Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Les sentiers de la gloire [PV Pedge Allen]

 :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia :: Camp d'entrainement militaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 10 Mar - 13:01
Divon Fis
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 267
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
« Essayez de rencontrer le capitaine Allen si vous en avez l’occasion. Elle commence à en connaître un rayon sur les Wraiths et des bruits de couloirs laissent à penser qu’elle… et bien, qu’elle serait intéressante à rencontrer. ».

Divon ne savait toujours pas quoi penser de cette phrase nymbée de mystère. Les mots avaient un sous entendu dont il avait peur de saisir la portée. Intéressante hein ? Était-ce un genre de code ? Il se sentait un peu manipulé mais il souhaitait réellement voir se concrétiser ce qu'il voyait comme un pas en avant sur sa route. Il n'avait absolument aucune idée de qui était Allen mais le moine comptait le découvrir d'une manière ou d'une autre. Capitaine résonnait comme un élément important et il ne fut pas compliqué de trouver comment demander séance à la personne en question. Elle se trouvait sur le camp militaire du continent. Fort heureusement, rien ne l'empêchait de s'y rendre maintenant qu'il était assimilé aux volontaires de Pégase. Il fit donc parvenir un message et un rendez-vous fut convenu. Dire qu'il était heureux serait faux, mais il était clairement impatient de voir de quoi il retournait, après tout on lui avait laisser sous entendre un mystère.

Il fut prêt le jour venu, habillé dans une tenue traditionnelle, prêt à effectuer son tout premier trajet en jumper. L'appareil était familier dans les cieux autour de la cité, mais l'occasion unique d'embarquer à bord de l'un d'eux, une machine des dieux. Était un honneur absolu pour le moine qui passa tout le trajet en adoration absolue du miracle qui se produisait. Un peu comme un enfant, il bombarda son escorte de questions sur l'appareil, des questions que le militaire avait bien du mal à parfois comprendre, répétant parfois inlassablement qu'il n'était pas pilote.

La ZA était à proximité du camps, Divon profitait du trajet pour transporter des vivres, c'était un bon moyen d'économiser les moyens. Le moine devait d'ailleurs rester quelques temps et partir après le prochain ravitaillement. Non pas que dépêcher un jumper soit impossible, mais Divon ne souhaitait pas perturber les habitudes et affaires en cours plus que nécessaire. Il se ferait au camp le temps de son séjour. Lorsque la trappe s'ouvrit, le guerrier avait déjà un carton en main qu'il passât au soldat qui débutait la chaîne. Il fallut peu de temps pour vider le jumper, les rations déshydratées étant au final assez peu gourmandes en espace. Le moine s'enquérir ensuite de la localisation du capitaine. Un soldat proposa de le conduire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Mar - 18:08
Pedge Allen
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1588
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
L’aide de camp du Capitaine Allen patientait tranquillement et ce fut ce dernier qui prit la relève du soldat qui venait de se proposer pour conduire le moine vers Allen. Il salua amicalement le concerné, en se présentant au passage :
« Sergent Graham, je m’occupe de l’intendance du Capitaine Allen, je vais vous conduire jusqu’à elle. ».
Il indiqua une direction d’un geste de la main, et commença à marcher vers l’arrière du camp. Le jeune homme avait endossé cette fonction durant la mission Normandie, quand le Capitaine, alors lieutenant à l’époque, s’était retrouvée aux manettes d’un déploiement tripartite de grande ampleur, alors que Sheppard venait de se faire capturer par l’ennemi. Quand les survivants, dont il faisait parti, rentrèrent sur Atlantis, il demanda à sa hiérarchie qui venait de promouvoir Pedge de continuer d’être son aide de camp, une affectation qui lui plaisait grandement, surtout qu’il avait beaucoup d’estime pour la texane.
« Ne vous étonnez pas si elle ne semble pas contente de vous voir, elle est souvent comme ça de prime abord. Même ensuite. En fait… Elle est toujours comme ça. », fit-il en guise de conversation, en essayant de faire un peu d’humour. Il était aux petits oignons pour sa supérieure, et il préférait toujours faire un petit topo sur la jeune femme aux gens qui venaient la visiter. Les habitués y échappaient, mais celui-là, il ne l’avait jamais vu. Son accoutrement faisait de lui un pégasien, et cela n’étonna pas Graham qu’un des membres exotiques de la mission souhaite rencontrer sa patronne, pour la bonne et simple raison qu’elle côtoyait régulièrement les troupes étrangères.
A dire vrai, Pedge ne semblait jamais vraiment contente. Elle était neutre la majeure partie du temps, et les choses semblaient rebondir sur elle. Néanmoins, elle était en pleine séance d'entraînement avec des recrues, qu’elle martyrisait depuis un moment maintenant, et elle allait être passablement agacée, comme c’était souvent le cas dans pareil moment. Graham n’arrivait pas à comprendre d’où venait cette frustration, mais il ne désespérait pas de percer le mythe un jour.

En arrivant sur place, l’entrainement avait cessé. Des bleubites étaient regroupés dans un coin, des poches de glaces sur les yeux pour certain, d’autres étaient en train de se masser l’épaule, ou une articulation en particulier.
« Putain de monstre. », entendit Graham qui se figea net pour toiser le type qui se massait le plexus solaire en grimaçant. Il était tenté de lui rentrer dedans, mais il préféra ne rien dire. Après tout, il pouvait comprendre qu’il soit frustré de s’être pris une pile par la gradée.

Ils la trouvèrent en train de s’étirer sur une barre transversale. Le talon posé devant elle, sa jambe marquant un angle de 90 degré avec son buste, elle se penchait dessus pour attraper la pointe de ses orteils lovés dans ses rangers et ainsi s’étirer. Elle portait un débardeur noir, laissant voir ses bras aux muscles finements dessinés et un pantalon treillis militaire classique. Ses cheveux étaient remontés en une queue de cheval pratique. Elle était en nage. La séance avait été sportive.

« Capitaine. », salua-t-il posément, en restant dans son dos à une distance respectable. « Votre rendez-vous. »

La concernée ne répondit rien durant quelques secondes pendant lesquelles elle maintint sa position d”étirement, et finalement, elle se redressa, descendit sa jambe, et elle se retourna pour observer les deux jeunes gens de son air absent, ses yeux aux paupières lourdes allant de l’un à l’autre.

« Merci sergent, vous pouvez disposer. ». Elle reporta son attention sur le bonhomme vêtu d’une tenue qu’elle ne connaissait pas. « Que puis-je pour vous ? », ajouta-t-elle enfin se saisissant d’une serviette pendue sur la planche sur laquelle elle s’étirait. Elle s’épongea le front et le cou, et la laissa autour de ce dernier.

_________________
Plus on se maîtrise soi même plus on maîtrise la réalité extérieure.
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Mar - 18:36
Divon Fis
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 267
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Le dénommé Graham sembla une personne sympathique à Divon, bien qu'ils n'échangèrent que peu de mot, le voir excuser ainsi à l'avance de la rudesse de son supérieur était positif, après tout c'était un comportement très habituel dans la hiérarchie militaire quand le supérieur était aimé de son second. Le moine sentait une certaine appréhension, difficile d'aborder une entrevue quand on ne savait pas vraiment à quoi s'attendre et Divon voulait savoir ce qui se cachait derrière tout ça. Il n'aimait pas le mystère et l'inconnu et cette femme le représentait pour le moment. Il ne mirent pas longtemps à la trouver cependant.

Une marche de quelques minutes avaient suffit, Divon avait déjà entendu parmi les arbres les sons distinctifs d'un combat qui se terminait suivi de quelques mots incompréhensibles. Sa curiosité fut vite satisfaite quand il vit des hommes aux egos aussi meurtris que leurs corps. Divon avait l'impression de revenir au temple s'entraîner avec les chastes, Argen Naci, le maître de l'ordre avait toujours eut pour habitude ce genre de petite démonstration de son incontestable supériorité, la vision lui apporta une certaine nostalgie et planta un peu plus le décor, visiblement le capitaine était une femme qui ne se laissait pas faire.

Et elle n'était pas appréciée de tous à en croire un des murmures sur leur passage. Monstre semblait cependant un terme bien dur une fois la damme en vue. Elle s'étirait et ignora d'abord les nouveaux venus, terminant son affaire présente pendant qu'un silence s'installait. Divon ne comptait pas intervenir, vu le nombre de malheureux au sol elle méritait une petite pause. Lorsqu'elle se retourna, le regard fatigué qu'elle arborait semblait de mauvais augure mais elle accepta de le voir.

-Divon Fis de Pacifica capitaine Allen. A vrai dire je ne sait pas exactement ce que je cherche. Disons simplement que je suis ici sur les conseils de Madame Steele, elle pensait que vous rencontrer serait intéressant pour moi. Je dois bien avouer que j'ignore pourquoi, si c'est un code je n'en ais pas connaissance. Mais cela aurait à voir avec les Wraiths je suppose, vous en sauriez beaucoup à leur sujet.

Qu'est ce qu'elle pouvait bien savoir de si précieux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Mar - 4:44
Pedge Allen
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1588
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Pacifica. Jamais entendu parlé. Pedge ne voyait pas de quelle planète il s’agissait ni encore moins de quel peuple il venait. Quoiqu’il en soit, elle avait sa réponse à la question qu’elle ne se posait pas vraiment : c’était bien un pégasien. Le fait qu’il ne sache pas vraiment pourquoi il était là l’agaça un peu, mais la suite de son propos eu tendance à la tempérer. Il avait été orienté vers elle par l’un des RDA, et cela attisa sa curiosité. Pourquoi Steele conseillait-elle de venir la voir ? La fin de sa réponse lui amena un début de réponse, ce qui la renfrogna.
Oui, elle commençait à connaître les Wraiths, et un peu trop à son goût. Est-ce que la dirigeante lui avait conseillé de venir la voir parce qu’elle avait hérité du gène de ces monstres ? Ou parce qu’elle avait entendu d’autres choses à son sujet ? Des choses qu’elle n’avait avoué à personne, des choses qu’elle préférait taire pour le moment tant cela la dépassait, et de loin. Pedge en était encore à se poser la question de savoir si elle ne devait pas consulter, si elle n’était pas folle, ou aliéné, au premier sens du terme comme au second. Aliéné, ça irait tellement bien dans ce contexte, elle qui entendait cette salope de Méda’Iyda dans sa tête par moment. En réalité, elle avait identifié clairement les instants où la voix de la Reine s’imposait à elle, car cela correspondait à des moments clés où elle ne faisait pas que lui parlait. Elle agissait par devers elle, et Pedge devait reconnaître que ça lui foutait gravement les boules. Pour que la texane ait peur, il fallait bien la bousculer, et c’était précisément ce qu’il se passait. Elle perdait le contrôle d’elle-même, et Dieu sait que le contrôle, elle en était adepte. Alors oui, cela lui faisait peur, et elle n’acceptait pas vraiment sa situation.

Elle se rendit compte qu’elle n’avait pas répondu à son interlocuteur, se contentant de le toiser d’un air absent depuis quelques secondes, ces mêmes quelques secondes pendant lesquelles elle se remettait en question.
Un soupir profond s’échappa de ses lèvres. Elle ne connaissait pas ce type, et elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Il voulait des informations sur les Wraiths ? Grand bien lui fasse. Elle n’était pas une encyclopédie, mais elle pouvait apporter un point de vue martial, agrémenté d’une expérience certaine avec une ruche en particulier. Elle ne se présenta pas, puisqu’il savait qui elle était manifestement, aussi commença-t-elle un début de réponse :

« Si c’est un code de la dirigeante Steele, je ne l’ai pas saisi non plus. Mais je peux comprendre son cheminement de pensée me concernant. », enfin presque. Cette femme restait un gratte papier, et elle ne les comprenait pas toujours. Pedge était de ceux qui préféreraient voir cette expédition dirigée par des militaires et pas par des civils.

Elle attrapa les deux pans de sa serviette, toujours autour de son cou, tenant ainsi ses mains occupées, et lui donnant un air, si ce n’est coincé et rigide, un peu plus détendu. Elle détailla plus en avant son interlocuteur, cherchant à le jauger de ses prunelles vertes.

« Venez. », fit-elle en commençant à marcher vers le sergent Graham qui était un peu plus loin avec les recrues. En chemin, elle voulu en savoir plus sur ce qu’il attendait d’elle vis-à-vis des Wraiths. « Vous avez une dette à régler avec les Wraiths ? Vous les avez déjà croisé ? Déjà combattu ? Qu’est-ce que vous, vous savez d’eux ? », questionna-t-elle, reprenant son statut de formatrice qu’elle laissait trop souvent de côté ces derniers temps. Elle était laconique, et elle allait à l’essentiel, sans chercher à enrober.

Elle lui laissa le soin de répondre avant d’alpaguer Graham d’un signe de tête, ce dernier les ayant vu arriver.
« Sergent, ordonnez la section deux par deux, et faites les travailler. Parcours du combattant attaché par deux, puis circuit physique habituel, celui qu’on a bossé ensemble. »
« A vos ordres Capitaine. »

Le concerné s’éloigna vers les gars qui se reposaient un peu, pour distribuer les ordres en bon sous off qu’il était. Ce type était une aide précieuse pour Pedge et elle l’estimait de plus en plus. Elle entraina Divon vers un banc qui donnait sur le parcours en question, où elle posa ses fesses. La conversation pouvait continuer.

_________________
Plus on se maîtrise soi même plus on maîtrise la réalité extérieure.
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Mar - 8:20
Divon Fis
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 267
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Elle sembla troublée un instant, Divon avait un millier de scénarios en tête et aucun n'avais de sens. Se savoir si proche de le réponse était une torture à ce moment, l'incertitude ne plaisait pas au moine, tout comme ce qui lui était caché. Si cette femme savait des choses, il voulait le savoir maintenant. Son regard calme ne lâchait pas Pedge, scrutant le moindre de ses mouvements dans l'attente de la suite.

Autant dire que la réponse partielle ne lui apporta aucune satisfaction.

Ravalant son impatience comme un bon moine pacifien qu'il était, il tempéra son ardeur. Après tout si elle même ne comprenait pas entièrement les sous entendus de madame Steele, comment pouvait-il démêler ce sac de noeud sans voir ce qui ressortirait de tout ça ? Divon attendit donc patiemment, se soumettant sans sourciller au petit regard inquisiteur qu'elle jeta sur lui, après tout elle devait aussi se poser des questions. Il ne prononça pas un mot, se contentant de la suivre avec diligence.

Il ne l'avait pas vue mettre une raclée à ses hommes, mais la voir se déplacer l'assurait déjà de son niveau physiques, solide sur ses appuis et stable malgré le terrain, il n'aurait pas tenté le diable avec elle. La première question ne tarda pas, elle voulait en savoir plus sur lui visiblement, sans doute pour savoir où commencer. Il n'aimait pas trop ces questions tournant autour de sa vie avant la base, mais ils n'étaient pas encore dans le vif du sujet le concernant, ce genre de questions pouvait avoir sa réponse en ce jour.

-Je pourchasse la ruche qui as attaqué mon temple. Donc oui j'ai eut le déplaisir de faire la rencontre des wraiths. J'étais plus jeune et ma brève entrevue avec le premier sur ma route n'a pas été positive.

Un doux euphémisme, il aurait dut mourir ce jour là, comme les siens.

-Je n'ai pas eut le privilège de répéter l'expérience depuis, mais j'ai put voir ceux qui les ont fuis. Et même si je m'en veux... Je les ais en fait connus toute ma vie dans un sens.

Qu'il ais été trop stupide pour comprendre le lien avant l'impressionnait encore aujourd'hui.

-Les wraiths sont dans ma culture les psychopompes, un des démons contre qui Shou Lao, notre dieu, devait nous emmener combattre. Les textes disent d'eux qu'ils maîtrisent les âmes dont ils peuvent priver leur victime et renforcer celles de leurs suivants. Ce sont des bêtes sans âme qui ne vivent que pour le massacre et la destruction des créations céleste de mon dieu.

Divon offrit un sourire à Pedge, ses explications pouvaient parfois confondre les terriens. Elle donna quelques ordres à son second et le moine attendit qu'ils se furent éloignés pour reprendre.

-Je vous avouerait que je ne pensait pas que mes démons seraient en fait une race alien. Même si cela a du sens. En dehors de ça, je sait aussi qu'ils aiment nous tuer avec leu main. Vieillissement accéléré, corps intacts traînés dans les bois, vaisseaux volant en rase-motte pour capturer dans un grand rayon de lumière. Leurs stratégies s'appuient sur la psychologie de la panique générale.

Il offrit un maigre sourire au Capitaine.

-Je suppose que c'est peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mar - 18:31
Pedge Allen
√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Messages : 1588
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age: 35 ans
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Wraith
Voir le profil de l'utilisateur
Pedge l’écouta en silence, ne désirant pas le couper dans son récit. Comme beaucoup de pégasiens, et c’était malheureux, il était une victime des Wraiths. Elle ne connaissait pas du tout sa culture, ni même sa planète d’origine, et encore moins sa vie, aussi se faisait-elle une idée succincte du personnage en l’écoutant, tant dans le fonds de ses propos que sur la forme, son intonation, son accent, et sa façon de construire des phrases.
Il semblait éduqué, cultivé à sa façon, son élocution était riche et bonne. Le fait qu’il soit à la suite de la ruche qui avait attaqué son temple n’émouva pas la texane plus que ça. C’était une quête personnelle qu’il suivait là, et elle était plutôt du genre à faire passer le collectif avant ses intérêts. Mais elle comprenait néanmoins le sens de ce sacerdoce. Manifestement, il n’avait pas une grande expérience des Wraiths, si ce n’était des fables de sa mythologie, et par la fréquentation des victimes.

Elle aurait aimé en savoir plus sur sa rencontre physique avec cette espèce, mais il passa succinctement sans vraiment développer son expérience. Elle le questionnerait ensuite, préférant le laisser aller jusqu’au bout de son propos. Là où il offrait des sourires à la concernée, tout au long de son discours, Pedge ne répondit que par une attitude fermée. Ses yeux aux paupières lourdes confinaient à laisser penser qu’elle s’endormait sur place, mais c’était un leurre naturel. Elle était toujours vive d’esprit, sous sa caboche atone aux expressions anémiées.
C’était la première fois qu’elle rencontrait un “combattant” issu d’une confrérie, ou quelque chose comme ça, qui vouait sa vie à la destruction des Wraiths. S’il était entraîné comme un moine guerrier, alors ce devait être un adversaire coriace et âpre dans le combat. Son apparence ne le laissait pas vraiment penser, même si la décontraction et la sagesse qu’il exprimait dans son non-verbal pouvait laisser penser à une certaine maitrise de soi, une maîtrise qui s’acquiert dans la confiance dans ses capacités à répondre à une menace.
Elle n’était pas certaine de cette analyse, surtout qu’elle était très mauvaise à ce jeu là, mais elle se laissait le temps de le découvrir par elle-même par la suite. Le petit passage sur les démons, un des nombreux noms sous lequel on pouvait retrouver les Wraiths dans différentes cultures dans la galaxie, attisa un peu la curiosité de la texane. Elle n’était pas la première pour imaginer des trucs, et elle aimait bien les histoires, ainsi que la culture extraterrestre, sans pour autant s’y plonger entièrement. Mais ça faisait parti des petites anecdotes sympathiques à connaître, et qui rendait une relation de travail avec un étranger à la Terre plus intéressante, et plus profonde.

« C’est déjà pas mal. Rien ne vaut de vivre tout cela, je le concède, mais sur mon monde, on dit qu’un homme averti en vaut deux. ».

Elle observa un moment de silence, réfléchissant à ce qu’il venait de lui donner comme informations. Il y avait du vrai dans ce qu’il disait, beaucoup de vrai. Mais si Pedge savait un truc, c’était que ces saloperies avaient bel et bien une âme.

« Nous sommes leur gibier, ils se nourrissent de nous. Sans humains, ils sont morts. Il y a une relation entre eux et nous et elle n’est pas mystique. Elle est biologique. Le prédateur et sa proie. Ils régulent les populations, comme on régulerait un élevage animal pour le consommer sans le tarir. Maintenant, ça fait tellement longtemps que leur avancée technologique, et leur victoire contre les Anciens, les a placé dans une situation de monopole, qu’ils se lassent de simplement nous manger. Ils jouent avec la nourriture comme le plus sadique des tueurs humains pourraient le faire avec ses victimes, ou avec des animaux. ».

Elle haussa des épaules :

« C’est toujours plus gratifiant de manger sa proie après une traque qui demande un peu d’effort, sinon la vanité du chasseur n’est pas récompensée. ».

Elle soupira :

« Enfin cela concerne un type de Wraith en particulier : ceux que nous appelons originels. Ils sont l’élite dès leurs. Doués de capacités physiques hors du commun, d’une vitesse importante, et pour certain, de dons télékinésiques. Ils sont sadiques à souhait, vivent pour faire le mal et pour s’amuser. Vient ensuite les sbires, qui sont la chair à canon de l’armée Wraith, les mecs à tout faire, les larbins, mais n’allez pas croire qu’ils sont faibles. Ils sont dangereux, très dangereux. Leur résistance est sans égale, et ils portent souvent un explosif personnel qu’ils déclenchent quand ils sont défait. Et tout ça est chapoté par une Reine. Généralement, si vous avez la “chance” de voir la Reine, vos heures sont comptées. ».

Pedge avait défait tous les échelons d’une ruche. Elle avait été une reine elle-même, et depuis, elle sentait qu’elle n’était plus la même. C’était dans son ADN, dans ses gènes, dans son corps. Et maintenant, c’était dans sa tête. On ne revenait jamais pareil d’une rencontre avec une Reine.

Jamais.

Elle tourna ses yeux vers son vis-à-vis, et elle termina par une question, toute simple :

« Quand vous dites que ça s’est soldée négativement pour vous, votre première rencontre, vous sous entendez quoi ? ».

_________________
Plus on se maîtrise soi même plus on maîtrise la réalité extérieure.
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mar - 22:48
Divon Fis
√ Arrivée le : 03/10/2018
√ Messages : 267
√ Localisation : Atlantis


Dossier Top Secret
√ Age:
√ Nationalité:
√ Gêne: Non
Voir le profil de l'utilisateur
Voilà une question qu'il aurait préféré éviter, non pas qu'il soit difficile d'être évasif sur le sujet, mais trouver le bon équilibre entre révélation et secret serait un casse-tête, Shou Lao puisse le garder de trop en dire. Car si le capitaine Allen avait tout l'air d'une endormie, Divon ne prenait pas ça pour agent comptant, on arrivait pas à un grade important sans se montrer à la hauteur, sur son monde en tout cas, mais il espérait que les humains appliquant ce genre de règles, cela semblait être le cas sur cette base en tout cas.

Pedge avait aussi ses secrets, le moine ne savait pas à quel point bien sûr, mais elle adoptait une posture très similaire à la sienne da's son discours, des faits, rien de trop personnel, on était loin de la vantardise du guerrier. Ce qu'elle révéla vint approfondir ce que le moine savait sur les monstres, pour cela au moins il serait venu pour quelque chose.

-Je ne pense pas pouvoir vous en révéler beaucoup. Cette rencontre a été brève. J'étais encore jeune, ma formation n'était pas terminée.

C'était peu dire, même si il avait livré de beaux combats, à l'époque Divon n'avait pas plus appris qu'un simple guerrier de son monde, le savoir martial des chastes lui avait été seulement partiellement dévoilé. Et même avec ce genre de connaissances, il ne faisait pas le poids physiquement, non pas que la fin de sa croissance et des années d'entraînement changent grand chose du point de vue d'une machine à tuer.

-Ils ont attaqué de nuit. J'allai prendre mon poste quand il est arrivé. Visage cagoulé, stature monstrueuse, de ce que vous m'avez dit un des soldats. Je l'ai attaqué, mais il m'a balayé comme une mouche, j'ai été incapable d'agir.

Divon pouvait encore sentir le coup. La douleur intense envahissant son corps au rythme de milliers d'aiguilles qui s'enfoncaient dans son système nerveux. Il avait reçu son lot de raclées mais rien de comparable au choc délivré par ce simple coup.

-C'est ce qui as dut me sauver, le wraith devait me penser mort et pour être honnête j'ai bien cru l'être aussi. Mais je respire encore, chacune de ces respirations me rappelle que je dois accomplir mon devoir envers le temple.

Un devoir qu'il s'était assigné certes, mais le seul qui en vaille la peine.

-Encore une fois c'est bien peu. Mais vous semblez avoir de l'expérience dans le domaine. J'imagine que ces connaissances ont eut un prix élevé, vos soldats ont trop peu de sympathie pour l'ennemi pour ne pas avoir souffert par sa faute. Et ça... Je le respecte.

Difficile de ne pas éprouver cela pour des étrangers qui faisaient le travail des autres à leur place. Et en souffraient de lourde conséquence.

-Mais j'ai peur de ne pas être à la recherche que de ce genre d'informations. Ce que je veux savoir avant tout, c'est comment je peux les tuer, non pas que les textes sacrés soient en manque d'idées, mais ils sont parfois fantaisistes à ce sujet.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Continent de Lantia :: Camp d'entrainement militaire-