Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Invité
Invité

le Mar 5 Mar - 11:46

Anonymous
Peinture sur les DiguesChronologie : Mars 2019Il fait magnifiquement beau ce matin-là. Le ciel est presque entièrement dégagé, il y a quelques nuages par-ci et par-là, mais ils sont tout blanc comme du coton. La mer est calme aujourd’hui, les vagues venant doucement s'échouer contre les digues de la cité d'Atlantis. Dans le ciel, on peu y apercevoir le Dédale. Il est arrivé depuis hier pour ravitailler la cité. Depuis qu'elle l'avait vu arrivé, Mélodie avait eut envie de peindre ce paysage, le dédale en vole stationnaire dans le ciel. Elle c'était donc levé de bonne heure ce matin-là, déjeunant rapidement, faisant son petit jogging matinal, prit une douche hâtivement, avant de finalement préparer tout matériel pour faire de la peinture. Elle prit un sac en bandoulière, qu'elle remplit de peinture à gouache de touts les couleurs dont elle pensait avoir besoin. Elle mit aussi différents pinceaux de différentes tailles de poils et de forme variées. Elle mit aussi une bouteille d'eau, quelques gobelets vides, un crayon de bois, une gomme, une palette et des serviettes en tissus. La militaire attrapa ensuite son chevalet et sortie de sa chambre, prenant la direction des digues.

Elle n'avait pas fait que courir pendant son jogging quotidien du matin. Mélodie avait cherché le meilleur coin pour se poser plus tard pour peindre le paysage qu'elle rêvait depuis hier, cela lui évitait de se balader avec son sac en bandoulière et son chevalet pendant des heures. Heureusement, elle n'avait pas mis longtemps pour trouver l'endroit parfait, pouvant continuer à courir tranquillement sans à avoir à s'arrêter toutes les deux minutes comme une débutante se fatiguant rapidement. Mélodie prit donc la direction de l'endroit parfait qu'elle avait repérer une heure plutôt. Arrivée sur place, elle déballa tout son matériel, après avoir trouvé la direction parfaite pour peindre le dédale dans le ciel, tout en ayant une vue sur l'océan.

Il faisait plutôt chaud pour un mois de mars. Mélodie portait un jean clair, de type slim, ainsi qu'un haut à manche longue noir. Elle avait aussi des bottines noires. La militaire avait laissé ses cheveux détachés, laissant le très léger vent, présent, s'amuser avec quelques mèches de ses cheveux, les faisant bouger à un rythme calme. Au cas où, elle avait mit un élastique à son poignet pour attacher ces derniers si le vent venait à se lever subitement. Pour le moment, tout était calme, le vent était si léger que la militaire se demandait si elle n'allait pas bronzer au vu de la chaleur du soleil. Tout était parfait pour peindre dans le calme. Elle commença quelques esquisses au crayon de bois, donnant quelques coups de gommes de temps en temps. Une fois qu'elle ait fini ses esquisses au crayon, elle ouvrit quelques peintures de gouache qu'elle étala sur sa palette. Elle versa aussi de l'eau dans un gobelets vide, venant ensuite de tremper l'un de ses pinceaux. Elle commença à peindre le ciel bleu, accompagné de trois nuages blancs. Mélodie se mit ensuite à peindre le dédale, faisant attention à chacun de ses détails, n’hésitant pas à changer de pinceau pour peindre avec plus de précision.

Soudain, Mélodie entendit du bruit derrière elle, des bruits de pas. La jeune femme se retourna donc, son pinceau dans la bouche, étant juste en pleine réflexion juste avant. Elle se mit tout de suite au garde-à-vous en voyant l'uniforme de l'homme face à elle, reconnaissant bien les galons sur ses vêtements. Bien entendu, elle retira le pinceau de sa bouche avant de se mettre en position militaire.


- Bien le bonjour Premier-Lieutenant !
©️ DABEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Mar 26 Mar - 18:29

Anonymous
« Très bien tout le monde. Caldwell nous a donné la journée de libre, alors profitez-en pour faire tout ce que vous avez à faire sur la Cité, et refaire un plein au marché Atosien. Je vous veux tous présent demain matin pour le briefing d’entraînement. »

« Apollo ! Tu viens t’en envoyer une avec nous au village atosien ce soir ? »

C’était Pied-de-Biche qui avait pris la parole, grand sourire aux lèvres. On ne sait trop comment, mais le pilote réussissait depuis déjà quelques temps à se fournir en bières dans la Cité, par une source qu’il refusait de dévoiler, de peur d’avoir des problèmes. C’était certes illégal selon le règlement, mais après tout… ils ne faisaient rien de mal. Le CEG esquissa un sourire en direction de son vieil ami, avant d’opiner brièvement.

« Pourquoi pas ? Je vous rejoindrai dans la soirée. J’ai quelques trucs à faire sur la Cité avant. »

Le gros balèse n’insista pas, s’éclipsant avec le reste de l’équipe en direction de la baie de chargement, où les techniciens du Dédale s’affairaient déjà à téléporter les vivres, armes et autres ressources en direction d’Atlantis, située à quelques kilomètres sous leurs pieds. L’agitation était vive dans tout le vaisseau, ce balai infernal se faisant se croiser personnel naviguant en repos, techniciens en train de transporter du matériel, et passagers enfin arrivés à destination, ou sur le départ pour la Terre ou le Site Alpha. L’officier se frayait ainsi un chemin au milieu de cette marée humaine, encore vêtu de sa tenue officielle. Avant de pouvoir profiter de son jour de libre, il avait quelques affaires à régler. Passer au CODIR pour confirmer son rapport d’affectation, et ensuite, et de manière plus personnelle, tenter de rencontrer le Major Frei. Depuis leur entrevue troublante sur le Dédale, ils ne s’étaient pas encore recroisés. C’était peut-être le moment, après tout ?

En arrivant dans la baie de chargement, Adam vint se poster en son centre, avec quelques autres membres du personnel, ainsi que de grosses caisses de matériel prêtes à être descendues. Les discussions allaient bon vent, certains parlant de la journée à la plage qu’ils s’apprêtaient à vivre, d’autres de la soirée au bar avec des amis en service sur Atlantis, ou d’autres encore simplement heureux de respirer un autre air que celui métallique du Dédale. Un avertissement s’éleva dans la pièce, puis un vif éclair les engloba….

…et à peine une seconde après, ils se trouvaient au centre de la salle de débarquement d’Atlantis, juste face à la porte des étoiles. Immédiatement, des membres du personnel de la cité, reconnaissables à leur indémodable uniforme une pièce grisâtre aux couleurs rouges, jaunes, grises vertes et bleues, se mirent à soulever les imposantes caisses métalliques pour les transporter vers d’autres ailes de la cité. Le pilote s’avança à son tour, grimpant les escaliers menant au poste de commandement, où il vint remettre un épais dossier tamponné du sigle du Dédale à l’un des membres du personnel administratif.

« Excusez-moi ? Vous sauriez me dire où je peux trouver Karola Frei ? »

« Le Major ? Je regrette, elle est en mission à l’extérieure. Vous voulez peut-être que je lui transmette un message ? »

Ross se renfrogna légèrement. Décidément, il jouait de malchance ces derniers temps. Il secoua simplement négativement la tête en direction de la quadragénaire qui lui avait répondu.

« Non, ça ira, merci. Bon courage pour le déchargement ! »

A ces mots, il lui adressa un léger signe de la tête accompagné d’un sourire, avant de quitter la pièce, se dirigeant en direction d’une aile de la cité plus calme, loin de tout l’affairement habituel. Puisque le Major était absente, il allait devoir trouver de quoi s’occuper, du moins jusqu’à ce soir. Comme par habitude, ou par réflexe, ses pas l’orientèrent vers les digues. A l’époque où il était encore de service sur le Site Alpha, il appréciait bien souvent s’y rendre pendant ses passages sur Atlantis. La plupart des membres de la cité y passaient assez rarement. L’endroit était calme, bercé par le son des vagues contre le métal de la Cité et illuminé par le doux soleil d’Atlantis. Cette fois-ci, le Dédale occupait le ciel, masse gigantesque d’acier perçant les quelques nuages présents et abattant son ombre protectrice sur l’expédition. Adam prit une longue inspiration, laissant l’air iodé envahir son nez, sa gorge, ses poumons, laissant le soleil abattre ses rayons sur son corps au travers du tissu de l’uniforme d’officier, et le vent caresser sa peau et ses cheveux de sa légère brise. Il se sentait vivant. L’extérieur lui manquait souvent lorsqu’il était à bord du Dédale, mais il n’avait que peu le temps d’y penser au final.

Il marcha une bonne dizaine de minutes, avant de finalement apercevoir une silhouette, un peu plus loin. Féminine, à n’en pas douter, elle semblait penchée sur une toile, s’affairant avec des pinceaux de toutes tailles à représenter affiner son œuvre. Adam s’approcha lentement, observant avec intérêt la peinture représentant le paysage maritime représenté, et plus particulièrement le Dédale, parfaitement représenté en son sommet. C’est alors que la fameuse silhouette se redressa soudainement, se tournant vers lui, un pinceau encore entre les lèvres, ce qui ne manqua pas de le faire s’esclaffer discrètement. Immédiatement, la jeune femme se mis au garde-à-vous, retirant le pinceau au passage, avant de s’adresser à lui d’une voix énergique. Il fit un léger signe de la main comme pour lui indiquer de se détendre, un sourire bienveillant fiché sur ses lèvres.

« Repos, repos. Inutile de faire autant de faire autant de galipettes, je suis en « congé ». C’est magnifique ce que vous peignez. Vous y êtes depuis longtemps ? »

Il s’approcha un peu plus, gardant tout de même assez de distance pour ne pas envahir son espace de travail, se penchant légèrement, les mains dans le dos, comme pour observer un peu mieux les détails de la représentation artistique. Il se redressa alors, se tournant vers elle en souriant un peu plus, lui tendant cette fois-ci la main.

« Excusez-moi, je ne me suis même pas présenté. Lieutenant Adam Ross. Mais tout le monde m’appelle Apollo. Je suis pilote de F-302, sur le Dédale. »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Ven 29 Mar - 21:16

Anonymous
Peinture sur les DiguesChronologie : Mars 2019Mélodie n'avait pas hésité un seul à se mettre garde à vous, son regard s'étant posé rapidement sur les galons qui ornaient l'uniforme de ce qui semblait être son supérieur hiérarchique. La militaire était une personne qui respectait tout personne qu'elle rencontrait, encore plus si il s’agissait de quelqu'un de plus haut gradés qu'elle. C'est pour cette raison qu'elle se trouvait les pieds liés l'un contre l'autre, sa main droite au niveau de son front, et sa main gauche contre son corps. Cette dernière tenait le pinceau, qu'elle avait tenu à la bouche juste avant. Quelques gouttes de peinture de couleur grise tombaient doucement sur le sol, laissant une minuscule flaque de peinture près des pieds de Mélodie. Cette dernière n'y prêta nullement attention, ses yeux fixant l'homme face à elle, cherchant à garder la posture la plus droite possible. Elle ignorait si elle avait face à elle quelqu'un de strict militairement parlant ou non. Dans tous les cas, il valait mieux qu'elle ne prenne aucun risque et agisse comme le bon soldat qu'elle était depuis ses tout débuts dans l'armée française. Heureusement, l'homme qui se trouvait devant elle était quelqu'un de bon, il lui fit signe qu'elle pouvait se détendre, accompagnant ses paroles et son geste à un doux sourire bienveillant. Mélodie laissa donc tomber son bras droit contre son corps, éloigna légèrement ses deux pieds, et posa tranquillement son pinceau, remarquant enfin la tâche qu'elle avait faite sur le sol.

L'homme, qui lui était encore inconnue, complimenta la peinture qu'était en train de faire Mélodie. Cette dernière, ne put s'empêcher de laisser apparaître un doux sourire presque timide sur ses deux lèvres. Un compliment faisait toujours plaisir, surtout qu'elle ne se disait point artiste au niveau de la peinture. Elle pensait toujours qu'elle pouvait faire mieux, pouvant plus donner de détail à ses toiles, mélangeant mieux les couleurs pour faire plus réaliste, ect... La jeune femme avait un petit côté perfectionniste sur les bords, même si elle préférait dire qu'elle aimait dépasser toutes les limites qui s’imposait face à elle.


- Je vous remercie beaucoup pour le compliment, Lieutenant. Cela doit faire une petite heure que je suis dessus, mais il reste encore beaucoup à faire vous savez.

Mélodie posa les yeux sur sa propre peinture voyant de ses propres yeux tous les détails qui manquait. Il manquait aussi un bon coup de peinture pour peindre les digues de la cité qui était encore une simple esquisse au crayon de bon, avec quelques gouttes de peinture pour donner le ton. Il restait beaucoup à faire en somme, mais cela n'était pas dérangeant pour la jeune femme. Cette activité lui plaisait beaucoup et cela la détendait beaucoup. Sans oublier que cela lui permettait de profiter de l'air pure à l’extérieur de la cité. D'ailleurs, elle était contente de voir l'homme admirer sa peinture de plus près.

Après quelques instants à regarder la peinture, l'homme se tourna vers Mélodie, lui tendant une de ses mains. La militaire tendit elle aussi sa main et serra celle de son supérieur. Ce dernier se présenta enfin, donnant son petit surnom et le nom de sa fonction sur le Dédale.


- Ravie de faire votre connaissance Lieutenant. Je suis le Sergent Maître Mélodie Jonhson. Je suis monitrice d'entraînement physique militaire et sportif sur la cité.

Mélodie relâcha la main de son supérieur, jetant un petit coup d’œil vers le Dédale avant de reposer les yeux sur Adam.

- Vous travaillez depuis le temps sur le Dédale ? Cela doit être magnifique de piloter un tel vaisseau.
©️ DABEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum