Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Balise défaillante au pays des caribous

 :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 13 Aoû - 14:29
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Chronologie : Mai 2018 (Avant MJ Normandie)

Escorter une technicienne jusqu’à une balise défectueuse sur PTA-417. C’était l’ordre de mission qu’avait reçu le militaire quelques jours plus tôt. Ce dernier s’était aussitôt cnnecté à la base de données pour en apprendre davantage sur la planète. Pas question de crapahuter sur une planète marécageuse avec des moustiques de partout. Il eut une bonne surprise en découvrant les clichés pris par les précédentes expéditions. Bon ils ne risquaient pas de mourir de chauds mais cela avait l’air bien agréable. Un jumper n’était pas prévu, la balise se situant à seulement quelques kilomètres de la porte des étoiles. La planète n’était pas inhabitée. Un peuple de nomades y avait élu domicile vivant de leur chasse. Ils semblaient de nature plutôt pacifiste. Un de leurs villages n’était d’ailleurs pas très loin de là aux dernières nouvelles.

Quelques jours plus tard, le voilà revêtu d’un équipement spécialement adapté aux températures froides. A l’exception du gilet tactique qui était de couleur noir, le reste était blanc parsemé de traces grises et noires pour se dissimuler dans l’environnement. Cela jurait atrocement avec la salle d’embarquement. On ne remarquait que lui. Il n’avait pas vraiment le choix sur les coloris de toute manière. Il dut combattre quelques instants pour faire rentrer la cagoule dans l’une des poches du gilet tactique. C’était petit mais ça rentrerait quitte à forcer un peu. Le bonnet par contre était indispensable vu le peu de cheveux sur son crâne. Pas question que ses petites oreilles prennent froid. Equipé de la sorte, Eversman commençait à avoir particulièrement chaud. Forcément, il se mit à pester contre les verts et leur idée de la ponctualité. Fort heureusement Thyra apparut bien vite. Ce n’était pas une inconnue, ils s’étaient déjà rencontrés et avaient échangé quelques mots. Rien de bien personnel, juste des politesses de rigueur. De réputation, elle ne lui semblait pas trop chiante. Mine de rien, c’était déjà pas mal.

Les salutations de rigueur effectuées, le Ranger fit signe aux techniciens de la salle de contrôle d’ouvrir la porte des étoiles. C’était parti pour le pays du Père Noël ! Avec un peu de chance, il serait le premier à déposer sa lettre.


» Waouh » Fut le premier mot d’Eversman après avoir traversé la porte. La vache, quelle vue ! C’était tout simplement magnifique ! Froid mais vraiment beau ! Il ne put s’empêcher de réajuster le col de sa veste pour être bien sûr que le vent ne s’engouffre pas par là. Ça risquait d’être compliqué avec le cache-col enfilé mais on n’était jamais trop prudent. Pas d’hostiles aux alentours immédiat, il put relâcher sa prise sur son fusil d’assaut avant de se tourner vers Thyra.

» On va de quel côté ? » A lui la protection, à elle de faire le rôle de GPS et de les guider au bon endroit.


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Aoû - 15:57
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
« Mademoiselle White, je vous charge de vous rendre sur PTA-417 pour réparer la balise 3 sur place. Vous serez escortée, la mission ne devrait pas prendre plus que quelques heures. Vous partez dans 2 jours. Je vous envoie par mail le reste des informations. »

Voilà ce qu’on m’a dit. Comment refuser ? En fait, on ne me demandait pas mon avis on me l’a juste ordonné. La personne a disparu après ça et peu de temps après j’ai reçu un mail pour m’informer de ma mission top pas secrète. 417.... ça me disait quelque chose... à moins que non.... je le sentais mal déjà a ce moment là.

Bref, ce matin, c’est le jour J ! Mission sur une nouvelle planète ! J’adore les grandes aventures du genre, découvrir de nouveaux horizons, voir de nouvelles plantes, des animaux étranges, des odeurs troublantes.... des... j’arrive au point de rdv ou une personne est chargée de m’équiper.

« Quelle taille faites vous ? »

« S ou M »

« Parfait, enfilez ça s’il vous plaît. »

Et la, c’est le drame ! Il me file une tenue de ski ! Gants, boots, bonnet moumoute, cagoule, un sorte de juste au corps épais, un manteau épais... c’est la fin de mon rêve. Je vais au pays des pingouins. Avec de la chance on va partir en traîneau avec des chiens ! Et la va ça être là bonne aventure ! Gaiement au cas où, sac sur le dos, je marche activement vers la porte des étoiles (c’est stylé comme nom !). Et la, douche froide... y’a des jours comme ça, où il aurait mieux valu rester au lit. Pourquoi ? Je m’arrete en voyant mon escorte. J’ai un soldat. Un seul. Matt Eversman. Fallait que ça tombe sur lui. On l’a rétrogradé ou quoi ? Il est puni ? Oula que dis je, c’est moi qu’on puni la ! Je soupir discrètement et telle une fière guerrier enroulée dans un papier moumoute je m’avance vers lui. J’ai remonté mon col sur mon nez et enfilé une paire de lunettes pour protéger mes yeux. Oui ils sont fragiles. On ne voit quasi aucun bout de ma peau. Let’s go ! Même pas peur. Salutations brèves et.... pour la seconde fois je voyage à travers le vortex.

Je n’aime pas le froid. Ça glace les pieds, les mains et ça fait couler le nez. Mais lorsque j’arrive de l’autre côté, je ne peux retenir mon extase face au spectacle. Le décor est juste sublime. Immaculé. Parfait. Comme si la vie ne l’avait pas gâché ou abîmé. La nature a l’etat pur. Le rabaisse mon col.

« C’est magnifique... »

Derrière nous la porte se ferme dans un bruit horrible (les anciens auraient pu faire ça mieux) puis un calme plat s’installe... enfin presque...

« On va de quel côté ? »

Il est pressé lui. Dans ma poche, je tire mon gps high tech ou on m’a rentré les données.

« Hum.... par la. »

Dans les films, les mecs sortent toujours un truc du genre -23 degrés nord, après position Alpha le lièvre est dans le poulailler-, mais je sais pas faire. Je montre juste du doigt la direction à suivre. Espérons que Matt ne décide pas de me sauter dessus derrière un fourre... à non y’en n’a pas !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Aoû - 15:18
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Waouh visiblement la techno avait l’air de super bien connaître cette planète, c’était des plus rassurants. Le regard du militaire suivit la direction indiquée par la main avant de revenir vers la jeune femme finissant par lever un sourcil interrogatif. Ce dernier geste fut dissimulé par la présence du bonnet des multicouches du militaire. Matt s’était attendu à davantage d’informations comme la distance ou le temps de marche mais rien ne vient. A croire que Thyra préparait aussi bien ses sorties extraplanètaires que lui son programme de la journée. Les informations ne venant pas à lui, il dut prendre les devants.

» Quelle distance ?»

La réponse obtenue, il lança le signal de la marche d’un signe de la tête avant de se mettre en route. C’était toujours assez plaisant de progresser dans la neige. Il n’y avait aucune trace autour d’eux, ils semblaient être les premiers de la journée. Matt dut refreiner ses envies de se jeter dans la neige pour en profiter un peu. L’autre ne semblait pas particulièrement d’humeur pour une bataille de neige. Dommage qu’il ne soit pas en meilleure compagnie. Nul doute qu’il aurait déjà attrapé la tête de Nelly pour la lui coller dans la neige. Sheppard aurait peut-être tenté de le fourrer. Un sourire apparut sur ses lèvres en imaginant les multiples scènes de désolation. Le duo progressait désormais à l’orée de la forêt de connifères.

CRAC.

Ce craquement sinistre sur le flanc droit le fit réagir le sortant aussi de ses pensées. Par réflexe, Matt s’immobilisa tout en lui barrant le passage de son bras gauche. Une fois le contact établi et la sachant à proximité, le bras reprit sa place venant en appui du canon du fusil d’assaut. L’index venait de se placer sur la gâchette, se tenant prêt à la presser d’un simple appui. L’environnement fut passé au crible. IL n’y avait rien. Pas d’indices visuels, pas d’autres sonores. Ne repérant pas de dangers, le regard du Ranger se tourna vers sa coéquipière essayant de voir si elle avait repéré quelque chose. Toujours rien. Au moment où ils allaient reprendre la route, un animal déboula de la forêt se ruant vers eux à toute vitesse.



La distance était trop faible pour éviter la collision.


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Aoû - 16:21
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je m’ennuie. Quoi c’est vrai ! On aurait pu me mettre avec n’importe qui de plus cool ! Pourquoi lui ! Je n’ose même pas le regarder et encore moins lui parler. Je sais même pas quoi dire. Qu’est ce qui pourrait l’interesser a part les filles ? Les armes ? La bouffe ? Les voyages ? Il a l’air content d’etre la lui, presque autant que moi.... Mais attend, moi j’ai pas une réputation bizarre ! Pourquoi il me parle pas lui ? Je fais peut être pas envie aussi. Pfffff.

Je laisse mon regard se perdre dans l’immensite de ce paysage. C’est tellement beau. On est seul au monde on dirait. Aucunes traces à part les nôtres. Et si j’en sautais dedans pour faire l’ange ? Ou si je lui jetais une mega grosse boule de neige en plein dans la figure ! J’aurai eu Justin je l’aurai fait mais Matt... j’ai peur qu’il s’enerve. Je ne suis pas là super nana militaire ou responsable de truc et machin. Je vais me faire jeter comme une mal propre. J’airai du demander Sheppard, l’ami des des animaux.

A papillonner je mets un peu de distance entre mon accompagnateur et moi. J’accelere alors le pas pour le rattraper mais franchement je m´épuise pour rien, j’ai de la neige jusqu’aux genoux ! Je serre les dents, prends mon mal en patience et avance ! Je suis terminator ! Je ne sens pas que les muscles de mes jambes sont en train de souffrir, ahhhh !!!

Bim, je suis arrêtée net par le bras de Matt. J’ai pas vu qu’on était si proche l’un de l’autre tout d’un coup. Il semble sur le qui vive, comme s’il avait entendu ou vu quelque chose, alors je fais comme lui : j’observe les alentours. En fait, je suis déjà en train de me faire un film : si des indigènes nous trouvent et nous capturent ? Qui vont ils manger en premier ?

Mais finalement, quand je vois que c’est un animal je suis rassurée et souffle un bon coup.... quoi que... il nous fonce dessus !!!! Je n’ai pas le temps de réagir, je m’agrippe à Matt et ferme les yeux (comme ci ça allait nous sauver). Je serre les dents en attendant que ça passe et en espérant que personne ne soit blessé. J’aurai bien voulu sauter sur le côté comme dans les films mais je manque de temps et surtout j’ai les pieds dans 8 mètres 50 de neige au moins ! J’ai juste le temps de souffler un mot.

« Matt ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Aoû - 16:46
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Pas le temps de mettre en joue. Ni même d’espérer pouvoir ouvrir le feu. L’animal est sur eux et les percute. Heureusement ce ne sont pas les bois qui les touche mais le corps de l’animal. Si cela n’avait pas été le cas, ils auraient pu être perforés sur place. La bête continue sa progression comme si de rien n’était rejoignant la forêt un peu plus loin.

Sous la force de l’impact, Matt recula de quelques pas mal assurés avant de finalement basculer en arrière. La jeune femme se trouvant juste derrière lui fut alors entrainé par son mouvement et se retrouva sous lui. Il fallut quelques instants au Ranger pour comprendre comment avait-il fait pour se retrouver dans cette situation. Bizarre le sol. Ce dernier remuait. Normal, il y avait la jeune femme en dessous. Le militaire se remit sur pieds évacuant la neige de ses vêtements de quelques gestes de la main. Il stoppa ses mouvements en observant la remise sur pieds du bonhomme de neige vivant qu’était désormais la jeune femme. Elle était couverte neige de haut en bas. Bien entendu, il ne put s’empêcher de se moquer un peu affichant un large sourire.

»Pas mal ton camouflage ! »

Il la laissa faire tout en vérifiant qu’il n’était pas blessé avant d’inspecter visuellement la jeune femme à la recherche d’éventuelles traces rouges. Rien. Tant mieux. La mission venait à peine de commencer, cela aurait été dommage qu’elle prenne fin si rapidement.

» ça va aller ?» Lui demanda-t-il tout en lui tendant une main pour l’aider à se remettre sur pieds. Il lui laissa quelques minutes pour se débarbouiller avant de se remettre en route scrutant un peu plus attentivement l'environnement proche.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Aoû - 23:42
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Trop tard pour agir, trop tard pour dire adieux aux gens que j'aime, ou merde à ceux que j'aime pas. C'est l'impact en pleine face..... Je sens mon corps écrasé. Comme oppressé. Il fait noir. Je ne sens plus rien. Ah si, le froid qui s’immisce en moi, je le sens dans mon dos. Je n'entends plus rien. Ca y est, je suis morte. Je n'imaginais pas la mort si sombre, je pensais que j'irai au paradis, je pensais que Dieu m'aurait pardonné d'avoir menti au sujet du tourne vis que j'ai volé... c'était moi... Je ne pensais pas que cet acte me conduirait droit en enfer....

Quelque chose bouge. On dirait que c'est moi, mais pourtant c'est pas moi. C'est bizarre. J'entends un bruit sourd et ohhhh de la lumière ! Ca me brûle les yeux, c'est si clair, si blanc ! Mais ou suis je ? Au paradis ? Mais... Matt ? Hein ? Comment ? C'est ça le paradis ! RAMENEZ MOI EN ENFER !!!!!

Ah non, je crois que je suis en vie ! Matt m'a protégé de son corps ? NON ! Matt m'a écrasé ! Je suis aplatie sous son poids, couverte de neige qui s'incruste dans ma combi, mon bonnet est en vrac, mon écharpe est mouillée et bouboule galère à se relever !

" Pas mal ton camouflage ! "

Ahah très drôle ! Je suis hyper camouflée ! Et pourquoi il me regarde comme ça, il est content de s'être servie de moi comme un matelas ! Ah ben oui, à défaut de pouvoir me sauter, il trouve un moyen de se venger ! Bravo ! Quelle mentalité !

" Ca va aller ? "

Il me tend la main... bon, je n'ai rien de cassé, pas une égratignure, et il me sourit. Qu'est ce que je fais ? Ben je souris aussi, bêtement. Mais il a une bonne bouille aussi ce con, je peux pas tirer la gueule même pour le faire chier. Je tends la main et hop il me soulève comme une plume.

" Ca va oui, merci. "

Je vais pas en faire des tonnes, un simple merci accompagné d'un sourire fera largement l'affaire. Je détourne le regard pour ne pas me laisser charmer une seconde de plus, avant de me refagoter et de partir à la recherche de mon gps. Bien évidemment, dans ma chute je l'ai perdu, alors me voila à quatre pattes dans la neige en train de farfouiller pour le retrouver.

" Fais chier, j'ai perdu mon gps.... "

Je ne sais pas combien de temps on perd, mais finalement on le retrouve. Mission qui devait durer quelques heures et sans encombres, ne se passe pas vraiment comme prévue. Avec moi, y'a toujours une couille de toutes manières. Enfin, nous voila repartit à travers la forêt, la neige, la forêt, la neige, les arbres, la neige...

" Matt, pourquoi c'est toi qui m'accompagnes ? On t'a rétro gradé ? "

Quoi c'est vrai, pour une simple mission on aurait pu me coller aux rangers d'un simple soldat. Bon après Sergent Maitre c'est pas non plus extra ordinaire mais bon. MERDE ! Je coupe mon compagnon dans ses explications surement très intéressantes, mais là, gros problème !

" Merde ! Le gps ne fonctionne plus ! "

Je suis mécanicienne et bricoleuse de l'extrême mais j'ai le même réflexe que tout le monde en premier lieu : je tape le boitier. Bien sur, rien ne se passe. Je colle mon oreille dessus, le secours pour voir si quelque chose ne se trimballerait pas dedans, je le sens, le fixe, mais rien ne fait. Tout semple correct. Je peux tenter de le démonter mais à mon avis, lui n'a pas vraiment apprécié la chute dans la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 17:25
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Elle avait perdu le GPS ? Le seul appareil qui leur permettait de localiser la balise. Le bidule à plusieurs milliers d’euros. Elle était sérieuse ? Sourcils levés, il l’observa se mettre à quatre pattes avant de farfouiller la zone à la recherche de son précieux. Un soupir d’effarement s’échappa de ses lèvres avant qu’il ne se penche à son tour pour l’aider. Cela ne l’enchantait pas mais ils n’avait pas vraiment le choix s’il voulait continuer la mission. Le fusil retomba le long de sa sangle lui permettant de fouiller la neige à son tour. Vu la hauteur de neige, ça risquait d’être fun… ou pas ! Finalement après plusieurs minutes de fouille, un cri de joie annonça le retour du précieux. Bon au moins, ils n’auraient pas à expliquer la perte du dispositif.

L’équipe se remit en marche, Thyra indiquant la direction à prendre. Cela n’avait pas changé depuis la denrière fois, il leur faisait continuer leur progression au milieu de cette neige. Autant c’était amusant les premières minutes mais ça devenait vite agaçant. Pourquoi les précédentes expéditions n’avaient pas signalé l’obligation de prendre des raquettes ou même une moto-neige ou une bonne paire de ski de fond. Ça aurait toujours été moins la galère qu’actuellement. En parlant de ski, avec un peu de chance, ils trouveraient peut être un bon spot pour le pratiquer. Mine de rien ça lui manquait ça ! La technicienne le sortit de ses pensées en l’interrogeant. C’était si étrange qu’il tourna la tête dans sa direction fronçant les sourcils.

»Non. Personne ne souhaitait t’accompagner. Il parait qu’il faut avoir les nerfs bien accrochés alors comme j’aime les challenges ! » Question débile, réponse dans le même style.
»Et au pire je peux toujours dissimuler le cor…. » Il ne put terminer interrompu par son intervention.

» Sérieux ?! » Une bonne tape ne servit pas à le remettre en route. Matt constatait l’écran désespérément noir de l’appareil. Après tout n’était-elle pas ingénieur ? C’était un peu comme être McGiver ça. Elle devait être capable de certainement réparer n’importe quoi avec quelques trombones, un élastique et un chewing-gum. Quoique ses techniques semblaient pour l’instant digne de Monsieur et Madame tout le monde, il en était presque déçu.

» Je commence à comprendre pourquoi personne voulait ma place. Tu as la poisse en fait ! Tu peux réparer ou retour à la base ? » Sans GPS, impossible de retrouver cette fichue balise et par conséquent cela provoquait l’annulation de la mission. Elle allait tenter quelque chose, rester à lui trouver un endroit un peu plus à l’abri. Il n’avait pas envie de repasser un moment à quatre pattes à rechercher après qu’un petit élément soit tombé au sol. Il n’y avait strictement rien autour d’eux. Juste des arbres et de la neige. Bon bah à défaut de l’étendue blanche, le Ranger tanta sa chance en pénétrant quelque peu dans la forêt. C’était guère différent, il avait toujours de la neige mais en avançant quelque peu, il y en avait moins. C’était toujours mieux mais c’était toujours pas l’idéal. Matt se mit à la recherche d’une souche, d’une grosse pierre ou toute éventuelle structure rigide pour lui permettre de poser ses affaires et de pouvoir bricoler. Il finit par repérer un arbre mort un peu plus loin. C’était pas top mais bon toujours mieux que rien.

»Allez McGiver, au boulot ! » Finit-il par lui dire, un léger sourire aux lèvres avant de s’assoir sur une autre partie de l’arbre, le fusil sur les genoux.






@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Aoû - 11:02
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Matt nous trouve un endroit calme, sans trop de neige sous le bois ou je peux poser mes outils sans les perdre. Je démonte le gps. Franchement je le sens mal, je crois que quelque chose s’est défait et je n’ai pas le matériel nécessaire pour le réparer sur place. Alors McGiver ok, mais y’a des limites quand même. Je tente malgré tout des petits trucs pour le faire fonctionner... dans le doute... déjà que monsieur ne m’aime pas, que personne ne souhaite m’accompagner (j’y crois pas trop) et qu’en plus je suis poisseuse... il m’a vexé. Si on rentre à la base sans avoir réparer cette balise il va dire à tout le monde que je suis une bonne à rien et je n’aurai plus le droit de faire de sortie extra Atlantis. Les militaires alors, tous les mêmes en fait ! Enfin presque. J’ai bien fait de quitter l’armée....

Je jette un regard en coin à mon super compagnon de voyage qui s’affaire à me « protéger ». Son regard se promène à droite, à gauche, les yeux perçants, à l’affut du moindre animal sauvage, du moindre ennemi... et si des Wraiths débarquent, on fait quoi ? J’ai pas d’arme et je ne sais pas me battre ! On aurait pu prévoir un traîneau ça aurait été drôle !

Bon, relooker Matt c’est bien mais c’est pas le tout, j’ai un subterfuge à gérer là. Comme je le craignais, le gps est HS et j’ai pas ce qu’il faut pour le mettre d’aplomb et il est hors de question de rentrer à la base. J’ai regardé le gps pendant de longues minutes jusqu’ici je sais où on va.

« Allé c’est bon, on continu. Pas la peine de paniquer. »

Je fais mine que tout va bien, range mes outils, regarde le gps comme s’il fonctionnait encore et avance dans la même direction que tout à l’heure. Je pense que le retour sera plus difficile, peut être que nos traces auront disparut, et s’il neige ? Ou si y’a une tempête ? Faut arrêter d’etre aussi pessimiste, la vie est faite de risques, faut profiter.

« On ne devrait pas tarder à arriver coéquipier ! J’espere que la prochaine fois tu m’emmeras sur HAX-451 Ovidae, ça m’a l’air plus accueillant. Ou alors PRA-127 La Fantastique, elle a l’air tellement belle. Je pourrai peut être demander à un quelqu’un de plus charmant de m’accompagner sinon.... Mikkel par exemple.... »

Alors oui, j’ai une excellente mémoire visuelle, et en parcourant la bibliothèque des planètes j’ai rattaché les images à un nom et en ai fait un classement par préférence ! Je rêve de toutes les visiter ! Mais La Fantastique alors... elle a vraiment l’air d’un paradis pour moi. Plus que S4-122 la dénommée Paradize qui ressemble aux plages Thaïlandaises ou des îles. J’ai déjà vu.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 19:28
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



McGiver venait d’exercer son art. Et un miracle de plus à son actif. Mine de rien, la jeune femme gagna quelques points dans l’estime du militaire. C’était toujours bien de connaître une personne capable de bricoler et de réparer tout et n’importe quoi. Après tout c’était une verte, il fallait bien qu’elle fasse un peu honneur à leur réputation. Pour la peine, il lui adressa une petite tape sur l’épaule avant de faire quelques pas. D’un signe de geste, Thyra lui indiqua la destination à prendre. Cette fois, ce serait un peu de forêt. Il y avait toujours de la neige, partout mais il y en avait un petit peu moins. C’était toujours ça de moins qu’il aurait à enjamber pour progresser.

Les paroles de la technicienne le tirèrent de ses pensées. Coéquipier ? C’était bien la première fois qu’on lui donnait ce surnom. Seul Nelly Bricks était capable de l’appeler ainsi. Il tourna la tête vers elle, les sourcils froncés. Les surprises n’en finissaient pas, voilà maintenant qu’elle souhaitait visiter d’autres planètes et avec quelqu’un de plus charmant. Il eut beau tendre l’oreille, il ne comprit pas le prénom murmuré mais il avait bien vu ses lèvres remuées. Ça, ça ne lui plu pas vraiment. Matt s’immobilisa.

» C’est quoi ton problème avec moi, White ? » Demanda-t-il avant de croiser les bras laissant son fusil retombé le long de sa sangle.

» Je crois pas t’avoir volé ta place au mess, ni avoir été désagréable avec toi ni même t’avoir fait la moindre crasse donc je vois pas pourquoi tu me prends à partie comme ça ?!» Matt n’avait pas l’intention de reprendre la marche tant qu’il n’obtiendrait pas les explications attendues la fixant du regard. Non mais c’est vrai, c’était agaçant d’être ainsi rabaissé.


Je me fige, les yeux ecarquillés, complétement paralysée de me retrouver face a quelqu'un d'aussi franc que moi. Je réfléchis. que dois je répondre ? Je me mets face à lui, le regard un peu perdu dans le vide avant de le fixer droit dans les yeux.
" Tu as raison, je n'ai aucune raison valable. Les 'on dit' ont altéré mon jugement. Je ne suis pas comme ça habituellement, je ne sais pas ce qu'il m'a prit."
« Les « ont dit » ? » Répéta-t-il, les sourcils toujours froncés et les bras croisés.
" Fais pas l'innocent….tu sais… les filles et toi…. c'est juste que je ne voulais pas que ca tombe sur moi." Mon regard se détourne de lui et je rougis de gêne.
C’était donc ça. C’était sa réputation de dragueur invétéré qui poussait la jeune femme à être agressive, elle avait certainement peur d’être la prochaine sur la liste. Si c’était cela, il allait pouvoir la rassurer. Matt soupira avant de faire quelques mouvements de tête, cherchant à se détendre quelque. Son attitude n’était plus hostile, il était même un peu amusé par la tournure et les révélations qu’il était parvenu à obtenir. Facilement en plus. « Et on dit d’autres choix aux réunions pyjamas sur moi ? »

Je lâche un petit rire
" Je ne fais pas de soirée pyjama Matt, c'est plutôt des bruits de couloirs." Je marque un silence avant de reprendre. " Je ne voulais pas te... blesser ? Je suis juste méfiante, les hommes et moi c'est toujours un peu compliqué. " J'arbore un large sourire pour tenter de détendre l'atmosphère.
« Tu ne m’as pas blessé, si ça peut te rassurer.» Finit-il par lui dire avant de reprendre son arme en main, prêt à reprendre la route si elle était prête elle aussi. « On reprend la route ?! Comme ça sur le chemin tu pourras me raconter les autres bruits qui courent. »
Je tourne les talons pour le suivre.
" Tout se mérite Matt, tu en sais déjà beaucoup trop."


Thyra White ne savait définitivement pas à qui elle s’adressait. Quand il désirait obtenir quelque chose, le Ranger savait mettre les moyens nécessaires pour les obtenir quitte à se montrer des plus agaçants. Ça, il savait pertinemment bien le faire. Ce dernier n’avait néanmoins pas envie de s’y mettre de suite, il opta pour une autre tactique en faisant style de ne pas s’y intéresser en haussant les épaules avant de se remettre en marche. Cette mise au point avait eu le mérite d’éclaircir le rapport entre eux. Mine de rien, le fait d’être pris pour un dragueur l’amusait. Certes il appréciait la gente féminine et avait eu de nombreuses conquêtes mais il ne croyait pas être vu ainsi. Ce n’était pas son intention mais il avait visiblement tort.



@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Aoû - 20:21
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
J'avoue que de se retrouver face à quelqu'un qui prend le taureau par les cornes quand il s'agit de percer un abcès, c'est aussi appréciable que perturbant. C'est pour cela que je réponds sans détour. La franchise il n'y a rien de mieux, tout comme la vérité. Au moins avec lui, je sais à quoi m'en tenir. Il n'est peut etre pas aussi détestable que je l'aurais pensé. Je me sens vraiment idiote en fait. Je n'ai pourtant pas l'habitude de juger sur de simples "on dit", je suis bien plus intelligente que cela, je pense juste que j'ai eu peur de me faire avoir comme toutes les autres. Mais il doit surement pas aimer les balafrée, ou les mécanos, ou alors je suis trop jeune, ou trop con... c'est possible aussi.

Bref, pour le faire patienter, parce que finalement c'est un peu plus loin que prévu, je fais durer le suspense concernant les rumeurs qui courent sur lui. En réalité, je n'ai pas de "copine" qui aurait pu me faire un topo quelconque, j'ai juste entendu dire qu'il était coureur de jupons et qu'il ne fallait rien attendre de lui. C'était peut etre des filles jalouses qui n'avaient pas eu ses faveurs, qui sait finalement ?

" Qu'es tu prêt à échanger contre ces informations ? "

« Tu rigoles là ?! Tu m’agresses à moitié tout à l’heure et maintenant tu me fais du chantage... »

Mouais, c'est plutôt vrai. Mais peu importe rien n'est gratuit.

" Je me rattrape comme je peux…"

« Si tu veux te rattraper balance les infos. »

J'avoue.... il n'a pas tord en fait. Je cherche le pardon, en général on donne quelque chose pour se faire pardonner, on ne le marchande pas... Je suis bien plus douée avec la mécanique. Allé, je me lance dans une connerie !

" Tu les as presque toutes faites il parait ! "

Bien sur que ce n'est pas vrai, heureusement parce qu'à mon avis, il ne serait pas là. C'est juste histoire de le titiller un peu le temps que je trouve cette balise. Elle ne doit plus être très loin pourtant...

Matt laissa échapper un petit rire. La réputation n’était pas surfaite, juste exagérée. « Et tu y crois ?! »

" C'est important ce que je crois ? "

Quoi c'est vrai, après tout je ne suis personne non ? Je le prends un peu de haut, volontairement comme pour le provoquer.

« C est important que je me les sois toutes faites ?! » Repliqua-t-il sur le même ton

Et merde, il me piège comme une bleue ! Oh la nulle ! Qu'est ce que je dois répondre à ca moi ? En vrai, je m'en fous un peu, enfin je veux dire que c'est pas mon problème. Sauf s'il se met à me draguer.... alors là oui ca devient gênant. Je ne serai qu'un numéro de plus sur la liste si jamais j'acceptai sa proposition. Mais bien entendu je ne le ferais pas ! Même désespérée. De toutes façons il m'a bien fait comprendre que je n'étais pas son style, donc pourquoi est ce que je fais un débat aussi inutile toute seule dans ma tête.

" En effet, ca ne l'est pas. "

Voila, comme ça c'est dit. Tout ça pour ça.... pour en arriver là.... je me sens ridicule. Mais heureusement que l'orée de la forêt se fait apercevoir soudainement, parce que je suis presque sure que la balise est de l'autre côté ! J'accélère le pas.

" La balise est là ! A la sortie de la forêt ! "

Mes pieds s'enfoncent de nouveaux dans la neige épaisse et les efforts pour parvenir jusqu'à notre balise sont redoublés. J'ai hâte d'y être. Encore quelques courtes minutes, je la vois là bas ! Elle est grosse en plus, c'est du sacré matos encore qu'on a là.

" Allé, allé, on y arrive. "

Voila, ma main se pose sur notre objectif. Je me sens soulagée de voir que j'ai réussit à nous y conduire sans ce fichu gps. Faire demi tour sur nos traces ne devrait pas être trop difficile, il suffit de suivre le sens opposé quoi. Je sais, je suis perspicace. Bon, je commence par poser mon sac sur le sol avant d'observer ma beauté de métal. Je commence ensuite par défaire le premier cache pour voir ce qu'il s'y passe à l'intérieur. Sans toucher. Juste en regardant.

" Bon, j'ai exploré les plans sur la cité, mais le défaut peut venir de n'importe ou, je risque de prendre un peu de temps. "

Les gants m'empêchent de manier mes outils correctement et réduit grandement mes capacités de bricoleuse. Je les retire donc, retirant aussi un peu l'écharpe sur ma bouche ainsi que mon bonnet. Je dois être à l'aise pour bosser et si le froid me saisit de trop, je me ferais une pause flexions extensions.

" Je t'autorise à me mater si tu veux..."

Je lui balance ça le sourire aux lèvres, une petite pique sympathique plus qu'autre chose, histoire de le titiller de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Oct - 13:22
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



La balise était à vue, c’était une bonne chose. Au moins les quelques doutes qu’il avait pu avoir sur ses compétences en cartographie et l’orientation des femmes pouvaient être balayées. Il n’en espérait pas moins. Bien entendu, elle agit envers la balise comme Mckay sur les plats du mess en devenant complétement gaga. Il s’attendait presque à la voir susurrer quelques mots doux à l’oreille de la balise pour pouvoir percer ses secrets. C’était assez dérangeant et on ne parvenait pas à s’y faire. N’ayant rien à faire dans cette scène, le militaire s’apprétait à s’écarter pour inspecter les alentours lorsqu’il perçut sa remarque. Aussitôt il s’interrompit pour la reluquer de plus belle. Il n’y avait eu que le bonnet, l’écharpe et les gants. Ok maintenant il pouvait apercevoir la couleur de ses cheveux, observer les lignes de son visage mais il s’attendait à mieux lorsqu’on lui lançait ce genre de piques.

» Si en plus tu me donnes la permission… » Répliqua-t-il avec un sourire malicieux aux lèvres. Il attendit qu’elle croise son regard ou du moins qu’elle vérifie qu’il posait bien le regard sur elle avant de s’écarter. Joueur, il n’allait certainement pas se laisser clouer le bec par elle. Après tout, c’était elle qui devait se faire pardonner, pas lui. N’ayant pas particulièrement envie d’assister au décorticage de la machine sans rien faire, le militaire préféra rester en mouvement établissant un rapide périmètre de sécurité. Il n’y avait rien aux alentours directs. Pas de traces, ni humaines ni bien animales. Rien. Impossible de distinguer aussi la végétation avec cette couche de neige ou même l’endroit où on posait les pieds.
Clic.

La pression suffisante sur le sol déclenchait un mécanisme provoquant l’immobilité du Ranger. L’instant d’après une pression forte s’exerça autour de sa cheville droite avant qu’il ne se retrouve pendu par le pied, la tête en bas.

» AHAHAHHAA » Bien entendu son cri reflexe avait dû avertir la technicienne.

Comment-avait-il réussi à en arriver là ? Il lui fallut plusieurs secondes pour le comprendre, le temps que l’information descende jusqu’à sa tête. Si ce truc pouvait d’ailleurs arrêter de bouger car ça filait presque la nausée de se retrouver ainsi pendu. C’était loin d’être très agréable, la cheville étant fortement sollicitée.

» Sors moi de là !!! » Gueula-t-il en écartant le cache qui descendait tout en lui dissimulant la vue.


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Sam 13 Oct - 20:51
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Cette journée est une dédicace à tous ceux qui pensent être les seuls à passer une mauvaise journée. Si si, sincèrement, je vous explique pourquoi.

Je titille Matt, et bien entendu il rentre dans mon jeu sans tarder. Je jette un petit regard en coin sur lui et oui, nos yeux se croisent et on se comprend. Qui l'aurait cru. Je lui souris. Il est vraiment trop bizarre ce mec. Je pense qu'il à quelque chose à compenser.

Quand je commence à bricoler, je l'entends qui s'éloigne petit à petit. Il doit soit s'ennuyer, soit établir un périmètre de sécurité. Dans tous les cas, je fais mon possible pour réparer la balise le plus vite et efficacement possible. Je suis concentrée, les mains dans la carcasse métallique et froide et hummmm soit je démonte tout soit je.... Matt va m'aider. Ca sera plus simple. Sans me retourner je l'interpelle.

" Matt, j'ai besoin de toi s'il te plait. "

Silence radio comme on dit.

" Matt ? "

Je me retourne pour lui gueuler dessus lorsque soudain ! Oh non !!!! Mais....

" Matt !!!!! Mais à quoi tu joues !!! "

Il est pendu par la cheville comme un vulgaire petit gibier... genre un pitit lapinou ! Oui en vrai c'est dangereux, c'est pourquoi je me précipite vers lui en courant le plus vite possible ! Ca ressemble un peu au générique d'alerte à malibu, la scène du ralenti. Parce que bon, courir dans la neige c'est légèrement compliqué ! J'arrive enfin à sa portée et tente de marcher la ou lui a marché, histoire de ne pas me faire avoir à mon tour.

" Mais t'es sérieux là Matt ! "

De ma poche, je sors mon maxi trop topissime couteau suisse fabriqué maison ! Euh non en fait, vaut mieux que je sorte un couteau, ca sera plus rapide je pense. Des yeux je regarde le circuit de la corde pour trouver un endroit plus accessible pour la couper. Au passage je bouscule Matt qui fait des petits tours sur lui même comme un poulet prêt à être égorgé. Belle image n'est ce pas.

" Aïe, pardon. Mais arrête de bouger merde ! J'ai trouvé ! La bas ! "

Je me précipite vers la corde et décide de tailler directement dedans. Oui j'ai envie d'utiliser ce super couteau plutôt que de tenter de défaire le noeud. J'ai toujours voulu faire comme dans les films. Allé, j'attaque l'épaisse corde (enfin pour moi elle semble épaisse en tout cas), en serrant les dents comme une guerrière ! C'est qu'elle est tenace la bougresse !

" C'est bon ! "

BOOM !! Ah merde, j'aurai peut etre du le prévenir avant.... j'espere que la chute a été amortie par la neige. Je vais me faire engueuler sinon. Il a surement tenté de m'appeler j'ai pas entendu, maintenant je manque de le blesser au cou.... ca craint. Je reviens vers lui tout sourire et me penche sur sa cheville.

" Est ce que ca va ? Tu peux marcher ou pas ? N'hésite pas à mettre de la glace dessus. "

Peut etre qu'il va oublier de m'envoyer chier si j'amorce une discussion. Qui tente rien n'a rien dit on.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Oct - 10:00
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous




La pression autour de la cheville se relâcha d’un coup. La gravité s’exerça aussitôt l’envoyant tête la première dans la poudreuse avant de s’y écraser de tout son long. Il eut à peine de le temps de réaliser qu’il était libre qu’il était recouvert de neige. L’abominable homme des neiges n’avait qu a bien se tenir, place maintenant à l’affreux Mattou. D’un revers de bras, la neige fut ôtée du visage lui permettant de retrouver la vue et de retrouver une apparence humaine. Thyra était déjà à ses côtés se préoccupant de sa santé.

« Ma cheville ? » Répéta-t-il un peu hagard, le temps que tout lui revienne en tête. Ah oui la cheville, il l’aurait presque oublié avec cette chute. L’articulation fut aussitôt mobilisée, il parvenait sans grande peine à bouger le pied. Il y avait bien quelques tiraillements mais c’était plus dû au serrage brutal qu’à une éventuelle entorse. Du moins, il l’espérait. « Ça devrait aller. Mer… »

Matt s’interrompit dans sa phrase. Les yeux venaient soudainement de se figer fixant un point à quelques centimètres à droite de l’oreille de Thyra. Il y avait là une silhouette, plusieurs même. Il chercha de suite à prendre en main son fusil d’assaut, plutôt calmement pour ne pas alarmer les autres tandis qu’il ne lâchait pas du regard sa cible.

« Thyra, derrière toi. Ne fais pas de gestes brusques »Chuchota-t-il tout en se relevant pointant désormais l’arme en direction des indigènes. Ces derniers étaient vêtus de peaux de bêtes, d’haches et d’arcs à la main. On se serait cru en plein épisode de Viking ce qui n’était guère rassurant. Il y en avait trois face à eux mais d’autres étaient en train de prendre position autour d’eux cherchant visiblement à les encercler. Matt agrippa le gilet tactique de la jeune femme tirant dessus pour la faire reculer de quelques pas et qu’il lui serve de protection. Même si vu leur nombre ça risquait d’être difficile.

« Je crois que tu vas pouvoir user de tes charmes pour nous sortir de là » Dit-il à voix basse avant de prendre la parole d’une voix plus forte
« On ne vous veut aucun mal. » Il avait détaché la main gauche de son arme pour espérer montrer une intention pacifique, il gardait néanmoins l’un de ses doigts en appui sur la gâchette, prêt à l’actionner. A deux contre une dizaine, les chances de survie étaient minimes. Matt ne cessait d’observer autour d’eux pour vérifier que chacun restait bien à sa place, que personne ne tentait de les approcher en traître. Un mouvement en face focalisa son attention, une jeune femme visiblement chef du groupe se détachait du groupe.



« Que faites-vous sur nos terres ? » Rugit-elle d’un ton digne d’un Sergent Instructeur.


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Oct - 0:03
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
J'espère vraiment que sa cheville va bien, parce que sincèrement, je n'ai pas envie de le porter sur mes épaules pour le ramener à la porte. Il est trop lourd... j'imagine. Et puis bon, j'avoue que si jamais il m'annonce qu'elle est foulée, je ne pourrais pas l'abandonner et je ferai comme dans les films ! Je me vois déjà en train de le porter là, sous le bras, lui dire des trucs de soldat et ...

« Thyra, derrière toi. Ne fais pas de gestes brusques »

Quoi, QUOI ? Un ours c'est ça ? Si je me retourne, il deviendra réalité, alors que si je reste de dos je ne le vois pas donc il n'existe pas ! C'est la technique de l'autruche. Mais je ne tiens pas à être surprise par derrière, je me retourne donc doucement lorsque je découvre notre ennemi. Il n'a pas autant de poil que prévu. Sauf si l'on compte ceux qui leur servent d'armures ou de vêtements. OMG ! Des gens ! Je croyais que cette planète était inhabitée, comment est ce possible !

Matt est calme, il est lent dans ses mouvements, tandis que moi je suis paralysée. Sa main agrippe mon gilet et me tire un peu vers l'arrière alors que lui prend position devant moi, comme un bouclier. J'observe alors autour de moi et remarque qu'ils tentent de nous encercler, de nous piéger comme des lapins. Ils sont armés et plus nombreux. Alors oui je crains pour nos vies.

« Je crois que tu vas pouvoir user de tes charmes pour nous sortir de là." me chuchote t il. " On ne vous veut aucun mal. »

Quoi comment ca je dois user de mes charmes ? Quel charme ? Ca risque pas d'être physique avec ma tronche balafrée et mon déguisement de bonhomme Michelin ! Les Américains connaissent pas Michelin j'imagine en plus. Encore moins nos ennemis. Sans faire attention, je me suis agrippée au gilet de mon compagnon de voyage, comme s'il allait s'envoler ou disparaitre en me laissant seule ici. Je dois garder mon calme malgré le stresse qui m'envahit et me paralyse.

« Que faites-vous sur nos terres ? »

Je sursaute lorsque la femme blonde prend la parole sur un ton semblable à celui d'un chef militaire. Je suppose que c'est elle qui gère le groupe... j'ai toujours dit que les femmes pouvaient avoir autant de poigne qu'un homme. La preuve ! Oh mais, en y réfléchissant, peut être que si c'est moi qui prend la parole j'aurai plus de poids que Matt ! Ca peut le faire, je vais jouer cette carte là ! Je repasse devant mon garde du corps, comme l'a fait la femme devant moi, m'imposant comme responsable du duo. Une chance qu'elle parle notre langue.

" Bonjour. Nous sommes des explorateurs. Voici mon garde du corps, Matt, et moi c'est Thyra, technicienne et émissaire. "

Émissaire... j'avoue que c'est stylé comme présentation. Mais bon, je triche un peu histoire d'arrondir les angles. Si je commence à lui raconter que la balise posée ici depuis X temps est en panne et que je suis là pour la réparer, je vais devoir expliquer ce qu'est une balise, pourquoi elle est là, ils vont croire à une attaque terroriste, ils vont sauter sur moi, Matt va tenter de me protéger, il va se prendre une hache dans la tête mais se relever pour en abattre deux ou trois, et moi je vais finir en esclave sexuelle et en mère pondeuse pour repeupler la planète ! Ouais non là c'est chaud quand même. Technicienne et émissaire c'est bien hein.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Oct - 10:17
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



« Qu’est-ce que… » Murmura-t-il en remarquant le déplacement de Thyra du coin de l’œil. Cette dernière se défaussait de sa protection pour se mettre à l’avant et prendre la parole. Les rôles venaient d’être présentés, elle l’émissaire et donc la chef et lui le garde du corps. Soit beau et tais-toi pour lui. Il aurait pu pester si la situation n’était pas si problématique. Matt avança d’un demi-pas, toujours de ¾ par rapport à elle de manière à garder les autres dans son champ de vision tout en étant prêt à l’agripper s’il le fallait.

« Que venez-vous faire sur notre terres, explorateurs ?! » Répéta-t-elle d’une voix toujours aussi forte. Certes elle avait écouté Thyra mais visiblement la réponse ne semblait pas lui suffire. De son côté, le Ranger essayait de repérer un point faible dans l’encadrement. Une personne qui serait un peu plus faible que les autres, moins attentive et qui aurait donc un temps de réaction plus long que les autres. Il y avait sur sa droite un guerrier qui semblait un peu plus jeune à sa petite taille. Ce serait donc par là qu’ils iraient s’il le fallait. L’échange devint plus vif entre les deux femmes du groupe.

« Et bien découvrir de nouvelles formes de vie et pourquoi pas établir des relations commerciales et échanger nos ressources. »
« Toi être marchant ?! Je te croyais explorateurs. »
« Moi j’explore. Mais j’ai des amis marchands oui. Et toi, qui es tu ? »
« Vous êtes sur mes terres... partez ! » Rugit-elle de nouveau.

La menace fut prise au sérieux par le Ranger qui se porta à la hauteur de la technicienne pour lui délivrer quelques mots. « On s’en va. » Il espérait que cela suffirait à calmer les ardeurs de la verte et lui faire comprendre de ne pas insister davantage. Peine perdue !

« T’es sur ? On vient de rencontrer des etres humains ! On pourrait peut être leur proposer de revenir avec euhhhh de la nourriture ! Avec ce froid ils doivent en manquer. » Et à ton avis avec leurs arcs et leurs flèches, ils viennent ici pour admirer le paysage ?! Matt n’eut pas le temps de réitérer son ordre ou même de l’attraper par la poignée de son gilet que l’autre avait déjà réagi.
« Pauvre sotte... » Siffla la Chef. « Capturez-la. Qu’elle paie pour son insolence »

Un mouvement de doigt activa le laser du fusil d’assaut, le pointeur rouge fit son apparition juste à l’intersection du torse et de la cuirasse. Matt s’était placé en position de tir, bien en appui sur ses jambes et prêt à abattre la cible principale. Eux ne risquaient pas de s’en sortir mais elle non plus.

« Personne ne la touchera. » Les bruits de pas traduisaient l’approche des différents adverses. Gardant le doigt bien en place sur la gachette et le fusil bien droit, Eversman jeta un rapide coup d’œil à droite et à gauche. Ce n’était pas bon.

« Laisse nous partir… Nous sommes des Atlantes, ceux qui ont installé la balise là-bas. Nous ne nous voulons aucun mal. » Tenta-t-il désespéramment pour essayer de trouver une issue viable. Rien n’y faisait. L’autre demeurait désespérément muette n’ayant pas l’intention de revenir sur ses ordres. Matt jura à plusieurs reprises. S’il ouvrait le feu, ce serait un bain de sang. Nul doute que le leur maculerait cette belle neige blanche. Son rôle était de protéger la technicienne, il ne pouvait la livrer, encore moins après qu’elle ait agressée verbalement la chef adverse.





@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Oct - 0:39
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai toujours pensé que la connerie humain était concentrée sur Terre. Mais finalement, je pense que c'est humain. Peu importe la planète d'origine. Celui qui nous a conçu a mis le gène de la violence partout. Je crois que la grande blonde a ses règles. Pourquoi elle s'emballe ? Je lui propose une alliance qui pourrait lui profiter à tout son peuple et elle veut me tuer ! Mais elle est con ! Maintenant j'ai peur à cause d'elle, je vais mourir !

Je dois reprendre mon calme, pas seulement pour moi, mais aussi pour Matt. Nous sommes deux, face à .... trop. Seul lui sait se battre et moi je ne sers à rien. Je me sens tellement ridicule. La manière qu'il a de se mettre en position pour me défendre, ainsi que ses paroles pourraient presque me faire croire qu'il tient à moi. En réalité, je ne suis pas con, il a pour ordre de me ramener saine et sauve rien de plus.

Cette femme n'avait pas pour but de nous laisser partir, dès le début elle avait décidé de nous tuer ou de nous emporter avec elle. Vu sa tête de tueuse fallait pas espérer mieux. Mort pour mort, je peux peut être tenter le tout pour le tout.

" Inutile d'en arriver là. Aucunes de nous ne souhaite voir le sang de nos frères couler. Si vous connaissez la cité d'Atlantis, la cité des Anciens, vous savez quel pouvoir nous avons. Vous savez donc ce que nous pouvons vous apporter. Vous savez que nous pouvons échanger autre chose que des morts. Ne gâchons pas cette chance. Les Dieux ont d'autres projets pour nous. Vous êtes intelligente, je le sais."

Je ne sais pas comment je fais, mais je suis hyper sérieuse en disant ça, comme si ma vie en dépendait.... Pourquoi j'ai dit ça ? Parce que dans tous les cas nous allons mourir, probablement, et que j'aurai au moins essayer de faire quelque chose pour la dé-contrarier. D'entre nous deux, je ne sais pas qui est la plus sotte. Moi parce que je parlemente alors que nous sommes que deux pour nous défendre, ou elle qui pense que notre mort lui assurera la paix ? Je pense que si l'armée décide de débarquer, la belle blonde aura tout perdu.

Si je survis, j'imagine que Matt va me faire une remontrance du feu de Dieu ! Une morale inimaginable et qu'ensuite, il m'esquivera dans les couloirs.... a moins que ce soit moi.... j'ai pas encore décidé. Si j'ai le loisir de décider, je le ferai une fois dans mon lit ce soir. Et dire que j'ai pas encore réparer cette fichue balise.... c'est vraiment une journée de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Oct - 18:27
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Non mais pourquoi elle parle des Dieux ? Pourquoi elle se met presque à les menacer ? Si Thyra pensait les sauver, ce n’était pas avec ce genre de tentatives. Si la situation n’avait pas été si critique, le Ranger aurait pu chercher à lui écraser le gros orteil histoire qu’elle cesse de les enfoncer. Les propos n’avaient pas pu mais alors pas plus du tout, l’autre Reine venait de gueuler quelque chsoe dans sa langue. Aussitôt les Vikings s’étaient précipités vers eux, lançant la charge. S’il devait agir, c’était maintenant. La gachette fut à demi-appuyée, prêt à envoyer cette Reine rejoindre ses ancêtres. Il choisit pourtant de la relâcher avant d’élever le canon de son fusil d’assaut pour qu’il ne soit plus pris pour une menace.

« STOP ! C’est bon, on se rend ! » Gueula-t-il tout en levant son autre main afin de bien montrer qu’il ne possédait rien de dangereux. Le risque de combattre était bien trop grand. Ils ne pouvaient s’en sortir vivants, il avait donc opté pour une autre tactique. C’était peut-être tout aussi risqué car il ignorait tout de ce peuple. Les seuls points positifs : ils seraient encore en vie, du moins il l’espérait et Atlantis savait où ils étaient. S’ils ne revenaient pas après l’heure prévue ou ne prenaient pas contact, une autre équipe serait envoyée.

De toute manière, la décision était prise et quelques instants plus tard les haches et autres armes étaient à portée. Un contact eut lieu derrière le genou, l’obligeant à le fléchir sous l’impact et donc à s’agenouiller. L’instant suivant, un des indigènes s’était déployé dans son dos l’agrippant par l’épaule et une lame était appuyée contre son cou. Il joua des épaules pour tester la solidité de la personne avant de redresser la tête pour tenter de limiter le contact. Du coin de l’œil ,il repéra que Thyra subissait le même traitement. Le fusil d’assaut fut lâché, tombant aussitôt dans la poudreuse.

« Lâchez-nous. Nous ne sommes pas une menace. »



@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 18:06
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Oh merde ! La voila qui parle en langue bizarre et à mon avis, ca ne sent pas bon. Comme j'ai pensé tout à l'heure, nous étions morts à partir du moment on Matt s'est fait prendre dans leur piège. Ils n'avaient pas l'intention de nous laisser en vie ou de partir dès le départ. Vu leurs gueules.... Putain j'ai les boules, j'ai pas pu réparer totalement la balise... fait chier... Maintenant que Matt a les mains en l'air et qu'il ne montre aucune résistance, je pense que nous sommes fichus.

Je vois un sauvage lui donner un coup derrière le genou pour qu'il pli. Ca me fout en colère.

" Arrêtez ça ! "

Je tente de me défendre en giflant l'un des hommes qui tente de m'approcher. C'est sortit tout seul. Je n'ai pas contrôlé mon geste, c'est un réflexe désolé... bim... je me prends un coup en retour, quelle générosité. Celui ci me fait mal et j'en tombe au sol, sur la neige froide. Je suis un peu sonnée sur le moment, mais je pense qu'il n'y a pas mis toute sa force, sinon je serai assommée à mon avis. Je crois que je vais avoir un bleu,.... rho la honte. J'aimerai recommencer cette journée à zéro, ne pas me disputer avec le soldat, ne pas casser le gps, ne pas laisser Matt s'éloigner en lui demandant de m'aider à réparer la balise et en rentrant plus vite. Je suis partagée entre colère, peur et inquiétude.

En tournant mon visage sur Matt, je vois que comme moi, il a un couteau sous la gorge et qu'il est totalement immobilisé. Aucun de nous ne peut faire quoi que ce soit.... enfin pour le moment. Dans les films ils s'en sortent toujours les héros.... enfin presque... dans Héro justement, il meurt.... Dans Divergente aussi tien. Du moins dans le livre. Journée de merde. J'attends de capter le regard de mon camarade pour articuler quelques mots muets.

" Je suis désolé. "

Je me sens coupable. Je ne sais pas pourquoi en fait. Après tout nous sommes comme un couple, et nous sommes donc fautifs à 50/50, pourtant, j'ai le sentiment que j'aurai pu changer les choses, comme une super héroïne. Mais je ne suis qu'une pauvre technicienne...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 19:23
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



« Tu peux. » Répondit-il à la jeune femme. Non pas qu’il la tienne responsable de la merde dans laquelle ils se trouvaient maintenant mais leur jeu de piques ne s’était pas terminé par la fâcheuse tournure. Enfin pas à ses yeux. Si elle avait pu tourner un peu plus la tête vers lui, elle aurait pu apercevoir son éphémère sourire. La Reine s’était approché d’eux, visiblement satisfaite de leurs captures. Elle passa une main dans les cheveux avant de descendre sur son visage qu’elle caressa notamment cette cicatrice qu’elle suivit du bout des doigts avant de remonter pour vers son crâne où elle l’aggrippa.

« Tu seras à mon service désormais.... »

Le Ranger n’entendit pas la réponse de la technicienne. IL avait en effet profiter de ce moment de calme, de répit pour passer à l’action. On lui avait laissé les mains libres croyant certainement que cette lame l’arrêterait. Ça aurait pu si seulement ce n’était pas le plus jeune qu’il avait repéré un peu plus tôt qui ne tenait la lame. Moins vigilant et costaud que les autres, c’était là le maillon faible. Avec des gestes très lents, peu évidents à repérer avec la position agenouillée, le militaire s’était mis en position d’agir et cette fois, les gestes furent fluides et rapidement exécutés. Un coup de coude était venu s’écraser violemment sur son abdomen. Dans un même temps, la main gauche fondit sur la manche du poignard lui écrasant les doigts modifiant ainsi sa trajectoire. Pas suffisamment pour qu’elle l’entaille pas mais cela n’avait fait que l’effleurait. L’instant d’après, Matt était debout tenant le jeune contre lui avec sa propre lame sous la gorge. Son instructeur de corps à corps serait fier de lui pour ce mouvement savamment éxécuté.

« Nous venons en paix mais ne m’oblige pas à aller plus loin. »

Bien entendu, les autres ne restèrent pas sans réaction encerclant aussitôt le Ranger, les armes braquées dans sa direction. La Reine avait sorti l’épée du fourreau menaçant directement la vie de la technicienne. C’était à prévoir. Il s’y attendait mais venait de prouver qu’ils n’étaient pas de simples poupées ou esclaves.

« Nous sommes venus ici pour réparer la balise. Rien d’autre. Nous ne vous voulons aucun mal… Mais si tu nous fais du mal, notre armée viendra. »

La tension grandissait, un mauvais geste pouvait partir de chaque côté. Le jeune qu’il avait entre ses mains semblait mort de trouille, pleurant et geignant après son père, visiblement l’un des archers. Matt gardait les yeux rivés sur Thyra et la Reine, il ne pouvait se permettre de la perdre. Il relâcha quelque peu sa prise en guise de bonnes intentions.
C’est à ce moment qu’un affreux rugissement se fit entendre sur le flanc gauche. Il fut aussitôt suivi d’hurlements, de gémissements, la bête venait d’attraper un des archers le perçant de ses griffes acérées avant de l’envoyer plus loin.



Matt repoussa le jeune le laissant s’étaler dans la neige pour dégager son arme de poing et ouvrir le feu vers elle. Ce fut l'unique préoccupation de chacun, Atlantes comme indigènes.






@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 20:03
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je crois que Matt cherche à me soutenir avec son " tu peux ". Il va demander le divorce je crois... je parle comme si j'étais sûre qu'il allait nous sauver et nous ramener à la maison. Je crois que nous ne rentrerons pas de sitôt et je crois que je ne verrai plus Mikkel non plus. Oui je pense à lui là, maintenant, alors que lui s'en fiche royalement et qu'il doit être en train de se marrer avec une autre, ou en train de manger un truc chaud sans penser à moi.... D'ailleurs en parlant de truc chaud... mes gants me manquent, j'ai les mains gelées je crois. Je ne peux pas me perdre tranquillement dans mes pensées, parce que j'ai l'autre blonde qui commence à me tripoter. Je suis en colère, je tente de dégager mon visage de sa main mais je suis trop bien tenue par le guerrier pour pouvoir faire quoi que ce soit. Elle prend son temps, passe ses doigts sur ma cicatrice, c'en est presque délicat en plus...

« Tu seras à mon service désormais.... »

Quoi ? Ah non non non, hors de question ! Je travaille pour Atlantis ! Va falloir négocier avec eux directement.

" Rêve !"

Le seul mot que j'arrive à cracher, en Français, dans une situation pareille. Je sens bien mes jambes trembler, je sens bien que mes nerfs en prennent un coup et que la peur prend le dessus petit à petit. Mais j'ai tellement de fierté que je refuse de pleurer devant Matt, sinon il va se moquer. Parce que oui, j'ai envie de pleurer comme pour libérer la colère et la frustration en moi. J'aimerai bien cogner comme me l'a appris Pedge, mais j'ai pas les moyens là.

« Nous venons en paix mais ne m’oblige pas à aller plus loin. »

Quoi ?!!!! Mais comment il a fait pour arriver là aussi vite ! Mais il est trop fort ce mec en vrai ! Oula, j'ai rapidement un truc froid sur moi, le genre de truc tranchant vous voyez. La chef me menace directement et je n'ai absolument pas les capacités de me défendre. Si je tente une action, soit je me fais transpercer, soit ils tuent mon garde du corps. Dans tous les cas, ca ne me convient pas.

« Nous sommes venus ici pour réparer la balise. Rien d’autre. Nous ne vous voulons aucun mal… Mais si tu nous fais du mal, notre armée viendra. »

Ah oui, question menace on est bien là, parce que bon, une armée ok, mais on sera mort avant ! Je regarde autour de moi... en fait non, je suis paralysée par la chef devant moi qui je sens, a très envie de me découper. Matt j'ai peur bordel, je ne sais pas quoi faire ! Dis moi ! Je dois faire quelque chose pour ne pas penser !Je t'en prie ne meurt pas !

Un rugissement, un grognement monstrueux. Des cris, des gémissements, un autre cri étouffé... Je tourne mon visage vers tout ce raffut... Un monstre. Un monstre. Il est énorme ! Il a tué d'un seul coup un guerrier ! Prisonnière ou pas, je me redresse comme un ressort, bouscule un mec en m'élançant vers mon compagnon. J'attrape son bras et le tire vers l'arrière. Tout le monde a les yeux rivés vers ce monstre alors c'est l'occasion revée.

" Courons ! Vite ! "

Je ne cours surement pas plus vite que cette créature, mais j'imagine que les autochtones savent comme s'en débarrasser et si ce n'est pas le cas, alors autant s'en servir comme appât pour nous laisser le temps de fuir. Je ne veux pas mourir. Et même si dans la panique j'ai perdu tous mes repères, je préfère courir ver nul part que de rester mourir ici !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Oct - 21:51
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Matt fut soudainement déstabilisé l’obligeant à cesser aussitôt ses tirs. L’instant d’après, on l’aggripa par le bras avant de le tirer pour le forcer à suivre le mouvement. C’était Thyra qui en était à l’initiative. Il croisa son regard fronçant les sourcils comprenant très bien où elle voulait en venir. Prendre la fuite pendant que les autres étaient occupés. C’était plutôt malin. Tourner le dos à l’ennemi n’était pas dans les habitudes du militaire. IL avait même commencé à ouvrir le feu vers la créature mais elle n’avait pas tort. Il fallait profiter de cette opportunité. Eversman s’empressa de la suivre gardant son arme de poing en main au cas où.

« On fonce ! »

Avec les traces, les indigènes les suivraient facilement. Il fallait donc espérer que le monstre les occupe un certain moment avant qu’il ne se lance à leurs trousses. Difficile de courir avec cette quantité de neige, Matt jetait de nombreux coups d’œil en arrière laissant Thyra gérer le retour vers la Porte des étoiles. Il n’eut pourtant pas l’impression d’être passé par là à l’aller et après quelques minutes de course, il émit ses doutes.

« Tu reconnais le chemin ? On va bien vers la Porte ? »
Hein quoi ? Quelle porte ??? »
« La Porte des étoiles, andouille ! » Lâcha-t-il tout l’aggripant par le bras pour lui faire cesser la course. « Faut qu’on retourne sur Atlantis là ! »
« Atlantis.... Atlantis.... oui oui... Mikkel, Pedge, Naleem, Matt... Atlantis... euh... je sais pas où on est là. Faut courir ! »

Matt ouvrit grand les yeux, stupéfait par sa réponse. Ça, il ne s’y attendait pas. Elle devait être en situation de stress, voir peut être traumatisée par les événements. Ce n’était pas le moment, pas avec une bande d’indigènes aux fesses. Il continua de la retenir pour l’empêcher de repartir dans une direction quelquonque. Avec la chance du jour, elle allait les mener au campement hostile. Il avisa le paysage aux alentours pour essayer de repérer quelque chsoe de connu. Que du blanc, des arbres et encore du blanc. Bref il était tout aussi paumé mais ne pouvait se permettre de le lui montrer et la pousser dans une direction.

« Par là ! » Il la força à avancer, à garder une allure rapide. Il eut une soudaine illumination. « Utilise ta balise ! »
La balise.... euh tu parles du gps ?! Mais Matt ! Il ne marche plus ! Il ne marche plus.... il est cassé.... cassé... »
« Quoi ?! » Gueula-t-il tout en interrompant sa course avant de lâcher quelques jurons. Sans le dispositif, impossible de retrouver la route et donc de se mettre à l’abri des indigènes fous à lier à leur course. Là, ça craint !!



@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Oct - 1:08
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je le vois bien, je le sens bien que je suis complètement paniquée. Je n'arrive plus à réfléchir correctement, c'est comme ci mes sens étaient perturbés, voire même cassés. Quand il me parle de porte je ne comprends pas tout de suite de quoi il me parle, vu que nous sommes en plein milieu d'une plaine enneigée... moi je ne veux que courir pour aller loin, pour fuir. Mais petit à petit, je reprends mes esprits. Nous sommes sur une planète étrangère et nous avons réussit à nous libérer de sauvages barbares. On doit passer par la porte des étoiles pour pouvoir rentrer chez nous.

« Utilise ta balise ! » qu'il me dit.

"La balise.... euh tu parles du gps ?! Mais Matt ! Il ne marche plus ! Il ne marche plus.... il est cassé.... cassé... "

« Quoi ?! »

Mais oui il est cassé... je t'ai menti pour ne pas que tu te mettes en colère je ne pensais pas que nous pourrions nous perdre après avoir vécu tout ça ! J'ai le plan dans ma tête, je dois juste me concentrer et retracer les lignes dans mon esprit. Je peux y arriver je le sais. Il me faut un repère visuel pour déterminer notre position actuelle, ensuite je pourrais nous situer. Je prends ma tête entre mes mains, j'ai envie de m'arracher les cheveux ! Je sens que mes yeux se remplissent de larmes, mais je ne veux pas pleurer, pas maintenant, pas devant lui. Je dois reprendre le contrôle de mon corps, de mon esprit, de moi... je suis la carte, il n'y a que moi qui puisse nous sortir d'ici.

" Matt je.... il n'y a que du blanc... je...."

Comment me repérer ? Il n'y a rien ici ? On va mourir de froid... rien de pire ne pouvait nous arriver je crois. Je marche un peu dans tous les sens, je fais des va et viens, je réfléchis je réfléchis.

" J'ai la carte en tête Matt, je dois juste.... AHHhhhhhhhhhhh "

Je tombe, ou alors peut etre que je glisse, je ne vois pas, c'est tout blanc, je vais vite. On dirait un toboggan ! Mais en pire ! On dirait que ca dure de longues minutes, mais je crois qu'en fait, ca n'a duré que quelques courtes secondes. Peut etre 3 ou 4. En fait, j'ai glissé de quelques étages. Je suis secouée, pour sûre, je mets du temps avant de trouver mes repères spatiaux. Je suis au milieu de nul part, ni neige, ni arbres, juste... de.... glace ! Juste de la GLACE !!! Je suis face contre de la fichue glace ! Mais c'est impossible ! Dieu a décidé que nous devrions souffrir et mourir dans d'atroces souffrances ! Je n'ose pas bouger. Je ne fais que crier.

" MAAAAAAAAAATT !!! "

Je veux qu'il vienne me chercher, je veux qu'il me tire de là, je veux qu'il me ramène dans ma chambre, je veux pouvoir me reposer dans un lit chaud sans craindre de mourir.

" MAAAAAAAATTT !!!! S'il te plait..... aide moi Matt.... "

Je crois que je commence à pleurer. Mais j'entends un bruit étrange, ou plutôt un bruit effrayant. Je ne veux pas croire que cela puisse être la glace qui se brise, non, pas ça.... Je dois être trop lourde.... Je dois bouger de là... vite.... Je commence à ramper, lentement, mais dès que je prends appuie les craquements se font plus forts. Je suis bloquée pour de vraie je crois. Un autre bruit, plus familier attire mon attention. Je lève le regard et le vois plus loin. Je souris, je n'ai jamais été aussi heureuse de le voir ! Mon coeur s'emballe plus qu'il ne le faisait, indécis entre l'espoir et la peur cette fois-ci. Cette planète est un enfer !

CRAC ! La glace se brise sous mes jambes ! Je sens rapidement le froid pénétrer dans mon pantalon, mes orteils qui se gèlent, le choc thermique instantané.... Je pousse un cri de détresse en tentant de m'accrocher au vide. Il n'y a rien. J'arrive a décrocher le couteau de ma ceinture et le plante dans la glace pour me retenir. C'est inutile. La glace se fend et je sens alors tout mon corps engloutie brutalement. J'ai du gagner quelques secondes de vie supplémentaires, rien de bien probant finalement car la glace finit par se briser tout autour de moi uniquement. Il a fallut que je glisse jusqu'au seul endroit instable de ce lac. Je dois être en plein milieu, sur la partie la plus fine. C'est vraiment une journée de merde et je comptais pas mourir comme ça. J'avais encore pas mal de projet en fait, comme gouter une dernière fois du vrai pain, devenir meilleure au combat au corps à corps, ou encore apprendre l'Ancien. Ma vie n'aura pas été aussi belle que prévue, elle aura surtout été plus courte....

Quoi ?! Je suis en train d'abandonner ?! Moi ! Hors de question ! JAMAIS ! Allé, bouge ton cul ! Je me force à battre des pieds, je pousse de toutes mes forces pour atteindre la surface qui se trouve juste à quelques centimètres ! Je vais pas crever ici bordel ! Je tends ma main le plus haut possible ! Elle sort de l'eau, je sens l'air frais, je vais m'en sortir ! Je ne sais pas comment, mais je vais m'en sortir, surtout que maintenant, je sais ou on est....
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Oct - 11:22
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Le craquement soudain de la surface le força à s’immobiliser, ne plus bouger. Et voilà que maintenant que la neige ou plutôt la surface ne se dérobe sous les pieds de Thyra l’entrainant un peu plus loin. Ce n’est pas possible, le sort s’écharnait véritablement contre eux. Ils ne pouvaient pas faire deux pas sans qu’une tuile ne leur tombe sur la tête. Bon point positif, elle est toujours consciente mais désormais au milieu d’une surface glacée. Le lac, bordel… Il se rappelait cette étendue d’eau qu’ils avaient aperçu à leur arrivée. Pourquoi fallait-elle qu’elle se retrouve là-bas ? Thyra l’appelle à l’aide. Il aurait pu s’en sentir flatter tant leur relation était mal partie. Sauf que là ils avaient des indigènes aux fesses et l’autre hurlait. Déjà qu’ils pouvaient suivre leur trace alors là avec les cris… Matt lui fit signe de baisser d’un ton, de se taire même. Bien entendu, elle ne l’écouta pas. Certainement paniquée par les événements.

Seul moyen de la faire taire, de la calmer : la sortir de là. Avec des gestes lents et prudents, le jeune homme s’efforça de descendre au niveau de la surface gelée du lac. Plusieurs mètres le séparaient encore d’elle. Il ne se voyait pas marcher là-dessus, ça n’avait pas l’air assez épais. Réfléchis Matt, bordel ! Il inspecta les alentours mais il n’y avait plus rien à cette hauteur. Et là il put assister au plongeon de Thyra la voyant disparaître de la surface. Tout ça en quelques instants. Il resta là impuissant quelques secondes. Nan mais c’était incroyable que tout ça leur arrive à eux ? Personne ne les croirait…

« THYRA » Cette fosi ce fut lui qui gueula après elle. Il l’appela à plusieurs reprises mais rien ne revnt à la surface. Il ne pouvait pas rester là, à attendre qu’elle se noie à quelques mètres de lui. Il lui fallait trouver une solution sauf qu’à part marcher sur la surface, il n’en voyait pas d’autre. Déjà que la glace n’avait pas supporté le poids qu’il estimait frêle de la technicienne alors le sien… Pas le choix, il lui fallait s’alléger au maximum. Byebye l’équipement et les multiples couches protectrices, il ne garda que le minimum à savoir t-shirt thermique à longues manches, pantalon avant de s’avancer prudemment sur la surface gelée. Il évolua en rempant pour essayer de répartir son poids au maximum sur la glace.

Une main venait d’apparaître à la surface. Thyra était encore en vie… L’allure fut des plus rapides pour finalement aggriper ce poignet humide et glacé. Une main plongea dans l’eau pour se saisir de l’avant bras et il se mit à tirer pour la remonter à la surface. Plus le temps de prier les dieux atlantes pour que la surface ne cède pas, il saisissait tout ce qu’il pouvait pour finalement la sortir de là.

« THYRA » Gueula-t-il tout en lui filant deux belles tapes sur les joues pour la sortir de son état larvaire. Pas le temps d’en faire plus, ils leur faillaient quitter cet environnement hostile. Le chemin retour fut effectué, la rive gagnée. Ils allaient enfin être tranquille. C’était sans compter sur les hurlements qui indiquaient l’arrivée des indigènes.

« C’est pas possible… » Le sort s’acharnait vraiment. Si là ils survivaient, il se devait de jouer au jeu de hasard pour tirer le gros lot. Pas le temps pour leur faire face, de toute manière Thyra était toujours inconsciente. Il la hissa jusqu’à une espèce de renfoncement sur la berge, la laissant quelques instants pour récupérer l’équipement comptant sur le camouflage neige pour les sortir de là. Pas le temps d’enfiler quoique ce soit, il le mit au-dessus d’eux avant d’enlacer la jeune femme comptant sur la chaleur humaine pour les réchauffer. IL tremblait tous les deux, elle s’était encore pire elle était complétement trempée. Plus qu’à prier pour que personne ne les trouve.

« Accroche toi, Thyra. » Murmura-t-il gardant une main proche de sa bouche au cas où il doit dissimuler un bruit de sa part.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Oct - 12:11
avatar
√ Arrivée le : 09/03/2018
√ Messages : 131

Dossier Top Secret
√ Age: 26
√ Nationalité: France France
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Je crois que je sombre, je crois aussi que quelque chose attrape ma main. Matt serait il venu me chercher ? D'un coup, j'ai moins froid. J'ai toujours froid, mais moins, c'est bizarre parce que je suis là, mais absente en même temps. Je me sens étrange. Des mots parviennent à mon esprit je crois.

« Accroche toi, Thyra. »

Papa ? C'est toi ? C'est à cause de la machine qui j'ai créée ? Ne me gronde pas s'il te plait, j'ai rien cassé elle a juste explosée. Je vois des lumières blanches et des infirmiers autour de moi. Je me souviens oui, je me suis balafrée le visage, j'ai faillit perdre un oeil et ma mère qui bosse ici est inquiète en me voyant. La pauvre.... quelque chose ne colle pas, c'était il y a longtemps ça, je ne suis pas à l'hopital là, non, Non NOn, NON ! Je suis sur une planète tueuse de Terriens !

Mes yeux s'ouvrent soudainement, comme si je me réveillais d'un cauchemar. Un visage est presque collé contre le mien, un visage familier, un homme, un bel homme d'une trentaine d'année, on dirait qu'il est inquiet...

"Matt...."

Il a sa main sur ma bouche étouffant mon murmure. J'ai du mal à parler. J'ai tellement froid. Je suis allongée sous lui, pas comme vous le croyez hein, j'ai l'impression qu'il fait bouclier avec son corps. J'ai du mal à réfléchir, mon esprit est paralysé à cause du froid depuis que je suis tombée dans l'eau. Je tremble. Il m'a tiré de là... il m'a sauvé.... Matt....

" J'ai.... ffffrroiiid..."

J'entends des bruits, on dirait des gens qui parlent, qui baragouinent des mots incompréhensibles, mais.... les indigènes ! Je les avais oubliés ! On est poursuivit par les survivants ! S'ils voient le trou dans le lac, ils croiront que nous sommes morts. Enfin, je l'espère. Ou alors ils ne verront pas le trou et ils continueront leur route vers l'infini et l'au-delà.

Mon attention se reporte sur mon compagnon. Je n'en reviens pas qu'il m'ait sauvé. Il aurait pu me laisser mourir, après le comportement que j'ai eu avec lui, il aurait très bien pu me laisse là, et dire à Atlantis que j'étais morte par accident. En fait, il a peut être du coeur. Pardon Matt, j'ai été une imbécile. Je te serai loyale à partir de maintenant..... ah mais non, on se croirait dans amour gloire et beauté... je voulais juste dire que....

" Fffffroid....."

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Nov - 17:41
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10621

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Balise défaillante au pays des Caribous



Matt Eversman


Qu’est-ce qu’il faisait froid ! C’était presque inhumain de devoir rester là à attendre que soit le froid les tue ou que des indigènes ne les attrapent ! Il en disposait plus d’armes, impossible d’opposer la moindre résistance. Ils étaient fichus si la reine leur mettait le grappin dessus. Attendre, c’était la seule chose qui leur restait. Thyra s’exprima, il fut soulagé de l’entendre mais se maudit de la faire taire pour qu’elle ne les fasse pas repérer. Cette dernière avait froid, il renforça donc son étreinte la serrant fortement contre lui espérant que la chaleur humaine ferait le reste. Lui même avait froid, les vêtements détrempés de la jeune femme ainsi que ses cheveux ruisselant lui filaient la chair de poule.

« « Allez tiens le coup. » » Lui murmura-t-il autant pour elle que lui.

Thyra White


Tenir le coup ? Bien sûr que je vais tenir le coup ! Enfin je l’espère. Je sens son étreinte plus ferme, plus forte lorsque je lui avoue avoir froid. Je sens l’eau qui goutte sur moi, mes cheveux aussi, mais je ne sens pas sa chaleur. Ce sont les vêtements mouillés, ils empêchent la chaleur de parvenir jusqu’à moi. Je dois les enlever, ou le froid aura raison de moi. Je passe une main tremblante entre lui et moi, cherchant à atteindre le zip de mon manteau. Il est épais et gorgé de flotte c’est insupportable. Matt va croire que je deviens folle, mais là il s’agit d’une question de vie ou de mort.

« Aide…. Moi….. »

Matt Eversman


Matt sent la jeune femme remuer, chercher à se déplacer quelque peu. Il la laisse faire lâchant quelque peu son étreinte tout en restant aux aguets prêt à la faire taire et la ceinturer si les bruits progressent dans leur direction. La voilà qui commence à descendre la fermeture de son manteau, il ne comprend pas où elle veut en venir. IIl fait des plus froids et l’autre veut retirer ses épaisseurs. Elle doit délirer… Il essaie de l’interrompre dans ses mouvements pour l’empêcher de se vêtir davantage, c’est en posant les mains sur le manteau qu’il comprend que l’humidité de celui-ci ne fait que renforcer l’impression de froid. OK, il faut lui retirer ça sans éveiller les soupçons et donc procéder avec de petites gestes, tirer ici et là pour qu’elle puisse se contorsionner et le retirer. L’eau ruisselle ici et là sur eux, ça lui fiche des frissons. Le vêtement retiré, il la reprend dans ses bras essayant de la réchauffer un peu alors que lui même a l’impression d’être un glaçon ambulant.


Thyra White


Il comprend. Il comprend puisque après m’avoir retenu dans ma décision il finit par m’aider. En temps normal, avec ma souplesse, j’aurai pu retirer ce vêtement en un clin d’œil, mais la, j’ai l’impression que mes membres sont raides, que mes bras et mes épaules sont figés. Il m’aide à m’extirper de ce fichu manteau, avant de me reprendre dans ses bras. Mon top aussi est trempé, je ferai mieux de le retirer pour profiter au maximum de sa chaleur mais au moment où il se colle contre moi, je suis paralysée. Je le sens. Oui, je le sens. Je sens une partie de sa chaleur venir contre moi. Pas autant que je l’aurai voulu, car l’eau entre nous est désagréable, mais je sens déjà la vie revenir en moi. J’enroule mes bras autour de lui et le sers plus fort. Olala Matt, je te jure que j’ai jamais autant voulu avoir quelqu’un dans mes bras. Il aura fallu que ça tombe sur toi…. J’imagine qu’il doit lui aussi avoir une étrange sensation, c’était pas prévu au programme.

« Merci… Matt… »

Je l’agrippe, je l’agrippe comme je m’agrippe à la vie en ce moment.

« Je te demande pardon Matt… »

Les quelques mots que j’arrive à chuchoter pour le moment, je m’en veux tellement. Une larme roule sur ma joue.

Matt Eversman


Thyra se colla davantage contre lui. Il émit aussitôt un sifflement ayant l'impression qu’un glaçon venait de se coller à lui. Ce n’est en rien agréable, son propre t-shirt se gorgeant d’eau à son tour. S’il n’avait pas si froid, il aurait pu penser autre chose de leur situation actuelle : eux blottis l’un contre l’autre ne cherchant presque qu’à faire qu’un. Il n’y voyait là qu’un presque pour survivre, pour ne pas prendre froid.

« « Faut qu’on t’enlève tes autres vêtements.» » Elle demeurait au froid et contribuait à le geler à son tour, c’était un cercle vicieux qui ne pouvait qu’être enraillé d’une seule manière. Il attendit qu’elle approuve avant de l’aider à s’en débarrasser. Les gestes devenus quelque peu tremblants, il attrapa le bas de son haut avant de lui faire passer par la tête. Cette dernière se précipita sur lui pour le serrer davantage. Les mains passèrent dans son dos le frottant plutôt vigoureusement espérant que la friction la réchaufferait un peu.

Thyra White


Quand je suis allée aux urgences pour mon visage, c’était une des pires choses que j’ai vécu. Douleur, souffrance, peur. Mais aujourd’hui, vu ce que je vis la, je comprends que ce n’était quasi rien. Je suis en train de mourir. Enfin, j’en suis pas loin en tout cas. Sentir la vie s’enfuir, sentir la chaleur disparaitre de son propre corps c’est abominable. J’ai envie de dormir. Je sais que si je le fais, je ne me réveillerai peut être jamais. Matt me « réveille », il demande que je retire le reste de mes vêtements. Alors je relâche mon étreinte pendant qu’il soulève mon top et dévoile alors mon corps frigorifié. Je passe péniblement ma tête dans mon t-shirt, mais une fois fait, je me rejette sur lui pour capter sa chaleur corporelle. On dirait une groupie. On peut dire que j’en suis une oui, en ce moment. Je dois sûrement faire des jalouses, rappelez vous que je suis collée contre Matt Eversman. Le bel homme d’Atlantis (après Mikkel bien sûr), celui que toutes les femmes veulent, celui que moi je veux plus qu’aucune autre en ce moment !

« T’es…. trempé… »

A cause de moi bien sûr. Je suis en train de transférer mon froid sur lui.

« Tu… sens… bon Matt... »

Pourquoi j’ai dit ça… je crois que je plane…


Matt Eversman


« « ça va aller....» » Répondit-il en accentuant sa friction sur son dos espérant la réchauffer mais aussi faire revenir un peu de chaleur au bout de ses doigts. Calmer son souffle, inspirer doucement avant d’expirer lentement. Penser ne sert à rien dans ce genre de moments, il faut juste courber le dos et s’accrocher. La chaleur reviendrait à un moment ou à un autre, il fallait attendre jusque là. Elle était déjà là mais trop faible pour le moment. Cela rappelait la période d’instruction du Ranger où ils devaient tous plongés dans des flaques d’eau ou des cuves à l’eau glacée avant d’être laissés là, humides et gelés. Ils ne pouvaient compter que sur eux pour se réchauffer, formant une espèce de boule pour cumuler leurs chaleurs corporelles. Les propos de Thyra le ramenèrent à la froide réalité. Elle devait délirer, il ne pouvait se permettre de la perdre maintenant. Elle eut le droit à quelques tapes sur la joue pour la ramener.

« « Reste avec moi, Thyra. On va y arriver… ensemble. .» » La main située sur son dos s’activa d’autant plus caressant davantage de surface.buttant parfois sur la brassière de la jeune femme. Les pensées étaient loin d’être celles d’un homme avec une femme en petite tenue dans les mains. Les indigènes s’étaient désormais éloignés mais il n’y avait pas porté attention demeurant dans leur bulle.

Thyra White


Je ne sais pas combien de temps s’écoule entre le moment ou il m’a sortie de l’eau et le moment je reprends mes esprits. Matt me secoue comme un prunier… dit comme ça, et vu la situation c’est tendancieux. En réalité il me frictionne énergiquement pour m’aider à me réchauffer et d’ailleurs je pense que par la même occasion, il se réchauffe aussi. Nous sommes sous son manteau, au chaud, comme deux animaux en hibernation qui tentent de conserver le maximum de chaleur. C’est mignon tout plein.

“ Merci Matt. Je me sens beaucoup mieux.”

Je pense que les indigènes sont partis, ils n’ont pas du retrouver nos traces, ou alors ils ont pensé que nous étions morts. Tant mieux pour nous.

“ Pardon Matt….. De t’avoir menti… je pensais pas qu’on serait dans une telle situation… les indigènes, la créature, le lac… tout ça… je te promets que plus jamais je ne te mentirai, jamais. “

Cette fois-ci, je le serre contre moi non pas pour trouver sa chaleur, mais pour simplement lui offrir un acte de tendresse et de remerciement. Si j’avais été avec quelqu’un d’autre, tout aurait été différent et finalement, malgré cette journée merdique…..

“ A revivre, ca serait avec toi. “

J’arrive à lui sourire, histoire de le rassurer et de détendre un peu l'atmosphère. Faut dire que cette journée restera inoubliable.

Matt Eversman


Après un laps de temps certain passé à la frictionner et somnoler, voilà que la jeune technicienne choisit de se lancer dans un moment tragique. Le genre d’instant qui n’a lieu que dans les films où la princesse remercie le guerrier d’avoir pris les risques pour la sauver, où ils se font des promesses de ne jamais se quitter, d’avoir des enfants etc… « « Mais où est passé Thyra White ? La technicienne rebelle qui ne voulait pas être une de plus sur ma liste ? » » Lâcha-t-il avec un léger sourire. Une main s’agita de nouveau dans son dos l’effleurant à la manière d’une caresse pour répondre à son geste.

« Tu vas mieux ? » »

“Tu sais, la Thyra White que tu connais, c’est celle du boulot. Disons que tu as aperçu un bout de la Thyra White dans la vie privée. Et pour info, je ne veux toujours pas être sur ta liste, ne te méprends pas…. C’est pas parce que…. Je suis en…. Bref, t’as compris. Si tu en parles à quelqu’un, je te pourris la vie c’est clair ! “ En vrai, je ne le ferais pas. Je lui suis bien trop redevable, mais c’est juste histoire de remettre les choses à leur place.

La réplique fit ricaner le Ranger. Il avait bien envie de savoir de quelle manière elle pourrait lui pourrir la vie. Peut être en coupant le réseau wifi de son quartier ? ou en modifiant les données de son dossier ? Rien de bien important.


“ On fait quoi maintenant ? J’imagine que nous sommes aussi bien l’un que l’autre ici… enfin je veux dire que la nous sommes au chaud tu vois donc bon euh….. Mais… euh… j’ai pas réparé la balise en fait….. “

Matt Eversman


« « On est pas bien là ? Dans le froid, l’humidité et avec une bande d’indigènes à nos trousses ? » » Murmura-t-il tout en modifiant doucement sa position délaissant ses caresses auprès de la jeune femme pour se redresser un peu. Le militaire osa un regard vers l’extérieur inspectant rapidement les alentours à la recherche d’éventuels indigènes mais rien. Pas un mouvement, pas un bruit. Matt resta ainsi une bonne minute avant de revenir vers elle.

« « On va rentrer sur Atlantis. Au diable la balise, ils enverront une escouade en jumper pour la réparer. Tu te sens de marcher ? » » Ce n’était pas vraiment une question, même si elle ne le pouvait pas, Eversman la remettrait sur pieds pour qu’elle puisse retourner jusqu’à la porte des étoiles. « « Prends mon manteau, je vais récupérer mon équipement et on y va. » » Matt s’extirpa de leur petit cocon chaud, le froid le saisit aussitôt le faisant contracter par réflexe ses différents muscles. Il faisait vraiment froid, le vent renforçait cette impression. Pas le temps d’enfiler les gants et bonnet, juste le gilet tactique enneigé ainsi que le holster afin d’avoir de quoi répliquer si les indigènes se montraient de nouveau. Il sécurisa rapidement les alentours, aux aguets. Rien de remarquable, il put donc revenir vers elle posant un genou au sol.

« « Prête ?» »

“Est ce que j’ai le choix ? “

Thyra White


Tout se passe en douceur, on s’échange nos vêtements, ou plutôt il me prête certains de ses vêtements et voila que nous préparons notre marche vers Atlantis. J’imagine qu’il va falloir faire un rapport, je me demande ce que Matt a dire… Que j’ai fait de la merde surement et que je cours très mal dans la neige et que j’ai tenu tête à une sauvage.

“ Je te suis, si tu savais à quel point j’ai hâte de prendre une douche chaude…”

Eversman l’aida à se remettre sur pieds, continuant de scruter l’environnement proche tout en priant pour que les ennuis s’arrêtent là. Ils avaient eu leur dose pour la semaine là. Thyra semble en état de marcher, c’est un bon point. Il passa néanmoins un bras dans son dos de manière à l’aggriper par le manteau et ainsi lui imposer un rythme de marche soutenu.

« «On y est bientôt. » » Souffla-t-il. Ils ne rencontèrent pas d’élan mutant, de reine sanguinaire ou même de pièges jusqu’à la porte des étoiles. Matt la délaissa pour activer les différents glyphes sur le DHD provoquant l’ouverture rapide de la Porte des étoiles.

“ Tu dis ca juste pour que j’avance, je le sais.”

« // Atlantis, ici Eversman. Baissez le bouclier et préparez une équipe médicale. » La confirmation de la Cité vint rapidement leur permettant de traverser la Porte. L’impression de chaleur se fit aussitôt ressentir. Fini le froid, la neige et les affreux vikings. Il ne put s’empêcher de jeter un coup d’oeil à sa partenaire qui était vraiment dans un sale état.

« « Tu auras pas mal de choses à raconter à tes potes techniciens. Te voilà exploratrice, Thyra White. » » Dit-il tout passant une main taquine dans ses cheveux humides.


Thyra White


Combien de temps on marche ? Je crois que cela n’a pas d’importance, je veux juste rentrer au chaud. Matt me force à marcher vite, mes petites jambes souffrent un peu, mais il force par la même occasion la circulation sanguine dans tout mon corps. Il me soutient, comme dans les films de guerre, sauf que moi je suis une pauvre technicienne et pas un super soldat comme lui. Les chevrons s’enclenchent, le bruit assourdissant de la porte qui s’ouvre et nous voila sur la cité. Il a appelé l’équipe médicale, j’aimerai que ce soit pour sa cheville, mais je crois que c’est pour moi. La douche ne sera pas pour tout de suite….

Au moment où il passe sa main dans mes cheveux, je pousse un petit grognement, juste parce que je dois le faire. En vrai, j’adore les papouilles dans les cheveux. Au passage, vu qu’il est tout proche de moi j’en profite pour le tirer par son gilet et l’attirer vers moi une nouvelle fois. J’enroule mes bras autour de son cou.

“ Merci encore Matt. T’es passé du dragueur de nana, à sauveur de technicien. Ce geste de la technicienne déclenche quelques sifflements du personnel présent, beaucoup abordent un sourire malicieux. Nul doute que la réputation du Ranger ne va pas s’améliorer avec ça.

Je chuchote ces quelques mots directement dans son oreille, avant de déposer un petit baiser sur sa joue. Et oui, seuls les cons ne changent pas d’avis. Je ne serai jamais sur sa liste, mais en tout cas, je suis contente d’avoir pu partager cette aventure avec lui. Je ne l’oublierai jamais.


END 1/11/18


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-