Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Mer 7 Nov - 17:27
avatar
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte !



7 Novembre 2018 - Cellules d'Atlantis

// ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ // - // ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ // - // ALERTE - PRISONNIER ÉVADÉ //

La voix de synthèse répétait inlassablement les mêmes mots. En effet, une évasion venait d'avoir lieu du côté des cellules. Malgré le champ de force puissant qui empêchait quiconque de s'enfuir, malgré les mesures de sécurités, malgré les protocoles et les directives, malgré tout cela, un prisonnier Génii s'était fait la malle !

Une infirmière a signalé l'évasion. Il apparait qu'elle a participé "involontairement" à celle-ci en s'amourachant du prisonnier, lequel a profité de sa faiblesse pour s'enfuir. Il erre à l'heure qu'il est dans la cité.

// PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX // - // PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX // - // PRISONNIER POTENTIELLEMENT DANGEREUX //


------------------------------------------------
Voilà pour la petite introduction. A vous de gérer la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Nov - 21:38
avatar
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 10536

Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




PAN ! PAN ! Les détonations s’enchainaient dans le champ de tir. La source de ce vacarme : Eversman. Le soldat avait choisi de profiter d’un moment libre dans son planning pour s'entraîner un peu. Atlantis avait reçu quelques nouveaux fusils de précision, des M110 SASS. C’était presque noël avant l’heure pour les quelques tireurs de précision de la base et forcément il n’avait pas pu résister à l’envie d’en tester un. Le Caporal Snell n’avait pas pu lui résister et le lui avait préparé avec ses réglages propres au niveau de la visée. On aurait dit un gosse avec le fusil entre les mains.

Casque anti-bruit et bouchons auriculaires, rien ne pouvait venir le perturbait dans ses tirs et il avait bien besoin de toute sa concentration pour réussir les tirs de précision. La salle high-tech permettait en effet de simuler des environnements variés qui permettaient de se placer dans les pires conditions ou dans celles pouvant se rapprocher des missions. Il avait bien entendu choisi de se compliquer la tâche avec de nombreuses cibles et des conditions rudes avec un fort vent.

Allongé au sol et le fusil en main, Matt était en position de tir depuis maintenant une bonne minute. Les réglages étaient maintenant terminés, il était prêt au tir et débuta le processus de concentration. Fermer les yeux quelques instants pour mentaliser la première cible et les suivantes avant de raffermir sa prise autour du fusil. Le doigt se rapprocha de la gachette, c’est le moment pour lui d’inspirer une bonne fois avant d’expirer lentement et de renouveler le geste à deux reprises avant de bloquer l’appel d’air pour ne pas être gêner. Il se sent prêt, il est prêt… L’instant d’après la gâchette est pressée. Une fois. Puis deux autres fois sur les cibles suivantes. L’affichage se modifia aussitôt montrant les résultats : 2 réussites, 1 échec… Cela fut accueillit par un juron du Ranger qui relança aussitôt la simulation afin d’obtenir un 100% de réussite.

L’appel radio ne lui parvint pas ou plutôt ne le perturba pas. Pour lui ce n’était qu’un effet de plus de la simulation pour tenter de le déstabiliser un peu.




@ pyphi(lia)


_________________


merci !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Nov - 16:19
avatar
√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 115
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 32 ans
√ Nationalité: Alien Alien
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !




Teshara se demandait qui il était. Elle ne le connaissait pas, pour l’avoir entrevue. Mais elle n’avait pas le droit d’entrée. Cela faisait partie des zones qu’elle ne pouvait pas visiter librement, étant pégasienne et surtout, une ancienne sbire de Kolya. Si personne ne le savait vraiment sur la cité, le Codir était au courant, et son espace de vie ne comprenait pas certains endroits sensibles d’Atlantis. Teshara comprenait quand elle ne faisait pas preuve de mauvaise foi, mais la plupart du temps, elle trouvait ça injuste, particulièrement quand elle était refoulée. Les minutes qui suivaient, minutes pendant lesquelles elle devait gérer sa colère, elle était vraiment mauvaise.

Ici il n’y avait pas vraiment moyen de soudoyer quelqu’un pour obtenir un passe droit. Les atlantes étaient rigoureux, surtout après les derniers évènements datant de mai. Depuis, c’était la merde. Heureusement, elle avait prouvé qu’elle était quelqu’un d’utile, surtout en permettant de découvrir les faiblesses des Morphéas et la toxine qui pouvait les démasquer par une mort rapide, mais douloureuse quand même. Au début, elle trouvait cette vie vraiment chiante, mais maintenant qu’elle avait pris ses marques, et qu’elle avait son labo, Teshara était comme canalisée. Ses pulsions étaient contenues, et elle parvenait à faire ses recherches avec les multitudes de simulations que lui proposaient les machines qu’elle avait à disposition. Elle ne voulait plus quitter Atlantis sur un coup de tête, ou foutre le bordel pour s’attirer des problèmes. Elle restait quelqu’un de foncièrement mauvais, mais elle avait trouvé son intérêt à la situation, et elle courbait l’échine dans le seul but de pouvoir jouir du confort et de la technologie de l’endroit.

De toute façon, c’était la seule façon d’attraper les jumeaux et de les maintenir en place.

Bref, elle se demandait qui il était. De quelle planète il venait. C’était un Génii, tout comme elle, et peut-être qu’elle le connaissait. De prime abord, son visage ne lui disait rien. Ce prisonnier lui était inconnu, mais elle se souvenait aussi qu’elle méprisait tout le monde à l’époque, et qu’elle faisait partie de l’élite qui ne fraie pas avec le menu fretin. Tant bien, lui la connaissait, et elle aurait aimé voir la surprise dans ses yeux quand il mettrait un nom sur elle, sur un cadavre revenu d’entre les morts.

Quelle ne fut donc pas sa surprise d’entendre l’alerte dans les hauts parleurs ! Le type s’était fait la malle ! A moins que ce ne soit un autre prisonnier, elle n’en savait rien. Toujours est-il qu’elle ferait partie de ceux qui le cherchent, et pas de ceux qui se planquent, terrorisés, sous leur lit en fermant leur porte à double tour. Teshara avait toujours besoin d’un intérêt personnel pour agir, et elle l’avait là.

Logiquement, elle s’employa à se diriger vers la zone pénitentiaire. Elle quitta son laboratoire dans la zone scientifique, non sans se munir d’un scalpel qu’elle glissa dans un étui puis dans sa poche. Elle embarqua également ses “potions” magiques, aux effets divers et variés. Elle espérait pouvoir lui mettre la main dessus la première, histoire de passer un moment avec lui. Pourquoi faire ? Elle n’en savait strictement rien, mais elle avait cette envie. Peut-être était-ce le mal du pays, une envie de le faire taire, une envie d’exister au passé dans les yeux de quelqu’un, ou encore une envie d’avoir un prétexte pour tuer quelqu’un, chose qu’elle n’avait pas fait depuis un bail.



@ pyphi(lia)


_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 1:18
avatar
√ Arrivée le : 29/07/2015
√ Messages : 394

Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: Australie Australie
√ Gêne: Inoculation
Voir le profil de l'utilisateur
[Alerte] Prisonnier évadé
Avec Matt Eversman, Teshara Lays et Marama Snell

Après avoir travaillé quelques heures au laboratoire, je partis me dégourdir un peu les jambes. Et chercher quelque chose à manger car j'avais un petit creux. Et puis, il me fallait une pause. Je retirai mon oreillette, ne voulant pas être dérangé par un appel radio. Si quelqu'un voulait me contacter, il allait devoir attendre. Une fois au mess, je pris quelque chose à manger sur le pouce, l'engloutissant rapidement, avant de me servir un bon café bien chaud. Puis, je fis demi tour, buvant de temps à autre une gorgée de café. Cette petite balade me fit beaucoup de bien. Mon retour vers le laboratoire fut un peu retardé car sur le chemin, je croisai une personne avec qui j'avais effectué plusieurs missions. Nous discutâmes un peu, moi buvant le café que je tenais, mon interlocuteur jouant avec les dossiers qu'il devait remettre à sa hiérarchie. Puis, après cette petite pause, je repris ma route pour retourner au travail.

Alors que je marchai tranquillement, un message retentit dans les hauts parleurs de la cité. Un détenu venait de s'évader des cellules. Un détenu dangereux. Super, il ne manquait plus que ça. Mais bon, pas de panique, les militaires allaient gérer ce problème. Ce n'était pas mon rôle, et je n'étais pas armé. Et puis, les cellules étaient loin du laboratoire, je ne risquai donc rien là bas. Autant ne pas m'en inquiéter. Je repris ma route, continuant de boire mon café, jusqu'à arriver à un croisement, alors que l'alerte recommençait. Mais, au moment où je tournai dans le couloir à ma droite, quelqu'un me percuta, me faisant lâcher mon café sur le sol. Je râlai en voyant le résultat.

"C'est pas vrai. Vous pouvez pas faire attention ?"

A peine eus je terminé ma phrase que je levai les yeux pour voir la personne qui venait de me percuter et assassiner mon café. J'eus juste le temps de voir un homme courir à toute vitesse, sans même un mot d'excuse pour moi, et disparaître dans un couloir. En temps normal, j'aurais passé mon chemin en maugréant contre cet énergumène impoli. Cependant, quelque chose me frappa chez lui : ses vêtements. Il n'avait pas du tout la tenue de l'expédition. Et ses affaires ne ressemblaient pas vraiment aux vêtements civils venant de la Terre. Je compris alors à qui je venais d'avoir à faire. Le fameux prisonnier évadé.

Sans attendre, ayant vu par où il était parti, j'eus le réflexe d'appuyer sur mon oreillette pour contacter quelqu'un, jusqu'à ce que je me souvienne que je l'avais laissé à mon bureau. Alors, je pris un autre couloir pour trouver de l'aide. Le laboratoire n'était plus très loin, et il me semblait que l'armurerie était dans le coin. En courant, je cherchai quelqu'un, n'importe qui pour donner l'alerte. Un militaire armé de préférence, vu la cible à attraper.

"HEEEE, QUELQU'UN M'ENTEND ? A L'AIDE !!!"

Après avoir fait plusieurs mètres, j'entendis des pas se rapprocher de moi. Je ralentis l'allure, me dirigeant vers cette aide.

"Vous tombé bien ! Le prisonnier évadé, je l'ai vu ! Il est parti par là bas, par ce couloir ! Il nous faut des renforts, mais je n'ai pas ma radio".

by Epilucial




_________________
DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999
Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:53
avatar
√ Arrivée le : 12/10/2018
√ Messages : 14
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 31 ans
√ Nationalité:
√ Gêne: ATA
Voir le profil de l'utilisateur

Alerte : Evasion !



Marama Snell


Snell avait préparé le fusil de précision pour le tireur et lui avait remis en mains propres avec une certaine froideur militaire et un air détaché quoi qu’avec un léger petit air de curieuse. Derrière la glace, elle appréciait remettre des armes à de bons tireurs et les observer à l’œuvre.

La caporale le suivit sans dire un mot par responsabilité qui lui incombait de veiller sur le stand de tir mais aussi par curiosité qu’elle feinta toutefois d’exprimer. Sur le champ de tir, Snell croisa les bras et arbora un air hautain. Marama ne porta à ses oreilles que bouchons auriculaires car elle souhaitait entendre autour d’elle tout de même en bon responsable de l’armurerie. Il lui fallait garder de l’ouïe. Elle toisa le soldat qui se posa pour ses tirs de précision et qui avait décidé de faire une simulation en fort vent. Marama trouva que c’était une condition des plus « basique » pour un tireur de précision. Elle ne s’en surprit donc pas.

Elle observa chaque tir et observa chaque résultat. A l’échec malgré les deux réussites elle arbora un air de peste à dénigrer cet échec. Eh bien pas si bon tireur que cela semblait dire sa moue. Mauvaise foi bonjour ! Le tireur se débrouillait plus que bien et Marama avait pu le constater. En vrai elle apprécia grandement sa posture concentrée de tireur mais voilà il avait tout de même fait un échec. Bon, à la seconde reprise, il avait l’air de mieux s’en tirer. Elle avait bien envie de le charrier mais ce ne serait pas très professionnel alors elle garda silence.

Soudain, elle crut entendre une bride de message radio en fond bien qu’elle ne perçut pas la teneur de l’annonce générale. Elle retira ses bouchons auriculaires pour mieux entendre.

//ALERTE – PRISONNIER EVADE//

Sacrebleu ! Elle garda un air hautain et rangea les bouchons à les mettre dans une poche avant de sa veste militaire sur un geste assez maniéré. Elle s’avança vers le tireur de précision. Hors de question de s’agenouiller près de lui. Elle n’allait pas mettre le genou à terre pour si peu. Elle le tapota du pied de sa rangers sur le bras pour l’interpeller qu’il retire son casque. Si, il ne le faisait pas, à ne pas comprendre le léger coup de pied, elle lui ferait gestuelle, et, signe, au contact visuel avec lui, de retirer son casque, avec insistance s’il ne comprenait toujours pas, délaissant peu à peu d’élégance dans sa gestuelle. La Marama connaissait le langage des sourds pour avoir une mère malentendante alors elle avait ce réflexe naturel et cette aisance des gestes. Le tireur pourrait ainsi entendre l’alerte par lui-même de ses tympans.

« Redonnez-moi ce fusil et évacuez. Je ferme. »

Dit-elle brève et factuelle. Elle n’allait pas se justifier à dire qu’elle mettait là en place le protocole de sécurité en cas d’évasion d’un prisonnier. Elle allait fermer boutique et l’armurerie.


Matt Eversman


La deuxième sollicitation fut la bonne. La répétition de cette pression sur son avant-bras fit exploser la bulle de concentration du Ranger qui dévia le regard de sa cible vers cette gêne qui n’était autre qu’un pied. Son regard remonta le long de la jambe jusqu’à atteindre un visage familier puis les gestes de la main qu’elle effectuait. Enlever le casque. Même si cela ne l’enchantait pas de mettre fin prématurément à cette session, il s’éxécuta quittant sa position tout en retirant le dispositif sonique. Là le choc fut immédiat. Après plusieurs minutes dans le silence total, là c’était plutôt violent avec les alertes radios. Il leva d’ailleurs les yeux vers cette voix avant qu’une autre ne l’interpelle.

Les locaux allaient être bouclés pour empêcher l’accès à cette partie stratégique. C’était logique. Il approuva l’ordre d’un signe de tête avant de se relever. L’arme fut ramassée, les pieds repliés et la sécurité remit en place en un mouvement de doigt avant qu’il ne lui tende. Les deux se mirent aussitôt en marche pour rejoindre la pièce principale de l’armurerie, il la laissa sécuriser la dernière arme avant de quitter la pièce. Elle était d’ailleurs en train de verrouiller l’accès lorsque des cris se firent entendre un peu plus loin. Leur contenu était inaudible. Il suffit d’un regard entre les deux militaires pour qu’ils tombent d’accord sur le fait d’aller vers cette voix qui semblaient réclamer de l’attention et peut être de l’aide.

Le M9 fut délogé du holster, prêt à servir en cas de mauvaise rencontre et au détour d’un couloir, ils tombèrent sur Gabriel qui avait visiblement fait une belle rencontre. Matt le dépassa de manière à se positionner dans la direction indiquée de fuite. D’un coup d’oeil, il s’assura que le jeune homme allait bien avant de reprendre la surveillance du couloir.

« Pas de radio pour moi. » Il n’était normalement pas de service donc forcément l’oreilette radio demeurait bien sagement sur le meuble juste à côté de son lit et de toute manière, il n’était plus le plus gradé donc ce n’était pas à lui de faire remonter les informations. Matt avait terriblement envie de se ruer à sa poursuite, seulement la situation ne dépendait plus de lui seul et il y avait maintenant un civil sur place. « On devrait y aller, Caporal. Avant qu’il ne bouge encore et qu’on perde sa ... » La phrase ne fut pas terminée, un mouvement venait d'apparaître au bout du fameux couloir, il se mit aussitôt en joue. Une jeune femme vêtue d’une tenue d’Atlantis, civile de surcroît d’après les indications sur la geste. Il l’avait déjà vu, croisé donc ce n’était pas le prisonnier recherché. « Rentrez chez vous ! »

Marama Snell


Marama étant de service à l’armurerie elle portait son oreillette. Elle portait aussi son arme de poing au holster. Elle garda ce M9 dans son holster pour l’heure. Marama vint auprès du civil avec Eversman. Aux informations, elle ne s’écarta qu’un bref instant à l’écart du civil et du militaire s’assurant de la sécurité de la zone d’un coup d’oeil pour faire un rapport très factuel sur la situation indiquant la dernière position connue du prisonnier et demanda autorisation de poursuivre le prisonnier. Elle revint du regard à Eversman lorsqu’il lui annonça qu’il fallait bouger avant de perdre sa trace. Marama garda toujours un air distant mais entendit bel et bien. Eh bien eh bien. Il traînait là-haut à envoyer une équipe d'intervention. Elle entendit bientôt à la radio approbation pour poursuivre l’investigation voire pour arrêter le prisonnier en cavale. Elle n’avait pas encore d’autorisation sur une potentielle neutralisation. Pas encore d’actualité jugea-t-elle. Il semblerait donc que l’équipe d’intervention n’était d’autre qu’eux. Mais soudain Eversman interpella une autre civile en lui donnant directive d’évacuer. Marama allait dire un bref et militaire “Allons-y oui.” pour répondre à Eversman sous-entendant qu’elle avait obtenu l’autorisation mais ses lèvres restèrent donc scellée à l’arrivée de la civile et à l’interpellation du militaire envers elle. Marama arqua un sourcil à toiser la civile. Elle la laissa répondre ce qu’elle avait à répondre. La caporale n’avait rien à ajouter. Il était logique de faire évacuer les civils pour leur protection et les faire rentrer dans leurs quartiers était une option toute désignée en vue de la situation. Marama regarda de nouveau le civil - qui était toujours là - puis revint du regard à la civile - qui était toujours là aussi. Elle se demandait bien pourquoi. Elle était bien plus habituée à ce que des civils en cas d’alerte s’affolent et cherchent à s’éloigner des ennuis.


@ pyphi(lia)

_________________

       
Marama Snell

Couleur : Olivedrab Le pouvoir de l'olive !


DC : Liam Sandon & Mikkel Hansen
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 5 - Zone Militaire :: Cellules-