Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mer 7 Nov - 17:27
Atlantis
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 626
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte !



7 Novembre 2018 - Cellules d'Atlantis

// ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ // - // ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ // - // ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ //

La voix de synthèse répétait inlassablement les mêmes mots. En effet, une évasion venait d'avoir lieu du côté des cellules. Malgré le champ de force puissant qui empêchait quiconque de s'enfuir, malgré les mesures de sécurités, malgré les protocoles et les directives, malgré tout cela, un prisonnier Génii s'était fait la malle !

Une infirmière a signalé l'évasion. Il apparait qu'elle a participé "involontairement" à celle-ci en s'amourachant du prisonnier, lequel a profité de sa faiblesse pour s'enfuir. Il erre à l'heure qu'il est dans la cité.

// PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX // - // PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX // - // PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX //


------------------------------------------------
Voilà pour la petite introduction. A vous de gérer la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Nov - 21:38
Matt Eversman
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10993

Dossier Top Secret
√ Age: 34
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




PAN ! PAN ! Les détonations s’enchainaient dans le champ de tir. La source de ce vacarme : Eversman. Le soldat avait choisi de profiter d’un moment libre dans son planning pour s'entraîner un peu. Atlantis avait reçu quelques nouveaux fusils de précision, des M110 SASS. C’était presque noël avant l’heure pour les quelques tireurs de précision de la base et forcément il n’avait pas pu résister à l’envie d’en tester un. Le Caporal Snell n’avait pas pu lui résister et le lui avait préparé avec ses réglages propres au niveau de la visée. On aurait dit un gosse avec le fusil entre les mains.

Casque anti-bruit et bouchons auriculaires, rien ne pouvait venir le perturbait dans ses tirs et il avait bien besoin de toute sa concentration pour réussir les tirs de précision. La salle high-tech permettait en effet de simuler des environnements variés qui permettaient de se placer dans les pires conditions ou dans celles pouvant se rapprocher des missions. Il avait bien entendu choisi de se compliquer la tâche avec de nombreuses cibles et des conditions rudes avec un fort vent.

Allongé au sol et le fusil en main, Matt était en position de tir depuis maintenant une bonne minute. Les réglages étaient maintenant terminés, il était prêt au tir et débuta le processus de concentration. Fermer les yeux quelques instants pour mentaliser la première cible et les suivantes avant de raffermir sa prise autour du fusil. Le doigt se rapprocha de la gachette, c’est le moment pour lui d’inspirer une bonne fois avant d’expirer lentement et de renouveler le geste à deux reprises avant de bloquer l’appel d’air pour ne pas être gêner. Il se sent prêt, il est prêt… L’instant d’après la gâchette est pressée. Une fois. Puis deux autres fois sur les cibles suivantes. L’affichage se modifia aussitôt montrant les résultats : 2 réussites, 1 échec… Cela fut accueillit par un juron du Ranger qui relança aussitôt la simulation afin d’obtenir un 100% de réussite.

L’appel radio ne lui parvint pas ou plutôt ne le perturba pas. Pour lui ce n’était qu’un effet de plus de la simulation pour tenter de le déstabiliser un peu.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Nov - 16:19
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




Teshara se demandait qui il était. Elle ne le connaissait pas, pour l’avoir entrevue. Mais elle n’avait pas le droit d’entrée. Cela faisait partie des zones qu’elle ne pouvait pas visiter librement, étant pégasienne et surtout, une ancienne sbire de Kolya. Si personne ne le savait vraiment sur la cité, le Codir était au courant, et son espace de vie ne comprenait pas certains endroits sensibles d’Atlantis. Teshara comprenait quand elle ne faisait pas preuve de mauvaise foi, mais la plupart du temps, elle trouvait ça injuste, particulièrement quand elle était refoulée. Les minutes qui suivaient, minutes pendant lesquelles elle devait gérer sa colère, elle était vraiment mauvaise.

Ici il n’y avait pas vraiment moyen de soudoyer quelqu’un pour obtenir un passe droit. Les atlantes étaient rigoureux, surtout après les derniers évènements datant de mai. Depuis, c’était la merde. Heureusement, elle avait prouvé qu’elle était quelqu’un d’utile, surtout en permettant de découvrir les faiblesses des Morphéas et la toxine qui pouvait les démasquer par une mort rapide, mais douloureuse quand même. Au début, elle trouvait cette vie vraiment chiante, mais maintenant qu’elle avait pris ses marques, et qu’elle avait son labo, Teshara était comme canalisée. Ses pulsions étaient contenues, et elle parvenait à faire ses recherches avec les multitudes de simulations que lui proposaient les machines qu’elle avait à disposition. Elle ne voulait plus quitter Atlantis sur un coup de tête, ou foutre le bordel pour s’attirer des problèmes. Elle restait quelqu’un de foncièrement mauvais, mais elle avait trouvé son intérêt à la situation, et elle courbait l’échine dans le seul but de pouvoir jouir du confort et de la technologie de l’endroit.

De toute façon, c’était la seule façon d’attraper les jumeaux et de les maintenir en place.

Bref, elle se demandait qui il était. De quelle planète il venait. C’était un Génii, tout comme elle, et peut-être qu’elle le connaissait. De prime abord, son visage ne lui disait rien. Ce prisonnier lui était inconnu, mais elle se souvenait aussi qu’elle méprisait tout le monde à l’époque, et qu’elle faisait partie de l’élite qui ne fraie pas avec le menu fretin. Tant bien, lui la connaissait, et elle aurait aimé voir la surprise dans ses yeux quand il mettrait un nom sur elle, sur un cadavre revenu d’entre les morts.

Quelle ne fut donc pas sa surprise d’entendre l’alerte dans les hauts parleurs ! Le type s’était fait la malle ! A moins que ce ne soit un autre prisonnier, elle n’en savait rien. Toujours est-il qu’elle ferait partie de ceux qui le cherchent, et pas de ceux qui se planquent, terrorisés, sous leur lit en fermant leur porte à double tour. Teshara avait toujours besoin d’un intérêt personnel pour agir, et elle l’avait là.

Logiquement, elle s’employa à se diriger vers la zone pénitentiaire. Elle quitta son laboratoire dans la zone scientifique, non sans se munir d’un scalpel qu’elle glissa dans un étui puis dans sa poche. Elle embarqua également ses “potions” magiques, aux effets divers et variés. Elle espérait pouvoir lui mettre la main dessus la première, histoire de passer un moment avec lui. Pourquoi faire ? Elle n’en savait strictement rien, mais elle avait cette envie. Peut-être était-ce le mal du pays, une envie de le faire taire, une envie d’exister au passé dans les yeux de quelqu’un, ou encore une envie d’avoir un prétexte pour tuer quelqu’un, chose qu’elle n’avait pas fait depuis un bail.



@ pyphi(lia)


_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Nov - 1:18
Gabriel Grayson
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 403

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

Après avoir travaillé quelques heures au laboratoire, je partis me dégourdir un peu les jambes. Et chercher quelque chose à manger car j'avais un petit creux. Et puis, il me fallait une pause. Je retirai mon oreillette, ne voulant pas être dérangé par un appel radio. Si quelqu'un voulait me contacter, il allait devoir attendre. Une fois au mess, je pris quelque chose à manger sur le pouce, l'engloutissant rapidement, avant de me servir un bon café bien chaud. Puis, je fis demi tour, buvant de temps à autre une gorgée de café. Cette petite balade me fit beaucoup de bien. Mon retour vers le laboratoire fut un peu retardé car sur le chemin, je croisai une personne avec qui j'avais effectué plusieurs missions. Nous discutâmes un peu, moi buvant le café que je tenais, mon interlocuteur jouant avec les dossiers qu'il devait remettre à sa hiérarchie. Puis, après cette petite pause, je repris ma route pour retourner au travail.

Alors que je marchai tranquillement, un message retentit dans les hauts parleurs de la cité. Un détenu venait de s'évader des cellules. Un détenu dangereux. Super, il ne manquait plus que ça. Mais bon, pas de panique, les militaires allaient gérer ce problème. Ce n'était pas mon rôle, et je n'étais pas armé. Et puis, les cellules étaient loin du laboratoire, je ne risquai donc rien là bas. Autant ne pas m'en inquiéter. Je repris ma route, continuant de boire mon café, jusqu'à arriver à un croisement, alors que l'alerte recommençait. Mais, au moment où je tournai dans le couloir à ma droite, quelqu'un me percuta, me faisant lâcher mon café sur le sol. Je râlai en voyant le résultat.

"C'est pas vrai. Vous pouvez pas faire attention ?"

A peine eus je terminé ma phrase que je levai les yeux pour voir la personne qui venait de me percuter et assassiner mon café. J'eus juste le temps de voir un homme courir à toute vitesse, sans même un mot d'excuse pour moi, et disparaître dans un couloir. En temps normal, j'aurais passé mon chemin en maugréant contre cet énergumène impoli. Cependant, quelque chose me frappa chez lui : ses vêtements. Il n'avait pas du tout la tenue de l'expédition. Et ses affaires ne ressemblaient pas vraiment aux vêtements civils venant de la Terre. Je compris alors à qui je venais d'avoir à faire. Le fameux prisonnier évadé.

Sans attendre, ayant vu par où il était parti, j'eus le réflexe d'appuyer sur mon oreillette pour contacter quelqu'un, jusqu'à ce que je me souvienne que je l'avais laissé à mon bureau. Alors, je pris un autre couloir pour trouver de l'aide. Le laboratoire n'était plus très loin, et il me semblait que l'armurerie était dans le coin. En courant, je cherchai quelqu'un, n'importe qui pour donner l'alerte. Un militaire armé de préférence, vu la cible à attraper.

"HEEEE, QUELQU'UN M'ENTEND ? A L'AIDE !!!"

Après avoir fait plusieurs mètres, j'entendis des pas se rapprocher de moi. Je ralentis l'allure, me dirigeant vers cette aide.

"Vous tombé bien ! Le prisonnier évadé, je l'ai vu ! Il est parti par là bas, par ce couloir ! Il nous faut des renforts, mais je n'ai pas ma radio".

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Nov - 22:53
Marama Snell
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 20
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Marama Snell


Snell avait préparé le fusil de précision pour le tireur et lui avait remis en mains propres avec une certaine froideur militaire et un air détaché quoi qu’avec un léger petit air de curieuse. Derrière la glace, elle appréciait remettre des armes à de bons tireurs et les observer à l’œuvre.

La caporale le suivit sans dire un mot par responsabilité qui lui incombait de veiller sur le stand de tir mais aussi par curiosité qu’elle feinta toutefois d’exprimer. Sur le champ de tir, Snell croisa les bras et arbora un air hautain. Marama ne porta à ses oreilles que bouchons auriculaires car elle souhaitait entendre autour d’elle tout de même en bon responsable de l’armurerie. Il lui fallait garder de l’ouïe. Elle toisa le soldat qui se posa pour ses tirs de précision et qui avait décidé de faire une simulation en fort vent. Marama trouva que c’était une condition des plus « basique » pour un tireur de précision. Elle ne s’en surprit donc pas.

Elle observa chaque tir et observa chaque résultat. A l’échec malgré les deux réussites elle arbora un air de peste à dénigrer cet échec. Eh bien pas si bon tireur que cela semblait dire sa moue. Mauvaise foi bonjour ! Le tireur se débrouillait plus que bien et Marama avait pu le constater. En vrai elle apprécia grandement sa posture concentrée de tireur mais voilà il avait tout de même fait un échec. Bon, à la seconde reprise, il avait l’air de mieux s’en tirer. Elle avait bien envie de le charrier mais ce ne serait pas très professionnel alors elle garda silence.

Soudain, elle crut entendre une bride de message radio en fond bien qu’elle ne perçut pas la teneur de l’annonce générale. Elle retira ses bouchons auriculaires pour mieux entendre.

//ALERTE – PRISONNIER EVADE//

Sacrebleu ! Elle garda un air hautain et rangea les bouchons à les mettre dans une poche avant de sa veste militaire sur un geste assez maniéré. Elle s’avança vers le tireur de précision. Hors de question de s’agenouiller près de lui. Elle n’allait pas mettre le genou à terre pour si peu. Elle le tapota du pied de sa rangers sur le bras pour l’interpeller qu’il retire son casque. Si, il ne le faisait pas, à ne pas comprendre le léger coup de pied, elle lui ferait gestuelle, et, signe, au contact visuel avec lui, de retirer son casque, avec insistance s’il ne comprenait toujours pas, délaissant peu à peu d’élégance dans sa gestuelle. La Marama connaissait le langage des sourds pour avoir une mère malentendante alors elle avait ce réflexe naturel et cette aisance des gestes. Le tireur pourrait ainsi entendre l’alerte par lui-même de ses tympans.

« Redonnez-moi ce fusil et évacuez. Je ferme. »

Dit-elle brève et factuelle. Elle n’allait pas se justifier à dire qu’elle mettait là en place le protocole de sécurité en cas d’évasion d’un prisonnier. Elle allait fermer boutique et l’armurerie.


Matt Eversman


La deuxième sollicitation fut la bonne. La répétition de cette pression sur son avant-bras fit exploser la bulle de concentration du Ranger qui dévia le regard de sa cible vers cette gêne qui n’était autre qu’un pied. Son regard remonta le long de la jambe jusqu’à atteindre un visage familier puis les gestes de la main qu’elle effectuait. Enlever le casque. Même si cela ne l’enchantait pas de mettre fin prématurément à cette session, il s’éxécuta quittant sa position tout en retirant le dispositif sonique. Là le choc fut immédiat. Après plusieurs minutes dans le silence total, là c’était plutôt violent avec les alertes radios. Il leva d’ailleurs les yeux vers cette voix avant qu’une autre ne l’interpelle.

Les locaux allaient être bouclés pour empêcher l’accès à cette partie stratégique. C’était logique. Il approuva l’ordre d’un signe de tête avant de se relever. L’arme fut ramassée, les pieds repliés et la sécurité remit en place en un mouvement de doigt avant qu’il ne lui tende. Les deux se mirent aussitôt en marche pour rejoindre la pièce principale de l’armurerie, il la laissa sécuriser la dernière arme avant de quitter la pièce. Elle était d’ailleurs en train de verrouiller l’accès lorsque des cris se firent entendre un peu plus loin. Leur contenu était inaudible. Il suffit d’un regard entre les deux militaires pour qu’ils tombent d’accord sur le fait d’aller vers cette voix qui semblaient réclamer de l’attention et peut être de l’aide.

Le M9 fut délogé du holster, prêt à servir en cas de mauvaise rencontre et au détour d’un couloir, ils tombèrent sur Gabriel qui avait visiblement fait une belle rencontre. Matt le dépassa de manière à se positionner dans la direction indiquée de fuite. D’un coup d’oeil, il s’assura que le jeune homme allait bien avant de reprendre la surveillance du couloir.

« Pas de radio pour moi. » Il n’était normalement pas de service donc forcément l’oreilette radio demeurait bien sagement sur le meuble juste à côté de son lit et de toute manière, il n’était plus le plus gradé donc ce n’était pas à lui de faire remonter les informations. Matt avait terriblement envie de se ruer à sa poursuite, seulement la situation ne dépendait plus de lui seul et il y avait maintenant un civil sur place. « On devrait y aller, Caporal. Avant qu’il ne bouge encore et qu’on perde sa ... » La phrase ne fut pas terminée, un mouvement venait d'apparaître au bout du fameux couloir, il se mit aussitôt en joue. Une jeune femme vêtue d’une tenue d’Atlantis, civile de surcroît d’après les indications sur la geste. Il l’avait déjà vu, croisé donc ce n’était pas le prisonnier recherché. « Rentrez chez vous ! »

Marama Snell


Marama étant de service à l’armurerie elle portait son oreillette. Elle portait aussi son arme de poing au holster. Elle garda ce M9 dans son holster pour l’heure. Marama vint auprès du civil avec Eversman. Aux informations, elle ne s’écarta qu’un bref instant à l’écart du civil et du militaire s’assurant de la sécurité de la zone d’un coup d’oeil pour faire un rapport très factuel sur la situation indiquant la dernière position connue du prisonnier et demanda autorisation de poursuivre le prisonnier. Elle revint du regard à Eversman lorsqu’il lui annonça qu’il fallait bouger avant de perdre sa trace. Marama garda toujours un air distant mais entendit bel et bien. Eh bien eh bien. Il traînait là-haut à envoyer une équipe d'intervention. Elle entendit bientôt à la radio approbation pour poursuivre l’investigation voire pour arrêter le prisonnier en cavale. Elle n’avait pas encore d’autorisation sur une potentielle neutralisation. Pas encore d’actualité jugea-t-elle. Il semblerait donc que l’équipe d’intervention n’était d’autre qu’eux. Mais soudain Eversman interpella une autre civile en lui donnant directive d’évacuer. Marama allait dire un bref et militaire “Allons-y oui.” pour répondre à Eversman sous-entendant qu’elle avait obtenu l’autorisation mais ses lèvres restèrent donc scellée à l’arrivée de la civile et à l’interpellation du militaire envers elle. Marama arqua un sourcil à toiser la civile. Elle la laissa répondre ce qu’elle avait à répondre. La caporale n’avait rien à ajouter. Il était logique de faire évacuer les civils pour leur protection et les faire rentrer dans leurs quartiers était une option toute désignée en vue de la situation. Marama regarda de nouveau le civil - qui était toujours là - puis revint du regard à la civile - qui était toujours là aussi. Elle se demandait bien pourquoi. Elle était bien plus habituée à ce que des civils en cas d’alerte s’affolent et cherchent à s’éloigner des ennuis.


@ pyphi(lia)

_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab - Alignement : Neutre

DC : Liam Sandon
Anciennement : Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Nov - 18:13
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Teshara entendit crier dans le couloir, quelqu’un qui cherchait à se faire entendre et qui demandait de l’aide. Son flair de fin limier lui indiqua qu’il s’agissait probablement d’un appel concomitant à cette évasion, et forcément, comme elle ne fuyait pas le danger mais courait après, elle se dirigea dans cette direction. Si la personne appelait à l’aide, c’était qu’elle avait probablement vue le type qui s’était échappé. Peut-être que, avec un peu de chance, cette personne serait prise en otage par ce même type ! Du coup, plus besoin de chercher après un fantôme, il serait logé et elle l’aurait trouvé.

Ce fut sans doute ces quelques pensées égoïstes qui firent que Teshara accéléra le pas. Quand elle déboula du couloir, elle aperçut plusieurs silhouettes et elle se décida à les rejoindre. En groupe, ils auraient peut-être plus de chance de trouver le type, et même si ce n’était pas le cas, ils auraient peut-être des informations à lui apporter.

Sauf que l’accueil fut un peu sec, et il ne faut généralement pas plus à Teshara pour se braquer. Elle croisa les bras, plissa le nez, et déclara d’une voix tranchante :

« Aux dernières nouvelles, chez moi, c’est ici. Alors je suis déjà rentrée. ».

Et elle ne comptait pas bouger de là de toute façon. Elle voyait bien que ce militaire était à la recherche de l’évadé et qu’il voulait confiner les personnes qui n’avaient rien à fichtre dans les environs, certainement pour leur propre sécurité.

« En plus je peux aider, je suis médecin et je parle la langue de ce type au besoin. Donc, je suis indispensable. Maintenant que c’est acquis pour tout le monde, par où est-il parti ? ».

La suffisance avait trouvé son visage.

@ pyphi(lia)

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Nov - 13:59
Gabriel Grayson
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 403

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

Les deux personnes qui vinrent à ma rencontre furent deux militaires, une chance. Moi qui cherchais des militaires pour rattraper l'évadé dangereux, voilà que ma route croisait la leur. Il s'agissait de Matt Eversman et une autre personne que je ne connaissais pas. Je vins à leur hauteur, leur expliquant la direction prise par le fuyard, lorsqu'une jeune femme arriva également vers nous. Une Pégasienne si mes souvenirs étaient bons. Je ne la connaissais pas vraiment, ni même son nom. Je l'avais juste croisé de temps à autre au laboratoire, ignorant totalement ce qu'elle y faisait comme travail. Et puis après tout, je m'en fichais un peu, cela ne me regardait pas. L'un des militaires, Matt, demanda, ou plutôt ordonna à la nouvelle venue de partir. Celle ci refusa et nous prouva par A + B que sa présence était nécessaire. Mouais, je demandai à voir quand même. Quoique, ses qualités de médecin pourraient être utiles, il fallait l'avouer. Pour ma part, je n'avais pas non plus l'intention de partir, même si j'étais un civil.

"Je reste aussi avec vous, vous allez avoir besoin d'aide".

Les autres militaires n'étaient sans doute pas prêts d'arriver, et en les attendant, l'évadé pouvait créer beaucoup de problème.

"Donnez moi un 9mm. Je sais me battre et utiliser une arme à feu".

Si les choses tournaient mal, mon aide serait précieuse. Pratiquant des sports de combat, et ayant fait mon service militaire, je me rapprochai sans doute plus d'un soldat que la nouvelle venue ici présente. Répondant alors à la blondinette, je tendis ma main vers l'un des couloirs.

"Il m'a bousculé et il est parti dans cette direction. Il était seul, et je n'ai pas remarqué s'il portait une arme sur lui ou non. Tout est allé très vite, j'ai à peine eu le temps de voir son visage".

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Nov - 15:07
Marama Snell
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 20
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



La civile ne se démonta pas à se faire braquer et même bien au contraire. Elle proposa son aide en médecin. Quant au civil lui aussi il proposa son aide.

A ces deux réactions, Marama avait déjà croisé les bras à les écouter d’une capacité d’écoute limitée. Snell était du genre à croire pertinemment que l’être humain ne fonctionnait que par intérêt personnel et rien d’autre. Ce qui la persuada d’accepter les deux civils dans le groupe ne résidaient pas dans leurs arguments réciproques. Ce qui la persuada de les prendre avec eux c’était de s’assurer à ce qu’ils ne cherchent pas par eux-mêmes de leur(s) côté(s) et qu’ils entravent à la poursuite et à l’arrestation du prisonnier car il parut clair à la militaire qu’ils se montrèrent là plus que motivés à coincer cet évadé pour X ou Y raisons et chercheraient à le faire de toute manière. Bref : inutile de se mettre des bâtons dans les roues.

Marama regarda droit dans les yeux le civil qui demandait une arme à feu.

« Non. Vous n’aurez pas de 9mm. »

Répondit-il distante, pas sèche mais très militaire, sans se justifier.

Premièrement, L’armurerie était fermée pour protocole de sécurité et il était hors question de l’ouvrir à nouveau. Deuxièmement, elle ne connaissait pas ce civil et n’allait pas prendre la responsabilité pour cette mission improvisée de poursuite et d'arrestation de décider que d’armer des civils dont elle n’avait pas lu auparavant les dossiers. Pas pour l'instant. Il lui fallait le connaître davantage. Troisièmement, les deux militaires garderaient leurs armes de service. Et, enfin, quatrièmement, il n’y avait pas de temps à perdre à se justifier et Snell ne se justifiait jamais ou très peu.

Le civil précisa la direction. Il put confirmer que le prisonnier était seul mais il ne savait s’il était armé ou non. Le message avait dit « dangereux » et n’avait pas précisé « armé » mais le lanceur de l'alerte avait pu ne pas avoir non plus l’information et l’évadé pouvait toujours se trouver une arme en cours de route d’où la procédure de fermer l’armurerie pour Marama. Snell resta très factuelle comme d'habitude dans sa façon de penser.

« Bien. Allons-y. Eversman à l’avant. Vous au milieu. Moi derrière. »
Dit-il succincte. Elle désigna du "vous" les deux civils.

« Eversman, ordre de poursuite et d’arrestation du prisonnier, pas encore de neutralisation et priorité à la protection des civils. »
Briefa-t-elle rapidement le militaire à transmettre les directives qu'elle avait reçu par radio et à rappeler le basique du basique sur lequel partir tous les deux.

Inutile de perdre du temps. Marama laissa le soldat passer devant, les civils passer ensuite, et, elle, elle fermerait la marche. Elle sortit son 9mm de son holster mais garda le canon vers le sol pour la progression.

@ pyphi(lia)

_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab - Alignement : Neutre

DC : Liam Sandon
Anciennement : Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Nov - 18:34
Matt Eversman
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10993

Dossier Top Secret
√ Age: 34
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




Ne pouvaient-ils pas tomber sur des civils normaux ? Du genre qui évacuent rapidement la zone pour rejoindre leurs quartiers ? Non il fallait bien entendu tomber sur deux fortes têtes avec Gabriel et cette médecin « genii ». Comme si ce n’était déjà pas suffisant, il fallait maintenant que le scientifique réclame une arme. C’est vrai qu’ils n’avaient que ça à faire : répondre positivement aux différentes demandes des civils. Après tout, ils étaient bien plus a même de se défendre que de laisser faire les militaires dont c’était le métier. Connaissant Gabriel, Eversman savait que cette demande n’était pas dénouée de maitrise. Il aurait pu lui céder un pistolet s’il en avait eu une autre, ce n’était pas le cas et Matt se contenta d’un signe négatif de la tête. Ce n’était pas à lui de gérer. Il n’était plus sous-officier, encore moins le plus gradé du duo et par conséquent c’était à l’armurière de se coltiner les deux civils. Lui se chargeait de la sécurité du groupe en se plaçant un pas en avant de manière à les couvrir.

La direction de fuite donnée, il fallait faire vite pour empêcher le Genii de se dissimuler dans l’un des recoins de la base.

« Reçu, Caporal » Confirma-t-il suite à l’écoute des directives avant de se mettre en mouvement évoluant au début de la colonne. Il fallait procéder avec prudence en vérifiant que les pièces qui bordaient le couloir étaient bien verrouillées empêchant donc le Genii de s’y réfugier et inspecter visuellement les quelques autres. Au détour d’un croisement, une forme fut repérée en direction de l’ouest, penchée sur une autre avant de prendre la fuite. Ils y découvrirent un corps étendu au sol, inconscient. Matt le dépassa laissant les autres s’occuper de lui. Les armes du militaire avaient disparu tout comme le dispositif radio.

« Fais chier… » Lâcha-t-il en apprenant les nouvelles. Ça ne leur facilitait pas les choses. Un Genii en fuite avec maintenant un P90 et un M9, super… Il fallait bouger avant que le massacre ne débute. La piste se refroidissait au fil des couloirs. Plus de traces, plus d’indices…






@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Nov - 15:57
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Teshara allait demander aux deux militaires s’ils n’avaient pas une arme quand l’autre civil la devança sur ce coup-là. Le refus qu’il prit dans les dents laissa de marbre la blonde, qui rongea son frein pour ne pas mettre de l’eau au problème pour faire tourner le moulin. En effet, elle trouvait cela inadmissible qu’on les laisse sans défense face à une menace. Ok, elle pouvait rentrer dans sa chambre, mais rien ne pouvait garantir que le type en question ne viendrait pas s’y réfugier. Un coup de malchance est si vite arrivée ! Avec une once de mauvaise foi, on peut tout dire.

Bon en tout cas, ils ne semblaient pas insister lourdement pour ramener les civils chez eux, et c’était une bonne chose, parce qu’il fallait reconnaître que les militaires atlantes n’étaient pas toujours commode. Quand c’était comme ça, ce n’était pas autrement. L’homme qui avait appelé à l’aide montra la direction. Teshara ne comprenait pas pourquoi il comptait rester alors qu’il avait fuit quelques minutes auparavant devant l’apparition du prisonnier. Celui qui fuyait une fois fuyait toujours, non ? Ou alors il avait un courage à la mesure du nombre de personne qui l’accompagnait. Ca ne pouvait être que ça. Bref, la jeune femme en vint à se dire qu’elle ne lui ferait pas vraiment confiance, mais de toute façon, elle ne faisait pas plus confiance aux deux autres. Celui qui lui avait dit de rentrer chez elle n’était pas très commode et il semblait vraiment à fond, tandis que la nana elle, qui lui donnait des ordres, semblait plus superficielle, plus froide, plus analytique.

La bande de quatre se mit donc en route. La pégasienne s’en foutait au final de ne pas avoir d’arme, car elle avait son scalpel dans sa poche et c’était amplement suffisant pour tuer quelqu’un le cas échéant. Mais personne n’allait mourir aujourd’hui, non ?

Ah si, peut-être ce type allongé par terre là. La forme penchait au dessus de lui venait de prendre la fuite.

« Quoi fais chier ??? Pourquoi on ne lui court pas après merde ??!! », rala la pégasienne, qui s’était portée à la hauteur de Matt en courant, prête à partir dans une course poursuite effrénée dans les couloirs.

Teshara n’était pas la doc du coin à se précipiter au chevet des mourants ou des types manifestement assommés. En plus, ce crétin était un militaire et il avait trouvé le moyen de se faire subtiliser son arme par le fuyard. Quel boulet. Il ne méritait pas qu’on le sauve franchement…
La jumelle avait cependant appris depuis qu’elle était ici, qu’il fallait toujours essayer d’être conforme au moule atlante, sinon ça ne passait pas. Alors, de mauvaise grâce, alors qu’elle pestait une dernière fois devant tant d’impondérable inutile, elle se pencha sur le bonhomme. Il était inconscient. Sa respiration était rapide, mais pas vraiment inquiétante. Son coeur battait dans un rythme soutenu également, à l’instar de sa ventilation. Il était bon pour avoir un sacré mal de crâne en se réveillant celui-là mais sans radio, Teshara ne pouvait pas vraiment savoir s’il avait une commotion, une fracture, une hémorragie interne, ou autre.

« Que celui ou celle qui a radio ici appelle une équipe médicale pour une suspicion de traumatisme crânien. On ne sait jamais. », déclara Tesh en se remontant les manches après l’avoir mis en position latérale de sécurité, tout en manipulant sa tête avec une douceur qu’on ne lui soupçonnait pas sous ses airs peu affables.

Une détonation très caractéristique d’une arme à feu se fit entendre dans le couloir par lequel on avait vu disparaître la silhouette.


@ pyphi(lia)

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Nov - 0:18
Gabriel Grayson
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 403

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

La militaire refusa catégoriquement de me donner une arme, et vu son regard et son attitude, cela ne servait à rien de tenter une nouvelle demande. Je regardai ensuite Matt qui lui me connaissait, mais ce dernier secouait la tête, incapable d'accéder à ma demande. Depuis qu'il avait dégradé, ce n'était pas du tout simple. Je soupirai discrètement, résigné mais je ne rajoutai rien. Partir à la recherche d'un dangereux individu sans arme était un peu suicidaire, et j'aurais très bien pu faire demi tour et retourner à mes occupations, ou aller dans mes quartiers, vu que j'étais un civil. Mais, ce n'était pas du tout mon genre d'attendre que la situation se calme alors qu'il y avait du danger. Je me devais d'intervenir, ou du moins d'apporter mon aide. Et puis, qui sait, peut être que ce genii n'était pas très doué au combat rapproché, et que je pourrais me battre contre lui pour le maîtriser.


Après avoir indiqué la direction prise par le fuyard, nous nous mîmes en mouvement, arpentant les couloirs, vérifiant chaque pièce accessible. Mais le genii n'était toujours pas en vue. Jusqu'à ce qu'un corps apparaisse dans notre champ de vision. Un militaire, d'après sa tenue. En arrivant près de lui, Matt lâcha un juron, et je compris pour quoi. Le militaire inconscient ne possédait pas d'arme. Ni son P-90, ni son 9 mm. Le genii avait du l'agresser et lui voler ses armes. Super, maintenant nous avions un évadé dangereux et armé. Il aurait pu en laisser au moins une pour moi. J'avais l'impression d'être inutile. La blondinette avait apparemment hâte de poursuivre le fuyard, mais par acquis de conscience, elle se préoccupa de l'état de santé du blessé, demandant à ce que quelqu'un appelle une équipe médicale. Il n'y avait que Marama qui pouvait faire une telle chose. Pour ma part, je vins me placer à côté de Matt, alors qu'une détonation retentit quelque part, attirant notre attention. Quelqu'un venait de faire usage d'une arme à feu. Mais, est ce que c'était le genii ? Ou quelqu'un d'autre ?

"Ca vient de par là" dis je en désignant l'un des couloirs.

Avançant prudemment avec le groupe, je longeai les murs, faisant attention à rester près des deux militaires. Puis, en approchant d'une porte ouverte, un nouveau tir retentit, beaucoup plus proche. Cela semblait venir de cette pièce, mais impossible de voir ce qui se passait à l'intérieur sans se pencher rapidement pour analyser la situation. Je restai debout, contre le mur, non loin de la porte ouverte, attendant de voir ce que les militaires proposaient comme plan.

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Nov - 23:34
Marama Snell
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 20
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte !



Snell savait que le meilleur tireur des deux était Eversman pour connaître son statut de tireur de précision et pour l’avoir vu tirer sur le stand de tir en ayant eu alors un aperçu de ses propres yeux. Son choix, plus instinctif qu’en apparence, de l’affecter en début de colonne, était dû à cela. A vrai dire, et Snell en avait bien conscience, la caporale n’était que caporale parce qu’elle avait été promue à une responsabilité, celle d’une armurerie dans son pays. Elle n’avait jamais dirigé une équipe. Elle n’allait pas pour autant faire sa bleue et pour peu que personne ne connaissait son dossier hormis ses supérieurs elle pouvait bien se prétendre caporale en apparence. Elle saurait faire sa caporale, s'était-elle convaincu. Mais, bien évidemment, derrière la glace, elle connaissait très bien ses limites sur la question. Envoyer Eversman à l’avant lui était donc apparu comme la meilleure des solutions. En effet, des deux, assurément le plus calé sur le terrain, pour peu qu’en plus Marama avait quitté le terrain depuis un certain temps... avec son affectation à l'armurerie...

Elle, à l’arrière, elle se chargea de protéger les civils, et, à l’image d’un chien de berger, elle garda un œil sur tout ce qu’elle put garder à l’œil. Les civils lui parurent réactifs, très réactifs même. « Qui ose gagne » avait été la devise de son ancien groupe militaire d’affection. Ces attitudes au sang chaud ne la faisaient pas tiquer alors tant que tout le monde œuvrait dans sa spécialité. Après tout ici, sur Atlantis, résidait une élite. Snell avait tendance à raisonner comme ça en tout cas.

Alors, pas même le civil qui avait osé réclamer une arme à deux militaires, comme ça, de but en blanc, ne l’avait chiffonné plus que cela, et, pour preuve, à se déployer à l’arrière, et parce que le civil, après tout, plutôt beau gosse et charmant, Marama, renarde, s’autorisa un regard qui se déposa sur les fesses du civil, recouvertes, malheureusement, par son pantalon. Le regard, fugace, discret et en retrait, appréciateur, avec le petit sourire en coin qui allait bien avec de petite maline. Elle apprécia la vue il semblerait à la hauteur de ses espérances. A force en partie de côtoyer des militaires à l’armurerie, Marama était à l’aise sur ce genre de choses, sur l’attitude de ne pas se priver d’apprécier du regard, de belles formes du corps, comme on appréciait les belles armes à feu. Elle dépassa cependant et bien vite ce regard puéril par militarisme à se concentrer avant tout sur la protection des deux civils et à guetter la progression d'Eversman même si elle avait bien suffisamment confiance en sa progression. Il n’était pas là pour rien. Marama partait du principe que chacun savait faire son job ou alors tombait à l’arrière. Elle guetta sa progression surtout pour se tenir informée de la situation à l'avant.

Et, pour exemple de ceux qui ne savait pas faire leur job et tombait à l’arrière : le miliaire par terre et inconscient qui s’était fait voler ses armes à feu. Marama ne lui adressa qu’un regard militaire tout en tenant son 9mm, toujours, le canon vers le sol, par principe de précaution. Elle s’attarda surtout à contrôler la zone à l’arrière. A l’avant, avec Eversman, les deux civils, à tour de rôle, s’échauffaient, à vouloir se lancer dans la poursuite ici et maintenant et tout de suite. Marama, toujours à l’arrière, et dans une vision d’ensemble, face à ce sang chaud, resta toujours de glace. Les civils paraissaient pour autant respecter toujours le cadre militaire en la personne de Eversman et la sienne. Marama resta hermétique à toute cette montée en action tant qu’ils ne quittaient pas la zone sans eux.

Il lui fallait transmettre cette information importante que désormais le prisonnier évadé était armé. Armé d’un équipement militaire atlante. Apparemment, d’après le diagnostic de la civile médecin qui revint voir le soldat au sol, ce n’était pas la seule chose à relayer comme information. Marama ne répondit par aucun signe à la médecin. Elle l’avait, attentive, écouté d’un regard. Pour Snell, pas besoin d’y acquiescer plus, que d’y réagir aussitôt. Factuelle, Snell nota à l’esprit que la civile avait tout de même priorisé la poursuivre de l’individu sur les soins, lui donnant comme ressenti à la caporale, que la civile devait avoir un tout autre intérêt dans toute cette histoire…

Marama porta la main à son oreille et annonça à l’oreillette.

//Ici Snell. Evadé armé d’un P90 ou arme équivalente et d’un 9mm. Militaire à terre. Besoin d’une équipe médicale d’urgence pour traumatisme crânien //

Elle transmit factuelle à la radio, en confiance sur le diagnostic de la civile.

Au coup de feu qui retentit soudain, en remontant la colonne pour rejoindre Eversman, Marama demanda à la radio par la suite, les deux doigts ne quittant pas l’oreillette,

// Demande autorisation de neutralisation de l’individu en cas d’échec de négociation //

Elle ne savait si les coups de feu venaient du prisonnier évadé ou d’une tierce personne mais autant anticiper d'ors et déjà les choses, car, si quelqu’un en était venu aux armes à feu, c’était que les choses pouvaient sans doute sentir bien le purin au point d’en venir jusque là... Avec son expertise sur les armes, elle reconnut en tout cas à l’oreille les tirs d’un P90.

Marama repassa vers l’avant avec le civil et Eversman.

« Progression à deux à l’avant Eversman. Vous d'abord. »

Dit-elle au militaire.

Elle s’attela à avancer de concert avec le soldat de manière tactique dans un léger retrait par rapport à lui et en s'adaptant à son allure à lui. Elle n’avait pas tant que cela opéré dans des missions d’infiltration et même aucune. De ces anciennes missions, elle avait était affecté en équipe d’assaut et en support. Elle se posa donc en support en accord avec ses acquis militaires. Elle n’allait pas laisser le soldat seul au contact face à un prisonnier qui s'improvisait terroriste. La cible, à moins qu’elle faisait diversion, ne pouvait qu’être à l’avant.

« Méfiez-vous à l’arrière. »

Marama conseilla-t-elle tout de même aux deux civils de rester sur leurs gardes.

Ils arrivèrent près d’une porte ouverte. Marama adressa un regard et un signe militaire pour Eversman à confirmer la progression à deux en amont des civils dans la pièce histoire de mettre en joug tous suspects à vue.

En entrant, un autre corps au sol, cette fois-ci, criblé de balles et perdant du sang, tandis que, dans la pièce un peu sombre, en y entrant avec Eversman, Marama se fit soudain et d’un seul coup d’un seul, saisir par l’arrière, et, se retrouva, prise en bouclier humain, n’ayant pas suffisamment perçu que le genii se planquait dans un coin, ayant entendu les pas venir et s'étant planqué pour tenter l'embuscade.

Marama, elle, trop saisi du regard par le corps à terre, réclamant de l’aide. Dans l’approche, brutale, le genii la prenant, un bras sur sa gorge, avec forte pression, et restant armé du P90 de son autre main, le 9mm de Marama tomba par terre, mais, avec le cran de sûreté, aucun coup de feu ne partit de l’arme. A un holster de cuisse subtilité, attaché par dessus l’habit de prisonnier sans ceinture, le genii avait bien un 9mm aussi à disposition, sur lequel Marama hésita à détourner, mais n’y pensa plus dès lors qu’il pointa son P90.

Le genii ne le savait pas encore mais il venait de décrocher le gros lot : Marama avait le gène ATA de naissance avec une présence en elle bien confortable même si moins présent que Sheppard ou Steele. Elle pourrait bien vite représenter une potentielle carte d’accès à travers la Cité. Le prisonnier évadé ne cessait d’empirer là son cas : le militaire à terre parut encore en vie grâce à son gilet par balles mais qui savait s’il allait survivre… sans soins… Et là... il prenait un otage…

Le genii parut vouloir viser tout le monde avec son P90 dans l’agitation et surtout Eversman un moment donné puisque ce dernier avait une arme comme pour lui faire comprendre qu’il serait bienvenue de baisser son 9mm. Le prisonnier évadé se protégeait avec son otage.

« Nodocéphale… »

Snell injuria à voix comme basse. Peut-être pour le genii. Peut-être pour elle. Difficile à dire.

Marama lâcha ce juron entre les dents avec une grimace et sous la pression que l’homme exerçait sur sa gorge l’étouffant dans son souffle. Dans une réaction aussi primaire que sauvage et malgré son attitude toujours assez maniérée elle porta une main au bras de son ravisseur avec révolte et cherchant à s’ouvrir une voie plus grande pour respirer. Elle se targua à garder son calme voyant le genii pointer son arme à tout va prêt à faire feu. Le genii la comprimait. Il pouvait l’étrangler aisément de son bras et la retenait avec bonne poigne.

Snell avait encore son oreillette mais ses cheveux détachés dissimulaient cette dernière et ses oreilles. Avec ironie, alors qu’elle était retenu par le genii et prise en bouclier humain, s'annonça à l’oreillette, l’autorisation de neutralisation de l'individu en cas d’échec de négociation, mais, alors, vu la situation, elle ne put transmettre l'information, qui, heureusement, n'atteignait pas l'ouïe du genii.

Le but du genii restait incertain. Se tirer d’ici par une autre sortie ? Se tirer tout court de la Cité ? Tenter de négocier ? Mais négocier quoi ? Que s’était-il passé pour qu’il finisse prisonnier sur Atlantis ? Ou tout autre chose à tout cela ? Il devait être beau gosse pour avoir roulé dans la farine une infirmière. Il devait avoir une certaine carrure pour avoir mis une sacrée pâtée à un militaire. Il devait en même temps être de stature assez agile pour avoir pris là en filou une militaire. Il devait être assez grand aussi, plus grand que Marama, mais Marama était petite comme femme du haut de ses 1m60.




_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab - Alignement : Neutre

DC : Liam Sandon
Anciennement : Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Nov - 16:52
Matt Eversman
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10993

Dossier Top Secret
√ Age: 34
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




« Peut être parce qu’on a un gars à terre et que ton job, c’est de s’assurer qu’il soit encore en vie ?! » Répliqua-t-il à la civile qui arborait les couleurs du personnel médical et qui semblait impatiente de se lancer à la poursuite du fuyard. Chacun son rôle, lui d’empêcher qu’ils soient pris dans un échange de tirs en assurant leur protection et à elle de vérifier l’état de l’homme à terre. Finalement elle leur faisait tous perdre du temps en n’allant pas directement le voir. L’autre s’étant enfin mis au travail, Eversman pouvait pleinement se focaliser sur la sécurisation du couloir tenant son arme avec le canon légèrement incliné, prêt à mettre en joue toute personne se présentant dans le couloir. Gabriel était à ses côtés. D’une oreille distraite, les propos du Caporal lui parvenaient alors qu’elle rendait compte de la situation tout en demandant les autorisations pour la suite.

Une détonation un peu plus loin eut le mérite de rappeler à la gradée qu’ils étaient sur le terrain, non planqué dans l’armurerie. Il fallait avancer, le coincer avant que ce ne soit un massacre. Ce type avait déjà un fusil mitrailleur dans les mains, il avait de quoi abattre de très nombreuses personnes avant d’être à court de munitions. Eversman avait déjà fait deux pas en avant pour se positionner un peu plus haut.

« Il faut qu’on avance, Caporal. » Matt restait en place mais s’il écoutait ses bas-instincts, il serait déjà bien loin. Certainement pareil pour Gabriel. Il lui fallait attendre les ordres de progression qui finirent par arriver et qu’il approuva d’un signe de tête. L’avancée ne pouvait être rapide, il fallait veiller à ce que chaque angle soit inspectée pour éviter de tomber dans un guet-apens. D’autres tirs se mirent entendre. Ils étaient proches, le fuyard n’était pas loin. Les détonations semblaient provenir de la pièce sur la gauche, Matt se positionna sur le flanc droit de la porte de manière à être le premier à entrer lorsqu’elle actionnerait l’interface ancienne. Il échangea un regard avec elle avant de lui faire un signe de la tête confirmant silencieusement qu’il était prêt. La poigne autour de l’arme fut renforcée, il fit quelques gestes d’assouplissement de la tête tout en fermant les yeux un instant. Les quelques secondes fatidiques avant l’assaut, avant peut être de prendre une balle. Personne ne savait ce qu’il y aurait derrière. Peut être un déluge de feu, peut être rien.

La porte s’ouvrit. Il n’y avait pas d’hésitation à avoir, Matt entra, l’arme levée à la recherche du moindre indice suspect inspectant visuellement le centre puis le côté droit de la pièce. Sa collègue étant chargé de faire de même avec le flanc gauche leur permettant ainsi d’assurer une couverture maximale. Enfin ça, c’était le plan idéal. Un gémissement étouffé sur sa gauche l’interrompit dans sa manœuvre découvrant Snell prise par la gorge, devenue bouclier humain d’un inconnu.

« Lâche-la ! » Gueula aussitôt le militaire mettant en joue l’ennemi tout en se rapprochant de quelques pas de manière à bloquer une éventuelle sortie. Cette situation fit aussitôt écho à une autre : une Pedge Allen débraillée aux mains d’un espèce de cowboy . Elle s’en était sortie, ce serait de même cette fois. Matt n’en doutait pas en ajustant sa position de tir, bien sur ses appuis.

« Lâche-la ! » Répéta-t-il tout ne le lâchant pas des yeux. L’ennemi répliqua quelque chose dans une langue inconnue mais il fut bien incapable d’en comprendre la signification.


@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Nov - 12:28
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Il ne fallait pas grand chose pour vexer Teshara et Matt passa très près avec sa réflexion à la con. Il la prenait pour qui ? Sa larbine ? Parce que monsieur avait une arme et des gros bras, il se pensait son chef ? Il se trompait totalement, et c’est juste parce qu’elle avait déjà pris la décision d’elle-même de se porter au chevet de cet incompétent qu’elle ne se vexa pas pour de bon et qu’elle ne prit pas la tangente. Une autre réflexion de ce genre et elle irait conter fleurette ailleurs, et ils se demmerdraient tous autant qu’ils étaient. Aux dernières nouvelles, les militaires n’étaient pas les rois du monde dans ce bourbier, alors qu’il la mette en veilleuse l’ahuri.

Bref une fois cet intermède mit de côté, Teshara et la bande se mirent en mouvement dans la direction supposée du coup de feu. Le gars que la pégasienne avait pris en grippe, à savoir le militaire avec la science infuse et la remarque facile, fit remarquer à sa supérieur qu’il fallait avancer. La jeune femme poussa un profond soupir. Elle était navrée d’entendre ça alors qu’elle suggérait il y a pas deux minutes qu’il fallait continuer… Ce mec était en train de l’irriter pour de bon. Comme elle n’était pas quelqu’un de foncièrement raisonnable, ni de parfaitement impartiale, sans parler qu’elle était totalement arbitraire dans ses jugements de valeurs, et complètement subjective dans une situation qui ne demandait que de l’objectivité, il ne faudrait pas longtemps pour qu’on sente les tensions.

Il n’empêche que des précautions furent prises et que les civils furent relégués à l’arrière de la cohorte. Cela allait parfaitement à Teshara qui n’était pas armée d’un outil susceptible de la protéger à distance. Le militaire que le type avait assommé portait une arme automatique et un flingue, ce qui augmentait son potentiel de nuisance assez radicalement. Tesh était impulsive, mais pas conne. Les deux barbouzes de l’armée serviraient de bouclier humain le cas échéant, puisqu’ils étaient là pour ça. La pégasienne apprécia l’avancée tactique des deux soldats. C’était une manoeuvre et une façon de faire qu’elle connaissait pour l’avoir déjà pratiquée dans l’armée Génii avec son frangin. Ça lui manquait un peu, l’adrénaline du terrain, et nul doute qu’elle était là aussi pour ça.

Ils arrivèrent sur un corps criblé de balle, encore fumant comme qui dirait. Bon celui-là, Teshara n’était pas certaine de pouvoir le sauver. Il y avait du sang et il semblait avoir reçu plusieurs impacts dans le buffet. Ses secondes étaient certainement comptées. La toubib allait se pencher dessus quand la femme militaire, la caporal, se fit chopper par le type en question. Oui, c’était bien celui qu’elle avait vu en cellule. Il se protégea derrière la femme pour ne pas se faire descendre. Aussitôt, le sous fifre s’en mêla en le pointant de son arme. Voilà pourquoi il aurait été utile d’avoir chacun une arme… On aurait pu le menacer par plusieurs directions. Il n’était pas disposé à la lacher, et il répondit au soldat en génii, lui demandant de baisser son arme.

« J’fais la traduction, ou je fais mon job en m’occupant de la passoire là ?. », railla-t-elle. La peste dans toute sa splendeur. En même temps, elle n’était pas très émotive quand ça ne concernait pas son frère. Les autres êtres humains étaient des jouets, ou des sujets d’expérimentations. Elle n’avait donc pas d’empathie pour eux. Que la capo se fasse tuer ne l’importait que peu du coup.

« Parle normalement, on ne te comprend pas. », ajouta-t-elle à l’adresse du type. Les géniis avaient leur dialecte, mais ils parlaient très bien la langue commune.

« Lachez vos armes, tous, où je la tue !! », éructa le type.
« Je m’occupe seulement des blessés moi. », enchérit Teshara en se penchant vers le corps sanguinolent par terre, apparemment peu sensible à la pression environnante.
« Non !! Tu restes où tu es !! », gueula-t-il en pointant son arme sur la pégasienne. Il se protégeait vraiment bien avec la responsable de l’armurerie, rendant un tir assez hasardeux.
« Ok… ok… je ne bouge pas. », capitula Teshara qui ne souhaitait pas ramasser une balle.

@ pyphi(lia)

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Nov - 2:35
Gabriel Grayson
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 403

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

La tension était à son comble. Nous arrivions devant une salle où le Genii s'était visiblement retranché. Et pas seul, vu le corps criblé de balles qui se trouvait sur le sol, non loin de l'entrée, gravement blessé. Le pauvre homme était encore en vie, mais il se vidait de son sang. Il n'en avait plus pour longtemps, surtout s'il ne recevait pas de secours à temps. D'ailleurs, ce n'était pas le rôle de la blondinette ? Vu son attitude de désintéressement pour le militaire inconscient un peu plus tôt, je doutais fortement qu'elle se jette sur ce blessé pour essayer de lui sauver la vie. Elle préférait visiblement courir après le prisonnier évadé que de s'occuper de la santé de quelqu'un. Enfin bref. Il était temps de passer à l'action, car le Genii avait déjà fait une victime, il y avait peut être d'autres personnes avec lui dans la pièce.

Je laissai les deux militaires entrer dans la salle, arme levée, mais je restai à l'extérieur. Je penchai légèrement la tête pour voir ce qu'il se passait, car n'étant pas du tout armé, je n'allais pas me jeter comme ça dans la gueule du loup, alors que l'évadé avait au moins deux armes à feu sur lui. Je préférais rester hors de vue pour l'instant, attendant le bon moment pour intervenir. Du moins, si je pouvais faire quelque chose, parce que là, c'était mal parti pour apporter ma contribution. Et le temps de partir pour trouver des renforts, le Genii aurait déjà fait un carnage. Ou serait déjà maîtrisé. Et tout le monde penserait que j'aurais pris la fuite, alors que ce n'était pas du tout mon genre. Un bruit à l'intérieur de la salle attira mon attention. Une arme qui chutait au sol. Et en regardant brièvement par l'encadrement de la porte, je vis que le Genii avait pris la militaire en otage, et menaçait de la tuer si quelqu'un bougeait. Le 9 mm de Marama était par terre, non loin de l'entrée, à quelques mètres de la jeune femme et de son preneur d'otage. J'avais envie d'entrer rapidement pour la prendre, mais c'était signer mon arrêt de mort.

Matt tenait le Genii en joue, ordonnant à ce dernier de lâcher son arme, mais c'était peine perdue. Le prisonnier était en position de force, caché derrière son bouclier humain, menaçant d'ouvrir le feu. La blondinette tenta elle aussi quelque chose, mais en vain. La seule bonne nouvelle de la situation était que le Genii n'avait pas encore remarqué ma présence. Ou alors, il s'en fichait un peu, trop préoccupé par les deux autres. Mais si je rentrais comme ça en trombe dans la pièce pour ramasser l'arme, il n'allait pas du tout aimer car je deviendrais une menace pour lui. Comment faire ? Une idée me vint alors à l'esprit. Certes, elle me ridiculiserait, mais elle fonctionnerait peut être. Profitant du fait que le Genii portait davantage son attention sur Teshara et Matt plutôt que sur moi, n'étant ainsi pas dans son champs de vision, je fis quelques pas à l'intérieur de la salle, et fit semblant de trébucher pour m'étaler par terre, m'allongeant de tout mon long sur le sol. Et sur le pistolet, le faisant ainsi disparaître de la vue du Genii. A cause du bruit, le Genii tourna sa tête vers moi, pointant son arme en direction de ma tête.

"D'où tu sors, toi ? Bouge pas !"

Je levai aussitôt les mains pour montrer que j'étais inoffensif, prenant un air apeuré tout en restant allongé sur le ventre.

"S'il vous plait, pitié, ne tirez pas. Je ne suis pas armé".

Voilà une situation très gênante pour moi. En plus de passer pour quelqu'un de très maladroit et inutile, voilà que maintenant je donnais l'impression d'être terrifié. Non pas que se retrouver braqué par une arme à feu n'était pas effrayant, je ressentais de la peur, je dus l'avouer. Mais je n'étais pas du tout la poule mouillée que je voulais laisser paraître. Gardant mes mains visibles sans bouger, je baissai le regard pour éviter celui du Genii. Ce dernier, voyant bien que je n'étais pas une menace, reporta aussitôt son attention sur Matt et Teshara, surtout sur le militaire qui était toujours armé, tout en restant bien caché derrière Marama.

"Recule, toi ! Lâche ton arme !"

Maintenant qu'il ne faisait plus attention à moi, je levai les yeux vers le Genii, restant toujours allongé. Au moins, cette fausse lueur de terreur dans mon regard disparut, et je réfléchis à ce que je devais faire maintenant. Hélas pour le moment, je ne pouvais rien faire sans risquer la vie de Marama. Discrètement, je passai ma main sous mon corps, mes doigts se refermant sur la crosse du pistolet, mais je la gardai dissimulée. Puis, je patientai, attendant le moment propice pour m'en servir, surveillant les moindres faits et gestes du forcené.

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Déc - 17:58
Matt Eversman
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10993

Dossier Top Secret
√ Age: 34
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



La situation était dans une impasse. Impossible pour Eversman de lâcher le suspect de peur qu’il ne s’enfuit ou n’éxécute l’otage. Il se devait de le fixer dans une pièce pour l’empêcher de se déplacer. Il avait espéré que les civils du groupe auraient l’intelligence de partir à la recherche de renforts ou d’une radio histoire que le secteur soit bloqué et que rapidement débarque la cavalerie. Ça semblait visiblement trop demandé pour les deux. Il devait être en manque d’action pour se pointer dans cette pièce.

Lays servit de traducteur et ses compétences médicales pourraient toujours servir au cas où. Grayson en revanche fit une entrée qu’il remarqua du coin de l’œil. Cela rendit le prisonnier bien plus agressif, prêt à ouvert le feu. Le Caporal allait avoir la marque du canon imprimée dans la peau. Enfin si elle ne s’en sortait qu’avec ça, elle pourrait s’estimer heureuse. Elle était un bouclier humain efficace, Matt ne parvenait pas à avoir un axe de tir suffisant pour ouvrir le feu. Les risques étaient grands de la toucher rendant le tir impossible pour le moment.

Grayson adoptait une attitude qui ne lui ressemblait pas. Il n’était pas si couard, ça cachait quelque chose. D’un coup d’œil rapide, Matt se rendit compte de sa position et surtout de la disparition du pistolet. Oh ce génie ! Grayson avait l’arme. Il s’était jeté là pour l’obtenir. Ça changeait pas mal de choses ça. Il fallait maintenant lui obtenir une fenêtre de tir suffisante pour qu’il puisse l’agir. Capter l’attention du Genii, ça il pouvait faire.

« Libère-la ! » Gueula-t-il tentant de focaliser l’attention en décalant d’un pas sur le côté.
« NON ! »
« Qu’est-ce que tu veux ? On te laissera pas partir avec elle. »
« Je veux quitter cette planète. »
« ça risque d’être compliqué…Mais je peux le proposer à mes supérieurs et pour ça j’ai besoin du petit objet qu’elle a dans l’oreille. »
« Tu essaies de m’embrouiller ! » Dit-il en se montrant agressif enfonçant tellement le canon qu’il en fit gémir la soldate.
« Non non non… Tu peux discuter avec mes chefs si tu veux. Il te suffit de le mettre à ton oreille. » En guise d’apaisement, le Ranger baissa le canon de son arme de quelques degrès même s’il demeurait toujours sur ses gardes. Le Genii semblait réfléchir, estimer ses chances de survie qui étaient bien faibles s’il en restait là. Il finit par relâcher sa prise dans l’optique de prendre l’oreillette, Marmara en profita pour agir laissant une fenêtre de tir suffisante.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Jan - 0:45
Gabriel Grayson
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 403

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

Mon plan fonctionna à merveille. Je devais ressembler beaucoup trop à un pauvre scientifique empoté et maladroit vu que le Genii ne me considéra rapidement plus comme une menace. Alors qu'il regardait les deux autres personnes, tenant toujours fermement son bouclier humain, je pus reprendre un air plus sérieux, abandonnant l'image de l'apeuré que j'avais endossé en tombant sur le sol. Sous mon corps, je serrai ma main autour de la crosse, assurant ma prise, prêt à l'utiliser dès que je le pourrais. Mais quand ? J'espérais que le bon moment allait arriver avant que le Genii ne remarque la disparition du pistolet.

Matt semblait avoir compris mon astuce, à moins qu'il n'agisse juste pas coïncidence. Il fit en sorte d'attirer l'attention sur lui pour que le Genii me tourne un peu le dos, s'occupant du militaire qui baissa légèrement son arme, tout en lui expliquant d'utiliser la radio de Marama. J'observai la scène, le fou à lier se méfiait, mais finalement, il tomba dans le panneau. Alors qu'il s'empara de l'oreillette de la jeune femme, cette dernière agit à son tour suffisamment pour le déstabiliser et s'éloigner un peu de son bourreau. Voilà le bon moment que j'attendais. Le Genii n'était qu'à quelques mètres de moi, je ne pouvais pas le rater. Cela aurait été pire que rater un éléphant dans un petit couloir. Je me mis aussitôt à genoux, levant le pistolet à hauteur de mes yeux, le serrant dans mes mains. Puis, je visai l'épaule du Genii, et ouvris le feu, pressant une seule fois la détente.

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Jan - 4:26
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




Le coup de feu claqua dans l’air, sec et impitoyable. Pour un civil, Teshara reconnu qu’il était plein de sang froid. Elle qui avait l’habitude des armes, elle n’aurait pas tiré qu’une fois, mais au moins trois fois, et elle n’aurait pas visé l’épaule. La jeune femme qui regardait alors le Génii, vit parfaitement l’impact sous la clavicule qui désarticula momentanément le bras du type tandis que la balle finissait de traverser la chair pour ressortir de l’autre côté, en un trou tout aussi net que celui d’entrée.
Un 9mm n’avait pas un pouvoir d’arrêt très important. La balle traversa sans réaliser beaucoup de dommages autres que ceux provoqués par son passage et la douleur qui en irradia. Les munitions n’étaient pas calibrées pour blesser un maximum, comme l’aurait pu l’être celle d’un policier d’un groupe d’intervention avec des calibres d’arme de poing plus importants pour imposer un coup d’arrêt net à un agresseur.

Le type fut néanmoins surpris, et sa victime qui avait pris un peu le large n’était plus vraiment menacée. Teshara n’avait pas vraiment envie de se retrouver au milieu d’un échange de coup de feu. Cela ne procurait en elle aucune crainte tangible, dans le sens où aucune adrénaline n’était produite, mais son intellect savait pertinemment que de se retrouver dans une fusillade n’était pas bon pour l’espérance de vie. Cette dernière avait toujours les mains de posées sur le corps encore chaud du mec qui avait ramassé les tirs de son adversaire.
Teshara qui ne voulait pas jouer les héroïne sur ce coup là (en réalité elle ne le faisait jamais), se recroquevilla sur elle-même. Elle était prête à se servir du corps du type allongé comme d'un bouclier si besoin était, même s'il semblait encore vivant. Mais vu tout le sang dans lequel elle pataugeait, il n'en avait plus pour longtemps.

La scène semblait aller au ralenti. Destabilisé, le génii avait titubé d’un pas ou deux, l’arme toujours en l’air. Désorienté, il tira à son tour. La balle alla se loger dans le plafond tandis qu’il faisait encore une fois deux trois pas en arrière. Un deuxième coup allait partir au petit bonheur la chance, puis certainement un troisième et un quatrième, tandis qu’il voulait manifestement couvrir une retraite improvisée.

@ pyphi(lia)

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Jan - 2:35
Marama Snell
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 20
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Elle sentit venir une main étrangère sur ses mèches de cheveux rousses jusqu’à son oreillette qui s’en révéla et qui ne recouvrit plus alors son tatouage maori qu’elle avait derrière cette même oreille aussitôt que l’homme lui arracha son moyen de communication à ces supérieurs. Déjà qu'elle avait sentit le canon de son arme à feu s'appuyer sur elle jusqu'à lui faire gémir une plainte de trop.

Elle n’apprécia pas du tout le geste. Ce contact. Qu’on lui retire son oreillette. Aux antipodes de la femme raffinée qu’elle s’amusait de jouer, elle sentit une sauvagerie l’envahir et une poussée d’adrénaline. Malgré tout. Malgré qu’elle saisît la ruse et qu’elle parut avoir un regard en accord à bon entendeur.

Elle n’avait jamais trop su ce qu’elle détestait le plus entre être désarmée ou sans oreillette. Elle n’avait jamais trop su si, au moment où elle avait été prise en otage en Afrique, elle aurait supplié pour une arme ou une oreillette. Dans la torture, ses preneurs d’otages lui avaient tendu les deux, dans un sourire malaisant, en disant que personne ne viendrait, et que pour avoir le droit de se tirer une balle, il faudrait passer à table. A l’époque, elle toisa non pas l’oreillette mais bien le flingue. Même si, de par la devise de son unité, elle ne répéta encore et encore, que son matricule.

Aussi militaire qu’assez combattive alors, voire, assez sauvage, dans un coup de coude soudain, elle en profita pour se dégager de l’homme et s’en éloigner, donnant un angle de tir sur le genii. Elle savait désormais que l’oreillette semblait l’emporter sur l’arme à feu malgré l’armurière.

La balle fila au vent et percuta sa cible en son épaule.

Marama reconnut comme là son arme qui détonna de la main d’un tout autre tireur et entendit comme une slave de tir familière plus qu’une autre. Comme un son différent. Mais juste parce que c’était son arme qu’elle crut sur le coup reconnaître car rien ne différenciait l’arme des autres 9 mm de sa série. A part peut-être, un zèle de nettoyage, alors, peut-être, un son des plus clairs et secs.

Encore proche du genii et malgré l’angle de tir qu’elle savait avoir ainsi révélé, elle sentit comme la balle percuter le corps de celui qui la tenait à l'instant et entrer dans sa chair jusqu'à y ressortir la transperçant. Si bien que, elle ne put que fermer un instant ses paupières et comme n’entendre plus que la percussion. L’instant qui faisait comprendre qu’on était bel et bien que de chair et qui filait des soubresauts en son être. Marama ne connaissait pas la visée du civil. Et, elle le savait surtout, pas militaire. La trajectoire était osée. Elle se savait raisonner en termes de stéréotypes et de clichés. Enfin. En apparence. Forcément alors, elle prétendait volontiers qu'un civil ne savait pas tirer. Logique. Elle aurait moins senti son cœur palpiter si c’était Eversman qui avait tiré. Quoi que. Face à la balle qu’importe le tireur. L’impact se passait près d’elle, et, elle n’avait rien perçu de la supercherie de Garbiel, pensant plutôt que Eversman rehausserait son canon soudain pour tirer et pas vraiment un seul instant au civil, le genii l’ayant trop pris à la gorge pour qu’elle ne puisse voir tout ce qui se passait sous la ceinture. Elle n’avait guère que vu et entendu le civil se mettre à terre sans plus le voir à terre que dans un flou.

Marama alors, eut un arrêt qu’un instant, quittant la militaire lors d’une fraction seconde, son cerveau n’ayant pu déterminer de suite l’origine du coup de feu, s’attendant à Eversman, et, au lieu d’émettre un son, une voix, elle resta muette, en accord avec sa personnalité qui avait cette tendance à se figer dans ce genre de situation où elle ne parvenait pas à suivre la vitesse des événements. L’instinct militaire revint toutefois au galop et aussitôt comme enchaînant et chassant cette très maigre réaction où le temps parut comme se figer.

D’autant plus qu’un autre coup de feu s’enchaîna qui heurta le plafond.

Parce que, selon elle, c’était son job de militaire, l’instinct voulut qu’elle se préoccupât des deux civils. Elle adopta un positionnement militaire comme devant eux cherchant à les protéger d’éventuels tirs et en particulier le civil qui venait de tirer puisque la civile parut moins exposée des deux. La militaire venait d’être utilisée en bouclier humain. Cela pouvait bien perdurer encore un peu.

Marama se positionna à couvrir Gabriel malgré qu’il portait une arme et qu’il venait de tirer mais à vrai dire qui plus est quelque part pouvant s’attirer la foudre de la vengeance. Sous un autre coup de feu alors, elle incita Gabriel, en lui prenant le tissu de son vêtement à l’épaule et le tirant sans concession, à la suivre immédiatement et aller se mettre à couvert derrière un bureau et tout son bordel sans lui demander la permission et avec fermeté militaire. Elle se baissa un peu à la tâche, puisque lui à genoux, mais ne se baissa pas tant que cela, puisque Marama, assez petite de taille, et amorça le repli tactique. C’était un peu comme si elle voulait le mettre hors de portée du combat et sur le banc de touche. Elle s’en moquait s’il le prendrait mal ou pas. Protocolaire, le statut l’emportait toujours pour Marama, qu’on sache ou pas faire mouche avec une arme, un civil restait civil pour elle. Pas question qu'il se prenne une balle perdue. Sans doute, ne venait-il pas de faire l’action du match ? Marama parut de façade comme l’ignorer et passer à autre chose. De façade. Dans la mauvaise foi, elle prêcherait de toute manière au coup de chance, même si, dans le fond, elle devait bien avouer que c'était bien vu et bien tiré ! Pour un civil. Persisterait-elle à ajouter toutefois. Normal ! Pour elle.

Elle jeta un regard froid mais qui dans l’action parut enfin se dévoiler comme protecteur sur Teshara cherchant à s’assurer très probablement de sa position et de sa propre couverture. Quant à Eversman, en militaire, Marama savait qu’il savait quoi faire pour adopter une bonne position.

- Eversman ! Abattez-le !

Marama était en général et au quotidien du genre raffinée, élégante, maniérée, avec, toujours, des mots qu’on aurait cru qu’elle sortait d’une vieille encyclopédie d’un siècle dépassé. Trop dépassé. Bon, en même temps, elle n’allait pas dire : « Ordre de neutraliser la cible. » Trop long.

Marama ne pouvait encore percevoir la répercussion des autres coups de feu.

- Eversman ?!

Sortit-elle un peu le regard de sa couverture à guetter la vision ou l’info.

@ pyphi(lia)

_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab - Alignement : Neutre

DC : Liam Sandon
Anciennement : Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Jan - 20:42
Matt Eversman
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10993

Dossier Top Secret
√ Age: 34
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



PAN ! La détonation fut aussitôt subi par un grognement du Genii, touché à l’épaule. Aussitôt le Ranger se mit en posture de tir levant de nouveau son canon en direction de l’homme qui titubait avant d’ouvrir le feu. La balle se ficha dans le plafont mais la menace était là. Eversman n’hésita pas à tirer en retour visant le genou gauche de son adversaire. L’articulation fut touché, le genou flancha aussitôt emmenant le prisonnier sur le flanc. Méfiant avec le M9 toujours pointé vers l’homme, le Ranger réduisit rapidement la distance pour pouvoir déclencher un bon coup de pied destiné à lui faire lâcher son arme. Il réitéra le geste afin de l’éloigner et la mettre en sécurité.

« Bouge pas ! » Gueula-t-il toujours en le tenant en joue. Le Genii ne cessait de gémir, souffrant fortement des deux plaies infligées. Elles ne touchaient pas des points mortels néanmoins le saignement était déjà abondant. Le tissu ainsi que le sol se gorgeait rapidement de sang.

« On a besoin d’une équipe médicale. ! » Gueula-t-il aux autres. Il y avait une médecin parmi eux et cette dernière se porta rapidement au chevet de son compatriote sous le regard attentif d’Eversman. Pas de serflex sur lui, il ne pouvait donc lier les poignets du prisonnier. C’était peut être une bonne chose pour les soins. De toute manière, Matt le gardait bien à l’oeil prêt à lui en coller une autre s’il le fallait.

« Joli Tir, Gaby ! » Lâcha-t-il lorsque celui-ci apparut dans son champ de vision.

@ pyphi(lia)




_________________


merci !                               couleur : darkcyan                               USS Dédale
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Jan - 20:54
Teshara Lays
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 147
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Teshara regarda son compatriote se faire flinguer. Les deux personnes qui avaient tiré sur lui n'avaient pas visé de zone mortelle. C'était une faiblesse selon la pégasienne, mais elle n'avait pas eu d'arme en main pour finir le boulot. Maintenant, elle allait être obligée de le soigner. Elle ne pouvait pas faire autrement maintenant qu'elle était dans le colimateur de la direction et qu'elle avait pris la sauce pour son manque de déontologie et d'éthique.
Ce n'était pas l'envie de le laisser crever qui lui manquait n'empêche. Le type dont elle était prête à se servir comme bouclier humain n'en avait plus pour longtemps. Il avait perdu trop de sang et elle ne pouvait rien faire en ayant pour seul matériel ses mains et sa tête.

Le problème allait être similaire pour le Génii, mais elle pouvait toujours faire des points de compression ou des garots... Au moins pour la jambe pour la dernière option, parce qu'un garot à l'épaule serait compliqué.

« Que quelqu'un découpe des bandes de tissu, vite ! », gueula la pégasienne à l'adresse des autres. Il fallait comprimer les plaies.

Sans ménagements, et avec des gestes qui trahissaient une certaine habitude, la jeune femme redressa un peu le génii, le faisant gueuler de douleur. Ainsi, elle pu constater que la balle qui était entrée par l'épaule était ressortie, formant une blessure déchirée sur l'arrière. Ce n'était pas spécialement beau à voir, mais un chirurgien de guerre dirait que la blessure était bénigne dans son aspect morphologique.

« Ok, si l'équipe médicale arrive, tu as tes chances. ». Les doigts pleins de sang, elle fit un garrot avec les bandes qu'on lui donnait. Déjà, elle comprima la cuisse avant de comprimer le genou, pour arrêter le flux de sang. Le mec devait douiller... Une articulation, c'était horrible ! Mais la jeune femme restait sourde aux suppliques de douleur du bonhomme, et quand enfin elle appuya sur une zone située près de sa clavicule pour arrêter l'hémoragie de son épaule, la douleur fut telle que le génii perdit connaissance.

Au moins, il n'aurait pas besoin d'être ligoté.

L'équipe médicale fut rapide, et le relais fut pris. Inutile de s'acharner à le maintenir en vie, l'essentiel était fait, et les infirmiers et médecins étaient mieux équipés que Teshara. Cette dernière essuya la sueur qui avait perlé sur son front, s'étalant du sang sur le visage sans vraiment s'en soucier.

Elle était sûre maintenant qu'elle ne le connaissait pas et qu'il ne la connaissait pas. La légende Lays resterait anonyme encore un moment, bien qu'elle doutait fortement qu'il ne revoit un jour un officier Génii. Les Atlantes allaient certainement le garder un long moment. Enfin qu'importe.

« Bon ce n'est pas que je ne m'amuse pas avec vous, mais vous avez géré ça tellement mal que je ne veux pas m'afficher avec vous. A plus sous le bus. », lança-t-elle avait gaieté. Elle avait entendu cette expression, sans savoir ce qu'était un bus, et maintenant, elle la répétait régulièrement. Sur ces quelques mots, elle s'éclipsa.

Fin pour Tesh.

@ pyphi(lia)

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Jan - 23:36
Marama Snell
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 20
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur
Le Genii finit maîtrisé par Eversman et stabilisé de sa blessure par balle par Teshara.

Marama avait découpé des bandes de tissu pour aider la civile dans son entreprise à prodiguer des soins au Genii. La militaire pouvait bien faire cela. Marama n’avait après tout plus d’arme à feu puisqu’elle avait laissé la sienne entre les mains du civil. Elle déchira les tissus avec un air un peu agacé comme si elle ne faisait pas cette tâche très souvent et c'était bien le cas à vrai dire. Il importait trop à Marama de pouvoir garder l’évadé en vie pour interrogatoire par ses supérieurs si cette option restait bien entendu envisageable.

Eversman félicita le civil, Gaby, seul nom que retiendra alors Marama de cet homme, elle, ne connaissant, ni l’un comme ni l’autre civil. Surement, un surnom facile à deviner pour Gabriel. Ce dernier lui rendit son 9mm qu’elle reprit sans s'y attarder en prononçant qu’un succinct,

« Merci. » Dit-elle à Gabriel. Rangea-t-elle ensuite son 9mm à sa cuisse.

Elle parut malgré tout le remercier de manière générale pour son arme mais aussi pour l'avoir dégagé de ce Genii. Elle n’allait pas le féliciter. Trop fière militaire pour cela. Et puis Eversman l’avait très bien fait par lui-même à son goût à Snell et c'était déjà beaucoup et donc bien suffisant de la part d'un tireur hors pair.

La civile se congédia ne voulant plus s’afficher avec eux. Elle conclut par une expression qui tiqua le cerveau de la rouquine lors d’un bref instant. Cette expression de bus replongea Marama dans son époque du lycée où elle l’avait pas mal entendu et même elle-même utilisée. Elle en resta de marbre pour autant en apparence. Cela dit, l’expression la tiqua sur son visage un petit instant. Elle lui rappela qu'elle avait été une lycéenne. Branche scientifique. Pour au final, faire du droit derrière. Comme si, au final, elle s'était pas mal cherchée par le passé. Passé révolu !

« A plus. » Se contenta-t-elle de répondre à Teshara.

« Restez disponibles en cas d’interrogatoires pour enquête de routine. »
Précisa-t-elle, rappelant ainsi les droits et les devoirs de chacun comme à son habitude, et, alors, avec froideur, sa froideur coutumière qui réapparut là. Elle parut dire cela un peu à tout le monde.

« A la prochaine Eversman. » Dit-elle militaire à Matt.

Puis, Marama suivit l'initiative à s’éclipser elle aussi.

La militaire garda un air assez hautain. Elle suivit l’équipe médicale autant dans sa marche que dans son regard. Elle garda un œil sur toute cette troupe avec le Genii. Son regard comme s’assurant que le cortège à majorité médical ne ferait aucune concession avec lui comme cette infirmière qui s’était laissée faire prendre dans le jeu de l’homme. Au fur et à mesure elle se détacha du contingent pour rejoindre l’armurerie. Il pouvait très bien y voir de nouveau des besoins en armements pour des départs en expédition. La vie sur Atlantis, finirait par reprendre.

Fin pour Marama


_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab - Alignement : Neutre

DC : Liam Sandon
Anciennement : Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 5 - Zone Militaire :: Cellules-