Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

[MJ 05] Un autre Monde [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Mar 13 Aoû - 8:59
Depuis de longues minutes, le dénommé Tyler Spence ne cessait d'évoquer les différents intérêts que possédait la planète NJ5-27K : la richesse archéologique avec de nombreux objets, la possibilité de rencontrer une nouvelle civilisation, l'enrichissement culturel et peut être l'établissement d'une alliance. Cela devait faire plus de deux minutes que le Sergent n'écoutait que d'une oreille les explications et encore, il s'était d'abord contenté de feuiller le livret de mission avant de passer à l'observation des membres constituant l'équipe d'exploration. Ils connaissaient la moitié d'entre eux : les Caporaux Haley et Harper pour avoir participé à quelques missions avec elles. Pour le Caporal Archavine, ce serait une première avec mais elle avait l'air d'être aussi sympathique qu'une porte blindée.

Spence était en train d'établir une longue liste d'éléments à rapatrier sur Atlantis pour pouvoir les étudier. Ce dernier  lui tendit une feuille reprenant cette fameuse liste, Matt la refusa.


"Pas la peine, Spence. Vous pourrez observer directement vos babioles. Vous venez avec nous, sur ordre du Docteur Weir."

Après un regard rapide vers la Chef d'expédition qui lui accorda un signe positif de la tête, le Sergent continua son petit speech en s'adressant aux différents membres de l'équipe.

"Rendez-vous en salle d'embarquement dans vingt minutes avec votre équipement.. La mission ne devrait pas s'éterniser plus d'une journée à moins d'une découverte fantastique. L'environnement est aride, tenez en compte. Des questions ?"

C'était le moment pour les militaires présents d'exprimer des suggestions ou des remarques soit au Chef d'équipe ou bien au scientifique chargé du côté culturel de la mission. Une fois ce petit moment terminé, le Sergent mit fin au briefing en se levant activant aussitôt l'ouverture des portes de la salle. Un regard et un signe de tête en direction du Docteur Weir et il put prendre la suite de ses compagnons de fortune en direction des vestiaires puis de l'armurerie. Certains commençaient déjà à faire davantage connaissance, échanger sur la mission à venir. Le Ranger n'écoutait que d'une oreille, se focalisant plutôt sur l'équipement à emporter afin de ne pas hésiter une fois sur place.

La tenue "désert" ou "sable" était idéale pour cet environnement. La veste était inutile étant donné les températures et puis la mission ne devait pas s'éterniser. Le gilet tactique fut donc ajusté directement sur son t-shirt de couleur sable. Il en vérifia rapidement le contenu afin de s'assurer de la présence du nécessaire en cas de blessures, de quelques barres énergétiques, d'une ration de survie et quelques autres éléments utiles (serflex, un pain de c4 et son détonateur...). Il ajouta une grenade fumigène et un flash bang. La planète semblait paisible à première vue mais la présence d'une civilisation, même primaire l'obligeait à disposer d'une certaine puissance de feu. Le holster  avec un Beretta M9 et ses munitions (2 chargeurs) fermement attaché à la cuisse, Matt n'eut aucune hésitation sur le choix de son arme principale et se saisit de son HK416. Il s'assura de son bon état de fonctionnement avant d'insérer un chargeur de munitions. 3 autres furent glisser dans les poches du gilet.

Le fusil sanglé et la radio en place, l'homme sortit rapidement de l'armurerie pour prendre la direction du balcon le plus proche. Il avait besoin d'un dernier moment de calme avant l'agitation habituelle des missions d'exploration. Les pages du livret de mission furent consultées une dernière fois avant de prendre quelques minutes pour observer cette fantastique Cité. Atlantis était lentement en train de se réveiller alors que le soleil était déjà bien haut dans le ciel en cette saison. Un regard vers la montre lui indiqua qu'il était temps de se mettre en route pour la salle d'embarquement où il retrouva l'équipe au complet. Un regard rapide envers chacun des membres pour vérifier très rapidement et visuellement l'équipement de chacun avant de prendre la parole.


"Il est possible que nous rencontrions le peuple de cette planète. Nous n'avons aucune idée de leurs réactions à l'encontre d'inconnus, soyez prêt à tout mais n'engagez pas l'ennemi sans mon ordre. Harper, je te veux près de Spence si cela dégénère. Avec un peu de chance , les filles, vous aurez le temps de peaufiner votre bronzage au frais de l'US Air Force. Toi aussi Spence, sois pas si jaloux. Allez c'est parti !"

La dernière remarque fut prononcée avec un sourire pour détendre un peu l'atmosphère avant qu'il ne fasse signe au technicien d'enclencher la procédure. Les lunettes de soleil en place, l'arme fut prise en main et la porte traversée une fois la connexion établie. On ressentait immédiatement cette sensation de chaleur avec ce petit vent chaud sur le visage. L'environnement proche de la porte était semblable aux différentes images du MALP, il y avait de nombreux objets qui semblaient être des offrandes mais aucun signe de vie pour le moment. L'équipe sécurisa rapidement la zone pour permettre au scientifique d'examiner plus attentivement la zone. Il y avait là de nombreuses statuettes fabriquées dans différents matériaux allant à des morceaux de tissus à du bois mais aussi des traces de nourriture fraiche ainsi que d'autres babioles.

L'archéologie n'étant pas la passion du Sergent, ce dernier préféra s'assurer de la sécurité de la zone rejoignant la position de Seanna pour échanger quelques mots. Un petit moment plus tard, Spence vint lui faire un rapport de la situation et de ses différentes découvertes mais fut interrompu par la radio. La tireur d'élite du groupe, à savoir la dénommée Archavine venait de les avertir qu'un homme s'avançait vers eux du côté Est. Se tournant immédiatement dans la direction annoncée, Eversman put constater à son tour l'apparition de cet homme et sentit l'adrénaline et le stress apparaître eux aussi. L'inconnu courait dans leur direction, Archavine l'ayant dans sa ligne de mire leur donna davantage de détails au fur et à mesure de son avancée.


"On ne tire pas..."

Le fusil levé, l'homme dans le viseur, Eversman incitait l'équipe au calme et à ne pas abattre cet homme. Du moins pour le moment car cet homme ne stoppait pas sa progression pour autant...

Jusqu'au 19 pour répondre

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan


Dernière édition par Matt Eversman le Dim 16 Mar - 14:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Mar 13 Aoû - 19:21

La femme est l'avenir de l'homme et l'homme l'avenir de rien.

Tout le monde était assis autour de cette table. Il y avait un écran avec des images d'une planète à explorer. Il y avait un grand type en train de faire  un rapport sur le site, l'intérêt que cela représentait et tout le tralala des scientifiques. Cela importait peu Kat' qui n'avait qu'une envie, partir enfin à la découverte de cet univers. Alors là ou ailleurs, ça n'avait que peu d'importance pour elle. Perdant un peu le fil du discours du scientifique, elle s'attardait sur chacun des membres présents autour de la table. Elle voulait voir un peu ce qui serait ses équipiers pour cette mission. Arriverait-elle à faire du bon boulot, elle qui avait l'habitude de travailler seule ? Ce n'était pas certain, alors elle se devait de jauger un peu ces gens avec qui elle allait devoir partir. Il y avait deux femmes face à elle. Une métisse américaine et une grande brune. Sinon, il y avait un militaire qui semblait aussi intéressait qu'elle par le briefing. D'ailleurs, ce dernier prit la parole pour dire au scientifique qu'il allait participer à la mission. Surprise, surprise ! Puis, il enchaîna avec des directives claires, tout le monde devait être prêt en salle de la porte d'ici vingt minutes. Sur ce, tout le monde se leva rapidement afin de se préparer au mieux pour la mission à venir. Il fallait tenir compte d'un certain nombre de paramètre comme le climat, le terrain, la durée, etc.

Sans un mot, Katinka se leva et se dirigea vers ses appartements afin de revêtir la tenue adéquate pour cette mission. Le pantalon de treillis de camouflage désert, un t-shirt couleur sable, la veste de treillis camouflage désert, sa paire de lunettes de soleil, sa casquette camouflage désert et la paire de ranger couleur sable qui va bien. Une dernière vérification de son sac pour s'assurer d'avoir ce qu'il faut dedans. On y trouve bien rangé un tube de crème solaire sans odeur, une gourde d'un litre d'eau, cinq barres vitaminées, deux rations de survie, une paire de jumelles avec différents filtres et une couverture thermique en cas de nuit froide dans le désert. Ensuite, direction l'armurerie pour prendre son fusil de précision quelle passe en bandoulière, son couteau de commando à la ceinture dans son dos, une arme de poing avec son holster à la cuisse et un P90 comme arme primaire. Elle enfile son gilet tactique dans lequel on peut trouver deux chargeurs pour son arme primaire, deux pour son arme de poing et cinq chargeurs pour son fusil de précision. Kat' fourre aussi une boussole et sa radio dans son gilet tactique. La voilà fin prête et se dirige calmement vers la salle de la porte. Elle est prise d'une montée d'adrénaline rien qu'à l'idée de passer enfin cette porte. Elle se posa dans un coin en vérifiant méthodiquement son équipement en attendant que tout le monde soit là pour le départ.

Une dernière recommandation avant le départ et la porte s'ouvre enfin. Les un après les autres, les membres de l'équipe passent l'horizon des événements. Étrange sensation de froid en arrivant avant de prendre un gros coup de chaud. Kat' était enfin sur une autre planète qui ressemblait beaucoup à ce que l'on pouvait voir de l’Afrique dans les documentaires. La porte semblait se trouver au centre d'une vaste cuvette désertique remplit d'objets (cérémoniels ?) et de ce qui devait être des offrandes. Tout le monde, sans un mot se plaçait de façon à assurer un périmètre de sécurité. De son côté, le caporal Archavine regarda un peu mieux la topographique des lieux afin de trouver le meilleur poste d'observation. Elle se décida à partir en direction d'un léger surplomb à cent mètres de la porte vers le Nord. De là, elle aurait une assez bonne vue de l'environnement directe de la porte, mais le fait d'être dans une cuvette n'allait pas aider à la sécurisation des lieux. A l'affût, Kat' utilisait ses jumelles avec un filtre à UV pour éviter de brûler ses yeux. Cela devait faire dix ou quinze minutes que l'on était arrivé quand la belle brune remarqua une silhouette en direction de l'Est. Afin de mieux observer ce que cela pouvait être, elle prit son fusil de précision pour se servir de sa lunette de visée (bien plus puissante que les jumelles). En y regardant de plus près, c'était un homme. Aussitôt, elle le signala par radio aux autres membres de l'équipe.


- Katinka Archavine : Ici le caporal Archavine. Direction Est à environ trois cents mètres de votre position il y a un homme qui approche sergent. Il ne semble pas armé et plutôt mal en point.

Tout en gardant l'homme en ligne de mir, Kat' attendait les instructions qui ne tardèrent pas à arriver. Il fallait reste en stand-by. Cela laissa le temps à la jeune russe de mieux observer l'homme en question. Il titubait comme s'il avait été blessé ou avait attrapé une insolation. Ce qui n'aurait pas été étonnant vu sa dégaine. Il semblait complètement nu à part une sorte de pagne fait de guenille autour de sa taille. Il était extrêmement sale ce qui ne permettait pas de voir s'il avait des blessures ou des coups de soleil, mais cela ne faisait pas de doute dans l'esprit de la belle brune. Par endroit, elle pouvait observer que son corps avait des plaques blanches qui contrastaient fortement avec la crasse présente sur tout l'homme. Par moment, il trébuchait. Il semblait avoir les pieds en sang. Pas étonnant à force de marcher sur un terrain aride et rocailleux comme celui-là sans chaussures. Bref, l'homme ne semblait pas être un danger immédiat, mais il laissait pas mal de questions en suspend. Elle prit de nouveau l'initiative d'un contacte radio afin de faire part de ses observations.

- Katinka Archavine : Alors ? Que faisons-nous ? On ne prend pas de risque et je l'abats ou bien on lui porte secours ? Demanda-t-elle d'une voix monocorde et froide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Mar 13 Aoû - 19:48
Depuis qu’on l’avait appelé pour visualiser les photos prises par la sonde MALP sur NJ5-27K, Tyler était excité comme une puce. Des statuettes, des offrandes, divers objets dont certains semblaient assez étranges… Malgré une assez bonne qualité de zoom les images ne fournissaient qu’une vision limitée de ce qui était à découvrir derrière la porte. Une équipe devait absolument se rendre sur place pour rapporter des objets, faire des prélèvements et autres tâches nécessaires en cas de découvertes archéologiques. Une des particularités, visibles sur les photos était que cela ressemblait à de l’art africain. C’était un des premières fois que l’on retrouvait ce type d’art sur une autre planète (en excluant évidemment l’art égyptien, cependant très différent).
Installé dans la salle de briefing, remettant de l’ordre dans ses notes et ses diaporamas, Tyler attendait les membres de l’équipe prévue pour l’expédition car on lui avait demandé de les briefer sur la partie archéologique.
En les voyant rentrer au fur et à mesure, il leur fit des signes de têtes. Trois des membres étaient des « connaissances », Seanna Haley, Sarah Harper, avec qui il était parti dernièrement, et le fameux Matt Evermann. En revanche, il vit entrer une jeune et jolie femme, totalement inconnue. Un air slave émanait de son visage. Ce on-ne-sait-quoi d’à la fois angélique et démoniaque, le feu sous la glace. Un charme différent de celui d’Annalee mais … il était l’heure, finit les divagations, place au travail !

« Bonjour à tous ! » Commença-t-il d’une voix enthousiaste. « Pour ceux qui n’ont pas vu les relevés malp, les voici. » Il fit apparaître sur l’écran les photos de la sonde et zooma sur les objets. « Comme vous pouvez le voir, de nombreux objets d’arts se trouvent aux abords de la porte. Pour ceux qui ont quelques connaissances en art, il n’aura surement pas échappé une parenté avec l’art africain. »

Il zooma sur un objet plus précis et afficha à côté une sculpture africaine pour leur faire voir la ressemblance.

« Evidemment l’art africain ne peut se voir regrouper en une seule catégorie. L’art du Zimbabwé est très différent, pour un œil averti, de celui du Kenya. Toujours est-il que des caractéristiques globales communes peuvent être relevés. Notamment, dans l’art primitif, les déformations expressives des visages et la géométrisation qui ont inspiré de grands artistes européens, comme Picasso. J’ai d’ailleurs trouvé cette toile de ce grand peintre… Euh, oui, revenons en au dossier… » dit-il, interrompu par un regard noir de membres présents dans la salle et ne partageant pas ce goût pour l’art.

« Alors, étudiez ces échantillons et ces œuvres nous permettrait de les rapprocher plus précisément d’un genre artistique africain. De plus, certain de ces objets ne semblent pas très anciens, la présence de populations aux alentours est donc tout à fait envisageable, n’est pas lieut… euh, sergent ? »lança-il en jetant un regard à Eversman. Puis, regardant chacun des membres tour à tour, et peut être un peu plus longtemps la nouvelle venue, il continua.

« Découvrir une culture africaine dans Pégase serait une nouveauté. Cela me permettrait de continuer à me pencher sur ma théorie comme quoi le développement de tel ou tel type de culture, de modèle social, dépend en grande partie de l’environnement.  Comprenez bien, sur Terre nous avons un point de comparaison. Mais si, dans une autre galaxie, sans aucun contact avec la Terre, on retrouve des cultures semblables dans des environnements semblables... »Il attendit un moment que quelqu’un s’exclame de la découvert que cela serait… mais rien… «  Alors, il y a forcément un lien de cause à effet ! »

Un ronflement léger parvint aux oreilles de Tyler, un peu vexé d’un tel manque d’intérêt. Enfin bon… Il commençait avoir l’habitude. Il s’adressa ensuite à Eversman, tout en faisant une liste sur une feuille.

« Lieu..sergent, je vais vous faire une petite liste des quelques bricoles qu’il faudrait me rapporter pour que je les étudie. Sur la photo j’ai remarqué quelques masques, il y a aussi cette statue là, trois- quatre tablettes écrites, il y a aussi une peinture sur une roche. Si vous pouviez la prendre en photos clairement, et aussi prélever quelques échantillons de peintures… pour savoir ce qu’ils utilisent. Ça serait bien aussi … »

« Pas la peine, Spence. Vous pourrez observer directement vos babioles. Vous venez avec nous, sur ordre du Docteur Weir. »

Quoi ? Il partait ? Il allait pouvoir étudier directement ces chefs d’œuvre ! Cela le changerait de la précédente mission où, en dehors des toiles d’araignées et d’espèces de  grimlins il n’y avait rien à voir.

Une fois la réunion finit, il repartie vite à son bureau préparer son sac et alla ensuite s’équiper en tenue « désert ». Il retrouva quelques minutes après les autres en salle d’embarquement. Everman demanda à Harper de se tenir aux côtés de Tyler en cas d’ennui. Il aurait préféré la nouvelle mais bon, Sarah semblait sympa. Il lui fit un léger sourire.


« Si vous voulez, vous pourrez m’aider à faire les photos et prélèvements. » lui dit-il, pensant surement qu’elle serait ravie.

A peine la porte traversée, Tyler aperçut les objets, c’était une vraie brocante ! Sans chercher à savoir ce que faisaient les autres, il se précipita vers les premières statuettes et commença à sortir son calepin et son appareil photo.
Il fit d’abord une première inspection rapide pour faire un point. Cela lui prit quelques minutes. Il rejoignit ensuite le sergent
.
« Bien, j’ai fait une liste rapide des objets. Je vais d’abord me pencher sur ceux qui sont difficilement transportables.  J’en aurai pour une heure et demi, deux heures en faisant vite. »

La radio d’Eversman grésilla alors. Un homme approchait semblait-il. S’il n’y en avait qu’un, ça ne devait pas poser trop de problèmes, avec 4 militaires surentrainés.  Et le terrain assez dégagé ne permettait pas trop les embuscades. Pas de raisons de s’inquiéter, logiquement. Il attendit tout de même d’en savoir plus avant de retour à son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Mer 14 Aoû - 2:25
Depuis de longues minutes, Tyler Spence nous expliquait notre mission et surtout l’intérêt de cette planète pour la science. Et contrairement à certaines personnes dans la pièce, se que le scientifique disait m'intéressait . Dans l'équipe, des visages m'étaient familier comme le Sergent Eversman et le Dr Spence pour être déjà partie en mission avec eux. Mais les deux autres femmes m'étaient inconnues, serte je les avais déjà croisé mais sans les côtoyer. Après le débriefing,Eversman nous donna rendez vous dans vingt minutes en salle d'embarcation. J'actionnai le chronomètre de ma montre et je partis directement en direction de l'armurerie. J'en conclus que je n'avais pas besoin d'emmener Dark, car une mission d'exploration qui ne présentait à première vue aucun risque, ne nécessitait pas la présence d'un chien.

Une fois dans l'armurerie, je commençai par mettre mon pantalon treillis désert, un T-shirt sable, un casquette et mes lunettes de soleil comme la plupart des membres de l'expédition. Je mis ensuite un gilet tactique équipé pare-balles ou j'y rangeai deux chargeurs de FN P90, trois chargeurs de M9, trois serflex, une boussole, un cyalume, un fumigène et une grenage. Je pris ensuite un petit sac à dos que je mis sur mon dos où j'y rangeai méthodiquement une gourde d'eau de 1litre, trois cyalumes, des lunettes de vision nocturne, un flachbang, une grenade, un ration, deux barres énergiques et une trousse de premier secours. Autour de mon cou, je passai une paire de jumelle et j'attachai un holster à ma jambe droite contenant un M9 chargé et un couteau comme à mon habitude. Je fixais ma radio à mon épaule et je mis une oreillette. Pour finir, je pris mon FN P90 équipé d'une lampe, que je fixais à mon gilet tactique par l'avant. Mes deux dernière missions avaient été assez ''chaude'' donc je préférais être trop équipé que pas assez.. Je regardai ma montre, elle indiquait 14 minutes. Donc le temps de me rendre en salle d'embarcation sans avoir à courir.


Une fois que tout les membres de l'équipe furent arrivée, le sergent me chargea de rester proche du scientifique en cas de problème. Celui si me sourit en me proposant que je l'aide à prendre des photos sur place. Se que j'acceptai aussitôt si il me confiait un de ses appareils. Je lui dis tout de même.

- Si vous souhaitez vous éloignez du groupe pour allez voir quelque chose, vous m'en informez impérativement que je vous accompagne même si il n'y a aucune menace en vu. Vous êtes condamné à me supporter un long moment.

Je lui souris puis je reportais mon attention sur la porte des étoiles. Une fois le vortex activé, chaque membres de l'équipe franchit l'anneau. Je levai mon FN P90 devant moi et je franchis la porte à mon tour, juste avant Spence. Une fois de l'autre coté, je l'attendis puis je le suivis en surveillant, pendant qu'il explorait les statut et toutes les autres choses. Jusqu'au moment où la russe, nous alerta d'une venue étrangère.

- Spence, restez derrière moi !

Je plaçais le scientifique derrière moi car je trouvais qu'il ne bougeait pas assez vite à mon goût et je pris mes jumelles pour voir l'individu. Je pus distinguer a peu près se que la tireur d'élite nous disait par radio. Je repris mon arme levais mon arme en direction de l'homme en attendant les ordres du Sergent Maître. Je n'étais pas trop stressé, un peu tendu mais rien de méchant. L'individu semblait mal en point jusqu'au moment où une idée me parcouru l'esprit.

- Il s'agit peut être d'un piège !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Dim 18 Aoû - 18:19
NJ5-27K. Voila le nom barbare que l'administration d'Atlantis donnait à sa prochaine mission.

Le Briefing durait déjà depuis suffisamment longtemps lorsque Seanna se décrocha presque la mâchoire dans un bâillement digne des meilleurs siestes qu'elle avait pu avoir la chance de faire depuis son affectation au SGC. Et par sieste, il fallait bien comprendre Briefing, du genre de ceux du Docteur Spence. Ça, plus un confortable fauteuil de réunion et une série de nuits difficiles à cause de la récente inoculation du gène ATA, et nous retrouvons le Caporal Haley à la limite de la somnolence pendant que l'Anthropologue fétiche de la mission déblatérait des longueurs inimaginables de mots à la minute.

Préférant se mettre à l'aise à un énième survole des relevés de la sonde MALP qu'elle avait elle même effectué, Seanna s'enfonça un peu plus dans le confortable siège prenant son temps pour s'attarder un peu sur chacun des membres de la futur équipe.

Eversman ... Bon les deux commençaient à se connaitre à force. Plus problème maintenant, du tout bon. Par contre pour le reste, ce sera la grande surprise. Elle avait déjà croisé le Caporal Harper dans les couloirs de la cité une ou deux fois en compagnie de son compagnon à quatre pattes, chose suffisamment marquante pour que Seanna s'en souvienne. Par contre pour la reine des glace juste à coté d'elle ... C’était une autre paire de manches. Ash... Acha?... Achavine? Essayant de le prononcer dans sa tête, elle ne pu cependant pas s’empêcher de bouger légèrement les lèvres, tout en plissant les yeux pour tenter de lire le nom sur la badge.

Bref, fin du Briefing. rendez-vous en salle d'embarquement dans vingts minutes pour le départ.

...

Trottinant du mieux qu'elle pouvait malgré les courbatures dues à l'injection d'il y a quelques jours, elle entra dans la salle d'embarquement bonne dernière. Le sac à dos comme le treillis sable et le gilet tactiques étaient légers.


- Excusez le retard Sergent. Je suis passé tester une petite choses avant de partir, et ça nous sera certainement bien utile, maintenant qu'une opérationnelle autre que Shepard est capable de les faire fonctionner.

Tout en déclarant cela, elle agita au nez d'Eversman un petit appareil blanc, que tous reconnurent facilement comme étant un de ces "Détecteur de forme de vie" Ancien. Une fois celui-ci rangé dans une de des nombreuses poches du Harnais qui enserrait sa taille et ses cuisses, elle prit le temps de viser un peu plus son éternelle casquette de l'USS Kearsag sur la tête. Lunette de soleil sur le visage, elle sera un peu plus la sangle qui relié son arme, un HK-416, à son gilet.

Faisant signe au technicien de la porte un peu plus haut, une fois toutes les vérifications faites, et le feu vert du Sergent comme de la direction donnés, l'adresse fut composée, et la porte se mit à s'activer.
Le son familier des chevrons s'activant se fit entendre, emplissant la salle d'embarquement et les bureaux situés juste au-dessus. L'Horizon des Événement apparu. Une dernière vérification de la main à sa cuisse  pour le Zat', et à sous l'épaule pour l'arme de poing, et Seanna s'embarqua, comme ses coéquipiers, pour une toute nouvelle aventure...


...

Equipement personnel:


Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Dim 18 Aoû - 18:46
La tension augmentait au fur et à mesure des pas de cet individu. Ce dernier ne semblait pas décidé à stopper sa progression malgré la présence de l'équipe Atlante. La tireur d'élite attendait les ordres, certainement prête à l'abattre au moindre signe hostile ou au signal donné mais ce dernier ne venait pas. Eversman essayait lui aussi de déterminer la dangerosité de l'homme mais rien n'indiquait qu'il puisse être dangereux : il était seul, sans armes et certainement blessé.

// Personne ne tire sans mon ordre... //

Cela n'empêchait pas de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter tout danger en se tenant prêt au cas où. Après tout Harper avait peut être raison, il s'agissait peut être d'un piège... L'idée d'un kamikaze effleura l'esprit  du Sergent mais ils n'étaient pas en Irak mais bien loin de là... Le détecteur de vie émit un petit bip sonore destiné à attirer l'attention, la radio s'activa de nouveau pour délivrer un nouveau message avec un fort accent slave mais ce n'était pas nécessaire. Chacun de sa position avait pu noté l'apparition d'autres individus en direction de l'Est. Leur nombre était indéfinissable mais ils étaient nombreux, bien plus qu'eux, ça c'était certain. Eux aussi se mirent à courir dans leur direction et là c'était nettement plus dangereux d'autant qu'on l'informa de la présence d'armes telles que des arcs, dagues et lances.

"Vous vouliez rencontrer le peuple de cette planète, vous voilà ravi, Spence... "

Tout en lâchant sa remarque, Eversman fit signe aux deux autres militaires de se mettre en position de tir. Ils n'avaient pas le temps d'activer la porte des étoiles pour fuir, les autres seraient sur eux avant que la connexion ne puisse être établie. Il fallait faire face d'autant que le premier individu n'était plus qu'à quelques mètres.

"STOP !"

A plusieurs reprises, le Sergent répéta son injonction au premier individu tout en lui faisait signe de s'arrêter de la main gauche mais rien n'y fit, cet homme continuait d'avancer sur eux. Peut être ne comprenait-il pas leur langue... Cinq mètres. Ne sachant plus comment stopper l'homme, Eversman ouvrit le feu tirant plusieurs balles en l'air mais cela ne le stoppa pas.

// F....//

Le Sergent ne termina pas son ordre de tir. L'individu venait de lâcher un cri déchirant tandis qu'une pointe métallique était désormais visible en haut du torse . Il venait visiblement d'être transpercé par une lance. L'inconnu fit quelques pas supplémentaires, les mains plaquées sur sa poitrine ensanglantée avant de s'écrouler pour ne jamais se relever. Ce fait laissa le chef d'équipe quelque peu sur les fesses : cet homme venait d'être abattu par les autres ou plutôt par les siens. Pas le temps de s'apitoyer sur son sort, il y avait toujours ce groupe qui fonçait vers eux. Ah non plus maintenant les individus le composant avaient stoppé leurs progressions et des rires notamment féminins émanaient désormais. Les armes, certes archaïques mais mortelles, étaient baissées. C'était à n'y plus rien comprendre... D'ailleurs en observant un peu mieux le groupe qui leur faisait face, Eversman remarqua qu'il n'était composé que de femmes et celles-ci lui donnaient l'impression d'être désormais immergé dans l'une de ses séries de télévision préférées. On aurait dit des barbares avec leurs vêtements en peau de bêtes. Cela aurait pu être drôle mais la situation était un peu déplacée pour les blagues pourries.

"Pincez-moi, je dois rêver là..."

Peut être qu'en relevant ses lunettes de soleil, cela irait mieux. Ah bah non, il était désormais ébloui et avait toujours les mêmes hallucinations. Après quelques minutes d'observation dans chaque camp, les guerrières s'approchèrent d'eux lentement marquant l'arrêt à côté de l'homme gisant désormais dans son propre sang. Un coup de pied partit en direction de son flanc, il n'y eut aucune réaction témoignant du statut vivant de l'individu. Cela provoqua de nouveau des rires dans les rangs et aussi de grands sourire sur les visages angéliques ou plutôt démoniaques. Cela puait... Eversman ne le sentait pas mais se devait d'aller au devant de ce peuple.

// Archavine, tiens toi prêt... //

Simple mesure destinait à le rassurer un peu même s'il se doutait que la Russe devait être prêt à réagir au moindre signe hostile. Après un geste de la main destiné aux équipiers afin de le suivre, le Ranger reprit son arme principale en main, le canon baissé mais prêt à envoyer plusieurs rejoindre ce type au moindre signe hostile.

"Euh, bonjour... Nous..."
"Silence, lidi !"

Super l'accueil sur cette planète. Bon il ne fallait pas rester sur un échec, nouvel essai.

"Je..."
"ENCORE UN MOT DEVANT THORGAR ET TU MOURRAS LIDI!" La jeune métisse qui avait déjà  répondu la première fois fit un pas en avant, empoigna sa lance comme pour être prête à l'embrocher. Visiblement il s'agissait de la Chef du groupe et devant les menaces, Eversman fit signe au scientifique de prendre le relai. Ce dernier avait certainement plus de tact que lui et puis il était temps qu'il s'illustre pour autre chose que des briefings capables d'endormir une compagnie en deux minutes. Il n'eut pas plus de succès déclenchant l'hostilité de toutes les guerrières qui semblaient prêtes à leur tomber dessus. La situation était dans une impasse...

"Etrangères, vous êtes là pour vendre vos lidis ?"

La Chef Talya Throgar semblait s'adresser aux filles du groupe et plus particulièrement à Seanna avec un ton nettement moins agressif qu'elle ne l'avait fait avec les deux hommes. Décidément cette planète était pleine de surprise et Matt échangea un haussement d'épaules avec son collègue masculin. Non, il ne comprenait vraiment pas ce qui se passait.

"Vous êtes ici pour vendre vos deux lidis au marché des lidis de Lagnar ? Suivez nous maintenant..."

La tireur d'élite ayant pu suivre les différentes conversations grâce à la radio ouverte d'Eversman, avait fini par les rejoindre. Il fallait prendre une décision et rapidement... Le groupe de femmes-guerrières s'était déjà scindé en deux afin de les laisser passer et certainement pour les accompagner...

------
A vous de décider de la suite de l'histoire. Jusqu'au 24 août (minuit) pour répondre.

Chef Talya Throgar
http://sidekickreviews.files.wordpress.com/2013/01/spartacus-naevia-cynthia-addai-robinson.jpg?w=604&h=402
http://images4.wikia.nocookie.net/__cb20130510041631/spartacus/images/6/65/Naeviatiberiusstop.jpg

Les autres femmes
https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-frc1/p480x480/598565_567989249884185_970110762_n.jpg

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan


Dernière édition par Matt Eversman le Jeu 22 Aoû - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Jeu 22 Aoû - 2:39
Eversman avait beau ordonner à l'homme de s'arrêter, celui ci continuait sa course dans notre direction. Je sentais la tension envahir chacun de mes muscles, l'adrénaline monter. Une sensation que tout bon militaire se doit d'aimer, une sensation qui nous fait nous sentir vivant et réactif. Mon P90 toujours pointé en direction de l'homme, l'index prêt à presser la détente à tout instant, j'essayais de trouver un signe suspect sur lui, une arme, une inscription, mais rien.. L'homme semblait plutôt vouloir fuir quelque chose ou quelqu'un. Un mouvement à la cime des arbres attira mon attention. Tout en surveillant l'homme qui venait vers nous du coin de l’œil, j'essayais de détecter se que cela pouvait être. Mon attention était portée sur l'homme, Spence et le mouvement, autant dire que tous mes sens étaient en éveil.

Rapidement, se mouvement me sembla humain. En effet, des centaines voir plus, d'être humains courraient dans notre direction. Qu'avaient ils tous aujourd'hui ? Un seul homme pouvait être maîtrisé mais vu la foule qui nous foncée dessus, la maîtrise me semblait peut plausible. Eversman ne donna aucune instruction de replis. Mais en même temps où allez ? La porte n'aurait pas le temps de s'activer pour nous laisser fuir et cette planète nous était totalement inconnu à l'inverse de ce peuple. Par contre, il nous fit signe de nous mettre en position de tir, position que j'avais déjà adopté depuis l'arrivée de l'homme dans notre champ de vision. D’ailleurs, celui si n'était plus très loin de nous, et au même moment, Eversman tira plusieurs coups en direction du ciel. Tout homme normal se serait arrêté de peur mais pas lu, il ne semblait pas s'en soucier, comme si il fuyait quelque chose d'encore plus effrayant que nous. Je n'attendais que l'ordre pour abattre cette homme, mais il n'eut pas le temps d'arriver. Car après avoir lâché un crie, je vis l'homme s'écrouler au sol, une lance planté dans le dos. Je pus voir de la peur dans l'expression de son visage, une expression que je n'avais pas remarqué jusque là.

Cette homme venait de se faire abattre par son peuple. Était il un traître, un voleur, un meurtrier ? Cherchait il à fuir par la porte des étoiles ? Cela faisait partie des nombreuses possibilités. Mais pourtant, les autres personnes, courraient toujours vers nous. Petit à petit, je me rendis compte que la foule n'était constituée que de femmes. Je ne voyais aucun homme, uniquement des femmes munit d'arcs, de lances et de dagues. Lorsque la première arriva au niveau de l'homme étalé au sol, elle lui donna un bon cou de pied, se qui me surpris. Cette femme ne semblait avoir aucune pitié pour cette personne.Ce geste fut suivit de rire dans leur assemblée, se qui ne me fit pas rire du tout. Mon arme était désormais pointée sur cette femme. Une belle femme métisse. Lorsque le sergent lui adressa la parole, celle ci, qui devait être leur chef, le rembarra en l'appelant ''lidi''.  A la deuxième tentative, se fut plus violent dans les propos de la femme guerrière. Spence prit à son tour la parole, mais je l'obligeai à parler en restant derrière moi et le FN P90 pointé sur le femme. Mais il se fit rembarrer comme Eversmann. En temps normal, je lui aurais dit qu'il n'était pas aussi doué qu'il le prétendait mais à cette instant, mon attention était porté sur ses guerrières.

Se fut au Caporal Haley qu'elle s'adressa. Je fus surprise du ton qu'elle employa. Elle était aimable comparé à son cours dialogue avec le sergent et le scientifique. Les femmes semblaient plus apprécier que les hommes sur cette planète et cela n'était pas très bon. Surtout que celle ci nous demanda si nous étions ici pour les vendre et de les suivre.

Personnes ne semblait réagir, donner d'instruction particulière alors que toutes les femmes guerrières venaient de nous faire un passage humains. Vu que les hommes ici présent semblaient plutôt mal placés pour donner des ordres devant ses femmes, je choisis de donner quelques recommandations qui devront être approuvées par le sergent. Selon moi, il était plus sage de les suivre plutôt que de les offenser en ne les suivant pas. La porte ne pouvait pas être réactivé pour nous laisser fuir et vu notre sous nombre, nous ne ferions pas le pois même si nos armes semblaient plus efficace que les leurs. Encore qu'elles semblaient les maîtriser parfaitement.


- Haley, ses dames semblent vous apprécier, prenez la tête. Archavine, vous suivez avec le sergent, je ferme avec Spence.

J'avais choisis le caporal Haley en tête car c'était à elle que c'était adressée la chef, ensuite la tireur d'élite avec Eversman, déjà parce que je ne connaissais pas la jeune femme et en cas de besoin, elle serait entourée  de trois militaires le temps qu'elle puisse s’installer pour tirer. Je restais avec le scientifique, car le sergent m'en avait donné l'ordre, et à l'arrière parce que je fermais souvent la marche pour avoir une vue sur le groupe..

Eversman nous fit signe qu'il était d'accord avec mes propos. Alors je fis signe aux deux caporaux et au sergent de passe devant, puis je leur emboitai le pas au coté du scientifique. Les femmes qui nous faisaient le passage nous dévisageaient, nous les femmes et elles avaient un regard plutôt antipathique pour les hommes..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 24 Aoû - 16:22
L’homme continuait à courir, les militaires continuaient à être tendus et Tyler continuait à se demander pourquoi ! C’est vrai quoi, un pauvre bougre qui cours tout seul, sans arme apparente, y a pas de quoi en faire un fromage ! Il serait bien retourné au travail, les laissant à s’angoisser entre eux mais son chaperon,  la jolie Sarah Harper, semblait prendre son rôle très au sérieux et ne le laisserait surement pas s’éloigner.
Il décida donc d’attendre paisiblement qu’ils se rendent compte par eux-mêmes qu’il n’y avait là aucune menace galactique !

C’est alors que des bips résonnèrent sur un gadget d’Eversman et que la radio grésilla. Apparemment, plusieurs individus, armés cette fois-ci, approchaient vers eux. Bon, là on pouvait commencer à s’inquiéter un peu plus… Tyler perdit subitement cette envie d’aller faire ses fouilles dans son coin et se décale un peu plus derrière Harper, juste par précaution.


« Vous vouliez rencontrer le peuple de cette planète, vous voilà ravi, Spence... »  
lui lâcha le sergent.

« Ahah! » se contenta de lui répondre Tyler, avec un rire feint.

Tyler regarda les militaires se mettre en position et observa l’individu qui arrivait vers eux, sans ralentir le pas.  Alors qu’il approchait encore, Eversman donna l’ordre de tirer, quasiment au même moment, une lance transperçat l’homme qui s’affala.
Sous l’effet de surprise, Tyler eut un frisson de dégout et détourna quelques instants les yeux. Mais rapidement, il fit se remémora : l’homme, la lance, le groupe armé…  Une boule se noua dans son estomac. Ce groupe n’avait pas l’air très amical, vu ce qu’ils avaient fait subir à l’inconnu. Et il se dirigeait encore vers eux. Ah… non, il s’arrêtaient et … rigolaient ! Enfin, plutôt elles ! En effet, il n’y avait là que des femmes. Et elles avaient quelque chose de… pas totalement sympathiques.

Eversman, en bon chef, engagea la première prise de contact mais se fit rapidement rembarrer. Deuxième tentative, deuxième échec. Et elles n’avaient pas l’air de plaisanter avec leur « lidi », le menaçant même de mort… Tyler chercha dans sa tête si ce mot évoquait quelque chose pour lui mais non, rien.  Il surprit alors un regard d’Everman qui l’invitait à tenter sa chance. Autant Tyler aimait bien découvrir de nouveaux peuples, autant se faire menacer de mort après avoir prononcé deux mots ne l’inspirait pas plus que ça. Il hésita quelques secondes mais le sergent semblait y tenir. Il avança donc prudemment de quelques pas pour se mettre très légèrement en avant du groupe.

Levant les bras pour montrer qu’il n’était pas armé, il ouvrit la bouche :

« Nous ne vous… » Montée de murmures dans le groupe. « … euh, voulons auc… », les murmures se transformèrent en cris, lances levées. Tyler préféra se taire  et recula prudemment de trois pas, comme s’il ne voulait pas se faire remarquer. Celle qui devait être la chef repris la parole, d’un air beaucoup plus posé.

"Etrangères, vous êtes là pour vendre vos lidis ?"

Aussitôt Tyler comprit. Un groupe de femmes qui s’adressent aux femmes, « vendre les lidis ». Comme elle semblait à s’adresser à Seanna, Tyler souffla doucement à cette dernière  « Je crois que c’est des sortes d’amazones. Et pour elles, les hommes sont des esclaves. Allez-y en douceur… »

Le groupe se remit en marche, les terriens au milieu d’elles. Tyler en profita pour expliquer un peu plus la situation à Eversman qui était devant lui, et à harper à ses côtés : « Vu la situation, il semblerait que nous ayons découvert une tribu d’amazones extraterrestres. Et vu leur vision des hommes, nous sommes des lidis, des esclaves. Donc le mieux qu’on ait à faire c’est de laisser les filles gérer la situation et de ne parler qu’à elles. Elles devraient pouvoir arranger la situation. Enfin… j’espère… » conclut-il avec un regard à Sarah.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Dim 25 Aoû - 19:48
Ne préférant pas finir éventrer ou empaler sur l'une des lances, le Sergent avait préféré rester silencieux observant ces guerrières d'un air méfiant. A tout moment, il était prêt à coller une balle entre les deux yeux à la première qui se montrait menaçante notamment leur petit chef. Elle avait beau être habillée de manière sexy, elle n'en restait pas moins désagréable du moins à ses yeux. Ce petit air mielleux qu'elle avait adopté avec les femmes du groupe... Sexiste va !

Voyant que la situation était dans une impasse, Harper prit l'initiative de donner quelques recommandations pour la suite de l'aventure qu'Eversman valida d'un signe de tête. Il restait le chef d'équipe même si là il ne pouvait plus donner verbalement ses ordres. Il avait confiance en ses collègues féminines pour prendre les bonnes décisions même si suivre ces guerrières ne l'enchantait pas. Le groupe se mit en route. Autant être entouré de filles pouvait être un fantasme pour beaucoup de mecs, autant là Matt n'avait qu'une envie : se tirer de là. Celles-ci ne cessaient de lui jeter des regards noirs, semblant prêtes à lui cracher dessus ou à le frapper. Les armes ainsi que la présence des autres femmes terriennes semblaient les dissuader de passer à l'acte. Du moins pour le moment.

Le petit point sur la situation de Tyler ne passa pas inaperçu, l'une des guerrières s'empressa d'avertir Thorgar qu'un des lidis étrangers se permettait de prendre la parole. Cette dernière émit une sorte de rugissement de rage stoppant la colonne avant de se diriger à grandes enjambées vers les deux hommes. Elle agrippa le gilet tactique du scientifique, prête à lui mettre une bonne raclée voir peut être plus lorsque sa main libre s'approcha du manche de sa dague.


"Un lidi ne parle pas sans permi..."
"Lâche le !"

ça, c'était un Eversman énervé qui venait de pointer le canon de son HK-416 sur la tempe de la Chef provoquant l'hostilité de tout le groupe. Cela criait de partout, aussi bien du côté Terrien où on essayait de raisonner les esprits et de l'autre où on lançait de multiples menaces dans un dialecte parfois peu compréhensibles. Tyler essyait de sauver sa peau en tentant de dialoguer mais cela énervait davantage les femmes d'entendre la voix d'un homme s'exprimer et les insultes fusaient d'autant plus. Le Ranger ne bronchait pas, gardant le doigt sur la gâchette et se focalisant sur sa cible pour être prêt à l'envoyer rejoindre ses ancêtres si Thorgar osait lever la main sur le scientifique. 5 contre tout un groupe, les chances des Terriens étaient très faibles et les militaires de sexe féminin allaient devoir mouiller leurs t-shirts pour s'en sortir.

Après une dizaine de minutes de dialogue, le groupe se remit en marche mais la tension était toujours palpable. Plus personne n'osait s'exprimer, chacun s'observait du coin de l'œil. Eversman marchait au côté de son compagnon de galère et même s'il ne lâcha pas un mot, on se doutait qu'il aurait aimer être très loin d'ici. Être traiter comme un moins que rien, il avait beaucoup de mal avec ce concept et espérait bien pouvoir renvoyer l'équipe sur Atlantis le plus rapidement possible.

Les premières habitations de Lagnar étaient à vue, des huttes plus ou moins grosses fabriquées avec les éléments du milieu (bois, peaux de bêtes, laine...). Le village était entouré d'une palissade qui semblait avoir connu de nombreuses batailles et était dans un piètre état. Bien sur, ce furent des femmes-soldats qui étaient postées à l'entrée du village  et qui en assuraient la sécurité. Elles aussi ne semblait pas des plus aimables. Thorgal les mena jusqu'à l'entrée de son palais, une grosse hutte dont le toit était recouvert de boucliers remplaçant les toits précaires. Une certaine agitation régnait, des guerrières affûtaient leurs armes, d'autres en fabriquaient.


"Venez boire un verre avec Thorgal et parlons affaire."

C'était quoi cette manie de parler d'elle à la troisième personne ? Cela avait don d'exaspérer le Ranger qui ne priva pas d'un bon soupir. Il ne s'agissait d'ailleurs pas d'une invitation mais d'un ordre mal dissimulé. N'ayant pas le choix, ils suivirent le mouvement et cela déclencha une nouvelle fois l'hilarité générale des guerrières. Agacement côté Eversman qui n'était plus très loin du pétage de câbles et qui s'obligeait à mordre sa lèvre inférieure pour la boucler et ne pas provoquer une tuerie.

"Seuls les lidis... de Thorgal sont admis ici..."
"Dis lui que vous ne voulez pas être séparé de nous..." Murmure du Sergent à l'oreille la plus proche à savoir celle de la snipeur.

La tentative de négociation fut vaine, les hommes de l'équipe ne pouvaient pénétrer à l'intérieur et Eversman laissa tomber en faisant un signe de tête vers la hutte. Il n'était plus à cela près et recula de quelques pas pour démontrer qu'il abdiquait. Désormais seuls dans ce village, les deux n'avaient plus qu'à prendre leur mal en patience et espérait que tout cela finisse rapidement. Matt se retint de chercher une position pour s'asseoir, s'il dérangeait une brindille, on risquait de lui reprocher donc il valait mieux éviter de toucher la moindre bricole. Dans son malheur, Tyler avait quand même de la chance, il était au cœur d'un village barbare et pouvait découvrir le quotidien de celles-ci.

Une demoiselle finit par leur apporter deux bols pour qu'ils s'abreuvent avec cette chaleur. A l'intérieur du sien, le Sergent fit une bien curieuse découverte, cela ressemblait à une serre d'oiseau carbonisé. Elle n'espérait quand même pas qu'il veuille bien tremper ses lèvres dans ce liquide ou qu'il avale cette horreur ? Il n'eut pas le temps de lui demander, un petit groupe de guerrière s'approcha d'eux et les encercla.


"Lâchez vos bols et suivez nous, Lidis."

Signe négatif de la tête du Sergent. Il avait intégré le concept de silence en présence des guerrières. La demande fut répétée d'une voix plus agressive et la réponse fut la même. Un lidi qui se permet de réfuter deux fois un ordre direct, il n'en fallait pas plus pour déclencher une bagarre. Le bol vola dans la tête de la première guerrière avant que le Ranger ne s'abaisse pour éviter un beau crochet du droit. Les coups fusaient des deux côtés. Spence avait beau être un scientifique, il avait la carrure d'un militaire et se défendait comme un beau diable mais finit par se retrouver avec une lame acérée sous la gorge. Le scénario fut le même pour le Sergent qui dût cesser d'étrangler l'une d'elles lorsque le métal s'enfonça de quelques millimètres dans sa chair. Les poignets furent liés, les yeux bandés avant qu'on ne les déplace.


----------

Pour les filles, vous êtes convié à un banquet barbare avec de nombreuses grillades et boissons alcoolisées typiques. On vous pose des questions sur votre clan, sa localisation, son chef, votre nombre de lidis...

Si vous demandez pour Matt & Ty', ils sont en vie et personne ne s'inquiète pour des lidis ici.

Jusqu'au 30 août pour répondre

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Mar 27 Aoû - 17:57
Les secondes s'égrainaient doucement et contrairement à ses camarades de mission, Kat' restait parfaitement calme. C'était le propre des tireurs d'élite de garder la tête froide en toute circonstance. L'homme continuait à courir dans la direction du groupe ou de la porte. Allez savoir. Le sergent Eversman se décida à agir. D'un ton ferme, il ordonna à l'homme de s'arrêter avant de tirer une rafale en l'air pour appuyer la résolution de ses ordres. Rien à faire, le pauvre ère continuait de courir comme s'il avait le diable aux trousses. Disons plutôt qu'il devait avoir une horde de sauvages qui le poursuivait. La belle russe remarqua la présence d'un groupe informe au loin, car elle avait été dérangée par un reflet au loin. Un coup d’œil dans sa lunette de visée suffit pour savoir d'où venait ce parasite qui gênait son champ de vision. Aussitôt, elle prévint le sergent Eversman qui mit un peu de temps avant de pouvoir vérifier par lui-même cette information. De son côté, Kat' avait déjà des choses supplémentaires à dire sur ce groupe de sauvages. C'était des femmes et cela sans exception. Toutes armées d'un équipement archaïque comme des lances, des arcs ou des lames courtes. Informations qu'elle transmit aussitôt au groupe près de la porte. Déjà, ils se tenaient tous en position de combat. Finalement l'homme s'écroule dans un râle de fin du monde avant que le sergent Eversman ne puisse faire quoique ce soit.

Le groupe de femmes s’arrêta devant le cadavre, histoire de vérifier s'il était bien mort et pour lui asséner quelques coups en passant comme pour continuer de la punir pour une faute que l'on ignorait. Puis, elles reprirent doucement leur chemin en direction du groupe de militaire. Toujours en formation, ils ne semblaient pas inspirer de crainte ou quoique ce soit à ses femmes. D'ailleurs, quand le sergent Eversman tenta de communiquer avec elles, il se fit méchamment rembarrer comme s'il n'était qu'un moins que rien. Il en fut de même pour le doc qui se montra moins courageux que le militaire. Toujours en position, Kat' guettait le moment d'agir, mais il était clair que c'était trop tard. Le groupe était totalement encerclé par les femmes et ce serait un véritable massacre de se défendre maintenant. Alors, elle remit son fusil de précision en bandoulière et reprit son P90 pour rejoindre le groupe. Là, celle qui semblait être la chef de ses femmes s'adressa au caporal Haley. Les militaires se regardèrent pour se jauger sans parler puis se fut le caporal Harper qui prit la parole pour accepter de suivre les femmes en donnant un "ordre de passage". La mission prenait un tour étrange et particulièrement dangereux, car les terriens étaient complètement encerclés et aux mains de ces sauvageonnes. C'était clairement ce que Kat' détestait le plus, être coincée. La belle russe avait un côté animal sauvage très prononcé qui faisait qu'elle n'aimait pas se sentir comme un animal en cage. Ce qui était clairement le cas à ce moment précis.

Le temps du trajet, Kat' se remémora la scène qu'elle ventait de vivre et fut interpellée par un étrange fait. Même à l'autre bout de l'univers, les peuples avaient évolué de façon similaire à ceux de la Terre allant même jusqu'à parler anglais. C'était vraiment trop fort comme truc, mais elle fut rapidement sortie de ses rêvasseries par des cris. Les femmes venaient de s'en prendre aux scientifique du groupe qui venait de parler. Ce qui provoqua la réaction d'Eversman et empira les choses du côté des sauvageonnes. Tel le tigre de Sibérie, D'un bond Kat' se retrouva dans l'a mêlé  pointant le canon de son P90 en direction des plus nombreuses sauvages et en ayant prit soin de dégainer son couteau pour le coller sous la gorge de celle qui se trouvait juste à côté d'elle. Elle était bien décidée à faire le ménage s'il le fallait. Avec un fort accent, elle fit retentir sa voix tel un rugissement pour tenter de passer par-dessus les cris en tout genre.


- Katinka Archavine : Ceux sont nos lidis. Vous n'avez pas à y toucher et s'ils doivent être corrigés, c'est par nous.

Le ton était ferme et sans appel. Sa voix froide et monocorde avait la froideur de la mort. Même si sur le coup, cela n'avait pas calmé les esprits, cela avait dû faire réfléchir un peu les femmes qui finirent par se calmer après une dizaine de minutes à crier. Quand tout revint à la normal, Kat' rangea son couteau et en profite pour balancer une monumentale droite au scientifique en plein dans le ventre. Le coup fut atténué par le gilet tactique, mais cela n'empêcha pas le doc de le sentir passer.

- Katinka Archavine : Tu ne dois parler que quand on te l'y autorise. La prochaine fois que tu désobéis, je m'occupe de te châtrer sur le champs.

Kat' avait bien intégré le fait que les hommes n'étaient rien dans ce monde et que si les femmes de groupe voulaient se faire respecter des autochtones, il fallait se montrer aussi intransigeante qu'elles.  Elle laissa les deux autres s'occuper du cas Eversman. Elle traîna le scientifique près d'elle pour marquer son territoire et montrer que c'était son lidi. Elle ajouta à voix base pour le doc. Désolée pour cela, mais il fallait vous sauver la vie. Maintenant taisez-vous et observez. Si vous avez des choses à dire faites-moi signe et je vous adresserai la parole pour vous autoriser à parler.

La suite du voyage se déroula sans heurt particulier. Kat' restait froide et inaccessible tout en restant près du doc pour le protéger des sauvageonnes. Après une marche plus ou moins longue, le groupe arriva en vue d'un immonde bourbier entouré d'un palissade de bois qui semblait avoir vu des jours meilleurs. Les femmes semblaient excitées et heureuses à la vue de cet amas de maison faite de boue, de bout de bois et autre matériaux tout aussi archaïques. En arrivant dans le village, on pouvait assister à une scène du quotidien des femmes du cru. Les guerrières semblaient se préparer à la guerre tandis que les autres tentaient de continuer à mener une vie normale. En arrivant devant la plus grande des cabanes et aussi celle qui semblait la plus solide, la chef du groupe les invita pour parler affaire. Évidemment, les hommes devaient rester dehors. C'était les règles par ici. Cela semblait déranger Eversman qui demanda discrètement à Kat' d'insister pour qu'ils puissent eux aussi rentrer chez Thorgal. La belle russe parla rapidement à la chef toujours avec le même ton froid et déterminé, mais c'était peine perdue.

- Katinka Archavine : S'il arrive quoique ce soit à nos lidis, je vous promet que vous le regretterez amèrement. Dit-elle en conclusion de ce cours échange avec Thorgal.

L'intérieur de la hutte était plutôt chaudement décorée avec des tentures de tissus, des peaux de bête et autres ornements dont certain faisaient clairement référence à la position de dominante de Thorgal au sein de son peuple. On pouvait même deviner que c'était une redoutable guerrière quand on observait le nombre d'armes, boucliers et autres éléments guerriers accrochés aux murs. Il y avait une grande table de dressée au centre de la pièce et plein de cousins sur le sol afin de pouvoir s'assoir confortablement ou se mettre en tailleur. Par instinct, Kat' opta pour la position qui laissait le moins de place dans son dos et qui lui permettait d'avoir une vue presque panoramique de la pièce. Elle s'assit en tailleurs prenant soin de décrocher son P90 et de déposer son fusil de précision juste à côté d'elle. L'un des lidis de Thorgal avait voulu la débarrasser de ses affaires, mais un regard des plus noir le cloua sur place, un peu comme s'il venait de se faire foudroyer sur place. En fait, la belle russe devait avoir plus en commun avec Thorgal qu'on ne pouvait le penser au premier abord. Le caporal Archavine observa beaucoup avant de se servir à manger. Elle ne prenait que ce que les autochtones prenaient afin d'éviter un empoisonnement ou quelque chose du genre. Boire ? Pas la peine, elle avait bien bu pendant la marche et ne toucha pas à son verre, trouvant même le moyen de l'échanger discrètement avec sa voisine de gauche une sauvageonne particulièrement grassouillette. Les questions fusaient de la part de hôtes qui voulaient en savoir plus sur leur étranges invitées. Ce n'était pas avec Kat' qu'elles glaneraient beaucoup d'informations.


- Katinka Archavine : Nous venons de très loin. Trop loin pour que vous connaissiez notre clan. Nous ne sommes pas ici pour chercher à commercer nos lidis. Toujours ce ton froid et déterminé qui caractérisait la belle russe depuis le début de la prise de contact avec les femmes de cette planète. Mais elle décida de rebondir sur ce qu'elle avait pu observer en arrivant. Vous êtes en guerre ? Car votre palissade semble porter les stigmates d'un assaut et dehors vos guerrières préparent leurs armes avec beaucoup d'attention, comme quand on se prépare à partir au combat. Simple, net et concis. De la sorte, Kat' voulait savoir ce qui se passait dans le coin. En ne parlant pas la langue de bois, elle montrait aussi son côté franc et directe. En attendant la réponse, Kat' décida d'enlever sa veste de camouflage désert, ce qui laissait apparaitre certain nombre de ses tatouages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Jeu 29 Aoû - 19:40
A peine Tyler eut il finit de parler qu’il vit débarquer, tel une furie, la dénommée Thorgal qui l’attrapa violemment par le col. Les autres femmes le dévisageaient aussi d’un air mauvais… la tension monta d’un coup et, le visage à quelques centimètres à peine de celui de la chef, Tyler déglutit difficilement. Heureusement pour lui, Eversman intervint aussitôt, même si ça ne contribua pas à calmer les esprits, loin de là.

« Euh…on se calme voyons… je me tais… »

Le visage de Thorgal se déforma de colère, ce qui stoppa net Tyler dans son élan. Il commençait à faire très chaud… Et voilà que la russe arriva aussi et parvint à calmer peu à peu les esprits. La chef relâcha Tyler qui reprit sa respiration, tout en se massant le cou. Il lança un regard de remerciement envers ses sauveurs, il avait vraiment eu chaud cette fois-ci. Il se promit d’être plus prudent à l’avenir, car si cette fois-ci, cela s’était bien finit, ils avaient tout de même frôlé la catastrophe…

Sa sauveuse s’approcha alors de lui. Tyler se redressa, pour montrer que tout aller bien. Et il se prit alors un direct dans l’estomac. Sous le choc, il se plia en deux, recherchant son air, l’espace d’un instant. Une protestation voulut sortir de sa bouche mais il la retint juste avant, voulant éviter un autre incident et comprenant aussi pourquoi Archavine l’avait frappé. Elle devait montrer que c’était elle le boss et lui l’esclave… Etonnement Tyler avait une envie grandissante de rentrer sur Atlantis, retrouver le confort de son bureau, gueuler après quelques assistants…tant pis pour la découverte !

Thorgal eut l’air satisfaite du traitement subit par Tyler et alla reprendre sa place en tête de groupe. Sa « maitresse » s’excusa alors auprès de lui pour ce coup. Tyler, continuant à se masser le ventre, lui fit signe de tête qui ne signifiait pas grand chose, entre le « je comprends », le « t’aurais pu y aller plus doucement » et le « oui oui, bon laissons tomber. »

La marche reprit. Tyler se faisait tout petit, le regard fixé sur la route, sans regarder autour de lui. Ils arrivèrent alors au village, typique de ces sociétés un peu tribales. Là, les femmes furent invitées à « boire le thé » chez Thorgal pendant qu’eux, simples lidis, devaient rester dehors, au soleil. Là encore, même seul avec Eversman, Tyler s’abstint de tout commentaire, regardant vaguement à droite et à gauche, cherchant un moyen de s’enfuir… jusqu’à ce que lui revienne à l’esprit l’image de l’homme en fuite, transpercé d’une lance devant eux. Pour faire passer le temps, on leur donna une boisson locale, qui n’avait pas l’air très appétissante. Tyler échangea des regards avec Eversman du style « qui goute d’abord ? », « vas-y à toi l’honneur… ».
Il se décida à avaler une gorgée en premier, qu’il recracha tout aussi sec. C’était horrible, ça avait le goût de vase rassie… Déjà de la vase… alors rassie… !
Il s’essuya la bouche avec empressement, tâchant de faire disparaître toute trace de ce goût qui malheureusement restait en bouche.
C’est alors qu’on vint les chercher. Tyler, en bon lidi se dirigea vers les guerrières tandis que c’était au tour de Matt de faire les rebelles. Refusant par deux fois d’obéir, les guerrières se jetèrent sur lui. Tyler, sans réfléchir, attrapa une des femmes et la jeta au sol. Une de ses collègues se retourna et tenta de lui asséner un coup de poing au visage. Il réussit à bloquer le coup de justesse, lui saisit le bras et la força à se retourner, avant de la cueillir avec un coup de pied dans le ventre. Il se retourna pour tomber sur une pointe de lance au niveau de la gorge. Il recula aussitôt d’un petit pas, levant les bras en l’air. Toujours menacé de cette lance, une autre guerrière lui lia sans ménagement les mains et avant de sombre dans l’obscurité d’un sac sur la tête, il put juste apercevoir Matt dans la même situation que lui.
Tyler commença vraiment à craindre pour sa vie, vu l’amabilité de Thorgal… Espérons que les filles soient très convaincantes…




Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Ven 30 Aoû - 2:23
A peine Spence venait il de finir son explication sur les amazones de la galaxie de Pégase, que la chef barbare débarqua en attrapant directement le scientifique par le col. En même temps qu'Eversman, mon arme fut pointée en direction de la femme, le doigt sur la détente. Je m’apprêtais à parler, vu que les hommes ici présent ne devaient pas s'exprimer, mais malheureusement le sergent me devança. Les quelques mots qu'il sortit suffirent à énerver encore plus l'Amazone. Mais heureusement, Archavine finit par intervenir prétendant être la propriétaire du scientifique, se qui était une très bonne idée. La chef guerrière finit par lâcha le scientifique qui partie au près de la caporal. Mais au lieu de repartir à l'avant, Thorgar s'approcha du sergent d'un air menacent sans se soucier du HK-416 pointé sur elle. Le conflit était vraiment à éviter. Il ne fallait pas oublier que nous étions que cinq, dont seulement quatre qualifier pour le combat. Je choisis de me mettre entre elle et le sergent, me retrouvant avec son arme pointée dans mon dos et la guerrière a  à peine cinquante centimètres de moi. Notre taille étant pratiquement la même, je la fixais dans les yeux et lui dis d'un ton dur :

- Ce lidi est le mien, il a pour ordre de faire comme moi. Donc d'éliminer toute personne pouvant porter atteinte à mon peuple !

Je restai à la fixer en attendant qu'elle décide à reprendre la route. Une fois qu'elle fut assez loin, je me retournai aussitôt face à Eversman et baissai violemment son arme qu'il avait laissé dressé en lui chuchotement froidement :

- Vous jouez à quoi sergent ? A part chercher à nous faire tous tuer, c'est tout se que vous y gagnerez !

M'adresser ainsi à un supérieur était risqué. Mais il fallait qu'il comprenne que sur cette planète, il devait faire attention et surtout nous faire confiance, nous les femmes. L'idée de me faire remonter les brettelles, voir plus me déplaisait fortement mais je devais prendre le risque. Il était hors de question de rentrer avec un équipier transpercé par une lance. Puis nous nous remirent en route, à la suite des autres. Tout le reste du trajet, je le fis seul à l'arrière du groupe Atlant à guetter chaque mouvement des femmes-guerrières. Le danger restait présent constamment. Des palissades finirent par apparaître au loin. Un peu comme on voyait dans les livres d'histoires au collège sur les chapitres de guerres. Une fois franchis, nous étions dans un village où ici aussi, les femmes dominaient. Toutes celle que nous croisions étaient inhospitalières envers les hommes et elles dévisageaient notre façon de nous vêtir. Chaque maisons ou plutôt  chaque cabanes étaient faites en terre, en peau, sauf celle devant laquelle nous nous trouvions à présent. Celle ci était faite de bouclier et rapidement, on nous fit comprendre qu'il s'agissait de celle de Thorgar. Nous fûmes invitée à entrer, enfin seulement les femmes. Le caporal Archavine essaya de négocier mais la réponse fut négative. Laisser le sergent et le scientifique seul me déplaisait fortement mais nous n'avions pas vraiment le choix.

Une fois dans la tente, un homme, donc un lidi de Thorgar, s'approcha de moi pour prendre mon P90 et mon sac. Comme toutes les femmes guerrières ici présentes semblaient déposer leurs armes, je mis le cran de sécurité et je lui tendis ainsi que mon sac.


- Fais bien attention à se que tu en fais Lidi, je veux les avoir à vue.

Se faire appeler ainsi était une habitude ici pour eux donc l'homme s’exécuta. Puis je suivis le mouvement me retrouvant assise entre deux sauvageonnes. L'une plutôt fine, l'autre plutôt rondelette. Le caporal Archevine se trouvait dans ma diagonale gauche et le caporal Haley quatre place sur ma gauche. Quand à la chef, elle était assise en bout de table au font de la tente. J'observai tous se qui se trouvait sur la table, on me servit un vers d'un breuvage qui m'était inconnu. Son odeur était forte et fruitée. Je fis semblant d'en boire mais rien qu'à l'odeur, j'en toussais se qui fis rire les deux femmes à coté de moi. Je pris un fruit qui se trouvait en face de moi et l'observait sous toute les coutures. Cette alimentation ne m'inspirait pas vraiment confiance . Les femmes se mirent à me poser des questions sur mon peuples, nos coutumes, nos lidis.

- Nous avons entre un à quatre lidis chacune.

Je m’efforçais de réponde vaguement et en lui reposent la même question. Celles si semblaient fières de mettre en avant leur peuple. Et ainsi, les guerrières ne pouvaient pas savoir exactement le nombre de femmes que nous étions et le nombre d'hommes que nous ''avions''. Archavine quand à elle les renseigna sur notre localisation qui était elle aussi très vague.

Pendant que les sauvageonnes mangeaient et buvaient goulûment en posant leurs questions, je n'avais qu'une chose en tête, nos deux hommes dehors. Il fallait à tout prix que je sorte, voir si ils allaient bien. Cela faisait trop longtemps que nous étions séparé. Une fois une fausse excuse trouvée,  je me levait. Me tournant face à la chef barbare en me tenant la tête d'une main, je lui dis d'une petite voix, les yeux dans le vide.

- Excusez moi, j'ai besoin de prendre l'air. Je ne me sens pas très bien.

A ma plus grande surprise, la chef me fit un signe d'approbation. Comme quoi, faire du théâtre au collège avait fini par servir. En sortant, je fis signe aux de caporaux de ne pas me suivre, pour leur faire comprendre que c'était juste pour allez vérifier nos ''lidis''. Une fois dehors, je cherchai du regard le sergent et le scientifique mais ne les vie pas, ni autour de la tente. Ils n'étaient plus là et seul les sauvageonnes étaient fautives. Jamais le sergent serait partie sans prévenir. De la rage et de la haine monta en moi, un sensation nouvelle depuis mon arrivée sur cette planète. Je sortis mon M9, où une balle de 9mm se trouvait déjà dans la chambre. Je rentrai de nouveau dans la tente d'un pas rapide. Une fois au bout de la table, je  pointai l'arme en direction de Thorgar qui se trouvaient en face de moi. Je fis d'une voix forte et grave se qui fis s'arrêter tout le monde de manger, boire et même parler.

- Où sont nos Lidis ?!
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 31 Aoû - 14:12
Maîtrises et rendus aveugles par ce capuchon malodorant, les deux hommes furent traînes jusqu'à la place du marché. Des mains s'empressèrent de retirer, déchirer leur équipement et vêtements que certaines s'empressèrent de récupérer. Uniquement vêtu de leur boxer, chacun des terriens fut suspendu par les poignets avant que la vue ne leur soit rendue. Tout était allé très vite et était assez déroutant. Les pieds du Sergent ne touchant pas le sol, ce dernier, après avoir testé la solidité de l'installation, tenta de protéger ses poignets pour éviter que la corde ne lui les brûle en posant ses mains directement sur le bois. Commençant à retenir la leçon, l'homme n'émit pas un son et rechercha la présence de Tyler du regard. Ce dernier était à ses côtés et avait subi le même traitement tout comme une dizaine d'autres lidis. Le marché étant ouvert, des mains se posaient régulièrement sur eux, suivant du doigt les différentes cicatrices, palpant les muscles de ce qui étaient des objets pour eux. Difficile de se laisser ainsi malmener, toucher sans rien dire, Matt serra les dents et de baisser la tête pour s'efforcer de ne rien dire.

Pendant ce temps là, le petit banquet battait son plein à l'intérieur de la hutte de Thorgar. Cette dernière se satisfait des réponses vagues des Terriennes, les considérant comme un peuple lointain et était désormais en train de raconter divers souvenirs de chasse ou de guerre la mettant particulièrement en valeur.


"... et là Thorgar a tranché la patte du gruni avant de plonger sa valeureuse lance dans la gueule de l'animal... Personne n'était parvenu à tuer un gruni avant Thorgar !"

Ce fait d'arme provoqua des cris de joie dans les rangs des guerrières qui levèrent les cornes de ruminants leur servant de verres. Ces dernières semblaient très bien supporter cette boisson pourtant très forte alors qu'elle aurait rendu malade plus d'un habitué sur Terre. Les femmes encourageaient l'équipe à boire avec elles en l'honneur de Thorgar avant d'attraper un bout de viande cuite et d'y croquer à pleines dents. Autant la viande grillée était appétissante, autant les bruits de mastication des indigènes avaient de quoi rebuter. La voisine de Katinka était particulièrement intéressée par ses tatouages et leur conception. Les signes qui ornaient son corps avaient été gravés à l'aide de fer rouge ou de substances végétales. L'irruption de Sarah, arme en main, stoppa toute conversation et provoqua une fois de plus dans cette mission l'hostilité avec les hôtes. Malgré la situation, Thorgar ne fit rien, anormalement calme et après quelques instants d'observation elle se mit à rire et fut bientôt suivie par quelques suiveuses.

"Allons voir vos lidis... Ils ont été préparés."

Sans même accorder la moindre attention aux armes des Terriennes, Thorgar se leva aussitôt, imitée par un petit groupe de proches guerrières et les mena jusqu'à une petite place servant aux différentes activités du village. Sur le chemin, l'équipe croisa plusieurs personnes arborant quelques éléments de l'équipement des garçons comme une casquette, des lunettes de soleil ou même un gilet tactique ce qui n'avait rien de bien rassurant...Aujourd'hui était le grand jour du marché des lidis qui n'avait lieu qu'un fois par mois. C'était l'occasion pour les guerrières de revendre leurs prisonniers de guerre ou bien des garçons devenus adultes dont elles voulaient se séparer. Les lidis n'étant pas nombreux, il fut aisé pour les filles de l'équipe de repérer leurs compagnons d'infortune et le petit groupe s'avança jusqu'à eux. Le sourire qui déformait le visage de Thorgar et son air supérieur laissaient deviner le plaisir qu'elle pouvait avoir de voir les lidis enfin dans une tenue correcte et avec le statut qui était le leur.

"Vos lidis ont levé la main contre des guerrières du village. Ils vont être corrigés !" Un fouet avec de longues lamelles en cuir fut alors tendu aux Terriennes vu qu'elles étaient encore propriétaires des deux hommes. Pas besoin d'être un génie pour se douter de la suite des événements. L'une des militaires prit l'instrument appliquant la sentence sur le dos des deux lidis. 20 coups de fouet pour chacun. Chaque coup était attendu, attaché comme ils étaient, impossible d'y échapper. Les barbares du village se délectaient du spectacle, encourageant à appuyer les coups et criant lorsque le sang faisait son apparition. La souffrance était partagée par celle qui donnait la punition, difficile de violenter son propre coéquipier mais peut être valait il mieux que ce soit elle plutôt qu'une autre guerrière qui n'aurait pas retenu ses coups.

Tout en agrippant les cheveux de Tyler le forçant à baisser la tête, Thorgar annonça la suite. "Et pour être certain que les lidis ne toucheront plus jamais à une guerrière, ils vont affronter Laïka !"

Laïka était facile à reconnaître. Il s'agissait de la plus grande et de la plus baraquée des guerrières. Un peu la Terminator du groupe et surtout la numéro deux du clan, le bras armé de Thorgar. Elle n'était vêtue que de quelques peaux de bêtes ce qui mettait en valeur sa musculature impressionnante. Avec elle, ils risquaient de passer un sale moment surtout le scientifique du groupe qui n'était pas le plus habile en corps à corps et risquait de finir en tas d'os broyés. Les jeunes femmes tentèrent de s'opposer à ce combat de rue prétextant être les propriétaires des lidis et donc responsables de leur éducation.

"Ces lidis ont frappé des guerrières de Thorgar ! Ils seront corrigés par une guerrière de Thorgar ou ils serviront à la chasse aux lidis..."

Grand sourire cruel de la Chef. La chasse aux lidis, c'était l'une des activités du clan et cela expliquait que les lidis n'étaient pas très nombreux, ceux-ci servant régulièrement de proies. L'équipe en avait eu une démonstration en arrivant sur cette planète de fous. Une discussion s'imposait là et Thorgar leur permit de s'entretenir avec leur lidi avant que la sentence de leur choix ne soit appliquée.

"Filez moi une lame et je tue cette connasse..."

Seule l'équipe put entendre le murmure du Sergent qui résumait ses intentions à l'encontre de la chef de clan. Il fallait trouver une issue à ce merdier...

-------------------------

Jusque vendredi 6 (minuit)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Jeu 5 Sep - 2:19
L'arme était toujours pointée en direction de la jeune femme, mais celle ci ne semblait pas y prêter grande attention. C'était à se demander si elle connaissait l'usage que nous pouvions en faire et les dégâts qu'elles produisaient sur un corps humain. Et si pour toutes ces femmes, il ne s’agissait que de simples bouts de ferrailles insignifiant ?.. La solution était peut être là.. Après avoir récupérée mon sac et mon P90, je suivis Thorgar de prêt qui marchait d'un pas assez rapide. Un petit groupe de femme nous suivait, ainsi que mes collègues. Sur le chemin, j'aperçus une femme d'une trentaine d'année passer à coté de moi, une casquette à la main. Je reconnus immédiatement celle de Matt.. Que leurs avaient elles fait ? Où les avaient elles conduit ? Est ce qu'au moins la vie animait encore leur corps... Au fur et a mesure où nous avancions, j’entendais de moins en moins mon cœur battre en raison du broua. Les sens sur le qui vive, je gardais le FN P90 en direction de cette chef de malheur. L'envie de lui en mettre une entre les deux yeux me démangeait mais notre situation était trop mauvaise pour se le permettre.

En arrivant sur une petite place, un peut comme une place de marcher terrienne sans légumes, des hommes de toutes âge étaient accrochés suspendus à des piquets. Il y en avait des blonds, des bruns, des grands, des petites, des gringalets, des costaux, certain semblaient plus faible que d'autre. Mon regard finit pas s'arrêter sur deux hommes que je connaissais bien, Eversman et Spence. Une femme était en train de toucher le scientifique et à la vu de son expression faciale, il n'aimait pas ça. Thorgar nous conduisit au prêt d'eux. Les deux hommes semblèrent un peu rassurer. Mais lorsque la chef me tendit un fouet, je me sentis pâlir. L'objet dans la main, je l'observai un cours instant car je sentais le regard de la sauvageonne sur moi. Il allait falloir que je le face.. Vingt coups chacun, juste vingt.. Ils ne sentiraient rien.. Juste quelque picotement, rien de grave.. Voilà la seul façon de me convaincre de le faire.. En allant me placer derrière Matt, je questionnai mes deux collègues du regards qui me firent comprendre que je n'avais pas le choix. Je leur confièrent mon P90. Mais en y réfléchissant bien, il valait mieux que ce soit moi qui le face plutôt une de ces folles. En passent au niveau de Matt, je lui murmurai sans que personne d'autre ne puisse l’entendre :


- Je suis désolée..

Une fois derrière lui, je pris le fouet fermement par son manche. Le regard de Thargar montrai qu'elle attendait. Toutes les femmes ici présente attendaient que les coups soient donnés. Après un dernier regard au caporal Archavine, le premier coup claqua. Le dos du sergent réagit aussitôt en se cambrant pour fuir le coup. Un. Plus que dix neuf.. J'essayais de ne pas fouetter deux fois au même endroit, en visant de préférence les muscles mais le fouet n'était pas une de mes spécialités. Les coups s’enchaînèrent.. Dix.. Onze.. Douze.. Lorsque le cuir touchait deux fois le même endroit, du sang coulait. Respirer, rester calme, ne surtout pas paniquer, et ne pas y aller en force, enfin y aller suffisamment pour ne pas à avoir à en redonner un de plus.. Dix sept.. Dix huit.. Plus que deux.. A chaque coup, ma main se resserrait sur la poignet. Vingt.. Je me mis derrière le scientifique et je fis de même. Une fois que les vingt coups furent donnés aux deux hommes, je choisis de garde le fouet à la main au cas où une de ces barbares aurait la mauvaise idée de s'en servir. En desserrant la main du manche, je remarquai que ma main saignait. J'avais tellement serré que je mes ongles étaient rentrés dans la chaire de la main.

"Ces lidis ont frappé des guerrières de Thorgar ! Ils seront corrigés par une guerrière de Thorgar ou ils serviront à la chasse aux lidis..."

Kat' protesta mais rien a faire.. Cette satanée bonne femme ne voulait rien lâcher et toutes les femmes autour de nous étaient de son avis. Elles devaient être dans les cent cinquante et fuir en douceur était impossible. La chef barbare, nous laissa un moment entre nous. Une fois les deux hommes détachés, le sergent semblait motivé pour se venger. Je pris mon couteau rangé dans le holster de ma jambe et le lui tendis.

- Donc on vous laisse vous battre. Mais je propose de donner une obligation, si vous gagnez, Spence ne se bat pas et elles nous laissent partir. Si vous perdez sergent, elles font ceux qu'elles veulent de vous. Mais j'ai aussi remarqué qu'elles ne craignent pas nos armes. C'est à se demander si elles connaissent leur utilité. Nous pourrions juste avant, proposer un échange, vous contre quelques une de nos armes, après démonstration si il le faut.

Chacun de nous donna son point de vue. La situation était tendue, il fallait faire le bon choix pour ne pas mettre en danger la vie de nos hommes. Je leur fis le point sur l'équipement que j'avais emporter. C'est à dire trois chargeurs de M9, deux de P90, un fumigène, deux grenages, un flachbang, et une trousse de premier secours. J'en profitais pour mettre des pansements rapidement quand la blessure était un peu trop saignante. Lorsque nous fûmes tous d'accord de la démarche à suivre, je retirai mon gilet tactique équipé pare-balles que je tendis au Sergent, l'obligent à le prendre. Les coups seraient un peu moins douloureux, et il ne pouvait pas se battre juste en boxer..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Ven 6 Sep - 22:34
Ligoté avec peu de délicatesse, Tyler tenta d’émettre un début de protestation mais à peine eu t il ouvert la bouche qu’un coup de poing le cueillit à l’abdomen, encore… Oui, c’est vrai, ne rien dire… Sous le coup de la colère et de la surprise, ça lui était sorti de la tête. Enfin, beaucoup aurait fait comme lui, réflexe naturel. Cherchant à reprendre son souffle, il tourna la tête vers Matt au moment où on lui mit un sac sur la tête. Une odeur pestilentielle se dégageait. Mieux valait ne pas savoir ce qui était dedans avant, ça aurait surement brisé le maigre rempart qui le séparait du vomissement.
Il fut emmené rudement quelque part. Parfois, il trébuchait à moitié sur une pierre un peu grosse mai son tortionnaire ne le poussait que plus brusquement.
Tout à coup, on le stoppa, il sentit pleins de mains sur lui, le déshabillant avec violence, tel des prédateurs affamés. Puis une fois nu, enfin, en sous vêtements, on lui prit les poignées qu’on lui attacha à dessus de la tête.

Tyler commençait réellement à paniquer, sentant venir le lynchage ou une autre chose horrible… Et ne rien voir empirait la situation. Son seul espoir était le retour des filles qui finiraient par se rendre compte de leur disparition. Faites qu’elles arrivent vite !

Puis, la lumière fut, le capuchon retiré, il put voir Matt à côté de lui, tous deux sur une place avec d’autres lidis. Cela ressemblait à un marché. Des gens, pardon, des femmes passaient, les observaient, les touchaient, tel une vulgaire marchandise.
Jamais Tyler ne s’ était senti si misérable…


Enfin, après des minutes de supplice, leur groupe arriva. Tyler releva la tête, trop heureux intérieurement de voir son calvaire bientôt fini. C’est sûr, elles allaient arranger la situation ! Lorsqu’on parla de coup de fouet, Tyler crut mal comprendre, et lorsque Sarah se saisit du fouet et commença à frapper Matt, à contrecoeur, Tyler comprit qu’ils étaient loin d’être tiré d’affaire et que son tour allait venir. Voyant Matt souffrir à chaque coup, c’était déjà de la torture d’imaginer le sort identique qu’il allait subir l’instant d’après. Et ce fut son tour. Le premier coup claqua tel une détonation. Il ne put s’empêcher de laisser sortir un cri inhumain sous la douleur. Tout son corps se crispa et se cambra mais cela n’arrêta pas le deuxième coup. Deuxième cri. Troisième coup, troisième cri. Puis quatre, cinq… Et Tyler perdit le compte. Au fur et à mesure, il sentait de moins en moins la douleur, son dos n’étant plus que comme un bout de bois. Mais son corps continuait à se cambrer, comme par habitude. Et il se sentit partir.

Se fut Thorgar qui réveilla Tyler, lui tenant la tête. Il n’avait pas dû perdre conscience longtemps, les coups avaient cessé. Retrouvant peu à peu ses esprits, il comprit la fin de la phrase de Thorgar.

«… une guerrière, ils vont affronter Laïka ! »

Et Tyler vit la dénommée Laïka… Une espèce de Schwarzenegger au féminin. Elle devait le dépasser d’une bonne tête, que du muscle, et un regard qui devait pétrifier un enfant.
Désespéré, il tourna la tête vers les filles du groupe, espérant qu’elles disent quelque chose, qu’elles fassent quelque chose….

Le groupe se « réunit ». Elles voulaient que Matt affronte ce monstre. Tyler ne savait pas si c’était une bonne idée. En temps normal, oui, surement, mais affaibli par les coups de fouet, Matt n’était pas au mieux de sa forme.

Essayant de parler, mais sans force, il ne put prononcer quel quelques mots :

« .. avez pas grenades… faites péter., on se barre… »

Mais, l’affrontement semblait inévitable… Il ne restait plus qu’à prier pour Matt, seul espoir de quitter ce monde de cauchemar…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 7 Sep - 11:16
Le repas semblait être sur une bonne voie diplomatique malgré l'absence des hommes à table. La voisine grassouillette de Kat' semblait très intéressée par ses tatouages. Cela devait être la première fois que l'on voyait cela dans le coin et elle voulait savoir comment on faisait cela, si ça faisait mal et tout un tas d'autres choses. De son côté Thorgal se faisait mousser en racontant ses histoires de chasses et cela commençait passablement à agacer la belle russe de l'entendre fanfaronner de la sorte. Que tentait-elle de faire ? Impressionner son peuple ou les étrangères en visite ? Tout d'un coup, Sarah qui était sortie quelques minutes plus tôt rentra arme aux poings menaçant la chef en lui demandant ce qu'elle avait fait de Matt et Tyler. D'une roulade sur le côté souple et gracieuse, Kat' se saisit de son P90 pour tenir en joue l'assemblée de guerrières afin de couvrir Sarah et de sa main libre dégaina son arme de poing afin de tenir en joue la guerrière la plus proche d'elle, la petite grassouillette. De sa position, la belle brune avait une bonne vue d'ensemble de la pièce  et avait la certitude que personne ne pouvait la prendre en traître, car elle était dos à un mur. Cela fit rire Thorgal qui se leva pour guider tout le monde à l'endroit où se trouvait les deux "lidis".

En chemin, Kat' regardait un peu partout afin de retenir un maximum d'information sur la topographie des lieux. En cas de fuite précipitée, il était clair qu'il valait mieux savoir par où partir. Restant aux aguets, prête à trucider au moindre signe de menace qui conque qui se mettrait sur son chemin. Après une rapide petite marche, le groupe déboucha sur une sorte de place du marché aux bestiaux où l'on pouvait voir plein d'hommes en exposition. Enfin plein, tout était relatif dans un endroit pareil. Des jeunes, des vieux, des gros, des maigres et nos deux amis faisaient partis des lots de vente. La vision aurait pût être hilarante si la situation n'était pas si compliquée. Apparemment, il fallait les punir avec des coups de fouet et ce fut Sarah qui se chargea de la corvée. Les guerrières semblaient vraiment se délecter du spectacle. Cela commençait sérieusement à mettre Kat' hors d'elle. Sous son apparente froideur, elle bouillait tel un volcan sur le point d'exploser. La goutte d'eau qui fit déborder le vase fut le combat organiser par Thorgal. Pendant que Sarah tentait de trouver une solution viable à l'affaire, le caporal Archavine faisait de grands efforts pour ne pas exploser tel le Vésuve. Laisser le sergent se battre dans son état ? C'était quand même bien handicapant pour lui ses blessures. Puis après, on faisait quoi ? Elles trouveraient toujours quelque chose à dire ou faire pour faire continuer le supplice. Kat' retira son gilet tactique pour le donner à Tyler après qu'il ait reçu des soins et ses armes au sergent Eversman avant d'aller se planter devant Thorgal et sa suite de guerrières.


- Katinka Archavine: STOP ! Hurla-t-elle. Ce sont nos lidis et d'après les lois ancestrales, c'est à nous de décider de leur punition. Ce n'est pas à vous de nous dicter ce que l'on doit faire. Maintenant, vous avez deux solutions qui s'offrent à vous. Soit vous vous entêter à vouloir nous énerver, soit vous nous foutez la paix. Dans tous les cas, les lois ancestrales disent bien que les maîtres sont responsables des actes de leurs lidis et qu'en cas de conflit, c'est aux maîtres de passer en jugement. Si vous voulez vraiment un combat, je prendrai la place de mon lidis comme j'en ai le droit.

Elle prit une pause dans son discours pour bien jauger l'assemblée de femmes. Certes, elle ne savait pas vraiment si ces lois existaient vraiment, mais dans ce genre de société le respect des ancêtres était souvent très forte. Avec un peu de chance, cela insinuerait un peu de doute dans leur esprit. Puis, si on l'observait bien, Kat' se comportait tel un prédateur qui attendait le bon moment pour bondir sur sa proie. Elle était en chasse et tout en elle indiquait cela. Sa démarche féline et gracieuse renforçait ce sentiment. Dans son regard, il y avait la froide détermination de l'assassin qui a une mission et qui compte bien la réaliser. Bref tout en elle disait attention dangers, à ne pas provoquer. Elle cherchait dans le regard des autres un signe ou quelque chose pour savoir où appuyer pour enfoncer le clou.

- Katinka Archavine: Si vous persistez à vouloir ce combat, sachez qu'il y aura une contre partie. Dit-elle en pointant le doigt droit vers Thorgal sans sourciller et avec détermination. Tu as beaucoup plus à perdre à t'entêter et je me ferai un plaisir de te le prouver. Ajouta-t-elle avec un léger sourire carnassier.

Qu'est-ce que les guerrières allaient faire devant cette provocation. Il était clair que Kat' menaçait directement Thorgal de représailles. La russe était vraiment décidée à faire ce qu'il fallait pour s'imposer dans ce combat psychologique. Ce n'était pas son genre de lâcher prise devant une sauvageonne en peau de bête. Elle avait grandement confiance en ses capacités de combattante. Ce ne serait probablement pas facile en cas de combat, mais elle avait la certitude de pouvoir clouer le bec de cette prétentieuse aux pieds crottés. Plus que défendre ses coéquipiers masculins qui étaient en danger, Kat' voulait surtout écraser cette femme qui commençait vraiment à lui sortir par tous les pores de la peau. Cela était l'occasion pour lui rabattre le caquet et pourquoi pas lui faire apprendre ce que l'humilité voulait dire. Comme si ses histoires de chasses au machin chose pouvait impressionner la russe. D'ailleurs c'était quoi cette bestiole dont Thorgal parlait pendant tout le repas.

Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 7 Sep - 12:29
Matt n'aspirait qu'à la vengeance ne lâchant plus sa véritable cible à savoir Thorgar. S'il fallait qu'il tranche la gorge de cette Terminator version féminine alors il le ferait et sans aucune pitié pour avoir le champ libre. Les quelques soins reçus ne servaient pas à grand chose, ils ne mourraient pas d'une hémorragie dus aux coups de fouet mais un bon massage avec une crème apaisante. ça, c'était un petit confort qu'ils ne possédaient pas ici. Ils avaient déjà eu la chance que ce soit Sarah l'éxécutrice, une autre n'aurait pas retenu ses coups. Son compagnon d'infortune accusait le coup et semblait au plus mal au niveau psychologique. C'était compréhensible, largement compréhensible. Etre traiter comme un objet, personne ne voudrait subir un tel traitement...et Eversman était bien décidé à lui faire payer la moindre de ses insultes, le moindre rabaissement bref tout.

Gilet tactique sur le dos, le Sergent fit un pas vers la dénommé Laïka, résolu à en découdre mais Archavine bouscula les plans de l'équipe mais aussi ceux de Thorgar. Les lois ancestrales ? Comment osait-elle lui parler de ces lois ? Comment osait-elle lui dire ce qu'elle devait faire ? L'attitude de la Russe contrarie fortement la chef du clan qui n'abordait plus son fier sourire mais plutôt un méchant rictus. C'était bien la première fois qu'on osait invoquer les lois ancestrales dans le village de Lagnar.


"Thorgar est le chef de ce village. Thorgar décide des punitions infligées aux lidis ! Ces lidis ont frappés des guerrières de Thorgar, ils payeront leurs dettes et par leurs vies !"

Les derniers mots furent suivies de cris de triomphe des nombreuses guerrières, quelques armes claquèrent bref un vrai triomphe dans les rangs de ses partisannes. L'arrogante Chef ne permettait à personne de remettre en doute sa supériorité et sa place de chefs et surtout pas à une étrangère.

"Laïka ne se battra pas contre ton lidi car ce lidi est tien et tu décideras de la punition comme le demande les lois ancestrales... mais Thorgar est la chef du village et décide d'ouvrir la grande chasse aux lidis !!!"

L'acclamation fut encore plus grande. Le sport national et principal divertissement était de retour pour le plus grand plaisir de chacun. Rien n'était davantage plaisant que de pourchasser un lidi, de lui éventrer les entrailles ou de le faire souffrir lentement. Les liens des différents lidis de la place furent coupés les laissant libre de toutes entraves et ceux-ci s'empressèrent de prendre la fuite à grandes enjambées. Ils ne connaissaient que trop bien le principe de cette chasse et savaient que s'ils voulaient augmenter leurs hypothétiques chances de survie, il fallait fuir et vite ! Le sourire triomphant, Thorgar fit plusieurs pas avant de se retourner vers Katinka.

"Selon les lois ancestrales, tous les lidis du village y participent...Elle commencera quand le soleil sera au zénith..."

Thorgar jeta un coup d'œil carnassier vers les deux membres masculins de l'équipe avant de détourner les talons pour se préparer, aussitôt imitée par le reste des guerrières du village. Eversman jeta un coup d'œil vers le soleil, il était déjà bien haut dans le ciel et serait certainement au zénith dans très peu de temps.

"On se barre de là !"

Une centaine de guerrière se préparait pour avoir leur peau, il ne fallait pas rester là à se regarder dans les yeux. Pas le temps de récupérer son équipement ou ses vêtements voir même ses chaussures, il fallait prendre la fuite. Poussant Spence en haut du dos pour qu'il s'active, Eversman restait à ses talons pour le forcer à garder une allure élevée jusqu'à la sortie du village. S'ils voulaient vivre, il n'y avait pas dix mille solutions, il fallait atteindre la Porte des Etoiles, l'activer et la traverser. Ils ne seraient pas à l'abri sur cette planète et c'était peut être leur unique solution. Les filles de l'équipe n'étaient pas concernées par la chasse, elles n'étaient pas les proies du jour même si quelques coups pouvaient se perdre dans la bataille surtout au vue de l'animosité déclarée entre Katinka et Thorgar.

Désormais à l'extérieur du village, plusieurs choix se présentaient à eux. Suivre le sentir menant jusqu'à la porte des ancêtres ou alors choisir de sortir de ce sentir pour trouver leur propre chemin. Dans tous les cas, ils risquaient d'être visibles étant donné la nature désertique de l'environnement. Il y avait peu d'arbres, ceux-ci n'étaient bien grands ni épais et surtout beaucoup de cailloux. C'était loin d'être agréable pour la plante des pieds des garçons, ni même pour les chevilles mais il ne fallait pas baisser l'allure de course de peur de se retrouver empaler sur une lance. Ils seraient une cible prioritaire, c'était certain...

Des cris, des hurlements se faisaient entendre derrière eux. La chasse était lancée...


---------------------
Jusqu'au 14/09 midi pour répondre

Je rappelle la zone de la MJ
http://img4.hostingpics.net/pics/702585paysagesemiaride.jpg

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Jeu 12 Sep - 19:51
Tyler inquiet, regardait autour de lui les attitudes des guerrières, des filles de l’équipe et de Matt. Ce dernier avait le regard mauvais et semblait bien décidé à en découdre avec leur « championne officielle», par pure vengeance. Mais allait-il être en état de combattra après les coups de fouet ? Tyler lui était proche de l’état de légume ambulant… Mais bon, il était aussi moins résistant que Matt.

Les filles soignèrent rapidement et de manière rustique ses blessures, tandis qu’il grimaçait sous l’effet de la douleur, la peau à vif. Kat’ lui passa ensuite son gilet pare balle. Tyler l’enfila sans faire d’histoires mais se demandait en quoi ça allait pouvoir lui être utile. Tandis qu’il passait en douceur pour limiter la douleur son bras gauche dedans, il entendit un STOP retentissant. C’était Archavine qui se proposait de prendre la place de Matt. Pas une mauvaise idée, elle serait surement plus à même de faire bouffer la terre à Musclorwomen.

Thorgar semblait amusée par la réaction de Kat’. Elle devait surement trouver ridicule les efforts que faisaient les filles pour protéger leurs « lidis » alors qu’ils n’étaient considérés dans ce peuple que come de simples objets.

L’expression de joie clamée par la tribu lors que Thorgar annonça qu’ils payeraient leur dette de leur vie inquiéta franchement Tyler. Leur faire changer d’avis semblait impossible. Et quelques secondes après furent prononcés les deux mots tant redoutés de « chasse aux lidis ». A cette annonce, Tyler revit l’inconnu transpercé d’une lance qui s’écroulait devant eux et déglutit avec difficulté. Bien sûr cette chasse leur laissait la possibilité d’aller jusqu’à la porte mais comme le prouve l’exemple précédent, elles devaient avoir l’habitude de rattraper les lidis avant la porte… Heureusement que les fille seraient là pour assurer leurs arrières, c’était leur seule chance.

Une fois les liens de tous les lidis coupés , Thorgar leur laissa jusqu’au zenith du soleil pour prendre de l’avance. Les autres lidis n’avaient pas attendus ça et fuyaient déjà de tous côtés, cherchant à repousser l’inévitable.

L’heure de la fuite était venue. Tyler se redressa, des étoiles lui passèrent devant les yeux durant quelque secondes. Le contrecoup du manque d’énergie, du fouet et de la chaleur. Allez, il devait se ressaisir, il devait sauver sa peau. A peine eut-il fait deux pas, qu’il prit conscience qu’il allait devoir courir pieds nus, pour couronner le tout. Pas le temps de se préparer mentalement, ils se mirent à courir. A chaque pas que faisait Tyler les cailloux lui rentraient dans les pieds, il fut tenté de ralentir, voir de s’arrêter, mais il ne pouvait pas, ne devait pas. Serrant les dents, il tenta de penser à autre chose, l’objectif, la fuite, le vide dans son esprit… Mais aux pieds se rajouta très vite ses blessures dans le dos qui le brûlaient. Sa gorgé était sèche sa respiration rapide mais il tenait le coup. Il découvrit ce que l’on appelait l’instinct de survie et qui prenait le dessus sur la douleur, la fatigue et la peur. Rapidement, trop rapidement, des cris résonnèrent derrière eux, dans un lointain tellement proche. La chasse était ouverte….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 14 Sep - 14:59
Aïe ! La provocation de Kat' n'avait pas totalement eu l'effet souhaité. Voilà que Thorgal décida de lancer une chasse aux lidis en se basant sur les lois ancestrales qu'ignorait totalement la russe. Le seul bon point de l'histoire était qu'elle avait enfin fait taire cette prétentieuse. De plus, l'équipe possédait maintenant un peu de temps pour filer. Enfin, très peu de temps en fait vu que le soleil était quasiment au zénith au moment de la proclamation de la grande chasse. Alors que de leur côté les lidis locaux fuyaient à toutes jambes pour sauver leur peau, Kat' prit le temps de balancer une nouvelle provocation à l'intention de la chef des sauvageonnes.

- Katinka Archavine : Très belle déclaration Thorgal de Lagnar, mais tu oublies une petite chose. Nous ne sommes pas de ton village et nos lidis non plus. Donc nous ne sommes pas concerné par ta décision. Alors, je te préviens qui quiconque se lancera après nous dans l'idée de tuer nos lidis sera mis à mort sans sommation.

Elle toisa sa rivale avant d'enfiler sa veste et de retourner prendre ses armes. Elle récupéra son fusil de précision et son arme de poing. Elle laissa son P90 au sergent afin qu'il puisse se défendre, car il était clair que le genre de considération qu'elle venait de soulever n'arrêterait pas les amazones locales. Elle récupéra les chargeurs dans son gilet tactique qu'elle avait donné à Tyler. Ceux de son fusil de précision pour elle et tendit ceux du P90 au sergent Eversman.

- Katinka Archavine : Mais je vous attends de pied ferme, car mon sport favori c'est de chasser les chasseurs. Ce sont de bien meilleurs gibiers.

Elle ponctua cette dernière provocation d'un large sourire qui ne laissait pas de doute quand au fait qu'elle n'était plus dans un rôle, mais belle est bien elle-même. Une prédatrice qui avait senti l'odeur du sang qui voulait sa part. Malheur à celles qui se mettraient sur son chemin. La caporal de l'armé russe venait de renouer avec ses anciens démons.

Le sergent donna l'ordre de filer d'ici en vitesse. Les deux hommes prirent la tête tandis que les caporaux Haley et Harper fermaient la marche. Kat' regarda une dernière fois les guerrières attroupées sur la place du village avant de filer à son tour. Vue sa spécialité, il valait mieux qu'elle prenne un peu d'avance afin de se poster à un endroit stratégique afin de couvrir la retraite précipitées des autres. Elle dépassa sans forcer les deux hommes pour aller se poster à l'entrée de la cuvette qui menait à la porte des étoiles. De là, elle avait une assez bonne vision des environs et pourrait voir les sauvageonnes arriver de loin. Déjà au loin et à la fois si proche, on pouvait entendre la clameur des guerrières qui se lançaient enfin à la chasse aux lidis. Kat' était en position, son fusil prêt à faire feu au moindre problème. La tension était particulièrement forte. Il fallait espérer que les deux hommes tiennent jusqu'à la porte et que le docteur Spence compose le plus rapidement possible l'adresse de la porte d'Atlantis. Il pourrait utiliser le transmetteur de la belle russe afin de s'identifier pour éviter de trouver la porte bloquée par l'iris de la cité. C'était la dernière ligne droite, mais aussi la plus dangereuse avec aucun droit à l'erreur, car en cas de Game Over, il n'y aurait pas de restart.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 14 Sep - 22:27
Ces sauvageonnes avaient vraiment un problème. Elles aimaient torturer et tuer les hommes. Mais le pire, c'est qu'elles soutenaient tout se que disait Thorgar. C'est à se demander si elles ne s'infligeraient pas elles mêmes des blessures, si leur chef le leur demandait. L'histoire n'étant pas une de mes matières fétiches, je ne connaissais que les grandes lignes sur les amazones terriennes. L'idée de les imaginer comme les femmes qui se trouvaient en face de moi me dégouttait un peu.

Matt s'avança face à la prénommée Laïka. Je restais en arrière avec Spence, Haley et Archavine lorsque cette dernière se mit à parler de lois ancestrales. Où avait elle bien put dénicher ça. Mais une chose était sur, Thorgar n'apprécia pas le ton du caporal et l'invocation de ces lois. Et pour couronner le tout, elle choisit de lancer une chasse aux lidis plutôt que de confronter le sergent à sa guerrière. Super ! Nous avions jusqu'à midi grosso modo et en voyant le positionnement du soleil, il nous restait quelques minutes pour fuir cette planète de folles. Lorsque toutes les femmes partirent pour se préparer et pendant que tous les lidis fuyaient, Eversman donna l'ordre de fuir aussi.

Je tendis mon M9 chargé au sergent qui se trouvaient en face de moi puis nous nous mirent tous à courir en direction de la porte. Archavine prit la tête du groupe suivie des deux hommes et avec Haley, nous fermions le groupe. Malgré leurs blessures, leur fatigues et leurs pieds nus, je fus surprise de les voir avancer assez vite. Mais rapidement des cris retentirent dans notre dos. La chasse était ouverte et il n'allait pas falloir traîner. Tout en courant, je regardais en permanence derrière moi et sur les côtés pour être sur qu'aucune barbare n'arrive. Au loin derrière nous, les cris se rapprochaient rapidement.. trop rapidement.. Et nous étions loin d'être arriver à la porte des anciens. Et le peu de végétation nous rendaient visible de loin donc très vulnérable. Un mouvement à ma gauche attira mon attention. Je fis signe à Haley pour la prévenir. Je ralentis un peu pour mieux voir pendant que le reste du groupe continuait à la même allure. Le P90 en direction du mouvement, je finis par apercevoir un homme au loin. Lui aussi fuyait. Et deux femmes étaient derrière lui. L'une d'elle banda son arc puis tira une flèche. L'homme s'écroula au sol sans se relever. Les deux femmes-guerrières lâchèrent un crie de victoire avant de repartir à la chasse. Elles ne semblaient pas encore nous avoir vu, mais cela n'était qu'une question de temps. J'accélérai l'allure pour rattraper le groupe, ce que je fis sans difficulté.


- Elles sont juste derrière nous, il faut accélérer.

Les deux hommes devaient maudire mes paroles parce qu'ils devaient déjà faire de leur maximum.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 8812
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 31
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Dim 15 Sep - 16:14
Les premières minutes furent difficiles, les cailloux blessant les pieds  tandis que le gilet tactique de Harper, trop juste pour Eversman, ne cessait de frotter contre son dos malmené mais tout cela n'était rien comparé aux minutes qui suivirent. La peau, déjà abimée, est encore malmenée et cela jusqu'à ce que cette course cesse... C'était là qu'on comprenait l'importance et l'utilité des rangers. L'envie de ne pas se retrouver empaler au bout d'une lance ainsi que l'adrénaline de la situation permettaient de supporter cette douleur voir de l'oublier pour continuer d'avancer et surtout ne pas se plaindre de son sort. Il y avait beaucoup plus urgent. Le P90 dans la main droite, Eversman ne cessait de pousser de sa main gauche son compagnon d'infortune pour l'obliger à courir à un rythme élevé, ne pas ralentir l'allure.

La tireur d'élite du groupe avait pris de l'avance pour pouvoir se positionner correctement tandis que les deux autres filles assuraient leur arrière. Harper leur demanda d'accélérer la cadence tout en signalant le danger imminent. Ce n'était pas la peine, les cris des sauveageonnes suffisaient pour les alerter sur la faible distance avec les aliennes.


"Allez Spence ! On y est presque !"

Faux mais il fallait bien encourager le scientifique plutôt que le démoraliser complètement.  Une lance passa à cinq bons mètres sur la droite, ils étaient désormais à portée de tir et ça craignait. Il n'en fallut pas plus pour les Terriens n'ouvrent le feu pour défendre leur vie ou plutôt défendre la vie des deux lidis. Parvenus aux abords de la cuvette, le Sergent laissa le scientifique dévaler la pente tout en gueulant à Seanna de continuer avec lui tandis que lui s'empresser de se coucher aux côtés de la Russe pour être en position de tir et ouvrir le feu sur les poursuivantes. Pas le temps de prendre le temps pour viser, il fallait toucher les plus menaçantes, c'est à dire ceux qui armaient leurs lances ou qui étaient beaucoup trop proches. Thorgar était au milieu de la masse motivant ses troupes et chacune des guerrières tombées était remplacée par un autre.

Rien ne les arrêtant, impossible pour les Terriens de tenir leur position et ils durent se replier le plus rapidement possible vers la Porte des étoiles. Facile à dire pour Eversman qui faisait de son mieux pour avancer mais les filles étaient bien plus rapides que lui. Le pied droit heurta un caillou, lui faisant perdre l'équilibre dans cette descente qu'il termina en roulé boulé. Remis sur pied sans ménagements par Harper, il reprit la course couvert par ses deux coéquipières avec deux orteils en sang.

De son côté, Spence s'était pratique écroulé sur le DHD et s'était empressé de composer l'adresse d'Atlantis même s'il dut s'y reprendre à deux fois. Le stress y était pour beaucoup avec les cris des sauvageonnes, les tirs d'armes automatiques, les cris des Terriens pour se coordonner dans leurs actions. La Porte activée, il devait maintenant entrer son code personnel sur le GDO pour permettre l'identification de l'équipe et par conséquent éviter de mourir en s'écrasant sur le bouclier. Toute l'équipe venait de débouler au niveau du DHD, ce serait leur dernière position. Les sauveagonnes n'étaient plus qu'à une quinzaine de mètres. Autant dire que la pression était forte sur les épaules de Spence, tous attendant son signal pour se ruer dans l'horizon des événements et ce dernier se faisait attendre.

Un gémissement se fit entendre. Une lance à la pointe acérée venait de se planter dans le flanc gauche du Caporal Archavine qui n'avait plus de gilet tactique. Au même moment, le scientifique venait de recevoir la confirmation sur le GDO que le bouclier était désactivée et s'empressa d'avertir l'équipe.


"GOOOO !"

Les sauvageonnes étaient sur eux tandis que les Terriens traversaient la petite distance les séparant de l'horizon des événements finissant par un plongeon. D'un coup de hache habile, Thorgar parvint à atteindre le scientifique du groupe au niveau des côtes alors que celui-ci se jetait dans le vortex. L'instant suivant, l'équipe fut sur Atlantis provoquant un sacré bazar en salle d'embarquement. Quelques sauvageonnes avaient pu les poursuivre avant que le technicien n'active le bouclier, celles-ci cherchèrent aussitôt à poignarder les lidis mais furent abattus immédiatement par les membres de la sécurité.

Parmi elles, la célèbre Thorgar gisait désormais dans son propre sang. Ecartant les corps de ces femmes, les membres de la sécurité aidèrent certains à se remettre sur pieds ou apportèrent les premiers soins à d'autres, blessés comme Archavine ou Spence. L'équipe médicale était en route... Les secondes défilèrent, elles semblaient irréelles après avoir vécu cette course poursuite mais aussi cette journée de merde. Après quelques pas, Eversman avait fini par s'asseoir sur les marches menant en salle de contrôle, la tête entre les mains et le souffle court. C'était une mission de malades...mais tout le monde était en vie, c'était l'essentiel...


-------------

Fin de MJ. Merci à tous !
Jusqu'à dimanche 22 pour répondre :-)

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 21 Sep - 20:56
Tyler ignorait comment il faisait pour courir à cette allure malgré la fatigue et son dos lacéré et ses pieds nus sur le sol pierreux. Une belle démonstration de ce qu’on appelle l’instinct de survie : on ne pense pas, on se découvre une résistance qu’on ne soupçonnait pas et on est tout entier tendu vers un seul but : survivre !

Il entendait Matt l’encourager mais ses paroles se mêlaient aux cris des guerrières qui se rapprochaient de plus en plus. La porte approchait aussi et il était très difficile de dire s’ils y arriveraient à temps ou pas. Cela se jouerait à peu de choses en tout cas. Les filles s’occupaient de leur protection, Kat’ à l’avant, Seanna et Sarah à l’arrière. Tyler entendit soudain un sifflement à sa droite et vis une lance atterrir à quelques mètres de lui plus à droite. Il aurait surement eu un sursaut cardiaque s’il le pouvait mai son cœur battait déjà au maximum. Les coups de feu de leurs protectrices résonnèrent alors ce qui rassura un peu le scientifique. Et puis… c’était surement horrible de penser ça… mais si elles couvraient leurs arrières, elles avaient davantage de risques de se prendre une lance qu’eux…

Arrivant dans la cuvette « finale », la pente fut un peu difficile à négocier au début pour Tyler étant donné son pas de course. Il fallait chuter une fois, se rattrapant de justesse avec les mains. Réception qui, en prime, lui tordit un peu les doigts ; mais il réussit à continuer sa course, juste ralenti légèrement.

Enfin, la Porte ! Jamais il n’avait été si heureux de la voir. Plus que quelques dizaines de mètres et il parvint au DHD. Appuyé à la console, soufflant et crachant comme un tuberculeux il tenta de composer le code d’Atlantis. La main tremblante et l’esprit un peu confus, il se trompa de touche et dû recommencer. Comme s’ils avaient du temps pour ça. Soudain, avec un immense soulagement, il vit le vortex bleuté s’ouvrir. Tout en attrapant le GDO, il jeta un bref coup d’œil derrière pour voir ses équipiers arriver et, bien trop près à son goût, la meute d’enragées. Se concentrant pour taper le code du premier coup, il appuya sur la succession de touche nécessaire et attendit. Le délai, qui ne devait en réalité faire que 3 ou 4 secondes lui parut durer une éternité. Mourir si près du but serait trop bête… Ce n’était pas possible…

Le gémissement de Kat’, transpercée par une lance fit réellement penser à Tyler que leur dernière heure était venue. Mais il reçut au même moment la confirmation pour traverser la porte.

« C’est bon » cria-t-il en se précipitant. Les femmes étaient sur eux. Il se jeta à travers le vortex et, alors qu’il ne s’y attendait plus, il sentit une grande douleur le cueillir sur le flanc gauche. Quelques dixièmes de secondes après, il s ‘écroulait sur le sol d’Atlantis. Des coups de feu résonnèrent puis le calme… Enfin, calme relatif puisque les équipes de secours accouraient auprès d’eux. Mais plus de coups de feu, plus de cris de guerre… Portant une main à son flanc, il la retira rapidement sous le coup de la douleur qui l’assaillit : elle était rouge de sang. Alors que les infirmiers le mettaient sur une civière, il jeta un coup d’œil sur ses équipiers : ils étaient tous là, en vie.

Pour résumer : les doigts tordus, les pieds en sang, le dos lacéré et le flanc tailladé… les découvertes de peuplades extraterrestres, c’était fini pour quelques temps, il se contenterait de planètes déjà explorées le temps de se remettre de cette épreuve !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Sam 21 Sep - 23:24
Couché aux cotés d'Archavine, je vidai mon chargeur de P90 sur les femmes qui fonçaient sur nous. Leurs visages étaient déformés par la rage. Ces femmes se disaient guerrières et en les voyant chasser leurs proies, je confirmais intérieurement ce terme qui leur allaient comme un gant. Plus nos ennemies approchaient, plus nous en tuions et plus ils semblaient y en avoir.. Rapidement notre position devint dangereuse, trop dangereuse pour prendre le risque de rester au même endroit.

Suivant le sergent, nous quittâmes notre position en essayant de ne pas nous faire toucher car des lances, des flèches qui venaient s'écraser au sol à quelques mètres de nous. La grenade se trouvant dans ma poche fut dégoupillée et lancé en direction des femmes barbares. Mais une fois la poussière dissipée, je pus apercevoir Thorgar. Cette femme semblait être intouchable.. Je continuais de tirer sur les sauvageonnes qui nous poursuivaient mais elles continuaient de se rapprocher. Nous étions trop lents et elles trop rapide. En plus, Eversman s'écroula au sol et finit de descendre la pante en roulant. En arrivant à son niveau, j'attrapai son gilet tactique dans le dos et le soulevant sans passer par trente six milles chemins. Nous n'avions pas de temps à perdre. Puis pour le reste de trajet, je le tenais d'une main au niveau du gilet pour l’empêcher de chuter à nouveau. Nous étions presque arrivait au niveau de la porte mais celle ci n'était toujours pas activé..

Que faisait Spence ? Il prenait le thé ou quoi ? Mais à mon grand soulagement, je vis le vortex bleu, notre porte de secours. En arrivant au niveau du DHD, le scientifique n'avait toujours pas reçus de réponse de la cité. Mes nerfs étaient à vif. Continuant de tirer sur les chasseuses d'hommes, mon regard alternait entre Spence et elles. Les femmes continuaient de tomber à l'impact des balles mais les autres continuaient d'avancer, se rapprochant toujours plus.. Quand le mot que nous attendions tous sortit de la bouche du scientifique, enfin... Je poussai le sergent pour le faire entrer à travers la porte même si il y était entrée de lui même. C'était juste pour être sur qu'il ne tombe pas où autre chose.

De l'autre coté de le porte de me retrouvait couché sur le ventre. Me retournant rapidement pour abattre les femmes qui avaient réussit à franchir la porte tout comme nous. Mais heureusement que les soldats présents dans la salle étaient là, sinon, nos ''lidis'' seraient sûrement mort sur Atlantis..

De tous, j'étais la seul à ne rien avoir. Alors j'aidais à nettoyer la salle d'embarcation de tous les cadavres féminins. Il fallait que je reste active après se qui venait de se passer..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: [MJ 05] Un autre Monde [Terminée] Lun 23 Sep - 21:30
Kat se plaça à l'entrée de la cuvette pour couvrir ses camarades. Elle prit appuis sur un énorme rocher afin de gagner en stabilité sans devoir se mettre en position coucher. De la sorte, elle pourra repartir plus vite. Prenant une profonde inspiration avant de plonger son regard perçant dans la lunette de son fusil. Là, elle pouvait voir cette masse grouillante de guerrière qui avait clairement décidé de faire la peau au sergent Eversman et le Docteur Spence. Sans plus de cérémonie, elle se mit à faire feu. Le premier coup toucha une indigène au niveau de la jambe et plus précisément du genou. Celle-là ne pourra plus jamais courir. Finit pour elle la chasse aux lidis. C'était un coup de semonce sans effet tellement les femmes de la tribu de Throgar étaient prises d'une rage sanguinaire hors norme. La jeune russe décida de prendre leur chef pour cible. Un coup de feu et elle fit mouche. Une balle en pleine tête, mais pas de sa cible originelle. C'était une guerrière qui avait coupé la trajectoire. Pas de chance pour elle ou bien chance phénoménal de la chef des sauvageonnes. Plus le temps passait et plus elles se rapprochaient. Les autres avaient encore un peu de terrain à couvrir avant d'arriver à son niveau. Alors, la militaire russe décida de tirer dans le tas sans choisir sa cible. Tirer le plus possible pour faire le plus de dégât possible. De la sorte, elle vida entièrement son chargeur. Les deux hommes étaient maintenant à sa hauteur, elle en profita pour se joindre à eux pour trouver une autre position.

Elle se plaça une petite dizaine de mètre devant le DHD afin de couvrir au mieux le Docteur Spence. Tous les militaires se mirent en position afin de défendre la zone du mieux possible. Ceci dit, il était clair qu'ils ne tiendraient pas éternellement la position, car ils seraient rapidement submergés par le nombre des ennemis. Au milieu de ses troupes, Thorgar vociféraient pour encourager ses guerrières à lui rapporter la tête des deux lidis étrangers. Tel les plus grands héros grecs de la mythologie, la redoutable chef des amazones extra-terrestres échappaient à la mort malgré les nombreuses tentatives des terriens pour la terrasser. Les secondes s'égrainaient telles des heures pour le groupe SGA en attendant l'autorisation de passer la porte qui venait juste de s'ouvrir. Ce temps de latence suffit aux sauvageonnes pour réussir à blesser Kat au niveau de son flan gauche. On en était arrivé à un affrontement quasiment aux corps-à-corps et la russe compris rapidement que son fusil de précision n'était plus d'une grande utilité. Elle le passa en bandoulière pour se saisir de son arme de poing et tirer sur les assaillantes. L'une de ses victimes fut la grassouillette qui fut sa voisine de table lors du banquet. Kat n'eut aucun remord de lui loger une balle entre les deux yeux. Finalement, l'autorisation de passer fut donné et comme un seul, les membres du groupe SGA sautèrent dans le vortex poursuivit par les guerrières qui ne semblaient pas avoir de doute. Kat tomba lourdement sur le sol de la zone d'arrivée et pointa instinctivement son arme en direction de la porte et ouvrit le feu sans sommation sur les guerrières qui passèrent la porte aussitôt imitée par les gardes de la porte. La russe aura au moins eu le plaisir de coller l'une des balles qui criblaient Thorgar. Maintenant était enfin venu le temps des premiers soins.

Alors qu'elle regardait sa blessure, les infirmiers commençaient à arriver sur zone pour donner les premiers soins et aussi diagnostiquer les blessés prioritaires. Kat en faisait partie avec le Docteur Spence qui avait été violemment frappé au niveau des côtes avec une hache par Thorgar. Puis le sergent Eversman compléta la liste des gens prioritaires au niveau des soins. Sans attendre la civière, Kat se le va difficilement et se dirigea vers le cadavre de la chef des sauvageonnes qui baignait dans son sang et celui de son peuple afin de la retourner d'un coup de pied comme elle l'avait fait avec le lidis lors de leur première rencontre. Elle contempla l'expression incrédule qui ornait le visage de la défunte avec une certaine satisfaction et aussi le goût amer de l'échec. La russe aurait tellement aimé lui faire la peau dans les règles de l'art. Après quelques secondes, elle se dirigea vers l'infirmerie en marchant tant bien que mal.
Revenir en haut Aller en bas

[MJ 05] Un autre Monde [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée d'un autre monde.
» Autre-Monde
» Autre Monde, de Maxime Chattam
» [MJ 05] Un autre Monde [Terminée]
» A la frontière de l'autre monde [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées-