Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Un après-midi reposant (intrigue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9055
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Un après-midi reposant (intrigue) Sam 12 Oct - 11:51
ZzzzzzzzzZzzzzzzz

14h... Allongé sur le ventre et immobile depuis déjà une bonne vingtaine de minutes, Eversman entamait le début de ce qui s'annonçait comme une sieste. Il en avait bien besoin après le dernier entrainement du "Boss" qui se faisait un plaisir sadique de les user jusqu'au bout avec ses exercices. Le Ranger n'était pas encore à 100% de ses moyens physiques à cause des blessures subies lors de la dernière mission et ne pourrait redevenir opérationnel qu'après avoir obtenu le feu vert de l'infirmerie. Il avait rendez-vous le lendemain pour faire le point et certainement obtenir le fameux sésame.

Enfin ce genre de broutilles, le moniteur EPMF s'en fichait un peu et passait outre les prescriptions médicales comme l'interdiction d'effectuer tel ou tel exercice. Matt comme les autres s'était contenté d'obéir, d'exécuter les exercices musculaires et de serrer les dents jusqu'à la fin de la séance. Une douche et un repas plus tard, le Ranger était retourné dans son quartier pour profiter de ses derniers jours de repos avant le retour au service actif. La télé allumée sur un film de science fiction témoignait d'une envie d'occuper son après midi et malgré l'intérêt du film, Matt avait cédé à la douce tentation d'une sieste.

ZzzzzzzzzZzzzzzzz


_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Sam 12 Oct - 14:25
Le caporal David Saldan était en train de retourner à ses quartiers après un footing éprouvant sur la digue. Il ce remettait petit à petit de son inconscience prolongé dut à la mission Ebrian, et rien de tel que des exercices sportifs pour ce remettre au niveau

*Pff… foutu escaliers…. Si je tenais celui qui a construit cet foutu cité, je lui dirais deux mots…*

Il s’arrêta dans le couloir des appartements pour souffler un peu. Il entendait des bruits depuis l’une des chambres. Quelqu’un devait ce mater un bon vieux film. Mais en tendant l'oreille, il entendit le ronflement du téléspectateur

*Et ben… y'en a un qui s’amuse bien à ce que je vois…*

Après avoir reprit son souffle, il ce remit en marche vers son « chez lui »… C’était sans compter le lacet de sa basket droite qui le fit chuter sur le sol de la cité.

Sbaf

-Rahh ! Putain de baskets de merde! Jura David en français, avant de ce relever


Dernière édition par David Saldan le Sam 12 Oct - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Sam 12 Oct - 16:27
Annalee se trouvait devant la porte des quartiers du sergent Eversman, pas qu'elle en avait une folle envie, non, mais disons qu'elle avait eu par l'intermédiaire d'un ami d'un ami une clé usb qui contenait une cinquantaine de nouveaux épisodes de divers séries. Et comme elle savait de sources sures qu'Eversman était friand de ce genre de chose, elle avait pensé que peu être, il aurait aimé qu'on lui fasse partager. Alors, elle avait fait des copies sur plusieurs clés et venait tout simplement lui faire part de cette trouvaille. Qu'il en veuille ou non, ce n'était pas son problème.

Elle frappa donc plusieurs fois avant d'attendre un peu, histoire de ne pas passer non plus pour une chiante ou une insistante. En même temps, leurs relations n'étaient pas des plus intéressantes, c'était même limite s'il ne la détestait pas, mais ça elle s'en fichait totalement. Il serait surement surpris de la voir, mais comme elle savait qu'il n'avait pas encore repris le service à cause de sa dernière mission, il devait probablement s'ennuyer ferme, donc il accepterait certainement de la laisser entrer ou du moins de lui ouvrir la porte.


- Et ben, qu'est ce qu'il fiche ?

Dit t'elle tout simplement en s'adressant à la porte, avant de frapper une dernière fois. Il n'était surement pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 14 Oct - 13:03
Denise sorti de l'infirmerie un peu avant 14h les résultats de l'inoculation du gêne des anciens sous le bras. Les tests s'étaient révélés positifs, ce qui ne fut pas pour lui déplaire après avoir eu des migraines affreuses pendant plusieurs jours. Elle devait se rendre au service administratif afin de confirmer les dates de sa formation pour pouvoir enfin faire ce qu'elle faisait de mieux, piloter. Et pas n'importe quoi, un Jumper.

Mais avant toute chose, la française décida de passer par les quartiers du personnel afin de récupérer des documents dont elle aurait besoin pour s'inscrire à la formation et pour prévenir son supérieur, le Sergent Eversman de son prochain changement d'affectation.

Elle arriva donc dans le couloir menant aux quartiers du sergent au moment même où un caporal qu'elle ne connaissait pas s'étala de tous son long. Elle réprima un fou rire avant de s'approcher de se dernier, histoire de voir s'il ne s'était pas fait mal.


Ça va caporal?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 14 Oct - 16:39
Scènes de la vie quotidienne dans les couloirs de la Cité. Dans les quartiers du personnel, à quelques mètres de distance, l'un dormait à moitié, une autre attendait patiemment à sa porte, un militaire chutait bêtement à cause d'un lacet sous le regard amusée d'une de ses collègues. Bref un début d'après-midi tout ce qu'il y avait de plus calme. C'est alors qu'un bruit très atténué de tirs se fit entendre. Certains, comme Eversman ne l'ont certainement pas entendu, entre la télé et l'esprit somnolant. D'autres on put l'entendre un peu mais ne pas y prêter attention ou penser qu'il s'agissait de la télé d'un des locataires, tandis que certaines personnes ont aussi pu être intrigué et partir glaner des informations, ça occupe le temps libre! Mais à aucun moment l'idée de ce qui pouvait se passer au mess ne les effleura. Comment pouvait-on imaginer pareil évènement au coeur de la cité? D'autant plus qu'i n'y avait eu dernièrement aucune activation non prévue de la porte, aucun prisonnier retenu.

Mais rapidement, pour ceux qui cherchent à en savoir un peu plus, ou même qui déambulent dans les couloirs, des bruits commencent à se répandre. Assez flous: prise d'otage, tirs au mess, la cité est attaquée, un militaire est devenu fou... Des gens discutent entre eux, s'interrogent, d'autres courent. En gros, personne ne sait vraiment ce qui se passe mais il est arrivé quelque chose.

Le flou dura quelques minutes avant que les hauts parleurs ne s'activent.

"Evacuation du niveau 3. Les civils sont priés de regagner leur quartiers. Les militaires en patrouille doivent redoubler de vigilance. Les autres militaires, rendez-vous en salle de contrôle."

Une autre voix prit la parole un instant. Ceux qui le connaissaient bien purent reconnaitre la voix de Chuck, le chef technicien préposé à la Porte:

"Annalee Granger est aussi en demandée en salle de contrôle. Annalee Granger, merci."

Lorsque la communication s'arrêta, l'inquiétude grandit rapidement dans les couloirs, et l'agitation reprit de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 14 Oct - 19:31
-Ça va bien sol…

Saldan entendit alors un staccato lointain.

*Tient ? ya des exercices de tirs à balle réel maintenant ?

Il ce releva rapidement, s’époussetant et resta au aguets... Une nouvelle rafale ce fit alors entendre.

-C’est pas commun ça…

Il tambourina à la porte du sergent Eversnam en poussant la technicienne et criant à l’amerloch endormis :

-Hey! Sergent, y'a des exercices de tirs de prévu aujourd’hui par hasard ?

C’est alors que les hauts parleurs grésillèrent

"Evacuation du niveau 3. Les civils sont priés de regagner leurs quartiers. Les militaires en patrouille doivent redoubler de vigilance. Les autres militaires, rendez-vous en salle de contrôle."

*Et merde…*

Il ce retourna vers la soldat première classe toujours dehors

-Ça c’est pas bon… 1er classe, foncez vous équiper à l’armurerie de suite, et demandez à l’armurier de me sortir un Famas avec silencieux et viseur ACOG rapidement s’il vous plait. Je vous rejoins dès que possible.

David fonça alors dans sa chambre pour enfiler en vitesse son treillis de combat. Il rangea son vieux revolver dans son holster, le réarmant en munitions. Puis il fonça à toute vitesse vers le niveau de l’armurerie, y courant comme un enragé, où il récupéra son équipement de combat ainsi que son FAMAS.

-Allez soldat, derrière moi… adressa t'il à la jeune 1er classe

Ils remontèrent alors en direction de la salle de contrôle, à coup de grandes enjambées
Entrant dans la salle, le caporal ce mit au garde à vous.

-Caporal David Saldan au rapport.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9055
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 14 Oct - 20:06
Les coups portés à la porte furent entendus par le sous officier mais ce dernier n'y accorda pas d'attention croyant que ceux-ci provenaient des lattes de son lit. Il lui suffit de modifier la position de sa tête sur l'oreiller pour s'endormir de nouveau mais cela fut de courte durée. L'activation des hauts parleurs et l'intensité sonore du message le firent sursautés de son lit et étant proche du bord, le jeune homme se cassa la figure n'entendant que la fin du message. Prenant quelques secondes pour jurer contre ce réveil brutal et forcé, le jeune homme se massa le visage pour essayer d'émerger un peu. Non, il ne pouvait pas se recoucher, il s'agissait d'une alerte...

D'un côté, il espérait que tout cela ne soit pas un exercice d'entrainement et de réactivité pour ne pas s'être levé pour rien et en même temps... Non, il valait mieux que cela soit un exercice en fait. Le holster posé sur le bureau fut rapidement attaché contre sa cuisse droite et le M9 qui quittait rarement sa table de chevet se trouva un emplacement de choix. Pas le temps de passer à l'armurerie, on exigeait de lui ainsi que des autres militaires qu'il se rende en salle de contrôle, pas qu'il s'arme jusqu'aux dents.

Activant le commutateur de sa chambre, le jeune Ranger s'engouffra entre les portes avant de partir au pas de course dans les couloirs pour atteindre le téléporteur le plus proche. D'autres militaires étaient avec lui. Certains étaient en tenue complète, d'autres comme lui en simple t-shirt, survêtement ou pantalon de treillis et réagissaient au plus vite. Pas de veste réglementaire ou de tenue superflu, de chaussures pour lui... Une fois en salle d'embarquement, Eversman chercha du regard les officiers ainsi que tout indice pouvant l'aiguiller sur cette fameuse alerte. C'était un peu la panique avec des civils qui gueulaient, pleuraient pour certaines et des militaires qui arrivaient rapidement et se regroupaient. Sheppard et quelques autres hauts officiers étaient en salle de contrôle en grande discussion.
S'approchant du groupe le plus proche, Matt ne put s'empêcher de poser la question.


"Qu'est ce qui se passe ici ? C'est un exercice ?"

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Jeu 17 Oct - 18:13
La journée avait bien commencée pour la française. Ses doigts allaient de mieux en mieux, même si elle devait faire encore attention, et l'inoculation du gêne des anciens avait fonctionné. Pourtant alors que le caporal, qui venait de se ramasser devant elle, était sur le point de lui dire que tout aller bien une sorte de détonation lointaine se fit entendre. Les deux militaires se regardèrent alors, comprenant qu'ils pensaient tout deux la même chose. Mais avant qu'un seul puisse faire la moindre remarque une rafale parvint jusqu'à leurs oreilles.

Les hauts parleurs ne tardèrent pas à faire une annonce à glacer le sang. L'évacuation d'un niveau complet de la cité n'était pas une mince affaire et signifiée donc qu'un problème très grave venait de survenir. Le fait que les militaires doivent se rendre en salle de contrôle n'eut pas vraiment pour effet de calmer les inquiétudes grandissantes de la première classe.

Le caporal se retourna vers Denise, lui ordonnant de partir s'équiper et de lui faire préparer son matériel. Il avait même pas fini sa phrase qu'elle avait déjà fait demi-tour en direction de l'armurerie. En chemin elle surprit quelques civils un peu déboussolé parler entre eux. Les mots de prise d'otage revinrent à plusieurs reprise ce qui acheva d'inquiéter Denise.

Alors qu'elle venait de récupérer son bon vieux Famas, le caporal entra dans la pièce et lui ordonna de le suivre.Ils arrivèrent rapidement en salle de contrôle et après avoir salué les officiers présents, Denise s'approcha du sergent Eversman.


Vous savez quelque chose, sergent? J'ai entendu des civils parler de prise d'otage en allant à l'armurerie. Mais j'ai pas tout compris, en plus c'était assez confus.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9055
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Sam 19 Oct - 16:40
Réponse négative et haussement d'épaules. Voici les seules réponses reçues par le Sergent. Visiblement personne ne savait ce qu'il se passait vraiment. Andres l'interpella à son tour pour davantage d'informations.

"Tu en sais plus que moi sur ce coup là, Andres..."

Il valait mieux qu'elle ait mal entendu. Une prise d'otages sur Atlantis... Ce n'était pas bon, vraiment pas... La cité des anciens attirait les convoitises de nombreux peuples de la galaxie comme les Wraith ou les Genii mais aussi de quelques terriens, avides d'avoir la main sur tant de puissance. D'autres militaires avaient aussi entendu les mots de la française et s'empressait de les diffuser aux autres répandant une certaine fébrilité dans les rangs. Savoir que des amis, des proches pouvaient être en ce moment même entre la vie et la mort, était un sentiment difficile à supporter et pouvait entrainer des réactions imprévisibles. Cela faisait deux ans qu'ils vivaient ensemble cette expédition, certains les avaient rejoins au cours de l'aventure mais peu importe ils formaient une famille.

Les hauts parleurs s'activèrent, tous se turent pour entendre le message délivré par une voix féminine.


// Bonjour. Comme vous devez être au courant, le mess est sous mon contrôle, ainsi que les 15 personnes qui y sont, non, plutôt 14 maintenant... //

Une personne y était déjà restée. Eversman ne put s'empêcher de serrer les poings avec une très forte envie de lui en mettre une entre les deux yeux, tout de suite.

// Je vais être directe : je veux que vous me livriez, menottés, Sheppard et son équipe. Vous avez 10 minutes pour ça. Après ce délai, je tuerai un otage toutes les 5 minutes. Ah, et j’allais oublier, Weir est ici et n’est pas au mieux de sa forme…//

Les regards se tournèrent immédiatement vers la salle de contrôle et plus précisément vers le Colonel Sheppard. Il y eut quelques instants de silence avant que tous ne s'expriment en proposant leurs idées. C'était un bazar total et il fallut que Sheppard gueule pour rétablir un semblant de calme. Debout sur les marches de la salle d'embarquement, l'homme faisait face au personnel militaire entouré de deux officiers supérieurs dont le Major Lorne.

"Major Lorne, sécurisez toutes les issues du mess..."

Ce dernier acquiesça de la tête avant de se mettre en marche aussitôt suivi par une petite vingtaine de militaires dont Saldan et Andrès qui allaient prendre place dans les couloirs menant au mess pour sécuriser le secteur et se tenir prêt au cas où... Tout en observant le groupe d'intervention quittait la salle, le Ranger eut une idée pour gagner peut être un peu de temps et se fraya un chemin pour s'approcher du leader militaire. De nombreux conseillers scientifiques dont McKay et d'autres ne cessaient de proposer des pistes, Matt se permit de donner son idée lui aussi tout en s'approchant du balcon.

"Pourquoi ne pas gagner un peu de temps en annonçant que vous êtes à l'extérieur, Monsieur ?"

McKay fit aussitôt claquer ses doigts gauches entre eux, son petit tic nerveux et s'apprêtait à parler mais rien ne vint. Complètement dingue celui-là ne put s'empêcher de penser le Sergent. N'ayant pas d'autres options pour le moment, le Colonel lui demanda de faire l'annonce.

"Euh... d'accord, mon Colonel".

Ayant remarqué qu'il n'était pas équipé de radio, l'un des techniciens activa le haut parleur et lui fit un geste de la tête signifiant que c'était bon.

"L'équipe du Colonel Sheppard n'est pas disponible pour le moment. Elle est en mission d'exploration..."

Pendant ce temps là, le chef scientifique essayait de se connecter aux caméras du mess pour obtenir les images de l'événement en direct. Tous surent qu'il y parvient lorsque ce dernier lâcha un rire victorieux et s'empressa de lancer l'identification faciale. Réponse de la terroriste, il venait de gagner une heure de temps. Suffisant pour trouver une solution et si possible en faisant couler le moins de sang possible. Après un rapide échange de regards avec le Colonel Sheppard, le Ranger s'empressa de déguerpir pour rejoindre le contingent de sûreté.

Du côté du mess, les militaires avaient rapidement sécurisés le secteur. Saldan avait pris position dans l'encadrement de la porte, prêt à intervenir sous les ordres du Major Lorne. Andrès attendait un peu plus loin, sécurisant le couloir pour éviter une éventuelle fuite ou intercepter un complice. C'était parti pour l'attente tout en se devant d'être prêt à tout moment. Les nerfs allaient être mis à rude épreuve.

_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 21 Oct - 16:56
Ni une ni deux, Annalee n'avait pas attendu la réponse d'Eversman, tant pis pour la clef usb, de toute façon ça se glissait facilement dans la poche. C'est d'ailleurs ce qu'elle fit avant de quitter le couloir et de se rendre directement en salle de contrôle.
Arrivée sur place, elle compris l'ampleur de la situation. Les diverses caméras montraient tous les habitants de la cité émergeant vers un point commun et l'on pouvait même voir une partie du couloir qui mentait au mess. D'après ce qu'elle avait entendu, il s'agissait d'une prise d'otage et pas n'importe quel genre, puisque la grande chef elle même s'y trouvait. Il était difficile de se mettre dans la tête des gens, mais Annalee n'arrivait vraiment pas à comprendre ce qui pouvait passer par la tête de cette femme.

Il semblait même y avoir des blessés et peu être même des morts et la voix qu'elle entendit dans le haut parleur ne lui donna pas le visage de la personne à qui elle appartenait. Bref, Annalee se mit au travail et fit ce qu'on lui demandait, le plus rapidement possible, en essayant de rester calme et de ne pas être un obstacle à tout ceci. Elle avait l'habitude de travailler vite et bien, et c'est ce qu'elle comptait faire une fois encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Mer 23 Oct - 15:13
Après le briefing rapide, David alla ce mettre en position près de la porte.
Il arma son famas en munition, et vérifia son revolver en faisant tourner son barillet. C’était en quelques sorte une prise d’otage classique. Mais son erreur est de l’avoir fait ici, dans un lieu comme Atlantis où elle n’avait aucune chance de fuite. C’est bien ça qui gênait David… Elle n’avait aucune chance… alors qu’attendait elle ? Si ce n’est la mort de tous ?
Il observa ses collègues positionnés dans les couloirs avoisinant. Il reconnut la 1ère classe en face d’elle, ainsi que le major Lorme derrière lui


*Bon sang, si on avais un angle de tir ce serait.. Attend une minute… Ce self est muni d’une terrasse ! On pourrai infiltré un commando par cet endroit… Ouais mais elle a piégé l’endroit… Attend deux seconde, Les explosifs sont souvent relié à des détonateurs à distance et sans fils, qui s’active sur une certaine fréquence. Il suffit juste de brouiller les fréquences dans le mess, et impossible d’activer quelquonques explosifs. Bon faut déjà qu’il y en ait des explosifs… Mais ça pourrait êtres un plan parfait. Faut que j’en informe Shepard.*

Il ce retourna alors vers le major Lorne.

-Major, je crois avoir un plan pour nous sortir de cet situation. Avant de servir sur Atlantis, j'était dans les commandos, et j'ai participer à quelques libération d'otage. Ce que j'en ai appris, c'est qu'il faut agir vite. Plus on agira rapidement, moins elle sera préparé. D'abord, il faudrait empêcher toute utilisation d'explosif e brouillant les ondes radios de la pièce. Elle ne pourra pas utiliser son détonateur si elle en a un. Ensuite, on pourrai tenté d'infiltrer un commando par la terrasse pour éliminer la menace... Inutile de dire que si commando il y a, je suis volontaire pour le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Jeu 24 Oct - 17:30
Le fait que le sergent Eversman n'en sache pas plus qu'elle n'était pas pour rassurer la première classe mais le message transmit par les hauts parleurs encore moins. Un mort était déjà à déplorer et le Dr Weir se trouvait piégée avec une dizaine d'autre personnes dans le mess. Dès la fin du briefing rapide ayant suivit l'annonce, Denise suivit, avec d'autre militaire dont le caporal qu'elle avait rencontré quelques minutes avant, le major Lorne.

Il ne fallut pas beaucoup de temps à l'équipe pour sécurisé la zone autours du mess et Denise se plaça dans l'un des couloirs y menant, en face du caporal. La situation était vraiment critique et bien qu'ils aient pu gagner une heure pour trouver une solution une seule venait à l'esprit de la française. La femme dans cette salle devait savoir que le mess serait très vite encerclé et qu'elle n'aurait aucun moyen de quitter Atlantis. Elle avait déjà fait un mort et il n'était donc pas idiot de croire qu'elle ne se rendrait jamais. Avant la fin de la journée il y aurait un second décès dans la cité, bien que cela ne soit pas la fin que tous espérés.

Le caporal semblait réfléchir, un peu trop au goût de Den' d'ailleurs. Il se retourna alors vers le major et lui parla. La première classe ne pu entendre correctement les paroles du sous-officier mais le mot de commando revint plusieurs fois.


*Ça y est! Lui aussi il a craqué.*

Rapidement le sergent Eversman arriva à leur hauteur et Andrés lui fit un signe de la tête lui assurant que quoi qu'il arrive, elle le suivrait. Après l'épreuve de la mission de sauvetage qui avait faillit tourner aux carnages elle avait une confiance absolue en lui. La "solution" du caporal revint trottée dans la tête de la soldate et bien qu'elle n'était pas trop chaude à l'idée d'envoyer ne serait-ce qu'une seule personne de plus dans cette pièce, elle ne trouvait pas de meilleure idée. Elle avait beau se tourner et se retourner le cerveau rien ne venait. Elle regarda sa montre, le temps semblait avoir été accélérer, environ dix minutes venait se s'écouler et l'échéance se rapprocher inexorablement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Ven 25 Oct - 20:07
Dans la salle de contrôle, la tension régnait. Des chuchotements circulaient comme des bruissements en fond sonore, les gens s’interrogeant sur l’état des otages, l’identité du mort. D’autres soldats et techniciens s’agitaient d’une console à une autre, faisant passer des messages, discutant des stratégies à adopter pendant que Sheppard, dirigeant les opérations, se passait une main sur le visage, essayant de se mettre les idées au clair. Il n’avait pas le droit à l’erreur, il y avait déjà un mort et trois blessés dans cette histoire.

Du côté du groupe d’intervention, la tension était peut être encore plus présente, ces derniers étant plus près de la terroriste et attendant l’ordre tant attendu mais aussi tant redouté. Saldan émit alors une idée consistant à brouiller les ondes pour empêcher l’explosion du C4 et envoyer un commando par la terrasse.  Lorne écouta attentivement, hochant la tête

« Pas con, caporal. Sheppard, vous avez entendu ? Vous en pensez quoi ? »

Au dessus de la console principale, Sheppard hochait lui aussi le tête face à ce qu’on venait de lui dire par radio. Les ondes radios pour empêcher l’explosion,  pourquoi n’ avait-il pas pensé ?

« Granger, c’est Granger votre nom, hein ? Vous pouvez vous occuper de ça ? Il vous faudrait combien de temps ? De toute façon, quel que soit le temps nécessaire je veux que ça soit fait en 10 minutes. Faites vous aider si besoin. Eversman, vous en pensez quoi d’utiliser la terrasse ? Elle va inévitablement s’attendre à être attaquée en priorité par la porte principale. »

Ecoutant l’avis du sergent, Sheppard finit par trancher.

« Mener une attaque par la terrasse est trop risqué, elle a le temps de nous voir arriver avant qu’on soit opérationnel pour la neutraliser avec un maximum de sécurité pour les otages. En revanche, faire diversion peut nous servir. »

Sheppard se leva de son fauteuil.

« Eversman, je vous laisse, vous prenez les commandes. Je veux que tout le monde soit prêt à intervenir dans 15 min. Il est temps d’en finir. »  Réactivant sa radio : « Lorne, chez vous, quelqu’un a le gène ? Andres non ? Elle est avec vous ?... Andres, retrouvez moi dans 5 minutes dans la baie des jumpers. »
Revenir en haut Aller en bas

avatarInfos√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Age : 27
√ Messages : 9055
Matt Eversman
Dossier Top Secret
√ Age: 32
√ Nationalité: États-Unis États-Unis
√ Gêne: Non
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Dim 27 Oct - 16:09
Arrivé sur le lieu du "crime", le premier reflexe du Sergent fut de sortir son beretta de son holster avant d'ôter la sécurité de l'arme pour être prêt à tout moment à faire feu. Le Major Lorne supervisait la mise en place des équipes d'intervention ainsi que la suite des opérations en restant en liaison radio permanente avec Sheppard. Il n'entendit que les derniers mots de la conversation avec Saldan. Envoyer une seule personne dans la pièce lui paraissait des plus risqués même s'il ne remettait pas en doute les qualités de ce commando. S'il proposait, c'était qu'il pensait sa solution efficace. De toute façon, ce n'était pas à lui de prendre la décision ici et c'était d'autant mieux.

Se mettant en position à proximité d'Andres, ce dernier lui rendit son signe de la tête tout en serrant les lèvres. Il espérait sincèrement ne pas être confronté de nouveau à une boucherie mais c'était mal barré. Au moins il pourrait compter sur elle, au cas où cette fichue porte s'ouvrait. Après un bon soupir, Eversman entendit son nom prononcé à la radio de la jeune femme par le Chef Militaire de la base. Haussement de sourcil de la part du Sergent qui ne s'attendait pas à ce qu'on lui demande son avis. Il prit la radio tendue par la jeune femme pour voir répondre.


// C'est risqué, mon Colonel mais on a pas trop le choix... Une équipe peut se tenir prête pour intervenir par là au cas où...//

N'ayant pas entendu tout le plan de Saldan, difficile pour le Ranger de l'approuver complètement mais n'ayant pas d'idées à proposer pour le moment. Il fallait faire diversion d'où l'intervention par la terrasse et aussi par la... Oh purée pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ?!! il y avait encore un autre accès possible. Il s'apprêtait à le dire à Sheppard mais ce dernier n'était plus disponible et avait pris soin de lui refiler les commandes. Etonné par cette dernière décision, Eversman échangea un regard vers le Major Lorne qui était plus gradé et plus a même de mener à bien cette mission. Rendant la radio à Andres tout en lui souhaitant bonne chance, le Ranger s'approcha de l'officier supérieur.

"Le commandement vous revient, Monsieur... Je propose d'intervenir aussi en passant par les cuisines qui ont un accès un peu plus loin."

Laissant quelques instants à l'officier supérieur ainsi que ses diverses conseillers pour réfléchir à cette diversion, le Sergent en profita pour récupérer l'équipement radio de Jekkinson. Le feu vert obtenu, le Sergent fit signe à quelques militaires de le suivre. Avec les plus grandes précautions, ils inspectèrent la porte des cuisines tout en demandant aux techniciens de s'assurer de la présence d'explosifs avant de l'ouvrir. Avant de pénétrer dans la pièce, Eversman donna ses consignes au groupe.

"Couper les hauts parleurs des radio, on avance discrètement et on se poste de chaque côté de l'encadrement de la porte. On attend le feu vert pour passer à l'action."

C'était parti pour l'avancée silencieuse, le berreta tenu fermement dans la main droite et soutenu par la gauche pour davantage de stabilité. Baissé pour ne pas se faire repérer, le Ranger finit par se poster dans l'encadrement de la porte. Impossible de progresser davantage sans être repéré. Il ne restait plus qu'à annoncer avec un chuchotement qu'ils étaient prêts et à attendre.

// En position dans les cuisines. Prêt à intervenir au top. //



_________________

merci Sheppy !                               couleur : darkcyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Dim 27 Oct - 20:39
La tension augmentait assez rapidement dans les couloirs. Les soldats en position devant le mess attendaient avec une certaine appréhension le moment fatidique de l’intervention et lorsque le colonel Sheppard commença à donner la marche à suivre le temps fut comme suspendu. Denise donna sa radio au sergent à ses côtés afin que ce dernier puisse parler avec le Chef suprême des militaires d’Atlantis.  Elle la repris enfin attendant les ordres

« Lorne, chez vous, quelqu’un a le gène ? Andres non ? Elle est avec vous ?... »

La jeune femme, qui ne s’attendait pas vraiment à avoir autant d’importance d’autant qu’elle venait tout juste d’apprendre que l’inoculation avait fonctionnée, activa sa radio et répondit un peu hésitante.

« Je suis là, colonel ! »

« Andres, retrouvez moi dans 5 minutes dans la baie des jumpers. »

« Bien mon colonel ! »

Laisser ses coéquipiers devant le mess à porter de tir de la terroriste n’était pas vraiment l’idée qui l’enchantait le plus. Surtout elle laissait le sergent ici alors qu’elle venait de lui assurer son soutien. Pourtant elle n’était qu’un simple soldat et  elle n’avait pas le pouvoir de s’opposer au colonel Sheppard, ni même l’envie. Ce fut donc avec un certain regret qu’elle quitta le couloir menant au mess pour se diriger vers la baie des Jumpers. Elle avait cinq minutes pour y aller et même si elle savait que c’était largement faisable elle savait que la moindre seconde comptait. Au bout de 3 min 50 sec montre en main elle arriva au niveau 11 de la cité. Le colonel était déjà sur place et la française se mit au garde-à-vous devant lui.

« 1ère classe Andrés au rapport, colonel ! »

Il faut avouer elle n’était pas vraiment rassurée. Elle ne savait pas ce qu’il lui voulait bien qu’elle en ait une petite idée. Après s’être mis au repos sur l’ordre de l’officier elle se risqua à poser la question qui lui brûler les lèvres.

« Colonel, vous savez que je viens tout juste de commencer ma formation? Je suis loin d'être une aussi bonne pilote que vous. »

Si l’officier comptait la faire piloter les événements risqués de prendre une tournure assez comique, bien que ce ne soit pas vraiment le moment. Depuis qu’elle était arrivée sur Atlantis, Denise ne rêvait que d’une chose piloter un Jumper, mais à ce moment précis elle aurait bien voulut ne pas être pilote. Comme quoi les français sont vraiment jamais contents.


Dernière édition par Denise Andrés le Mar 29 Oct - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Lun 28 Oct - 15:28
- Oui, oui c'est ça, Granger !

Annalee écouta la suite, c'était bien beau de confirmer son nom mais cela n'avait pas vraiment d'utilité dans l'histoire qui se déroulait actuellement. Annalee fit rapidement le tour de la situation avant de répondre pour être le plus exact possible dans ses calcul de temps et répondit assez vite malgré tout.

- Je sais pas.... une trentaine de minutes...

Mais ce qu'on lui annonça n'était pas pour arranger la situation. On lui en donnait dix, l'horreur. Comment réussir à faire ce qu'on lui demandait en si peu de temps.

- D'accord.

Que pouvait t'elle répondre d'autre de toute façon ? pas grand chose. Alors elle se dirigea vers deux de ses collègues et leur fit signe de l'accompagner. Ensemble ils arriveraient peu être à faire ce qu'il fallait dans le temps impartit, ce qui était bien moins certain.

- Allez les gars on se bouge ! On a dix minutes à tout casser et pas question de foirer ça sinon on va passer pour des guignoles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Mer 30 Oct - 22:06
Le commandement avait était donné à l’américain. C’était peut êtres une bonne chose, car Sheppard n’était surement pas près à une tel attaque. Eversnam avait réussit à réagir rapidement et efficacement au moins. C’était déjà un bon point.
David regarda le sergent, attendant les ordres comme à son habitude. Il n’attendait que l’ordre de mouvement…. Qui fut donné. L’amerlok avait eu une meilleur idée que lui : Les cuisines. Le seul passage direct et potentiellement discret.
Saldan n’attendit pas une seconde pour se joindre à l’américain dans cette opération commando.

Le groupe de combat pénétra dans les cuisines le plus discrètement possible. Cette dernière était tranquille… Calme.. sans bruit. Le calme avant la tempête en somme ; ou un silence de mort.  Bizarrement, ça lui rappelait les bons vieux films d’horreur, où le monstre apparaît après un long silence pour sauter sur les survivants, avant de les déchiqueter. Il ne s’attarda pas sur cette réflexion, et ce mit à fixer tout les coins et recoins de la pièce. Aucun piège apparent. Il alla ce positionner près de la porte et ce prépara à l’assaut. Il ce rendit alors compte qu’il n’avait pas son silencieux. L ‘armurier avait omit dans l’équipement demandé. Par contre, sa baïonnette était toujours là. Prudent, il l’arma au bout de son canon. Peut êtres cela lui serait utile ?

En tout, cas, le caporal ce préparait mentalement. Il ne manqué plus qu’un ordre… qu’un mot… et c’était partit. Comme en Afghanistan. Sauf que là bas, l’épilogue avait était douloureux. Certes, les otages avaient été libérés, mais un des hommes du RPIma était au tapis. Un bon copain. Le français ce mit alors à prier pour que ce soit un happy end.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Jeu 31 Oct - 19:16
Dans le hangar à jumper, Sheppard était déjà présent, attendant de pied ferme la 1ère classe Andres qui devait certainement se demander pourquoi on la faisait appeler comme ça. Elle débarqua alors. Sheppard regarda sa montre et dit, d’un air satisfait : « Vous avez fait vite 1ère classe ! Au boulot ! »

Avant qu’il eu le temps de lui en dire plus, elle lui fit part de ses doutes sur ses capacités de pilote de jumper.

« Vous sous-estimez pas, Andres, votre formateur m’a dit que vous ne vous débrouilliez pas trop mal. On va pas faire une bataille spatiale. Vous savez le faire décoller, faire les manœuvres simples et tirer ? Ça suffira… Bon, y a une grande baie vitrée au mess. L’idée c’est de faire diversion pour laisser les autres attaquer. Ça se joue à pas grand chose mais si ça peut la déconcentrer 5 secondes, ça peut être bien suffisant. On décolle, on passe vers la baie vitrée et on tire au loin. On s’arrange pour rester dans l’angle du mess. Au bruit des tirs et en nous voyant tirer, mais pas dans sa direction, elle va se demander ce qu’il se passe. Les autres profitent de l’intervalle pour charger. Une balle suffit donc logiquement, elle a pas le temps de réaliser que c’est une diversion ou de revenir aux otages. C’est clair ? Des questions ? De toute façon vous me suivez…. Allez, prenez ce jumper, je prends celui là. »


De leur côté, Lorne et Eversman se tenaient prêts, chacun avec leur équipe respective. Ils reçurent alors une transmission radio de Sheppard.
« Avec Andres, on va faire diversion en jumper. Est ce que l’un de vous peut avoir un angle de vue sur la preneuse d’otage ? »

« Aucun de mon côté, les portes sont fermées. » répondit Lorne.

« Eversman ? Sinon, démerdez vous avec un miroir,  un plat même si ceux de la cuisine doivent pas être très bien lustrés…  Je vous dirai quand on arrive au niveau du mess et vous donnez le signal. »

Tandis que Matt s’assurait que ça soit clair pour ses équipiers et trouvait un angle de vue, Lorne contacta la salle de contrôle.

« Granger, c’est bon pour le brouillage ?  Les portes sont débloquées ? »

Autant les portes n’avaient pas posé de souci, mais faire un brouillage en un temps aussi limité était plus compliqué….

« On a plus le temps là, faut que ça soit fait maintenant ! »

C’était un peu la panique en salle de contrôle mais une vingtaine de secondes après, on l’informa que c’était bon… enfin, normalement…

Lorne souffla et pria que ça soit bon, sinon, ils risquaient fort se prendre du C4 dans la figure…

En jumper, Sheppard et Denise arrivaient au niveau des baies du mess.

« Ça va Andres ? Vous gérez ? » demanda Sheppard par radio.

« Attention, Lorne, Eversman, on arrive aux baies et on va tirer. »

Sheppard fit alors un premier passage au  niveau des baies, mais à une distance suffisante pour que la preneuse d’otage ne se sente pas attaquée directement. Puis il vira et, restant de le champs de vision des gens du mess, parti vers l’océan et tira, imitée par Denise. Le tout en espérant que son plan fonctionne.

Tout le monde retenait son souffle, que ça soit à la salle de contrôle, devant l’écran qui diffusait les images, ou dans les couloirs et à la cuisine, du côté militaire.

Mais au moment même où Sheppard annonçait qu’il allait faire son passage, il se passa quelque chose d’imprévu dans le mess… Ayant un léger visuel, Matt pouvait voir Winckle, ou du moins quelqu’un (suivant l’angle de vision qu’il avait), dans un combat à main nue face à la preneuse d’otage. Pour l’équipe de Lorne, ils eurent une confirmation radio de la part de Granger, qui avait les yeux rivés sur les écrans. Quoi que fasse Sheppard, sa diversion  devenait maintenant inutile et c’était le moment d’agir. L’ordre d’attaque fut donné et les équipes envahirent la pièce.
Entrant dans un galop de pas, et suivit deux secondes après, par l’équipe de Lorne, les militaires se retrouvèrent face à la femme au sol, le visage ensanglantée, braquée par Archavine. Winckle se relevait avec une grimace, un peu amoché.  Apparemment, ils arrivaient juste après la bataille ! Sur l’injonction d’Eversman, la femme se releva et leur fit face. Le regard qu’elle leur jetait était noir, noir et déterminé. Et d’un coup, à la surprise de tous, elle se jeta dans un grand cri sur le militaire le plus proche de l’équipe d’Eversman. Par réflexe, les militaires firent feu, transperçant son corps de dizaines de balles.  Elle atterrit lourdement au sol, un bon mètre avant son « objectif ». Une flaque se forma sous son corps. Tout était finit. Il était temps de prendre soin des blessés et autres otages traumatisés, sans oublier Weir, inconsciente entre deux tables. Une chose est sûre, il allait falloir tirer toutes les conclusions de cette brèche dans la sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Sam 2 Nov - 14:51
Annalee n'avais jamais bosser aussi vite de toute sa vie et pourtant elle avait déjà eu l'occasion de se presser lors de sa dernière sortie, mais là, cela n'avait rien à voir. Elle se frotta plusieurs fois le front, car elle commençait gentiment à avoir chaud. Ses cheveux collaient un peu sur son visage alors qu'elle les avait attachés en queue de cheval haute, mais certaines mèches c'étaient fait la belle. Quelques soupirs et une tentative de se calmer, histoire de cesser d'avoir chaud. Parfois il leur fallait ouvrir des boites de branchements ou carrément se glisser sous les appareils pour réussir ce qu'on leur demandait.
Le temps passait bien trop vite et l'appel radio la fit sursauter. Un léger coup d'oeil à ses collègues et elle compris qu'ils n'étaient pas encore prêt.


« Granger, c’est bon pour le brouillage ? Les portes sont débloquées ? »

- Pour les portes c'est ok mais pour le reste il nous faut encore quelques minutes.

Bien entendu la réponse ne se fit pas attendre et Annalee ne pu retenir une grimace de désolation.

« On a plus le temps là, faut que ça soit fait maintenant ! »

Annalee ne répondit pas, se remettant au travail aussi sec, l' important était de parvenir à ce qu'on leur avait demandé de ce ... immédiatement.

- C'est bon ! lui hurlant l'homme qui se trouvait de l'autre côté de la console sur laquelle ils travaillaient en duo.
Ni une ni deux elle se releva et fit part de la bonne nouvelle au groupe qui attendait pour intervenir.


- C'est ok pour le brouillage !

Restait maintenant, plus qu'à espérer que leur bidouillage allait marcher parce que sinon tout le monde s'en mordrait les doigts.
Annalee se posa devant les écrans, il n'y avait plus grand chose d'autre à faire et elle pu suivre en direct une partie de l'opération. Jetant de temps en temps un oeil à ses collègues, qui, comme elle, étaient anxieux de connaitre la suite.

Granger fut surprise par ce qu'ils purent voir à l'écran et s'empressa d'en informer les hommes à l'extérieur


- Le preneur d'otage est aux prises avec l'un d'entre nous... un soldat... Winkle je crois et il semble avoir le dessus. Espérons que ça durera...

Elle cessa toute communication pour éviter de stresser encore plus ceux qui attendaient ou devaient intervenir.
Et puis, bien entendu, elle pu voir la suite se dérouler sous ses yeux. La femme qui comptait tout faire exploser n'eut pas le dessus longtemps et l'équipe intervint. Lorsqu'elle tenta de faire exploser sa bombe, Annalee serra les dents, priant pour que ça marche. Mais par chance elle n'eut jamais le temps d'enfoncer le bouton, elle s'écroula avant, morte visiblement.

La joie et le soulagement, se fut les émotions qui leur passèrent par la tête. Des cris de joies, de satisfaction, des éclats de voix, tout le monde semblait content que tout ceci soit enfin terminé. Des congratulations même, malgré le fait qu'ils n'avaient jamais pu vérifier qu'ils avaient réussit ce qu'on leur avait demandé pour le brouillage. Mais tant pis, Annalee se retrouva dans les bras de ses deux collègues, pour une congratulation à trois. Et puis chacun repris le cours de sa journée. Certains allèrent voir s'ils pouvaient aider, Annalee quand à elle ne quitta pas la salle avant quelques longues minutes.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Un après-midi reposant (intrigue) Mar 5 Nov - 17:27
-GO GO GO !!!

L’ordre de l’assaut venait d’êtres donné, et le commando venait de débouler dans la salle, Saldan en première ligne. Quel surprise ce fut de voir le preneur d’otage au sol avec une soldat la braquant au dessus de cet dernière, et Winkle ce relevant en titubant. Pour marquer le coup et faire comprendre à la preneuse d’otage que la partie était finit, Saldan lui cria dessus.

-Freeze ! Ne bouge pas !

Eversman l’intima alors de ce relever, ce qu’elle fit.
Cette dernière releva la tête et avec un sourire malsain, fonça sur les militaires. La réplique n’attendit pas et elle fut transpercée par les balles des armes automatiques. Une fois au sol, le français alla vérifier…. Elle était bien morte.

-Q.G, ici Saldan. Hostile KIA, je répète, Hostile KIA. Faite entrer les équipes de secoure au trot !

Puis, il retira la baïonnette de son arme, et alla secourir les blessés. Vu que William était déjà en train de sauver Filipa, David ce rendit auprès de la russe, pour voir si elle allait bien.

- Blessé ? Si oui ? Je vous mène à l’équipe médicale… Si non, aidez moi à sortir ces gens de là, si c’est pas trop vous demander…

Il regarda autour de lui, et fit signe à quelques membres du commando.

- On évacue les civils ! Allez ! Faut faire place aux démineurs pour qu’ils retirent les explosifs ! Bougez vous !
Revenir en haut Aller en bas

Un après-midi reposant (intrigue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un début d'après-midi reposant ... Ou pas ? [Pv Sheryl]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 4 - Quartiers du Personnel-