Visite surprise [Liam]

 :: Cité d'Atlantis :: Niveau 8 - Zone Médicale :: Infirmerie
Aller en bas

Invité
Invité

Ven 5 Avr - 15:00

Anonymous
Chronologie : 4 août 2018



Liam Sandon


Une fois de retour avec Naalem, Naalem remit Emilia aux autorités atlantes et lui Liam remit à sa supérieure Taylor Laurence un jouet Kinder (il avait pas eu l’air con tiens sa supérieure avait dû rien comprendre enfin cela dit elle devait connaître un peu le Liam depuis...). Il remit ce jouet pour Emilia, le jouet qu’elle avait obtenu de son oeuf, un jouet en forme de dragon qu’avait fait tomber la blondinette lorsqu’elle tomba dans les pommes. Après ce retour, Liam et Naalem avaient fini par se séparer à la croisée des chemins, entre potes qui se reverront sans nul doute, ou alors, Liam ne comprenait rien à l’amitié, et, a priori, s’il commençait à s’embrouiller au niveau des amourettes, au niveau des amitiés, ça devait encore aller !

Les mains dans les poches de sa veste rouge carmin, l’infirmier avait traîné un peu dans les couloirs de la cité par la suite. Liam se sentait un peu fatigué. Il fallait dire que, il n’avait pas eu une nuit très reposante, et le sujet de discussion sur les plans cul et les amourettes et les friendzones, l’avait un peu éreinté, lui donnant même envie de se prendre une bière. Il portait toujours sa besace de secouriste mais était passé à l’armurerie pour rendre son zat qui une fois encore ne lui avait servi à rien. Il lui faudrait vraiment prendre des cours de tir…

Liam avait fini par se prendre une bière au bar athosien mais à emporter pour aller aux archives lire quelque rapport dans le but de mieux comprendre ce qu’était une runneuse. Il cacha, filou, la bière dans sa veste rouge carmin, en remontant le zip sur la canette, et passa la sécurité, apparemment, peu enclin à vouloir le fouiller. De toute façon, que ferait-il de con dans une salle des archives hein ? A lire les rapports, d’abord, Liam s’endormit dessus, une bonne partie de la nuit. Il se réveilla dessus en pleine nuit et reprit sa lecture par morceaux en baillant et en tournant les pages des dossiers papiers car Liam préférait consulter les dossiers papiers. Sans doute, son aversion pour les technologies, bien que, toujours, il finissait par s’y mettre, aux technologies. Liam finit par comprendre sa connerie à avoir cru qu’un implant pouvait être à l’origine de pouvoirs de Jedi. Liam avait une pensée pour la blondinette qu’ils avaient ramenée avec Naalem. Au final, il finit par ranger tous ces dossiers, non sans, renverser le fond de sa canette de bière, sur le bureau d’appoint, avec autant de liquide que d’odeur d’alcool. “ Merde... ! Dit-il à voix basse. Il frotta avec sa manche de veste sur la bière. Il sentit alors ensuite sa manche. ET MERDE ! V’là qu’il donnait une sale odeur à sa veste préférée. Il lui faudrait la porter à laver sur la cité.
Qu'allait-il porter à la place ? Boarf, il était peut-être temps qu’il cesse d’être fétichiste avec cette veste à la con. Il était peut-être temps de grandir. Grandir ? Liam ? Nah ! Jamais hein ? Liam rangea tout ça et décida d’aller se coucher à son quartier. Il était temps de récupérer un peu ! Lorsqu’il sortit, il était sur les 5-6h du matin, et il se coucha donc aux alentours des 6-7h du matin, pour ne se réveiller alors que, dans la journée, bien après le repas du midi…

Liam se réveilla à son quartier, en début-milieu d’après-midi. La tête dans les choux, il prit sa douche et tout ça tout ça. Il finit par constater bien vite qu’il avait manqué de rendre sa besace à l’infirmerie. C’était très bien comme ça ! Il avait après tout à l’esprit de rendre visite à Emilia pour voir comment elle allait et… et histoire de lui présenter des excuses… Il se prépara et arpenta quelques couloirs et arriva à l’infirmerie où il parla les collègues du jour.

Là-dessus, Liam finit par déposer sa besace parmi les autres besaces et sac-à-dos médicaux, et, mains dans les poches, il se rendit à la chambre de la jeune femme en fin d’après-midi, s’étant un peu renseigné qu’elle devrait bientôt se réveiller. Mince ! Il se rendit compte qu’il avait remis sa veste rouge carmin aujourd’hui et qu’il l’avait pas encore déposé à nettoyer… ! Bon bah… tant pis ! Comme à son habitude, il portait un pantalon de pompier, un change propre, des rangers mais de pompier, et, un t-shirt un peu coloré, un t-shirt jaune pour aujourd’hui, un change et un propre aussi, un t-shirt avec une image de pistolet dans un style dessin/logo avec des couleurs en arc en ciel allant du bleu-vert au jaune-rouge, et, des écritures chinoises, l’exacte même t-shirt “troublemaker” de Jaynes Cobb de la série Firefly. Les écritures chinoises “wan nao” sur ce t-shirt jaune avec un col noir et des col de manches noires signifiaient d’ailleurs “troublemaker” ou “fauteur de troubles” “fripon/filou”.

Liam arriva à la chambre d’Emilia et frappa un peu à l’entrée pour s’annoncer sur un toc-toc assez terrestre pour le coup ou du moins Liam ne savait si ça se faisait ailleurs que sur Terre. Il eut même d’ailleurs la réflexion à l’esprit et leva comme la main là-dessus alors. En entrant, Liam, reposé, rendait là visite à Emilia, soucieux de savoir si ça allait bien pour elle.

Salut. Il la salua une fois à son chevet, spontané et avenant.
Comment ça va ? Ils ont été sympas ? ” Lui demanda-t-il.

Liam avait les mains dans les poches. Il lui adressa un petit sourire. Liam parut assez calme, étrangement, reposé avec sa bonne nuit, et, un peu sur la réserve peut-être, le temps, sans doute, de placer ses excuses… il en avait pas l’habitude… se sentant comme avoir été con. Il en avait pas l’habitude pour les excuses ! Car se sentir con ça c’était déjà plus habituel.


Emilia Zein’ Eidolas


Emilia avait longuement parlé avec Alexander qui lui avait finalement proposé soins et protections pendant les quelques jours où elle déciderait de rester à Atlantis. Il était au courant qu’elle avait essuyé une tentative d’assassinat et avait réagit d’une manière fort surprenante en lui suggérant de reprendre des forces avant de reprendre contact avec son peuple, et de le faire à distance. Ainsi, il exposait indirectement Atlantis en soutenant la princesse. Si le gouverneur semblait être un homme vertueux, elle espérait que les deux autres chefs étaient de la même trempe et n’allait pas revenir sur leur décision car elle avait vraiment besoin de ces quelques jours pour réfléchir et se remettre d’aplomb. D’abord parce qu’elle se voyait mal débarquer tout à coup sur sa planète natale avec une commotion cérébrale et un bleu énorme sur la joue ainsi que d’autres répartis sur le reste de son corps, ensuite parce qu’elle voulait apprendre à connaitre ce peuple lié aux Sages et s’assurer qu’ils ne représentaient pas un danger pour les gaëlliens avant de leur donner les coordonnées de son monde. Puisqu’Alexander Hoffman la pensait en danger (il n’avait pas tort) si elle repartait maintenant chez elle sans sonder le terrain à cause des assassins, il proposait de l’héberger. Parfait, c’était un prétexte tout trouvé pour gagner du temps.

Elle avait été lavée et changée pendant sa période d’inconscience, son bras était perfusé, ce qui l’empêchait de circuler trop librement dans la pièce. Au moins, elle ressemblait à quelque chose maintenant qu’elle était propre, même si sa joue était tuméfiée à cause du coup que le wraith lui avait assené. La chambre était sobre : du matériel médical, une caméra, un chevet et un vase avec une fleur, ainsi que le petit dragon du Kinder surprise que le sauveteur lui avait fait passer par l’intermédiaire de la chirurgienne.

Aussitôt qu’Alexander avait quitté les lieux, la blondinette avait sauté du lit pour regarder par la fenêtre et tenter d’en savoir plus sur l’environnement dans lequel elle avait mis les pieds. De l’eau à perte de vue… ils étaient au bord de la mer ? De l’océan ? D’un immense lac ? Voilà qui ne lui apprenait pas grand-chose… déçue, elle se réinstalla sur le lit et se mit très vite à somnoler. Elle se sentait épuisée, non seulement à cause du traitement terrible qu’elle avait imposé à son corps pendant trois mois, mais aussi (elle le soupçonnait du moins) à cause des analgésiques qui filtraient à travers la perfusion. Elle finit par sombre dans un sommeil léger, habituée à dormir d’une seule oreille et à bondir au moindre bruit, et sursauta lorsqu’un « toc toc raisonna ». La jeune femme ouvrit de grands yeux et regarda autour d’elle, se demandant où elle était et où était le danger avant de se rappeler qu’elle était en sécurité. Un homme se faufila dans la pièce, elle le reconnu sans mal. Il portait cette même veste rouge qu’elle lui connaissait et un haut bizarre… porter une arme sur un t-shirt, pour un soignant, c’était un peu de mauvais gout non ? Bien sûr elle ne comprenait rien aux inscriptions qui figuraient avec, elle s’en désintéressa vite. L’homme semblait plus serein, moins perturbé… elle capta une inquiétude dirigée vers elle, une légère culpabilité aussi. Il était visiblement soucieux pour elle et s’en voulait peut-être d’avoir paniqué là-bas.

- Bonjour, hmm… Liam… Sandon… C’est bien ça ? demanda t-elle en essayant de se rémémorer son nom.

Liam Sandon


« C’est bien ça. » Acquiesça-t-il dans le sourire.
« Et vous ? C’est bien Emilia ? »

La princesse acquiesça sans se formaliser du manque de respect que venait de lui témoigner le soignant en la désignant par son simple prénom. Il ne savait rien des coutumes gaëlliennes, des formulations et des marques de respect, elle ne lui en voulait pas.

- Emilia Zein’ Eidolas, dit elle en faisant un geste de sa main. Cette dernière, partie de son cœur, et se tourna paume vers elle et dos vers lui, doigts légèrement écartés. Si ce signe pouvait s’apparenter à une salutation polie pour un étranger, il était chargé de symboles pour les gaëlliens. Un geste que l’on faisait lorsque l’on voulait honorer un individu, une manière de lui souhaiter un « Envol » rapide, au cours de cette existence. L’Envol ou l’Ascencion pour les atlantes était, pour les gaëlliens, la dernière étape qu’une âme était amenée à faire avant qu’elle ne devienne immortelle et divine.

Liam capté par le geste l’observa. Il suivit ce dernier du regard. Puis, il revint du regard à Emilia. « Enchanté. » Lui dit-il et en même temps dans un coin de sa tête il cherchait comme à comprendre le geste qu’elle venait de faire qu’il attribua à une salutation mais de nature curieux il lui demanda, « Je… C’est une salutation de votre planète ? », Tenta-t-il de reproduire le geste de main en partant de son cœur et tournant paume vers lui et dos vers elle pour la saluer en retour de sa salutation.

- Oui, c’est une marque de respect.

D’ordinaire, les classes inférieures saluaient d’abord les supérieures de la sorte, l’inverse ne se faisait presque jamais, il y avait un ordre établi. Mais il arrivait parfois qu’un noble veuille honorer un tarki en prenant l’initiative du geste. De toute façon, Hoffman lui avait bien fait comprendre qu’il n’y avait pas de classe sociale ici, les atlantes étaient tous sur un pied d’égalité, ce qui n’était pas le cas des citoyens gaëlliens.

Liam eut un regard d’aide-soignant sur sa perfusion ainsi que sa joue en convalescence. Elle avait l’air d’avoir besoin de repos. Il ne faudrait peut-être pas qu’il la fasse trop chier hein ? Oh, il pouvait faire ça hein. Il l’avait fait pour son vieux pote Joe sur Terre lorsque ce dernier était en convalescence à l'hôpital et qu’il lui rendait visite. Liam jeta par ailleurs un regard, vif d’esprit, très tac au tac avec son environnement, sur la table de chevet, et vit alors le vase à fleur et le petit dragon du Kinder surprise. Liam désigna soudain le petit dragon en sortant une main de sa poche et le désignant du doigt lors d’un court instant.

« Hé ! Vous l’avez bien eu ! » Dit-il alors.
« Ça vous plait comme surprise ? » Demanda-t-il.
Il y avait là beaucoup de spontanéité mais aussi il fallait dire que c’était une seconde nature chez Liam que de faire des détours conversationnels comme s’il proposait d’embrayer sur des sujets légers, agréables, de discussions, en évitant alors parfois d’autres sujets aussi…

- Cela égaye un peu cette pièce froide, répondit la belle avec un fin sourire. Cela représente un animal de chez vous ?




[RP ABANDONNE]

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum