Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Riyel Von Gikkingen
Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen Lu73
√ Arrivée le : 29/03/2020
√ Date de naissance : 18/06/1995
√ Nationalité : Russe

√ Gène : ATA
√ Age : 25
√ Messages : 21

le Dim 29 Mar - 19:44

Riyel Von Gikkingen



Riyel Von Gikkingen

  • Von Gikkingen
  • Riyel
  • 18 Juin 1995
  • Russe
  • 24 ans
  • Mai 2020
  • Exobiologiste
  • Scientifique
  • Russe
  • Appareil photo
Jon Kortajarena

Données complèmentaires



DONNÉES MÉDICALES
    • Tatouage : - Code barre dans le cou avec une série de chiffre qui fait référence à la date de naissance de sa sœur, fais pendant son séjour aux EU.
    • Cicatrice : Diverses entaille sur les bras et les jambes.
      - Grandes estafilades dans le dos, qui part de l'épaule gauche jusqu'au bas de son dos à droite.
      Autre : Tâches de vin sur le poignet gauche, semblable à celle de son père.
  • O-
  • ATA
  • /
    • Migraines ophtalmiques
      - Peu avoir des absences lors de très forte émotions (colères, tristesse)
    • Seringue
    • Diverses fracture dans l'enfance :
      - Point de suture au jambes suite à son accident




Données de compétences


PERSONNEL SCIENTIFIQUE
Compétences de base
  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2
  • 0
  • 3
  • 4
  • 3
  • 3
Compétences secondaires
  • 3
  • 6
  • 2
  • 6
  • 0
  • 0
  • 1


Données d'une personnalité

S’il fallait décrire Riyel aujourd’hui, on le qualifierait de quelqu’un de très sérieux, que ce soit au travail, comme ailleurs. Très calme, qui ne cédait que très peu au situation de stress, il maîtrisait suffisamment ses émotions pour ne pas craquer à la première difficulté venue. C’est aussi un homme particulièrement passionné par son métier. Chaque nouvelles petites découverte, était une avancé dans sa connaissances de la vie autour de lui. Comme un enfant ayant grandi trop vite, il apprenait beaucoup de ses recherches. Il faut dire que la vie n’avait pas été tendre avec lui, et qu’elle l’avait énormément changé. Il avait expérimenté plusieurs facettes de la palettes des émotions imaginable. On as parfois beau montré un visage sans animosité, il lui arrive aussi d’être un homme cynique, sarcastique, d’avoir de brusque poussé de colère si on le pousse dans ces derniers retranchement, des vestiges d’émotions de son enfance. Il n’aime pas être pris de haut, peu importe pourquoi, si il ne connaît pas tout d’un domaine particulier, il n’aime pas faire savoir que c’est un navet non plus. La connaissance étant quelque chose d’infini pour un scientifique comme lui. Gare à vous donc, si vous pensiez qu’il resterait de marbre. En amitié, ce n’est pas non plus quelqu’un de très expansif, ne pensez pas qu’il n’en as rien à faire de vous, simplement il n’est pas porter émotions, il sera toujours à votre écoute si vous en avez besoin cependant.


Données d'un passé chargé

«Je suis un exobiologiste. Mon but consiste à étudier de possibles formes de vie au-delà de notre atmosphère. Jamais, je n’aurai pensé toucher cette vie de près ou de loin. Peu importe combien mes recherches aurait été fondées, peu importe l'importance que j’aurai pu avoir sur cette terre. Rien n’aurait pu me préparer à ce que je vis maintenant.

Bientôt une semaine que je suis ici, sur ce vaisseau, naviguant dans l’infinité de l’espace. Seulement protéger par une mince parois. On aura beau m’expliquer qu’elle est fait des meilleurs alliage possible et imaginable, je n’aurai de cesse de me dire que je serai mieux une fois les pieds sur la terre ferme.

Il est parfois dur de s’occuper dans un espace aussi restreint, personnellement ça ne m’a jamais réellement posé de problème. Tout du moins, t’en que j’ai des livres à portée de main, ce qui n’est pas le cas actuellement. Mes maigres effets personnels se résumait à un appareil photo de vieille facture et un carnet en cuir usé par le temps et les trop nombreuses utilisations. Tout ce que je peux donc faire est d’y inscrire de nouvelles lignes et relire les plus anciennes.

Je me nomme Riyel Alexander Von Gikkingen, actuellement âgé de 24 ans, diplômé en exobiologie. Domaine de prédilection : le sarcasme.

Si mon nom ne vous a pas donné d’indice, je suis d’origine Russe. Né à Voronej dans l’année 1995. Fils d’un homme et d’une femme d’affaires, j’ai grandi seul pendant trois ans, avant que n’arrive ma petite soeur, Dunyasha. Nous étions deux jeunes enfants insouciants de la vie nous entourant. Pourtant je n’avais pas les mêmes occupations qu’elle. Si nos parents étaient très peu présent, ils se débrouillent toujours pour rester avec elle entre deux voyages d’affaires. Ils la complimentaient sur ses progrès, sa facilité à comprendre les choses, mais jamais à moi ils ne s'intéressaient. J’avais beau tout faire comme ma petite soeur, apprendre mes leçons par coeur, faire mes exercices plusieurs fois. Rien n’avait grâce à leurs yeux, peut-être avais-je l’air trop enthousiaste, insouciant de leur ambition. La gouvernante qui s’occupait de nous, ne vantait pas non plus mes prouesses d’enfant, elle ne faisait que s’extasier devant Dunyasha. Tout ce que je pouvais faire était de me faire oublier en lisant mes livres dans un recoin du manoir.

La vie continua comme ainsi jusqu’à mes onze ans. Jamais cette journée ne quittera mon esprit. Nos parents nous autorisaient pour la première fois à les suivre dans leur voyage. Personnellement je n’avais aucune envie d’y aller, forcé de toujours me faire oublier, je m’étais habitué à ma tranquillité au manoir et mes journées seul. Malheureusement à onze ans, je n’avais encore aucun pouvoir de décision, aussi je dû m’abstenir de tout commentaire et suivre le mouvement, contrairement à ma soeur enchantée de nous accompagner. Père et Mère nous avaient succinctement expliqué que ce voyage avaient pour but de nous familiariser avec nos prochaines obligations, ce serait le premier d’une longue série disaient-ils. Nous avions embarqué dans une grande berline noire, celle-là même qui habituellement partait sans nous. Assis à l’arrière, je regardais le paysage défiler rapidement, la voiture avalant les kilomètres toujours un peu plus rapidement, peut-être trop rapidement même, car quelques heures à peine après le départ, le chauffard quelque peu agé si je pouvais me permettre commençait à dodeliner de la tête, la voiture dévia lentement de la route, seulement moi occupé à regarder l’extérieur, l’avait remarqué, j’avais crié pour réveiller le chauffard, qui suite à cela avait fait une brusque embardée, et tout s'était enchainé très vite. Il était trop tard pour revenir sur notre voie, alors une voiture venant en sens inverse nous avait brusquement percuté. Le choc m’avait coupé le souffle et tout ce que j’avais pu faire fut de détacher ma ceinture pour protéger ma soeur des évènement suivant, car après avoir été percuté, la force du choc nous fit faire des tonneaux. Je m’accrochai comme je pouvais au dossier de la banquette arrière en faisant barrière à ma petite soeur qui s’était évanoui sous la force du premiers impact. Les tonneaux ne furent pas long, mais assez violent. La suite je n’en ai aucun souvenir m’étant évanouie. Je suis resté absent pendant quelque jours ; la gravité de mes blessures nécessitant du repos. Je m’en étais sorti avec diverses entailles plus ou moins profondes sur les bras et jambes, ainsi qu’une grande estafilade dans le dos. Ma soeur, grâce à moi, s’en était sorti suffisamment indemnes physiquement, malheureusement les médecins disaient qu'elle avait eu un grave traumatisme crânien qui lui avait fait perdre la mémoire, une conséquence de l'accident.

Toujours est-il quand rentrant de l'hôpital, trois semaines après l'incident, père et mère m'annoncèrent sans préambule que je quittais le domaine familial. J'en regrettais presque de ne pas avoir succomber à mes blessures. Avec le traumatisme crânien de ma tendre sœur, ils avaient jugé que malgré leur nombreuses absences, ils ne pouvaient se permettre de me garder à la maison. Toujours selon eux, ils se devaient d'avoir leur attention toute tournée vers ma soeur. A la vérité, je pense surtout que c'était pour eux le moyen, de se délester de moi le plus proprement possible. Je les avais toujours déçu, alors voilà la parfaite occasion.

Le choix du pensionnat fut rapidement décidé, quelques minutes avant de partir du domaine ma soeur avait accouru avec une étrange mallette dans la main. Elle me l'avait plaqué d'office contre la poitrine avec un maigre sourire et s'était enfui sans se retourner. Je n'ai pas pu regarder de suite, ce que contenait la mallette, c'est seulement arrivé dans ce qui serait mon chez moi pour les années à venir que je l'ai découvert. Elle contenait ce qu'il semblait être un appareil photo des années 70, le même qu'elle baladait tout le temps avec elle, elle y tenait beaucoup. Avec, il y avait une petite lettre, qui venait de ma sœur, elle y expliquait qu'étant séparés elle voulait me le confiait afin que je pense à elle. Pendant 7 ans ma vie fut rythmée par les cours et les coups, je n'étais pas apprécié de mes camarades, m'ont attitude pacifiste déplaisait à plus d’un. Le seul moyen de m’échapper des coups était de me réfugier à la bibliothèque. Bizarrement mes camarades n’y allaient jamais ; je pense que la bibliothécaire les effrayaient. Et pendant les heures où je resté coincé à la bibliothèque, je lisais tous les livres à portée que je pouvais trouver. Ca passer le temps, mais j’avais une nette préférence pour ce qui touchait à la science.

Ma dernière année de pensionnat touchait à sa fin, et je ne savais que faire maintenant. Rentrer signifiait devoir à nouveau obéir aux moindres indications de père et mère, de par les appels qu'ils me donner chaque mois, je ressentais leur impatience. Pensez t-il vraiment que j'étais dupe ? Une carrière dans les affaires ne me plaisait absolument pas. Je n'y avais aucun don. Je ne m'intéresse plus qu'à la science, il y avait tant à apprendre. Et plus encore pour couper court à toute tentative de mes parents, j’avais décidé de faire mes études en Amérique. Quand je leur ai donc annoncé ce que je prévoyai de faire leur colère fut à son apogée mais m’as détermination était telle qu’ils m’ont accordé mes études, au prix de sortir majeur de ma promo où je me voyais déshérité, sincèrement, je n’en avais cure, tant que je ne rester pas avec eux.

Une fois les pieds en Amérique, la vie avait pris un nouvel aspect, l’Amérique était très différente de ce que j’avais pu vivre en Russie. Nul ne s'intéressait à ma personne, je me fondais dans le décor. Cela était un peu étrange et parfois dérangeant mais cela me permit de faire me études avec plus de sérénité que ce à quoi je m'attendais, il n’y a donc pas grand chose à dire de cette période. La seule chose frappante était ce silence de la part de mes parents. Ni appel, ni lettre. Je n’avais pas la prétention de croire qu’ils me laissaient en paix, peut-être qu'après si longtemps à s'être battu pour me faire rentrer dans le moule du fils parfait, le fait d'être réellement loin d'eux, leur avaient donné envie d'abandonner l'affaire. Je n'étais pas devins, mais c'est tout ce que je souhaitai dans un plus proche avenir.

Et en parlant d'avenir, je venais de terminer mon Master avec brio, sortie major de ma promo avec les félicitations du jury. Il n’avait pas fallu deux jours avant que mes parents ne se rappellent à mon bon souvenir. La demande était brève et ne souffrait d’aucune contradiction, je devais rentrer et vite. Si je n’avais pas encore réfléchi à la perspective de mon avenir après ce diplôme, mais parents, eux, n’avaient semble-t-il jamais perdu leur idées. N’étant donc venue qu’avec deux petites valises pour loger dans un logement meublé, le départ n’avait pas été long à prendre.

Arrivé sur place, ils avaient savamment orchestré leur plan. Une réception fut donné à mon honneur, regroupant quelques grand noms de leurs milieux d’affaire. Pour mes parents le fait d’avoir fait des études dans un autre domaine que les affaires devait leur avoirs échappé, car chaque personnes qui m’aborder n’avait cessé de promettre monts et merveille. J’eu du mal à trouver mes parents ce soir là dans la foule d’invités. A penser qu’ils s’étaient cachés, il me fallut une bonne demi-heure pour finalement les trouver juste à côté de l’estrade près à faire un discours. Mais je n’eu point le temps de les aborder que mon père fit tinter une cuillère sur sa coupe de champagne afin que tout à chacun se tourne vers eux. Il avait ensuite brillamment discouru pendant une heure, sur sa fierté de revoir son fils, expliquant à la foule, que j’avais passé six années à étudier la finance en amérique. Ma mère avait ensuite faire remarquer que maintenant rentré au pays, je les rejoindrais dans leur cabinet privé, non sans faire un sourire forcé, je le voyais bien. Le discours c’était terminé sur cette note qui ne souffrait d’aucune réplique de la part des convives qui avaient espéré me voir les rejoindre. Et moi dans tout cela, j’étais resté les bras ballant ahurie au milieu de la foule, la colère grandissant lentement. Non seulement le mensonge débordé mais en plus ils pensaient réellement que tout se réaliserait selon leur divins souhaits. Qu’à cela ne tienne, j’allais leur prouver tout le contraire.

Je n’ai jamais eu cesse d’obéir à leur ordres jusqu’à ce qu’ils m’envoient sans mot dire dans un pensionnat, il était semble-t-il temps de les confronter en face à face. Seulement je dû attendre la fin de la réception à minuit, que chaque personne présente rentre dans ses pénates. A partir de ce moment je m’étais dirigé vers le bureau principal où je savais trouver mon paternel, il y avait toujours passé son temps du plus loin que je me souvienne. J’avais à peine atteint le bureau que j’entendais des éclats de voix à travers la porte. Je l'avais légèrement entrouvert afin de voir ce qu’il se passait. Père et mère n’avait pas l’air dans de bonnes conditions, chacun avait l’air d’argumenter plus fort que l’autre, il semblerait que j’étais le sujet de discord. C’était bien la première fois que je les voyais ainsi. Ils avaient toujours semblé en parfait accord. J’avais dû me perdre dans mes pensées car quelques minutes plus tard, ma présence c’était fait remarquer. Malgré leur dispute, j’étais rentré dans la pièce avec le même objectif qu’au départ et avant qu’ils ne commencent chacun à vouloir me parler et m’enrouler dans la farine, j’avais entamé mon monologue. Je leur avais expliqué en long, en large et en travers ce que j’avais pensé de leur discours. J’avais exprimé mon ras-le-bol général, les années passé en Amérique m’avait véritablement libéré de leur emprise et même sans avoir où aller se porter mon avenir, il n’était certainement plus ici. J’avais fini mes explications en annonçant que je comptais déménager. Je pensais que si je voulais monter les échelons et faire les choses qui me plaisaient réellement ce ne serait pas en restant dans leur girons. Ils avaient eu leur temps pour me modeler à leur image et que cela n’avait pas marcher. Et j’étais parti me coucher et fis mes valises le lendemain.

Pendant quelques semaines, j’avais dû dormir dans un hôtel, dans une chambre modeste située dans une petite rue de Moscou, afin de rechercher mon lieu de vie idéal, mais vivres ayant été coupées par mes parents qui ne voulaient plus rien avoir avec moi. Et en attendant de trouver l'appartement parfait j'avais trouver un petit job, une revue scientifique rechercher un jeune diplômé afin d'inclure une rubrique pour un public adolescent. Mes thèses en Masters semblaient leur avoir plues. chaque semaine paraissait un article sur les différentes théories que j'avais pu étudier ces dernières années, certaines paraissait farfelues, il arrivait que certains scientifiques ou même abonnés de la revue m'envoyaient des mails pour rabaisser mes articles. Je n’avais certes à cet instant aucune base, ni preuve fondée, après tout, l’exobiologie est un domaine hautement vaste où chaque théorie s’entrecroise. Seulement un jour j'avais reçu un mail, une personne qui pour une fois ne jugeait pas mes théories. Elle semblait même intéressée par mes spéculations, nous avions conversé pendant plusieurs semaines, jusqu’au jour où elle me proposa une rencontre. Après tant de temps passé à parler science, un sentiment de curiosité été apparu, cela avait été mon seul contact. Nous avions donc convenu, d’une date et d’un horaire. Seulement le jour ou je me présenta sur les lieux, devant un petit parc, personne ne s’y trouvait hormis un 4x4 noir. Un homme en costume noir, en était d’ailleurs sorti pas plus d’une minute après ma propre apparition. Qu’elle ne fut pas ma surprise de le voir se diriger vers moi, marcher à vive allure comme un militaire. Quand il fut à ma hauteur, il m’expliqua que la personne que je devais rencontrer m’attendais à un autre endroit et que je devais le suivre. J’avais commencé à être suspicieux mais la curiosité avait aussi fait son chemin, j’étais donc monté dans le 4x4 à la suite de l’homme.

Nous étions ensuite arrivés devant une grande bâtisse en brique, sur laquelle flottait divers drapeaux, correspondant à plusieurs pays. On m’avait doucement poussé pour sortir de la voiture et on me dirigea à travers le bâtiment. Après avoir traverser quelques couloirs nous étions à destination, l’homme toqua à la porte avant de me faire entrer dans ce qui semblait être un bureau. A l'intérieur un homme était présent, il avait semble-t-il passé la cinquantaine, le visage marqué de profondes rides et l’air sérieux. Je me sentais étrangement petit face à lui, mais loin de me démonter, je m’étais assis sur la chaise qu’on m'indiquait. C'est à instant qu'avait commencé l'interrogatoire le plus étrange auquel j’eu le droit. J’avais enfin pu mettre un nom sur le visage auquel j’avais parlé pendant de si longue semaine. Avant de se présenter officiellement donc, il m’avait posé toute une série de questions, croyais-je véritablement en la vie ailleurs, aurais-je les épaules pour suivres des ordres précis sur un environnement étranger ? Je n’avais aucune fichu idée de où me mènerait tout cela mais j’avais répondu aussi honnêtement que je le pouvais, j’avais le pressentiment que mon avenir se jouerait sur cet instant. Et jamais je ne pense avoir aussi raison, car, après cela, il indiqua qui il était. Il faisait partie d’un programme spatial, son rôle était de recruter de nouveaux membres. Mon profil l’avait fortement intéressé, suite à mes petits articles dans la revue scientifique. Je ne les trouvaient pas si révolutionnaires mais ils avaient suffi à attirer l’oeil.

Et me voilà, trois mois plus tard. Dans l’espace, à bord d’un vaisseau qui me conduisait dans une autre galaxie. M’éloignant plus encore de ma famille si cela était possible. J’eu simplement une petite pensé pour ma petite soeur, j’aurai tant aimé lui dire où j’allais, mais cela m’étant interdit, je lui avais envoyé un petit courrier. Pour elle j’allais simplement dans un périple autour du monde à la recherche de possible traces d'extraterrestres, si seulement elle savait.

Je referma mon journal d’un geste sec et le fourra entre deux polo de mon sac, avant de me lever et de m’étirer, pour me poster près d’un hublot et observer l’espace, en souhaitant plus que jamais m’y sentir chez moi.

Données d'arrivée

Quand il fit s'est tout premiers pas, sur la plateforme d'amarrage du dédale, il se sentait comme un enfant qui découvrait le monde. Il posait ses yeux partout où il le pouvait avec discrétion, pendant le voyage sur le dédale, entre deux lignes de son journal, il avait parcouru les minces bases de données auquel il pouvait avoir accès avec son niveau de sécurité. C'était une telle architecture, même dans ses rêves les plus fous, il n'aurait jamais imaginé une pareille structure. Comme toutes les personnes à bord, il s'était mis en chemin vers le centre de la station, mais son œil avait été attiré par l'étendue d'eau qui l'entoure. Il n'y avait que cela, de l'eau et encore de l'eau, son âme d'enfant s'éveille un peu plus à chaque seconde. En prenant une grande inspiration, l'air frais emplie ses poumons et c'est comme si cela avait eu pour effet de le libérer définitivement et le détaché de ses remords.

La terre était maintenant très loin, sur cette station, tout ce qui s'était passé avant n'avait aucune importance. On l'avait sélectionné pour ces compétences et son mental, son histoire certes chaotique n'intéresserait personne, aucun ne s'amuserait à fouiller, c'est plus noirs secrets. On le jugerait pour ses actions sur place. On attendrait peut-être beaucoup de choses de lui, mais cette fois cela ne concernerait que ces aptitudes professionnelles et c'était un tel soulagement qu'il se surprit à s'accouder à la rambarde et fermé les yeux laissant l'air marin le purifier.

Advienne que pourra, serait sa nouvelle devise.


Créé par Hudgie
Surnom :
Iwik
Âge : 20 ans
Comment avez-vous connu Atlantis Insurrection ? : Sur facebook, grâce à un groupe de recherches de rp, une possible membre d'ici m'as envoyé le lien en mp.
Connaissez-vous les séries Stargate ? : Bien entendu
Souhaitez-vous être parrainé ? : J'aimerai bien oui
Multicompte ?:
Code(s) du contrat : ok by matt
Envie de nous dire quelque chose ? : Alea jacta est ?

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 30
√ Messages : 11597

le Dim 29 Mar - 19:51

Matt Eversman
Bienvenue par ici cher Russe !

On espère que tu vas embarquer une cargaison de Vodka, on a quelques accros par ici !

Hésite pas si questions & bon courage pour la fiche

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen Dn87Candidature : Riyel Von Gikkingen 70vdCandidature : Riyel Von Gikkingen R39aCandidature : Riyel Von Gikkingen St3hCandidature : Riyel Von Gikkingen R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Candidature : Riyel Von Gikkingen 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 613

le Dim 29 Mar - 19:51

https://www.atlantisinsurrection.com
Admin
Le membre 'Matt Eversman' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Gêne ATA' :
Candidature : Riyel Von Gikkingen Deata10
Résultat :
Candidature : Riyel Von Gikkingen Deatao10

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 518
√ Localisation : Cité de Atlantis

le Dim 29 Mar - 21:34

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-lu
Esfir Lunienko
Bienvenue par ici cher compatriote !
Bientôt la Cité sera dirigée par les Russes Mouahahah !

Félicitations pour la gêne et n'hésite pas si tu as des questions :)1

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

le Mar 31 Mar - 20:43

Anonymous
Bienvenue et chapeau pour le gêne des anciens.

Revenir en haut Aller en bas

Karola Frei

Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 14/05/2015
√ Date de naissance : 09/04/1983
√ Nationalité : Allemande

√ Age : 37
√ Messages : 2532
√ Localisation : Site Alpha

le Sam 4 Avr - 11:09

Karola Frei
Bienvenue par ici et bon courage pour la fiche !

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen Signka10

Rédaction en #LightPink

Revenir en haut Aller en bas

Chenoa Penikett

Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 7foc
√ Arrivée le : 13/06/2018
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Messages : 164
√ Localisation : Entre le Dédale & Atlantis

le Sam 4 Avr - 14:08

Chenoa Penikett
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche !

Il y a encore du boulot avant que les Russes ne prennent le pouvoir, mais ça changerait peut-être !

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen Cc597010
DC : Erin Steele ; Pedge Allen ; Teshara Lays

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 30
√ Messages : 11597

le Lun 6 Avr - 11:26

Matt Eversman
Comme promis voici mon petit commentaire sur ta fiche, Riyel !

- Côté Compétences : ça me parait équilibré. Tu auras le loisir de les développer sur la base facilement ;-)

- Côté personnalité : c'est tb ! Attention toutefois du parles de calme olympien et d'un sang froid à tout épreuve (mais il est indiqué 3 côté compétences ;-). donc plus à nuancer.

- Côté Histoire : Pour résumé, c'est plutôt bien écrit. C'est une histoire assez complexe, il faut s'accrocher !

J’ai bien compris l'histoire de l'enlevement avec les parents à sa recherche. Par contre je n'ai pas compris : pourquoi il le retrouve 5 ans comme ça abandonné dans une cabane ? Pourquoi est-il seul ? Qui est la dame qui envoie des lettres ?
Pourquoi cet enlèvement si on le retrouve ?

Que sont devenus les parents ? Pourquoi le manoir est dévasté ? Par qui ? ça me parait quasi impossible qu'un dossier sur atlantis traine ainsi tant c'est confidentiel et cela ne sort pas des endroits tops secrets, on ne ramène rien chez soi.
De plus, ton personnage est civil. Il ne peut être forcé ainsi à rejoindre Atlantis. Il est volontaire.
On ne lui parlera d'Atlantis qu'une fois les accords de confidentialité signés et le poste accepté. Il ne signe rien, il n'obtient aucune info. Atlantis peut s'intéresser à ton perso car il s'est lancé dans une thèse intéressante, une qui pourrait avoir des répercutions et des intérêts pour le programme, peut être même qui peut être appliqué du côté de Pégase.

Attention aux quelques accords de participes passés, une relecture et un passage sur word ce serait impeccable ;-)

IL y a une grosse répétition dans l'un de tes paragraphes
Fonctionnant avec un esprit suffisamment rationnel, il fouilla les chambres à l’étage, seulement, il n’y avait plus rien, les armoires vidées de leur contenu, les objets les plus précieux emporté. Il appela, quiconque pourrait lui répondre, seulement seul le silence résonna. Fonctionnant avec un esprit suffisamment rationnel, il fouilla les chambres à l’étage, seulement, il n’y avait plus rien, les armoires vidées de leur contenu, les objets les plus précieux emporté.

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen Dn87Candidature : Riyel Von Gikkingen 70vdCandidature : Riyel Von Gikkingen R39aCandidature : Riyel Von Gikkingen St3hCandidature : Riyel Von Gikkingen R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Candidature : Riyel Von Gikkingen 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Lorn Fawkes

√ Arrivée le : 12/12/2018
√ Messages : 64

le Ven 1 Mai - 18:45

Lorn Fawkes
L'on a assez échangé sur le personnage pour que ce ne soit pas un mystère. Pour moi c'est tout bon !

Aussi....



Félicitations !

Tes efforts sont récompensés !

Félicitations, tu viens d’avoir ta première validation.
Il en faut trois de la part des membres du staff pour que ta fiche soit classée dans les « candidatures acceptées ».

Prends ton mal en patience cela ne va pas tarder !


Au plaisir de te retrouver en rp :)1

_________________
Double compte : Hailey Spalding

Lorn écrit en #08088A

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 30
√ Messages : 11597

le Ven 1 Mai - 20:31

Matt Eversman
C'est bon pour moi ! Et bien quel changement dans la fiche et le personnage ;-)
Bravo à toi, tu n'as pas lâché et tu obtiens ma validation.

Pense à aller signer le réglement


La 2ème est en poche !

Le flood est ouvert !

Avec cette validation tu obtiens ta couleur et les portes du Flood du forum s'offrent à toi. Ta fiche est presque terminée, il ne te reste qu’un avis à obtenir.

Profites-en pour mettre à jour tes compétences dans ton profil. Plus d'infos en bas d'ici !

_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen Dn87Candidature : Riyel Von Gikkingen 70vdCandidature : Riyel Von Gikkingen R39aCandidature : Riyel Von Gikkingen St3hCandidature : Riyel Von Gikkingen R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Candidature : Riyel Von Gikkingen 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : Candidature : Riyel Von Gikkingen Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 518
√ Localisation : Cité de Atlantis

le Ven 1 Mai - 20:33

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-lu
Esfir Lunienko
C'est tout bon pour moi aussi, le passif de ton perso est maintenant plus simple mais au final bien plus profond :)1
Et si ça se trouve, peut être qu'on s'est croisé sans le savoir dans les rues de Moscou wink


Tu es validé !

Amuse toi bien sur le forum !

Validation finale !
Amuse toi bien chez les fous ! Tu peux faire ta fiche de « dossier personnel » et tu peux commencer à RP.

N'oublie pas de faire recenser ton avatar dans ce sujet. Tu peux également choisir une couleur d'écriture dans ce sujet.. Bon jeu !


_________________
Candidature : Riyel Von Gikkingen 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum