Atlantis Insurrection
"Personne ne demande à devenir un Héros, sauf que parfois ça finit comme ça..."

Et si ce Héros, c'était toi ? Tu es l'un des meilleurs dans ton domaine (Biologiste, Chirurgien, Infirmier, Diplomate, Démineur, Maître chien...) et on te propose de participer à l'expédition la plus fabuleuse mais aussi la plus dangereuse : l'expédition Atlantis.
Auras tu le cran de rejoindre Atlantis pour découvrir ses mystères et affronter les dangers de cette galaxie ?

Tu peux aussi incarner les personnages importants de la série (Weir, Sheppard, McKay, Lorne, Teyla....) Bon niveau RP demandé.
On recherche de nombreux personnages inventés.
http://www.atlantisinsurrection.com/t387-personnages-vacants


Si tu te sens capable de franchir ce pas, tu es des nôtres ! Clique sur l'image ;-)


RPG sur Stargate Atlantis
 

Je suis le roi du monde (Libre) terminé

 :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Digues Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 26 Sep - 21:31
Invité
Invité
avatar
Une fois ses affaires installées dans ses quartiers. Le Briefing terminé, la visite de routine faite. Harry avait passé les jours suivants à prendre ses marques. Une fois sa journée de travail terminée, il avait commencé à prendre pour habitude de venir s'installer dans le coin des digues ouest de la cité pour venir y assister aux magnifiques couchers de soleil de cette galaxie.

*Il pensait dans ces moments là à sa place dans l'univers, dans ce monde. Il était un rouage de la machine. Un boulon, un vis, un fil, un processeur. Bref, une partie d'un tout. Il ne pouvait rien sans les autres et l'inverse était vrai aussi.*

Les couleurs de l'astre solaire rehaussés de temps en temps par les nuages tel une magnifique aquarelle. De temps en temps, une légère brise venait délicieusement lui fouetter le visage tandis que la douce chaleur du couchant apaisait sa peau. Il aurait pu tout aussi bien écouter une symphonie dans sa baignoire que la sensation aurait été la même.

Il baissait de temps en temps les yeux vers l'eau d’où se reflétait une clarté lumineuse et d'une pureté de saphir. Il avait à quelques occasions aperçu une petite baleine venir le saluer. *Il avait commencé à songer à apporter un seau contenant de la nourriture pour ces petite bêtes marines. Il irait demander ça à la tribu des scientifiques quand il aurait le temps et voir si il en avait l'autorisation par la même occasion.*

*Contempler de telles beautés éphémères dans une cité qui était la proie de la guerre, du chaos et de la sauvagerie était réellement troublant. Ils étaient en guerre, mais était important de se battre pour l'espèce humaine et pour la vie en général. *
Harry se passa la main dans les cheveux quand une petite brise le décoiffa.

*Oui. Il est vrai que c'était Helen qui avait rempli sa demande de mutation à Atlantis, mais il ne lui en avait pas voulu le moins du monde. *


Il bailla soudainement et mis la main à sa bouche tout en cambrant son corps, les orteils pointés vers le ciel. Il entendit malgré le bruit de la houle et de la brise quelqu'un s'approcher et tacha de se recomposer une attitude relativement digne une fois son bâillement terminé.

*Se passer les mains dans les cheveux d'un air négligé puis tourner légèrement la tête vers le nouvel arrivant. Le premier qu'il croisait depuis ses premiers petits couchers de soleils.*


Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Sep - 19:01
Invité
Invité
avatar
Pff, Tyler mit un point final à son rapport sur la dernière mission, sauvegarda et ferma l'application. Il complètement abruti. Rentré la veille de cette fameuse mission qui s'était révélé être un fiasco complet, se retrouvant à déclencher une guerre tribale, et tout ça juste pour du sel, il avait passé la nuit à l'infirmerie. Pour surveillance comme disait le personnel médical. En dehors de deux petites blessures, il s'en était bien sorti. Il s'était écroulé comme une masse. Il aurait certainement pu dormir 10 bonnes heures d'affilées si les infirmières n'avaient pas commencé à faire du bruit dès 6h du matin… Vraiment pas un coin pour se reposer l'infirmerie. Résultat, il avait du attendre sans pouvoir se rendormir jusqu'à 9h que le médecin passe et le déclare apte à circuler librement.

Là, en route pour déposer des affaires dans son bureau, il eut le malheur de croiser de chemin de Takama qui avait très envie de parler. De son ongle cassé, du sel qu'elle n'espérait bien avoir finalement, d'une nouvelle couleur de cheveux qu'elle songeait à se faire faire, etc… Bref, rien de plus barbant. Tyler avait passé une heure à l'écouter parler, hochant la tête et marmonnant un ou deux monosyllabes de temps à autres avant de parvenir à s'éclipser.

Et il avait passé l'après-midi au bureau à taper ce fichu rapport, afin de pouvoir tirer une fois pour toute un trait sur cette mission. Et, ô miracle, demain, il avait un jour de repos, un vrai, sans rapport, sans réunion, sans mission, sans rien! Lui qui n'était d'habitude pas friand de jours de congés, il était impatient pour une fois! Au programme, certainement une grasse mat', un pique nique et une partie de pêche avec deux collègues sur le continent. Autant dire des activités qu'il ne pratiquait quasiment jamais!

Regardant sa montre, il poussa un soupir, prit sa veste qu'il avait déposé sur un coin du bureau et sortit. Vu l'heure, il se dit qu'avant d'aller manger et dormir directement, il ferai bien une petite promenade sur les digues. Histoire de se changer les idées.


"Non, Peters, fin de journée pour moi, repasse après-demain!" s'empressa-t-il de dire apercevant un assistant qui venait de le voir et se mettait à courir vers lui, un dossier à la main. L'autre repartit tête basse.

Le temps d'emprunter quelques couloirs, un téléporteur et quelques escaliers et la porte s'ouvrit sur la brise marine. A l'horizon le soleil se couchait, tout était calme. Mettant les mains dans ses poches, il respira à fond.


"Ah! Qu'est-ce qu'ils nous emmer*** avec leur sel alors qu'on est entouré d'un océan qui en est plein…J'te jure…Oups, pardon!" s'arrêta-t-il brusquement, venant de voir qu'il n'était plus seul. Effectivement, une tête inconnue avait apparemment eu la même idée que lui.

"Nouveau venu? Technicien?" dit-il, remarquant la tenue de l'homme. "Y en a suffisamment pourtant… depuis le temps que je demande un pauvre assistant à peu près instruit, ils font venir des techniciens… C'est pas contre vous hein, mais bon…"

Et oui, Tyler avait toujours eu l'art de se faire des amis!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Sep - 22:13
Invité
Invité
avatar
Harry son bâillement terminé se remit en place. Bras croisés, le corps à moitié de profil face au nouveau venu. Visage neutre, la tête légèrement sur le coté, l’œil observateur. D'un geste il se gratta le bout du nez. Il examina nonchalamment son camarade.

*La trentaine, la tenue des scientifiques si Harry se rappelait convenablement des codes de couleurs des uniformes. Il s'était exprimé de façon pour le moins étrange. Il n'arrivait pas à cerner. Avait-il essayé de se montrer drôle, ou l’isolationnisme de la cité commençait à rendre les plus anciens membres de l’expédition complétement décalés par rapport au comportement social standard ? *

Par prudence, et histoire de compromis, Harry prit la parole tout en décroisant les bras et en tendant amicalement une main.


-Harry Drackart, Ingénieur, arrivé il y'a peu de temps. Moi non plus je n'ai pas d'assistant si ça peut vous consoler.

*Règle de sociabilité basique. Trouver des points communs. Il avait suffisamment dragué de femmes pour retenir cette leçon élémentaire et cela s'appliquait en général dans chacun de ses rapports sociaux. les sujets étaient vastes : " Boire du café ou du thé, chacun avait sa préférence. Jouer aux jeux vidéos, aux jeux de société, aux jeux de rôle sur table, ça dépendait des personnes. Voir des films au ciné, ou préférer les émissions à la télé, les goûts et les couleurs." L'une des choses communes à beaucoup de personne était leur capacité à collectionner quelque chose. En général une fois qu'on avait trouvé ce que c'était on pouvait la faire parler des heures dessus, et faire de temps en temps dériver la conversation sur autre chose. Ça passait le temps. Harry s'était fait de nombreux amis et cette manière. En tout cas. sa petite phrase :" moi non plus j'ai pas d'assistant" était suffisamment neutre pour ne pas froisser son petit vis à vis. Pas trop agressive, un poil sarcastique, mais pas trop non plus. De quoi paraitre sympathique pour une bonne conversation.*

Il se mis les mains dans les poches, une fois cette dernière rendue à son propriétaire.

*Devait-il poser une question du genre. Qu'êtes vous venu faire ici. Non c'était idiot. Ils étaient venus faire la même chose, une évidence. Alors que dire. Harry Trouva soudainement. Les pensées étaient une choses merveilleuses et fonctionnaient en une fraction de seconde. Magnifique machine que le cerveau humain.*

-Heu, C'est quoi cette histoire de sel dont vous parliez juste avant de venir ici ?

*Voilà. Bon truc. Ça lui permettrait de se mettre au jus sur ce qui se passait dans la cité. On verrait ensuite quelle tournure donner à la conversation. Peut être qu'il allait passer un moment intéressant.*
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Sep - 11:35
Invité
Invité
avatar
L'inconnu le dévisagea d'un drôle d'air, il devait se demander qui était ce gus qui râlait à voix haute et qui venait le déranger durant ce moment de solitude face à l'étendue bleue. Toutefois, il se présenta rapidement, et c'était bien un petit nouveau. Un ingénieur. Il avait l'air plutôt baraque pour un ingénieur et son visage lui faisait penser à un acteur, un espèce de mutant avec des griffes s'il se souvenait bien. Bref, ce dernier lui tendant la main, Tyler y répondit en la serrant brièvement.

"Tyler Spence, archéologue principalement, accessoirement linguiste, et anthropologue à mes heures perdues." Il eut envie de répliquer "Encore heureux", lorsque ce Harry lui dit qu'il n'avait pas d'assistant mais, il se retint. Comme quoi, il finissait par se sociabiliser un peu l'âge.
"Oh, mais à l'archéo on a deux assistants, mais déjà il nous en faudrait au moins de deux de plus, et il faudrait aussi les recruter à peu près correctement. Ils sont tout juste bons à donner des cours de licence à la fac…"

L'autre l'interrogea alors sur ce fameux sel après lequel il l'avait apparemment entendu pester quelques mètres plus loin, lors de son arrivée.

"Oh, ça , c'est la dernière mission. On s'est retrouvé à deux reprises à se battre contre une tribu plutôt agressive tout ça parce qu'une de nos scientifique tenait à récupérer un sel "super méga trop "pur qu'il lui fallait absolument… Apparemment, le sel qu'on a ne lui suffit pas pour saler ses spaghettis au mess…"


S'asseyant à côté de lui laissant pendre ses jambes dans le vide, il examina l'homme. "Ingénieur, dans quel domaine? Et qu'est ce que vous êtes venu faire dans ce mercier?!"demanda-t-il avec un léger sourire. "Parce qu'il faut l'avouer, c'est un beau mercier ici, entre les Wraiths, les Geniis, les divers peuples qui nous causent des problèmes lors des explorations et les quelques problèmes qu'on peut rencontrer parfois sur la Cité,c'est pas le club Med, contrairement à ce qu'on pourrait croire en débarquant ici!"
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Sep - 21:59
Invité
Invité
avatar
"Oh, ça , c'est la dernière mission. On s'est retrouvé à deux reprises à se battre contre une tribu plutôt agressive tout ça parce qu'une de nos scientifique tenait à récupérer un sel "super méga trop "pur qu'il lui fallait absolument… Apparemment, le sel qu'on a ne lui suffit pas pour saler ses spaghettis au mess…" a écrit:

*Quel idiot congénital devait être ce scientifique. Harry espérait qu'il n'aurait jamais à le croiser. Mais trêve de récriminations mentales.* Le Linguiste venait de lui poser une question. à lui d'y répondre. Il prit le temps d'y réfléchir d'un air songeur, main sur le menton , une autre main soutenant son coude, tant l'attitude typique du penseur.

*Ingénieur. Dans quel domaine. A dire vrai, la plupart des types bas de gamme à qui il avait sommairement dit son métier n'avait même pas eu l’intelligence de dire dans quelle branche. Comme si un ingénieur savait tout faire. Non. Ingénieur selon le péquenot moyen signifiait mécanicien haut de gamme capable de tout construire et de tout réparer. Mais ça n'était pas le cas. Il existait une bonne quarantaine de spécialités d'ingénieurs : " La Biotechnologie, L'informatique, la mécanique, le génie civil, la chimie, la géologie..."*
Bref, l'ingénieur travaillait le plus souvent en équipe, et Harry avait eu souvent à faire équipe avec des Physiciens et divers scientifiques. Il était capable de monter et de démonter une bonne partie des technologies assimilés par le SGC, et en conséquence de savoir ce qui n'allait pas puis de remplacer les pièces qui posaient problème. Toute construction possédait des éléments mécaniques quand bien même elle comportait des éléments chimiques comme les réacteurs à Naquadah par exemple. Assembler un réacteur si on possédait toutes les pièces était d'une simplicité aussi enfantine que d'empiler des lego en ce qui le concernait.
Comprendre les conséquences plutôt que les causes. Harry savait qu'il ne devait pas toucher à tel ou tel endroit dans un réacteur à Naquadah car ça produirait tel ou tel problème ou réaction, mais il ignorait pourquoi. La chimie ou la physique n'était pas son rayon, il se contentait juste de savoir quoi faire et ne pas faire. Cela réclamait d'étudier soigneusement chaque machine, ou système. Connaitre les plans par cœur et bien travailler en bonne intelligence avec les autres scientifiques pour savoir ce que ferait telle ou telle chose. Le travail en équipe était primordial de même que la communication.

*En parlant de mission dangereuse. Il faudrait qu'il pense à faire son testament si la vie était réellement aussi dangereuse même pour un type comme lui qui n'allait sur le terrain qu'une fois tous les 30 février. Il n'avait participé qu'à une seule bataille. Celle de l’antarctique. Il n'avait pas été blessé, mais l'expérience avait été particulièrement intense.*

-Heureusement que j'aurais pas à aller sur le terrain. Enfin j’espère. Je suis ingénieur en mécanique. Mon boulot ici c'est la maintenance, les réparations. comme les Jumpers, les Malp. Démonter et remonter ce que les équipes d'explorations m'apportent afin de comprendre au maximum leur façon de fonctionner.
Je peux aussi bricoler les réacteurs à Naquadah si besoin. Bref, peu de chance qu'on ait besoin de moi pour passer la porte.


Il eut un rire nerveux. Il appréhendait vraiment. Même à l'armée il n'avait jamais eu à combattre. Tout juste si il savait tirer avec un M16. Oh bien entendu il pouvait démonter et remonter son fusil pièce par pièce, et ajouter quelques améliorations si besoin. Mais quand à l'utiliser en situation réelle. C'était autre chose.

-Bref, qu'est ce que je suis venu Faire dans ce merdier. Bah presque 8 ans à étudier en zone 51 sur Terre. Il fallait bien que je change de planète un jour ou l'autre. Et la technologie Lantienne est bien plus intéressante que la Technologie Asgard ou Goaul'd. De plus c'est mieux d'étudier de visu en expérimentant soi même que de lire les rapports.

Vrai oui et non. La technologie Lantienne était tellement compliquée que ça en devenait désespérant parfois. Harry n'était pas du genre à choisir la solution de facilité, mais il devait avouer que ça le titillait parfois de travailler sur les simple et oh combien familières technologies Goaul'd que sur celle incroyablement ardue des anciens. *Quoique en y repensant. Quand il avait commencé à travailler, la Technologie Goaul'd lui avait paru un défi insurmontable, et aujourd'hui ce n'était plus le cas. Qui sait, d'ici quelques années, ça passerait sans doute comme une lettre à la poste. Mais si il comptait rester ici. Il allait forcément devoir forcer la cadence. Il avait quelques centaines d'heures de retard sur les autres.*
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Oct - 10:51
Invité
Invité
avatar
De part ses capacités, Harry pensait avoir peu de chances de partir en mission, et semblait s'en satisfaire. il est vrai que les ingénieurs n'étaient pas les plus susceptibles de s'exposer aux risques du terrain, mais parfois…

"Oh, vous pourrez avoir l'occasion de partir en mission. Même si ce n'est pas souvent, on a parfois besoin d'une aide technique. Ne soyez donc pas totalement surpris de recevoir une convocation pour un briefing! Après, si ça peut vous rassurer, la plupart des ingénieurs partis en mission sont rentrés…" Il dit cela avec un sourire ironique, un peu second degré, histoire de voir la réaction de Harry. "D'ailleurs, si je peux vous conseiller quelque chose, il y a des ateliers d'apprentissage au combat et au tir pour les civils. N'hésitez pas à vous inscrire. L'expérience m'a montré que c'était toujours utile. Les militaires ne sont pas toujours dans la possibilité de nous porter assistance et savoir se débrouiller un peu par soi-même peut nous sauver la vie parfois!"

Tyler était en effet parti avec un peu d'avance puisqu'il maîtrisait le karaté depuis l'époque de ses études. En revanche en tir, c'était une bille! Et quelques cours, qu'il continuait d'ailleurs, une heure par semaine, lui avait été plutôt profitables. Il était désormais plus à l'aise une arme à la main et pouvait faire mouche sur une cible pas trop difficile à atteindre.

Harry lui raconta alors comment il en était venu à postuler pour Atlantis. 8 ans en zone 51? Ce n'était donc pas un nouveau venu dans les technologies extraterrestres.


"C'est sûr que niveau technologie lantienne, vous êtes servis ici! Et sans parler des innombrables technologies des différents peuples rencontrés, même si le plus souvent elle est beaucoup plus rudimentaire. C'est vrai que les peuples ayant un état avancé de développement ne sont pas si courant dans la galaxie!… Je ne sais pas si c'est pareil dans la technologie, mais ce qui est étonnant au niveau culturel, c'est souvent, le rapprochement des cultures terriennes et extraterrestres. Le nombre de fois où l'on découvre des peuples partageant nombre de points communs avec l'égypte ancienne, les gaulois, ou même les mongols… Et tout ça malgré les milliard d'années lumières les séparant. On trouve aussi des parentés entre technologies terriennes et extraterrestres? A un niveau plus évolué?"
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Oct - 5:26
Invité
Invité
avatar
Tyler lui avait dit que de toute façon, même si il partait en mission il y avait Peu de chances qu'il ne revienne jamais. Harry avait même eu droit à un sourire rassurant.

Il lui avait donc chaleureusement sourit en retour.

L'archeo avait par ailleurs ajouté que quelques ateliers existaient si jamais il se sentait peu rassuré par les missions de terrain. Décidément, ce linguiste était gentil et très prévenant se dit le mécano de luxe. Il donnait de bons conseils et savait rassurer les nouveaux comme lui. Bon point songea le spécialiste en mécanique. Par contre Harry pensa qu'il avait eu tort de parler de technologies. Comme il l'avait soupçonné, des que quelqu'un trouvait un sujet sur lequel il pouvait brailler, il ne s'en privait pas. La conversation se mit dangereusement à dévier vers les cultures extra terrestres. et ça, Harry n'y pigeait absolument rien. Heureusement, La langue insatiable du linguiste se hâta comme par magie de demander si il existait des points communs entre les différentes technologies tériennes et extra terrestres.


-Il y'a les technologies primitives c'est à dire sans source d’énergie à l'intérieur répondit d'une voix docte Harry. Les moulins à vents du moyen âge par exemple. Système purement mécanique avec des roues dentées. Les roues par l'action du vent sur les ailes communiquent leurs mouvements au reste de l'appareil. un peu Comme une série de domino sans fin. Ça c'est ce qu'on appelle dans le Jargon courant une technologie primitive.

Et là Dans un moteur à réaction, Technologie moderne, le Gaz ou le liquide est poussé vers l'arrière, par réaction, il transmet une poussée au véhicule, de force égale et de direction opposée, vers l'avant. C'est un peu comme le recul d'une arme à feu qui vous pousse en arrière quand vous tirez.
La source d’énergie dans ce cas n'est plus en extérieur, elle est à l'intérieur.

Vous savez, Même si ce n'est pas une vérité absolue. Les technologies les plus avancées utilisent une source d’énergie provenant de l'intérieur. J'image mais On emmagasine le vent à l'intérieur, on le fait travailler pour nous au lieu de déprendre de lui. Le système mécanique à l'intérieur ne change pas. Il s'agit de communiquer les mouvements au reste de l'appareil, en l’occurrence, Transmettre la poussée pour permettre à l'avion d'avancer.

Dépendre d'une chose aussi capricieuse que le vent quand on est en altitude ou en mer c'est prendre des risques. La maitrise de la source d’énergie est une base sine qua non en ce qui me concerne pour l'obtention d'une technologie plus évoluée. On le voit ici avec les E2PZ. Cette source d’énergie est prodigieuse. Bref on j'en étais. Ah oui. Si on part de ce point de vue. On peut dire que toutes les technologies se ressemblent. Les technologies ne sont que des outils. Les machines sont des outils. Un marteau, ça peut servir à Broyer un Crane ou à enfoncer un clou. un Vélo ne peut avancer si ne reçoit pas de l’énergie, et en l’occurrence, l’énergie c'est celui qui pédale. Vous voyez même un objet paraissant aussi basique qu'un vélo. L’énergie mécanique.Heu....


Harry s’arrêta de parler et prit un air penaud teinté de contrition.

Nom d'un suppositoire nucléaire, il avait une machine à laver dans le derrière pour s'être autant emballé et il avait encore dévié de sujet et saoulé son monde. La mécanique. En tant que Science ou industrie, servait l’intelligence humaine et ça l'émerveillait toujours autant de voir de telles merveilles sortir de la coordination Œil main d'un simple être humain. Dompter de telles forces quand on songeait à la fragilité d'un tel corps organique. Magnifique. Raison pour laquelle il s'emballait toujours quand il parlait des prodiges dont était capable une personne quand elle soumettait à elle les forces de cet univers. Bénie soit la mécanique newtonienne.

Harry aprés s'être mis les mains dans les cheveux et avoir reniflé un petit instant se remis à parler comme si de rien n'était arrivé y compris son air gêné.

-Donc oui on trouve des parentés entre technologies terriennes et extraterrestres et ce à tous les niveaux en effet. Par exemple, La porte des étoiles n'est rien de plus qu'une sorte de téléphone. elle ne peut transmettre un appel que si il y'a un autre téléphone au bout du fil. le réseau de porte des étoiles de ce point de vue n'est rien d'autre qu'un immense annuaire. Le DHD est le clavier, la porte permet de téléphoner. Par ailleurs, La porte des étoiles est l'un des objets qui nécessite une source d’énergie extérieures d’où l'importance du naquadah dont elle est composé qui est supraconducteur c'est ce que....

Crénom de nom d'un Babouin constipé. Voilà qu'il recommençait. Ce pauvre archéologue n'avait surement pas envie de l'entendre faire une conférence sur les merveilles technologiques. Sans doute qu'il se transpercerait le Crane d'un bon coup de pic à glace d'ici une heure. Harry décida donc d’abréger.


-Bref, En fin de compte. Je pense que culture et Technologie sont étroitement liés. Je sais pas trop comment mais je pense qu'elles s'influent l'une l'autre. Tu en penses quoi ?

Harry verrait bien si le passage direct au tutoiement passait. Cet Archéologue semblait avoir bien dépassé la trentaine. Il n'en était pas certain avec certitude mais Harry pensait être un peu plus âgé. De ce point de vue, le tutoiement était une chose à oser. On verrait après. La tactique de tenter de voir les points communs ou tout du moins ce qui liait culture et technologie allait peut être être amusante. La technologie était au service de la culture en général. La culture guerrière produisait des armes et des systèmes de défense. La culture Pacifique produisait des système de camouflage, et des techniques de détournement de l'attention. La culture Dictatoriale produisait des armes de désinformation et de manipulation. Harry n'était pas anthropologue, il avait juste déduit ça de lui même.
Les Nox, les Goaul'd, les Tollan, les Asgard, les Tok'ra, les Hébridan. Chacun avait développé sa technologie en fonction de sa culture propre. L'exemple qui l'avait le plus frappé était les Nox. Pacifique par dessus tout, aucune arme, juste leur capacité à se rendre invisible. Qu'allait donc dire un expert en cultures anciennes à ce propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Oct - 11:12
Invité
Invité
avatar
Tyler écouta attentivement la réponse que Harry donnait à sa question. Enfin...surtout le début. Car même s'il ne doutait pas de l'intérêt de ce que son interlocuteur racontait, il avait une tendance à, comment dire, s'étendre un peu sur le sujet. En fait, il partait en monologue digne d'une soutenance de thèse!
Commençant à perdre le fil de son exposé, Tyler eut un sourire intérieur, se voyant lui aussi tenir des monologues à des militaires face à une découverte archéologique.
Il comprenait alors ce que ressentait les pauvres béotiens. Il ne put s'empêcher de laisser s'échapper ses pensées vers d'autres lieux
Mais son inattention fut interpellée par un soudain silence. Tournant la tête vers Harry, il vit celui-ci esquisser une mine contrite. S'était-il rendu compte que Tyler ne l'écoutait plus? Vite, sauvons la face.


"Continuez, je vous en pris, je vous écoute!"

C'était peut être un peu trop, il ne voulait pas non plus le relancer sur un autre monologue... mais trop tard! Heureusement, cette fois-ci la conclusion vint un peu rapidement que prévu! Malheureusement, Harry lui demanda son avis... alors que Tyler avait manqué (mentalement du moins) une bonne moitié de l'exposé! Ça lui rappela un moment de sa soutenance de mémoire de linguistique, où un des membres du jury avait voulu lui poser une question, déjà assez complexe, c'était perdu ensuite dans des hypothèses agrémentées de deux-trois anecdotes personnelles avant de revenir à une autre question. Tyler n'avait strictement rien compris à ce qu'il voulait savoir en fin de compte... Heureusement, un autre membre du jury qui avait dû sentir sa détresse, et la comprendre, lui était venu en aide en reformulant plus clairement la question.

"Je suis bien d'accord. Chacun a une influence sur l'autre. Un peuple commence par développer une technologie en rapport avec sa culture, son environnement, les valeurs qu'il porte, etc... Puis c'est peu à peu la technologie qui va s'emparer de la culture et elles vont se modeler toutes les deux mutuellement. Il n'y a qu'à voir, au siècle dernier, la manière dont l'apparition de la télévision, ou plus récemment des téléphones ou ordinateurs portables ont joué sur les modes de vie et la culture. Cela a modifié profondément note culture et, lancés sur une autre voix, nous poursuivons le développement de technologies allant dans ce sens, qui elles-mêmes vont nous modifier... bref, le serpent qui se mord la queue. Il est d'ailleurs très intéressant de comparer l'évolution culturelle et technologique des peuples terriens et de cette galaxie. Comme il y a très souvent une base commune, mais ensuite plus ou moins de divergences. Les Anciens sont d'ailleurs le fondement de tout ça. Ayant eu une influence non négligeable sur Terre, prenez par exemple le mythe de Merlin et d'Arthur. Fondement alteran mais la "légende" a été reprise bien plus tard sous forme de récit, et a abouti à un type de chevalerie, et de modèle social, l'amour courtois et tout le bazar, qui a influencé durablement notre Moyen-Age..."

Et là, Tyler se rendit compte qu'il était parti dans le même délire que Harry précédemment. Et il l'avait peut être perdu en cours de route, comme ce dernier l'avait fait il y a quelques minutes! Il reprit donc, comme lui: "Bref... " Et il rigola et changea de sujet pour revenir à des sujets plus terre à terre.

"Et sinon, vous vous plaisez à Atlantis? Pas trop le mal du pays...ou plutôt de la galaxie?"
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Oct - 16:34
Invité
Invité
avatar
Harry écoutait son interlocuteur. Il était même assez d'accord avec lui. Bien qu'il ait sauté 2 classes durant sa scolarité. Il n'avait jamais eu de très bonnes notes en histoire car il ne la voyait pas de la même façon que son professeur. L'histoire n'était pour ce prof que affaire sociales et guerres en tout genre. Lui Harry à l'époque voyait en l'histoire les merveilleuses inventions. L'humanité qui progressait dans la connaissance. La construction des Pyramides, l'architecture Grecque, les catapultes, le canon à poudre, la machine à vapeur. Toutes ces inventions sorties de la petite tête de savants ou chercheurs qui se fichaient des affaires des hommes. Son prof à lui tentait de lui mettre dans la cervelle que l'histoire était affaire des rapports entre humains. Harry lui pensait que l'histoire n'était que le récit des progrès humains en ce qui concernait la technologie. Raison pour laquelle il n'avait jamais dépassé les 14/20 dans cette matière. Harry se fichait comme de l'an 40 de ce qu'avait été la vie de De Vinci. Ce qui l’intéressait c'était ses inventions, surtout en mécanique. Les schémas, quelle merveilles. A quoi ce genre d'invention allait servir et ceux qui allaient les utiliser ne l’intéressait pas à ce moment là. Il révisa sa position quand il apprit avec précision ce dont étaient capables certaines des plus destructrices inventions de l'homme.
Harry tout en songeant à sa façon de voir les choses en ce qui concernait l'histoire de l'humanité écoutait quand même le docteur. et acquiesça en souriant quand il lança son "bref" telle une transition.


"Et sinon, vous vous plaisez à Atlantis? Pas trop le mal du pays...ou plutôt de la galaxie?"

Le mal du pays. Encore faudrait-il qu'il se sente Américain. Il se sentait terrien depuis des années. A force d'avoir l'impression que la planète risquait d' être ravagée par un tir de vaisseau à tout moment, ça remettait les choses en perspective. On dit que les Français se sentent Européens quand ils sont en voyage aux États Unis. Dans son cas c'était pareil. Il se sentait terrien dans une autre Galaxie. Restait plus qu'à élargir ce concept à l'humain et tout irait très bien.
Se plaisait-il ? Il n'avait encore aucun ami, mais ce n'était pas le plus important. Il avait de quoi faire ici. Et la plupart avaient de la conversation et comme il venait de le voir. Tous semblaient être des sommités dans leur spécialité respectives comme lui même.
C'est donc en toute franchise que Harry répondit à la question d'un ton clair et posé :

-Oui je me plais plutôt bien. Ce n'est pas très différent de la zone 51. Ici on est entourés de personnes extrêmement compétentes qui sont les meilleurs dans leur domaine respectif. Et on a le meilleur matériel possible. Et non, je n'ai pas le mal du Pays. Depuis que j'ai participé à la bataille de l’Antarctique et ou j'ai bien cru que la Terre serait détruite, j'ai commencé à relativiser à l’échelle Galactique. Sous sommes des terriens et nous devons nous serrer les coudes contres les autres planètes belliqueuses. Donc oui, je n'ai pas le mal du Pays mais plutôt de la Galaxie oui . On laisse tous quelque chose en arrière quand on part, que ça soit le chat qu'on laisse à la voisine pour certains, ou son frère, son père et ses deux petites nièces pour d'autres.

Harry sa réponse terminée se mit dans la position du penseur, index et pouce sur le menton. Inutile de mentionner Helen. Leur relation ne regardait personne. Ils n'avait pas vu ses deux nièces depuis 3 ans. Le travail il est vrai était très prenant, et il avait réservé ses rares soirées de libre ces deux dernières années à Helen. Harry ne comptait pas passer toute sa vie sur Atlantis. Cet endroit était un lieu de travail rien de plus, pas une nouvelle maison enfin jusqu'à preuve du contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Oct - 17:11
Invité
Invité
avatar
Tyler écouta attentivement la manière de voir de Harry. Rare était ceux qui n'avait pas le mal du pays comme on dit. Une bonne partie d'entre eux laissait des amis, de la famille et des souvenirs sur Terre sans savoir s'ils reviendront un jour. Les risques de mourir n'étaient en effet pas nuls sur Atlantis, et même pour ceux qui restaient sur la cité, le risque était là. Partir n'était donc pas toujours une décision facile à prendre. Mais apparemment, pour lui, la bataille de l'Antarctique lui avait fait voir les choses différemment. Par contre il ne disait pas, justement, si lui-même avait laissé quelqu'un derrière lui en partant. Mais Tyler, pouvant faire preuve de retenue et n'étant pas un amateur de ragots en tout genre s'abstint de lui demander.

Tyler ayant toujours fait passer son travail avant tout le reste, quitter la Terre ne l'avait pas trop chamboulé. Avec toutes les cultures qu'il y avait à découvrir dans cette galaxie, ça valait bien ce sacrifice! Le seul inconvénient était qu'il ne pouvait évidemment pas faire de publications sur ses recherches vu que c'était top-secret. Il était donc condamné à être un chercheur génial mais voué à l'oubli du monde professionnel car ne publiant plus… C'est presque cet aspect qui l'ennuyait le plus. Il fallait espérer que le secret sur Atlantis soit levé un jour qu'il puisse alors dévoiler son travail. Il avait déjà quelques articles et un livre de prêt dans la mémoire de son ordinateur…

Harry s'était maintenant tû et semblait fixer l'océan, perdu en plein songe. Tyler fit de même, ses bras posé derrière lui pour s'appuyer dessus. Il songea à ce qu'aurait pu être sa vie sur Terre actuellement, alors que cela faisait presque 3 ans qu'il était là! Aurait-il fait de grandes découvertes? Tournerait-il en rond dans son poste à l'université? Il y avait des chances! Aurait-il rencontré une nouvelle femme à laquelle s'attacher, plutôt que de multiplier les passades? Il ne le saurait jamais. Toujours est-il qu'il n'était pas,malheureux ici. Plein de jolies femmes, plein de travail, de surprises et de découvertes. Il se passerait juste bien du risque permanent en mission. Autant il avait un petit caractère aventurier autant là, c'était un peu trop! Devoir sauver sa peau tous les mois devenait un peu fatiguant… Et s'il prenait un congés sur Terre, pour une ou deux semaines? cela devait bien faire 6 mois qu'il n'était pas reparti… Il en parlerait avec Weir.

Un gargouilli s'échappa tout à coup de son estomac. Il ne pensait pas avoir faim mais son corps si, vraisemblablement!


"Vous avez mangé?" demanda-t-il à son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Oct - 15:11
Invité
Invité
avatar
Harry dans l'attitude typique du songeur tourmenté regardant l'horizon d'un air triste regarda le soleil commencer à se cacher derrière l'horizon la tête vidée de toute pensée. Ne penser à rien, voilà une chose qu'il avait toujours su faire. Se vider la tête, ne plus songer à rien, se déconnecter le cerveau. Il avait de tout temps su le faire. Étant enfant on lui disait qu'il était parfois dans la lune, mais ce n'était pas exactement ça. Il avait cette capacité à se laisser porter par le courant dans ses moments de détentes, et à dormir comme un bébé après une journée stressante au possible. Ça avait rendu fou nombre de ses collègues. Jamais de nuits blanches, une telle facilité à s'endormir que ça le surprenait lui même quand il entendait ses collègues se plaindre de leur obligation d'absorber des quantité éléphatesques de somnifères.

Avait-t-il Faim ? Pas réellement. Il avait gardé de ses habitudes de l'armée de manger assez tôt. Il avait de fait mangé aux alentours de 18h raison pour laquelle son ventre ne gargouillait pas comme celui de Tyler
. Il répondit donc d'un ton assez naturel :

-Non, je n'ai pas Faim j'ai mangé assez tôt. Je crois que je vais retourner dans mes quartiers, écouter un peu de musique, terminer mes rapports, et travailler sur la voiture téléguidée que j'assemble avec des pièces détachées que je Fabrique moi même. Quand je l'aurais finie, j'assemblerais un Hélicoptère téléguidé je pense.

Harry sourit en songeant à ce petit travail. Il avait envie de faire rouler sa voiture téléguidée et faire voler son hélicoptère miniature devant son petit bonhomme souriant quand il rentrerait sur Terre.

Harry se leva et s’épousseta. Il se prépara à partir en se dirigeant vers l'entrée non sans se retourner une dernière le fois Dos appuyé contre le mur.

-Merci pour cette conversation. Je vais voir si je peux suivre des cours d'initiation aux armes ou au combat à mains nues. Çà pourra toujours être utile je suppose. En tout cas j'ai passé un agréable moment. Vous êtes une personne de bonne compagnie et j'aimerai qu'on continue de se venir se parler ici de temps en temps si ça vous dit.

Harry sentit qu'il se devait d'ajouter quelque chose illico presto, sans quoi il risquait de passer pour le mec qui drague son collègue masculin, aussi, il ajouta :

-Au fait, vu que vous allez diner. Vous devriez inviter le Docteur Esposito. Je l'ai vu vous , Harry leva les yeux aux ciel l'air songeur, Observer avec intérêt la dernière fois au mess.

Harry fit un clin d’œil accompagné d'un petit claquement de langue. Voilà une sortie bien meilleure que de passer pour un homosexuel. Oh il n'avait rien contre le fait que des hommes le draguent. C'était arrivé plusieurs fois et ça l'avait assez flatté dans son égo. Les gays avaient bon goût en général. Ça signifiait qu'il restait donc un homme désirable au vu de la gente masculine et donc féminine. Mais Harry avait du mal, il le reconnaissait à ce qu'on le prenne pour un Gay. Çà non il ne pouvait pas. Il avait donc inventé de toute pièce cette histoire bricolée dans l'urgence. Qu'est ce qu'il en savait si la belle Esposito en pinçait pour l’archéologue. Il avait remarqué la jeune femme car elle était belle et avait un nom Latino qui se retenait facilement. Il avait fallu trouver le nom d'une fille et ça avait fait tilt de suite. Avec de la chance, Tyler ne saurait jamais qu'il avait bluffé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis Insurrection :: Cité d'Atlantis :: Les autres ailes de la Cité :: Digues-