Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Image perso : Capitalisation de chips 1562507278-01naalem-profil
√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Date de naissance : 23/05/1985
√ Nationalité : Pégasien - Geniis (prétend être Loupias)

√ Gène : Innoculation
√ Age : 34
√ Messages : 187
Liste de vos DC : Hoffman-Sheppard-Isia TL-Elana Ravix

le Jeu 14 Mar - 20:51

Voir le profil de l'utilisateur
Naalem Lays
Capitalisation de chips

Chronologie : 01 Novembre 2018
Deux semaine après : La digestion du MCDO




Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

Voilà quatre semaines qu’on lui avait prit sa sœur… Et cela collait avec sa vengeance envers cet abrutit qui lui écrivait des lettres cheloues. Naalem n’avait pas toutes les informations, il travaillait souvent très tard sur les derniers projets en cours et il avait dû faire quelques jours de test sur le continent avec des militaires. Alors quelle fut sa surprise quand il avait découvert qu’on avait (encore) fouillé leur chambre et que cette fois le matos médical de Tesh’ avait disparu… bien entendu, il avait gueulé auprès de réceptionniste ou de l’archiviste… le mec qui garde tous les objets confisqués et qui en file pleins d’autres… bref le mec qui se la coule douce et se branle toute la journée… Il avait commencé son enquête surtout quand sa sœur n’était pas revue dormir et qu’elle n’était nulle part…

Bien entendu et comme tout ceux qui n’avait pas la fameuse habilitation, Naalem ne savait pas trop pourquoi. Sauf qu’elle avait fait une grosse connerie entraînant sa radiation de ce pourquoi elle vivait : son métier. Et deux semaines dans une cage. Il avait bien essayé de cuisiner les gardes ou même toutes les personnes qui rencontraient… mais non, on se refusait à lui dire le pourquoi du comment. Et c’est peut être par pitié… hum non pour se débarrasser du chieur de la cité, qu’un soldat lui avait lâché l’information… une piètre information, sur le jour de la sortie de sa sœur. Ce qui était déjà pas mal…

Enfin il devait se tenir tranquille, puisque lassé de son insistance (légitime), le responsable de la sécurité d’Atlantis, lui colla un avertissement. Cela gonfla prodigieusement l’homme, qui bossait bien moins efficacement… où était sa sœur et pourquoi était-elle enfermée ? Il sentait qu’elle était toujours vivante, pour une raison inexplicable ils arrivaient à savoir si l’autre allait bien… et sans sa sœur, il se sentait vide et sans âme. Il errait comme un fantôme, mangeant peu, il ne sortait plus et ne baisait plus. Il était que la moitié d’un être humain et le changement était flagrant au bout de dix jours sans elle. Certain étaient content, d’avoir la paix, d’autres se demandait si Lays ne couvrait pas une dépression.
Le regain d’énergie fut la veille de la libération de sa sœurette… il avait rangé (à leur manière leur chambre et il avait récupéré toute sorte d’alcool et de drogue (merci la cueillette athosienne) pour fêter leur retour. Il aurait bien trouvé une ou deux nanas ou mecs, mais il ne désirait pas se faire dénoncer pour possession de drogue et autre chose entre autres…. Vu comme les Atlantes étaient relous avec les éléments pour s’éclater il préférait quand même la prudence, surtout qu’il avait réussi à retourner dans une de leur planque (prétextant qu’il allait chez les Loupias, il avait juste changé d’adresse une fois arrivé sur la planète) pour lui ramener quelques doses de toxine et autres éprouvettes mystérieuse qu’elle laissait au cas où. Il n’avait plus grand-chose dans la ceinture en cuir médical de Teshara, mais cela pourrait toujours lui redonner un peu de baume au cœur. Puisqu’on lui avait tout prit !

On lui avait dit qu’elle allait être reconduit directement dans ses quartiers. Il avait alors pris deux jours de congés pour rester avec elle. Et tout le matériel illégal était soigneusement planqué dans un double fond de leur armoire invisible. Il avait bricolé ça, après la deuxième fouille.

Impatient comme il était, il avait l’impression de revivre et plus, il la sentait approcher, plus il prenait de couleur.






CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI


_________________

Capitalisation de chips 2017_n12


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // Elana RAVIX écriture : LawnGreen

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 149
√ Localisation : Atlantis

le Lun 25 Mar - 18:54

Voir le profil de l'utilisateur
Teshara Lays
Capitalisation de chips

Chronologie : 01 Novembre 2018
Deux semaine après : La digestion du MCDO




Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
Quatre semaines sans voir Naalem. Si on voulait lui infliger quelque chose pire que la mort, c’était bien ça. Comment pouvait-on lui faire ça aussi longtemps ? C’était comme si on l’avait séparé d’une partie de sa personnalité qui vivotait là quelque part alors qu’elle n’était plus que le fantôme d’elle-même. Bien entendu, Teshara avait combattu ce sentiment de solitude profond en focalisant sa haine sur Scott Greer, sur Erin Steele et sur Steven Caldwell. Combien de fois avait-elle mimé des coups de couteaux qu’elle plantait dans un ventre imaginaire. Combien de fois, dans ses songes, avait-elle enfoncé une grenade dans le cul de Greer au lieu d’un plug rose ? Combien de fois, dans ses cauchemars, s’était-elle retrouvée à pénétrer Steele avec une lame ? Combien de fois, dans ses divagations mentales, avait-elle scalpé du nez au cul Caldwell ? Combien ?
Elle ne savait plus.

Elle ne savait plus parce qu’elle était folle. La prison, c’était gérable. La solitude, beaucoup moins. Elle se souvenait du jour où elle s’était faite enfermée exprès dans une boite par Kolya dans le seul but de se retrouver dans la boîte à côté de celle où se trouvait son frère. Des exemples comme ça, elle en avait à la pelle. Leur père avait déjà essayé de les différencier, il avait un homme, et une femme, alors pourquoi ne pas en faire deux individus distincts. Mais tous les matins, il les retrouvait dans le même plumard, à dormir ensemble. Il s’était résigné le vieux, mais ici, est-ce quelqu’un se résignerait à la remettre avec son frère ?
Elle se demandait si malgré les beaux discours, les deux responsables ne l’avaient pas envoyé croupir en prison pendant des années. Méritait-elle son sort ? Peut-être, peut-être pas. Elle s’en tapait. Sa seule consolation résidait dans le fait que Greer subissait la même chose.
Elle se consolait également en se disant que grâce à elle, grâce à son emprisonnement, Naalem pouvait rester sur la cité. Elle n’avait pas tout fait foiré en violant ce type plusieurs fois et en lui laissant un souvenir dans le derch. Finalement, au bout d’un temps qui lui semblait extrêmement long, et qui l’était au final, on vint la chercher. Elle avait perdu du poids, elle ne mangeait quasi plus, et elle attendait. Sans trop y croire, elle suivit les deux gardes qui ne lui adressèrent pas du tout la parole. Pourtant, elle reconnaissait le couloir qui menait aux quartiers. A ses quartiers.

Son frère y serait-il ? Elle sentait que oui.
Elle se sentait revivre, et elle avait faim. C’était terminé la taule ?! Elle sentait que oui ! Elle allait pouvoir reprendre ses habitudes, amputées des libertés qui lui avaient été prise. Mais ce serait mieux que la prison. Beaucoup mieux.

« C’est moi. », dit-elle simplement en pénétrant dans les quartiers. « Je suis rentrée. ». Elle savait que Naalem était là, et vint se blottir contre lui.



CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI


_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
Capitalisation de chips 2018_t10
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Capitalisation de chips 1562507278-01naalem-profil
√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Date de naissance : 23/05/1985
√ Nationalité : Pégasien - Geniis (prétend être Loupias)

√ Gène : Innoculation
√ Age : 34
√ Messages : 187
Liste de vos DC : Hoffman-Sheppard-Isia TL-Elana Ravix

le Mar 2 Avr - 16:15

Voir le profil de l'utilisateur
Naalem Lays
Capitalisation de chips

Chronologie : 01 Novembre 2018
Deux semaine après : La digestion du MCDO




Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

Dès qu’elle passa le pas de la porte, il se précipita vers elle, la prenant dans ses bras… des bras bien moins volumineux à cause de sa perte de poids. Il avait essayé de faire des efforts de quand même faire du sport pour ne pas se laisser abattre, mais en vain, toutes motivation était réduit à néant par le manque de sa moitié… Il n’arrivait à rien seulement a pensé dans le vent et il maudissait les responsables de tout ce bordel ! Autant qu’ils les enferment ensemble que de les punir tous les deux ! Naalem était capable de tout supporter, même les pires tortures tant qu’elle était avec lui. Il pouvait sacrifier son corps pour lui permettre de vivre en âme ensemble. Mais ça, personne ici ne savait, personne ne savait que chaque attaque contre l’un était aussi une attaque et une conséquence sur le second.
Naalem était habillé avec les vêtements favoris de Teshara, une tenue Geniis qu’il avait gardé, celle des civils composés de cuir et de coton blanc. Mais les Atlantes ne savait pas que ça existait, c’est celle des scientifiques qui n’ont pas d’uniforme de merde de l’armée de Kolya.

Il la serra le plus fort possible et son cœur explosa de soulagement sentant qu’il était à nouveau complet, une sensation de béatitude … une sensation de plaisir bien plus puissante qu’un orgasme. Oui, celle d’être complété et d’être indestructible ! Il enfouit son visage contre le cou de sa sœur qui sentait le renfermé et le mal être… elle était plus légère signe qu’elle avait maigri et cela le fouta en boule. Surtout quand son escorte, était toujours là présente… Naalem, releva la tête vers les quatre hommes et leur vociféra tel un ours mal réveillé :

« Foutez moi le camp les clébards ! Rentrez à votre niche ! » Et leur lui ferma la porte au nez la verrouillant. Il gardait toujours sa sœur contre lui, le plus loin du sol, comme si celui-ci pouvait la brûler et il la balança dans leur lit réaménagé en cercle et on montagne de coussins !

Il resta debout, alors qu’il mettait sur la table basse les éléments de drogue et de nourriture qu’il avait pris pour son retour ! Il avait fait une razzia à la cantine, prenant de tout, sucré ou salé qu’importe, tout y passera de toute façon !
« Que t’on t’ils fait ? »

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
La jeune femme fermait les yeux. Elle était bien dans ses bras, loin du sol, et loin de tout. Le monde pouvait bien s’écrouler et partir en couille, que cela ne la dérangerait pas outre mesure. Soudainement, elle se retrouva dans le lit moelleux, emplie de coussin en tout genre. Elle était vraiment de retour à la maison. Elle aurait aimé rester en contact avec son jumeau, mais il était déjà en train de préparer le festin.
Teshara se redressa, ajusta sa position dans les coussins, et se cala confortablement. Ils n’étaient plus que tous les deux dans la chambre, et c’était pour le mieux. Son escorte attendrait très certainement devant la porte, à moins qu’elle ne soit pas tout le temps surveillée. Mais quelque chose lui disait qu’on surveillait ses faits et gestes désormais, et qu’elle n’aurait pas la paix.

Mais qu’importe. Le prix avait été payé, maintenant qu’elle pouvait avoir accès quand bon lui semblerait à son frère, le reste ne serait qu’accessoire, c’était du moins ce qu’elle se disait là dans l’instant, maintenant que le manque commençait à se résorber. Bientôt, sa soif de connaissances et ses libertés lui manqueraient tout autant, mais elle ne voyait pas à si long terme.


« Rien, ils m’ont juste bazardé en prison et ils m’ont laissé moisir là dedans. ». Elle soupira. « Je n’ai plus le droit de rien. », ajouta-t-elle en guise de conclusion. Elle n’arrivait pas à le lâcher du regard. C’était comme si ses yeux étaient irrémédiablement attirés par son faciès. Il lui avait sacrément manqué, comme une main droite pouvait manquer à un droitier. Elle ne se sentait plus en harmonie parfaite, c’était le foutoir, mais ça allait s’arranger. Ca s’arrange toujours.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

Naalem ne pouvait pas tenir en place, comme si l’énergie perdu arrivait tout d’un coup… quatre putains de semaines sans elle ! Une de plus, et il mourrait de désespoir ! Enfin bon, il savait qu’il vivrait tant qu’il la « sent »… et Koyla leur avait fait pire niveau séparation… mais à quel prix ? Leur physique en avait tellement bâti qu’ils en avaient chié pour retrouver la forme. Enfin, cela n’avait pas d’importance. Elle était là.
Il continuait à s’afférer jusqu’à l’armoire ou il fronça les sourcils quand elle lui répondit. Bon au moins, ils n’avaient rien fait sur elle… sinon il allait fondre son câble déjà bien fondu.
« Sauf de chier quoi… » dit-il par humour avant de la regarder dans les yeux avec un sourire grandissant, même affaiblie elle était la femme la plus extraordinaire de cette galaxie et de toutes les autres. Ce rictus était de l’amour à l’état brut. Puis il disparut comme pour revenir au sujet de la conversation plus inquiétant.
« Quand tu dis a rien ? Tu parles aussi de ton rôle ici ? »

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
« Ouais, mais avec les gardes devant la porte pendant que je pousse. », répondit-elle du tac au tac avec un demi sourire, s’imaginant la scène. Elle était certaine d’arriver à les choquer en faisant cela. Le petit ploc dans le flotte serait le summum du bon chic bon genre.
« Quand tu auras envie, j’ouvrirai la porte tiens ! » renchérit l’homme pas du tout gêner, dans un sens, voilà bien longtemps qu’il n’avait pas fermer cette fameuse porte. De toute manière sa soeur connaissait tout de lui et dans l’autre sens cela était vrais et puis bon… avait-il quelque chose dans cette galaxie qui pourrait les choquer ?
« Nan, j’ai pas envie de leur faire cet honneur.», râla-t-elle.

Naalem revint sur le sujet principal, rien de plus normal puisque cela faisait quatre semaines qu’ils ne s’étaient pas vus, et il voulait en savoir plus. Les sanctions n’avaient pas dû fuiter publiquement au regard de l’affaire concernée. Elle lui rendit son sourire plein de tendresse et d’amour, tout en remettant ses cheveux derrière ses oreilles. Elle avait envie de retrouver son unicité avec lui, et déjà, de le savoir dans la même pièce que lui, de sentir son odeur, de détailler ses contours, elle se sentait aller mieux.
« De mon rôle, de tout. Je n’ai plus le droit de rien. Je suis, je cite, une simple consultante. Bande d’enculés ! », s’énerva-t-elle sur la fin de sa phrase, en sentant poindre la colère dans ses veines. « Je les ai aidé pour combattre les Morphéas, et voilà comment on me remercie ! Qu’ils aillent tous crever. C’est parce que tu es bien ici, sinon j’aurai mis le feu partout !». Bon là, elle s’énervait clairement, et elle perdait son calme. Il ne fallait pas grand chose pour qu’elle monte en pression, comme toujours. « Putain, et je pue là dedans.», finit-elle par dire en reniflant sa manche.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

« Peut-être qu’ils aiment ça… et ce n’est pas une insulte chez eux… » dit-il dans un air de constat pour temporiser la colère qui pointait chez lui mais très amplifiée par celle de sa jumelle. Et puis bon… franchement, elle était reliée à quoi ? Consultante ? c’est même pas un métier ce truc, c’est un mot qu’ils avaient inventé non ?
Qu’allait-elle faire ? Elle allait se faire chier et en conséquence emmerder encore plus le monde, ils ne savaient pas ce qu’ils avaient fait ces crétins !

Et il savait pertinemment, qu’elle était sérieuse pour dire qu’elle aurait foutu le feu au cul de cette belle cité…
« Va te doucher et changer »
dit-il avec un calme étonnant… « Mais avant… mate moi ce que ton frère génial ta trouvé ! » Il prit la ceinture de fiole et marcha vers elle pour se vautrer dans les
coussins et lui donner avec un large sourire. Il la laissa prendre l’objet histoire qu’elle se calme un peu, puisqu’il comptait bien savoir ce qu’elle avait fait exactement pour mériter un tel châtiment… et ce n’est pas en boule qu’elle allait être neutre et surtout ne pas s’emporter dans des délires rageux. Cela ne le dérangeait pas qu’elle crache sa haine, sauf pour quelque chose de précis et il aimerait bien savoir l’histoire avant de faire la vipère comme ils savent si bien le faire.

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
Teshara accueillit le présent en affichant un large sourire. Une ceinture ! Avec des fioles ! Ca s’était cool. Mais elle perdit rapidement de sa superbe, en considérant le cadeau. « Ils vont me la confisquer. Ca ne sert à rien de la garder. », lâcha-t-elle dégoûtée.
Teshara la reposa sur la table, et se leva. Elle était aigrie et ça ne redescendrait pas comme ça. Pour elle, plus rien ne lui appartenait, si ce n’était son frère. Elle ne pourrait rien sauver d’autres. Ils allaient tout lui prendre. C’était le but de la manoeuvre de toute façon. Sans trop se gêner, elle commença à se déshabiller, comptant bien aller à la douche comme évoqué par son frère. Les fesses à l’air, elle se dirigea vers l’armoire pour récupérer des vêtements propres. Le temps qu’elle y arrive, son haut avait rejoint son bas, dans un coin de la chambre. Sa longue chevelure blonde cascadait sur son dos, s’arrêtant juste au dessus de la naissance de ses fesses galbées. Les différentes cicatrices de sa carrière de militaire et de truande s’étalaient ici et là sur sa peau glabre. Quand elle se pencha en avant, une vue imparable sur son intimité se dessina.
« Dit Naalem, tu prends ta douche avec moi ? » Son frère lui manquait affreusement, et elle ne voulait pas le laisser seul une minute. Elle le voulait tout entier, pour elle, pour toujours. Comme d’habitude, elle vivait mal les longs moments de séparation, et une forme de boulimie fraternelle s’installait ensuite pendant quelques jours.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

L’homme esquissa un sourire de déception…il désirait lui remonter le moral et cela n’avait pas eu l’effet escompter. Une pique de colère sourde le prit, il était hors de question qu’on lui confisque son dernier souvenir !
« Non, j’ai fait un double fond à l’armoire, tu le cacheras là-dedans. » dit-il avec un air de défis, mais un défis pour tous ses emmerdeurs d’Atlantes qui auraient soudainement envie de venir fouiller une énième fois dans leurs quartiers. Il avait été presque (non il avait commencé à le bricoler mais Cloclo l’en avait dissuadé) un système de fermeture personnalisé, pour qu’ils ne soient qu’eux à ouvrir ce maudit quartier.

Il resta avachi dans les cossins suivant sa sœur du regard, elle était frustrée énervé et irrité au plus au point, pas besoin de comprendre son non verbale il le sentait c’est tout. Et cela l’impactait comme tout… comme les cicatrices qu’elle portait sur elle, chacune avait un impact sur lui, parfois elles étaient dues à ses propres actions et la peau de sa jumelle avait connu la fissure… et cela était aussi vrais sur la sienne.
« J’arrive ! » dit-il simplement, après avoir laisser son regard traîner sur elle avec une pointe d’envie sur cette vue imprenable. Elle lui manquait horriblement et la savoir aussi loin de lui, lui était presque insupportable, comme s’il avait une main dans les flammes. Cette étrange sensation, de renouer et de faire qu’un, après une terrible blessure de quatre semaine, proche de la folie et de la dépression. Il se leva, pour se déshabiller entièrement et attrapa sa sœur contre lui pour la porter dans la douche. Oui, il était hors de question qu’elle touche le sol … pourquoi ? Il ne savait pas pourquoi, mais il adorait quand elle était dans ses bras ou sur son dos. Cela lui apportait la sensation qu’elle est en sécurité. Enfin bon, une fois dans la douche il la déposa avec douceur laissant l’eau couler sur eux.

Cette douche, le ramène à plusieurs mois en arrière quand il était avec « sa » princesse Kara… il croit qu’il avait commencé à éprouver des sentiments pour elle. Quand elle avait dû partir pour régner sur son royaume cela lui avait fait un petit choc, il s’en était vite remit bien entendu, mais bon… Ils se fréquentait et elle faisait partie d’une routine appréciable. Une routine qu’il renouait de rare fois quand il allait lui rendre visite pour des ébats sauvages. Mais bon, parfois il se demandait si son petit “crush” aurait été plus que ça… peut-être bien, mais jamais une femme n’aurait pu prendre la place ou même égalé celle qu’avait sa jumelle. Il était capable de tout sacrifier pour elle.
« Il s’est passé quoi pour qu’on te punisse autant ? »

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
Elle regarda Naalem avec un air espiègle. Ainsi donc il y avait peut-être un endroit inviolable dans la chambre ?! C’était une bonne nouvelle ça. Les Atlantes ne pousseraient peut-être pas le vice jusqu’à défaire toute une armoire… Elle n’était pas certaine qu’ils ne le fassent pas, mais elle l’espérait, et elle se disait que déjà, ça mettait pas mal de chance de leur côté.
« J’espère qu’ils ne la trouveront pas alors ! J’y tiens quand même. », dit-elle avec un sourire sur les lèvres, non sans continuer ce qu’elle faisait. Elle restait cependant aigrie. Elle avait vraiment l’impression d’être de nouveau dans une prison, sans date de sortie, et sans exutoire possible. Quand Druand la faisait chier, elle se trouvait toujours une autre victime pour faire passer sa frustration. Ici… ce n’était pas possible. Si elle allait sur le continent pour tuer quelqu’un discrètement, ils le sauraient, puisqu’elle était suivie.
« S’ils trouvent c’est qu’ils ont scanner les murs et qu’ils cherchaient quelque chose à trouver. » Confirma Naalem, qui avait essayé de tout bien prévoir, pour planquer leur petites affaires… Il n’aimait pas qu’on fouille dans ses affaires même s’il n’avait rien de compromettant (car les choses tendancieuses étaient toujours planqués), c’est juste une histoire d’intimité… une intimité qui n’avait pas à être violée ou saccagée .
« On verra bien. De toute façon, on est en prison ici. », répondit-elle du tac au tac.

Elle lui proposa de prendre sa douche avec elle, et ni une ni deux, le jumeau la soulevait du sol pour l’entrainer dans la salle de bain. En guise de remerciement pour son armoire, Teshara lui envoya quelques bisous dans le cou le long du trajet. En plus, il était nu comme au premier jour, le seul véritable habit qui faisait de lui un Lays pour Teshara. C’était son alter égo fraternel, celui qui était elle, et celle qu’elle était lui.
L’eau chaude faisait un bien fou. Teshara ferma les yeux, tout en levant la tête vers le pommeau pour se faire inonder le visage. Elle sentait l’onde ruisseler sur sa peau, et glisser dessus en laissant sa marque brûlante. Heureusement, Cyanure ne savait pas que Naalem pensait à une autre femme qu’elle à ce moment précis, sinon elle aurait piqué une crise de jalousie destructrice qui n’aurait rien amené de bon, surtout dans l’état dans lequel elle se trouvait.

Elle se colla à son frère alors qu’il lui posait la question des faits qui avaient entraîné sa punition. Ses bras autour de lui, elle glissa sa main vers la fesse droite de Naalem, l’autre restant au niveau de ses omoplates. Et alors qu’elle faisait mine d’insinuer ses doigts vers son intimité rectale, elle répondit :
« J’ai inséré un objet médical dans le cul d’un mec, plusieurs fois, j’en ai fait un film que je lui ai laissé, et pour couronner le tout, j’ai laissé mon plug préféré dans son cul en guise de dédicace… ou d’hommage, je ne sais pas. ». Elle ricana doucement, tout en triturant le muscle fessier de son frère. « Et cette petite salope a tout raconté. », finit-elle par dire, les yeux toujours clos, son nez contre la peau de son frangin. Elle sentait ses effluves, elle se sentait elle. Elle était bien. Elle était détendue. Elle retrouvait un semblant de sérénité.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

Comme un écho parfait et spontané il lui rendit ses baisers dans le coup, appréciant de renouer avec l’odeur et la peau de son double le plus parfait, de l’autre moitié de son âme. Même si la séparation en deux corps, lui avait apparu douloureux et pas pratique plus jeune… il savait que maintenant, c'était la plus belle chose qu’il puisse arriver dans la vie d’un humain : être deux et savoir n’être qu’un sans passer par le sexe. Cela le faisait toujours rire, d’entendre des couples (surtout) ici « faire qu’un » via le sexe, eux, il ne savait pas ce que signifiait l’âme sœur, l’âme unique séparée en deux. Non, eux ils pensaient qu’ils pouvaient s’unir avec un simple acte de chair et faire qu’un avec l’autre. Mais, jamais ils ne ressentir les émotions de l’autres ou même les pensées et les envies… jamais, ils n’auront à souffrir au point de délaisser la nourriture de l’absence de l’autre… non, eux, ils ne savaient pas la définition de malheur et de bonheur avec leur soi-disant « âme sœur ». Jamais, il ne pourrait abandonner sa sœur comme on quitte une ex… non, il l’avait eu vie et elle était sa raison de vivre.

Ses pensées avaient dérivé sur Kara, mais elles revenaient très vite sur la femme de sa vie. Et heureusement, une trop longue absence de sa part aurait fait tilté Teshara et il se sentait un peu honteux d’avoir ce flash involontaire dans ce contexte. Il ne s’attendait pas non plus qu’elle commence à essayer de le toucher par derrière… bon, cela ne le dérangeait pas, puisqu’il avait une belle zone érogène, mais sur le coup, il se questionna sur cette soudaine envie alors qu’il lui demandait d’expliquer sa « bêtise »… et il ne fut pas déçu… Il rigola et chassant la main de sa sœur …

« Ne pense même pas à récupérer quoique ce soit dans mon cul ! » dit-il en rigolant. Était-ce de l’inconscience ? De la stupidité ou bien même de la banalité ? Peut-être simplement que cela était génial comme réplique tout simplement. Naalem n’était pas choqué qu’elle fasse ça. Elle avait fait bien pire et pour que cet homme ait le droit à l’hommage Teshara c’est qu’il avait fait quelque chose de conséquent. Mais, il aimait bien la vengeance, beaucoup avait des problèmes avec leurs popotins ici… alors qu’ils loupaient quelque chose sérieusement ! Enfin bon, une belle humiliation qui allait très bien ! Par contre oui, autant le film aurait pu être une vidéo entre eux, mais elle l’avait envoyé … cela a été sa perte car l’autre avait tout balancée.

« Tsss…Il va falloir trouver un plug aussi cool… quel ingrat ce mec, tu as du lui montrer où était sa prostate et il te récompense ainsi… » Il soupira mais il essayait de faire de l’humour pour améliorer l’humeur de sa jumelle. « Et cette petite salope, t’avais fait quoi ? » et là, il sentait qu’il allait vriller car généralement, il a beaucoup de mal quand on touche SA sœur. Et comme pour empêcher sa colère de monté, il enfouit encore plus sa tête dans les cheveux de sa sœur inspirant son odeur mouillée et il passa ses sains sur le bas du dos de la belle jeune femme… sentant que les muscles de sa sœur se détendait doucement mais surement.






CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI


_________________

Capitalisation de chips 2017_n12


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // Elana RAVIX écriture : LawnGreen

Revenir en haut Aller en bas

√ Arrivée le : 06/04/2017
√ Messages : 149
√ Localisation : Atlantis

le Mar 2 Avr - 17:23

Voir le profil de l'utilisateur
Teshara Lays
Capitalisation de chips

Chronologie : 01 Novembre 2018
Deux semaine après : La digestion du MCDO




Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
« Je ne pense à rien tu sais bien. », ricana-t-elle. En fait, elle avait l’impression de se toucher ses propres fesses. Ils n’étaient pas de vrais jumeaux sur le plan anatomique (et heureusement pour Naalem), mais elle trouvait des similitudes tout le temps. Peut-être qu’un oeil extérieur dirait que ce n’était pas le cas, mais elle s’en tapait. Si elle décrétait qu’il avait le même cul qu’elle, alors c’était forcément le cas.
Néanmoins, Teshara n’était pas stupide. Elle savait que l’anus, chez les hommes, c’était une affaire de sensibilité, et de fierté mal placé. En visant cet orifice chez son Nemesis, elle avait voulu l’humilier jusqu’au plus profond de lui-même. D’aucun dirait que la réponse à ce qu’avait fait Scott Greer était disproportionnée, mais pour la jumelle, c’était parfaitement adapté. En tapant fort directement, sans aller dans une surenchère lente et hasardeuse, elle affirmait haut et fort que c’était elle la patronne. Et ça, Greer le saurait à chaque fois qu’il poserait ses fesses sur la cuvette des chiottes. Ce n’était pas un viol commis pour le plaisir de se taper quelqu’un malgré son refus, non, c’était vraiment un viol pour humilier, pour diffamer quelqu’un. C’était pour faire du mal, pour blesser, tant physiquement que psychiquement.

Naalem essayait de faire de l’humour, et même si elle y goûtait peu du fait de son état mental détérioré, cela lui faisait du bien de l’entendre sortir des conneries de merde. Elle n’avait pas cherché à lui faire savoir où était sa prostate non, elle avait cherché à lui faire savoir que la plus folle des deux, c’était elle. La plus folle, et la plus dangereuse.

Et surtout… elle avait gagné à la vente aux enchères des saloperies qu’ils avaient pu se faire.

Le poivre dans ses yeux n’étaient plus qu’un vilain souvenir. Elle avait fait encore mieux.

Un sourire posé sur les lèvres alors qu’elle était toujours nichée contre son frère, elle tenta de lui expliquer. Bien entendu, elle lui en avait déjà parlé.

« Il m’avait envoyé une lettre. D’ailleurs, faudra qu’on fasse pareil, c’est marrant. Il avait pris des lettres dans des magazines pour les coller sur une feuille et faire un texte. Bref, la lettre n’était pas sympa et il se foutait clairement de ma gueule. Du coup, j’ai monté un examen médical pour le punir. Et je l’ai puni. ».

CQFD.
Cela n’allait pas plus loin qu’une vengeance de bas étage pour Teshara Lays. Elle était folle, et complètement en dehors des limites concernant l’action initiale, mais elle s’en tapait. C’était là sa façon de fonctionner.

Les mains libres, elle frottait le dos de son frère. Finalement, elle se décola un peu de son buste, et elle attrapa du gel douche. Les atlantes avaient des senteurs vraiment sympathiques. Si elle avait encore accès à son laboratoire, et à des expériences sur son temps libre (qu’elle n’avait plus), elle aurait pu essayer de les reproduire, mais maintenant c’était peine perdue. Elle englua ses mains de gel douche, et elle commença à laver son jumeau, en sifflotant une petite chanson d’un air génii enfantin. Cela lui faisait du bien de faire des choses banales.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem
Une sodomie, pour une lettre de menace ? Il se souvenait bien de cet élément, cela l’avait rendu folle et l’acte était largement disproportionné… enfin cela serait un jugement d’une personne normale bien entendu. Pour Naalem, il était partisan tout comme ça sœur de frapper fort un bon coup, pour décourager une tierce personne à renchérit. Généralement cela marchait que trop bien et la peur était tellement présente chez l’adversaire qu’il faisait profil bas par la suite. Voilà comment on gère les emmerdeurs chez les Lays. Après que cela soit une vengeance ou autre chose, il devait bien reconnaître que ça lui passait au-dessus, tant que cet homme (qui avait oublié le nom) ne recommençait plus à tourner autour de sa sœur.

D’ailleurs, s’il continue, il irait se charger de lui. Mais, vu que la « salope » était une balance, il fallait être bien plus malin pour se débarrasser de cet abrutit congénitale. Il était affreusement culotté de planifié d’une disparition, alors que sa sœur avait échappé surement à la radiation de la cité. Mais c’est ainsi, les barrières sont là pour être franchie et même s’il devait faire attention avant de céder à ses pulsions, cela donnait plus de piment pour démontrer leur esprit supérieurs sur le reste de la population humaine de ce rafiot. Voilà, qu’ils c’était trop longue reposer sur leur lauriers, abusant de violence et d’envie sans réfléchir plus loin que leur nez… Naalem sentait une vive excitation à relever ce genre de défis, c’est bien en côtoyant des gens qui pouvaient être leurs égaux qu’on n’en devient que plus fort. Et cela était aussi valable pour la technologie, jamais il n’avait autant appris et faire des choses démentielles ! Malgré la paperasse de merde.
« Ah c’est l’autre abrutit qui ta provoquer après l’épreuve sportive des Atlantes…si cela ne là pas calmé, il va falloir plancher sur un plan pour s’en débarrasser. » dit-il simplement
tout en se laissant frotter le corps par le gel douche. « Oui ça peut être très drôle cette histoire de lettre… je vais peut-être en faire une à la princesse qui fait voler des objets… même si va frôler l'incident diplomatique… quoique si c’est des trucs marrant sans menace… je peux même essayer de voir pour faire accuser un pauvre con… » Comme toujours, il parlait en réfléchissant en même temps. « Genre des lettres d’amour ! » Il savourait tout au même moment les caresse rotative des mains de sa soeur sur son corps, il adorait quand elle s'occupait de lui… et fait un peu maso, il adorait autant être blessé pour qu’elle le soigne et donc … s’occupe de lui. Petit il était arrivé de faire croire qu’il avait encore mal quelque part, juste pour qu’elle le touche.

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara

« Wai c’est lui.», répondit-elle tranquillement. « Je pense pas qu’il reviendra faire chier. Non seulement il a vu que j’étais la reine, mais en plus de ça, il a pris des sanctions lui aussi. C’est de l’histoire ancienne.».
Teshara ricanna. Ce serait marrant d’envoyer des lettres d’amour à la princesse. Elle savait ce qu’il s’était passé. Elle doutait que cela la fasse rire, mais bon, elle s’en tapait un peu de l’effet que ça lui ferait. L’essentiel était d’embêter le monde, et ce serait normalement pas punissable.
« Je t’aiderai à les écrires ! ». Le style mélodramatique de Teshara n’était plus à démontrer, et à deux, ils feraient une prose d’enfer !

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem

Il espérait qu’il ne revienne pas, cela serait de la pure et simple bêtise d’être inférieur. « Oui, j’espère » conclut-il. Naalem n’avait aucun doute sur le fait que sa sœur devait penser comme lui sur ce sujet-là. Parfois, il adorait être télépathe pour ne pas parler, on va toujours plus vite en pensant et pour partager des souvenirs, cela serait encore mieux. Même si parfois, il ne savait plus à qu’ils appartenaient, si cela était vécu ensemble ou séparément. A force de tout ce raconter et de vivre l’un pour l’autre… il lui arrivait encore de se mélanger avec sa sœur sur leur personnalité. En tout cas, l’idée des lettre plus autant à sa sœur qu'à lui, il se mit à rire, oui un beau rire machiavélique pour les idées futures… pourrir la vie de la princesse allait être juste géniale !
« Allé ! On fait ça ! » et pourrir la vie de quelqu’un a deux, c’est encore mieux ! Il allait falloir établir tout un protocole pour éviter de se faire choper ! Quitte à prendre des gants dans les deux sens du terme ! Quelque chose de chiadé et de bien ficelé !

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara

Teshara adorait prendre soin de son frère, et c’était sans doute pour ça qu’elle était à l’initiative. Elle lui passait du gel douche sur le corps, frottant sa peau dans des mouvements qui s’apparentaient plus à des caresses qu’à une volonté réelle et sérieuse de le laver. Sa peau était électrisante, et elle se plaisait à la sentir sous ses doigts. Naalem devait être le seul patient qu’elle prenait plaisir à soigner, le seul qui réveillait chez elle une véritable volonté de faire diminuer une souffrance qu’il pouvait ressentir.



« J’suis désolée d’avoir faillit me faire renvoyer.», commença-t-elle doucement. « Je sais que tu n’aurais pas pu rester, tu aurais voulu être avec moi, et tu aurais dû partir aussi. J’suis désolée.», répéta-t-elle, une note de tristesse dans la voix.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem



« Tant qu’on est ensemble c’est le principal » répondit-il dans un murmure, avant de laisser courir ses lèvres sur son front. Oui, cela aurait été difficile de quitter son rêve... un peu trop même. Mais, Il pouvait renoncer à tout, quitte à être malheureux pour être avec son âme sœur. Il était rassurant, il ne lui en voulait pas.
« Maintenant faudra être plus discrète, pas de petit film ou photo, sauf pour nous… » ajouta t’il par humour. « Je t’aime. »

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara


« Je t’aime aussi. », déclara-t-elle d’une voix contrariée. Elle se sentait brimée. L’ambiance ici était loin d’être celle sur Renégat. Certes, ils avaient accès à moins de technologie, mais ils avaient nettement plus de liberté qu’ici. Ici, on se faisait chier. Elle se faisait chier. Ca ne semblait pas être le cas de Naalem, et elle le sentait bien. Enfin qu’importe. « Plus de film, plus de photo, plus de crime, plus d’assassinat, plus rien. La vie ennuyeuse quoi. », maugréa-t-elle.

Elle s’ajusta pour se hisser de nouveau et s’extraire de son frère. Elle se sentait mieux, mais elle était contrariée, et elle n’arrivait pas à le cacher. Toute cette histoire lui pesait plus qu’elle ne voulait l’admettre. Elle avait envie de retourner finir le boulot et de tuer cet enculé de Greer. Finalement, elle regrettait de l’avoir “juste” violé. Elle aurait dû être radical et lui couper les burnes quand il était endormi afin qu’il se vide de son sang pendant de longues minutes et qu’il crève finalement d’avoir été émasculé. Au moins, elle aurait pris une peine comparable pour une bonne raison. Ou peut-être que personne n’aurait sû que c’était elle, puisqu’il n’aurait plus été de ce monde pour la balancer.
Au final, elle s’était trompée sur toute la ligne avec lui. Elle pensait qu’il était du genre à aller dans la surenchère, et elle tremblait déjà d’avance à l’idée de ce qu’il aurait pu trouver pour laver son petit cul de cet affront. Elle ne pensait pas qu’il irait chialer auprès des chefs tout de suite. C’était vraiment qu’une lavette, et il avait tout gâché. Son sentiment de victoire, et les perspectives frémissantes d’avoir un ennemi à ses trousses prêt à tout pour lui faire du mal. Quel naze.

Elle posa ses deux mains sur le carrelage de la douche, les yeux baissés vers ses pieds qu’elle distinguait entre ses deux seins aux extrémités encore dures. L’onde coulait dans son dos, ruisselant sur sa peau propre et soyeuse.





CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

_________________
Tout ce que je dis est vrai, en particulier ce que j'imagine !
Capitalisation de chips 2018_t10
DC : Erin Steele & Pedge Allen & Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Image perso : Capitalisation de chips 1562507278-01naalem-profil
√ Arrivée le : 03/04/2017
√ Date de naissance : 23/05/1985
√ Nationalité : Pégasien - Geniis (prétend être Loupias)

√ Gène : Innoculation
√ Age : 34
√ Messages : 187
Liste de vos DC : Hoffman-Sheppard-Isia TL-Elana Ravix

le Jeu 18 Avr - 18:55

Voir le profil de l'utilisateur
Naalem Lays
Capitalisation de chips

Chronologie : 01 Novembre 2018
Deux semaine après : La digestion du MCDO






Capitalisation de chips 1499613963-012naalem
Teshara était contrariée, il l'entendait et le sentait dans ses crispations… d'un geste doux il lui caressait le dos et les cheveux… il commençait à culpabiliser de la sentir pas heureux alors que lui l'était. Il aimerait, tellement lui donner son bonheur et prendre sa tristesse à la place…

« Oh si ! Mais entre nous, il ne faut plus laisser de traces. Tuer quelqu'un et jamais retrouvé le corps… faire chanter quelqu'un sans pouvoir remonter jusqu'à nous… comme dans ses bouquins comics, être un super héros ou méchant de l'ombre… incessible une ombre qui plane… est-ce un accident ? Ou bien quelque chose de plus machiavélique ? » il se mit à ricaner, voilà qu'il partait dans des considérations futuristes. Mais aussi, cela redonnerait à sa sœur plus de joie et un nouveau but, être moins bourrin être plus calculateur. Et cela serait le jeu, de ne pas se faire choper. Et puis, si des cons disparaissent personne ne viendra à pleurer. Ou même s'ils sont punis.

Il laissa sa sœur le quitter, elle était dans un état qu'il n'aimait pas… il en voulait viscéralement à ce mec qui était à l'origine de toute cette connerie. « Ta balance, peut mourir accidentellement… » dit-il pour la relancer alors que ses grandes mains, enduites de savons frottait le dos de sa jumelle. Oui, il commençait à avoir une idée en tête.

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara

« Ouais mais tu sais que j’aime bien laisser des traces. ». Il fallait se souvenir de son laboratoire, de son cabinet médical sur Renégat, c’était un foutoir sans nom avec des traces de sang séchées de partout. L’antre de l’enfer, l’antre de la mort. Les gens n’y allaient qu’à reculons parce qu’elle était la meilleure dans son domaine, mais ils n’étaient jamais vraiment sûr de ressortir vivant…
« Mais bon tu as raison, faut être plus discret. Et je sais l’être quand je veux.. », assura-t-elle. Elle était contente de retrouver son frère, même si elle trouvait qu’il faisait un peu trop d’humour dans les conditions actuelles. Après, elle percevait la situation dans son ensemble avec un filtre grognon, ce qui n’aidait pas à voir la vie en rose. Qu’importe, son frère était là, elle était revenue, et même si elle était muselée pour l’instant, elle n’avait pas perdu son essentiel, sa moitié.

Alors qu’elle s’appuyait contre le mur, elle sentit les mains de son frangin lui savonner le dos. Elle ferma les yeux, appréciant la caresse onctueuse du savon sur son épiderme.
« Non, ne t’en fais pas. Il va vivre avec une humiliation, qui n’a pas vraiment trouvé de… Enfin je veux dire, la peine que je ramasse n’est pas proportionnelle à ce que je lui ai fait, et il doit avoir un goût amer dans la bouche. Il va penser à moi longtemps, et c’est ce qui compte. C’est ma petite victoire, aussi pénible soit-elle. ». Elle se retourna, afficha un sourire plus franc.

« Aller, je suis avec toi, c’est tout ce qui compte. Tu veux faire quoi ce soir ? », demanda-t-elle en mettant de l’eau dans sa bouche qu’elle recracha ensuite doucement.

Capitalisation de chips 1499613963-012naalem
Ah ça, il était certain qu'elle adorait signer ses actes. Surtout quand elle en était particulièrement fière. Ou simplement, laisser des traces de son passage, de ses actions. Tout cela permettait aux autres de se souvenir ou même d'imaginer, ce qu'elle pouvait leur faire. Si un médecin Atlante avait vu le laboratoire qu'elle avait chez les soleils rouges, il blêmirait… il avait une seconde civilisation dans certain recoin de ce labo des horreurs. Vivre dans cette culture bactériologique, avait renforcé les deux jumeaux, puisqu’aucun des deux Lays n'étaient « faiblards », ils avaient une santé d'enfer et puis cela servait toujours de découvrir de nouvelle maladie faite avec amour dans son petit chez soit non ?

En tout cas, il était content qu'elle daigne être plus discrète. Ils n'avaient plus la même liberté ou facilité à berner des idiots, sur cette cité, ils n'étaient pas tous dénués de cervelle. Et là était peut-être le problème. Naalem se faisait la remarque qu'ils devaient maintenant virer leurs habitudes et outrepasser la facilitée d'envoyer chier les autres. Ils devaient manœuvrer autrement et plus finement. Revenir aux fondements de la manipulation, puisqu'ils ne vivaient plus sur renégat et leurs lots de consanguins. Enfaite renégat les avaient empâté dans la médiocrité.

« D’accord. » il n’enchaina pas plus, si la peine suffisait un peu à sa sœur soit. L’injustice était corrosive comme sentiment et combiné à l’humiliation cela allait être un beau cocktail pour cette ordure.
« Oui, oublions le reste. Allons faire un peu d’escalade. J’ai trouvé un passage, pour être en haut d’une tour. On risque de tomber, mais une fois en haut, nous serons les maîtres de ce monde ! » un plan fou, mais qui en valait la peine. « Ou on se mate un film et on se détend en fumant ... » Il n’avait pas ramené de la drogue pour faire jolie !

Capitalisation de chips 1519051160-01teshara
Teshara ne savait laquelle des deux propositions était la meilleure. Un peu d’escalade ? Ou de la fumette. Au final, la réponse s’imposait d’elle-même. Elle était surveillée, trop surveillée, et comme c’était encore tout frais, les deux molosses à l’entrée du quartier n’étaient pas encore endormis par une routine bien établie qu’elle pouvait exploiter pour les berner. Du coup, elle était contrainte de faire profil bas à l’extérieur pour le moment. Elle haussa des épaules, en sortant de la douche pour se prendre une serviette et se sécher.
« Je pense que la sortie grimpette devra attendre que les deux chiens me lachent. Allons fumer et mater un film ouais. »
Elle ne prit pas la peine de se rhabiller. Elle était bien à poil, et elle se vautra dans les cousins en laissant le soin à Naalem de choisir le film. Pendant ce temps, elle s’était penchée sur la table pour composer les joints, les roulant proprement en les bourrant bien d’herbe. Ça allait puer la beuh, mais elle s’en tapait bien. Un peu de rêve éveillé serait bienvenue.

La soirée pouvait commencer…


FIN 18/04/2019






CODAGE PAR AMATIS
AVATARS PAR ECRIRE ICI

_________________

Capitalisation de chips 2017_n12


DC : John SHEPPARD // Isia TAYLOR LAURENCE // Alexander HOFFMAN // Elana RAVIX écriture : LawnGreen

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum