Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)
Un cauchemar ambulant [Matt] 824245bouton512
Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Ven 30 Nov - 1:01

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


Cela faisait déjà plusieurs mois que j'étais arrivée sur Atlantis, après avoir quitté ma planète où plus rien ne me retenait. Il était vrai que perdre son peuple et se retrouver entourée d'ennemis était un bon critère pour partir à l'autre bout de la galaxie et recommencer sa vie. Et ma nouvelle vie était donc sur cette cité ancienne, d'une technologie tellement évoluée par rapport à ce que je connaissais que même après toutes ces semaines, j'étais toujours aussi perdue. Certes, je m'y habituais peu à peu, mais seulement pour certaines choses. Rien que de voir des portes qui s'ouvraient toutes seules était pour moi quelque chose d'incompréhensible. Alors le reste, je ne vous en parle même pas. Peu après mon arrivée, l'un des soigneurs de cette cité, appelé médecin, m'a annoncé que par un hasard extraordinaire, je possédais un gène capable d’interagir avec certains équipements d'Atlantis. Je m'en fichais complètement en fait, mais bon. Quelques personnes semblaient envier cette particularité, mais je n'y faisais pas attention.

Depuis mon arrivée, j'étais mise sous surveillance, accompagnée de guerriers Atlantes qui me suivaient partout. Ou plutôt de guerrières, car vu mon soucis avec les mâles, même sur Atlantis, il valait mieux éviter de me provoquer. Les militaires étaient autant là pour assurer ma sécurité, mais aussi celle des autres vu que j'étais une étrangère. Il me fallut pas mal de temps pour m'accoutumer à ce nouvel habitat, et c'était très difficile par moment. Et surtout incompréhensible pour moi. A commencer par la tenue des femmes ici. Des femmes qui s'habillaient comme des hommes, mais quelle honte. Elles étaient soumises à ce point là ? Pourtant, elles n'en donnaient pas l'air. La plupart ne se laissaient pas marcher sur les pieds. Mais alors, pourquoi mettre un pantalon pour ressembler à un mâle ? C'était un scandale. Les dirigeants d'Atlantis m'avaient bien expliqué que pour partir en mission sur d'autres planètes, il faudrait que j'arbore ces tenues aussi. Plutôt mourir. Mes vêtements à moi me convenaient parfaitement, bien que je devais avouer qu'ils n'étaient pas très chaud.

Heureusement pour moi, mes garde du corps me laissaient tranquille depuis quelques jours. Après mon arrivée, il y avait eu quelques incidents, notamment des bagarres ou des situations de tension intense. Certains hommes trop sûrs d'eux avaient même terminé à l'infirmerie après un combat acharné en salle d'entrainement. Ce qui m'avait également valu quelques ennuis. Mais les choses s'étaient peu à peu calmées, car la plupart des membres de l'expédition évitaient de me provoquer. Sauf aujourd'hui, bien évidement. Il avait fallu que mon chemin croise celui d'un homme qui ... et bien ... se trouvait là où il ne fallait pas. Alors que je marchais dans un couloir, la tête bien haute, sûre de moi, je vis un homme un peu plus loin, se dirigeant dans ma direction. Peu m'importait, je ne le regardai même pas. Pourquoi faire d'ailleurs ? Il allait s'écarter comme tous les autres. Il fallait que ces mâles comprennent à qui ils avaient à faire, et qui commandait. J'étais une femme, pas du tout à leur service. Même si je me trouvais très loin de ma planète, j'estimais que les hommes d'ici auraient du être réduits en esclavage, et non être les égaux des femmes. Quoique certains se croyaient largement supérieurs à elles parce qu'ils en avaient dans le pantalon. Pathétique. Ce mâle là allait courber l'échine devant moi comme les autres. Mais cela ne se passa pas comme prévu. Non seulement, l'homme ne s'écarta pas. Mais en plus, son épaule heurta la mienne. Des personnes civilisées et polies auraient dit "excusez moi", mais ce n'était pas du tout mon cas. Bien au contraire. Cela m'exaspéra au plus au point, et tout en continuant de marcher, je tournai la tête pour fusiller l'homme du regard.

"Dégage de mon chemin, mâle".

En temps normal, je lui aurais déjà sauté dessus pour le frapper. Mais je devais me contrôler si je ne voulais pas finir avec une nouvelle équipe de garde du corps. Et me connaissant, autant passer mon chemin, mais non sans lancer une réplique cinglante à l'égard de celui qui avait osé me toucher sans mon accord.


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Sam 1 Déc - 11:46

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?



Presser quelques scientifiques pour récupérer des dossiers. C’était là l’ordre du jour d’Eversman. L’évocation du nom de Steven Caldwell suffisait à faire geindre les plus récalcitrants et les faire lever leurs chaises de leur tabouret pour aller farfouiller sur leur bureau. Nul besoin de dire que certains étaient encombrés ne laissant même plus deviner la couleur du meuble alors que d’autres étaient des plus rangés, il n’y avait que ce dossier qui attendait leur précieuse signature. La curiosité le poussa à lire les quelques énoncés, des trucs en astrophysiques auxquels il ne comprenait même pas les mots employés. Ce fut rapide, il empruntait la route vers le téléporteur le plus proche.

BANG. Le chargement de dossiers qu’ils pouvaient porter venaient de lui glisser des mains s’étalant au sol. Des feuilles mal-attachées s’étaient faites la malle. Résultat il en avait de partout. Le regard d’Eversman constata les dégâts avant de fuser en direction de sa soudaine interlocutrice. Il ne s’attendait pas à de tels propos ce qui le laissa quelques instants sans réaction. Le calme avant la tempête. Forcément il prit la mouche en réagissant aussitôt. Les traits de son visage se durcissent, les sourcils furent froncés adoptant une posture fermée.

« Non mais tu rigoles là ? » Répliqua tout en la montrant du doigt.

C’était qui celle-là d’ailleurs ? Il ne l’avait jamais vu mais une chose était claire, ce n’était pas une Atlante. Elle n’en portait pas l’uniforme et n’en avait encore moins l’éducation. Si elle croyait qu’il allait se recroviller sur place face à la gueulante, elle n’était pas tombée sur le bon mec. Non mais c’était incroyable, c’était elle qui le bousculait et voilà qu’en prime et se permettait de l’engueuler comme un chien.


@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Mer 5 Déc - 0:58

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


N'importe qui qui me connaissait un tant soit peu aurait évité de se faire remarquer après m'avoir percutée. D'ailleurs, je m'étais attendue à une telle réaction, car depuis quelques semaines, personne n'osait me contrarier. Au moins, les autres avaient compris que me défier ou me faire seulement une petite remarque risquait de les envoyer à l'infirmerie dans un sale état, quitte à m'attirer des ennuis en retour. J'étais connue pour avoir un mauvais caractère, notamment à l'égard des hommes qui avaient voulu jouer au dur au début, des machos de premières, avant de me fuir comme la peste parce que je leur mettais une raclée. Il était donc normal que ce mâle, que je ne connaissais pas, fasse de même. A le voir porter ces nombreux dossiers, il avait plus l'air d'un sous fifre que d'un meneur. Le larbin de service. Je n'avais rien à craindre de lui, même après que sous le choc, il ait fait tomber ses dossiers un peu partout sur le sol.

Mais voilà, tout ne se passa pas comme je l'avais prévu. Le mâle ne se laissa pas faire, il osa même me parler. Ses paroles me firent stopper aussitôt, et je me retournai vers lui, le regardant me pointer du doigt. Que venait-il de faire et de dire ? Cette chose osait me parler ? Qui lui avait permis de m'adresser la parole ? Je le fusillai à nouveau du regard, cet homme n'avait pas encore compris qu'il venait de faire une énorme bêtise. Cela se voyait qu'il ne me connaissait pas, sinon il serait parti la queue entre les jambes à toute vitesse. Sur le même ton que lui, je lui répondis, sans me départir de mon regard noir.

"J'ai l'air de rigoler ?"

Le mâle ne fit pas demi tour, il restait là, planté devant moi. Il avait du cran, je devais le reconnaître. Mais, il était tombé sur la mauvaise personne. Ca me ferait très plaisir de lui faire ravaler son côté "je suis un gros dur". Nous étions seuls dans le couloir, il n'y avait personne autour de nous. Je continuai de le dévisager, me retenant de ne pas lui sauter immédiatement dessus pour ne pas avoir de problème avec les habitants de cette cité.

"Je devrais peut être te couper la langue pour oser me parler ? Ou alors te casser ce doigt que tu tends vers moi avec affront ? Alors tire toi avant que je le fasse, c'est ta dernière chance".


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Mer 5 Déc - 15:21

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?



Matt Eversman


C’était qui cette nana ? Rustre à souhait avec visiblement un gros soucis avec la communauté masculine. On aurait dit une reine qui avait été déchu de son trône mais qui continuait d’aboyer après ses sujets, les considérant avec mépris. Pas de chance pour sa Majesté, elle n’était pas tombée sur le bon esclave en la personne d’Eversman. Ce dernier fronçait les sourcils l’observant avec un mélange de colère mais aussi d’incompréhension quand a ses réactions. Elle avait l’air des plus sérieuses.

Le doigt menaçant fut replié. Non pas par peur qu’elle le lui brise, il ignorait les aptitudes de son interlocutrice mais il préférait ne pas laisser une perche tendue. Autant être prêt à réagir au cas où même s’il préférait de loin que rien n’arrive. La meilleure solution aurait été de s’écraser, de ramasser les dossiers et feuilles qui jonchaient le sol et la laisser dans son trip d’esclaves masculins. Il l’aurait peut être fait si cela avait eu lieu sur une planète indigène, pas sur Atlantis.

« On est sur Atlantis là. Pas sur ta planète. » Répliqua-t-il histoire de la remettre en place.


Lyanna


Le mâle cessa de me désigner du doigt, comme je le lui avais ordonné. Bien, brave petit esclave. J'arriverais peut être à en faire quelque chose. Il n'était qu'un macho de plus, à parler encore et encore, mais sans rien avoir dans le pantalon quand il rencontre quelqu'un de plus fort et intimidant que lui. Avec un peu de dressage, il deviendrait doux comme un agneau, et obéissant à souhait. Il ne lui restait plus qu'à reprendre ses dossiers, à fuir en courant et à me laisser tranquille. Mais alors que je pensais que la chose devant moi avait compris qu'il valait mieux se taire, le voilà qui osait reprendre la parole en me faisant entendre que j'étais chez lui et non chez moi. En gros, que je ne pouvais pas me comporter ici comme sur ma planète. Il était vraiment sérieux ? Il pensait que ses paroles allaient me calmer ou me faire culpabiliser quant à ma présence sur Atlantis ?

"Qu'est ce que ça peut me faire d'être ailleurs que sur ma planète ? Je fais ce que je veux où que j'aille".

J'avançai d'un pas dans sa direction, avant de m'arrêter à bonne distance. Je ne le connaissais pas, j'ignorais ce qu'il pouvait faire. Après ces mois à vivre sur Atlantis, j'avais appris à reconnaître les uniformes. Et ce mâle avait celui des militaires, c'était un soldat. Un guerrier. Comme ceux qui avait rasé mon village et massacrer mon peuple. Voilà une autre raison de le haïr. Mon regard sombre et agressif continuait de dévisager mon interlocuteur.

"Heureusement pour toi que nous ne soyons pas sur ma planète. Tu serais déjà mort avant même d'avoir terminé ta phrase".

Matt Eversman


La réaction de l’indigène le fit soupirer. Il avait l’impression d’être dans un mauvais film ou peut être dans une caméra-cachée. Ça semblait trop ! Personne ne l’avait remise en place avant lui ? Si elle pouvait se balader librement, c’est que le service médical ainsi que la sécurité avaient estimé qu’elle ne causerait pas de problèmes. Matt ne partageait pas leur point de vue tant elle méritait une bonne claque histoire de la ramener sur terre, ou plutôt sur Atlantis. Elle pouvait avoir sa culture mais maintenant elle était sur la Cité des Anciens et devait donc se plier à leurs règles. Ce n’était pas à lui de le lui faire comprendre. Peut être devrait-il la laisser là, à s’en prendre au prochain mec et ainsi éviter les ennuis ? L’idée émergea dans son esprit mais s’évapora au moment même où elle fit un pas en avant. Nul doute qu’elle espérait l’impression. Il se contenta de croiser les bras et d’afficher un petit sourire, sûr de lui.

« Heureusement pour toi, plutôt. » Il la laissa cogiter quelques instants sur ses propos avant de reprendre. « Attaque un mec d’Atlantis et sa Majesté se retrouvera en cellules. »

La comédie avait assez duré, le Ranger n’avait pas de temps à perdre avec elle.



Lyanna


La réponse du mâle me fit rire, mais pas d'un rire joyeux. Non, un rire moqueur. Décidément, ce petit esclave était bien drôle. Il me divertissait bien, j'aimais beaucoup voir les hommes tenter de se justifier ou de se défendre alors qu'ils n'avaient aucune chance. Voilà que maintenant, il m'appelait "Majesté". Je n'étais pas prétentieuse de nature, mais entendre cet homme là m'appeler de cette façon me plaisait bien. Ce terme ne pouvait qu'afficher ma supériorité par rapport à lui. Quant à ses menaces, elle ne me faisait ni chaud ni froid.

"Tu penses que tes paroles vont me faire peur ? Que je n'oserais pas te frapper ou te casser un membre par inquiétude de me retrouver enfermée ? Va dire ça à tous les mâles que j'ai affronté depuis mon arrivée, et qui font moins les malins aujourd'hui. Et pourtant, je suis toujours là".

Je le dévisageai, plongeant mon regard dans le sien. Il était hors de question que j'abdique devant cet homme. Plutôt mourir. Je savais parfaitement que je risquais d'avoir des ennuis si je levais la main sur lui ici, dans le couloir. Surtout si je l'amochais beaucoup. Mais la tentation était trop grande pour m'empêcher de lui faire ravaler sa fierté pour avoir osé me provoquer. Si je m'écoutais, je lui aurais sauté dessus depuis longtemps. Alors pourquoi attendre ? Je serrais les poings, signe que je luttais intérieurement pour ne pas succomber à mes pulsions violentes.
« Tu ne m’as pas affronté, moi. » Répliqua-t-il espérant bien la faire redescendre de son trône gardant les bras croisés et un petit air suffisant histoire de l’agacer un peu.

Tiens, une invitation à se battre ? Parfait, je relevai le défi. A voir son petit air suffisant, cela me donna encore plus envie de le défigurer.

"Tu vas regretter tes paroles. Tu ne seras qu'une victime de plus sur ma liste, et rien ne me ferait plus plaisir que de t'envoyer dans votre infirmerie".

« C’est beau de rêver… » Ajouta-t-il rien que pour la titiller davantage et la faire monter un peu dans les tours. Elle n’aimait pas qu’un homme lui parle, lui résiste. Il allait s’en donner à coeur-joie. « La chute du trône va faire mal. Tu devrais peut être réfléchir avant de te ridiculiser. »

"C'est toi qui rêve si tu penses être à la hauteur pour me battre".

Les paroles du mâle eurent le mérite de m'énerver davantage. Je fis encore un pas en avant avant de m'arrêter, rêvant de lui coller mon poing dans la figure. Ou plutôt lancer mon pied vers son service trois pièces pour le remettre à sa place. Il voulait m'affronter ? Il allait être servi, même si le combat allait se faire dans ce couloir.

"Tu veux te frotter à moi ? Alors soit, viens je t'attends. Montre moi de quoi tu es capable, mâle. Je vais adorer te démolir et te dresser".

« Me dresser ? Vraiment ? . » Il laissa échapper un petit rire. Si seulement elle savait le nombre d’officiers qui avait voulu le dresser pour le remettre dans le rang. « Je te remettrais bien en place, là maintenant mais tu vois, j’ai autre chose à faire. » Une manière de lui montrer qu’il avait mieux à faire. Nul doute que passer après de la paperasse n’allait pas lui plaire. « Ce soir 22h au gymnase ok ? »

Tiens donc, il avait autre chose à faire que de se battre ? Un sourire victorieux naquit sur mes lèvres. Voilà que le petit guerrier reculait et voulait fuir.

"Tu as peur ? Cela ne me surprend pas. Tu n'es qu'un lâche comme tous les mâles".

J'allais pouvoir partir en ayant gagner cette bataille, mais le mâle me proposa de le rejoindre ce soir à la salle d'entraînement pour un affrontement. Pourquoi ce soir ? Il voulait quoi, s’entraîner pour essayer de gagner ? Cela dit, ce n'était pas une mauvaise idée. Dans cette salle, tous les coups étaient permis, et nous permettraient de faire croire qu'il s'agissait d'un simplement entraînement. Je n'aurais pas de problème pour le martyriser.

"Très bien, j'y serais. Tu as intérêt à être présent. A moins que ton idée soit de fuir au plus vite pour aller te cacher dans les jupons de tes supérieurs par peur".

« C’est bien. Tu vois, tu obéis sagement à un mec. » Lâcha-t-il pour lui faire réaliser qu’elle acceptait une de ses propositions et donc de se plier à sa demander. Affichant un sourire sûr de lui, l’homme eut un pas de recul afin de se rapprocher des papiers au sol sans pour autant lui tourner le dos. « Sois à l’heure ou je penserais que sa Majesté a la trouille de m’affronter. »

La remarque de mon interlocuteur sur le fait de lui obéir fut la dernière goutte d'un vase de fureur bien rempli et débordant. Et je dus faire un effort incroyable pour ne pas lui sauter à la gorge sur le champs. Je serrais les poings fortement, les imaginant autour de son cou jusqu'à entendre les os craquer. Si le but du mâle était de m'énerver, il avait réussi. Et pendant qu'il se baissait pour ramasser ses dossiers, je me contentais de reculer à regret, le fusillant du regard.

"Ne t'inquiète pas, je serais là, moi. Et ce soir, tu vas mourir" lançai-je sur un ton froid et sérieux.

Sans un mot de plus, contenant ma colère, je fis demi tour et je disparus dans le couloir. J'avais hâte d'être dans cette salle d'entraînement pour en finir avec ce mâle.


@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Mer 5 Déc - 19:29

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


Le reste de la journée passa assez rapidement. J'étais dans un tel état d'énervement que je ne restais pas en place. Il fallait que je bouge en attendant l'heure fatidique. Et j'avais hâte d'être au soir. Je n'attendis pas 22h00 pour ça, vu que je n'avais pas grand chose à faire. La soirée débutait à peine que me voilà déjà dans la salle d'entraînement, encore pleine à ce moment là. Et parmi les personnes présentes, il y avait Teyla Emmagan, une pégasienne qui me ressemblait beaucoup au niveau du combat. D'ailleurs, depuis mon arrivée, je m’entraînais souvent avec elle. Adepte des sabres de bambou, elle m'aidait à garder la forme et à maintenir mon niveau, vu que les sabres remplaçaient mes épées. Heureusement que sur cette cité, je n'avais pas que des ennemis. J'avais aussi des alliées. Des femmes évidemment. Teyla était d'ailleurs la personne la mieux placée de mon entourage pour tenter de calmer mes pulsions violentes à l'égard de la gente masculine d'Atlantis, en étant ma bonne conscience intérieure. Mais bon, elle avait du mal à y arriver pour le moment.

L'athosienne venait de terminer son entraînement, et était entrain de ranger ses affaires lorsqu'elle me vit arriver. Elle sourit en me voyant approcher, avant de froncer les sourcils en remarquant mon air. D'ailleurs, me voir présente à cette heure ci était très curieux.

"Lyanna ? Que viens-tu faire ici à cette heure ci ? Ne me dis pas que tu vas t’entraîner aussi tard ?!"

"Non, j'ai un rendez vous pour un combat".

Teyla fut de plus en plus intriguée. Elle ferma son sac, avant de me regarder, tandis que les derniers atlantes quittaient la pièce.

"Comment ça, un combat ? Avec qui ?"

Je finis par soupirer, j'aurais préféré ne rien dire à mon amie. Je savais parfaitement que j'allais l'exaspérer.

"Avec un mâle qui m'a provoquée et qui m'a donnée rendez vous ici pour éviter de se battre dans le couloir".

Ca, pour exaspérer Teyla, mes paroles l'exaspérèrent grandement. Elle leva les yeux au ciel avant de reprendre.

"Lyanna, je t'ai déjà dit de ne pas te battre avec un homme sur Atlantis simplement parce qu'il te provoque ou qu'il te regarde de travers. Tu vas finir par t'attirer des ennuis".

"Ce n'est pas de ma faute. Il a osé me bousculer et me répondre alors que je lui ai dit de partir. Et il se prend pour le meilleur des mâles ici. C'est de sa faute à lui, il n'avait qu'à pas me provoquer. Je ne peux pas laisser passer cet affront sans le remettre à sa place. Il mérite ce combat, je vais l'envoyer directement à l'infirmerie en pièces détachées".

Inutile de préciser à Teyla que je n'avais qu'une seule envie : celle de tuer le mâle pour avoir osé me dire que je lui obéissais. La jeune femme soupira, tout en prenant son sac.

"Il va falloir que tu comprennes un jour que les Atlantes sont bien différents des hommes de ton monde. Ils ne sont pas aussi sauvages, ils ne dominent pas les femmes sur cette cité. Ils les respectent même. Ne les condamne pas parce que ce sont des hommes, même si je sais que tu n'as connu que des dominateurs violents. Donne leur une chance".

"Jamais" fut mon seul mot, alors que mon regard se durcissait. Pour moi, les paroles de Teyla était une horrible vérité, je ne voulais pas la croire. Certes, je voyais quand même une différence entre Atlantis et ma planète, mais pour moi, tous les hommes étaient semblables.

"Essaie de ne pas le tuer, s'il te plait. Ne serait-ce que pour ne pas t'attirer des problèmes. Je ne sais pas qui est cet homme, mais je suis persuadée que si tu le regardes sous un angle différent, tu auras une autre vision de lui".

Je levai les yeux au ciel, ne voulait pas l'écouter. Teyla le savait parfaitement, et elle me salua avant de quitter la salle. Me voilà seule, et l'heure du rendez vous approchait. Je devais m'échauffer, alors je pris deux sabres de bambou, et me plaçai au centre du tatami, avant de commencer quelques enchainements de coups contre un ennemi invisible. Je m'imaginais affronter ce mâle qui n'allait pas tarder à venir. Si toutefois, il venait.


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Jeu 6 Déc - 21:00

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?




« Teyla ? » Gueula-t-il dans le couloir dans le but d’attirer l’attention de l’Athosienne. Bingo, cette dernière s’immobilisa avant de se retourner vers lui alors qu’il réduisait déjà la distance les séparant. Exactement la personne qui lui fallait. La seule qui semblait supporter l’espèce de folle rencontrer un peu plus tôt. Matt s’était renseignée sur elle effectuant quelques recherches durant l’après midi et avait trouvé un lien avec Teyla. Il aurait très bien pu se débrouiller seul mais il avait une fâcheuse tendance à s’attirer les ennuis. Il lui fallait un témoin ou plutôt quelqu’un qui saurait la canaliser si tout partait en cacahouètes. Lui comme elle.

« Tu peux me rendre un service ? »
« Oui bien sur » Répondit-elle spontanément alors qu’ils n’étaient pas particulièrement proches. Ils se connaissaient néanmoins depuis les débuts de l’expédition et forcément ça crée des liens.
« Viens au gymnase avec moi. J’ai besoin d’un arbitre. »
« Ne me dit pas que tu es l’homme avec qui Lyanna a rendez-vous ? »

En guise de réponse, le Ranger massa l’arrière de son crâne avec un petit sourire coupable. Cela fit soupirer la jeune femme. Il y avait un bon point là-dessous, il n’aurait pas à tout lui expliquer. Certes elle n’avait pas connaissance de toute l’histoire. Ce n’était pas lui qui avait commencé, ni même provoqué. Il avait certes peut être un peu souffler sur les braises mais bon la faute était partagée avec l’autre folle.

« Tu viens alors ? » Nouveau soupir de l’intéressée avant qu’elle n’indique d’un signe de la tête son accord. Le Ranger la remercia avant de l’inviter à se mettre en mouvements se plaçant à ses côtés pour effectuer les derniers mètres avant de rentrer dans la salle. Une belle odeur de transpiration s’échappait de là et ça piquait sévèrement le nez dans les premiers instants. Pas étonnant, il y avait l’autre débile qui moulinait dans le vide avec ses deux bâtons. Il ne put s’empêcher d’échanger un regard avec l’Athosienne, elle aussi friant de ces armes. Pas besoin de savoir qui l’avait initié à ça. L’autre finit par tourner les yeux vers eux avant de se focaliser sur lui tel un chasseur sur sa proie. Elle n’eut le droit qu’à un sourire de sa part avant qu’il ne détourne les talons pour poser son sac. Il était désiré et bien entendu, il prit tout son temps faisant durer des gestes aussi basiques que la fermeture du sac, de sa veste ou le retrait de son pantalon. Désormais en tenue de sport, le militaire sortit deux bandes élastiques destinées à protéger les mains des coups et les mit en place tout en observant les mouvements de son adversaire du jour.



@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Sam 8 Déc - 22:37

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


Ma séance d'échauffement continuait dans le silence, étant seule dans la salle de sport. Mes mouvements étaient fluides et rapides, conséquences de nombreuses années d'entrainement intense, une vie vouée au combat et à la guerre. Le maniement des armes blanches était ma spécialité, et j'avais été soulagée d'apprendre que, sur cette cité, il y avait un moyen de continuer à me perfectionner avec des répliques similaires sans risquer la vie de quelqu'un. Ou presque, car même un sabre de bambou pouvait tuer. Ce cas de figure n'était encore jamais arrivé depuis mon arrivée, mais quelques blessures plus ou moins graves par ci par là pouvaient m'être imputées. Que voulez vous, je ne retenais pas mes coups lorsqu'on me provoquait. Et cela été arrivé assez souvent. Pour ne pas dire quotidiennement. Plusieurs fois, j'avais eu des problèmes. Peut être que ce soir, j'allais m'attirer les foudres des hautes sphères des Atlantes, mais peu m'importait. Ce maudit mâle avait osé me provoquer, il allait le regretter.

Après un moment, quelqu'un arriva enfin. Je tournai mon regard vers le nouveau venu, c'était bien mon adversaire. Ainsi donc, il était venu. Il n'avait pas fui comme un couard. Il cherchait vraiment à se prendre une bonne raclée, et j'allais accéder à sa demande. Le mâle eut l'audace de m'envoyer un sourire, ce qui eut le don de m'énerver un peu plus. Je le fusillai du regard, le suivant des yeux pendant qu'il allait poser son sac. Mes mains serrèrent le manche des sabres de bambou, j'avais hâte de les lui fracasser sur le crâne. Cependant, une ombre attira mon regard vers la porte d'entrée. Je fus très surprise de voir qu'une personne accompagnait le mâle. Et pas n'importe qui, c'était Teyla. Cet homme avait osé venir avec quelqu'un ? Une preuve de faiblesse, me voilà convaincue qu'il était terrifié par cet affrontement, au point de venir avec une aide. J'eus un petit ricanement moqueur, tout en faisant mouliner mes sabres dans mes mains.

"Tu es tellement lâche que tu as amené un garde du corps pour te protéger ?"

Teyla s'était attendue à ce genre de remarque de ma part, et elle secoua la tête en soupirant.

"Je ne suis pas venue pour le soutenir ou encourager votre duel. Je suis ici pour rester en retrait comme arbitre, afin de vous empêcher de vous entretuer".

Elle n'était vraiment pas drôle, cette Teyla. Elle allait m'empêcher de laver mon honneur de cet affront que ce mâle avait osé me porter cet après midi. Bon, si elle m'empêchait de le tuer, c'était pour mon bien, mais ça, je ne le comprenais pas encore. Tout ce qui m'importait, c'était la guerre, la violence et la vengeance. Et surtout, remettre un homme à sa place. D'ailleurs, ce dernier savait parfaitement me mettre en colère. En fureur même. Le voilà qu'il m'observait tout en se préparant très lentement, rien que pour m'exaspérer encore plus. Je serrais les dents, mais je me contrôlais. J'avais beau m'être échauffée depuis quelques temps déjà, je n'étais pas du tout fatiguée. J'étais en pleine forme, la colère et la haine m'aidaient à rester concentrée pour ce combat.

Pendant que le mâle continuait lentement de se préparer, je vins me placer d'un côté du tatami, à son opposé, gardant mes sabres dans chaque main. Debout, immobile, les bras le long du corps, je dévisageai mon adversaire sans bouger, sans dire un mot, respirant calmement pour me concentrer. Je patientai, tel le prédateur qui attend que sa proie se rapproche avant de bondir sur elle, attendant la moindre opportunité. J'observai chaque geste du mâle, l'étudiant. Et surtout, attendant qu'il ouvre le bal en premier.


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Dim 9 Déc - 21:21

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?




« Teyla n’a pas besoin de garde du corps. » Répliqua-t-il sans lui jeter un regard, ravi qu’elle ait pris la mouche en voyant débarqué l’athosienne. Cette dernière, diplomate, prit la peine d’essayer de lui expliquer la raison de sa venue. A quoi bon ? Elle ne comprenait pas grand-chose l’indigène, c’était presque du temps perdu. D’un regard rapide dans la direction de l’adversaire du jour, il remarqua que celle-ci semblait le fixer et certainement l’attendre.

Tiens tiens, elle était impatiente ?! Matt allait se faire un plaisir certain de se faire désirer, de bien la faire attendre histoire de lui mettre les nerfs en boule. Avec un petit sourire, il entreprit de refaire les nœuds de ses lacets. Il s’y reprit à plusieurs reprises pour trouver le bon réglage avant d’entreprendre les premiers mouvements d’échauffement. D’abord le cou avec des mouvements circulaires, de balancements de gauche à droite et d’avant en arrière. Il continua ainsi avec chaque membre prenant bien son temps affichant toujours un sourire certain. Il aurait pu procéder beaucoup plus rapidement mais ce serait freiner son plaisir de la voir rager. Elle moulinait dans le vide avec ses bâtons, elle s’épuisait aussi et ça c’était bon. Lui avait sa journée dans les pattes mais il était toujours partant pour dégonfler le melon d’une personne.

« Matt, tu es prêt ? » Finit par lui demander Teyla qui avait pris place sur l’un des bancs.

« Pas encore. » Fit-il en vérifiant les bandelettes sensées protégées ses mains des impacts.

« Et quand sa Majesté aura fini de mouliner avec ses bâtons, on pourra peut-être commencer ?! »Paf, ça c’était fait. Il n’avait pas l’intention de prendre des armes de la sorte. Il n’était pas habile avec. C’était pour Teyla et ses copines ça mais pas pour un combat singulier.



@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Dim 9 Déc - 23:32

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


La remarque du mâle me fit doucement rire. Sérieux ? Teyla, besoin d'un garde du corps ? Avait-il vraiment compris ce que je lui avais dit ? Soit il le faisait exprès, et je l'espérais pour lui. Soit cela voulait dire qu'il était complètement idiot et ne comprenait rien à ce qu'on lui disait. Normal pour un homme, ils étaient tous inférieurs et arriérés. Celui là ne faisait décidément pas exception. Par la suite, je me tenais prête à entrer dans le combat, mais ce n'était pas le cas de mon adversaire. Celui ci prenait tout son temps. Pourquoi ? Pour retarder l'échéance ? Un signe de faiblesse. Voilà que maintenant, il faisait tout pour retarder le combat. En tout cas, s'il cherchait à m'énerver, il réussissait à merveille. Un mâle comme lui était tout à fait inutile. Dans mon village, il aurait déjà été exécuté depuis longtemps. Teyla montra alors son impatience à son tour. La réponse du mâle était pitoyable. Je finis par m'adresser à la jeune femme.

