Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis

-17%
Le deal à ne pas rater :
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
149.99 € 179.99 €
Voir le deal

Family Natus

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Steven Caldwell

√ Arrivée le : 24/01/2017
√ Date de naissance : 05/04/1952
√ Age : 68
√ Messages : 803
√ Localisation : Sur le Dédale

le Lun 9 Mar - 17:11

Steven Caldwell

Family natus
2 mois après : “L’enfer by calahan”



Sans plus attendre, l’adolescente prit Elana par la main et l’attira avec force. Elle lui refusa de s’arrêter devant Andric qui revenait dans le couloir de verdure, visiblement satisfait qu’elle ait pu régler les comptes. Elle ne s’arrêta pas non plus au balcon suspendu pour qu’elle puisse choisir un portrait. Vyme voulait s’éloigner le plus loin possible de cet endroit. Pourtant, sur le chemin, elles tombèrent toutes les deux sur Lémétrius qui leur barra la route de son seul bras.
« Vous faites peine à voir, mes jeunes amies. » leur dit-il inquiet. Il ne baissa pas le regard, devinant parfaitement l’état de nudité d’Elana.
« Venez. Entrez dans mon échoppe, je vous laisse choisir les vêtures qui combleront vos déprimes. »
Elana était gênée, non pas par son aspect faiblement vêtue, mais de devoir choisir des vêtements si généreusement proposés par cet homme. Elle ne voulait pas abimer des oeuvres de Lémétrius surtout avec son sang et sa sueur. Cependant, elle se décida a suivre Vyme qui l’emportait dans le petit magasin…

Elana et sa jeune amie se retrouvait donc l’atelier du vieil homme. Celui-ci les attira gentiment dans sa réserve, une pièce qu’il n’avait pas présenté à Elana et qui représentait manifestement le stock de toutes ses créations. Les plus belles tenues se trouvaient sur des mannequins, surtout des habits de soirées ou pour des mariages. Sur les étagères qui s’alignaient sur chaque mur, les autres créations, plus standard, qui ne méritaient pas d’être préservée des plis.
Vyme s’était déjà approché de l’un d’eux. Elle prit un ensemble très délicatement et remarqua qu’il s’agissait d’un uniforme de chasseresse. Mais venant de Lémétrius, c’était d’une qualité et d’une précision esthétique exceptionnelle. Son regard grimpa vers lui.
« Je vous offre un ensemble chacune. » assura le vieil homme.
Il se pencha pour se saisir de la poignée de porte et la referma lentement.
« Puisse votre choix apporter un baume à l’âme. » glissa-t-il juste avant de fermer le battant, leur offrant toute l’intimité nécessaire.
« C’est généreux Natus... » fit remarquer Vyme alors qu’elle caressait le nouvel uniforme de chasseresse avec beaucoup d’envie.
Elle n’attendit pas pour se séparer de son haut déchiré, exhibant plusieurs hématomes qui commençaient déjà à apparaître. Cette vision fit grimacer une nouvelle fois Elana qui culpabilisait. Elle finit par se détourner pour regarder les tenues proposées… elle ne savait pas quoi choisir, mais dans un sens son esprit était ailleurs, encore à chaud du combat et de l’angoisse d'avoir Vyme a ses côtés. Elana, elle hésitait entre la tenue très belle et classieuse d’apparat et celle d’une duelliste rigide ébène. Finalement, son choix se porta sur la duelliste se disant que l’uniforme de cérémonie serait un peu disproportionnée pour cette journée voir même un peu tâche...malgré le fait qu’elle le préférait. La jeune femme se saisit de cet habit, l’enfilant rapidement avant d’ajuster les épaulettes et le bustier renforcé spécialement pour encaisser les coups. Le bas : un pantalon en toile sombre n’avait rien à envier à un bon jean slim et le tout lui donnait un air de farouche guerrière sans être ostentatoire.
« Ce n’est pas bon de te laisser soutenir duel. Tu en ressors à te préparer à la guerre. » se moqua gentiment Vyme en donnant un coup de menton en direction de sa tenue.
Elle s’était également habillée. L’uniforme de chasseresse était parfaitement bien taillé. Lémétrius avait de l’or dans sa dernière main valide. Le regard de l’adolescente s’était empli d’étoiles pétillantes, si bien qu’elle en oubliait les tremblements nerveux de son corps. Elana comme elle peinait à redescendre de ce terrible combat. Mais ça finirait par passer.
« Je suis payé pour la faire ! »
« Fieffée menteuse !! » s’écria malicieusement la jeune femme en la fixant. « Tu fais vacances ! Tu es payée à guerroyer. Mais pas aujourd’hui ! » Elana se mit à rire de bon coeur.

Après avoir remercié l’artisant, l’adolescente ramena Elana à l’infirmerie où elle repassa entre les mains du même médicastre. Celui-ci n’avait strictement rien dit mais son simple regard suffisait à leur faire comprendre combien il était blasé. Pas qu’il refusait de soigner ces deux jeunes femmes. Mais il ne comprenait pas que l’on puisse se blesser, souffrir, dans un endroit qui avait pour fondation le plaisir et l’amusement.
Il se montra encore plus doux avec Elana puisqu’il avait deviné son aversion à être touchée. Seulement, en le voyant insister sur la zone de son visage, la Française finit par comprendre que Gorkah n’y était pas allé de main morte. Le type sortit même une petite tige de fer chauffé au rouge pour cautériser une plaie très réduite mais plutôt profonde au niveau de son arcade. Il s’appliqua, veillant à lui faire le moins de mal possible, puis il finit par relâcher ses patientes en leur avouant simplement qu’il ne voulait pas les revoir en sang. Elana le remercia, mais elle ne lui promit rien, le dicton disait que jamais deux sans trois...

Avec le temps, l’adrénaline s’était dissipée et les deux jeunes femmes se remettaient de ce combat difficile. A vrai dire, Vyme essayait de ne pas y songer. A cause de ça, d’horribles silences creusaient parfois des gouffres dérangeants entre elle et la Française. Il fallait trouver un moyen de casser la glace. Alors en avançant vers l’étage des Candides, là où Vyme aurait dû se trouver une heure plus tôt, elle lui fît un brin de causette.
« Tu n’as toujours pas deviné comment j’ai rencontré mon Luhold. » lui dit-elle.
La française ne ressentait pas les silences de la même manière que Vyme, elle était fatigué et blasé...le silence lui faisait du bien. Elle profitait simplement de cette quiétude toute en marchant avec son amie. Mais, elle sentait que la jeune ado souffrait de ces temps “morts” et elle lui accorda un sourire rassurant.
« Tu t’es baignée dans l’endroit où il pêchait ? »
« Sa prétendante le faisait exprès... »
Elana eut un sourire amusé.
« Oh une jeune femme doit crever de jalousie envers toi alors ! »
« La jalousie, c’est corruption de l’esprit. C’est très mal perçu en Magna. Si on la nourrit, ce serait une honte de l’exposer au regard. »
« Ah… je l’ignorais… si seulement les Atlantes avaient aussi ce principe... » soupira Elana.
Vyme ne répondit pas. Elle s’arrêta une fois parvenue devant les portes de l’étage des Candides. Certains circulaient en les saluant poliment, aux bras ou non de jeunes que la chasseresse connaissait. Son regard trahissait son anxiété mais elle refusait de l’avouer. A la place, elle donna la fin de l’histoire.
« Je l’ai sauvé de la noyade. Lui plongeur. Belle ironie des Trois, tu ne trouves pas ? »
Elle ajouta dans la foulée.
« Depuis, je me perche là où je t’ai mené pour le surveiller, le protéger. Il en a pris habitude. Et j’ai commencé à aimer ses saluts...et la belle image de son corps sous eau. »
Le sourire de la jeune femme s’élargit alors qu’elle cessait de parler.
« C’est mignon et bien plus beau que juste se baigner pour attirer le regard d’un homme. Dans notre bestiaire divin, on dirait que tu es un ange. Des créatures humaines ailé qui protègent des gens. » dit-elle tendrement.
« Ange...de Luhold ? »
« Ange gardien de Luhold. Je te montrerai un dessin quand tu viendras sur Atlantis. »
« Es-tu en train de m’inviter ? » lâcha-t-elle en écarquillant les yeux.
« Il me semblait l’avoir fait un million de fois dans nos lettres ! » taquina Elana.
« Nous avons mauvaises mémoires alors ! »

Vyme ria tendrement. Cette discussion avait le don de lui faire oublier son combat.
Le sourire s’égrena jusqu’à disparaître alors qu’elle faisait face à cette grande porte. La chasseresse y avança la main, agrippa la poignée mais n’alla pas plus loin. Elle jouait un peu avec, se mordant la lèvre, avant de la relâcher.
« Il est temps pour moi de disputer mon combat... » murmura-t-elle presque pour elle-même.
Vyme fixa son amie et lui sourit.
« Tu as tué ta malédiction. Tu as tué ton mal en toi, alors... »
Elle haussa les épaules.
« C’est peut-être aussi ton heure. »
Et Vyme ouvrit la porte pour regarder à l’intérieur. Elle prit une grande inspiration et s’engagea dans la grande salle de réception où se concentrait une bonne cinquantaine de Candides, hommes comme femmes.
« Bon courage petit ange ! » lança Elana, qui pour sa part n’était pas certaine d’avoir tuer sa souffrance et ses peurs. Mais au moins, elle avait passer un cap, un cap avec le sang et la vie… Elle n’en n’était pas fière.
« Bon courage, Elana...mon ange-gardienne ! »
Elana lui fit un beau sourire, touchée en plein coeur, elle la salua d’un signe de main, alors qu’elle rebroussa chemin vers le balcon suspendu pour faire son choix.


FICHE ET CODES PAR ILMARË

_________________
Family Natus - Page 2 2018_s10

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum