Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Invité
Invité

le Lun 9 Déc - 23:38

Anonymous
La Russe
&
Lame
Un endroit parfait
pour dessiner
Cela était étrange de voir une jeune femme dessiner dans un gymnase. On était bien loin des beaux décors qu'on pouvait admirer le continent Lantia, ou bien encore sur les Digues. Et pourtant, c'était cet endroit que la russe avait choisi. Elle était d'ailleurs assise en tailleur, dans un coin de la pièce, un cahier de dessin dans une main, un portemine dans l'autre. Les autres personnes présentes dans le gymnase ne cessaient de lui jeter des regards tout aussi intrigué, que fasciné. On ne pouvait que se demander la raison de sa présence dans ces lieux. Habituellement, les personnes venaient ici pour faire du sport, pour s’entraîner, pour faire des combats, et autres, mais non pour passer du temps libre à admirer les autres s'atteler à cela. Alors oui, on ne pouvait que se poser des questions en voyant la russe, un crayon dans la bouche, admirer un militaire, puis un autre. Certain se demandait si Anastasia n'était pas amoureuse d'une des personnes présente dans le gymnase, venant l'admirer secrètement, caché derrière son cahier à dessin. D'autre pensait que c'était peut-être une sorte de coutume russe, ou quelque chose dans le genre. Dans tous les cas, certains de ces messieurs essayaient de montrer de quoi ils étaient capable à la jeune femme, voulant surement faire le beau devant elle. Car il fallait bien l'avouer, la russe avait beaucoup de charme.

Mais finalement, tout le monde était bien loin du compte. Bien loin de connaître la véritable raison qui poussait Anastasia à se trouver ici même, dans ce gymnase, en train de dessiner ce qui se passait sous ses yeux. D'ailleurs si on jetait un coup d'œil sur les fameux dessins, on pouvait différentes esquisses, représentant différentes positions que prenait les soldats lorsqu'ils faisaient des combats au corps à corps. Elle n'entrait pas dans les détails, elle faisait juste quelques traits afin de bien mémoriser la façon dans le corps de ces hommes se courbait, se tournait, se tordait lors de ces combats. Avec patience et attention on pouvait admirer leurs gestuels avec un certain émerveillement. C'était comme une sorte de danse, mais en beaucoup plus rapide et en moins bien gracieux. Mais cela avait tout de même son charme, et Anastasia ne pouvait pas le nier, alors qu'elle portait de nouveau son regard sur son cahier à dessin afin de tracer un nouveau trait.

Elle releva de nouveau la tête croisant le regard d'un militaire qui se mit à rougir. Il se sentit tellement déstabilisé par le regard intense de la russe sur sa personne, qu'il oublia d'esquiver le coup de son adverse, et ce le prit en pleine figure. Tous ses amis se mirent à rire, lui disant que c'était bien la peine de jouer les séducteurs si c'étaient pour être aussi nul en combat après, enfin, ils lui dirent quelque chose du genre. Anastasia les regarda de loin, n'entendant pas leurs paroles de là ou elle se trouvait, se rassurant simplement en entendant leurs rires qui résonnaient dans le gymnase. Au moins, l'homme ne devait pas s'être fait très mal, pour se relever avec autant de vigueur, et essayant de contre-attaquer aussitôt. C'était un fait amusant à regarder et à remarquer. Anastasia l'inscrivit même sur son cahier, dans un coin de l'un de ses dessins.


"Apprenons de nos erreurs pour vite se relever."
:copyright:️ DABEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Dim 15 Déc - 10:00

Anonymous
Comme tous les jours depuis son retour de la mission, Lame se levait en sachant qu'elle ne ferait rien. Les autorités de la cité avaient décidé de la sanctionner pour avoir refusé d'obéir à un ordre direct du sergent Hawkins. De plus, cette première et unique sortie dans l'espace pégasien s'était accompagné de quelques blessures qui avaient légèrement contrarié la nonne de combat. Elle se morigénait de s'être laissée affaiblir par le confort de la cité. Jamais cela ne serait arriver sur Abeth. Donc, depuis son retour de mission la jeune femme s'astreignait à une hygiène de vie strict et des entraînements quotidiens particulièrement éreintants.

Tous les matins, elle se levait aux aurores afin de courir le long des digues pendant des heures avant de filer manger un petit-déjeuner frugal à l'image de celui que l'on pouvait prendre au monastère du Givre. Après quoi, elle se dirigeait immanquablement vers ses appartements afin de faire des exercices de concentration et ses prières, cela jusqu'à l'heure du déjeuner où encore une fois ce fut la frugalité qui primait. La moniale appliquait strictement la fameuse règle des 70%. Manger juste assez pour arriver à une satiété approximative. Après ce moment de pause dans sa journée, il était temps de se rendre en salle d'entraînement afin de répéter ses katas ainsi que s'entraîner si elle arrivait à trouver un partenaire prêt à prendre une dérouillé.

La jeune femme ne passait pas inaperçu avec sa tenu en cuir rouge caractéristique de sa caste, celle des fameuses écarlates de l'Unique. Invariablement, elle se mettait dans un coin enchaînant avec une lenteur calculée sa gestuelle guerrière. Cela donnait une certaine grâce trompeuse à ses mouvements. Même si elle semblait dans son monde, ne prêtant attention à rien, la jolie blonde avait parfaitement conscience de ce qui l'entourait, des regards que l'on posait sur elle, mais elle n'en avait cure. Cette mission avait prouvé qu'elle s'était laissée aller de manière impardonnable et cela avait failli lui coûter la vie. Après quelques temps de gestuelles s'enchaînant à un rythme ralentit savamment calculé, Lame se tourna vers la salle et demanda dune voix forte et douce sans la moindre pointe d'agressivité si parmi tout ces guerriers il y en avait un ou même plusieurs qui serai(en)t prêt à l'affronter dans un combat d'entraînement.

- Sœur Lame: Qui accepterait de s'entraîner avec moi ?

Son regard balaya la salle afin de trouver un candidat plus courageux que les autres. Au début, elle n'avait pas de mal à trouver de partenaire, mais avec le temps, la jeune femme avait acquis la réputation d'être une redoutable combattante au corps-à-corps. Cela faisait beaucoup réfléchir les fiers militaires de la cité surtout depuis qu'il y avait cette étrange femme qui venait observer les entraînements avec un cahier.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Mer 18 Déc - 21:47

Anonymous
La Russe
&
Lame
Un endroit parfait
pour dessiner
Plus Anastasia observait les combats qui se déroulaient sous ses yeux, plus elle les trouvait fascinant. Elle avait le sentiment qu'elle pourrait rester des heures durant, assise dans un coin de la pièce, à les observer tel une petite souris. D'ailleurs, elle commençait même à se poser des questions sur tout ce qu'elle contemplait. Ou avaient-ils appris tout cela ? À l'armée sûrement, mais auprès d'un autre militaire plus haut gradé qu'eux, ou bien auprès d'un coach spécialisé dans les combats rapprochés ? Par ailleurs, combien d'année d'entraînement fallait-il pour atteindre un tel niveau ? Est-ce que cela était dur d'apprendre le combat au corps à corps ? Plus que d'apprendre à tirer ? Cela dépendait sûrement d'une personne a l'autre. La Russe ne c'était jamais battu de sa vie, et ignorer donc toutes ses choses. Elle ne savait pas ce que c'était de ressentir l'adrénaline lors d'un combat, la douleur de recevoir un coup de son adversaire, mais aussi la haine de ne pas avoir envie de perdre. Toute cela était totalement inconnu pour Anastasia. Elle aurait beau les observer tous, et pendant des jours, jamais elle n'arriverait à comprendre ce qu'ils ressentaient en cet instant.

Soudain une jeune femme entra dans le gymnase. Anastasia, tout comme le reste des personnes présentent, ne pu rater l'entré de cette dernière de part sa tenue quelque peu original. La Russe détourna son regard des combats pour se focaliser par cette nouvelle arrivant. Elle la détaille du regard, se doutant immédiatement qu'il ne s'agissait sûrement pas d'une Terrienne. Elle pensait cela à cause de la tenue en cuir rouge qu'elle portait. De plus, elle avait déjà entendu ces collègues lui dire qu'il y avait quelques extraterrestres sur la cité. Mais jusqu'à là, Anastasia n'en avait jamais croisé un seul. C'était donc la toute première non-terrienne qu'elle rencontrait. Cela avait quelque chose de fascinant rien que d'y penser. Bien entendu, même si la Russe était curieuse au sujet de cette femme inconnue, elle n'allait tout de même pas l'aborder. Elle allait juste se contenter de l'observer depuis son coin.

Anastasia admirait silencieusement la jeune femme en tenue de cuir rouge. Cette dernière avait l'air de s'entrainer seule à un art qui était tout à fait inconnu à la Russe. Ses gestes étaient lents, mais tellement gracieux. Anastasia n'hésita pas un instant, et se mit à dessiner scrupuleusement ce qu'elle était en train d'observer. C'était bien différent ce qu'elle avait vue jusqu'ici au travers des hommes présent dans le gymnase. De plus, ses gestes lents permettaient sans problème à la Russe de dessiner, sans avoir besoin de griffonner à la vas vite. Elle pouvait observer avec intensité chaque détail du mouvement qu'était en train d'exécuter cette jeune femme. Mais rapidement tout cela s'arrêta, car elle demanda, aux personnes présentes dans la pièce, si quelqu'un voulait s’entraîner avec elle. Anastasia ne put s'empêcher d'observer chacun des hommes présent dans le gymnase, se demandant qui allait répondre à l'invitation de la jeune femme. Mais rien, personne, tout le monde semblait hésiter, certain venait même à lancer des coups d'œil vers la Russe, comme se demandant si c'était une bonne raison de se battre avec cette femme devant elle. Avait-il peur de perdre ? En tout cas, c'est ce qu'était en train de se demander Anastasia.


- J'ignorais que les Américains avaient si peur de s’entraîner avec une femme. Dit-elle en faisant claquer son accent Russe dans tout le gymnase.

Les hommes furent surpris d'entendre la Russe parler, mais encore plus par ses paroles. Ni une, ni deux, l'un des hommes, le plus costaud d'entre eux, en apparence, s'approcha de la combattante. Il faut croire que les paroles d'Anastasia avait dû faire tic. Dans tout les cas, il devait sans bien s'agir d'un Américain pour réagir aussi vite. Il faut dire qu'en les écoutant parler depuis tout à l'heure, la Russe n'avait entendu que des accents Américain. Enfin, un homme c'était au moins décidé pour faire face à la combattante, lançant de très nombreux regards en biais vers Anastasia. Il voulait surement s'assurer que cette dernière la regarde lors de cet entrainement. Ce fut même une certitude quand il vient à tousser quand la Russe baissa un instant la tête sur son cahier à dessin. Anastasia leva donc le regard, un sourire amusé aux lèvres, vers la jeune femme et l'homme, espérant admirer à un beau combat.


- Moi ! J'accepte de m'entrainer avec toi ! Dit l'homme d'une voix forte et sur de lui à l'attention de la jeune femme.
:copyright:️ DABEILLE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum