Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Invité
Invité

le Mar 13 Mar - 11:49

Anonymous

Évaluation traumatique psychologique et psychiatrique


▶️ Date : Samedi 03 février 2018
▶️ Objectif(s): Profilage psychologique et analyse traumatique pour enquête et probabilité de recrutement.
▶️ Rédacteur : Psychologue de bord Patrick Sidney
▶️ Date & Heure de l'intervention : Samedi 03 février 2018 à partir de 10H00
▶️ Date & Heure de compte-rendu : Samedi 03 février 2018 à 22H18
▶️ Origine : Mise en liberté et prise en charge de l’inconnue 14, retenue de force dans un croiseur Wraith suspecté d’expérimentation humaine.
▶️ Personnel concerné :
■ Inconnue 14, forme de vie humanoïde classique d’une trentaine d’années.
▶️ Lieu d'enquête et prélèvements : Infirmerie d’Atlantis.
▶️ Responsable en charge du patient : Docteur Taylor Laurence
▶️ Destination du rapport :

■ Messieurs Woosley et Hoffman, Mademoiselle Steele, membres du CODIR
■ Colonel Sheppard, responsable militaire
■ Docteur Taylor Laurence, responsable médical
■ Copie aux archives classifiées




En ma qualité de psychologue détaché sur le Dédale, civil assermenté par les autorités militaire de l’US Air Force, programme Porte des Étoiles, fait parvenir aux autorités concernées le rapport inhérent à l’analyse psychiatrique et psychologique de l’inconnue 14 :

Kalinda, de son vrai nom, est une jeune autochtone qui vivait vraisemblablement en marge de toute technologie au sein d’un peuple sédentaire en-dehors du réseau de la Porte des Étoiles. Son témoignage indique que ses semblables ont subi une violente attaque par des esclavagistes portant le nom de “Aeriens” visant à les asservir et les constituer en tant que monnaie d’échange avec les Wraiths. Après une période d’activité indéterminée, probablement des années, la jeune femme a été donnée en offrande à l’ennemi mais ne fut pas dévorée.

La comparaison des différents examens médicaux avec le témoignage de Kalinda tend à supposer qu’elle fût la victime d’une expérimentation visant à maximiser la résistance humaine. Le but étant d'accroître la vitalité “consommable” lors de la ponction. L’absence de compréhension de l’aspect technologique par cette victime limite néanmoins la précision de son témoignage. La raison pour laquelle la jeune Kalinda fût l’outil principal de la recherche Wraith durant plusieurs années, au détriment des autres prisonniers bien moins “permanents”, demeure un mystère.

Les marqueurs d’un comportement traumatique d’auto-préservation et de rejet systématique de la technologie dénotent une exposition prolongée aux actes de tortures de guerre et d’expérimentations médicales contestables. La victime souffre d’une hyper réactivité instinctive et agressive à l’approche du personnel médical, ce qui rend indispensable l’explication de leurs intentions et le maintien de sa position décisionnelle.
Soulignons également la présence d’un traumatisme psychique majeur nécessitant l’emploi d’un neuroleptique. La patiente est victime de visions hallucinatoires qui se calquent sur la situation et l’expérience personnelle, la ramenant à une détresse vitale, voir bestiale, malgré un contexte entièrement sécurisé.

Kalinda présente néanmoins, au vu de notre interaction, une forte volonté convalescente et une ouverture à la thérapie psychologique. Il sera donc possible, à plus long terme, de permettre à la victime de retrouver une stabilité psychique et émotionnelle saine.
Je recommande donc une prise en charge complète par l’intermédiaire d’un suivi médicamenteux de longue durée et une thérapie psychologique pour traumatisme de guerre.

La jeune femme semble douée de compétences vraisemblablement intéressantes et qui pourraient motiver son enrôlement au sein du programme d’exploration après examens. Bien que particulièrement limitée sur les concepts de la technologie, Kalinda pourrait s’avérer être une précieuse source de renseignement sur le terrain. Mais sa méconnaissance des tactiques et de l’organisation militaire nécessitent une formation complète avant sa mobilisation en mission.

Une réserve importante, néanmoins, reste à signaler.
Une rencontre contre le Wraith pourrait aboutir à une réaction excessive par un retour traumatique. Étant la représentante d’un peuple probablement détruit et disparu à cause des Wraiths, mais également du fait de l’acte de cruauté des Aériens, des conflits d'intérêts pourraient soudainement ressurgir en cours de mission, amenant cette possible recrue à des cas majeurs d’insubordination et de désobéissance.

En conclusion, la patiente nécessite un traitement médical avant tout recrutement hypothétique, ainsi qu’un suivi complet jusqu’à remise en forme de sa santé mentale. Dans le cas d’un recrutement, une formation militaire et organisationnelle sera nécessaire. Pour les premières missions, un encadrement hiérarchique particulier sera à vigiler.

Pour finir, la patiente ayant pris conscience de notre volonté altruiste et de l’aide que nous lui avons apporté, le maintien d’une garde intensive n’est plus obligatoire. Kalinda sera, bien entendu, à surveiller. Mais elle ne représente plus un danger pour sa propre santé et l’intégrité du personnel d’Atlantis. L’opinion de la patiente sera d’autant plus favorable si son garde se constituait également guide dans la cité et que nous lui permettions la rencontre avec des représentants Athosiens et autres réfugiés de la galaxie.

À faire valoir à qui de droit.
Patrick Sidney,
Psychologue du bord.






codes par shyvana

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum