Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


John Sheppard

Image perso : Sans retour  1562438536-01-john-image-profil
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Date de naissance : 14/06/1976
√ Nationalité : Américain

√ Gène : ATA
√ Age : 43
√ Messages : 3125
Liste de vos DC : Hoffman-Elana Ravix-Isia TL-Naalem

le Lun 8 Juil - 20:02

John Sheppard


❝Sans retour
Sans nos coeurs❞
Natasha & John


« Colonel…colonel… » quelque chose le poussait avec insistance… ce n’est plus de son âge de faire des galipettes dans les airs.. oula non. Ni même les grands 8. Pourtant, il adore ça, alors pourquoi, il était monté sur ce manège et celui-ci s’était cassé la gueule ? Les techniciens avaient merdé… et voilà comment faire les gros titres du Daily star à cause d’un accident grotesque de montagne russe.
« On va porter plainte… il est hors de question que Merlin soit mort pour une erreur de construction ! » grogna l’homme, il avait mal à la tête… il avait affreusement mal et il sentait brumeux. En tout cas, le lit de l’hôpital était appréciable, même si un peu poussiéreux.
« Mais qu’est-ce que vous racontez colonel ? C’est qui Merlin ? » Cette voix… elle lui disait quelque chose, sans savoir pourquoi elle lui était familière. Surement celle de sa femme, il était avec elle et Merlin quand l’accident s’est déclenché.
« Eh bien notre chien… » toussa t’il… Il sentit de l’eau sur sa joue et des reniflements… voilà qu’elle pleure, c’est normal Merlin était mort après tout… mais il ne fallait pas dramatiser, ils allaient s’en sortir et lutter contre cet affreux deuil. « Il ne faut pas pleurer chérie… tout vas s’arranger… »
« Mais … je… COLONEL ! » John tenta de se redresser… puis il s’effondra.

*******

Il ne sut combien de temps, il était resté inconscient, il avait fait un étrange rêve de montagne russe de chien écrasé sous le manège et de femme qui pleure… cela n’avait aucun sens, surtout qu’il voulait porter plainte pour quelque chose. Bref. La douleur sur le bas de son crâne était encore présente, mais bien moins forte qu’il ne l’aurait cru. Quelque chose lui touchait les cheveux et il avait une chanson, quelqu’un qui fredonnait une chanson pour se calmer… et hop là… il avait du mouvement de droite à gauche de son coussin… il était sur de l’eau ? Peut-être cela expliquerait qu’il avait l’impression d’avoir le visage mouillé. En tout cas, il était sur le ventre et… quelque chose lui retenait les reins.

« Humrf… » grogna t’il, essayant de tâter un peu ce qui l’entouraient… il sentit une cuisse sous ses mains, puis deux et en fait ces cuisses étaient son oreiller… il était bien loin de se sentir gêné tellement, il avait du mal à connecter ses deux neurones entres eux.
« Natasha ? Sergent ? » il se frotta les yeux… il avait une odeur âcre de fumée.
« Colonel, ne bougez pas… vous êtes coincé … » Le sergent Yuri Yon, japonaise de trente ans très appliqué la tâche et spécialiste en technologie. Une intellectuelle sous la bannière grise de l’armée d’ingénierie. Une brave fille douce et appréciable. Il colla doucement les morceaux… ils s’étaient crashé, ils avaient pris plusieurs projectiles non identifiés, il avait essayé de redresser l'engin, mais celui-ci avait percuté le sol trop rapidement, pour glisser..., se prenant divers arbres et pierres… le tout avait été éventré et les passagers éparpillés. Yon était son co-pilote, il avait tout juste eu le temps de sauter sur elle, pour rouler au sol et lui éviter de se prendre un bout de carlingue sur la figure. Après, c'était le black-out. Elle avait dû se dégager de lui, mais elle était resté en voyant que son supérieur était coincé… ne pouvant rien faire sans son aide. Elle l’avait soigné avec ce qu’elle avait pu trouver et attendait qu’il revienne à lui.

« Où sont les autres ?»
« Le Dr Tolen est embroché… quand à madame Avalon, son corps est introuvable. Elle est peut être morte ou en vie plus loin. » Elle sanglotait, tout en agrippant le haut du gilet MOLLE de son supérieur. « J’aurais dû le voir … je suis tellement désolé colonel. »
« Arrêtez de pleurer Yon… on va s’en sortir. Aider moi à me dégager je sens encore mes jambes, ce n’est pas aujourd’hui que je serai tétraplégique. Et on va trouver Natasha. » Il se refusait d’admettre qu’elle puisse être morte, elle se trouvait derrière lui pour le départ. Elle avait dû être éjectée. Enfin tant qu’il ne verrait pas son corps, elle serait vivante ! Et il se refusait le chagrin pour cet espoir.

Les jambes du sergent glissèrent sous lui, en tout cas, elle avait été bien sympa de lui servir d’oreiller, cela en était gênant il devait le reconnaître. La jeune femme essaya de soulever comme elle pouvait se qui encombrait John. Cela prit du temps, mais ils finirent par réussir à coup de sueur et de glissement de serpent. Par chance il n’avait rien… les jambes engourdies et à plusieurs endroits blessés par des griffures, il se soigna et changea de pantalon prenant celui de feu Tolen. Le sien ressemblait à un short …Il prit un peu de temps mettre la dépouille de l’homme dans la carcasse du jumper, pour qu’il puisse ne pas être dévoré par des bestioles, le temps de retourner à la cité. Il avait du feu et de la fumée un peu partout et sortir de ce nuage n’était pas plus mal…

« NATASHA !! » aucune réponse… Ni même à la radio. Les deux militaires prirent ce qu’ils pouvaient ramasser du jumper (deux équipements complets, deux gourdes d’eau, des vivres pour un jour, deux couvertures, des munitions, et du matos scientifiques où ils prirent que les tablettes), avant de se mettre en marche… Natasha était introuvable autour de la carcasse. Il avait de nombreux arbres autour de cette prairie de culture de blés… ils finiraient bien par trouver des traces… Et la poitrine de John jouait au yoyo…




© Pando


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman& Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : MediumTurquoise

Revenir en haut Aller en bas

Natasha Avalon

√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 375

le Lun 8 Juil - 21:46

Natasha Avalon
Le réveil de Natasha s’accompagna d’un foudroyant mal de tête qui se déploya progressivement à l’ensemble de ses membres et notamment à ses poignets. Elle ouvrit les yeux avec une grimace et se demanda où elle était. C’était un peu comme un lendemain de soirée beaucoup trop arrosée où on se réveillait dans le lit d’un inconnu… le sentiment était désagréable et inquiétant. Au moins la pièce avait le mérite d’être vide et elle ne se trouvait pas dans un lit, ce qui la rassura. John avait beau être ouvert d’esprit, il n’aurait pas franchement apprécié ça… et puis ça n’aurait pas ressemblé à la kiné. Certes, elle avait fait quelques bêtises dans sa jeunesse mais elle s’était rangée depuis longtemps.
Les lieux étaient sombres mais on y voyait relativement bien. Elle se trouvait dans une sorte de cabane en bois mal isolée, le mobilier était sommaire… et elle ne pouvait pas bouger.

Evidemment, ça n’aurait pas été drôle autrement… l’espace d’un instant, Natasha se demanda si elle n’aurait pas préférée se réveiller dans le lit d’un inconnu à cause de l’alcool tout compte fait... la dernière fois qu’elle s’était retrouvée piégée par une tribue primitive, l’une de ses amies s’était faite violée et tous les autres avaient échappé de justesse à ce calvaire.

Tentant de refouler sa peur, la rouquine tira sur ses liens et constata qu’ils étaient relativement bien faits. Elle était attachée à une sorte de panneau en bois et se trouvait dans une position relativement inconfortable. Pas étonnant qu’elle ait mal partout si elle avait passé du temps à dormir comme ça. Son équipement lui avait été retiré mais au moins elle portait toujours ses vêtements - détail qui la rassura un peu.

Les souvenirs lui revenaient doucement en mémoire. Elle était partie en mission d’exploration. Ses compétences dans le domaine médicale, sa personnalité relativement diplomate et son expérience commençaient à être suffisamment importantes pour qu’on la sollicite de temps en temps sur ce type de sorties. La plupart du temps les explorations se passaient bien. Elle adorait particulièrement être greffée au groupe de John, cela lui permettait de l’observer sous une toute autre casquette que l’amoureux. Son compagnon était un soldat et un commandant et elle respectait ses compétences autant que l’homme qu’elle connaissait dans l’intimité.

Mais cette fois les choses avaient déraillé. Elle n’avait pas compris d’où venait l’attaque, tout avait été trop rapide, mais le jumper s’était crashé, ses composants éparpillés et elle avait été éjectée de l’habitacle. La végétation avait amorti sa chute, elle avait eu beaucoup de chance dans son malheur et n’avait écopé que de blessures superficielles. Elle s’était relevée, avait constaté qu’elle n’avait pratiquement plus aucun équipement et s’était mise en quête de son groupe qui pouvait se trouver n’importe où… probablement un peu trop bruyamment car elle avait été cueillie par un groupe d’indigènes à l’air menaçant. Elle ne les avait pas compris lorsqu’ils s’étaient exprimés dans leur langue, puis ils avaient compris qu’elle parlait anglais…
Ils voulaient savoir avec combien de personnes elle était venue, de quel peuple elle était originaire, s’il y avait des guerriers… Natasha avait refusé de répondre et les choses s’étaient très vite envenimées.
La jeune femme se rappela soudain : quelqu’un l’avait frappé à la tête. C’était la raison pour laquelle elle avait aussi mal, elle avait dû écoper d’une sacré bosse.

Quelque chose clochait néanmoins. Comment des personnes vivants dans des cabanes avaient pu crasher un jumper ? Soit elle manquait de données et leurs agresseurs possédaient un niveau technologique bien plus important qu’elle le croyait, soit l’attaque dans le ciel et celle au sol étaient isolées et l’ennemi était double.

Natasha se rassura en songeant qu’elle était seule dans cette pièce. Cela signifiait, du moins l’espérait-elle, que ses collègues n’avaient pas été capturés. Elle refusait de penser au pire scénario où les autres étaient morts dans le crash…

Avec un peu de chance, tout ça n’était qu’un énorme malentendu et les individus qui la maintenait prisonnière pouvaient être raisonnés avec un peu de discussion. Elle le saurait dans peu de temps…

_________________
Sans retour  Signat10

Revenir en haut Aller en bas

John Sheppard

Image perso : Sans retour  1562438536-01-john-image-profil
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Date de naissance : 14/06/1976
√ Nationalité : Américain

√ Gène : ATA
√ Age : 43
√ Messages : 3125
Liste de vos DC : Hoffman-Elana Ravix-Isia TL-Naalem

le Mer 31 Juil - 19:26

John Sheppard


❝Sans retour
Sans nos coeurs❞
Natasha & John




Voir le jumper fumant et dégommé comme une simple mouche avec une grosse tapette donnait des aigreurs au colonel. Boitant légèrement à cause du bleu monstrueux qui devait se former sur sa jambe, il cherchait sans relâche des traces de Natasha. Mais mise à part le corps sans vie du dernier occupant. Ils devaient élargir leurs recherches. C'est en prenant ce qui restait de l'équipement que le colonel et le sergent Yon arpentait la forêt affreusement silencieuse… il n'y avait pas beaucoup de vie dans le coin, le crash avait effrayé la faune. Le colonel, commençait à envisager de rentrer à la porte pour demander une équipe de secours, quand la japonaise aperçut des traces de luttes sur le sol. La semelle profonde et bien dessinée d'une ranger ne devait qu'appartenir à la kiné… mais elle avait essuyé une attaque et son corps avait été traîné sur quelques mètres avant d'être surement porté. Il n'y avait pas d'autres traces de pas, comme si ses agresseurs avaient des semelles fines en peaux ou simplement fait disparaître leurs traces.

« Fait chier !» pesta John qui commençait sérieusement à s’inquiéter sur le sort de sa compagne.
« Nous la retrouverons Colonel. »
« On va contacter Atlantis, pour des renfort et un jumper en plus. Cette forêt est immense et à deux nous n’irons pas bien loin. » maintenant qu'ils avaient la confirmation que la kiné n'était pas blessée et pas à proximité. Une flèche vola dans leur direction, une petite flèche surement imbibée de poison mortel ou tranquillisant. Les deux militaires aguerries firent feu dans la direction de la pointe mortelle, touchant un homme étrangement vêtue. Il portait des vêtements parfaitement adaptés au milieu, pour se cacher dans la végétation… il avait la combinaison intégrale et un masque. Il était hors de question de rester sur place pour que les copains de l'archer viennent l'aider… et d'ailleurs, il eut un bruit de Cor… la traque avait commencé et les ennemis semblait invisibles dans cette forêt loin d'être entretenu par des humains désirant la mater !

Le cœur battant, le front en sueurs, John jeta un coup d'oeil à sa montre, voilà une bonne heure qu'ils tentaient d'échapper aux « invisibles ». Le sergent avait pris une fléchette dans la cuisse et ses mouvements de plus en plus lents les ralentissaient. Elle luttait pour ne pas s'endormir et le shoot d'adrénaline que lui avait injecté John, lui avait permis de tenir jusqu'à lors. « Laissez-moi colonel…courrez jusqu’à la porte. Je retrouverais Natasha et on vous attendra… on gagnera du temps pour les secours… » Haletait difficilement la japonaise rouge de sueur et de fatigue. John avait abattu que deux guerriers invisibles et le sergent en avait blessé un…ils étaient très bon et leur connaissance de leurs territoires, laissait sous-entendre qu'ils devaient être d'excellent chasseur… mais pourquoi chassaient-ils les humains ? Peut-être les considéraient t'ils comme des intrus ? Peut-être bien…en tout cas John avait une pensée de plus en plus inquiète pour sa compagne, espérant qu'elle ne tombe pas dans une tribu qui la trouverait à son goût autant pour sa chaire que pour sa beauté… et qu'elle soit encore vivante. Cependant, le comportement des indigènes à vouloir les « flechiser » et la teneur du liquide qui s'infiltrait dans le corps de la japonaise, laissait penser à John qu'ils les voulaient vivant…sinon ils seraient morts depuis longtemps.

« Non. Je vous balancerai dans la porte et je reviendrais avec une équipe leur botter les fesses ! »
« Il est peut-être déjà trop tard pour votre amie… » Comme toujours le sergent ne voyait que les mauvais côtés… elle suait beaucoup et grimaçait de douleur, elle avait l’impression que son souffle lui manquait à chaque respiration. Et pourtant, elle s’accrochait comme une moule à son rocher au colonel, essayant d’être la moins contraignante que possible.

« Ils nous veulent vivant… elle doit l’être encore. Et ne soyez pas défaitiste sergent ! »
« A vos ordres… HAAAAAAAAAAA ! »
C’est au pas de courses, qu’ils tentèrent de retourner à la porte…et c’est sans aucune délicatesse que le sergent trébucha et sombra dans un piège dissimulé sur le sol, la projetant dans un trou avec un filet en dessous qui l’entoila. Elle manqua d’emporter John avec elle, qui eut tout juste le temps de s’arrêter dans un équilibre précaire pour ne pas la rejoindre, arme en main, il scruta les environs… et BONG !

L’arrière de son crâne venait d’être percuté par un boomerang et l’homme tomba rejoindre sa subordonnée qui lui servit une nouvelle fois de coussin.






© Pando


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman& Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : MediumTurquoise

Revenir en haut Aller en bas

John Sheppard

Image perso : Sans retour  1562438536-01-john-image-profil
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Date de naissance : 14/06/1976
√ Nationalité : Américain

√ Gène : ATA
√ Age : 43
√ Messages : 3125
Liste de vos DC : Hoffman-Elana Ravix-Isia TL-Naalem

le Ven 20 Sep - 20:22

John Sheppard


❝Sans retour
Sans nos coeurs❞
Natasha & John



Natasha avait été transférée une nouvelle fois… une petite fléchette lui avait piqué le bras pour la faire sombrer dans de beaux songes sans rêve. Quand, elle se réveillait elle était dans une nouvelle cabane bien gardée où elle pouvait découvrir un environnement luxueux pour la civilisation primaire. Des coussins de peaux et de fourrure, le sol était jonché de tapis, un petit bassin d'eau douce légèrement parfumé de fleurs à son centre, des vivres et de l'eau en abondance. Plusieurs bougies en hauteur (inaténiables sans échelles) illuminait la cabane, faite de peau et de bois.

Elle ne portait plus son uniforme sombre et jaune, on lui avait pourtant laissé ses sous-vêtements. Mais une tunique fluide immaculée comme la pureté de la neige. Son corps était recouvert de runes toutes aussi blanche et elle était maquillée de peinture albâtres formant d'étranges motifs, mais esthétiques. Elle pouvait admirer son reflet pouponné et coiffé d'une coupe digne d'une déesse grec, dans un miroir polie sur un des murs. Elle portait de nombreux bijoux d'un métal dorés mais un peu lourd pour être de l'or… niveau chaussures, elle avait des sandales toutes aussi brillante et incrusté de pierres.

« L’homme est dangereux. Entraver le plus… il a tué deux de nos chasseurs. La femme à reçu le sommeil. Il faut surveiller son état elle est glacée ! »

Cette voix, elle la connaissait, c'était celle du chef qui l’avait questionné. La porte de la cabane s’ouvrit, et deux hommes forts, portait une jeune femme avec les mêmes vêtements qu’elle… elle pouvait reconnaître le sergent Yon, qui avait été soigné, comme le témoignait des bandages sur ses bras.

« Mettez l’homme près de la seconde femme. Ils ont l’air d’avoir l’habitude de tomber l’un sur l’autre ! Et ça la réchauffera. » Il eut des ricanements, avant que deux autres hommes arrivèrent avec un John inerte, mais entraver par les mains et les pieds. Il portait lui aussi des vêtements blancs, une sorte de culotte digne d’un prince d’Arabie avec une ceinture doré en tissus qui lui tombait entre les cuisses. Il était torse nu, laissant apparaître son torse bien fait et sa pilosité brune. Tout comme les deux femmes, il portait de nombreux symboles et son regard avait été souligné de khôl et d’or. Les déménageurs de l’extrême le posèrent tout proche du sergent avec délicatesse avant de partir en refermant la porte.







© Pando


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman& Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : MediumTurquoise

Revenir en haut Aller en bas

Natasha Avalon

√ Arrivée le : 29/06/2017
√ Messages : 375

le Sam 21 Sep - 20:17

Natasha Avalon
Natasha n’en croyait pas ses yeux en étudiant son reflet dans la glace, elle était passée du stade de la prisonnière à… à quoi au juste ?
La kiné se rappelait que des hommes étaient entrés dans sa prison. Elle n’avait rien pu tirer d’eux, aucune réponse, et elle avait sombré à nouveau. Quand elle s’était réveillée son environnement avait changé et ses vêtements aussi. Quel genre de géollier habillait ses prisonniers de la sorte ? Et ce maquillage... A moins qu’elle ne soit destinée à être offerte à quelqu’un, un homme peut-être ?

L’extérieur était très peu visible à travers les jointures de la cabane, les volets empêchaient toute retraite par les fenêtres… elle n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait y avoir à l’extérieur et son imagination travaillait à cent à l’heure.

Alors qu’elle faisait le tour de la pièce pour chercher ses vêtements ou quelque chose qui aurait pu lui servir d’arme, elle entendit du bruit du côté de la porte d’entrée et se prépara à une nouvelle rencontre. Allait-il à nouveau la droguer ?

Mais non… ils amenaient du monde. Son coeur bondit dans sa poitrine lorsqu’elle reconnu John et Yon. Si elle fut rassurée de les voir en vie, elle comprit aussi qu’elle ne pourrait compter sur eux pour la sortir de ce pétrin.

-Hé ! Pourquoi vous nous retenez ici ? Qu’est-ce que vous nous voulez ?! s’exclama Natasha dans l’espoir d’obtenir enfin un élément de réponse de la part de l’un des deux hommes qui les avait capturé.

L’homme la regarda avec une lueur de défis avant de changer de comportement et de baisser la tête en signe de respect.
« Rien de mauvais. » Il n’attendit pas plus longtemps avant de disparaître après avoir déposé les deux autres personnes.


Ses deux compagnons avaient aussi été préparé, ce qui écartait la théorie du mariage forcé. Alors pourquoi diable ? A quoi tout cela rimait-il ? Que signifiait ces symboles sur leur peau ? Une symbolique religieuse ?

Lorsque leurs kidnappeurs disparurent en laissant leur fardeau sur les fourrures et les coussins au sol, Natasha se précipita pour s’assurer qu’ils allaient bien, examinant leur souffle, leur rythme cardiaque et leurs blessures corporelles. Ils avaient eu leur part tous les deux… la rouquine se demanda s’ils s’étaient fait ça dans le crash ou si c’était leurs ravisseurs qui les avaient battus. Il manquait le dernier membre de l’équipage… avait-il réussi à s’enfuir ?
Mille et une questions s’entrechoquaient dans sa tête. Apparemment John s’était battu et avait causé des dommages dans le camp adverse. Voilà qui lui ressemblait bien. Son nouveau look changeait tellement de ce qu’il portait d’habitude qu’elle se prit à sourire un court instant avant de détourner les yeux pour enrouler Yon dans des fourrures. Cette dernière était effectivement glacée et elle espérait qu’un peu de chaleur suffirait à la remettre sur pieds. Elle n’était ni équipée ni compétente pour traiter une mauvaise réaction à la drogue ou un traumatisme crânien.

Une fois qu’elle estima avoir fait tout ce qu’elle pouvait pour l’asiatique, elle se tourna vers John et s’attaqua aux liens qui lui bloquaient les mains, quitte à y aller avec les dents s’il fallait. Ils étaient serrés mais elle finirait bien par y arriver.

_________________
Sans retour  Signat10

Revenir en haut Aller en bas

John Sheppard

Image perso : Sans retour  1562438536-01-john-image-profil
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Date de naissance : 14/06/1976
√ Nationalité : Américain

√ Gène : ATA
√ Age : 43
√ Messages : 3125
Liste de vos DC : Hoffman-Elana Ravix-Isia TL-Naalem

le Jeu 28 Nov - 18:34

John Sheppard


❝Sans retour
Sans nos coeurs❞
Natasha & John



La pauvre asiatique était au plus mal son corps était parcouru de tremblement et elle toussa un peu. Elle était sonnée et grogna dans son sommeil, avant d’ouvrir difficilement les yeux. Elle regarda autour d'elle, ne voyant rien de dangereux alors elle s’emmitoufla dans les fourrures pour reprendre des forces, elle savait qu’elle n’était pas en mesure de se défendre et cet endroit avait l‘air plus “sécuritaire” pour le moment. Donc elle se réservait pour ne pas épuiser encore plus son corps douloureux. Elle était néanmoins contente de voir Natasha, elle était très élégante dans cette tenue et l'asiatique se demanda si elle n’était pas en train de délirer. Par respect elle ne dit rien, se contentant de fermer les yeux pour tenter de maîtriser ses tremblements.

John quant à lui était en train d'émerger à son tour. Sentant qu’il était bloqué par des entraves, il se contracta ...quelqu’un était en train de le toucher et il aurait mis sa main au feu que vu l’endroit cette personne était est en train de lui mettre ces liens est en train de lui défaire. Et vu comment ils avaient été capturé il penchait plus sur la première option. Alors, sans prévenir, il joua des abdos pour se redresser et donner un coup de boule à la personne… il réalisa un peu tard que c’était Natasha et il était partagé entre l’immense joie de la savoir en vie et le désarroi de l’avoir boulé.

Emportée par le mouvement et la douleur, la jeune femme recula vivement pour se mettre hors de portée et porta ses mains contre son visage en grimaçant.

Put… John !!! s’exclama t-elle sur un ton accusateur. Ça faisait un mal de chien !
« Natasha… !!! Je... suis désolé ! » il émit une petite moue, essayant de gigoter pour faire jouer de ses liens, mais il avait besoin d’aide. Il avisa Yuon qui dormait, très bien qu’elle se repose... mais surtout le décor assez ...étonnant pour une prison… et puis c'est quoi ces fringues digne d’un temple grec ?
« Nous ne sommes pas des prisonniers ordinaires... » souffla t’il en voyant qu’ils étaient bien traité, même si les ombres devant la tente montraient qu’ils avait des gardes pour les surveiller…
-Mouais... maugréa la rouquine avec un air sceptique. Elle venait de retirer sa main de son visage et la douleur refluait doucement. Il ne l’avait pas loupée le bougre ! Il avait de la chance qu’il n’y ait pas de SOS femmes battues sur Pégase ! Pensa t-elle avec un brin d’amusement. Vu la position du bleu, quelles étaient les chances qu’elle écope d’un oeil au beurre noir ? Je peux m’approcher ou tu vas me mordre cette fois ?

John était vraiment mal à l’aise, il ne pensait pas frapper sa compagne… elle allait surement écoper d’un bleu…au moins il ne lui avait pas pété l’arcade sourcilière. Malgré tout, il eut un petit sourire.
« D’habitude tu n’as pas peur que ça soit le cas… » dit-il sur un ton de conspirateur, afin d’évacuer la gêne par l’humour.

-D’habitude c’est agréable, répondit-elle avec une moue boudeuse mais elle se rapprocha malgré tout pour venir s'asseoir près de son compagnon et reprendre son travail pour défaire ses liens. Ils vous ont eu avant que vous ayez le temps de prévenir les secours ?
John lui colla un bisou sur le front, il ne se formalisa nullement de ce geste, surtout que le sergent Yuon était dans les vaps, alors il pouvait largement outrepassé le coté “pro” et puis bon, il avait quand même boulé sa compagne…
« Oui… Yuon n’est pas au mieux de sa forme. On est tombé dans leur piège. »
Ce sont eux qui l’ont mise dans cet état ? demanda t-elle en acceptant le baiser en guise d’excuse.

« Elle était déjà mal en point lors du crash...et oui, elle a eut une flèche tranquillisante je pense… » mais l’homme n’en savait rien, il voyait juste son sergent réagir de plus en plus mal à cette substance… et si elle était allergique ?
Je ne crois pas qu’elle fasse un choc anaphylactique, les symptômes ne collent pas. réfléchit Natasha. Elle a dû être blessée quand le vaisseau s’est écrasé. Comment ça a pu arriver ? Les jumpers sont solides d’habitude… un problème technique ?
John se massait les bras « On nous a abattue. Et ce n’est pas avec des flèches... » dit-il en grognant alors que des traces un peu trop marquées étaient visibles sur ses poignets. Il se leva, pour inspecter l’endroit… vraiment, ils avaient la prison grand luxe avec le confort que pouvait apporter cette civilisation. En approchant du mur de la yourte, il pouvait être qu’il avait de l’agitation, des rires de la bonne humeur… Y avait-il une fête dans le coin ? « Ils ont l’air de s'amuser dehors...»
Ils se demandent peut-être à quelle sauce ils vont nous manger, répondit-elle sarcastique.

« J’espère que ça sera mayo pour moi !» enchérit John en ricanant un peu jaune.
A peine eut-il le temps de se demander si cela avait un rapport avec leur capture qu’un homme rasé, portant des bijoux imposant sur son crâne et son cou apparut. En le regardant un peu mieux, John pouvait constater qu’il était maquillé de Khôl et de rouge à lèvre noir, ses mains portaient de nombreux cryptogrammes difficile à déchiffrer...mais cela ressemblait à de l’ancien...mais de l’ancien modifié… du Wraith peut-être ? Il n’en savait trop rien, les mots étaient déformés dans des arabesques abstraites et décoratives. Il portait aussi une tenue blanche orné aux ourlets de motifs dorés.
« Grand honneur de vous avoir parmi nous. » il leur fit une révérence
« Cet honneur n’est pas partagé, nous sommes vos prisonniers. » cassa net John sous le regard presque amusé du “prêtre” ou bien “prêcheur” du coin.
« Méprise méprise. Vous nous avez vu comme ennemi, nous voulons vous garder ici, grand danger dans cette forêt. Surtout après être tombé du ciel. » il avait une voix sifflante, presque nasillarde qui déplaisait à John au plus haut point.

« Vraiment et de quel danger parlez-vous ? » John était sur la méfiance.
« Des voleurs de vie ! Eux sélectionne les peuples pour leur éternité. Un village à disparu la veille. »
Le colonel jeta un regard à sa compagne … il devait parler des Wraiths...
« Des Wraiths ? »
« Des commerçants nomme les voleurs ainsi oui. » est peut-être qu’il disait la vérité, mais cela était encore bien trop mystérieux.
« Pourquoi sommes-nous dans ces accoutrements ? »
« Vous venez du ciel… les hommes des vents sont la prophétie. Un homme et une femme tomberont du ciel … et l’homme sera un grand guerrier qui donnera force et vitalité, alors que la femme donnera la douceur et la beauté. »
Ils étaient donc des “dieux” ou des sortes de prophètes pour ce peuple ? Il manquait plus que ça… Son vis à vis remarqua son spécimen. Ils étaient trois à être en vie alors cela ne tenait pas.
Natasha regardait le nouvel arrivant avec un air sceptique. Ca puait l’embrouille cette histoire.
« Votre humilité vous fait honneur. Nous allons nous occuper de votre esclave de route. Elle semble souffrante. »
« Ce n’est pas une esclave ! »
« Elle n’est pas un homme du vent, sinon elle serait encore en forme comme vous. Seul les mortels meurent. » dit-il simplement avant que deux gardes n’emportent le sergent qui était inerte… John essaya de s'interposer mais il fut retenu par d’autre garde.
Elle n’est pas morte et vous n’avez pas intérêt à lui faire de mal ! s’insurgea Natasha pour lui faire comprendre que l’incarnation de la soit disante douceur avait aussi des poings et des dents pour frapper. L’homme la regarda un peu surpris avant de lui faire un sourire affable et des gestes d'apaisement, il prit quelques secondes pour s’excuser platement.

« Jamais nous lui ferons du mal belle déesse ! Nous vous la rendrons. Reposez vous, vous avez longue route pour nous apporter votre force... »
Des femmes, vêtues seulement d’une longue jupe plissée de blanc et d’or surgirent apportant nourriture riches et boissons odorantes.
« Elles sont vôtres, vous pouvez en faire ce que vous voulez. Si leur vie est nécessaire pour la vôtre, vous pouvez les prendre, tout comme leur corps. » Il regarda Natasha. « Vos appétits sont les leurs. »
Vous n’êtes pas sérieux ? demanda Natasha en écarquillant les yeux. Étaient-ils tombés sur un genre de civilisation Inca qui faisait des sacrifices humains à leurs dieux ?
« Eh bien si… L’humour n’est pas dans mes fonctions. » répondit l’homme avec prudence.







© Pando


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman& Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : MediumTurquoise

Revenir en haut Aller en bas

John Sheppard

Image perso : Sans retour  1562438536-01-john-image-profil
√ Arrivée le : 04/09/2015
√ Date de naissance : 14/06/1976
√ Nationalité : Américain

√ Gène : ATA
√ Age : 43
√ Messages : 3125
Liste de vos DC : Hoffman-Elana Ravix-Isia TL-Naalem

le Mar 14 Jan - 14:06

John Sheppard


❝Sans retour
Sans nos coeurs❞
Natasha & John



Les quatre femmes avaient les cheveux tressés et sombres, elles s’agenouillèrent autour du bassin en attente, têtes baissées. Il en avait deux avec aucune poitrine...des jeunes hommes aux traits presque androgynes… Leurs torses avaient quelques symboles aussi, leurs docilités étaient incroyables. John les suivis du regard avec une forme d’horreur dans le cœur, ont leur offrait des « vies » des humains qui ne valait rien, pire que des esclaves, ils pouvaient les tuer ou bien même les violer… sans que ce quatuor ne pose de résistance particulières. Comment pouvait-on accepter ce genre de chose ? Les croyances divines sont de véritables fléaux, tout cela au nom d’une religion obscure… Il frissonna légèrement. Ils étaient tombés dans un drôle d’endroit encore. Et même si être considéré comme un être supérieurs est bien mieux que d’être des prisonniers, il se demandait si cela n’était pas au final une prison dorée. Deux longs poignards tombaient le long de la ceinture d’une femme, la plus âgée et la plus belle. Des poignards de cérémonies…pour faire couler leur sang si les « dieux » le désiraient.
John s’approcha d’elle, la jeune femme releva la tête et se redressa de toute sa souplesse. Sa peau était enduite d’une huile agréable lui offrant des reflets dorés sur son corps, elle semblait briller comme son rire satisfaite d’être approché par un « homme du vent ».

« Mon seigneur ? » demanda t’elle d’une voix charmante et pétillante. « Voulez-vous ma chair, ma vie ou bien tout autre chose ? »
John resta un peu pantois, néanmoins, il décida de voir un peu jusqu’à où allait cette mascarade. « Le poignard sert à prendre votre vie ? »
« Si vous le désirez, ou vos mains… ou vous pouvez me faire mal avec, ou m’ordonner de prendre la vie de l’un des serviteurs. »
En gros, la torturer ou même faire des éléments dignes d’un pervers … John sentait l’effroi se loger dans chacune de ses vertèbres, cela était terrifiant.
« Il ne sert donc qu'à la souffrance ? » dit-il sombrement pour contenir son expression de total horreur, face à cette femme qui continuait à être joyeuse en lui parlant de mort…de sa mort !
« Non. Vous en faites ce que vous voulez. Ce n’est qu’un objet. »
« Tous comme vous. » enchérit-il un peu trop vite. La jeune femme sourit en hochant la tête.
« Oui mon seigneur. »
« Donnez les moi.» il était hors de question à la voir encore avec ces armes, il preferait les prendre …
« Comment voulez-vous que je me positionne ? Voulez-vous que je vous supplie ? Me batte ? Que… » dit-elle en lui donna les poignards. Elle n’eut pas le temps de finir que John la coupa brusquement, sous son plus grand étonnement.
« Non non, je ne vais prendre aucune vie.»
Le regard de la jeune femme se tourna vers ses compères qui semblait soulagés et à la fois surpris…de manière agréable.
« Vous aimez la vie ? »
« Je ne tue pas gratuitement. Ce n’est pas un plaisir. »
De nombreux soupirs d’apaisement se firent entendre et les autres personnes semblaient se détendre. Natasha put entre même des murmures disant « enfin un vrai seigneur bon. Nous les honorons de nos talents ».

« Votre générosité est un honneur. Je saurais bien vous servir, selon vos autres plaisirs. » elle lui fit une révérence.
« Comment vous nommez vous ? »
« Nous portons le patronyme que vous nous donnerez. »
« Vous en avez pas à votre naissance ? »
« Nos parents nous ont nommés. Mais pour vous servir, nous avons enterré nos anciennes identités. »
John insista un peu pour connaitre son prénom, mais elle ne dit rien, elle ne s’en rappelait pas ou ne voulait pas se rappeler la personne qu’elle était avant. Le colonel laissa tomber et lui donna un prénom : « Laura ». La jeune femme rayonnait de plus belle le remerciant, avant qu’il ne se décale vers sa compagne pour parler avec elle, il lui donna l’un des poignards.
Natasha avait assisté à toute la scène avec une curiosité morbide. Des vierges et des éphèbes livrés en pâtures à deux étrangers… C’était à la fois dérangeant et effrayant mais ces jeunes ne semblaient pas jouer un rôle ou alors ils étaient prêts à tous les sacrifices. Cette histoire de divinités avait donc un fond de vérité pour au moins certains des membres de ce peuple. Restaient à savoir quel rôle avaient à jouer les dieux en question… elle espérait qu’ils ne seraient pas sacrifiés à leur tour après quelques jours de servitude pour les débarrasser de leur enveloppe charnelle ou elle ne savait quelle connerie.
Sa dernière tentative pour se faire passer pour un être magique auprès d’une civilisation peu évoluée s’était très mal terminée pour elle mais les hommes qui l’avaient attaqué ne donnaient pas vraiment dans le genre croyances de femmes divines. Pour eux, une femme était un objet bon à être consommé. Ici les choses étaient visiblement différentes et sa petite voix intérieure lui souffla qu’elle allait devoir jouer le jeu pour continuer à profiter de l’adoration de ces personnes et donc de leur loyauté le temps de comprendre dans quoi elle avait mit les pieds. Elle redressa donc les épaules et leva la tête pour “troquer sa casquette” de prisonnière contre celle d’une femme parfaitement à l’aise avec la situation.
« On va attendre la nuit… que nos « serviteurs » dorment, pour tenter quelque chose. » il soupira, il n’était pas à l’aise.
La belle s’empara du couteau et le glissa à sa ceinture avant de se glisser sensuellement contre John pour murmurer à son oreille en retour :
Il faut jouer le jeu le temps de comprendre ce qu’il se passe.
Elle était censée incarner beauté et douceur c’était bien ça ? Quelle image rétrograde de la femme… mais soit. Ce n’était qu’un rôle de théâtre comme un autre.
Le contact si sensuel de sa compagne perturba un peu John qui se demanda pourquoi, elle était si soudainement inspiré de cette envie...« Tu veux coucher avec eux ? » demanda t’il un peu penaud.
Je joue mon rôle, répondit-elle d’un air blasé pour lui faire comprendre que ça ne l’amusait pas non plus. Le colonel, lui lança un étrange regard, tout en déviant le siens vers les personnes paisible et surtout soumises qui attendaient l’ordre de leurs “divinités” du jour… Si un plan à plusieurs pouvait être alléchant surtout en imaginant sa compagne se faire caresser par une autre femme… dans ce contexte John était nettement moins emballé. « Soit. » dit-il sans engouement particulier.
Natasha haussa les épaules avant de se tourner vers l’assistance.
Racontez moi la prophétie qui annonce notre venue. Je voudrai entendre tous les détails, intima t-elle à la petite assemblée après s’être détachée de John. Les jeunes gens levèrent la tête attendant avec une grande patience qu’elle désigne quelqu’un. Natasha attendit quelques instants en se demandant pourquoi personne ne répondait avant de prendre conscience qu’ils semblaient attendre… une consigne ? Un ordre ? Qui a le plus de connaissance en la matière ici ? Qu’il ou elle parle.
Les cinq “esclaves” se regardèrent avant que la même jeune femme qui s’était adressé à John se lève pour se porter à la hauteur de Natasha. Elle ne la regardait pas dans les yeux, mais sur les lèvres. Elle en avait fait de même pour John.
« Des hommes du vent tomberont du ciel, un homme et une femme. L’homme sera un grand guerrier qui donnera force et vitalité, alors que la femme donnera la douceur et la beauté. Ils seront les fruits de la vitalité et de la longévité de notre peuple. » répéta-telle docilement.

Natasha lança un regard vers John d’un air perplexe. Ca ressemblait tellement à leur histoire que ça aurait pu être inventé de tout pièce pour coller. A un point près : Yuon. Mais ils s’étaient empressés de l’écarter du tableau, surement pour faire en sorte que leur fantasme colle à la réalité. Un homme et une femme, pas deux femmes et un homme. John soutenue son regard, trouvant aussi que cela collait un peu trop facilement, mais il n’avait aucun autre fait pour prouver que cette histoire avait été inventée.
-Sommes nous libre de sortir d’ici ? D’aller et venir où bon nous semble ?
« Notre village n’est pas prêt à recevoir votre regard. Mais vous pouvez toujours demander au “Troublevie”. »
-Et si nous décidons qu’ils le sont ? hasarda Natasha en levant un sourcil sceptique. Au moins, elle était maintenant confortée dans l’idée qu’ils étaient bien prisonniers. Et ce “Troublevie”, c’était qui ? Le chef politique, spirituel ?
« Il faut demander “Troublevie”... Ne voulez vous pas profiter de vos biens mes seigneurs ? »

EN PAUSE (attente du retour de Natasha)







© Pando


_________________
    Colonel John Sheppard
    Double comptes : Isia Taylor-Laurence & Alexander Hoffman& Naalem Lays & Elana Ravix //écriture : MediumTurquoise

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum