Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Mer 15 Jan - 19:45
La journée avait été plutôt calme, Karl n'avait pas eut de mission et avait donc passé sa journée à patrouiller dans les couloirs de la cité. Il était toujours un peu anxieux quand au retour des Wraiths, même si ces derniers étaient censés les croire mort, la reprise des explorations avait relancé le risque de se faire repérer à tout moment. Il n'aimait pas vraiment l'exploration, les trois-quarts du temps ils tombaient soit sur des endroits déserts soit sur des paysans au niveau technologique proche de zéro, l'intérêt s'en trouvait donc fortement limité. Il s'était très vite fait à la vie dans cette galaxie, même si sa famille et son unité lui manquait, il s'était fait quelques bonnes connaissances.

Malgré tout, son environnement habituel lui manquait, ainsi que l'absence de bar ouvert en permanence. Celui qui vendait des alcools Athosiens était bien mais rien ne valait l'ambiance d'un bar berlinois bondé ou la bière et les femmes semblaient sortir d'une corne d'abondance. En tout cas, en ce beau début de soirée, ses préoccupations étaient tout autre, il était au gymnase et il s'entraînait. Les échauffements l'avait mis en condition pour ses exercices habituels, il y avait quelques autres soldats et Karl tenta de se remémorer chacun d'entre eux, c'est qu'avec l'arrivée des renforts ils étaient devenus nombreux et il était difficile de se souvenir de tous les visages et en plus de leur associer un nom. Cependant, il commençait à bien maîtriser le sujet.

Le soldat scruta d'un œil distrait les visages, il y avait un scientifique ou deux si il ne se trompait pas, un sourire discret s'installa sur son visage, voir les membres de cette équipe ici était rare, ils préféraient habituellement rester sur leurs ordinateurs ou dans leurs labos, mais apparemment il y avait des exceptions. Il avait même entendu dire que certains pratiquaient les arts-martiaux et se faisaient parfois un plaisir de mettre une raclée aux militaires trop sûrs d'eux, Karl avait évité le problème en restant loin des tatamis pour l'instant, il savait très bien que son entraînement très basique reçu au GSG9 ne faisait pas de lui un expert, il maîtrisait à peine de quoi s'attaquer au terroriste de base armé de son AK-47, son truc à lui, de toutes manière, c'était le tir de précision, il le savait, cependant, aujourd'hui il était bizarrement attiré par ce coin du gymnase.

Un homme et une femme se faisait face, ils s’affrontaient à main nue et la femme semblait avoir l'avantage, quand elle fit voler son adversaire par dessus elle et qu'il s'écrasa avec un bruit sourd, Karl fut pris d'un rire léger qui finit dans une quinte de toux. Plié en deux, il lâcha le poids qu'il avait dans sa main qui atterri avec un bruit sourd sur le sol. Pour le coup, toute personne dans les environs immédiats devait voir qu'il se moquait du pauvre bougre qui massait désormais son postérieur.


Dernière édition par Karl Ivarsson le Ven 17 Jan - 8:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Jeu 16 Jan - 0:41
Amanda se trouvait dans ses quartiers, elle venait de finir sa ronde et avait désormais quartier libre. Après avoir prit une bonne douche, elle changea sa tenue habituelle pour une tenue de sport, cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas entraînée avec d’autres militaires et ça lui manquait. Tout d’abord, elle commença par un petit footing, pour échauffer la plupart de ses muscles. Après les étirements elle alla en direction du gymnase, elle ne l’avait pas beaucoup visité depuis son arrivée sur Atlantis mais quitte à avoir quartier autant le rendre utile en gardant la forme.

En arrivant dans la salle elle ne vit pas grand monde, juste deux hommes qui étaient venus s’entrainer aussi, elle les salua en passa devant eux puis alla vers un sac de frappe. Tout en frappant elle repensait aux différents événements qui c’étaient passer lors de son arrivée sur la cité. Elle connait la guerre, la mort et tout le reste mais là, c’était presque plus un massacre, les wraiths étaient vraiment des saloperies et en plus ils étaient difficiles à tuer. Maintenant, les missions du SGC ressemblaient à des sorties de colonie de vacances à côté d’Atlantis. Alors qu’elle termina de frapper le sac elle remarqua que plus de monde étaient dans le gymnase. Même des scientifiques se trouvaient là, cela étonna la jeune femme.

Dans un coin de la salle elle remarqua deux soldats s’entraînant au corps-à-corps, elle se rapprocha d’eux pour les regarder. L’un d’entre eux n’avait clairement pas d’expérience dans le combat à mains nues. Les deux hommes s’arrêtèrent, le plus expérimenté s’en alla car il avait bientôt une ronde à faire, la jeune femme regarda l’homme restant.


-« Si vous voulez je peux vous aider pour votre entrainement au combat à mains nues, j’me débrouille pas trop mal. »

L’homme accepta, il devait penser qu’avec une jeune femme il souffrirait moins, petite erreur de calcul de sa part, Amanda n’était pas du genre à se battre tranquillement, cela faisait bien trop longtemps qu’elle n’avait pas combattu et elle se donna à fond, le pauvre homme en fit les frais. Après une tentative d’un coup poing direct au visage il se retrouva au sol sans vraiment trop comprendre comment. Alors qu’elle allait aider l’homme à se relever elle entendit un bruit sourd puis vit un soldat qui semblait trouver drôle le fait que son adversaire actuel soit au sol.

Elle était la première pour se moquer des autres mais là, il n’y avait aucune raison de trouver la situation drôle. Son adversaire d’un jour préféra s’en allait trop gêner pour continuer, la jeune soupira puis regarda le soldat toujours mort de rire.


-« Hé toi ! Au lieu de te fendre la poire montre de quoi t’es capable. »

Elle avait encore envie de s’entrainer et comme elle venait de perdre son adversaire, elle décida de se rabattre sur cet homme.

-« Au fait, ton nom c’est quoi ?

Elle attendit la réponse puis lui donna le sien.

-« Moi c’est Evett et j’espère que tu es prêt, j’ai pas fini de m’entrainer.

Elle fit un petit sourire en coin puis l’attaqua direct, un coup de poing au visage qu’il bloqua facilement puis elle enchaîna sur un coup de genou au ventre.

*Cool il se débrouille vachement mieux que l’autre, ça sera que plus interessant.*

Elle recula légèrement et observa l’homme, une chose dont elle était sûre c’est qu’il avait reçu une formation en combat tout comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Jeu 16 Jan - 13:15
*Ha... merde.*

Karl se figeât sur place quand la blonde qui venait de mettre son adversaire au tapis finit par remarquer sa présence, ça lui apprendrais à se moquer de manière indiscrète. Pour le coup, le nouveau sujet de rigolade allait être lui, surtout vu le coup parfaitement exécuté qu'avait fait son futur adversaire. Il afficha un air penaud et se leva, les regards sur lui, les sourires aperçus du coin de l’œil, ça allait être une humiliation dans les règles amis au moins ça lui ferait un bon sujet de rigolade. Si il se retrouvait en mission avec elle ou avec une personne présente ici. Sa démarche était assurée, il ne devait pas montrer qu'en fait il avait la boule au ventre rien qu'à devoir se faire humilier, car là, tout le monde regardait, même les deux scientifiques don't l'un d'eux affichait un sourire ravi. Il se souvenait de lui assez vaguement mais il se ferait un plaisir de lui faire payer à la première occasion, d'une manière tout aussi drôle évidement.

Karl jaugeât vite son adversaire du moment plutôt mince et petite, elle avait étalé un homme faisant près d'une tête de plus qu'elle, ce qui en disait long sur ses capacités, à moins qu'elle ait eut affaire à quelqu'un de moins doué ou de moins en forme que lui-même. Ce paramètre était à prendre en compte si il voulait tenir plus de trois coups face à elle. Une fois arrivée à sa hauteur, elle l'apostropha avec autant de subtilité qu'elle l'avait cramé devant tout le gymnase, lui demandant son nom avec un aplomb qui était très apprécié par Karl.


-Seconde classe Karl Ivarsson.

Là on annonçait la couleur, il était le troufion de base, pas très impressionnant ou alors très indiscipliné. La jeune femme se présenta sous son nom de famille, Evett. elle faisait partie de l'équipe de renfort ayant traversé la porte avec lui, il se disait bien que sa tête lui revenait au moins un peu. Il ne l'avait pas côtoyé très longtemps ceci dit, n'ayant pas fait partie de la même équipe lors de la défense et n'ayant pas eut affaire à elle depuis. Cependant, le fait qu'elle mentionne le fait qu'elle souhaite continuer l'entraînement l'inquiétait, car cela signifiait que l'humiliation durerait sans doute un peu plus qu'un round. Mais soit, il n'était pas du genre à fuir tel un couard face au danger et il se mit en position.

La première attaque ne se fit pas attendre, un coup de poing direct vers le visage, au moins elle annonçait la couleur, Karl bloqua avec sa main et failli ne pas voir le coup de genou arriver, il contra de son autre main de justesse et recula un peu, il avait senti le choc dans tout son corps. quand elle frappait, c'était pas pour faire semblant. Elle voulait jouer? Ils allaient jouer. Sa riposte fut immédiate, elle l'avait peut-être sous-estimé mais il n'allait pas faire la même erreur, il se lança vers son adversaires et entama avec un coup de pied bas facile à contrer avec sa jambe gauche suivit d'un crochet rapide du poing droit vers le menton de Evett. Distraction puis attaque, en général ça marchait, restait à savoir si elle tomberait dans le panneau.


Dernière édition par Karl Ivarsson le Ven 17 Jan - 8:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Jeu 16 Jan - 21:19
Le coup de pied qu’Ivarson lui envoya fut simple à parer, par contre le crochet le fut moins, elle pencha la tête en arrière pour l’éviter mais le poing la frôla tout de même. Elle recula puis se frotta le menton puis regarda son adversaire avec un petit sourire.

-« Vous êtes plus intéressant que mon précédent adversaire. »

Le soldat était doué mais il était hors de question pour elle de le laisser prendre le dessus, après tout c’est elle qui l’avait provoqué donc elle devait garder la main durant ce petit combat. Elle se remit en position face à lui puis démarra avec un simple coup de pied visant la cheville extrêmement facile à voir venir mais une fois son pied posé au sol elle utilisa son autre jambe pour effectuer un coup de pied circulaire au niveau de l’épaule, s’il n’évitait pas le coup il le sentirait passer.

Après elle recula de deux pas pour mettre un peu de distance entre elle et Ivarson car elle se doutait bien qu’il ferait le nécessaire pour la mettre au sol, surtout qu’en réalité la jeune femme aurait bien prit une pause, elle s’entraînait depuis plusieurs heures déjà. Mais non, son égo lui interdisait de s’arrêtait maintenant, elle finirait son combat d’entraînement.

Alors qu’elle était légèrement perdue dans ses pensées elle ne vit pas le coup de son adversaire venir et ne put l’éviter, le coup la sonna quelques secondes mais elle se reprit rapidement et évita l’autre coup. Son petit sourire habituel disparu de son visage, elle se concentra sur ses coups, elle enchaîna plusieurs coups de poings direct en espérant que l’un d’entres eux toucheraient sa cible. Elle recula tout en restant sur ses gardes.


-« Où avez-vous fait votre formation Ivarson ? »

Elle parlait souvent aux gens en utilisant souvent les noms de familles, elle n’était pas une grande fan des grades, c’était pour cela qu’elle n’avait pas donné son grade à son adversaire. Il arrivait que les soldats n’osaient plus donner leurs maximums face à leur supérieur. La jeune femme regarda vaguement sa montre, elle était censée être de garde cette nuit, il ne fallait pas qu’elle sa soirée à combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Sam 18 Jan - 17:17
Presque, encore un peu et il pouvait peut-être s'en tirer après tout. Elle était plus rapide mais elle avait manqué de concentration sur cet enchaînement et si la tactique de diversion marchait il fallait la retenter. Karl prit une grande inspiration et se remit en place alors que Amanda reculait, il fallait régler ça au plus vite, il n'allait vraiment pas tenir longtemps face à elle, sa supériorité technique n'avait pas fait de doute il y as quelques secondes. Plus de précision et de vitesse ainsi qu'une formation sans doute plus poussée et une habitude plus grande devait en être la cause.
Elle se fendit d'un compliment que Karl apprécia à sa juste valeur, mais il ne perdit pas sa concentration, quand son adversaire attaqua, il était prêt. Il para le premier coup de pied et se prépara à attaquer derrière quand il vit le second coup arriver avec la vitesse de l'éclair, il mit son bras en position et se recroquevilla autant que possible pour amortir le choc mais il sentit l'onde de ce dernier se propager dans son corps et il tituba, sonné, la puissance de ce coup était remarquable mais il n'était pas encore au sol.
A peine avait-elle reculé qu'il contre-attaqua, suivant son mouvement, il passa sous sa garde et réussit à la porter un coup au passage avec son genou dans son abdomen, il vit son adversaire se plier en deux et il se prépara à attaquer de nouveau mais son coup ascendant des deux poings ne rencontra que le vide. Il n'avait visiblement pas frappé assez fort la dernière fois. Il vit alors le caporal prendre un visage très sérieux et il sut que ça allait barder, les poings se mirent alors à pleuvoir, Karl aurait payé cher pour ne pas être là, il se mit en position défensive et sentit les poings de Evett rebondir sur ses avant-bras et ses épaules, mais alors qu'il sentait une ouverture, il ne put parer le poing qui se faufila dans l'ouverture créée par son manque de jugement et reçut le poing en plein visage, les deux coups suivant achevèrent de le faire titubé, totalement sous le choc.
Le tireur de précision du GSG9 se mit en position défensive, du sang coulait de son nez, il sentait encore les effets de la dernière attaque, des flashs lumineux avaient envahi son champ de vision, ses sens étaient troublés et il se sentait nauséeux. Ce coup était un handicap pour al suite du combat. Mais elle semblait elle aussi souffrir de tous les combats précédents, il devait gagner ce combat au prochain coup ou elle allait le mettre au tapis, il n'était pas en état de combattre trop longtemps face à quelqu'un de plus doué que lui, même un peu fatigué.


-« Où avez-vous fait votre formation Ivarson ? »

-GSG9, brigade antiterroriste allemande. Et vous?

Frank n'attendit pas la réponse, le seul et unique but de cette question était de déconcentrer Amanda afin de pouvoir porter son coup, Il se propulsa en avant en un éclair et tenta un ultime coup au visage de Amanda, mettant tout le poids de son corps et de son élan dans l'attaque mais, de ce fait, se mettant en déséquilibre et en grande sensibilité à tout coup ayant pour but de le mettre au sol en le faisant trébucher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Dim 19 Jan - 23:48
Amanda allait répondre au soldat mais celui-ci profita de son inattention pour passer à l’attaque, la jeune femme fut vraiment surprise sur le coup. Et l’attaque la surprise encore plus, le soldat se mettait vraiment en danger, une attaque aussi direct, il pouvait être facilement déséquilibré, dans un combat en situation réel c’était du suicide pur et simple. La jeune femme recula pour éviter mais elle n’avait guère le choix, elle attrapa donc le soldat par son col et se laissa tombé en arrière pour l’emmener dans chute, une fois au sol elle roula sur le côté pour se retrouver au-dessus de Ivarson. Elle soupira puis le regarda avec un grand sourire, elle devait bien l’avouer, elle était fière d’elle.

-« Pour répondre à votre question, j’ai fait le 3ème régiment d’infanterie et quand on s’ennuie en Irak on apprend quelques trucs qui peuvent être utile. »

Il lui fallut quelques secondes pour comprendre qu’elle était sur le soldat, c’était certes normal vu la situation mais avec tous ses regards sur eux, c’était limite gênant. Elle se releva puis tendit la main pour l’homme à se remettre debout. Au fait les deux militaires debout, elle prit le temps de l’observer, elle avait déjà vu sa tête dans la cité mais elle ne savait rien de plus à part son nom et où il avait été formé…ce qui était pas grand-chose au final. La jeune femme s’éloigna un peu des tatamis pour laisser la place, d’autres soldats pourraient avoir envie de s’entraîner.

-« Au fait merci pour ce petit combat Ivarson, ça faisait longtemps que je m’étais pas entraîné, j’avais peur d’être un peu rouillé. »

La jeune femme regarda le visage de l’homme et ne remarqua seulement maintenant le sang qui coulait de son nez, elle n’avait pas fait attention et maintenant il pourrait très bien avoir le nez casser par sa faute.

-« Heu…Au fait désoler pour votre nez, ça va aller ou je vous accompagne à l’infirmerie ? »

Peut importe la décision du soldat, elle lui fit signe de la suivre dans les couloirs, elle avait passé assez de temps dans le gymnase et là, elle ne rêvait que d’une chose, une douche chaude et le top du top serait un bon massage mais là, elle rêvait, elle n’avait pas la bonne personne sous la main. Elle laissa échapper un long soupir, parfois elle se demandait encore si la décision de venir sur Atlantis était la bonne ou pas, elle s’était portée volontaire plus sur un coup de tête qu’autre chose et maintenant pour faire marche arrière c’était difficile, elle allait devoir s’habituer à la cité, elle n’avait guère le choix. Alors que les deux militaires marchaient un silence pesant s’installa, la jeune n’aimait pas ce genre d’ambiance mais ne sachant pas vraiment comment commencer une conversation avec l’autre homme, elle préféra garder le silence, cela lui éviterait de dire des conneries et de passer pour une imbécile devant l’un de ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Mer 22 Jan - 21:04
Son attaque avait été stupide et imprudente, mais il n'aurait pas put continuer ainsi indéfiniment. en même temps, les terroristes qu'il affrontait au corps à corps étaient rarement des experts en corps à corps. Lorsqu'il sentit la main de Evett se saisir de lui il ferma les yeux et se concentra sur l'amortissement du choc à venir. Il finit par le percuter à la vitesse combinée de son coup puissant et de la chute provoquée par Amanda, secouant son corps et l'étourdissant, sa vue se troubla et son corps devint une masse de douleur. Il tenta de se retourner pour riposter mais il sentit le poids de son adversaire sur son ventre, ses bras furent retenus rapidement au sol, il était immobilisé, autrement dit, mort.

Karl ne se sentait pas vraiment humilié, plutôt impressionné. Il avait bien cerné son adversaire mais il ne s'attendait pas à une telle correction, tout l'avant de son corps lui faisait mal suite à la chute et il était persuadé d'avoir frôlé la casse d'un os ou deux, voir d'une côte. Le sourire de son bourreau lui tira une moue amusée, quand à sa réponse, bien que tardive, elle éclaira Karl sur les raisons de son échec, les soldats de l'air force avaient un meilleur entraînement au combat à main nue que les GSG9 et certains étaient même formateurs ponctuels dans l'unité. Le fait qu'il ait privilégié son entraînement au tir n'était pas non plus étranger à la sévère déculottée qu'il avait subi. Mais d'après son expérience personnelle, ces saloperies de Wraiths étaient bien trop forts pour pouvoir être combattus de cette manière, sans oublier qu'il était toujours heureux de pouvoir les tuer sans prendre de risque. Il n'avait pas apprécié son dernier contact rapproché avec l'un d'entre eux. Un contact bien plus désagréable que celui d'Amanda maintenant qu'il y pensait.

Il sentit le poids sur son ventre s'alléger et Evett se leva avant de l'aider, il sentit une certaines gêne dans son regard, il eut un sourire intérieur, apparemment elle avait interprété la situation d'une manière inappropriée, comme les deux scientifiques qui gloussaient dans leur coin et se lançant des regards entendus. Quel bande d'idiots. Toutefois, Karl devait avouer qu'Amanda disposait d'un physique loin du désagréable, et malgré le règlement, il savait que de nombreuses liaisons existaient dans le personnel combattant, il avait déjà flirter avec une ou deux femmes mais pour l'instant rien de concluant. Il s'en moquait de toute manière, il s'était bien amusé et elle ne semblaient pas avoir craché sur l'attention. Il évacua le tatami et faisant pression sur son nez pour arrêter le saignement.


-« Au fait merci pour ce petit combat Ivarson, ça faisait longtemps que je m’étais pas entraîné, j’avais peur d’être un peu rouillé. »

-C'est toujours un plaisir de contenter une dame.

Une remarque ironique et désopilante qui laissait suffisamment de place à l'humour tout comme au flirt. A moins d’avoir affaire à une coincée il n'aurait aucun soucis, dans le cas contraire il n'était même pas intéressé pour faire sa connaissance. Il ne perdait pas de temps quelque soit le domaine. Habitué des situations à risque ou des vies civiles étaient en jeu, il ne consommait pas inutilement son énergie même dans le social, après tout, il vivait comme il travaillait.

-« Heu…Au fait désoler pour votre nez, ça va aller ou je vous accompagne à l’infirmerie ? »

-Je survivrait ne vous inquiétez pas.

Il se saisit de sa serviette et s'en servit pour éponger le sang qui coulait tout en tamponnant son front qui commençait à présenter des signes de sudation. Il se mit à suivre machinalement Evett alors qu'elle progressait dans les couloirs, il en oubliait presque son existence, concentré qu'il était à vérifié si son nez était cassé, ce qui semblait ne pas être le cas. Au moins il s'en tirait sans trop de dommages, son corps amortissait toujours aussi bien les coups mais il les sentait toujours autant dans sa chaire. Il n'était pas du genre douillet mais al douleur avait tendance à le déstabiliser. Il se mit à ressentir le silence presque pesant qui s'était installé, un mauvais point pour lui dans le jeu de la drague qu'il affectionnait tant, laisser une telle ambiance s'installer était quelque chose de mauvais pour parvenir à ses fins.

-Les marines vous ont bien formés on dirait. J'avoue que vous m'avez séché sur place. Vous êtes formatrice en corps à corps ou avez vous d'autres talents?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Ven 31 Jan - 1:06
Amanda leva les yeux au ciel en écoutant parlé Ivarson, ses sous entendus était clair comme de l’eau de roche, mais cela ne la dérangeait pas. C’était même presque flatteur, la jeune femme se demanda tout de même s’il était sérieux, si c’était juste des paroles en l’air ou s’il comptait assurer derrière. Ca lui était arrivé trop souvent les beaux parleurs qui ne suivent pas, la jeune femme était un aimant à boulet.

-Les marines vous ont bien formés on dirait. J'avoue que vous m'avez séché sur place. Vous êtes formatrice en corps à corps ou avez vous d'autres talents?

Elle eut un petit sourire, c’était encore plus flagrant, elle décida de continuer a marché en sa compagnie, elle verrait bien où cela allait la mener.

-« Moi formatrice ? J’suis pas assez douée pour ça, mais comme je vous l’ai dit, quand on est en Irak ,faut bien apprendre un truc ou deux pour se défendre. Pour ce qui est de mes autres talents…J’en ai plusieurs mais celui qui m’a fait venir ici sont les explosifs. »

Elle s’arrêta de marcher puis le regarda avec un petit sourire en coin.

-« Ensuite, mes autres talents, hé bien disons qu’il me faudrait une bonne raison pour vous les montrer…Et un endroit avec un peu de moins de passage aussi. »

Le soldat était loin d’être idiot, il comprendrait assez vite. Elle s’appuya contre le mur derrière elle, toujours un petit sourire sur son visage.

-« Et vous soldat, avez-vous d’autres talents hormis le fait d’être un beau parleur ? »

Pour le moment, elle n’allait pas trop loin, tout d’abord elle voulait vérifier si Ivarson était sérieux et éventuellement voir s’il était du genre à faire le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Ven 31 Jan - 15:00
Elle ne mordait pas à l’hameçon, elle le gobait avec la ligne et la canne à pêche. Karl fut un peu surpris, d'habitude les femmes militaires étaient un peu plus rigides et pas très encline à des liaisons avec d'autres militaires. Bien sûr il y avait des exceptions, et là Karl était bien tombé. Très bien tombé même vu la femme qu'il avait à ses côtés. Et le tout sans bière et sans subterfuge inutile. Il sentait que c'était le bon moment pour profiter de la situation, il avait une ouverture aussi large que le grand canyon, apparemment sa franchise payait encore.

Le soldat Evett était une joueuse en tout cas, même si ses sous-entendus étaient des appels au mégaphone, elle savait conserver un peu de mystère et ménager le suspens, Karl l'adorait déjà. Amanda était une femme comme il les aimait, directe, pas coincée, jolie et suffisamment intelligente pour profiter de la situation quand elle se présentait. Non pas que le tireur de précision allemand se considère comme le plus bel homme de la planète ni comme un dieu vivant, mais il avait un corps bien entretenu et son comportement franc jouait souvent en sa faveur. Les femmes aiment les hommes qui savent ce qu'ils veulent après tout.

Karl avait bien aimé son petit sourire en coin malicieux, cela donnait un attrait nouveau à Amanda, une femme comme elle savait aussi ou elle allait et ce qu'elle voulait. Son sous-entendu sur ses "autres talents avait achevé de convaincre un Karl déjà bien lancé. Elle jouait de la situation, elle testait Karl qui lui fit face quand elle s'appuya contre un mur.


-« Et vous soldat, avez-vous d’autres talents hormis le fait d’être un beau parleur ? »

Si ça ce n'était pas le signal universel de l'attaque, alors il ne savait pas ce que c'était. Karl se rapprocha un peu, toujours face à Amanda, son saignement de nez avait cessé et il mit la serviette autour de son cou avec un sourire malicieux, ses yeux étaient plantés dans ceux d'Amanda, il avait profité de la brève pause pour s'assurer de l'absence de toute personne dans le couloir. Il finit assez proche d'Amanda pour être presque en contact avec elle.

-Cela se pourrait, à moins que vous soyez trop fatiguée pour un deuxième round.

Il approcha son visage du sien et l'embrassa, si elle avait encore des doutes sur ses intentions là elles étaient claires comme de l'eau de roche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Mar 4 Fév - 18:06
Et voilà, tout se passait bien pour une fois, le soldat se trouvant face à elle avait tout comprit et semblait vouloir profiter de la situation, tout comme elle. Il s’approcha d’elle et lui demanda si elle n’était pas trop fatiguée pour un deuxième round, elle leva les yeux au ciel, comme s’il avait besoin de poser la question. Mais apparemment la réponse de la caporal ne l’intéressait pas tant que ça vu, qu’il l’embrassa.

Lorsqu’il recula, la jeune femme lui répondit tout de même.


-« Vous posez vraiment la question ? J’ai l’air fatiguée ? »

Elle attrapa la serviette autour du cou du soldat et le tira vers elle.

-« Il en faut plus pour me mettre ko Ivarson. »

Cette fois-ci c’est elle qui l’embrassa, elle passa ses bras autour du cou de l’homme et profita du moment, puis elle recula et regarda Karl en haussant un sourcil.

-« Juste comme ça, y’a pas une Mme Ivarson n’est-ce pas ? Juste que j’ai pas envie d’avoir une femme mariée qui essaye d’avoir ma peau. »

Elle se doutait fortement de la réponse mais fallait mieux être sûre avant de continuer, mais apparemment il était juste comme elle, à la recherche de quelqu’un avec qui passer un bon moment et rien de plus, et franchement la situation convenait parfaitement à la jeune femme pour l’instant.

Amanda eut assez d’être contre le mur et inversa la situation, elle jeta un coup d’œil dans le couloir pour vérifier s’ils étaient toujours seuls et c’était le cas. Elle enleva la serviette d’autour du cou de Karl et l’embrassa dans le cou, remontant parfois le long de la mâchoire mais évitant toujours les lèves du soldat.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Mar 4 Fév - 21:16
Karl appréciait la franchise et le côté très direct de Amanda, elle faisait parti de ces femmes qu'il appréciait à leur juste valeur. Elle savait ce qu'elle voulait, ou elle allait et ne s'encombrait pas de chichi inutile ou de mystère grossier. Il dut reconnaître une certaine surprise devant une prise d’initiative aussi agressive de la part d'Amanda qui était pourtant un peu plus petite que lui, preuve supplémentaire de l'idée que Karl se faisait d'elle. Une femme, une vraie. Il ne crachait pas non plus sur les autres mais il devait reconnaître que les femmes aussi directes avaient souvent un attrait presque magnétique à ses yeux, leur façon d'être était un véritable signal. La plupart finissait militaire ou cadre et leur manières autoritaires étaient... un atout non négligeable lorsqu'on en venait aux choses sérieuses.

La réponse de Evett lui tira un sourire, elle jouait avec lui, se montrait espiègle, et rentrait dans le jeu tout en gravitant autour. Une manière de faire qui attisait la curiosité de Karl à son égard. Quand elle le poussa pour se retrouver face au mur tout en le mettant lui au dos, il se dit qu'il allait bien s'amuser. Il en avait presque éludé la question du caporal, il se contenta cependant d'un regard entendu signifiant très clairement que vu son comportement une madame Ivarsson n'était pas vraiment une réalité probable. Cependant, il fit planer un peu le silence et sentit les lèvres de Amanda sur son cou, très intéressant.


-Je suis libre comme l'air et désireux de le rester. Tout comme vous je présume Frau Evett.

Au moins il posait les règles sur le champ. Pas de faux espoirs, pas de faux semblants, pas de piège ni de jeu d'acteur. La franchise à l'état pur. Si elle avait des espoirs, il valait mieux pour elle qu'elle ne s'y accroche pas trop. Et de toute façon personne n'était aussi direct quand il voulait autre chose que du sexe, ils se connaissaient à peine après tout, mais l'entente semblait suffisante. Karl profita quelques instants du contact d'Amanda, lui laissant quelques instant la main tout en cherchant du regard un endroit approprié pour la suite des événements. Leur chance n'allait pas durer indéfiniment et malgré le goût de l'interdit, la cour martiale était assez peu clémente avec les militaires qui nouaient des liaisons, même si elles ne devaient pas durer.

Karl passa sa main sur la nuque de Amanda et reprit le dessus, embrassant son cou à son tour, mordillant son oreille avec délicatesse quand il remontait. Il sentait son désir monter comme si son être entier était en feu. Ses pensées devenaient difficiles à organiser, l'ivresse de l'instant et l'adrénaline l'envahissant. Il réussit cependant à se reprendre et à planter son regard dans celui du caporal Evett.


-Et si nous allions continuer cette discussion dans un endroit plus approprié.

Son regard était enflammé, son sang battait à ses oreilles, tout son être tendait vers un seul et même objectif : finir ce qui avait été commencé. Karl scruta les environs et finit par trouver la porte d'une salle non encore affectée, si on pouvait se fier à l'absence d'écriteau bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Lun 10 Fév - 22:54
Alors qu’elle continuait d’embrasser Ivarson dans le cou, il répondit à la question qu’elle avait posée quelque instant plus tôt. Le début de la réponse lui arracha un petit sourire, par contre la fin, ce fut autre chose, la jeune femme se crispa un instant. Juste quelques mots et c’était suffisant pour la faire réfléchir mais cela ne dura juste quelques secondes.

Elle sentit la main du soldat sur sa nuque, le contact lui rappela ce qu’elle était en train de faire et se concentra de nouveau sur l’instant présent. En sentant le contact des lèvres du soldat sur son cou, des frissons lui parcoururent le long du dos et les mordillements lui embrouillèrent légèrement l’esprit. Alors quand il s’arrêta, la jeune femme eu du mal à reprendre ses esprits.


-Et si nous allions continuer cette discussion dans un endroit plus approprié.

Amanda hocha simplement la tête, elle suivit le regard du soldat et vit une porte sans écriteau, surement l’une des nombreuses pièces qui servaient à stocker du matériel le temps de lui trouver une véritable fonction. Alors que les deux militaires allèrent vers la porte, la jeune femme se demanda s’il fallait mieux qu’elle stoppe tout maintenant ou pas, techniquement elle n’était pas célibataire mais cela faisait presqu’un an qu’elle n’avait pas vu l’homme avec qui elle était. Amanda se demanda si ce qu’elle était en train de faire pouvait être vraiment considéré comme une infidélité vue le temps qu’elle avait « seule » sur terre, elle commençait à vraiment se prendre la tête et à retourner la situation dans tous les sens et finalement elle laissa tomber. Elle allait un peu profité de la situation et elle verrait bien comment ça évolue.

Elle entra dans la pièce et comme elle se doutait, il y avait plusieurs caisses de stockage, au moins ils devraient être tranquilles sauf s’ils n’avaient vraiment pas de chance. La jeune femme regarda Ivarson et s’approcha de lui, elle passa ses bras autour du cou de l’homme et le tira légèrement vers elle pour pouvoir l’embrasser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Mar 18 Fév - 21:48
Karl avait-il sentit une hésitation? Cela devait être son imagination. Pour quelle raison se raviserait-elle? Karl balaya cette impression et réattaqua de plus belle jusqu'à ce qu'elle ais suivi son regard et vois la porte non indiquée. Elle sembla reprendre ses esprits et ses pensées semblèrent concorder, c'était ce que disait son regard en tout cas. Karl sentait la température remonter, la fusion d'une passion fugace était toujours quelque chose d’impressionnant d'un point de vue interne. L'impression de vide aux alentours, le sentiment de fusionner avec l'esprit de l'autre. Karl était quelqu'un qui aimait l'adrénaline, sa carrière au GSG9 l'avait prouvé à de maintes reprises. Malgré son aptitude incroyable au calme, il aimait à se donner dans al furie de l'instant.

Il suivit Calmement Amanda jusqu'à la porte, l'endroit était une salle de stockage, depuis un petit moment vu la poussière, principalement du mobilier pour équiper la cité dès que de nouveaux endroits auront été réhabilités, mais en attendant, ces quelques caisses feraient un terrain de jeu idéal, un véritable don du ciel. Karl était dans un rêve éveillé, tous se déroulait à la perfection, autant en profiter au maximum. Il sentit les bras de Evett se poser autour de son cou et il lui fit face, l'embrassant avec une fougue non contenue. Il la fit reculer jusqu'à une caisse et l'assit dessus pour l'embrasser de plus belle en enlever le haut de sa tenue. Une série de cicatrice plutôt bien refermée, il pensa un instant à une fille qu'il avait connu qui avait été blessée dans un accident, elle avait ce genre de cicatrice, Karl marqua une brève pause et repensant à ses propres blessures avant d'enlever son propre t-shirt. Ils étaient des soldats, la vue de cicatrice n'effraierait pas sa compagne temporaire.

Le t-shirt révéla cinq petites cicatrices au niveau de son abdomen et de son thorax, souvenir d'une opération ayant mal tournée et d'un terroriste armé d'un couteau, il y avait encore cette foutue marque laissée par le Wraith lorsqu'il avait tenté d'aspirer sa force vitale. Il avait un peu de mal avec cette dernière et il pensait à la faire recouvrir d'un tatouage tribal Athosien, encore fallait-il trouver un de ces diables et avoir quelque chose à lui donner en échange. Toutefois, il n'éprouvait aucune honte pour cette blessure reçue dans le feu de la bataille, là ou était sa place.

Karl reporta vite son attention sur Evett qu'il fixa d'un regard direct et clair dans ses intentions, il n'avaient sans doute pas le temps de discuter blessure de guerre mais il comptait bien découvrir toutes celles de sa partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInfos
Invité
MessageSujet: Re: Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett] Ven 14 Mar - 20:55
La jeune femme sentit Karl la pousser légèrement vers l’arrière pendant qu’elle l’embrassait, au début elle ne comprit pas vraiment ce qu’il voulait faire mais lorsqu’elle sentit une caisse derrière elle, Amanda comprit ce que le soldat avait en tête. Elle se laissa faire lorsqu’il l’assit sur le dessus de la caisse, au moins la différence de taille serait moins importante. Elle continua à le laisse faire lorsqu’il lui en enleva son haut puis elle nota la petite pause du soldat, voulait-il s’arrêter ou était-ce à cause de ses cicatrices ?

Il ne s’arrêta pas longtemps et enleva son propre haut, la jeune femme remarqua les cicatrices de Karl, l’une d’entre elle attira son regard. Une cicatrice laissé par un wraith apparemment, en général ce genre de trace se trouvait sur des cadavres desséchés et non sur des humains bien vivants, Karl devait avoir beaucoup de chance pour survivre à un contact avec un wraith. Amanda eut un petit sourire, elle suivit les bords de la trace du bout de l’un de ses doigts.


-« Vous savez, peu de gens peuvent se vanter d’avoir survécu à un contact avec un wraith. »

Elle déposa quelques baisers sur son torse, tout en remontant vers sa clavicule puis dans son cou. Alors qu’elle l’embrassait, elle en profita pour lui caresser le ventre et lui déboutonna aussi son pantalon. Maintenant c’était clair, pas de retour en arrière possible, ils iraient jusqu’au bout cependant dans un coin de sa tête la jeune femme se demanda comment cela allait se passer une fois leur petit tête-à-tête terminé.

Ps: Je sais ce post est ignoble mais soit je post ça soit tu attend 2 mois et ça j'aime pas trop faire attendre les gens.
Revenir en haut Aller en bas

Qu'il est bon de rire de son prochain [PV Amanda evett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Juste pour rire
» Le Demon Du Rire
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» POur guérire Eimma
» Ni rire, ni pleurer, il faut comprendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Niveau 3 - Zone de Restauration et de Loisirs :: Gymnase-