Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Une odeur suspecte flairée par Zelda [ft. Cody Fuller]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 13 Aoû - 21:36
avatar
√ Arrivée le : 25/07/2018
√ Messages : 17

Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Une odeur suspecte flairée par Zelda.
Cody Fuller et Zal Vegar


Zal Vegar est un enizian, il vient d'arriver sur Atlantis il y a maintenant quelque temps. Mais, lors d'un vaccin contre les Morphéas, Zal tomba malade, en effet, l'une des molécules de ce vaccin, en réalité, rendait malades les enizians. Cela avait donc conduit Zal à se retrouver enfermé dans ses quartiers par précautions. Mais heureusement pour lui, il avait fini par être libéré.

Zal venait de sortir des laboratoires où il était parti voir un scientifique qui s'intéressait à sa planète et qui ne la connaissait pas plus que ça. En général, Zal évitait totalement les scientifiques et les médecins car il les considérait par moment comme des dangers : Zal était d'une planète différente et il pensait que certains scientifiques voulaient faire des expériences sur lui. Aujourd'hui, il avait encore cette méfiance chez certaines personnes, mais ça allait beaucoup mieux.

Au bout d'un certain moment, il était dans les couloirs afin de rejoindre le gymnase, un lieu qu'il aimait. Mais en tournant dans les couloirs des laboratoires, il remarqua une ombre sur le mur ne lui semblant pas humaine, jusqu'à voir un animal. Il ne connaissait pas trop les chiens, pour la simple raison que sur sa planète, remplie de cendres, feu et lave, il n'y avait pas d'eau et les conditions de vie n'étaient pas très favorables pour les chiens. Mais une chose était certaine, Zal aimait les animaux. Il regarda le chien et leva les yeux vers un militaire qu'il n'avait jusque-là, jamais vu ou du moins, sans jamais lui parler auparavant.

A voir le chien et l'homme, il en conclut aussitôt qu'il s'agissait du sien et que visiblement, l'animal était son coéquipier. Il n'avait pas peur des animaux, mais avant de les toucher, il préférait être sûr qu'il n'y avait aucun danger. D'ailleurs, peut-être que le militaire, refusait qu'on touche son chien.

<< Je crois que l'animal a flairé quelque chose, je me trompe ? A moins que ce soit moi, mais en tout cas, je n'ai rien sur moi, normalement d'interdit ici ou de chimique si c'est ce qu'il sent ou alors il ne me connait pas encore >>

Il reporta son regard sur l'homme. Il ne savait pas trop se présenter, certains se serrer la main pour se présenter, d'autres ne faisaient rien de spécial et d'autres saluaient militairement. Mais il ignorait un peu les grades de certains soldats. Il se contenta de parler, au moins, il était sûr de ne pas se tromper pour les présentations.

<< En tout cas, très bel animal. En fait, je ne me suis pas présenté, je m'appelle Zal Vegar >>



Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Aoû - 17:59
avatar
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Messages : 454
√ Localisation : Canada


Dossier Top Secret
√ Age: 25
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Une odeur suspecte flairée par Zelda
Cody Fuller & Zal Vegar
Cela faisait quelques semaines maintenant que je n'avais plus mon plâtre à la cheville. J'avais dû réapprendre à marcher. À ne pas l'utiliser pendant plusieurs semaines, j'avais oublié ce qu'était marcher avec cette jambe. Il fallut de la patience, de la pratique et du temps pour finir par réapprendre comment l'utiliser et mettre mon poids dessus. Je n'avais plus mal et heureusement. Il m'était possible maintenant de vaquer à mes occupations habituelles et mes tâches assignées pour la semaine. Zelda était heureuse de pouvoir aller courir à l'extérieur avec son maître. Pendant ma convalescence, j'avais préféré lui lancer la balle à l'extérieur. De toute façon, je ne pouvais pas utiliser mes béquilles pour courir. C'était très instable et je risquais de me blesser encore plus.

Aujourd'hui, mes supérieurs m'avaient assignés un tour de garde au niveau des laboratoires. Je pouvais emmener Zelda avec moi. Elle m'était utile pour flairer des odeurs suspectes et alerter les autres membres de l'expédition si besoin. Je m'étais vêtu de mon uniforme militaire. Autour de mon torse se trouvait un gilet tactique avec lampe torche, tous autres objets utiles pour effectuer des rondes, des barres nutritives si je commençais à avoir faim ainsi que des chargeurs pour mon pistolet que j'avais attaché à ma ceinture. À portée de main se trouvait une radio que je pouvais utiliser pour communiquer avec les autres membres du personnel. Fin prêt, je sortis de ma chambre avec Zelda et commençai à marcher les couloirs de la cité.

C'était le soir et les couloirs se vidaient. Les gens retournaient à leurs bureaux pour y manger et bosser toute la nuit. D'autres gens s'apprêtaient à aller dormir tandis que quelques uns d'entre eux restaient un peu pour profiter de la tranquillité des couloirs. À mesure que je marchais, je rencontrais des gens et les saluaient poliment. J'arrivai dans l'aile des laboratoires. On m'avait assigné à cet endroit-là. J'ignorais pourquoi, mais je n'allais tout de même pas rechigner et refuser d'effectuer les ordres. C'est alors que Zelda se dressa et renifla. Ensuite, elle s'avança et je la suivis, curieux et légèrement inquiet de découvrir ce qu'elle avait détecté. Au tournant d'un couloir, j'entendis une voix d'homme parler et levai la tête, remarquant que Zelda s'était arrêtée devant lui et le reniflait.

Je l'observai un moment, méfiant. L'homme semblait parfaitement humain et il savait parler notre langue, mais alors pourquoi est-ce que Zelda avait détecté une odeur ? La sienne ? Un produit chimique ou dangereux ?

« Je te remercie du compliment. C'est un magnifique chien en effet. Un Berger allemand » répondis-je, un léger sourire sur les lèvres.

Je m'approchai de lui, le regard rivé sur lui. Quant à Zelda, elle continuait de le renifler, tentant certainement d'identifier les odeurs qu'elle détectait.

« Je veux bien te croire, mais je vais procéder à une fouille. Une mesure de précaution. Mon chien a détecté quelque chose en effet et je souhaite uniquement m'assurer que ce n'est rien de dangereux »

Je passai mes mains aux endroits susceptibles de contenir des armes, des produits, toute sorte de trucs dangereux, mais ne trouvai rien de suspect. Je conclus donc que c'était uniquement son odeur à lui qu'elle détectait. Si elle ne la connaissait pas, cela voulait peut-être dire qu'il n'était pas humain ? Je levai les yeux vers lui lorsqu'il se présenta. Son nom avait une prononciation spéciale. Je n'avais jamais entendu ce genre de prénom.

« Enchanté Zal. Je m'appelle Cody Fuller. Tu viens d'arriver ici ? Je ne t'ai jamais vu dans le coin. »
© Laueee


[HRP: J'espère que ma réponse te convient. S'il y a quoi que ce soit, hésite pas à me le dire H3 ]

_________________

J'écris en #4B86B4


Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Sep - 14:17
avatar
√ Arrivée le : 25/07/2018
√ Messages : 17

Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Une odeur suspecte flairée par Zelda.
Cody Fuller et Zal Vegar


Zal Vegar était du genre curieux et donc à se balader un peu pour en apprendre plus sur la vie des personnes vivantes ici. Bien sûr, il évita de se rendre dans des zones qui lui étaient interdites. Sa curiosité lui permettait de vite apprendre sur ce que faisaient les gens dans la base, leur façon de faire et d'agir.

Il avait préféré venir le soir, comme ça, il y avait moins de personnes dans les couloirs, donc il générait beaucoup moins les gens qui travaillaient et de toute façon, il n'avait rien de mieux à faire, ne connaissant pas encore grand monde dans ce lieu. En fait, il ne connaissait qu'un minimum de personne, mais bon, cela viendra avec le temps et lorsqu'il apprendra à faire plus facilement confiance aux autres personnes aussi.

Le chien le reniflait, cela ne fit pas faire un pas de recul de Zal, mais il ne faisait pas de gestes brusques, en effet, les chiens, il ne connaissait pas, il ne savait donc pas leurs réactions et ne savait pas quels gestes pourraient être vus comme une menace pour le militaire et surtout le chien.

<< Je suppose que cela à un rapport avec un de vos pays ? De mémoire, l'Allemagne. En tout cas, le nom est assez ressemblant >>

Il s'était un peu renseigné sur la géographie du monde terrestre, surtout sur certains continents, comme l'Europe et l'Amérique. Il regarda le chien et l'homme qui s'approchait de lui. Il se demandait bien ce que pouvait sentir l'animal. Les enizians auraient une odeur inconnue des animaux de la Terre peut-être ? Ou bien une odeur autre ? En tout cas, il n'avait rien sur lui. Pas même son couteau dont il ne se séparait jamais, sauf que là, il était parti pour faire du sport, donc, le couteau aurait été trop dangereux et le perdre en le posant quelque part dans la salle, ne lui aurait pas plu. Il leva les mains et écarta les jambes de sorte que le militaire puisse le fouiller et montrer qu'il n'avait rien à se reprocher ou même qu'il avait confiance.

<< Pas de soucis, je comprends, tu fais ton boulot de toute façon >>

L'énizian lui sourit et écouta. ce que demandait Cody. Oui, il venait d'arriver et avait eu le feu vert pour sortir de ses quartiers il y avait quelque temps, voila pourquoi il ne l'avait sûrement pas vu avant. Et a vrai dire, même s'il n'était pas Terrien, même s'il avait les caractéristiques propres à sa planète, c'était un humain. Sauf qu'il ne supportait pas le froid, peu l'eau et qu'il ne ressentait pas réellement la soif. Les raisons étant que sa planète ne connaissait que la lave et le feu, mais absolument pas l'eau ou très peu.

<< En effet, je viens d'arriver, il y a quelque temps maintenant. Mais je ne fais que sortir depuis quelques jours de mes quartiers, n'étant plus obligé d'y rester. Sinon, je suis un enizian, je viens d'une planète ennemie à Atlantis et donc je suis d'Eniz. Je te rassure, que ce soit moi ou certains membres de ma planète, il y a des alliés parmi le peuple mais ses dirigeants, c'est autre chose. Mais mes hommes ont été tué, ainsi qu'une femme que j'aimais et vu que l'une de vos équipes était prisonnière, j'ai décidé de l'aider et vous rejoindre ici. Dans le but de vous aider et sauver aussi ma planète >>

Sa planète, Zal l'aimait et l'aimerait toujours, le soucis était ses dirigeants qui manipulaient totalement le peuple, créant chez certains sujets, une haine des autres humains. Mais il espérait réellement, qu'un jour, tous les habitants d'Eniz se réveillerait.





[HRP : T'inquiète c'est parfait :)1 Et désolé j'avais pas vu la réponse :)1 ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 7 - Zone Scientifique et Technique :: Laboratoires-