"Ce n'est qu'un couard, il fait tout pour gagner du temps et retarder le combat. Vraiment pathétique. Laisse le faire, j'ai tout mon temps pour lui faire ravaler sa prétention".

Teyla soupira en me regardant, mais elle ne répondit rien. L'homme en profita pour me provoquer une nouvelle fois, me traitant de "majesté" au passage. C'était quoi, une majesté ?

"Matt, je ne pense pas que ça soit une bonne idée de la provoquer de la sorte. Elle est déjà suffisamment énervée, d'après ce que je vois".

"Elle a raison. Tu ferais mieux de te taire avant que je ne coupe ta langue et que je ne te la fasse manger".

Je restais toujours immobile, dévisageant le mâle qui enfin semblait prêt. C'était pas trop tôt. D'ailleurs, il ne prit pas d'arme. Il voulait se battre à mains nues ? Parfait, comme il le souhaitait. Je n'allais pas me priver de le frapper avec mes sabres. Les bras toujours le long du corps, je me contentais de le dévisager, restant parfaitement immobile. Je n'allais pas attaquer la première, ce serait une erreur stratégique. Et question stratégie, j'étais plutôt douée. Laisser le mâle venir à moi, voilà ce qu'il fallait faire.

"On peut commencer. A moins que tu es trop peur pour m'affronter. Tu peux encore fuir, si tu veux" lui lançai-je sur un ton sarcastique.

"Viens, je t'attends, mâle. Montre moi de quoi tu es capable".


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Jeu 13 Déc - 20:04

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?



Matt Eversman


« Lâche tes bouts de bois et on pourra commencer. » Fit-il en continuant d’effectuer quelques mouvements de balancement avec le cou. Matt s’était avancé d’un pas mais il demeurait à distance raisonnable des tapis pour éviter d’être à portée des sabres. Il n’était pas suicidaire au point de se lancer en combat corps à corps tant qu’elle possédait ses armes. Il avait déjà affronté un type doté d’une matraque, ça lui avait coûté une fracture ouverte du bras et il ne comptait pas remettre ça.

« Tu n’es pas capable de te défendre avec tes poings ?! Lamentable. » Lâcha-t-il pour la vexer. Les remarques de Teyla quant à son état d’énervement passèrent d’une oreille à l’autre. Il se fichait de la mettre en boule, il désirait même la rendre ivre de colère.


Lyanna


Le mâle me demanda, ou plutôt m'ordonna, de lâcher mes sabres pour débuter le combat. Etait-il vraiment sérieux ? Visiblement oui, car lui même ne prenait pas d'arme. Et il voulait que je me sépare de ce qui faisait de moi une experte en combat en me délestant de mes armes, et en venant au contact avec lui. Pensait-il sérieusement que j'allais lui obéir ? Déjà, "obéir" à un homme n'était pas du tout envisageable.

"On dit s'il te plaiiiiiiit" lançai je en me moquant royalement de lui.

Pour autant, je ne lâchais pas mes sabres. Au contraire, je continuais de tourner mes poignets, faisant ainsi tournoyer gentillement les armes. Le mâle me lança à nouveau une pique pour me défier, et je lui lançai un simple sourire sarcastique. Voilà pourquoi il ne voulait pas que je me batte avec mes sabres, mais avec mes poings. Il avait tout simplement peur de se retrouver face à des armes. De quoi me réjouir davantage à l'idée de lui faire très mal.

"Oh, la petite mauviette que tu es ne sait pas se battre avec des armes blanches ? Pauvre de toi. Laisse moi une minute pour compatir à ton malheur".

Vu que le mâle n'était pas armé, il n'allait pas venir au contact de lui même. Je pouvais donc me rapprocher de lui avec prudence. Je commençai alors à faire quelques pas dans sa direction, décrivant de larges cercles autour de lui tout en continuant de garder mes distances, faisant tournoyer mes sabres pour l'intimider et réagir si mon adversaire tentait quelque chose contre moi.

"Tu croyais sérieusement que j'allais t'obéir ? Tu rêves. C'est ton problème si tu te bas sans arme, pas le mien. Et ça me convient parfaitement".

Matt Eversman


La réaction de son interlocutrice le fit froncer les sourcils. On aurait dit une mère grondant son fils et c’était des propos typiquement terriens. On avait dû déjà lui faire la remarque pour qu’elle agisse ainsi. C’était néanmoins assez bête de sa part et n’aida pas à remonter l’estime qu’il avait pour elle.

Lâcher les sabres ne semblait pas envisageable piur elle, cela lui permit d en déduire qu’elle était meilleure avec que sans. Il suffisait donc de l en priver pour avoir l’avantage. Ça ne devrait pas être difficile. La voilà maintenant qui s’avance vers lui, sabres en main et moulinant dans le vide comme une glandue. Elle se voulait intimidante, elle brassait de l’air. Eversman recula, une partie par crainte d’un coup mais aussi parce qu’une idée venait de lui germer en tête.

« Tu veux que je me batte avec une arme ? Ok !. »

Il était suffisamment proche de son sac maintenant pour pouvoir glisser une main dans le contenant. Pas besoin d’y jeter un œil, il sentait parfaitement les contours de l’objet convoité. Les doigts se referment autour de celui-ci, la goupille fut retirée avant qu’il ne le sorte à la lumière et la fasse rouler vers elle.

« Et voilà pour sa Majesté !. » La grenade d’entraînement explosa à moins d’un mètre d’elle déclenchant une forte lumière et un bruit déstabilisant. Pas autant qu’une flashbang mais c’était déjà impressionnant. Ni une ni deux, Eversman se rua sur elle profitant de l’effet de surprise pour l’attraper par la taille et ainsi l’envoyer au sol. Quand il parvenait à être au corps à corps, les 80% du travail était fait. Maintenant bien installé sur son ventre, il s’arrêta à lui immobiliser les poignets afin d’éviter un coup de bâton. Aussitôt il exerça une forte pression pour le lui faire lâcher quitte à les lui broyer. Dès qu’un serait au sol il l’éloignerait aussitôt.



@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Lun 17 Déc - 0:57

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman


Lyanna


Mon adversaire parla alors d'une arme, et il partit chercher quelque chose dans son sac. Ce n'était pas trop tôt, et même si c'était dommage qu'il prenne enfin un objet pour se battre, cela n'aurait pas été un beau combat pour moi s'il avait été facile. Pourtant, ce qu'il sortit de son sac me fit froncer les sourcils. Il s'agissait d'un petit objet rond que je ne connaissais pas. Qu'est ce que c'était ? Drôle d'arme. Et alors que le mâle me lança une autre réplique cinglante, il lança l'objet dans ma direction, et celui ci roula sur le sol jusqu'à quelques mètres de mes pieds. Je le fixai, ne comprenant pas de quoi il s'agissait. Soudain, un violent éclair blanc retentit, avec un son désagréable, et je dus fermer les yeux pour me protéger. Je ne retrouvai pas immédiatement la vue, étourdie par l'explosion qui avait retenti dans la pièce.

Quelque chose me heurta alors violemment, me faisant tomber sur le sol. Un poids sur mon corps se fit sentir, ainsi que des entraves aux poignets. Lorsque ma vue revint à la normale, je m'aperçus que c'était le mâle qui se trouvait au dessus de moi, me chevauchant pour m'empêcher de bouger. Comment osait-il me toucher ? C'était un pur affront. Et cette technique d'explosion déstabilisante, une véritable technique de couard, de lâche. Cet homme ne méritait vraiment pas de vivre, et je sentis la haine monter en moi. Je me débattis comme je le pus sous lui, essayant de me libérer de son étreinte. En vain. Cette position me rappelait trop ce que mes "soeurs" avaient vécu comme atrocités de la part des Urgals, et s'en était trop pour moi.

"LACHE MOI TOUT DE SUITE, SALETE DE MALE !!!!!"

Inquiète de ma réaction, et surtout ce qu'elle pouvait engendrer, Teyla s'était levée de sa chaise. Elle savait très bien comment je pouvais réagir lorsque je devenais une furie. Et elle voulait éviter ça.

"Matt ..."

Mais avant qu'elle n'ait pu terminer sa phrase, je vis que les mains du mâle entravaient mes poignées pour m'obliger à lâcher mes sabres. Et ses bras étaient assez proches de ma tête. Avec un petit effort, je vins refermer ma mâchoire sur le poignet gauche de mon adversaire, le mordant jusqu'au sang, avec violence. Peu m'importait de le blesser, je m'en fichais complètement. Teyla s'était arrêtée en me voyant faire, et lorsque Matt lâcha enfin mon poignet, j'en profitai pour agir, et abattis violemment le sabre sur le visage du militaire, au niveau de sa tempe. Ce qui eut le mérite de le faire reculer un peu, et me permit de me débarrasser entièrement de son étreinte. Je le repoussai facilement, avant de me redresser, furieuse, prête à m'avancer vers lui pour lui donner un nouveau coup.

"Tu n'aurais pas du faire ça, lâche !"

Et sans attendre, je bondis vers lui avec agilité.


Matt Eversman


L’indigène ruait comme une folle, furieuse d’avoir été matté si facilement. Eversman redoubla d’efforts pour la maintenir en face usant de son poids. Une fulgurante douleur se fit ressentir et pour cause la barbare, tel un chien enragé venait de lui attraper le poignet et l’avait mordu.

Matt chercha de suite à la faire lâcher écartant son articulation de là et ce relâchement fut aussitôt exploité. La tête fut touchée, il eut l’impression d’entendre son cerveau cognait contre la boite crânienne à moins que ce ne soit des cloches qu’il n’entende au loin. Touché, une main sur la zone d’impact, Eversman choisit la retraite se laissant déstabiliser avant de rouler sur le côté de manière à s’écarter de la barbare. Il prit appui sur sa main pour se redresser plus vite. La morsure se rappela alors à lui, il n’eut pas le temps de s’en préoccuper car Lyanna venait de lancer l’assaut jouant de ses sabres. Ça c’était pas bon, pas bon du tout.

Impossible de se remettre sur pieds. Matt n’en avait ni le temps ni même l’état. Ça continuait de sonner à l’intérieur, l’environnement n’était pas très stable non plus. Elle ne l’avait pas loupé. La situation faisait forcément écho à l’agression de l’année précédente. Il ne devait plus commetre la même erreur de se protéger de ses bras. Plus question de se fracturer le bras de nouveau. Cette fois, il demeura au sol mettant son pied droit en avant en guise de protection.Il se devait de gagner encore quelques secondes pour s’en remettre et pouvoir trouver une issue. Ainsi il la tenait à distance, il prenait des coups mais rien de bien inquiétant et il parvient à lui faire lâcher l’un de ses sabres l’envoyant un peu plus loin. Matt lança l’offensive se remettant rapidement sur pieds pour l’attaquer. L’adversaire avait toujours un bâton ce qui l’empêchait d’approcher, il ne pouvait compter que sur ses coups de pieds pour le moment.


Lyanna


Ma victime tentait de s'échapper alors que je fonçais sur lui pour le ruer de coups. Allongé sur le sol, blessé, il me balançait des coups de pieds pour me garder à distance, mais je tournais sans cesse autour de lui pour chercher une faille. J'abattis régulièrement mes sabres sur ses jambes, suffisamment fort pour lui faire mal, mais pas assez violemment pour lui casser un membre. Même si ce n'était pas l'envie qui me manquait. Le mâle allait être couvert d'hématomes. Je n'étais pas satisfaite de cette situation. Ce n'était pas ses jambes que je voulais fracasser, c'était sa tête. Aussi, je pris des risques à me rapprocher un peu et achever ce combat au plus vite, mais ce fut une erreur stratégique. L'un des coups de pied de mon adversaire fut assez fort pour me faire lâcher mon sabre tenu dans la main gauche, et l'objet atterrit un peu plus loin. Le mâle en profita pour se redresser, me tenant toujours en respect avec l'allonge de ses jambes pour m'atteindre à nouveau. Je n'allais pas me laisser faire.

Je repris de la distance, tournant autour du mâle en me protégeant grâce à mon seconde sabre. Je le fixai du regard, ne le lâchant pas, prête à lui sauter dessus au moment où il ferait une erreur. Et j'étudiai son comportement pour savoir quand attaquer. Ma respiration était rapide, les assauts répétés de toute à l'heure avaient puisé mes forces. Mais j'avais encore de la ressource, et je profitai de ce laps de temps pour me reposer un peu. J'avais déjà combattu plus longtemps que ça, et contre plus d'adversaires. Ce n'était pas ce mâle qui allait m'épuiser dans un combat rapide. Bien que je devais reconnaître qu'il se défendait bien, et qu'il était coriace. Parfait, je n'aurais donc aucun scrupule à le fracasser.

Soudain, une ouverture se présenta à moi. Les gestes du mâle se répétaient à la même fréquence, alors je patientai jusqu'à ce qu'il porte une nouvelle attaque à mon égard avec sa jambe, tandis qu'il baissait légèrement sa garde. Au moment où il baissa sa jambe après que je l'ai esquivé, je m'avançai rapidement vers lui, et lui asséna un coup de sabre au niveau des côtes. Puis, je fis une roulade pour passer derrière lui, lui portant un autre coup dans le bas du dos avant qu'il ne se retourne. Par la suite, je m'éloignai de lui et me dirigeai vers ma deuxième arme qui était sur le sol un peu plus loin, m'avançant vers elle pour la ramasser.


Matt Eversman


Cette garce se défendait bien. Plutôt elle attaquait bien, lui laissant peu de répit pour prendre l’ascendant. Eversman ne pouvait que se contentait de la tenir à distance, éviter les coups ou les limiter pour ensuite regagner du terrain. Seconde après seconde, le corps récupérait lui permettant de taper plus fort et d’être plus mobile. La manière de se projeter, de se déplacer ne ressemblaient pas à quelque chose de connu. Il y avait des mouvements que Teyla empruntait mais d’autres. Cela expliquait l’adaptation du Ranger et les coups portés parfois à côté. Chaque raté, il le payait par des coups. Elle savait les porter, ça c’était sûr.

Mais comme toute guerrière, elle était trop prétentieuse pesant qu’elle pouvait lui tourner le dos et marchait tranquillement pour récupérer son sabre. Grossière erreur. C’était l’une des premières leçons : ne jamais tourner le dos à l’adversaire. Jamais. Matt allait lui faire réapprendre ses gammes. Cette faille fut aussitôt exploité par le militaire qui s’empressa de se ruer vers elle. Il lui sauta dessus se logeant sur son dos ce qui l’entraîna vers l’avant. Matt serra les cuisses pour stabiliser sa position. Il tenta de la bloquer en attrapant l’une de ses mains essayant de lui appliquer une belle clé de bras. L’autre ne se laissant pas faire, la main du Ranger s’appliqua sur son crâne exerçant une pression suffisante pour qu’elle ait le nez dans le tapis odorant. Il lui fallait ce bras et il l’aurait quitte à frapper, écraser et tordre ce qui venait sous ses doigts.

« Ne jamais tourner le dos à son adversaire. On te l’a pas appris sur ton trône ! » Dit-il essouflé parvenant enfin à lui aggriper le bras dans le dos débutant une belle clé de bras quitte à lui martyriser son articulation histoire de la tenir en place.


Lyanna


Je venais de commettre une erreur qui allait sans doute me coûter cher. Pensant que mon adversaire était encore sonné par mes précédents coups, je tentais de récupérer mon arme perdue en m'éloignant rapidement. Mais ce que je n'avais pas prévu, c'était que le mâle retrouve rapidement ses esprits. Celui ci se jeta sur moi, et je tombai en avant, me faisant ainsi lâcher mon deuxième sabre sous le choc. Je n'eus pas le temps de me ressaisir que mon adversaire vint se placer à califourchon sur moi, me maintenant face contre terre. Décidément, il aimait bien cette position celui là. Un vrai dominateur sadique, comme les mâles de ma planète. De quoi le haïr encore plus.

"Lâche moi tout de suite, salopard !"

Mais au lieu de s'exécuter, ce rustre appuya fortement sur ma tête pour me faire plier. Je résistai le plus longtemps possible, me débattant sous lui, mais en vain. Il me maintenait bien fermement. Il avait vraiment intérêt à ne pas me lâcher, sinon je lui défoncerais la tête et le ferais sortir de cette pièce entre quatre planches. Je tentai de lui donner des coups de coude, mais mon adversaire en profita pour saisir mon bras, et le plaquer dans mon dos, me faisant une clé de bras. Je serrai les dents, ne voulant pas pousser de gémissement. Je n'avais pas du tout envie de lui donner satisfaction, même si dans cette position, je ne pouvais pas faire grand chose. Abdiquer ? Certainement pas. Il était hors de question que je m'avoue vaincue face à un mâle. Plutôt mourir. J'allais devoir patienter jusqu'à un moment propice pour contre attaquer, ce crétin allait bien finir par se fatiguer ou lâcher prise. A ce moment là, une voix féminine se fit entendre. Celle de Teyla.

"Matt, vous saignez au niveau de la tempe".


Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Age : 29
√ Messages : 11242
√ Gène : Wraith

le Mer 19 Déc - 12:54

Voir le profil de l'utilisateur
Matt Eversman

Non mais c'est qui celle-là ?



Matt Eversman


« Non je te lâcherais pas ! » Lâcha-t-il, bien conscient de son emprise sur elle. Plus elle rageait et tentait de se défiler, plus la pression s’accentuait sur son bras mettant à mal l’articulation. A moins qu’elle ne désire se disloquer l’épaule, Lyanna n’avait d’autres choix que d’abandonner toute révolte. La main gauche était posé sur son crâne maintenant une pression constante pour qu’elle cesse de gigoter. La maîtrise était totale. Matt n’était pas peu fier de sa réalisation car cela n’avait pas été sans mal. Il s’en était fallu de peu pour que la situation devienne tragique pour lui et maintenant la sauvageonne était à sa merci. Il s’apprétait à la charrier un peu, de la faire rager un peu plus mais fut coupé par l’intervention de Teyla.

Non, cette sauvage était parvenue à le blesser ? Matt devait s’en assurer lui même. Il modifia sa position avançant son genou de manière à prendre le relai de sa main pour continuer la clé de bras. La main libre passa aussitôt sur son crâne malaxant la zone sensible avant de passer les doigts poisseux devant ses yeux.

« Et merde... » Lâcha-t-il avant de soupirer. Il fut tenté quelques instants de lui mettre le crâne dans le même état mais se contenta d’accentuer la pression quelques instants histoire de lui arracher un gémissement avant de la lâcher. Aussitôt il s’éloigna de quelques pas pour laisser une distance de sécurité tout en s’approchant du grand miroir qui faisait face aux barres de musculation. La tête légèrement tournée, il put constater les dégâts et la rougeur certaine de la zone. La peau était particulièrement fine, elle avait tendance à céder facilement et voilà le résultat. Eversman multiplia les soupirs, agacé par la découverte. Il tenta bien d’effacer les stigmates avec un revers de bras mais le liquide rouge réapparut rapidement. La zone fut alors pressée puis pincée dans l’espoir de calmer le flux. Il n’y avait rien de grave mais il n'avait pas envie de devoir faire un détour par l’infirmerie et de devoir justifier les circonstances de son arcade. Quant à la morsure, il ne l'avait pas encore découvert.


Lyanna


Le mâle ne voulait pas me lâcher. Au contraire, il serrait davantage sa prise. Lorsque Teyla lui signala qu'il était blessé, un sourire se dessina sur mes lèvres. Mon adversaire saignait grâce à moi, j'en étais fière. Et ce n'était pas terminé, car j'attendais le bon moment pour pouvoir lui offrir davantage de blessures. Le voir se vider de son sang serait un tel délice à observer. Il me fallait juste patienter, attendre l'instant adéquat pour réagir et retourner la situation à mon avantage. Et cette occasion arriva. Le mâle se leva et s'éloigna pour aller admirer mon oeuvre dans le miroir. Effectivement, je ne l'avais pas loupé, même si la blessure aurait pu être bien pire. L'arcade était ouverte, mais il n'y avait rien grave. Le sang coulait juste à flot à cause de la finesse de la peau à cet endroit, mais cela n'allait pas le tuer. Pour mon plus grand malheur. Voilà l'occasion que j'attendais.

Je me redressai à mon tour, pendant que le guerrier continuait d'examiner sa blessure. C'était le moment d'agir, il était à ma merci. Je m'emparai aussitôt de mes deux sabres qui se trouvaient sur le sol, et je me commençai à me diriger vers mon adversaire, prête à le frapper sans m'arrêter. Mais j'en fus empêcher par Teyla qui venait d'attraper mon bras, me stoppant dans ma course.

"Laisse tomber les armes. Si tu le blesses davantage, tu auras de gros ennuis. Cela n'en vaut pas la peine".

Je serrai les dents, ne voulant pas écouter Teyla. Ma seule envie était de fracasser le crâne du mâle jusqu'à ce qu'il ne se relève plus. Pourtant, l'athosienne avait raison. Me retrouver en cellule pour le restant de mes jours, tout ça pour un mâle, était-il une bonne chose ? J'hésitai, puis je lâchai enfin les sabres.

"Tu as raison".

Teyla semblait soulagée, et elle ramassa les armes. Mais c'était sans compter sur ma détermination.

"Je n'ai pas besoin d'arme pour le tuer".

Et sans attendre, je courus vers le guerrier tant qu'il ne faisait pas attention à moi. Je n'allais pas laisser tomber comme ça sans me battre jusqu'au bout. Mon amie n'eut pas le temps de réagir, ne s'étant pas attendue à ma réaction, tandis que j'atteignis Matt. Sans attendre, je commençai à lui donner de violents coups de poings dans les flancs et les côtes, m'acharnant sur lui. Il voulait un combat au corps à corps ? Il allait l'avoir, même si j'étais moins douée avec ce style de combat qu'avec des armes. Mais ce que j'ignorais, c'était que ce mâle était un expert dans ce domaine, et qu'il allait me donner beaucoup de fil à retordre.


Matt Eversman


Les doigts pincés sur la plaie accentuaient l'afflux sanguin. Matt espérait ainsi faire cesser le saignement, un mal pour un bien. Il percevait les discussions des filles de la pièce mais il s’en fichait n’y accordant que très peu d’attention. Pour lui, le combat était terminé. Il allait effacer les traces de celui-ci avant de prendre la direction de son quartier. Il pourrait toujours prétendre un mauvais mouvement de son partenaire d’entrainement. Ça n’avait rien de bien anormal.

Un nouveau juron s’échappa de ses lèvres avant qu’il ne lâche quelques mots. « C’est pas vrai ?! » Il venait de remarquer la morsure sur son poignet. Il avait d’abord cru que ce n’était qu’un peu de sang provenant de sa tête mais non il lui manquait clairement un petit bout de peau que cette sauvage lui avait arraché. Ce n’était pas une femme mais un animal.

"ARRÊTE".

Teyla qui hurle, il y avait forcément un problème. Le poignet fut oublié pour le moment, Matt tournant la tête en direction du danger. Il eut le temps de la voir foncer vers lui détournant les talons pour lui faire face mais elle était déjà sur lui le ruant de coups. Par réflexe, il chercha à se protéger le crâne de ses bras laissant les flancs à découvert. La zone fut malmenée. Dos au mur, il n’y avait pas d’échappatoire et devait par conséquent faire face. Gardant les bras en protection, il commençait à s’activer avec les jambes cherchant à frapper vite et fort. Elle allait au contact. Très bien. Il allait lui rendre la monnaie de sa pièce et avec un surflux. Matt ne fit pas dans la dentelle ne retenant pas ses coups. Une fois l’espace vital récupéré, il quitta la posture défensive pour se montrer plus entreprenant et agressif. Esquiver les coups pour cogner vite et fort.

"ARRÊTEZ". Gueula de nouveau Teyla cherchant à s’interposer. Matt ne lui en laissant pas l’occasion ne lâchant pas sa proie. Il profita d’une esquive sur le côté pour lui asségner une puissante droite en plein visage. En plein dans le mille. Il ne lui laissa pas le temps de s’en remettre enchainant avec un coup de coude sur le haut du crâne. Une fois. Deux fois jusqu’à ce qu’elle cède.



@ pyphi(lia)

_________________

Un cauchemar ambulant [Matt] Drama10Un cauchemar ambulant [Matt] Wtf10Un cauchemar ambulant [Matt] Atlant10
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Un cauchemar ambulant [Matt] 1540805177-matt-texte

Fait des folies à New York jusqu'au 20/07 !

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Messages : 31

le Jeu 20 Déc - 22:20

Voir le profil de l'utilisateur
Lyanna
Un cauchemar ambulant
Feat Matt Eversman



Lyanna

Je m'acharnais vraiment sur le mâle, voulant lui faire payer chaque parole, chaque acte qu'il avait eu à mon égard. Il était là, coincé contre le mur, et encaissait comme il pouvait les coups de poings qui pleuvaient sur lui. Une chose était sûre : il allait avoir pas mal d'hématomes après ce combat. Mais je n'avais pas encore l'occasion d'entendre le bruit des os qui craquent, alors je frappais plus fort, quitte à m'épuiser. Comme s'il s'agissait du dernier combat, et que je n'avais pas le droit à une seconde chance. Mon adversaire se protégeait de mes coups, et tentait de m'éloigner avec ses jambes. Au bout d'un moment, Matt finit par me repousser suffisamment pour passer à son tour à l'attaque, alors que Teyla hurlait pour qu'on arrête. Mais nous ne l'écoutions plus. Je fusillai le mâle du regard, furieuse, haineuse. Et alors que je voulais porter un nouveau coup à mon adversaire, celui ci esquiva et me colla une violente droite au visage. Ma mâchoire me fit souffrir, mais aucun son ne traversa ma bouche, je n'en avais pas le droit. Je sentis le gout du sang, tandis qu'un mince filet rouge glissa le long de mon menton, depuis ma lèvre ouverte à cause du coup. Une blessure de rien du tout, j'avais connu bien pire, mais ce coup me sonna un peu, me faisant secouer la tête pour me remettre.

Le mâle continua ses attaques et me donna d'autres coups bien placés, notamment en haut de la tête avec son coude. Je finis par mettre un genou à terre, encaissant les coups sans pouvoir reprendre le dessus, encore sonnée par ses atteintes. Le mâle était entrain de mener ce combat, et rien que cette idée me mis hors de moi. Mon envie de le tuer n’avait jamais été aussi forte qu’en cet instant, malgré le fait que j’étais toujours à terre, à me défendre comme je le pouvais. Teyla voyait bien la situation, et comme nous le l’écoutions plus, elle se précipita sur Matt, et d’une prise habile, elle parvint à le repousser loin de moins, et à s’interposer entre nous.

"Ca suffit vous deux".

Maintenant que j’avais un peu de répit, je finis par me redresser, secouant la tête encore un peu sonnée. Mais ma haine était toujours présente. Je jetai un regard noir sur le mâle, et même si je n’étais pas encore remise de ses coups, je m’avançai déjà pour continuer le combat. Mais Teyla m’en empêcha en m’attrapant pour me stopper dans mes pas.

"Arrête Lyanna, le combat est terminé".

Matt Eversman


Rien n’était plus jouissif qu’un adversaire qui met un genou à terre. C’est une posture de soumission qui induit que l’autre a pris l’ascendant. Il n’y aviat plus qu’à conclure pour la mettre réellement au sol. Pas question d’en rester là. Sa majesté avait besoin d’une bonne raclée pour comprendre qu’elle n’était plus sur sa planète et par conséquent qu’il n’avait pas à lui obéir comme un chien. Ainsi la prochaine fois, elle hésiterait à deux fois avant de s’en prendre de nouveau à lui. Le poing serré, Matt s’apprétait à en finir d’une nouvelle droite sur le crâne. Le bras fut levé, prêt à s’écraser sur sa cible mais il fut stoppé dans son élan par une prise traitre au niveau des épaules le faisant reculer de quelques pas sous la surprise.

« Lâche-moi, Teyla » Dit-il ajoutant quelques jurons avant qu’elle ne le lâche pour s’interposer entre les deux. L’autre avait profité de ce moment pour se remettre sur pieds lui faisant perdre une belle opportunité. Il apprécia de découvrir quelques traces écarlates sur son visage, elle aurait un souvenir pour lui rappeler ce moment où elle avait subi ses assauts. Matt était bien décidé à en découvre, tout comme elle. Ils échangeaient des regards assassins, chacun avait fait un pas vers l’autre et si Teyla n’était pas là à les repousser, le combat serait déjà reparti.

L’Athosienne dut user de toute sa diplomatie mais aussi de sa force pour parvenir à la faire reculer. Eversman avait terriblement envie de continuer avec elle mais ce combat était terminé. Il fallait s’y résoudre. Il y aurait un acte deux, il n’en doutait pas. Après un soupir sonore, le militaire détourna les talons pour rejoindre le banc où ses affaires l’attendaient sagement. C’est avec des gestes rapides et efficaces qu’il se rhabilla bien décider à quitter cette pièce au plus vite pour ne pas céder au démon intérieur qui lui gueulait d’en finir. C’est avec une main sur l’arcade sanguinolente qu’il quitta la pièce n’accordant pas un regard aux deux femmes présentes.


Lyanna


Teyla ne voulait pas me lâcher, alors que je n'avais qu'une seule idée en tête : retourner vers le mâle pour lui faire la peau, vu l'affront qu'il venait de me faire en me faisant plier sous les coups. D'ailleurs, vu son regard, mon adversaire voulait tout autant que moi que le combat continue. Mais rien, l'athosienne nous tenait à l'écart l'un de l'autre à elle seule. Pourquoi le mâle l'avait-elle emmené si c'était pour nous empêcher de combattre ? Sur ma planète, nous n'aurions pas arrêté avant que l'un de nous soit mort. Les Atlantes étaient si ennuyeux.

Le mâle fit alors demi tour, et alla prendre son sac, avant de quitter la salle. Ma haine ne disparut pas avec lui, et je repoussai Teyla qui me lâcha enfin, avant de faire les cent pas sur le tatami, énervée.

"Pourquoi tu es intervenue ? J'aurais pu le tuer".

"Et bien justement, on ne tue pas les gens ici, je te l'ai déjà dit. Même les hommes".

"Tu as bien vu ce qu'il a fait ? Il m'a déshonorée, il doit le payer. Et il le paiera un jour, dès que je le recroise".

Sur ces mots, je tournai à mon tour les talons, et je sortis de la pièce, refusant d'aller soigner mes blessures. Teyla soupira, puis me rejoignit pour m'éviter sûrement de retourner courir après Matt pour poursuivre le combat.


FIN DU RP



Emi Burton

_________________
Un cauchemar ambulant [Matt] Vo67
Spoiler:
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m Un cauchemar ambulant [Matt] Fccz


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Un cauchemar ambulant [Matt] 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 667

le Lun 7 Jan - 19:15

Voir le profil de l'utilisateur
Atlantis
Un cauchemar ambulant [Matt] 0n3m

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum