup et lever une jambe afin de la taper sur la hanche avec celle-ci. Il y allait doucement mais la force était suffisante pour la déséquilibrer. La belle chancela et éclata de rire, visiblement elle prenait beaucoup de plaisir à cet échange qu’elle trouvait assez sensuel.

John rit par contagions avec Natasha. Elle se débrouillait bien et l’aurait surtout des techniques contre un Wraiths à lui apprendre. Même s’il n’en avait pas des masses… Mais il ne comptait pas la laisser tranquille pour autant. Il profita de son mouvement vacillant, pour lui prendre l’épaule et appuyer fortement afin qu’elle tombe véritablement, tout en lui fauchant une jambe. Natasha perdit l’équilibre et s'agrippa à son adversaire pour ne pas tomber… employant au passage la technique des chatouilles qu’elle savait redoutable.

- Bah quoi ? Ca marche pas contre les wraiths ça ?

Les chatouilles !!! Mais quelle prise en traître ça ! John se mit à rire essayant de se soustraire à elle, mais bon… peine perdue elle l'avait emporté avec lui et il chuta lourdement sur le tatami. Elle connaissait les endroits où il était chatouilleux ! Ce qui était de la triche !
« Traîtresse ! » dit-il dans un air faussement colérique et il lui sauta dessus la plaquant au sol. Se mettant à califourchon sur la belle rousse, profitant de cette position compromettante pour lui rendre sa vilenie sous les aisselles.
« Et sur les tagadas hm ? »

Natasha poussa un cri et se dandina pour essayer d’échapper à son agresseur, puis elle lui encercla le cou, le tira vers elle et l’embrassa. Et bim ! Ca c’était de l’attaque fourbe !

Décidément cela était une marque de fabrique la fourberie ! Il poussa un petit hum en ricanant de plus belle. Se laissant embrasser. Il se coucha sur elle, ne l’écrasant pas en prenant soin de mettre ces coudes en équerre. En toute franchise, John ne pensait pas que cela dégénère aussi rapidement.
« Définitivement… cette technique ne marchera pas sur un Wraith… » dit-il en murmurant, le toisant les pupilles brillantes, ce qui fit rire Natasha. Un sourire narquois se fit sur son visage et il répartit son corps sur son bras droit, pour dégager sa main gauche et lui plaquer la paume de la main sur le haut de sa poitrine comme un Wraith.

« Game Over la reine tigresse de la faction tagada ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 20:52
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2923

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit manque de concentration

Sheppard & Avalon

On n'est bien servit que par soit même ! Donc ce soir c'est entrainement au cas où... au cas où que voilà !



- Désolé… j’ai du mal à me concentrer avec toi, avoua t-elle en rougissant.
« Tu veux que je trouve un autre instructeur ? Ford donne des cours tu sais ! » dit-il sérieusement, alors qu'il peinait à ne pas sourire d’un air amusé.

Natasha fit une grimace.
-Non, je ne me sens pas très à l’aise avec Ford il est un peu… spécial. Pas méchant mais spécial.
John hocha doucement la tête, mais ne bougea pas pour autant…enfin si ça main, qui revenu à sa place pour garder une forme d’équilibre. Il était d’accord, il n’était plus très à l’aise avec son subordonné depuis longtemps. Mais cela ne retirait en rien ces qualité humaine… même s’il était spécial comme garçon, l’enzyme ne l’a pas arrangé sur le plan social.

« Ouai… et le major Frei ?» dit-il en relançant le sujet. « Elle est spéciale ? » Il ne pouvait pas s'empêcher de la taquiner.
- Elle a moins de charme que toi, répondit-elle en pouffant.
« Oh quand même ! Bon je te l’accord elle est moins douce... » enchérit t’il tout en jouant avec une mèche de cheveux de la belle rousse.
- Karola est sympathique, un peu réservée mais je l’aime bien. Mais avec elle je ne peux pas faire… disons… ce genre de chose, dit-elle en déposant un baiser à la commissure des lèvres de John.
« Je ne vois pas pourquoi ...»

L’homme lui fit un rictus charmant avant de l’embrasser, les demi bisou ça le frustre toujours. Il se releva, lui tendant une main pour l’aider qu’elle saisit. Il devait avouer qu’il avait de moins en moins envie de faire du combat sur tatamis mais bon, c’est pour son bien et en plus cela le rassurait de savoir “moins fragile” face à un ennemi. Même si bon, elle avait déjà abattu un Wraith avec un zat. Oui Natasha est plutôt badasse comme civile et cela ne renforçait qu’un certain aspect plaisant de sa personnalité si particulière et appréciable. La belle se remit en garde.

- Je vais faire un effort, dit-elle en souriant, consciente que cet entraînement importait à John.

« Rien n'empêche des pauses après chaque exercices ! » dit-il quand même pour la forme. Surtout que bon, il n'était pas contre quelques bisous de temps à autre. John était en train de lui montrer un enchaînement pour barrer un ennemi. Cela consistait à prendre justement le poing de l’esquiver et de maintenir le bras, pour faire un petit pont et le faire passer au-dessus de soi. L’avantage étant qu’on utilisait juste l’énergie de son adversaire et non sa force en elle-même. Avec bien plus de concentration que ce qu’elle avait mobilisé jusqu’à présent, Natasha découpa les mouvements un à un jusqu’à maîtriser l’ensemble du geste, puis elle s’entraina à le répéter de plus en plus vite en expérimentant sur son adversaire. John se prêtait au jeu et si au début il ne basculait pas devant la belle demoiselle… à la fin il se retrouva sur le dos sous elle en pouffant comme un gamin ! D’humeur taquin ( à qui la faute hin ?) il lui attrapa les chevilles pour la faire basculer sur lui. Avec un petit cri, la rouquine lui tomba littéralement dessus.

- Mais dis donc monsieur, ce n’est pas très sérieux tout ça.
John ricana de plus belle et ne put s'empêcher de lui mettre une petite claque sur les fesses, avant de tenter de se relever. « Mais dis donc madame vous n’avez pas d’équilibre ! »
Natasha rit mais ne se redressa pas pour autant.
- ça me rappelle cette nuit-là sur les digues… je n’avais pas du tout glissé et je ne m’étais absolument pas étalée sur toi non plus.
« Tu es véritablement maladroite en fait ! » Dit-il abandonnant le fait de se dégager. Il regarda le plafond, allant lui chatouiller le dessous (qui était au-dessus) de ses cuisses. Ils ne pouvaient pas s'empêcher d’être aussi mature que deux gosses de cinq ans entre eux. Natasha bondit et se releva brusquement pour échapper aux chatouilles.

- Tsssk, sale gosse !
John éclata de rire face à cette réactivitée. Il se releva en basculant son corps dans un mouvement souple. Natasha recula, non sans admirer au passage à la souplesse du soldat.
« Eh bah si tu étai plus réactive pour nos exercices on avancerait plus vite ! » Oui de la bonne mauvaise foi comme on l’aime ! John poussa le vice jusqu'à lui tirer la langue.
- Attention ou je vais te mordre, répondit-elle en se donnant un air menaçant. Allez, montre-moi un nouvel enchaînement.
John fit semblant de frissonner avec une petite moue. Le pire c’est qu’il n’était pas contre d’une morsure il aimait plutôt ça. « Tu vas me mordre comme à halloween ? »
-Ca te ferait trop plaisir. John hocha la tête, ne démentant nullement cette affirmation. Seulement une lueur plus que coquine traversa son regard clair.

Il enchaîna sur une autre technique pour parer avec les bras en X et la manière de répondre tout en défense avec le coude visant le visage. La seconde étape était de parer et prenant par surprise la personne avec un genoux levé dans le ventre ou percutant la hanche. Cela donnait un enchaînement complexe mais facile à retenir quand on maîtrisait chacune des étapes. Et ils avaient encore une heure et demi pour cela.

Natasha s’intéressa tout particulièrement à cet enchainement qu’elle n’avait jamais vu auparavant et s’appliqua une fois de plus à faire du mimétisme pour reproduire les mouvements. Ce ne fut pas aisé au début, puisqu’il fallait coordonnée plusieurs parties de son anatomie. Et finalement au fil de l’eau Natasha réussi l'enchaînement. Il faudrait s'entraîner encore longtemps pour le maîtriser parfaitement mais au moins, elle avait de quoi surprendre son adversaire.

-Il faudrait que je reprenne les entraînements réguliers mais mes collègues de travail ne sont pas… disons… très branchés sports de combat.
« Reprend les avec l’un des clubs ça te sera plus profitable. » John s’éloigna pour prendre une bouteille d’eau et la tendre à Natasha. La jeune femme s’en empara en remerciant son partenaire et étancha sa soif avant de la lui rendre.
- L'entraînement est terminé ?
John regarda sa montre il leur restait quarante minutes.« Non, mais j’ai soif ! » dit-il en lui prenant la bouteille sans lui avoir donner un coup de hanche au passage pour la forme. « Ta journée c’est bien passée au faite ? »
-Moui, la routine. D'ailleurs, ça fait un bout de temps que tu n’es pas passé me voir au travail. Prends rendez-vous à l'occasion, histoire que je puisse garder un œil sur l'état de ton joli corps, dit-elle en le gratifiant d'un clin d'oeil.

John lui fit un rictus amusé, il n’avait tellement pas le temps à ce moment cela était horrible... « Je préfère les cours à domicile... » dit-il en la toisant l’air de rien. Après il n’était pas contre une auscultation le soir même.
Natasha rit. Il était incorrigible !
-Des heures supplémentaires ? Demanda t’elle avec un sourire en coin.
« Eh oui… et tu as le droit de choisir le paiement comme c’est au black » Il la provoquait un peu, dans un sens même s’il était fatigué ou même stressé, il avait quand même envie d’être avec elle se ce soir, que ça soit pour un échange intime et tendre que pour simplement être avec sa belle demoiselle aubrun.
-Mh, mes honoraires sont très élevées tu sais… lança t’elle malicieusement.
Il en fallait plus pour décourager l’homme qui reposa sa bouteille au sol et se mit face à elle.
« Combien ? »
-Voyons voir… il va falloir que tu me donnes ton t-shirt… et puis ce pantalon aussi. Peut-être même ce qui se cache en dessous.
« Mes PLAQUES ??? » fit l’homme d’un air outragé comme si elle venait de lui demander quelque chose d’horrible ! Il faisait bien exprès de ne pas comprendre les sous-entendus, enfin s’il en avait un coquin. Dans tous les cas, il n’était pas contre pour lui offrire se qu’il pouvait avoir dessus surtout s’il y a de la pratique !

- Euh… tu caches quoi là-dessous ? Demanda t-elle en regardant le pantalon de son compagnon et en prenant un air incrédule.
John baissa les yeux sur son entrejambe et haussa des épaules
« Un caleçon… tu veux être payé en caleçon ?»
Natasha lui lança un long regard avant d'éclater de rire.
-Je pourrai peut-être le revendre à Marie.

John eut une petite grimace étrange, le revendre à Marie ? Il avait quand même toujours du mal à se dire qu’elle était à fond sur lui. Enfin au moins, elle ne tentait pas grand-chose et respectait l’espace vital du colonel, ce qui n’était pas le cas de tout le monde. du moins, lui il n’avait pas trop de problème de personne qui outrepasse la bienséance pour lui rouler une pelle sans son autorisation. En parlant de caleçon, il n’avait jamais compris les gens qui collectionnait les sous-vêtements de la personne aimée (les fans)… les scandales sur la vente de petite culotte de star (usagées ou non) lui paraissait tellement hallucinant ! Comment on pouvait avoir envie de sniffer ça ? Franchement !

« Berk….hum… peut-être qu’elle aime les caleçon … qui sait ! » Il resta pensif avant de secouer la tête, il n’y a rien de sexy à porter un caleçon d’homme tous les jours. Surtout quand il ne vous appartient pas ! Il lança un regard malicieux à Natasha. « Donc ça te va en paiement ? Le trafic de caleçon du colonel Sheppard ? »

La rouquine fit une grimace. À son retour de l’autre réalité, Natasha avait tenté de se rapprocher de cette Marie dans l’espoir d’y retrouver un peu de celle qu’elle avait laissé derrière elle, mais il était clair que les deux femmes étaient des personnalités bien distinctes et elle avait compris qu’elle ne devait rien attendre de la botaniste dans cette réalité. Marie lui avait déclaré la guerre à partir du moment où Natasha avait commencé à fréquenter John et ce n’était apparemment pas près de changer. Quel dommage… mais mieux valait en rire qu’en pleurer.

Je crois que je me satisferais d’un gros câlin tout compte fait. Et pourquoi pas de quelques autres leçons de combat au corps à corps...

John hocha la tête avec un large sourire de satisfaction. Oui le câlin c’est bien une bonne paie ça ! Il recula de trois pas, pour continuer la leçon. Il alla prendre un petit bâton qui serait de la taille d’une arme blanche.
« Je vais te montrer comment dévier une attaque avec un couteau » Il le tendit à Natasha « Tiens prend le et tend le vers moi s’il te plait. »
Natasha s’exécuta, curieuse de voir ce qu’il allait faire.

« Le but est d’éloigner cette arme et de neutraliser ton adversaire. Pour cela tu donnes un grand coup dans la main en te servant de ton corps pour faire un balancier. » Il lui montra, faisant pivoter son buste tout en donnant un coup (légé) à la main de Natasha qui était contrainte de lâcher son arme. « Puis tu donnes un coup de pied dans l'entrejambe. Tu y va avec le plat du pied et non le dessus. Même si une femme, ça marche très bien. » Il leva la jambe, s’arrêta pour ne pas la frapper. « Ah toi ! Et gaffe à ton pied, sinon pas de câlin ! » Lui lança t’il d’un air coquin, après avoir ramasser le bâton. C’est une technique de Krav maga

- Tu t’entraines sans coque ? Quelle confiance ! Plaisanta-t-elle avant d’expérimenter le mouvement. Une fois, deux fois, trois fois. Cela ne paraissait pas compliqué mais elle savait que ça serait autrement plus difficile à faire contre un adversaire en mouvement et près à la blesser. Contre un adversaire équipé d’un couteau, il n’y avait rien de mieux que la fuite.

John eut un petit rire, non a vrai dire il ne pensait jamais à la coque en entrainement, déjà qu’il ne pensait pas toujours aux protections. Il y allait un peu à la bourrine ce garçon ! Il dériva l'entraînement sur d’autre technique pour désarmée, allant du fait de taper du plat de la main la main jusqu’au mouvement pour briser le poignet en attrapant le bras et contraignant l’homme à lâcher son couteau dans une position inconfortable. le temps qu’elle s'entraîne à ces deux autres exercices le temps fila à vitesse grand V.

Fatigué par sa journée et par ce soir, il mit fin, allant s’essuyer le visage et boire.
« C’est tout pour ce soir la tigresse. » il était plutôt content de l’avancement de son amie et il devait reconnaître que ça le rassurait qu’elle sache maintenant ce genre de chose… Il faudrait continuer à perfectionner un peu. Elle n’allait pas déglinguer un Wraith comme ça, mais au moins, elle avait d’autres flèches à son arc bien remplis d’art martiaux.

Fatiguée, Natasha accueillie la fin de l'entraînement avec soulagement et attrapa sa bouteille pour boire un coup.

-Tu es bon professeur.

John était plutôt content que la séance ait plu à la jeune femme et qu’elle en conclue surtout qu’il soit un bon enseignant. À dire vrai John n’était pas porté sur la pédagogie, cela ne l’intéressait que peu, sinon il serait l’un des instructeurs militaires. De toute façon, même s’il aurait aimé l’être il n’avait pas le temps et il préférait consacrer celui-ci a d’autre activité.
« Merci ! » il avait l’air bien joyeux, il avait son petit air gamin a qui ont à offert une sucette au chocolat.
Cette expression plu à Natasha qui préférait le voir sourire que ruminer les sombres pensées qui ne le quittaient jamais vraiment en ce moment.




_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Juin - 17:35
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 300

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Après avoir ranger les locaux et jeter les reliefs du repas du colonel, les deux jeunes gens se rendirent dans les quartiers du personnel, l’homme passa prendre quelques affaires dans sa chambre avant de rejoindre sa belle qui lui avait promis un super massage. Il doit avouer qu’il était mort et un peu de douceur et détendre ces muscles tendus par le stresse était une très bonne idée.

Il y a des métiers comme kiné qui sont quand même super pratique au quotidien, tout comme coiffeur ou esthéticienne… le genre de service assez onéreux au quotidien mais encore plus appréciable quand c’est gratuit.

Ainsi, il toqua chez Natasha avant de rentrer une fois que cela lui fut ouvert. Il avait gardé le paquet de bonbons pour lui donner, puisqu’il lui était destiné avant tout.
« J’aime bien faire une dure journée et avoir une petite fée pour me masser… je pense qu’on va faire ça plus souvent. » avoua t’il sous la forme de l’humour alors qu’il le pensait clairement.
Natasha fit mine de chercher autour d'elle avant de reporter son attention sur John.

-Je ne vois aucune fée ici, répondit elle en feignant l'ignorance.


Elle avait profité des quelques minutes de tranquillité pour prendre une douche rapide et enfiler un pantalon de yoga noir ainsi qu'un débardeur de la même couleur. John lui avait fait les yeux doux pour avoir un massage et elle n'avait pas hésité très longtemps. Pourquoi pas, si ça lui permettait de faire un check up de l'état du militaire dans la foulée… parti comme c'était, il n'était pas prêt de prendre rendez-vous à son cabinet et elle s'inquiétait pour lui. Autant dire qu'elle était on ne peut plus sérieuse en lui proposant de l'examiner en dehors de ses heures de travail.


John roula des yeux faussement « Va voir dans la salle de bain. » dit-il en parlant du miroire. En l’observant dans son ensemble de yoga, il constata qu’elle était déjà douchée… Ce qui le chagrina quand même (alors qu’il aime bien cette tenue de sport toute simple mais qui est assez moulante sur le corps bien fait de la belle)  Bon lui qui comptait prendre une douche avec elle, c’est mort. Il aurait dû le faire directement s’il avait sus.
« Je voulais faire des économies d’eau… bon tant pis, je reviens, je vais prendre une douche. Tu ne vas pas me masser alors que je suis collant comme un pot de miel ! »


Remarquant la déception de son ami, Natasha le retint par le bras. Elle aimait bien l’eau alors la perspective de retourner sous la douche ne la dérangeait pas particulièrement, d’autant qu’elle n’avait pas vraiment eut le temps de traîner et de profiter de la chaleur pour délasser ses muscles fatigués.

-Je t’accompagne, il parait que je dois aller voir dans la salle de bains. En plus, je n’avais personne sous le coude pour me frotter le dos, tu vas t’y coller.


John ricana bêtement et par un élan qu’il ne pouvait expliquer de manière rationnelle (ou autrement que par : je suis un gros gamin content), il la chopa et la prit dans les bras. Généralement, l’effet du stresse à haute dose lui donnait des moment pétage de câble assez spontanée comme là. Mais bon, cela elle ne pouvait pas le savoir, il avait eu l'envie et son corps s’était exécuter comme un grand. Ainsi, il la posa sur l’évier et lui montra se relief avant de retirer sa veste et son haut… ouai il sentait l’homme mine de rien… bon il est brun donc de base il sent plus fort que les petits fleurs blondes mais bon… Lui il fait du travail manuel monsieur !


Natasha se laissa faire, toujours un peu surprise de la facilité avec laquelle il la soulevait à chaque fois. Etant donné sa grande taille et le poids qui en découlait, ses exs s'étaient rarement amusés à la porter comme ça sur des coups de tête alors que John ne s'en privait pas. Cette démonstration de force n'était d'ailleurs pas pour lui déplaire, elle se sentait l'âme d'une princesse quand il la prenait ainsi dans ses bras et elle adorait le rapprochement physique qui en découlait.

Son esprit pragmatique lui souffla que la situation devenait dangereuse et qu'elle devait prendre ses distances avant de trop s'attacher à lui… au lieu de quoi elle se pencha pour déposer un baiser sur ses lèvres. Trop tard elle était déjà complètement mordue et la perspective de le perdre lui déchirait le coeur. Son comportement laissait entendre qu'il tenait à elle mais les règles entre eux étaient toujours là : pas d'attachement, pas d'exclusivité. Se mettrait il en colère s'il apprenait qu'elle était tombée amoureuse? La rejetterait il ? Elle ne voulait pas l'envisager et pourtant il lui faudrait un jour faire face… Natasha était d'un tempérament franc, elle n'aimait pas tourner autour du pot. L’heure de la confrontation approchait, il lui fallait juste trouver le bon moment.

La rouquine regarda l'homme retirer sa veste et son t-shirt sans cacher la lueur d'envie qui brûlait dans ses yeux. Parfaitement consciente que la frustration de ne pas avoir pu le “toucher” dans ce dojo jouait sur son humeur, la belle enroula ses jambes autour du soldat pour l'obliger à se rapprocher d'elle et le captura dans ses bras. L'odeur de la transpiration ne la dérangeait pas, de toute façon ils allaient finir tous les deux sous la douche dans quelques instants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Juin - 19:59
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2923

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit manque de concentration

Sheppard & Avalon

On n'est bien servit que par soit même ! Donc ce soir c'est entrainement au cas où... au cas où que voilà !




Sous l’euphorie de son geste et surtout sa spontanéité il ne savait guère où la mettre au début avant que l'évier soit la bonne solution. Il fut un instant détourner de son but par le baiser de son amie qui lui fila quelques frissons de plaisir en bas des reins. Il ne devait pas se mentir à lui-même… il était profondément bien avec cette rouquine aux reflex de bronze. Peut-être même un peu trop bien et cela l’effrayait. Pourquoi ? Tout bonnement parcqu’il ne pensait pas tomber amoureux si vite de quelqu’un (même si avoue-le John est un homme qui s’attache facilement). Après Nathalie, il ne voulait plus aucune compagne unique, il ne voulait plus s’engager, quelque chose s’était brisé et il n’y avait eu qu’un gouffre de souffrance et de mal être. Une belle histoire qui avait tout brulée et le colonel, ne souhaitait plus revivre ça autant pour lui que pour quelqu’un d’autre. Il ne s’estimait pas apte à offrir une histoire romantique à une femme sans qu’elle ne souffre après.

Mais bon… il devait bien s’avouer que son petit cœur d'artichaut battait chaque jour un peu plus pour la kiné. En homme raisonnable, il aurait dû s’éloigner pour briser ce lien et ne pas chuter… cependant, il était déjà dans le gouffre et ne semblait ni avoir l’envie ni la force de remonter pour recouvrir celui-ci. alors, il est parfois mieux, de faire l’autruche, de profiter des instants présents. Surtout qu’il allait partir en guerre et qu'à serait peut-être les derniers bons moments passés avec une femme et surtout avec la femme dont il éprouvait de noble sentiment.

John se laissa entraîner sans aucune résistance contre levier encerclé par une paire de jambe couleur nuit. Il lui rendit son baiser, s’adossant de ces deux mains de part et d’autre des fesses de la belle jeune femme. Se penchant pour rechercher le contacte de ses lèvres. Il y a de forte chance, que cela parte en un autre type de corps à corps et il était certain qu’un des deux protagonistes serait contre. Les plaques de l’homme se décollères de son torse pour sonner doucement entre elle, sous le mouvement de son corps.



Natasha constata sans surprise que John réagissait positivement à ses avances et y répondait avec beaucoup de bonne volonté. Comme quoi, la fatigue de l'entraînement ne suffisait pas à éclipser l'attirance physique qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Les plaques du soldat tinterent et le regard de la belle se posa dessus. Elle glissa sa main pour les attraper et les observer avec une curiosité morbide. Un nom et un prénom… le système marquait les soldats comme des animaux par nécessité, il fallait pouvoir identifier les corps en cas de décès. Elle laissa retomber les pendentifs, cherchant à chasser les sombres pensées qui avaient envahi son esprit et fit glisser ses yeux le long du torse de son compagnon avant de capter son regard.

-Tu es magnifique, souffla t-elle.


Il ne fit pas vraiment attention… quoiqu’un peu, son regard se baissa sur ses plaques qui sonnaient avant de relever son regard vert vers la jeune femme. Il se demandait ce qu’elle pensait à cet instant. Ce genre d’ustensile était tout bonnement habituel et a force de les porter nuit et jour il n’y prêtait plus attention. Au dos, il avait aussi des numéros, celui de la caisse de sécurité social américaine et son code de dossier militaire.

Quand il avait intégré l’armée sous le désaccord profond de son père, il se souvenant parfaitement que celui-ci lui avait marteler la poitrine où se trouvait les plaques pour lui dire qu’il était devenu qu’une vache parmi la boucherie ! John avait été vexé en plus d’être blessé à cet instant. Et pour se venger il avait cru bon de les photocopier et de les encadrer dans un beau cadre qu’il avait mis en haut de l’imposante porte en bois massif du bureau de son père. Histoire qu’il se souvienne de sa vache quand elle mourra. Depuis il n’était plus rentré dans cet office, même quand il était marié avec Nelly. Peut-être parce qu’il ne voulait pas voir si son œuvre sanguine était toujours là…. Il ne voulait pas point.

Il s’était perdu un très court instant dans ces pensées… et quand il mergea il entendit de but en blanc ce compliment qui venait du cœur… John qui avait une carnation assez bronzé devenu soudainement rouge comme une pivoine et se redressa machinalement complètement gêné par cette déclaration. Signe de gêne accrus fut son grand sourire marqué flatté et la fois si peu certain de lui. Il avait chaud et il eut un grand frisson, fuyant le regard de la kiné.

« Je ….. bah…. Euh… merci » il ne put dire que ça tellement il était sous « le choc ».



En voyant le geste de recul du colonel, Natasha se demanda si elle n’avait pas fait une erreur en exprimant tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Elle se sentait bien avec John, ce genre de mots lui venaient donc naturellement mais étant la nature ambigüe de leur relation, le compliment avait été peut-être mal reçu.
“Et puis zut”, songea Natasha, de toute façon il allait bien falloir qu’elle lui fasse comprendre ses sentiments un jour.

Le sourire gêné et son bafouillement signifiait-il qu’il était flatté ou mal à l’aise ? Un peu des deux ? Ce fut finalement le rose sur ses joues qui fit dire à la belle que son compagnon recevait le compliment de manière positive et elle ressentit de la satisfaction. Sa réaction était mignonne mais montrait à quel point il ne devait pas avoir l’habitude d’entendre ce genre de chose. Ses parents ne lui faisaient pas assez de compliments quand il était jeune ? À son sens, c’était la base de la construction de la confiance en soi d’un enfant mais après tout, ses propres géniteurs n’étaient pas franchement un modèle dans le genre ; pas besoin de chercher très loin pour savoir d’où lui venait son problème d’engagement avec les hommes. C’était difficile de se projeter dans un couple quand on avait pour modèle prédominant un ménage complètement vicié.

Elle posa une main sur la joue de John dans un geste tendre. Étrangement, elle ne ressentait pas d’appréhension avec lui. Peut-être à cause de la forme qu’avait pris leur relation : d’abord distante, sans engagement, puis le rapprochement s’était fait naturellement au fil du temps et aujourd’hui ils ne se quittaient presque plus à tel point que John débarquait presque chaque soir dans sa chambre pour chercher du réconfort auprès d’elle.

-John je...

“T’aime”, s'apprêtait-elle à dire, mais les mots s’étranglèrent dans sa gorge.

-Je crois qu’il est temps d’aller sous la douche, lâcha t-elle finalement. T’es tout collant.

Et merde, mais quelle couarde elle faisait !



Il se sentait tout bête et il ne savait plus où se mettre il devait bien le reconnaître. Cette situation était instable et surtout inattendue. Il ne savait pas trop pourquoi il réagissait comme ça… il avait quelque chose de plus profond et surtout peut-être qu’il le prenait un peu trop à cœur. Il n’est pas du genre à trop se prendre la tête et généralement, il dit ça à chaque fois et il finit avec une migraine. John aimait se dire qu’il avait fait l’armé pour ne pas ressentir des tiraillements neuronaux.. et il avait fait une école d’officier. Il aurait pu rester simple soldat il aurait été mon s’emmerder mais il se serait fait chier, tout simplement.

Donc en conclusion il avait quand même un don, pour se prendre le chou et penser en boucle. Après, il aimait bien le naturel de cette relation tout venait comme ça sans réfléchir simplement via des élans de tendresse ou même de cœur… puisqu’il le voyait bien, il se sentait tellement bien qu’il ne cherchait pas à contrôler ces émois et paroles. Sauf pour parler de sentiment. Chose qu’il n'était pas certain de vouloir assumer une seconde fois.
Son regard se figea sur Natasha quelque instant, un fin frisson glacé se fit dans son dos avant d’avoir une forme de soulagement et… de ne sait quoi de ne pas agréable. S’attendait-il à autre chose ? Oui surement et il ne sentait pas prêt. Ainsi, il ricana et lui tapota la cuisse.

« C’est toi qui va rester coller ! » Il retira la suite de ces vêtements, pour s’engouffrer dans la cabine de douche. Natasha fit la moue avant de retirer ses propres habits et de l’y suivre.
-T’es sûr de toi ?
« Tu veux tester ? » dit-il d’un faux air de défi.
-Peut-être bien... répondit-elle en le fixant droit dans les yeux.
Il referma la cabine de douche et ouvrit les bras d’un air gamin
« Bah tu attends quoi ? »
La belle fit un pas en avant, glissa et tomba dans les bras de son voisin avec plus de force qu’elle ne l’avait prévu.
John la réceptionnant allant jusqu'à la simulation de faire croire qu’il chutait avec elle en avant. Bien entendu il était en train de ricaner.
« C’est toi qui colle ! Tu m’emportes ! »
-Ce n’est pas de la sueur c’est la gravité, patate !
« J’en ai une belle de patate là ! » Il se redressa avec elle, pour la coller contre lui. « Si je te lâche tu restes collé ! »
-Et si je n’ai pas envie que tu me lache ?
« Dans les deux cas j’ai raison » dit-il en lui soufflant sur le visage… Bon ils étaient pas rendus, l’eau était même pas allumée ! Mais cela n’avait pas d’importance pour le colonel.


-C’est une tentative de bouche à bouche ? Demanda la belle en prenant un air sceptique.
La jeune femme faisait un petit clin d’oeil à leur toute première randonnée en tête à tête sur le continent, bien avant qu’ils commencent à se fréquenter de manière intime. Ils avaient tous les deux été victimes des spores d’un champignon qui les avaient rendus euphoriques et qui les avaient poussé à certains comportements stupides, du genre sauter du haut d’une falaise ou à s’embrasser sous couvert de faire du bouche à bouche...



John ne put s’empêcher de rire se souvenant très bien de leur étrange séjour de randonnée sur le continent. Parfois, il aimait bien se remémorer ce moment, se demandant encore comment ils avaient pu faire leurs comptes et qu’ils avaient eu une chance isolante avec le saut de la falaise ! Il avait parfois des moments en mission ou en pure loisir assez cocasse et il n’avait pas l’habitudes d’en vivre des aussi rocambolesques. D’autres étaient plus spécialisées dans ce genre d’affaires !
« Oui à tes cheveux donc du bouche à poil ! »
-hum, c'est… appétissant.
« Je suis un bon cuisinier ! » Et cette affirmation était vraie, il adorait concocter des petits plats, même si sa vie sur Atlantis ne permettait pas toujours de s’adonner à ce genre d’hobbies. Après, il s’entendait bien avec l’un des cuistos et il squattait de temps à autre la belle cuisine en inox pour faire son œuvre. Cela lui rappela qu’il devrait peut-être préparer un repas pour Natasha…. hum non mauvaise idée, c’est une action de petit couple bien mignon et adorable. Ils ne sont pas dans cette configuration.
L’homme finit par lâcher Natasha la remettant droite, pour allumer l’eau. Il était temps de commencer les choses sérieuses non ?
« Si je ne le fais pas…. demain nous serons encore plus collant ! »



La jeune femme s’amusa de l’entendre justifier le fait d’activer l’eau de la douche, comme s’ils n’étaient pas ici pour ça à la base ! Quoi que, vu leur petit jeu, il semblait évident qu’ils avaient du mal à rester très longtemps séparés physiquement l’un de l’autre. Remarque, il fallait bien compenser le fait d’être distant le reste de la journée pour donner le change devant les gens. Elle attendit qu’il se savone et entreprit de l’aider à frotter son dos, puis ses fesses, en profitant pour le tripoter au passage. Par jeu et pour le plaisir de tester la concentration de l’homme qui essayait de se laver, elle se mit sur la pointe des pieds pour mordiller sa nuque. Bah quoi ? Après l’effort, le réconfort non ? Elle s’était pliée à l'entraînement du soldat, maintenant elle était d’humeur joueuse. Elle l’enlaça dans le dos, ses bras venant étreindre son ventre, sans se soucier de se tremper ou de se retrouver toute savonneuse à son tour. L’une ses mains glissèrent le long du bas-ventre de son partenaire et vint jouer avec des parties plus intimes de son anatomie. S’il arrivait à faire abstraction de ça pour continuer à se nettoyer, elle lui tirait son chapeau.





_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 20:49
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 300

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


La douche n'était pas du tout calme ou même relaxante, même ici il fallait faire du sport ! Elle abuse non ? Non… il était bien content de retrouver une petite dose de folie et s'y adonnait avec grand plaisir, même si l'homme faisait semblant de râler, en l'houspillant de grande gamine (il pouvait parler lui tiens !), ce qui la faisait glousser. Il avait beau se tortiller pour échapper à ces petites mains indélicates et très coquine… mais voilà qu'elle le mordillait ! Manquait plus que ça ! Déjà que la petite séance palpation commençait à le mettre forme, là, ça l'acheva clairement… Finalement, il découvrait que pour le mettre en route, il suffisait que d'une chose : qu'elle vienne le mordre ! Si ça ce n'est pas de la souche de requin (dans les dents le papa) !

En réponse, il la chatouillait ou même lui ébouriffant les cheveux, n'étant pas en reste sur la séance savon et mousse (pas toujours sur des zones chastes, comme la poitrine ou le galbe des fesses de la demoiselle) quand il pouvait l'atteindre. Chose qui n'était plus le cas puisqu'elle venait de se lover dans son dos… il aimait bien cette position comme le témoignait un long soupir, tout en repoussant une mèche de ses cheveux qui moussaient prodigieusement bien ! L'épaisseur joue beaucoup ! Eh oui !

Il était en train de se passer de l'eau sur la tête, mouillant Natasha au passage sans aucun remords particulier, quand elle décida de faire glisser une de ses mains sur la partie sensible de son anatomie. Un choc électrique lui parcouru l'échine. Jusqu'à alors, il était plutôt calme (si on peut dire)… Il n'était même pas lavé entièrement (par contre les fesses oui ! Elles devaient briller)… et pour faire la suite… bah ouai clairement il s'en foutait à cet instant ! Puisqu'il venait de se tourner pour plaquer Natasha contre la paroi de douche pour lui attraper le visage et l'embrasser sauvagement.



John était plutôt réceptif à ses petits jeux même s’il essayait de lui faire croire le contraire, et cela l’amusait beaucoup. Ils se retrouvèrent très vite à faire un concours de qui sera le plus mousseux et mouillé tout en couplant cela à quelques mains baladeuses. Aventureuse, Natasha décida de continuer à tester John en allant jouer avec une partie de son anatomie particulièrement sensible et la réponse ne se fit pas attendre : elle avait visiblement éprouvé les limites du colonel. Un instant plus tard, elle se retrouvait plaquée contre le mur, le souffle court. L’intensité du baiser qui suivi enflamma le corps de la belle et elle le lui rendit avec ferveur, enroulant ses bras autour de son cou tout en plaquant son corps contre le sien en une invitation chargée de sous-entendus.




Bon les intentions de l’un et de l’autre étaient plutôt clair…Déjà que l'entraînement avait bien commencé l’homme comptait continuer l’échauffement (sans claquage) et mettre un but partager dans les deux camps. Et voilà comment parler de sport dans une session torride ! Alala.

Moment coquin love3 love3 : http://www.atlantisinsurrection.com/t2883-un-petit-manque-de-concentration-v2#50625






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Juil - 21:30
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2923

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit manque de concentration

Sheppard & Avalon

On n'est bien servit que par soit même ! Donc ce soir c'est entrainement au cas où... au cas où que voilà !





- C’est moi qui ai besoin d’une douche maintenant, plaisanta-t-elle en réalisant qu’ils n’avaient pas utilisés de préservatifs.

Alala, ce n’était pas sérieux. Heureusement que son stérilet la protégeait des grossesses imprévues. Ce n’était toutefois pas le cas des maladies et elle espérait que John s’était montré plus sérieux avec ses autres conquêtes… s’il s’en avait. Cette pensée ne la réjouissait pas. Bref, il faudrait qu’ils parlent de ce petit oubli… mais pas tout de suite. Ce soir, John était à elle et elle avait bien l’intention de profiter de sa présence. A la recherche d’un peu de tendresse après l’effort, la belle vint se blottir contre son amant ; elle se sentait bien.



L’homme ricana doucement tout en restant contre elle lui donnant l’affection qu’elle recherchait tout comme lui. Il était bien là dans ces bras après une activité assez agréable.
« Oui … tu es vraiment sale comme nana ! » murmurat’il sur le ton de l’humour après s’être décaler doucement, pour prendre le savon et commencer à la nettoyer. Il sentait déjà la fatigue de la journée lui tomber sur le coin du nez et l’échange bestiale n’était pas. il bailla doucement avant de déposer un bisou sur le front de la jeune femme.



Le bâillement de John en entraina un chez elle. Décidément, c’était vraiment contagieux ces trucs là. Ils achevèrent de se laver et sortirent de la douche pour se sécher et s’habiller. Après cette journée de travail, l'entraînement et cette petite partie de jambe en l’air, Natasha se sentait bien fatiguée. Elle s’éclipça vers son placard et en sortit un sachet avec quelques fruits et légumes secs qui venaient du marché athosien avant de se laisser tomber sur le lit.

- On se branche un film ? Demanda t-elle nonchalamment en croquant dans une chips de légume violet qu’elle aurait été bien en peine de nommer.


John fit le même chemin séchage et il alla chercher son bas de pyjama qui était en pleins squatte chez elle depuis longtemps. Faut dire qu'à force de venir souvent, il l’avait oublié une fois et ne l’avait plus repris et cela ne semblait pas déranger la jeune femme. Il devait aussi avoir des affaires à elle dans ses quartiers… hum il devrait regarder histoire de voir s’il était le seul à perdre ces affaires ou non.
« Parfait ! On se fait un star war ? L’un des derniers qui sont sortis tout frais du dernier voyage du Dédale ! »
-Vendu, répondit la rouquine en attrapant sa tablette pour chercher le film sur l’intranet. -Au fait John, tu vois quelqu'un d'autre en ce moment ? Parce qu'on a zappé de se protéger, lança t elle l'air de rien.

John l’avait rejoint dans le lit, s'installant confortablement, pendant qu’elle cherchait ledit film. Il fut un peu surpris de sa question avant de se taper de la paume de la main le front…
« Merde ! Oui c’est vrai !» cela lui était sorti de l’esprit la capote… « Idène mais je ne l’ai pas vu depuis au moins un mois, peut-être plus... Et dans tous les cas, j’étais couvert… mince… bon après je suis niquel Taylor Laurence nous fait passer des tests très régulier … en plus d’avoir mis dans l’équipement de base des capotes pour être certaine qu’il n’ait pas de naissance improvisée ! » Oui Isia était chiante avec ça et pourtant il avait toujours des petits malins qui n’avait pas de chapeau le soir !



- Elle est prévenante c’est bien, dit-elle en bidouillant ses machines pour allumer la télévision et connecter sa tablette pour y charger le film. C’était pratique quand même la technologie ! Elle n’avait pas envie de montrer à quel point la mention d’Idène lui faisait mal, ce n’était vraiment pas le moment d’aborder le sujet, surtout qu’il ne l’avait pas revue dernièrement.

- Ca va alors, pas de soucis de mon côté non plus, finit-elle par lâcher avant de retourner s’installer confortablement sur le lit et piocher dans son sachet de légumes secs.


Un instant John beuga, prévenante ? Idène ou Isia ? ... Oui elle parlait de la doc, puisque la Natus même si elle s'était habituée à voir la virilité de son amant recouvert d'une pellicule de plastique, n'était pas très portée là-dessus. Normal, les Natus n'ont pas ce système. Et John préférait porter un préservatif avec elle par principe et surtout qu'elle reste Candide de base il n'avait pas envie d'attraper la chaude pisse d'un Natus. Puisqu'il serait surprenant qu'ils n'aient pas ce genre de désagréments aussi.

John la toisait dans son branchement, ne se doutant pas que parler de la blonde pouvait être une pique désagréable. Enfin s'il réfléchissait un peu, il pouvait comprendre aisément, mais comme cela avait été définit entre eux. En tout cas, elle était clean aussi. Il ne savait pas si elle voyait quelqu'un d'autre et en toute franchise il ne voulait pas le savoir.

« Parfait ! Tu prends un contraceptif ? » Tant qu’à être dans ce genre de question. Il ne tenait pas à lui faire un enfant. Ce genre d’élément est voulue et se préparer et non un dû à un simple oublie. Il ouvrit le bras, pour l’enrouler autour d’elle et se mettre proche de son amante et profiter de son odeur et surtout de sa présence contre lui.

- Oui, je ne veux pas de mauvaise surprise, répondit la belle avant d’ajouter : Pas question de répéter le schéma familial...

Ils n’avaient jamais parlé ensemble de leur point de vu concernant les enfants, pourquoi faire puisqu’ils ne formaient même pas un vrai couple ? C’était précisément cette insécurité qui faisait dire cela à Natasha, en cas de bébé surprise, rien ne lui assurait que John serait prêt à assumer ses responsabilités et si ce n’était le cas elle serait soit contrainte d’avorter, soit de l’élever seule. Sans façon, elle avait assez donné avec l’irresponsabilité de ses propres parents qui l’avait contrainte à s’occuper de sa petite soeur dès son plus jeune âge.

« C’est à dire ? L’une de vous deux a été conçu involontairement ? » il était au courant pour sa soeur pour cela qui se permettait de l'inclure dedans, sans vraiment la nommée, par délicatesse. En tout cas sa réponse l’avait surpris mine de rien. Concernant les bébés il n’en voulait guère ce n’est pas vraiment le moment de former une famille (surtout qu’ils n’étaient rien l’un pour l’autre niveau couple) et surtout pas sur une galaxie comme ça. Mais si cela devait arriver il assumerait, certes à regret mais ne laisserait pas Natasha seule dans cette épreuve car l’erreur aurait été faite à deux.





_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Juil - 17:29
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 300

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur


- C’est… compliqué.

Et toujours difficile de parler de ce passé qu’elle avait cherché à fuir toute sa vie. Mais la position dans laquelle elle se trouvait, dans les bras de John, était rassurante et lui donnait envie de parler. Étrange, quand on savait qu’ils n’étaient pas ensemble, elle n’aurait pas dû à ce point s’appuyer sur lui et lui faire confiance mais elle ne contrôlait plus grand chose quand il s’agissait de lui.

- Sarah est née quand j’avais huit ans, un accident. Mes parents se disputaient à longueur de temps avant et le fait que ma mère ait décidé de la garder a empiré les choses. Mon père n’était pas un modèle de présence et j’ai fais mon possible pour épauler ma mère jusqu’à ce qu’elle quitte le domicile sans une explication. Un jour, elle est juste partie et j’ai dû gérer tout ça du haut de mes treize ans. Faire bonne figure pour éviter que la DASS n’intervienne, protéger Sarah, combattre mon père pendant des années pour qu’il prenne ses responsabilités… je refuse de faire subir ça à un enfant ; si je fonde une famille un jour, cet enfant aura des parents aimants et bienveillants et puis c’est tout ! conclut-elle avec amertume.



Certaines histoires familiales lui apparaissent vraiment sombres et digne du grand n'importe quoi. Comment une mère pouvait décider du jour au lendemain d'abandonner ces deux filles ? Autant si elle voulait se barrer, on pouvait le comprendre... mais qu'elle emmène au moins avec elle ces enfants ! C'est la moindre des choses, puisque le père semblait très peu enclin à être nommé parent. Il y a des gens comme ça, qui ne mérite pas de se reproduire, enfin bon, ils avaient eu moins le bon goût de réussir leur descendance, même si une est morte tragiquement. John est persuadé que Sarah était aussi gentille et agréable que sa grande soeur. Qui malgré ce passé difficile s'en sortait que trop bien.

« Hum… Moi qui pensait avoir le père le plus con du monde… il a été détrôné par tes deux parents. » Il lui fit un bisou sur la joue.
« Je suis bien d’accord, les enfants c’est sympa mais quand ils sont voulu et assumé. »

- Comment est ton père ? Demanda Natasha, curieuse d’en savoir plus au sujet de cet homme envers qui John avait tant de rancoeur.

John n’aimait pas parler de son père ou même de sa famille, il n’y avait plus rien à raconter, juste à cracher dessus avec aigreur. Et il n’était pas le genre d’homme à se complaire dans les méchancetés et autre besoin de plainte. Généralement, il ne détestait que peu les gens… surtout des êtres humains. Mais bon il y a toujours des exceptions horribles dans les mondes. Mais son paternelle était un odieux connard et il ne pouvait plus lui trouver de point positif !

« Une ordure, autant en affaire qu’en tant homme. Il n’est intéressé que par son élite et les sous que peuvent rapporter les numéros humains de la société. Parler de lui n’est pas passionnant, c’et lui faire trop d’honneur de le nommer. » ajouta John très aigre, mais cela n’était pas dirigé vers Natasha. Il lui colla un bisou sur le front avant de se coller un peu mieux contre elle en s’allongeant pour regarder le film.

- Est-ce que tu as des frères et soeurs ?
Il était rare qu’ils parlent de leur famille et la belle trouvait l’occasion trop belle pour en apprendre plus sur son compagnon.
« Un frère aîné de quelques années. » répondit John simplement.
- Il te manque ?
John ne put se retenir de rire, tellement cela était étrange comme question, enfin elle ne savait pas qu’il avait une mauvaise relation avec aussi. Il la regarda… elle devait faire le parallèle avec sa propre soeur
« Désolé… Non, il est comme mon père. Peut-être même pire, puisqu’il m’a prit ma femme et ma paternité. Enfin bon, il a mit enceinte mon ex-femme avec qu’il était en relation depuis longtemps… Je suis le couillon de la famille, militaire et gentil… comme ma mère, pour la bonté. Elle… elle était une femme douce et merveilleuse, comme quoi les pires connards attirent soit des gens comme eux soit des personnes trop bonnes qui sont détruites par leur amour malsain. » Dit-il avec un faux humour. Il en avait trop dit encore, mais cela partait tout seul. Il était bien avec elle, alors pourquoi lui cache tout ça ? car ils n’étaient pas un vrai couple ? Mais ils étaient amis...



Natasha comprit qu’elle avait dit une bétise lorsqu’elle entendit John rire. Il lui expliqua alors la situation et elle en resta bête : ah ouais, dans la catégorie tordue, il se défendait plutôt pas mal.

- Ton ex t’a trompé avec ton frère et elle est tombée enceinte ? Et ben…
« Oui… Enfin bon c’est particulier. Au moins, elle est restée chez les Sheppard quand on a divorcé. Pas de paperasse a changer de nom de famille c’est cool.» ajouta t-’il avec un humour plutôt cynique.

Elle se sentait un peu conne là, ne sachant pas trop quoi dire. Qu’elle était désolée pour lui ? Non, John n’apprécierait probablement pas qu’elle le prenne en pitié. Après quelques instants, la jeune femme glissa sa main contre la joue de l’homme pour tourner son visage vers elle et le regarder dans les yeux.

- C’est vrai que tu es un peu couillon sur les bords, le taquina t-elle. Mais ce qu’il y a ici, dit-elle en posant une main sur la poitrine du soldat au niveau de son coeur, c’est ce que j’aime chez toi. Si c’est à ta mère que tu dois ton courage et ton altruisme alors j’aurai donné cher pour la rencontrer car elle devait être une femme vraiment spéciale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Juil - 20:54
avatar
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Messages : 2923

Dossier Top Secret
√ Age: 42 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit manque de concentration

Sheppard & Avalon

On n'est bien servit que par soit même ! Donc ce soir c'est entrainement au cas où... au cas où que voilà !






John détourna le regard vers celui de son amante qui venait de poser une main sur sa joue, il s’attendait à un baiser rien de plus… Il ricana, oui il est un peu couillon, surtout en amour et avec l’amitié car il était trop bon… Or il préférait cela que d’être une personne trop méfiante et incapable de faire un peu confiance dans la nature humaine ! Cela aurait pu s’arrêter là, mais non, une nouvelle déclaration s’ajouta à la première.

Une nouvelle fois il se sentit mal à l’aise, il se tortilla un peu et il devait prendre des couleurs. Elle avait le don pour le rendre dans une situation inconfortable ce soir !
« Hum… merci… Ce soir tu es en forme pour me mettre dans tous mes états » Pour se venger il lui fit une attaque chatouille et surtout changer de sujet.
Natasha se débattit une fois de plus. Pourquoi était elle aussi honnête ce soir ? Peut etre a cause de toute cette tension qu'elle ressentait… le stress de John était palpable depuis plusieurs semaines, quelque chose se tramait et elle ressentait le besoin d'être plus proche de lui pour le protéger de la menace invisible. Et puis… c'était aussi une manière de le tester. Comment réagirait-il demain à froid en repensant à tout ce qu’elle lui avait dit ?

- Aaah ! Ca va ca va j'ai compris, je démarre le film !

John ricana de plus belle, il adorait faire ça… il n’était pas trop baston quoique ça dépend avec qui. Il a tendance à venir rapidement aux mains avec elle et avec certaines autres personnes. Même si le contexte n’était pas le même… Enfin bon, ce genre de moment spontanés même après une déclaration très gênante lui était salvateur. Il aimait être près d’elle et même s’il ne savait pas gérer tout ça, les deux phrases de la belle lui avait fait quelque chose. Avait-il une possibilité d’envisager un peu plus entre eux ? Peut-être bien, mais était-il prêt à se réengager une nouvelle fois ? Il pourrait dire oui, puisqu’il se sentait réellement bien avec Natasha, mais dans un sens, il ne voulait pas que ça se finisse comme avec Nathalie et recréer le même chemin. Alors non, il devait se protéger et la protéger pour le moment surtout avec ce qui arrive.

Il se cala sur le lit, attrapant Natasha qui venait d’appuyer sur la barre d’espace et il la collant contre lui en pouffant. « Oui car demain j’ai encore une réunion avec les bureaucrates ! Et si j’arrive en retard Alexander va m’envoyer chercher les croissants ! »
- Miam ! Un petit dej’ à la française, ça me manque ! Dit elle en s'installant plus confortablement sur le lit pour voir la télévision sans se détacher des bras de son amant.
« Je t’en apporterai un s’il en reste ! » dit-il malicieusement en soupirant d’aise.
Elle lui retourna un sourire et reporta son attention sur le film qui avait déjà commencé depuis une minute.
La soirée fut tout aussi bien et surtout très douce, John finit par s'endormir de fatigue bien avant la fin et dans les bras de la demoiselle qui se chargea d’éteindre la tablette pour rejoindre son militaire déjà partie dans de nouvelles aventures.


END 15/07/2018


_________________
JohnSheppard

Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman & Naalem Lays & Elana Ravix//écriture : MediumTurquoise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase-