Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Dim 7 Oct - 14:29
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Karola retira ses lunettes, les posa sur son bureau et se frotta les yeux. Elle était plutôt satisfaite du travail abattu aujourd’hui même si cela lui avait pris un certain temps et que la soirée était bien entamée. Elle avait travaillé et retravaillé le planning des rondes et des tâches des prochaines semaines et était enfin parvenue à placer tout le monde en tenant compte des diverses demandes, absences et autres et ce, après de longues heures de casse-tête. Elle envisageait enfin de quitter son bureau pour aller se coucher lorsqu’elle reçut une alerte de la part de l’infirmerie. Une information toute simple vint mettre en branle tout son travail de la journée. Un de ses hommes prévu pour la ronde de ce soir venait d’y être admis car blessé à la suite d’un combat au corps à corps au gymnase. En demande plus d’informations, la jeune femme appris que le malheureux avait voulu défier un nouveau venu sur la cité en la personne de Divon Fis, un alien qui avait troqué son hébergement sur la cité en échange du sauvetage d’une équipe en mauvaise position en mission. Karola n’avait pas encore eu le loisir de faire sa connaissance mais elle avait déjà beaucoup entendu parler de lui, notamment en raison des dégâts qu’il faisait en combat. La jeune femme remercia l’infirmier et décida d’assumer le tour de garde du soldat blessé, ne pouvant pas faire autrement.

Durant cette longue nuit, elle décida dès le lendemain et après en avoir parlé avec Sheppard, d’aller voir cet individu et de tester ses compétences et surtout son niveau de dangerosité car si pour le moment il n’avait pas encore fait de vagues, le nombre de ses victimes en combat au corps à corps ne cessait de croître.

Le lendemain, en fin d’après-midi, elle se présenta aux quartiers qu’on lui avait attribué et salua militairement le sergent qui montait la garde devant sa porte. Elle se tenait bien droite et son visage portait son masque impassible quand les portes s’ouvrirent et qu’elle se présenta froidement à l’homme qui avait fait tant de dégâts dans ses rangs.

« Bonjour, Mr Fis, je suis le major Karola Frei, officier en second de la cité. J’aimerais que vous me suiviez, je vous prie. »

Elle fit un pas de côté afin de lui laisser la place pour passer devant elle et attendit que le gaillard se mette en mouvement pour le conduire jusqu’au gymnase. Pour sa part, elle n’était équipée que de son 9mm rangé dans son holster mais les deux soldats auxquels elle avait fait appel étaient un peu plus lourdement armés pour dissuader l’homme de toute tentative violente.

_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Oct - 15:12
avatar
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 63
√ Localisation : Atlantis (sous surveillance rapprochée)

Voir le profil de l'utilisateur
Divon était en assis en tailleur dans sa chambre, ou sa cellule comme il l’appelait. A la fois par ce que la surveillance rapprochée dont il faisait l'attention le faisait se sentir un peu en prison, mais aussi et surtout car cela lui rappelait le temple. Il était là les yeux fermés, assis sur le sol avec les jambes croisés en position du lotus. Il comptait aller bientôt à l'entraînement du matin avant de recevoir ses ordres pour la journée. Malgré sa surveillance il jouissait d'une certaine liberté après tout, mais savoir des personnes armées en train de l'épier ne faisait rien pour le rendre coopératif. Il ne saurait dire si celà l'avait rendu un peu plus bravache mais il était vrai que le pauvre homme d'hier en avait sans doute un peu fait les frais. Après tout il était entouré de gens qui pensaient que cette cité leur revenait. La cité des esprits étaient profanée sans honte et sans aucun respect par ces étrangers. Mais il ne pouvait rien y faire et leur devait une certaine reconnaissance, il s’accommodait donc comme il le pouvait.

Il entendit la porte s'ouvrir, des pas résonnèrent ensuite dans sa chambrée, un pas ferme et décidé, militaire. Il ouvrit les yeux et observa ceux qui interrompaient son rituel matinal.

C'était une belle femme malgré son air sévère. Divon aurait juré percevoir un peu de colère dans son regard, mais ce qui le frappa surtout était la sévérité extrême du regard, comme si il n'était qu'une épine planté dans un pied sensible, une gène immédiate. Ses cheveux sombres renforçaient cette impression d'autorité qui émanait de sa personne. Le moine garda son calme mais dire qu'il ne ressentait aucune appréhension aurait été un mensonge. Il remarqua l'arme à la hanche de la dame ainsi que les deux gorilles qui l'accompagnait. Ils le jetait dehors? Cela semblait un peu exagéré. Puis Divon pensa instinctivement à la statuette posé sur sa table de chevet, si ces profanateurs pensaient la lui prendre...

« Bonjour, Mr Fis, je suis le major Karola Frei, officier en second de la cité. J’aimerais que vous me suiviez, je vous prie. »

Voilà qui ne répondait pas à la question. Divon se leva avec calme, il sentait les regards des soldats sur lui pendant que la dénommée Karola Frei faisait un pas de côté. Visiblement elle l'attendait. Divon finit donc son mouvement, se levant complétement en s'étirant au passage. Il se tourna, alla chercher la statue du dragon et revint enfin. Il finit enfin par s'incliner devant chacun des soldats ainsi que devant Karola.

« Bonjour Mme Frei, je vous suit »

Il commença à suivre le mouvement. Les deux soldats le suivait de près, attentifs à ses moindres gestes. Ce qui bien évidement n'était pas pour lui plaire, il gardait bien sûr contenance mais il n'appréciait pas l'attention dont il faisait l'objet aujourd'hui. La seconde de la base restait terrée dans son mutisme, visiblement elle n'estimait pas bon de lui dire ou ils allaient et pourquoi.

« Et donc ou allons-nous Mme Frei? Je vais enfin pouvoir accéder aux "zones interdites" de la cité des esprits? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Oct - 17:17
avatar
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Messages : 2430
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Allemagne Allemagne
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Après avoir pris tout son temps, l’homme la salua respectueusement, elle ainsi que les soldats qui l’accompagnaient. Elle tiqua un peu sur le « Madame » car plus habituée à être appelée par son grade mais elle ne lui en tint pas rigueur. Après tout, sa culture était différente de celle des Atlantes.

Elle amorça le mouvement, ouvrant la marche, les deux autres soldats chargés implicitement de surveiller l’alien. Pour sa part, elle n’avait rien de spécial à dire et elle n’était pas vraiment le genre à ouvrir la conversation cependant, ce ne semblait pas être le cas de Divon qui s’enquit de la raison de ce cortège. Avec raison. Karola n’avait pas forcément cru bon de lui dire pourquoi elle était venue le chercher y voyant là un moyen subtil d’imposer son autorité en mode « la cheffe c’est moi, suis-moi et tais-toi. » Néanmoins, loin d’être un tyran, elle lui jeta un regard par-dessus son épaule avant de lui répondre, toujours d’une voie calme et froide.

« J’ai cru comprendre que vous étiez le responsable d’un bon nombre de blessés parmi mes hommes. Aussi, et en accord avec le colonel Sheppard le chef des militaires de la cité, j’ai décidé de vous voir à l’œuvre…pour évaluer votre niveau. »

Elle se retint bien de préciser qu’elle voulait avant tout s’informer de son niveau de dangerosité. Même si elle en avait une idée globale était donné les dégâts provoqués sur les soldats qui s’étaient risqués à se battre contre lui.

« D’autres questions ? » demanda-t-elle par acquis de conscience alors qu’ils bifurquaient dans un nouveau couloir, le dernier à traverser avant d’arriver au gymnase. Elle prit le même soin à lui répondre si d’aventure il avait d’autres interrogations et s’arrêta devant une porte à double battants.

Elle activa les cristaux pour que les portes s’ouvrent et laissa les trois hommes passer devant elle avant de les franchir à son tour. La pièce était vide, elle s’était occupée de la réserver pour qu’ils puissent être tranquilles pendant toute la durée de l’évaluation. Les doubles portes se refermèrent et Karola se tourna vers ses deux hommes et leur adressa un signe de la tête et ils comprirent immédiatement qu’ils devaient se poster de part et d’autre de la salle pour monter la garde autour du tatami qui s’étalait au centre de la pièce. Le major s’intéressa de nouveau à l’alien et tandis le bras vers le praticable pour l’inviter à monter dessus alors qu’elle le suivait.

« C’est moi qui vais vous évaluer aujourd’hui. Il n’y a pas vraiment de règles hormis l’interdiction de me battre à mort bien évidemment. »

La jeune femme avait pris soin de se mettre en tenue auparavant, en revanche elle n’était pas vraiment très échauffée aussi se contenta-t-elle de simplement assouplir un peu ses articulations avant de se mettre en posture de défense, les poings fermés, les jambes légèrement écartées l’une devant l’autre et les genoux fléchis.

« C’est quand vous voulez, Mr Fis. »


_________________



DC : Victoria Wilde
Rédaction en #LightPink
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Oct - 18:17
avatar
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 63
√ Localisation : Atlantis (sous surveillance rapprochée)

Voir le profil de l'utilisateur
Des blessés? Il y avait certes eut quelques arcades abimés, quelques épaules ou doigts luxés et une épaule démise ainsi que quelques points de suture pour Divon, mais rien qu'il ne qualifierait comme une blessure sérieuse, rien de définitif en tout cas. Certainement pas de quoi s'alarmer, des blessures comme celles-là étaient monnaie courante au monastère. Pourquoi s'entraîner si on on ne prends pas le risque de faire mal, les coups se doivent d'être portés mais également subis pour se former correctement. Si on se retient, on ne fait pas honneur à la maîtrise de l'adversaire, quel que soit son niveau. Car si Madame Frei déclarait qu'elle souhaitait évaluer son niveau, Divon ne pouvait penser qu'à deux choses, soient ils souhaitaient l'étudier, soient ils voulaient prendre une décision à son sujet. Une chose était sûre, ils ne seraient pas déçus quelque soient leurs intentions. Divon comptait bien leur offrir une démonstration si c'est ce qu'ils voulaient.

Il ne posa aucune autre question, Karola avait étrangement gagné en partie son respect, bien qu'il sent que tout cela cachait autre chose elle s'était exprimée de manière directe et sans détour. Bizarrement cela lui inspirait une certaines confiance, lui qui sentait que beaucoup de choses lui étaient cachées, restait à voir si Karola allait continuer sur cette lancer ou le décevoir comme les gardes des zones interdites. Ils allaient bien sûr vers la salle d'entraînement qui semblaient avoir été vidée une fois atteinte. Cela donnait une atmosphère assez pesante au lieu habituellement animé. Divon se dirigeât d'instinct vers le tatami et déposa sa statuette sur le bord, s'inclinant un instant devant, il se contenta d'enlever le haut de sa tenue de moine, révélant son corps marqué par une vie d'entraînement et son torse orné du tatouage qu'il portait depuis son plus jeune âge. Il prit ensuite place sur le tatami.

Karola était déjà prête, en position. Divon joignit les points devant lui et la remercia en paciféien pour ce combat avant de se mettre lui aussi en garde, son pied gauche en avant il serra les poings et se mit en position d'attaque. Il prit un instant la pose et jaugeât son vis-à-vis rapidement. Solide sur ses appuis, les genoux plié pour bouger rapidement, sa position était non conventionnelle pour son art martial mais il avait déjà vu semblable. Il poussa un petit cri et se jeta à l'assaut, son regard se durcissant dans le même temps.

Il devait d'abord jauger son adversaire, elle n'était qu'à quelques pas de lui. Il devait jauger son adversaire et en garder un peu pour lui au cas ou ses craintes se confirment. En quelques instants il était sur Karola, d'un cri puissant, il envoya sa jambe droite chercher par deux fois le genou de son adversaire pour tester ses appui. Lors du troisième coup, Divon feinta un coup de pied similaire avant de se propulser en avant et de mitrailler son adversaire d'une volée de coup de poing pour le mettre en position défensive. Si Karola voulait voir de quoi il était capable, elle allait d'abord devoir prouver qu'elle était digne qu'il révèle son art.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase-