Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Le calme après la tempête [Isia]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 7 Aoû - 19:47
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 312

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Chronologie : Mercredi 16 mai


Étonnamment, la journée était calme. Peut-être était-ce dû au fait que la cité avait été ravagée et que toute l’aide disponible était nécessaire ou que toutes ces personnes avaient finit blessées et qu’elles avaient besoin de soins qu’un kiné ne pouvait leur offrir. En tout cas, son nombre de patients de la journée avait drastiquement chuté suite aux désistements et Natasha avait finalement décidé de confier les autres à ses collègues pour aller à l’infirmerie où sa présence pourrait être bien plus utile. Sa double spécialité alliée à ses connaissances en premiers soins et en psychologie pouvaient servir à l’équipe soignante qui était certainement débordée. C’était aussi l’occasion de s’enquérir de l’état de certaines personnes avec lesquelles elle avait arpenté la cité deux jours plus tôt.

Les morphéas ne s’étaient pas manifestés depuis l’avant veille et, à sa connaissance, presque tout le monde avait été vaccinés. Soit les derniers ennemis se cachaient vraiment très bien, soit ils avaient été exterminés le premier jour. Cela n’empêchait pas la rouquine de continuer à sortir avec son zat qu’elle était incapable de quitter, y compris la nuit où l’objet restait tout près d’elle. Après tout, si les morpheas avaient réussi à pirater le système, rien ne les empêchaient d’ouvrir des portes et de s’introduire dans les zones résidentielles à des heures où les gens étaient le plus en état de vulnérabilité. Autant dire qu’elle n’avait pas beaucoup dormi depuis la nuit où John lui avait fait comprendre qu’il partait en guerre. Maintenant que le calme était revenu, elle commençait à penser qu’elle avait intérêt à demander un petit quelque chose à Carson pour fermer les yeux plus de deux heures d’affilé car elle ne tiendrait pas longtemps en enchaînant les nuits blanches.
John et Skyler avaient dû arriver en zone de combat ce matin… dire que Natasha était inquiète était un euphémisme, elle était littéralement rongée par l’angoisse. Elle n’était pas sûre d’être capable de se relever si elle les perdait tous les deux, elle avait déjà expérimenté le deuil avec sa petite soeur, l’idée de revivre ça était insupportable. Le fait d’aider les autres ou de les réconforter avait le mérite de lui offrir une distraction bienvenu qui lui changeait les idées mais ses proches hantaient continuellement ses pensées. Porter la veste de John était une manière de garder un peu de lui auprès d’elle et tant pis pour les regards étonnés de certains qui ne comprenaient pas ce qu’elle faisait avec un vêtement floqué du nom du colonel.

En fin d’après-midi, la rouquine décida de rendre visite à Isia. Elles n’avaient jamais été proches toutes les deux, mais elle voulait savoir comment elle se portait suite à l’agression du morphea. Un peu de compagnie ne pourrait pas faire de mal au médecin et permettrait à Natasha de prendre des nouvelles. Elle fit au préalable un saut chez elle pour récupérer un sachet de caramels. Bon, elle n’avait pas vraiment eut le temps de passer sur le continent pour trouver quelque chose de mieux mais elle pouvait compter sur son stock de sucreries personnel. Et puis, les bonnes choses sucrées et caloriques redonnaient le sourire aux gens non ? C’était scientifique. Elle se ramena donc au laboratoire où Isia était hospitalisée avec son cadeau improvisé, à la fois curieuse de savoir comment les victimes kidnappées par les morpheas s’étaient remis et inquiète pour la jeune femme. Natasha frappa alors à la porte et se faufila dans la pièce.

-Bonjour Isia…
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Aoû - 18:44
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Le rire après le tourment
13 mai 2018


Cela avait été long et frustrant. Long car elle avait été prise deux semaines avant par cette chose horrible. Elle ne pensait pas qu'elle se ferait avoir si facilement. Dans un sens, pourquoi se serait-elle méfiée ? Elle n'était pas au courant et elle ne portait aucun jugement là-dessus. Elle n'avait pas à l'être, elle n'était que seconde responsable et avait d'autres chats à fouetter à cet instant. Ainsi, un soir elle rentrait d'un restaurant avec Erin. Les deux jeunes femmes avaient pu se caler un moment fille pour parler de potins et d'autres éléments pour se changer les idées. La belle blonde avait bien remarqué que son amie était tendue mais elle ne chercha pas à en savoir plus. Le masque de la RDA revenait dès qu'elle essayait de lui soutirer des informations. Isia se souvenait qu'elle espérait que rien de grave se tramait, mais elle ne pouvait pas être aveugle Erin masquait bien ses émotions mais son regard parfois lointain en disait long. Quelque chose la remuait et la doctoresse avait choisie d'égayer un peu cette soirée avec son vocabulaire et actions typiques pour lui faire passer la boule dans son estomac.

Et à la fin de cette charmante sortie entre bonnes copines, joyeuse par ce moment et l'alcool elles s'étaient toutes deux rendues sur un balcon. Isia avait choisie de rester un peu, profitant de la brise fraîche pour rentrer une demi-heure après Erin dans ces quartiers. Elle ne s'attendait pas à être appelée par un grand chef militaire : le major Trudeau. L'homme semblait calme et assez inquiété, il avait le poignet en sang. La jeune femme avait louchée sur ce membre se demandant ce qu'il avait bien pu faire ... elle ne sait pas pourquoi encore, c'est flou, mais elle l'avait fait rentrée dans sa chambre au lieu de lui dire de se rendre à l'infirmerie. Elle avait un sac de soin dans celle-ci comme elle partait le lendemain en mission sur le continent avec les Natus. Il fallait initier Yin et voir son évolution. Et ce s'était à ce moment quand elle tourna le dos, pour ouvrir son sac, que le major, s'était jeté sur elle. Bêtement, elle s'était dit qu'il avait une bien drôle de manière de lui avouer son attirance avant de sentir.... Sentir cette lame affreuse dans la bouche et cette douleur incroyable comme si on la pompait ! Qu'on lui pompait non pas sa vie mais ses souvenirs !

Après cet acte, elle l'avait insultée copieusement, tremblante sur le sol, tellement elle avait eu froid... elle sentait l'angoisse montée en elle, quand elle vit ce même major prendre petit à petit son apparence... elle se sentait à ce moment si faible,... et pourtant, quand son double l'avait pris avec une douceur incroyable pour la câliner dans une perversion malsaine, Isia avait attrapé le premier objet venu pour le fracasser contre son crâne. Cela n'avait fait que rire la créature qui l'avait immobilisée et bâillonnée sur son lit. Sur son propre lit putain ! Elle se retrouvait ainsi sur ce meuble attachée et stressée à mort. L'autre « Isia » avait dormi auprès d'elle lui promettant que personne ne lui ferait de mal qu'elles étaient maintenant deux et que tout irait bien. Les frissons de dégoûts, ça elle s’en souvient et comme elle était trop agitée, la créature lui avait injecté un sédatif. Cette connasse !

Quand elle s'était réveillée... elle était dans un cocon visqueux au milieu d'une forêt vivante qu'elle n'avait vue qu'une fois. A côté d'elle il avait d'autres victimes dont le major. Ils avaient tous parlés ensemble, essayant de comprendre... Et le nombre de victime augmentait... et les morphéas venaient se « mettre à jour » régulièrement, autant pour s'occuper de leurs hôtes que pour savoir tout ce qui se passait. Le pire étant qu'elle était connectée avec cette chose... cette chose qui vivait sa vie pendant deux semaines ! Qui avait eu même le culot de faire l'amour avec Pedge ! Isia avait hurlé de rage sentant les sentiments puissants de la créature et ses désirs. Cela la rendait folle et chaque ponction était affreusement douloureuse, elle était violée dans son esprit et vidée à chaque fois…

Quand le morphéa était venu libérer les hôtes pour les mettre dans l'arbre, elle avait dans ses tentacules d'autres humains déjà mort et embroché qui furent jeté à l'eau... l'horreur absolue et Isia crut qu'elle allait subir la même chose. Elle avait tentée de s'enfuir malgré sa demi conscience quand on l'avait emmenée ici... elle s'était éveillée en sous vêtement dans un couloir qui puait le cramé et elle avait essayé de se débattre avant qu'on la rendorme ... elle s'était même blessée en tombant... et cela avait continué la veille, ou elle s'était arrachée les tuyaux et elle s'était fait mal. Elle était prise de panique pensant encore à un mauvais tour... mais surtout ayant ressentis au fond d'elle la mort et l'agonie de son double qui lui avait tout transmit. Elle ne savait plus sur le coup, si elle l'avait vécu ou juste perçut comme dans un film. Mais elle savait qu'elle ne voulait pas mourir !

En tout cas, ce deuxième jour, elle prenait conscience qu'elle était débarrassée du morphéa et Dale était venu la voir pour la rassurer et lui parler longuement. Le pauvre avait aussi subi le morphéa qui avait profité de son intérêt pour la belle blonde, pour l'embrasser fougueusement et tenter un rapport sexuelle dans le vestiaire. Cela n'avait pas aboutie puisque l'homme avait trouvé le comportement d'Isia étrange et préférait qu'elle se calme et qu'elle passe un examen (un brave homme qui n'a pas profité de la situation). Cela n'avait pas plus au morphéa ... et il avait fini dans un placard avec un traumatisme en plus.

Elle passait beaucoup de temps à dormir et à s'alimenter pour combler ses carences et sa forte déshydratation. Elle se sentait faible et elle ne pouvait rien faire de ces journées. On lui avait apporté des livres et sa tablette, mais elle n'avait pas suffisamment d'énergie pour regarder un film en entier. Quelqu'un frappa à la porte, Isia ne savait pas l'heure et elle s'en fichait elle savait qu'elle devait rester calme pour reprendre des forces et être à nouveau opérationnel. Et puis dormir lui permettait de ne pas penser à ce qu'elle avait vécue, ni de savoir que son amante avait couchée avec un monstre et qu'elle était partie à la guerre avec son meilleur ami Panda. Beaucoup de gens qu'elle connaissait y était partit et elle s'en inquiétait ... normal après tout non ? D'ailleurs, elle jouait avec sa bague en pensant à eu... au moins le morphéa ne lui avait pas pris ça.

Une silhouette féminine émergea de la porte, une tignasse rousse reconnaissable entre mille et une voix douce. Sans aucun doute s'était Natasha. Isia fut étonnée de la voir ici, elle se releva un peu, pour se mettre en position assise. Constatant que sa chambre était garnie de fleurs... comme à chaque fois. Cela la fit sourire de voir ces végétaux odorants.

« Bonjour Natasha » Elle lui fit un beau sourire, malgré ses traits tiré et son visage d'un blanc ivoire inquiétant. Les yeux azure de la jeune femme se posaient sur la kiné qui portait une veste militaire... et quand elle se rapprocha, elle vit le nom marqué dessus.... Colonel Sheppard. Tiens il distribue ces fringues lui ? La dernière fois qu'elle l'avait aperçu s'était avant de partir en soirée avec Erin, il était avec Hoffman prêt à regarder un Marvel ensemble comme la compagne de l'anglais sortait, il était logique que lui aussi en soirée pure couille. Elle l'avait charrié après lui avait collé du rouge à lèvre sur la joue pour l'emmerder. L'homme avait grogné avant de dire qu'il allait sentir la « chieuse ». Elle ignorait que celui-ci avait une relation intime avec la belle kiné. Il était doué pour être discret sur ce point. Mais qu'importe, cela la ramena à se demander si lui et les autres allaient bien et s'ils allaient revenir en vie. Mais elle ne voulait pas penser à ça, donc elle préféra l'humour.

« Faudrait dire à John qu'il arrête de faire traîner ses affaires partout ! »

code by FRIMELDA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 11:36
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 312

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Le fait que la doctoresse puisse recevoir des visites était un point positif, cela signifiait qu’elle était en assez bon état. Après qu’ils aient ramené les victimes à l’infirmerie deux jours plus tôt, Natasha avait craint que les quatre personnes soient placées en quarantaine le temps de mener un examen et vérifier que les morpheas n’avaient pas contaminés les pauvres humains. C’était un soulagement de voir que les victimes étaient saines, elles avaient déjà bien assez souffert de leur séquestration.
La blonde lui sourit et lui envoya une pique verbale. Il fallait croire que sa convalescence n’avait pas affecté ses capacités d’observations et son sens de la répartie. La kiné décida de prendre la tirade sur le ton de l’humour, elle connaissait un peu Isia et son franc parlé et n’allait pas s’en offusquer même si elle était un peu sur les nerfs.

-Je le lui dirait quand il reviendra du front... répondit Natasha avec un léger sourire.

Au moins elle pouvait partager son inquiétude avec Isia. Quoi que, c’était le morphea qui lui avait révélé sa liaison avec Pedge, pas l’humaine... cette dernière se souvenait-elle des faits et gestes du monstre grâce à la connexion qui s’était établie entre eux ? Il lui faudrait poser la question à un moment ou un autre pour éviter un impair, en attendant elle allait jouer la carte de la prudence et éviter de faire savoir qu’elle était au courant d’un fait qu’Isia avait peut-être envie de lui cacher.


Isia pouffa un peu et une ombre un peu sombre passa sur son regard lumineux. Oui s’il revient… Elle joua un peu plus avec sa bague sans s’en rendre compte.
« Niveau souvenir on a vu plus discret quand même. Copine ou plan cul ? » Demanda clairement Isia qui ne s’encombrait nullement de la bienséance. Elle est curieuse et puis bon, il ne faut jamais mettre un os sous son nez, car elle le
prend !


Décidément, la veste semblait vraiment intriguer la doctoresse. Était-elle une adepte des ragots ou s’agissait-il de simple curiosité ? Cela faisait bizarre à Natasha de parler de sa relation au grand jour mais il n’y avait rien d’étonnant à ce que ça arrive vu le vêtement qu’elle se trimballait partout depuis deux jours. Pas plus tard qu’hier soir, le major Frei lui avait également posé la question…
-On est ensemble. Et la veste n’est pas juste décorative... Elle glissa une main dans une poche secrète et en sortit un couteau qu’elle montra à Isia avant de le remettre à sa place.


Ainsi, John avait succombé une nouvelle fois à l’appel des rousses ? La blonde espérait que ça se passe mieux qu’avec l’ancienne. Elle eut un rictus fortement amusé en se rappelant que les RDA aimaient bien partir en vacances avec leurs amis (notamment John) sur le continent. Natasha avait intérêt à être dans le délire puisque hauts dirigeants ou non les trois s’y mettaient à cœur joie. Au moins, Erin aurait une conversation très agréable avec la belle kiné qui ne manquait pas d’être percutante. Isia eut un second rictus en voyant les lames qui s’y renfermait dans cette fameuse veste.
« Bourré d’attention en plus ! Brave John ! » C’est bien les militaires de fourrer des armes partout ! Mais avec la menace morphéa Isia trouvait qu’il eut raison, cela pouvait servir même si Natasha ne devait pas être une experte dans le domaine du découpage aux couteaux d’ennemi bizarroïde !


- Je lui ai confié un bijoux et lui m’a refourgué une veste avec son nom… Elle fit la moue. On a officialisé la veille de son départ, je me demande si c’est pas une manière de marquer son territoire, conclut-elle sur le ton de la plaisanterie.


Cela fit rire Isia de bon coeur, elle ne voyait pas l’homme possessif mais pourquoi pas.
« Une veste c’est mieux que de faire pipi dessus. » ils avaient officialisée il y a peu, la veille du départ, un peu triste de dire “je t’aime” avant de partir… partir mourir. « Quand il va revenir il va avoir le bureau des pleurs ! Toutes ces femmes qui se tenaient en rousse inutilement ! » Encore de l’humour mais Isia était lancée ! Et bien difficile de l'arrêter parfois. « Mais ça me rassure, il aura moins de fleur que moi. j’aurais détesté qu’il me batte en fan club ! »

Natasha pouffa en se demandant d’où Isia tirait l’énergie et le courage de plaisanter après ce qui lui était arrivé. Cette femme était une vraie force de la nature ! En tout cas, sa bonne humeur était contagieuse.

- M’en parlez pas ! Marie me fait assez la misère comme ça, dit-elle en riant. Manque de bol, Natasha trainait beaucoup du côté du jardin botanique pour passer du temps avec Emeryan, ce qui l’amenait à croiser régulièrement la route de la botaniste qui était follement amoureuse de SON chéri. Elle aurait pu avoir de la peine pour elle si la jeune femme n’était pas aussi mauvaise avec elle. Natasha regrettait la Marie de la dimension parallèle, pourquoi son double d’ici ne pouvait-elle pas être aussi sympathique ?


Oui marie était gentille au premier abord mais très obsessionnelle mine de rien. Elle avait un sacré caractère et tout le monde savait sauf John ce gros benêt qu’elle en pinçait grave pour lui ! S’en était même triste qu’elle n’ait jamais réussit à attirer son attention autrement qu’amicalement.
« Elle me fait pitié... pourtant elle est rousse. Mais elle n’a jamais trouvé grâce aux yeux de l’être aimé. Mais bon, vous êtes quand même bien plus canon qu’elle et physiquement il n’y a pas photo. Mentalement, je ne vous connais pas assez pour dire si vous êtes mieux. Mais déjà, vous, vous avez un humour ! » Dit-elle toute aussi direct en toisant Natasha, qui avait une bonne réputation, tout le monde l’aimait bien dans le service, elle était agréable et très humaine.


Décidément, la franchise d’Isia avait l’art de mettre mal à l’aise. Elle était plus jolie que Marie ? Ce n’était pas forcément son ressenti, mais c’était un joli compliment de la part d’Isia… enfin elle croyait. Il fallait bien le prendre comme un compliment hein ?
-Je ne pense pas que ce soit une histoire de couleur de cheveux… John est moins superficiel que ça.


Isia haussa les épaules « Qu’importe. Il est amusant de dire qu’il a flashé sur deux rousses. Après la Natus était blonde donc oui. La couleur ne doit pas avoir d’importance.. » Elle était courant avec la même histoire que Vilma qui joue au golf, croisé Idène qui parle de “son deuxième” et qui joue les provocatrices …. Cela avait marqué Isia qui avait toisé étrangement John. Mais après elle s’en foutait, il faisait bien ce qu’il voulait de son pénis cet homme. Et ce n’est pas elle qui va le juger sur ça. Elle avait parlé d’Idène au passée comme il était logique que s’il officialise avec une femme c’est pour en avoir qu’une et non deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Aoû - 11:14
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Le rire après le tourment
13 mai 2018


Natasha haussa les épaules et parcourut la chambre du regard et nota la présence des plantes, visiblement elle n’était pas la première à rendre visite au médecin. Elle se rapprocha du lit.

- J’ai hésité à amener des fleurs et puis je me suis dis que les caramels avaient meilleur goût, dit-elle en tendant le sachet à la blondinette. Les sucreries venaient du marché athosien où Natasha adorait passer du temps. Tout était tellement exotique là-bas ! Comment ça va ? Je ne m’attendais pas à vous trouver en train de danser la java mais vous avez meilleure mine que ce que j’aurai cru.

Isia valida les caramels super contente d’avoir du sucre a mangé ! Enfin si elle arrive à avaler ces petits délices ! Elle avait un véritable problème avec les gourmandises elle avait pleins de bonbons dans son bureau. Même des sucettes pour calmer les patients ! Comme des gosses mais ça marchait bien avec les carambars notamment. D’ailleurs Adam lui doit encore une boite… Et lui aussi était partie en mission cela lui fila un coup… décidément trop personne qui lui sont chères étaient parties.

« Très bonne idée, les fleurs j’en ai trop ! Et puis les fleurs ça ne remplit pas l’estomac ! Merci ! » En tout cas, elle ne s’attendait pas à un présent de la part de la kiné. Elles se connaissaient que peu. Mais le plaisir est là. Elle lui fit un beau sourire sincère réceptionnant le paquet pour l’ouvrir et sentir la bonne odeur… bon … c'était du Athosien, mais ils ne font pas que la merde ! Et la nourriture ils savent y faire les coquins ! Elle tendit un bonbon à la kiné l’invita à prendre une chaise, si elle arrivait à en trouver une sous les fleurs. La rouquine déplaça un pot et s’installa.

« C’est grâce ma crème de jour » répondit Isia de but en blanc, avant de mettre un caramel dans sa bouche. Elle avait la nausée mais qu’importe le goût la réconforta au plus haut point ! Elle ferma les yeux soupirant d’aise quelques secondes avant de les rouvrir et de les tourner vers Natasha, ne répondant pas du tout à la première question. Pusiqu’elle savait qu’au fond, ça n’allait pas bien. Et qu’elle avait trop de fierté pour l’avouer. Natasha se sentit soulagée en voyant qu’Isia appréciait son cadeau, elle se serait sentit bête si la blondinette n’avait pas aimé les caramels ou avait eu l’interdiction de consommer du sucre. Au moins elle avait fait mouche.

« Vous étiez de la dream team qui nous a libérés de mon clone ? Comment vous vous sentez ? » Demanda t’elle

La dream team ? Releva Natasha en se demandant d’où venait ce surnom. Cela fit sourire Isia, qui avait inventé ce surnom de l’équipe de sauvetage.
Oui, Emeryan m’a alerté que les morpheas séquestraient des personnes dans sa jungle et j’ai appelé des renforts.
Comment se sentait-elle ? Mal, elle était fatiguée et constamment sur les nerfs depuis deux jours, sans compter les images de cadavres ensanglantés qui revenaient sans cesse hanter ses pensées. Elle nota d’ailleurs qu’Isia lui avait retourné subtilement sa question.
Je n’ai pas été blessée, les serlianes m’ont protégé, répondit-elle en éludant à son tour la question.

Emeryan ? Isia mit quelques secondes avant de percuter que c’était l’étrange animal/plante qui se balade dans le jardin botanique avec Yaya. Elle ne l’avait jamais vue véritablement, mais on lui en avait parlé. Les serlianes semblaient assez loyales et protectrice pour le bonheur de Natasha qui en avait fait des amies. En tout cas, elle nota que la belle avait fait la même chose qu’elle : éructé la question, signe qu’elle ne devait pas être bien mieux qu’elle. Du moins ce fut la conclusion d’Isia.
« Une vraie amie des bêtes. Il vous manque plus que de rencontrer les Tairis et les Püntas et vous aurez apprivoiser toutes les créatures que connaît la cité. John compris. » La dernière phrase était juste une pique amusante sans rien de plus.

Un sourire amusé étira les lèvres de la rouquine lorsqu’elle se représenta la scène. Dans d’autres circonstances, elle aurait surement rit de bon coeur et surenchérit mais elle n’avait pas le coeur aux effusions de joie. John comme animal hein… une image d’un grand et beau félin s’imposa à elle, puis elle pensa qu’un loup pouvait tout aussi bien lui convenir étant donné l’importance qu’il accordait à la cité, “sa meute”.

C’est pas très dur de domestiquer John, il faut juste lui agiter de la nourriture sous le nez, plaisanta t-elle. Isia confirma avec un rire « Ah ça … un ventre sur patte ! » J’adorerai rencontrer les Tairis et les Püntas, ça doit être impressionnant à voir.
La belle blonde était très souriante depuis le début, faut dire que Natasha animait bien et elle répondait du tac o tac. Ça changeait d’environnement et ça convenait à la doctoresse qui appréciait cet échange.

« J’ai fait une mission chez les Püntas, ils sont gentil mais très collant. Ils adorent nous toucher et nous caresser c’est leur mode de communication et ils sont portés sur la reproduction. Ils pensent toujours qu’un homme et une femme dans la même équipe vont se reproduire. J’aime beaucoup ce peuple, on se sent bien chez eux même s’ils sont vraiment très touche touche. Ça me plairait d’y retourner. C’est avec certaines de leur plantes que j’ai créé des médicaments… d’autres indispensables et d’autres.. bref. » Et d’autres mal utilisé on servit à violée et manipuler des personnes en janvier 2017. Isia aimaient bien parler des Püntas elle les trouvait intéressant et leur savoir sur les plantes étaient impressionnant.
« Quant aux Tigres, j’étais dans le premier groupe qui les a découvert… s’était dingue…des félins magnifique qui vous parles ! » Elle se tut quelque minutes le regard dans le vague se souvenant de la tête de Karola quand elle s’était assise par terre en voyant les impressionnants fauves… et qu’elle avait fini avec un apprenti sur les genoux tout heureux d’être papouiller.

J’imagine oui… la rencontre avec Emeryan a aussi été folle. La Terre nous prépare pas à ce genre de rencontre, dit-elle en imaginant un énorme tigre avec des cordes vocales capables de reproduire les langues humaines. Ca devait être quelque chose !

« C’est certain… on est trop centré sur l’humain ... » soupira Isia qui ne regrettait nullement d’être ici, malgré qu’elle vive des choses difficiles… au moins elle ne s'ennuie pas.. On va dire ça. « J’ai même chevauché un jeune tigre durant ce moment… »
Chanceuse ! isia lui fit un rictus qui voulait dire “ehh ouaiii” puis un nouveau soupir et un rictus nostalgique avant qu’Isia ne plonge son regard dans le bleu de Natasha « Il y a une tigresse… Vilma qui vient souvent voir le CODIR. Je l’ai vue l’an passé. Je cherchai justement John pour l’engueuler il était blessé de la guerre et il n’avait pas pris ses médicaments. Elle était en train de jouer au golf avec lui…enfin elle essayait je suppose. Enfin peut-être que vous aurez la chance de la voire. Ou faites du chantage à votre chéri pour qu’il vous amène au site alpha ou qu’il tanne Hoffman pour savoir quand viennent les tigres. » Enfin à ce moment-là Isia avait surtout vu, Idène et Paresok. Elle a su après que Vilma était là quand elle était sortie du balcon pour voir si tout allait bien. la blonde avait beaucoup parlé mais on sentait qu’elle était contente de raconter tout ça, elle adorait les fauves et elle avait une fascination pour les tigres alors les Tairis étaient vraiment parfait à ses yeux. Elle n’est pas du genre jalouse, mais elle pourrait presque l’être envers Erin qui était “parrain” de deux bébé Taigrions.

Bonne idée, merci pour le tuyau ! Lança t-elle, contente de voir que leur conversation semblait rendre son interlocutrice heureuse. Elle décida de poursuivre dans ce sens : C’est fou que ces créatures ne considèrent pas les humains comme d’éventuels casses-croutes… il n’y a jamais eu d’accident ?

« Je me suis dit la même chose… mais les Tairis ne mangent pas les créatures intelligentes. Et heureusement. Les Püntas étaient allié avec les anciens…et je ne pense pas qu’on ressemble à des proies pour eux. Des accidents… hum...Un seul : Alexander s’est prit une patte griffue d’un jeune tigre dans la figure, en jouant avec eux. Ils ont pas fait attention et bébé oblige la force et tout pateau... c’est la seule blessure que j’ai eu à traiter avec les tairis. » Il y a que les Wraiths (pour le moment) qui semble apprécier l’humain au menu ! Mais dans un sens ils ne peuvent manger que ça. Isia n’était pas au courant que le RDA avait manqué de se faire décapité à une cérémonie par un tairis (frère de Vilma un renégat) jaloux. mais c’est une autre histoire.

[color=cyan] Oula… heureusement qu’il n’a pas fini défiguré. Ils font quelle taille ces petits tigres ? /color]
Oui heureusement… même si cela pouvait être stylé d’avoir une cicatrice bestiale sur la joue. « Hum, comme des gros chien me semble. »
Ils doivent être trop mignon ! S’écria Natasha qui craquait facilement pour les animaux.
« Ouii ! » fit Isia en ricanant.


code by FRIMELDA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 16:32
avatar
√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 312

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Un petit silence s’installa et Natasha décida d’en profiter pour poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis un moment.

Vous vous souvenez de quelque chose ? Je sais que les morpheas instaurent une sorte de connexion avec leur victime.



Cette question… Isia ne l’aimait pas trop, elle eut une petite moue puis soupira, elle avait le droit de savoir ça. Et peut-être que s’était la raison de sa venue, elle voulait surement avoir comment elle allait certes mais aussi pour voir si la belle blonde avait des souvenirs de ce moment ou si elle avait la chance de n’avoir rien … et bien non malheureusement Isia avait tout ressentis.
« Oui, je ressentais tous ses sentiments à l’instant T. ses émotions et ses envies. » Elle avait la voix un peu sombre et son regard était bravache. Celui d’une guerrière qui ne veut pas qu’on ait pitié d’elle.
Un ressenti mais pas de souvenir visuel et auditif ?
« Des Flash’s de temps à autre quand je rêve et je ne sais plus si c’est mon imagination ou bien réel. Pourquoi, mon clone a dit qu’elle voulait vous faire l’amour dans un placard ? » Demanda t’elle sérieusement, mais un sourire carnassier au coin des lèvres. Après tout le morphéa avait bien fait des avances a beaucoup de monde.
Nop, pouffa Natasha, Pourquoi, c’est arrivé à d’autres ?
« Oui... » pauvre Dale quand même. « Vous avez une idée en tête où c’est par curiosité ? » Isia redoutait un peu que le morphéas ait fait des histoires sans qu’elle ne le sache vraiment, elle ne pouvait pas tout savoir, même si elle ressentait beaucoup…


“Je suis au courant pour ta liaison avec Allen… et sinon, ça va la vie ?”. Ouais, non, pas moyen de sortir ça comme ça et de mettre Isia mal à l’aise. La doctoresse lui en parlerait un jour si elle le voulait, ou pas, après tout ça ne la regardait pas.

Juste de la curiosité… mon esprit de scientifique se pose des questions. Désolé, ça ne doit pas être un sujet agréable à aborder, voulez vous que nous parlions d’autre chose ?


Isia hocha la tête, elle comprenait cette curiosité, elle aussi serait très avide de renseignements pour comprendre ce genre de chose. Surtout en ayant combattu ces horreurs. La belle blonde, prit quelques minutes pour savoir si cela la dérangeait vraiment de parler des morphéas… oui et non. Non car ça l’aidait à prendre du recul et oui car la question va revenir sur le comment elle va. Elle haussa les épaules avant déclarer :
« Je comprends. Comme vous voulez, si la question m’embête trop je vous le ferais savoir de toute manière. » elle reprit un caramel dans le sachet, le siens avait fini de fondre dans sa bouche. En tout cas, elle était rassuré qu’il n’y ait pas d'anecdote concernant une parole qu’aurait dit ce clone débile et passionnelle. La conclusion était hâtives certe, mais bon, elle ne voulait, après tout peut être pas savoir la vérité au fond d’elle. Natasha acquiesça, elle n’avait pas l’intention de poursuivre longtemps sur le sujet de toute façon.



- Pouviez vous influer sur ses actes d’une manière ou d’une autre ?
« Non... » Elle aurait bien aimée, essayer de manoeuvrer cette chose, mais elle n’était que la receveuse et non celle qui contrôlait.

A nouveau, la rouquine hocha la tête et décida de changer de sujet.
Combien de temps êtes vous arrêtée ?
« Deux semaines. » Répondit la belle blonde, qui grignotait encore ses bonbons aux caramels.
- Deux semaines coincée à l’infirmerie ? Le temps doit être long.
Oui le temps allait être loin pour la chirurgienne qui n’aimait pas rester en place, mais son corps lui rappelait qu’elle devait s’en accommodée sans râler sous peine d’être convalescente encore plus longtemps. Elle n’était guère ravie de cette immobilisation. Cependant elle ne resterait pas dans ce lit puisqu’elle serait de repos dans ses quartiers d’ici quelques jours.
« Non, je ne reste que quelques jours, peut-être cinq jours et après je serais de repos dans mes quartiers fort heureusement. » elle soupira doucement
« Il va falloir de la place pour accueillir les futurs blessés... » Pas besoins de préciser de qui elle parlait, d’ici quatre jours la flotte de guerre était censé revenir, sauf si elle avait été exterminé.
Natasha fit une grimace.
-Ouais... je suis à la fois impatiente et morte de peur…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 16:40
avatar
√ Arrivée le : 26/01/2016
√ Messages : 959

Dossier Top Secret
√ Age: 37 ans
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
Le rire après le tourment
13 mai 2018


Isia regarda Natasha quelques minutes… elle comprenait son genre de sentiments, même si elle ne devait pas ressentir la même chose. Après tout elles étaient bien différentes et oser dire qu’on a ressentis la même intensité des sentiments qu’un autre humain est très présomptueux. Un peu trop même.
« Je comprend. Je redoute de savoir l’état de mes amis aussi. » Elle pensait à Panda, Pedge, Alexia, Yin (et les autres Natus avec qui elle avait sympathisé) et John… Même Skyler qui n’était pas une amie mais une bonne collègue. Elle pourrait pousser le vice à s’inquiéter pour l’affreux Rodney, puisqu’elle ne voulait pas que l’infirmière vibre des cris de plainte de l’autre faiblichon de rondoudou.

« Je n’ai pas le droit d’exercer mon métier quand ils seront de retour. Cela va me rendre folle. Après bon, j’aurais peut-être une dérogation si je fais du chantage à Hoffman ou les yeux doux à Erin… » Elle regarda la veste de Natasha et eu un rictus conspirateur « Votre veste pourrait être un élément clé ! Peut-être que je vous la piquerais. » dit-elle avec un brin d’humour.
-Et vous en feriez quoi ? Demanda Natasha avec un fin sourire. Elle n'avait jamais eu beaucoup d'occasion de discuter longuement avec Isia, elle avait pu vaguement observer sa forte personnalité de loin mais ce n'était pas suffisant pour se faire une vraie idée de comment était la doctoresse.

« Que je suis le colonel Sheppard maintenant ! Et qu’on ne peut rien le refuser ! Sous peine de divulguer à tout le monde le terrible surnom dont s'affute les RDA et le colonel MOUHAHAHA ! » Voilà qu’Isia était encore partis dans son élire, Natasha la rendait de bonne humeur et l’air taquin et barrée de la jeune femme surgissait puissance mille. Elle se marra toute seule, quand elle pétait un peu un câble comme ça, s’était bien quand un quart d’heure d folie la guettait ou pour faire descendre la pression dans son corps. Pression et mal être qui l’habitait depuis son attaque avec le morphéa.
« Ou je ferais une rançon… Je dirais que je vous aie kidnappée et que je dois sortir pour vous rendre la liberté ! »

Natasha la regarda avec des yeux ronds avant de pouffer. Isia n'en loupait pas une ! Dire que la kiné s'attendait à trouver une victime traumatisée, elle s'était lourdement trompée.

-J'aime bien la seconde solution, mais juste pour voir… c'est quoi ces surnoms ?
« Adjugé ! Bon je suis gentille donc je vous donnerai des gâteaux et une belle chambre moelleuse avec des DVD’s! » Isia était lancée dans son délire et elle serait bien capable de le faire, histoire d'embêter le monde et aussi pour avoir ce qu’elle désire. Elle lança un rictus malicieux à Natasha qui était curieuse et ça, elle comprenait que trop bien.

- Oh, s’il y a des gâteaux tout va bien ! Se moqua gentiment la rouquine. A vrai dire, le programme ne semblait pas si mauvais : une journée à rien faire, forcée à grignoter de bonnes choses devant des films...

Isia hocha la tête, elle avait des idées pleins la tête tout en se faisant des films monumentales par dessus le marché !
« Vous demanderez à votre cher et tendre. » John allait la détester pour avoir lancer cette conversation, mais bon le colonel allait lui pardonner et surement rire de cette situation cocasse. « Ou à Hoffman ! Mais il serait capable de vous dire de la merde ! Donc bon a vos risque et péril d’oser lui demander ça ! » Elle se marra de plus belle imaginant la situation. Voyant bien Natasha avec
sa bouille d’ange frapper au bureau d’Hoffman pour lui demander quel était les surnoms
qu’ils se donnaient avec John et Erin… La tête (enfin pour le peut qu’il montre qu’il soit surpris le bougre d’âne) allait valoir son poids en bonbons… Mais bon, cette tête elle ne l’aurait pas, il est inexpressif quand il veut. Bref, elle se marrait quand même avec son film ! Surtout qu’elle était fière de l’emmerder par le biais d’une autre personne et une personne inattendue en plus ! Enfin il avait plus de chance qu’il l’envoie bouler avec élégance qu’il lui réponde, a moins qu’il percute que ça vient d’elle et donc qu’il renvoie Natasha en ping pong dans les pattes d’Isia. Hum… non, il est trop gentleman pour faire ça à la “darling Sheppard”... quoique dans tous les cas, ça serait à mourir de rire.


- Euh... hésita Natasha en s’imaginant mal demander une chose pareille à son patron. Je demanderai à John alors…

Cette réponse fit rire Isia de plus belle. Elle s’amusait bien et pouffa encore un peu, essuyant une larme sur le coin de la joue. Quelqu’un frappa laissant place à l’infirmière en cheffe : Katy. La petite jeune femme au grand yeux bleu et aux aires doux fit quelque pas avec un sourire bienveillant.
« Navré de vous importuner, mais les visites vont se terminer » dit-elle en attendant une confirmation visuel des deux jeunes femmes avant de se retirer silencieusement telle une petite souris.

Isia suivit du regard Katty avant de reporter son regard de lapis lazuli sur Natasha avec qui elle venait de passer un bon moment, elle lui en était reconnaissante de cette visite qui lui avait fait oublier un instant pourquoi elle était là. Comme quoi, c’est dans des moments bien étrange qu’on découvre des personnes charmantes avec qui vous pouvez rire et vous amuser. Natasha était une personne agréable et au final elle se faisait la remarque qu’elle devait peut-être un peu plus s’intéresser à elle pour lier. Elles s’entendraient surement. Dès qu’elle reprend son activité, elle se promit de l’inviter à une pause-café. Et puis maintenant qu’elle était la nouvelle copine de John, il y a de forte chance qu’elles se côtoient certains soirs.

« Bien… merci d’être venue, c’était un plaisir. On ne se connait pas beaucoup, mais je vous apprécie Natasha. a mon retour de convalescence j’aimerai bien qu’on prennent des pauses cafés de temps à autre pour continuer sur cette bonne note. » Toujours sur le même ton franc et direct si habituel chez elle.

La dernière remarque d’Isia la désarçonna et elle se surprit à rougir légèrement. Les gens étaient plutôt réservés d’habitude quand ils se connaissaient peu mais la doctoresse exprimait ses sentiments sans aucun filtre. C’était à la fois mignon et déroutant.
- Avec plaisir, répondit Natasha tout se songeant qu’elle repasserait peut-être apporter des friandises à la blonde si l’occasion se présentait. Elle semblait aimer ça. Reposez-vous bien, dit-elle en se levant.

« Je vais essayer, on se reverra sur la zone de déchargement des rescapé de la guerre ! » dit-elle simplement. Elle ne lui précisait pas le pourquoi, puisqu'elle était persuadée que personne mise à part son Panda savait pour elle est Pedge. Mais Isia allait se rendre au pont pour voir d’autres personnes que Pedge aussi.

- Il me tarde... répondit Natasha, le coeur lourd. Au revoir Isia. Ne vous rendez pas malade en mangeant tous les caramels d’un coup, plaisanta t-elle avant de lui adresser un dernier signe de la main et de s’éclipser.

[FIN 23/09/2018]


code by FRIMELDA


_________________
    I'm a nightmare dressed like a daydream
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & John Sheppard & Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : palevioletred
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie-