Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Ronon, Zalenka, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Consultation matinale [PV avec Eiden Andrews]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 14 Aoû - 13:31
Invité
Invité
avatar

Envie de tout, besoin de rien !

Cela faisait maintenant trois jours que Kat' se trimballait un putain de mal de crane. Pas moyen de se le sortir de la tête. Il était là, omniprésent, lancinant et terriblement douloureux. Même Doliprane avait échoué contre cet insidieux ennemi. C'était un truc à devenir fou. Pas moyen de dormir quand on avait l'impression d'avoir la tête dans un étau que l'on serre petit-à-petit. Non, vraiment cela devenait intenable et particulièrement gênant si la belle brune devait partir en mission. Finalement, ce fut sur les coups de cinq du matin, après une courte nuit entre coupée par de douloureux réveils, que Kat' se décida enfin à aller voir un médecin pour voir si eux n'avaient pas la solution miracle. Elle s'habilla sans en train particulier avec son uniforme d'Atlantis noir (symbole des unités de commando de l'armée). Telle une âme en peine, elle se glissa vers l'infirmerie en espérant y trouver du personnel de garde.

Elle passa sa main devant le mécanisme pour ouvrir la porte et entra dans la pièce qui était relativement sombre. Après tout, il était quelque chose comme cinq heures et demie du matin. Même le personnel de garde devait se reposer un peu. Elle allait forcément réveiller quelqu'un. Elle interpella le vide de la pièce à haute voix, mais sans hausser le ton afin d'obtenir une réponse. Enfin, elle l'espérait. A croire que cette maudite migraine lui faisait perdre la boule. C'était la première fois que cela lui arrivait. Puis, en général, elle avait plutôt une bonne résistance à la douleur, mais c'était vraiment spécial. Ne plus pouvoir dormir, ne plus pouvoir réfléchir sans avoir l'impression que notre va exploser, ne plus pouvoir supporter le moindre changement de luminosité brusque sans avoir les yeux qui picotent et un sentiment qu'une explosion thermonucléaire a eu lieu dans notre tête. Bref, Kat' était arrivée à bout et avait besoin d'aide pour lutter contre cet ennemi invisible et pourtant tellement présent dans sa vie ces derniers jours.


- Katinka Archavine : Est-ce qu'il y a quelqu'un ?

Simple et directe, tout à l'image de la militaire russe. Pas de fioriture et droit au but. Au moins avec elle on savait à quoi s'en tenir. Elle ne vous aimait pas, elle vous le disait sans détours. La diplomatie ? C'est quoi ça ? Un truc de femmelette, d'hypocrite ce qu'elle n'était pas du tout. Bref, simple et concis comme entrée en matière. Une silhouette se dessina dans un coin de la pièce. Et elle s'approcha de la belle brune qui décida de donner quelques informations supplémentaires afin d'aider à la consultation de son cas. Pour elle, il ne faisait aucun doute que c'était un membre du personnel médical qui arrivait. Qui d'autre pouvait rester trainer là ?

- Katinka Archavine : Je suis le caporal Archavine et je viens pour un petit problème de migraine qui ne veut pas passer. Dit-elle d'un ton calme et détachée comme si elle ne parlait pas d'elle, comme si cela n'avait pas d'incidence sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Aoû - 16:15
Invité
Invité
avatar
Une nuit assez calme, un silence de mort ou presque et le docteur Andrews couché sur un lit de fortune somnolente. Elle entendit de loin le bruit de la porte qui s'ouvrait et puis ensuite des bruits et de pas et pour finir une voix qui appelait. Un patient sans doute, ou plutôt une patiente au son de sa voix et certainement une étrangère à l'écoute de cet accent qui insistait sur certains sons.
Eiden se releva, oubliant qu'elle avait le doigt cassé, s'en souvint lorsqu'elle s'appuya dessus et que la douleur la rappela à l'ordre, lui arrachant un léger râle de mécontentement. Eiden avait repris le travail depuis plus d'une semaine cela ne l'empêchait pas d'avoir mal de temps en temps lorsqu'elle oubliait qu'elle c'était blessé bêtement. Des anti-douleur l'aidait à se sentir bien et à faire son travail mais elle n'était pas prête à retourner sur le terrain, pour le moment du moins. De toute façon elle n'était plus prête à rien, depuis sa rupture, elle ne vivait plus mais ressemblait plus à un zombie. Elle avait perdu sa joie de vivre, sa bonne humeur et n'aspirait qu'à dormir, se reposer, être seule dans ses quartiers et fumer lorsqu'elle trouvait encore de quoi se contenter à ce niveau là.

Lorsqu'elle se présenta dans la salle elle pu voir qu'elle ne c'était pas trompé, il s'agissait bien d'une femme et d'une patiente à l'écoute de ce qu'elle lui dit. Eiden appuya sur l'interrupteur qui leur apporta un peu plus de lumière sans pour autant illuminer toute la pièce. La patiente semblait souffrir de maux de tête autant éviter de l'éblouir et d'augmenter encore son mal, et puis il faisait encore nuit dehors donc autant rester dans une certaine pénombre.


- Je suis le docteur Andrews. Je vais m'occuper de vous.

Elle l'invita à s'approcher et à s'assoir même, s'approchant du pc pour consulter le dossier de la patiente.

- Vous souffrez depuis combien de temps ? Vous avez déjà pris quelque chose, ou est-ce qu'on vous a prescrit quelque chose ?

Le dossier s'afficha enfin sur son écran et elle pu lire que cette femme était tireur d'élite, décidément il y en avait un paquet de femmes tireur d'élite sur cette base.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Aoû - 18:23
Invité
Invité
avatar
L'ombre laissa place à une femme brune et plutôt jolie. Tout en se présentant, elle mit un peu de lumière. Une lumière tamisée qui permettait de garder une certaine pénombre dans la pièce. Dehors il faisait toujours nuit et les yeux étaient bien adaptés à une faible luminosité. Le docteur passa à son bureau et commença son boulot en posant quelques questions à Kat' tout en farfouillant dans son ordinateur. Certainement pour trouver le dossier de cette dernière. La belle russe se plaça devant le bureau du doc en position de repos et prit son temps pour réfléchir à la chronologie des événements. Elle se devait d'être précise comme à son habitude. Puis, après quelques secondes de silence, elle prit une voix douce, mais qui cachait difficilement sa détermination et sa froideur habituelle pour répondre à la femme qui lui faisait face.

- Katinka Archavine : Cela fait maintenant trois jours que je traine cette migraine. Je n'ai consulté personne pour le moment et les seuls médicaments que j'ai pris sont des Doliprane. Comme ils ne semblent pas faire effet, j'ai décidé de venir vous voir ce matin à mon réveil.

Debout devant le bureau de la doctoresse, Kat' observait les moindres faits et gestes de la jeune femme. Une habitude que l'on pourrait qualifier de déformation professionnelle. Elle attendait la suite des événements avec une certaine impatience. Elle était assez pressée de se débarrasser de ce mal de crâne qui lui vrillait la tête depuis ces trois derniers jours. Pendant cette attente qui lui paraissait interminable, elle regardait discrètement les lieux. Il était semblable au reste de la cité. Le bureau ne semblait pas personnalisé, comme s'il servait à tous les médecins. Cela devait être fatiguant de partager son outil de travail avec tout le monde. Cela, Kat' ne le supporterait pas. Son fusil était sacré et personne ne pouvait y toucher sans prendre le risque de perdre un bras ou quelques doigts dans l'opération. Elle avait du mal à imaginer que l'on puisse partager tout. Après tout, le communisme était bel et bien mort pour le meilleur et pour le pire. Bref, Kat' finit par revenir sur la jeune femme brune qui était au bureau et concentra de nouveau son attention sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Sep - 14:04
Invité
Invité
avatar
Eiden écouta avec attention ce que lui répondit la jeune militaire. Elle n'avait pas encore consulté et cela pouvait expliquer qu'elle ait plus mal qu'elle ne l'aurait du. Le mieux aurait été qu'elle consulte aussitôt les premiers symptômes apparus.

- Je vois... cela vous arrive souvent et c'est la première fois que votre mal de tête est si fort ? est-ce que vous voyez trouble ? avez vous subit un choc à la tête, ou bien une chute récemment ?

Eiden avait besoin de réponses pour faire un diagnostique correct, c'est donc pour cela qu'elle l'inonda de questions. Eiden avait maintenant son dossier sous les yeux et remarqua d'elle même qu'elle ne souffrait pas de ce genre de maux habituellement. Une bonne chose d'une certaine façon, cela montrait qu'elle n'était pas sujette à cela de manière régulière, que son cycle féminin n'était donc pas responsable. Mais en même temps cela soulevait d'autres questions. Vu son affectation à la base, il valait mieux s'en occuper, même si ce n''était pas habituel chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie-