Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


Esfir Lunienko

Image perso : [EVENT] Watchdogs Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 520
√ Localisation : Cité de Atlantis

le Mar 21 Juil - 16:31

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-lu
Esfir Lunienko
WATCHDOGS

Esfir avait donné rendez-vous à Cody dans ses quartiers. Elle avait la réputation d’être une fille aux moeurs légères et depuis la prise de pouvoir du commandant, elle utilisait cela à son avantage.

Pas qu’elle aille jusqu’à coucher pour obtenir des infos, mais grâce à cette réputation, personne n’était surpris de voir divers hommes arriver ou repartir de chez elle. Il était donc facile pour elle de monter de petits conciliabule avec d’autres fidèles à l’ancienne direction.

Le petit groupe de rebels avait commencé à s’organiser et l’une des idées qui avait émergé était de discréditer le fameux Commandant et son équipe de mercenaires.
Ce soir c’était donc opération graffiti et Cody s’était porté volontaire pour faire passer leur message sur les murs de la Cité.

Leur objectif était double: d’une part faire de gros messages chocs en placardant des caricatures du Commandant sur les murs, des graffiti anarchistes… ce genre de bêtises pas forcément finaudes. Mais en même temps, ils dissimulaient aussi des petits signes connus des seuls rebels pour indiquer des zones sûres ou des zones à risque, des points de rendez-vous. Ces derniers signes seraient quand à eux beaucoup plus discret, le but étant que les gros graffiti fassent que les petits passent parfaitement inaperçus.

Une idée de géni, ou une idée stupide, seul l’avenir le dirait. Mais une chose était sûre, Esfir n’appréciait pas du tout ce nouveau venu à la tête de la Cité. Elle devait faire parti du prochain voyage du Dédale pour rentrer voir son parrain sur Terre… mais si la situation ne rentrait pas dans l’ordre, elle risquait bien de ne plus jamais voir sa mère Russie, et ça c’était inadmissible.

Elle avait préparé sur son lit tout ce qu’il fallait: vêtements sombres, casquette, bandana sur le nez, quelques photos des chefs de la mutinerie, chacune décorée de diverses manières et quelques bombes de peintures qu’elle avait piqué aux entrepôts.

Mais lorsqu’elle ouvrit la porte à Cody, elle était en tenue légère et elle l’attrapa direct par le col pour le faire entrer tel une amante impatiente. Elle referma ensuite la porte et appuya sur le bouton play afin qu’une musique des plus suave emplissait la pièce.
(https://www.youtube.com/watch?v=qpCvutpVUoM&list=RDmcrrmgA4JZM&index=4)
Le son était assez fort, et elle dû se rapprocher pour qu'il puisse l’entendre sans qu’elle ai besoin de parler trop fort.

« Désolée, c’est pour sauver les apparences.» elle baissa ensuite les yeux sur le berger allemand qui s’était engouffré par la même porte.
« J’espère que ça ne me vaudra pas une réputation de zoophilie après ça... »
Elle s’accroupit et tendit une main prudente, paume vers le haut, vers Zelda.
« Pardon pour ça ma belle… mais on est en temps de guerre.»

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
[EVENT] Watchdogs 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Cody Fuller

Image perso : [EVENT] Watchdogs 2019_c12
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Date de naissance : 19/09/1995
√ Nationalité : Américain

√ Age : 25
√ Messages : 563
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Aucun

le Mar 21 Juil - 22:54

Cody Fuller
Esfir Lunienko
Cody Fuller
[EVENT] Watchdogs
Le nouveau régime avait commencé. Plusieurs zones de la cité furent fermées temporairement, telles que la restauration et les loisirs. Heureusement que le mess et la salle de sport étaient encore ouvertes. Les recherches et expéditions étaient gelées. Les rapports en cours durent être rendus évidemment. Les gens qui revenaient d’expéditions étaient confinés le temps de savoir dans quel camp ils se positionnaient. Les militaires avaient des tours de gardes alloués et des tâches à effectuer durant la journée. Le port d’arme était réservé aux fidèles du Commandant, à moins d’avoir une excellente raison d’en porter. Il était rare que Cody en porte ces derniers jours.

Une rébellion avait commencé. Un petit groupe de fidèles à l’ancien commandement s’était regroupé dans des salles d’entrepôts qui n’étaient pas nécessairement surveillées, car elles servaient d’approvisionnement à la cité. Le jeune homme avait reconnu quelques têtes. Les communications entre membres furent encryptées, du coup si quelqu’un interférait il ne comprendrait rien. Afin de limiter les risques que quelqu’un décrypte les communications, le petit groupe mit en place un système de notes écrites à la main codées. Il avait proposé que son chien Zelda aille les porter aux destinataires en mettant le message dans une petite capsule à son collier.

Ce soir, c’était mission graffiti sur les murs de la cité. Esfir lui avait demandé d’aller la rejoindre dans sa chambre. L’idée était de discréditer le nouveau Commandant et ses loyaux militaires. Ils avaient déniché des peintures en aérosols et des photos. Ils devaient montrer au nouveau Commandant qu’il n’avait pas le pouvoir suprême sur cette cité, mais aussi identifier les zones sûres et à risques par un symbole que le groupe de fidèle avait choisis pour s’identifier.

Après une longue journée, Cody prit une douche. Maintenant, il se tenait devant son armoire à vêtements. Quoi choisir ? La tenue militaire ? Non, trop facile à identifier. Des vêtements sombres ? Beaucoup mieux, de cette façon, les loyaux fidèles du Commandant ne risqueraient pas de les voir. Il avait enfilé un pantalon noir, un chandail manche courtes gris avec un bandeau de la même couleur attaché autour de la tête. À ses pieds il avait enfilé des bottes noires de combat. Aucune arme sur lui, sinon cela serait trop suspect.

Le jeune homme était maintenant prêt à y aller. Zelda était assise au sol, le fixant la tête penchée sur le côté, se demandant s’il l’emmenait avec lui. Bon, d’accord, il pouvait bien l’emmener avec lui. Elle était un chien de détection après tout. Si ça se trouvait, elle pourrait peut-être leur être utile. Il enfila son harnais de corps ainsi qu’une laisse et sortit de la chambre. Il emprunta quelques couloirs afin de se rendre dans la zone technique et arriva devant la porte de la jeune femme.

Lorsqu’elle ouvrit, Cody n’eut même pas le temps de voir ce qu’elle portait qu’elle l’agrippa par le col et fit jouer une musique suave. Le dos collé à sa porte, il baissa le regard vers elle et remarqua ce qu’elle portait. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Il aimait bien, ce serait mentir s'il disait le contraire.

« T’inquiète, je comprends »

Elle avait demandé si après ça elle n’aurait pas la réputation de zoophile et il s'esclaffa de rire.

« C’est pas drôle, désolé, mais j’ai pas pu m’empêcher » dit-il entre deux rires.

« Non c’est pas marrant...c’est carrément dégueu!.» rétorqua t elle en réprimant un rire qui voulait s’échapper de sa gorge et donnait à son visage une grimace d’autant plus amusante.

Elle s’était penchée vers le chien afin de lui donner une caresse. La chienne accepta gentiment, léchant même un peu sa main.

Il faisait de son mieux pour éviter de regarder Esfir. Ça serait mentir s’il disait qu’elle ne l’attirait pas. Là n’était peut-être pas le bon moment. Il s’approcha de son lit et observa le matériel qu’elle avait déniché et sorti le sien qui était assez similaire. Ils avaient tout pour cette mission.

« Je crois qu’on a tout le matériel qu’il nous faut » sourit-il. « Cette enflure doit savoir où est sa place. Quelle brute »

Cody avait dit cette dernière partie un plus bas afin que personne ne les entendent de l’autre côté de la porte.

Esfir gratifia la jolie Zelda d’une gratouille sous le cou avant de se redresser et de faire face, sans gêne aucune, au militaire qui inspectait l’équipement.

« Oui, on va lui faire regretter d’avoir pris le pouvoir! Il se prend pour qui.»

Elle attrapa les vêtements qu’elle avait préparé et s’habilla de façon bien plus professionnelle pour pouvoir attaquer les plans de la soirée, ou plutôt de la nuit.

« A cette heure ci, on ne devrait pas croiser grand monde, en dehors de quelques aller et venues au niveau des quartiers d’habitation et quelques patrouilles...»

Elle mit un peu d’ordre dans ses cheveux et rangea sa casquette et son bandana dans un petit sac puis prit les bombes de peinture. Elle les scotcha autour de sa taille et enfila un sweat shirt assez large pour dissimuler la présences des petits bidons d’aérosol.

« J’ai préparé quelques montages du commandant en Hitler, en Diable et j’en ai fait un ou deux en pirate aussi .» Elle lui montra quelques exemples avant de les fourrer dans le sac avec le reste de ses affaires.

Elle finit de s’apprêter avant de lancer « Alors, par quelle zone on commence soldat ?»
© Laueee

_________________
Thank God I live to die another day. I won't raise my white flag 'till I'm through
//écriture : #4b86b4

Revenir en haut Aller en bas

Cody Fuller

Image perso : [EVENT] Watchdogs 2019_c12
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Date de naissance : 19/09/1995
√ Nationalité : Américain

√ Age : 25
√ Messages : 563
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Aucun

le Sam 1 Aoû - 18:46

Cody Fuller
Esfir Lunienko
Cody Fuller
[EVENT] Watchdogs
Esfir s’était habillée de manière bien plus professionnelle et Cody se détendit un peu, se permettant de lui jeter un coup d’oeil. La chienne restait assise aux côtés de son maître, attendant le moindre mouvement ou commandement. Il y avait plusieurs affiches en Hitler, en Diable et en pirate. C’était parfait ! Surtout Hitler, c’était bien joué !

« Tu déconnes ? Hitler ? J’adore ! » Il lui gratifia un large sourire.

Lui-même en avait fait quelques unes aussi. La cité était immense, il devait bien y avoir plusieurs zones à identifier. Il fouilla dans un sac qu’il avait emmené avec lui et sortit quelques affiches qu’il lui tendit. L’unes d’elles avait une tête de troll et une inscription dessous « Ne pas donner à manger aux trolls »

« J’ai décidé d’en faire une avec une tête de troll » dit-il, observant sa réaction. « C’est trop ? » demanda-t-il, une lueur espiègle dans son regard bleu.

Il avait également aussi le classique avec la large moustache et le mono sourcil.

Esfir jeta un oeil aux photos de Cody, ne pouvant réprimer un éclat de rire face à la tête de troll.

« Trop ? Tu rigoles c’est juste parfait! »

« Assez déconné » rigola-t-il, remettant dans son sac les affiches avec les aérosols.

« Ouais, allons botter le cul de ces enfoirés… enfin artistiquement parlant. »

La jeune femme lui dit qu'il ne devrait pas y avoir grand monde dans les couloirs à cette heure-ci. Il fallait tout de même faire attention, car un couvre feu fut mis en place. Les patrouilles et allés-venus étaient autorisés.

« Faudra quand même faire attention, on sait jamais »

C’était certain, la prudence serait de mise. Même si Esfir avait confiance en ses capacités à baratiner et charmer d’éventuel importuns à l’occasion, elle n’avait aucune envie de louper son coup et de se retrouver dans ce fameux camp dont la rumeur allait en grandissant.

Un endroit en particulier où commencer ? Attendez une minute... Il se passa la main sur le menton, un peu perdu dans ses pensées alors qu’il essayait de trouver un endroit par où commencer. Il y avait la zone de commandement. Nan, trop risqué. Il serait mieux de la garder pour la fin celle-là. La zone des loisirs pouvait être intéressante. Après tout, le commandant avait osé la fermer. La cité Atlantis était tout de même leur nouvelle demeure. Les gens avaient le droit de se détendre après une longue journée. Tout n'était pas que travail sur cette cité.

« Les loisirs. Il a osé nous l’enlever » il brisa le silence après quelques minutes de réflexion.

« Bonne idée, montrons leur qu'on ne nous prive pas de détente comme ça. »

Avec l'accord d’Esfir, ils sortirent ensemble de la chambre avec le chien à leur suite, prenant bien soin de ne pas être vus, empruntant couloirs et téléporteurs afin de se rendre à la zone choisie. S'il y avait quelqu'un dans le coin, Cody se collait au mur, invitant la femme à faire de même et attendait que la personne passe. Il décollait ou faisait sortir légèrement sa tête afin d'observer la personne disparaître et reprenait le chemin. Après un moment, le duo finit par se rendre à la zone.

Cody se tourna donc vers la femme et lui demanda : « Un endroit en particulier ? » puis ajouta : « Les salles de repos sont à risques. Elles sont toujours surveillées. On peut pas avoir les rencontres là-bas. »

Esfir avait sagement suivi les instructions de Cody pendant tout le trajet. Elle avait l’habitude de suivre les conseils des militaires sachant très bien que leur formation de terrain leur donnait un avantage sur elle en de telles circonstances.

Même si le fait d’avoir grandi dans une base militaire l’avait rendu réfractaire à toute forme d’autorité dans son adolescence, elle avait gagné en maturité depuis et savait reconnaître les compétences des autres, y compris des militaires. Toutefois, elle préférait toujours préciser qu’elle suivait leurs conseils, plutôt que leurs ordres.

Et puis c'était particulièrement amusant de jouer les infiltrés devant se cacher aux moindres mouvements, elle se sentait comme un James Bond avec soutien-gorge. Ils arrivèrent jusqu'à l’étage des loisirs sans trop de difficultés, Cody ayant été un éclaireur de premier ordre. La russe réfléchit à la question de son compagnon de vandalisme.

« Je sais… la médiathèque… À l’intérieur il y a la salle de musique, elle est très insonorisée et si jamais l’ennemi arrive, la médiathèque offre plusieurs accès et bon nombre de cachettes. »

Une fois l'idée avalisée par le militaire, le duo prit le couloir de droite, celui menant à l'entrée secondaire de la médiathèque. Ils avaient choisi cet accès, craignant que l'entrée principale soit gardée. Et bingo, celle-ci ne l'était pas.

Cody suivit Esfir jusqu'à la médiathèque, s'assurant que personne ne les voit. Elle serait un endroit super si elle était insonorisée et apportait des cachettes si l'ennemi arrivait.

Esfir fit signe à Cody de monter les gardes pendant qu'elle sortait quelques outils. Elle descella le panneau de verrouillage et commença à ''bidouiller'' comme elle aimait à dire les profanes.

Cody s'installa sur le mur, observant autour de lui, attentif au moindre mouvement. Il n'y avait rien à signaler pour le moment. Les couloirs étaient déserts. On pouvait entendre une bille rouler sur le sol.

« Ça va me prendre un peu de temps... mais si j'arrive à mettre en place un capteur RFID et à y basculer le système de verrouillage, ça permettra aux copains d'entrer avec un des badges que j'ai trouvé dans un des entrepôts de stockage de la maintenance. Et en plus ce sera invisible pour ces sales traîtres...»

« Pour le moment, les couloirs sont déserts. Je t'avertirai si quelqu'un arrive »

La femme expliqua qu'elle devait bidouiller dans un panneau afin de permettre aux fidèles de l'ancien commandement d'entrer. Avec un environnement tellement restreint, il n'y avait nul part où aller sans devoir marcher sur des oeufs.

Elle parlait tout bas en travaillant, le plus difficile était de dériver l'alimentation du système de verrouillage sur le petit boitier RFID qui servirait alors de verrou. Discuter en travaillant ne l'empêchait pas de se concentrer, au contraire, cela l'aidait à calmer la peur qui lui faisait comme des papillons dans le ventre.

« En parlant de ça... on a identifié qui chez les mutins ? »

Elle posa une question à propos des mutins, les bons soldats qui étaient prêts à suivre le nouveau Commandant. Il était bien trop tôt pour identifier qui que ce soit, mais si on connaissait des gens il était tout de même facile deviner dans quel camp ils se trouvaient. Le jeune homme était peut-être sur la cité depuis un bon moment maintenant, mais il n'était pas très proches des gens personnellement.

« Pour être honnête, ça fait un moment je suis sur la cité, mais je connais pas vraiment les gens personnellement » Il marqua une pause, pensif, incertain de l'allégeance des membres de l'expédition. C'est alors qu'une personne lui vint en tête. La Capitaine Allen. Quiconque la connaissait un peu savait que l'armée était sa vie et qu'elle était à cheval sur le protocole. « Quoique la Capitaine Allen pourrait faire partie d'eux. Elle est à cheval sur le protocole militaire. Pour les autres, je sais pas trop… En plus, ça fait pas longtemps que le régime a commencé. Est-ce que tu as pu identifier des gens ? »

Esfir s'arrêta quelques secondes en repensant à la scène à laquelle elle avait assisté après le discours du nouveau commandant. Oui, elle en avait identifié hélas.

Elle se replongea dans son bricolage tout en répondant.

« Oui... Allen, Eversman, Hawkins et O'connor… y'a au moins ceux là… »

Elle soupira en refermant le boîtier.

« J'avoue que je ne comprends pas ce qui leur a pris. Allen je la connais pas, O'Connor assez peu… mais Eversman et Hawkins… merde je m'attendais pas à ça d'eux... »

Depuis qu'elle les avait vu renier l'ancienne direction en se joignant aux mutins, Esfir ne voulait même plus les appeler par leurs prénoms. Elle les classait maintenant au même niveau que les sbires du Commandant pire même, au niveau des traîtres qu'ils étaient devenus à ses yeux.

Cody fronça les sourcils à la mention d'Eversman. Il le connaissait très peu, mais avait pu voir il y avait quelques années lors de l'arrestation du Colonel Sheppard qu'il était proche de lui. Ce supérieur était pour l'ancien commandement et là Eversman avait décidé de se retourner… Ça ne faisait aucun sens.

« Je suis d'accord. Ça fait aucun sens »

Après avoir altéré le panneau, les deux jeunes gens peignirent le symbole de rébellion dans un endroit pas très évident à voir. Il fallait vraiment le chercher pour le trouver. Ensuite, ils installèrent quelques affiches et peignirent d'autres graffitis puis se rendirent à la zone technique, empruntant téléporteurs et couloirs. Il y avait toutes sortes de labos. Le Commandant avait osé geler les recherches et expéditions. N'était-ce pas la base de ce programme ? La science et la protection de la Terre ? Quel enfoiré.

Si leur but était de couvrir le plus de zones possibles cette nuit, il ne fallait pas rester longtemps au même endroit. Ils avaient jusqu'au levé du soleil. Ensuite, le personnel vaquerait à leurs occupations et la cité serait bien plus surveillée.

« À mon avis, les labos ordinaires sont plus surveillés que ceux à technologie Ancienne »

Esfir réfléchit quelques temps, elle n'était pas sûre que ce soit bien le cas.

« Les plus surveillés doivent être ceux où on bosse sur de l'armement, la défense et la virologie… qu'ils soient terriens ou anciens...»

Ils arrivèrent à un embranchement. Esfir passa la tête discrètement pour regarder à droite et à gauche pour se refaire une carte mentale de la disposition des différents labos.

« J'ai une idée. Les labos de botanique sont sans doute moins surveillés et Keiko m'a raconté qu'elle bosse sur une plante ultra urticante... on pourrait en voler et en disséminer un peu partout vers les quartiers militaire. »

Elle se laissait aller par son enthousiasme et parlait avec un peu trop d'entrain oubliant de baisser le son. Mais ils entendirent des bruits de bottes venant par la droite. Ce son inquiétant et cadencé lui rappelèrent que la discrétion était de mise. Elle reprit en parlant très bas.

« Par contre le labo en question est par là... »

Elle indiqua du doigt la direction d'où provenait les bruits de pas qui se rapprochaient.
© Laueee

_________________
Thank God I live to die another day. I won't raise my white flag 'till I'm through
//écriture : #4b86b4

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : [EVENT] Watchdogs Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 520
√ Localisation : Cité de Atlantis

le Mar 22 Sep - 13:10

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-lu
Esfir Lunienko
WATCHDOGS
Cody ne s’y connaissait pas tellement en science. À l’école, il avait la note de passage et c’était tout. En ce qui concernait les missions, il faisait avec les informations qu’on lui fournissait et s’efforçait de réagir selon elles. Il avait partagé son opinion et Esfir lui avait dit qu’elle n’était pas d’accord. Il n’avait pas argumenté, jugeant qu’elle s’y connaissait mieux que lui étant donné son statut de technicienne. Elle devait sans doute faire plus affaire avec les scientifiques que lui.

Elle expliqua qu’une collègue lui avait partagé qu’elle bossait sur une plante extra urticante et elle proposa d’en voler un peu et de l’éparpiller un peu partout vers les quartiers militaires. Il se tourna vers elle en l’entendant, levant un sourcil. Elle était sérieuse ? Il savait qu’elle avait l’âme espiègle, mais de là à faire ce genre de chose. Quoique le jeune homme était prêt à tout pour la rébellion et le retour d’un commandement correct.

« Je savais pas que tu serais prête à faire ce genre de chose » dit-il, un léger sourire amusé sur les lèvres. « J’aime l’idée. Je te suis » ajouta-t-il, son sourire s’élargissant, une lueur tout aussi espiègle dans son regard bleu.

Tout à coup, des bruits de pas se firent entendre. Il avait oublié de baisser le volume. Le labo en question où était la plante se trouvait à l’endroit d’où provenait les pas qui se rapprochaient dangereusement. Il ne fallait surtout pas être vus ! Inspectant rapidement les lieux, il décida de se reculer plus loin dans le couloir d’où ils venaient et de se cacher dans un coin de mur. Ils étaient à l’étroit, mais c’était la seule cachette qu’il avait trouvé rapidement. Heureusement, il y avait tout juste de la place pour le chien.

La personne s’arrêta en plein milieu de l'embranchement d’où ils venaient, regardant autour d’elle, ayant juré avoir entendu des bruits. Cody avait essayé de contrôler sa respiration en tentant de minimiser l’expiration par la bouche. La chienne y allait un peu plus fort, il n’y avait pas moyen de la contrôler, c’était un chien. Par chance que le trio était loin sinon la personne les aurait vu. Après avoir attendu qu’elle soit assez loin pour ne pas se faire entendre, ils sortirent de leur cachette, se dirigeant vers le laboratoire en question.

« Heureusement que j’ai pris soin de lui tailler les griffes sinon il nous aurait entendu » il laissa échapper un rire nerveux. C’était excitant jouer les James Bond. Jusque là, la mission se passait à merveille.

Au moins Cody n’était pas prise de tête. Si elle avait dû faire équipe avec un McKay, il n’en aurait fait qu’à sa tête sans jamais écouter ses idées, ou pire, il aurait rejeté ses idées en bloc pour les ressortir quelques minutes plus tard comme si elles venaient de lui!

Non Cody lui, il écoutait et il trouvait ses idées farfelues intéressantes, que demander de plus!

Lorsque les pas se rapprochèrent, le militaire lui fit signe de se reculer dans le couloir jusqu’à ce qu’ils trouvent un recoin où se glisser. Ce n’était pas large et ils durent se plaquer tout au fond pour permettre à Zelda de se dissimuler aussi. Esfir attrapa, sans s’en rendre compte, le t-shirt de Cody alors qu’elle retenait son souffle après avoir entendu les pas s’arrêter non loin.

Cody sentit son coeur faire un bond. Son ventre se contracta en sentant la main de la femme aggriper son t-shirt avec ses plaques accrochées à une chaîne argentée. Une chaleur intense et étouffante s’installa. La jeune femme était tout près, plaquée à son torse alors qu’ils se faisaient petits dans la cachette improvisée. Sa respiration ainsi que son coeur s’accélérèrent et il tenta de les calmer tant bien que mal.

Elle se fit toute petite en se pressant contre la paroi dans son dos et se mordit la lèvre dans l’espoir qu’elle n’échapperait aucun son qui puisse la trahir.

Des trois, c’était sans doute le berger allemand la plus bruyante, mais même si les deux humains prenaient plaisir à jouer les agents secret, il était difficile de transmettre cette notion à un chien.

Lorsque les pas s’éloignèrent à nouveau, prouvant que leur petite cachette avait été efficace, la jeune femme lâcha le bout de tissus et la plaque sur son propriétaire comme si elle lui rendait un objet emprunté. C’était presque le cas puisqu’elle avait agrippé le tissus un peu comme un enfant l’aurait fait avec son doudou alors qu’il avait besoin d’être rassuré.

Ils restèrent immobile encore quelques secondes pour s’assurer que le garde continuait sa ronde loin de leur position puis elle chuchota. « C’est parti mon kaki! » sur un ton enjoué.

Cody respira correctement à nouveau lorsqu’il entendit les pas s’éloigner. Une chaleur descendit dans tout son corps au même moment où la femme relâcha le chandail ainsi que les plaques en argent. Il souffla de soulagement. Soit c’était la proximité d’Esfir ou l’angoisse face à être découvert. Il ne saurait dire.

Ce n’était certes pas tout à fait la bonne formule, mais Cody n’aurait aucun mal à en saisir le sens. Ils sortirent de la cachette tout en continuant d’avancer avec autant de discrétion que possible.

Cody eu un petit rire nerveux lorsqu’il évoqua les griffes de son chien. Elle n’y avait pas prêté attention jusque là, mais c’est vrai que Zelda se déplaçait avec silence, presque comme un chat… enfin si on omettait le bruit de sa respiration auquel le pauvre animal ne pouvait rien.

« Oh oui! Ce soir Madame est un ninja, comme nous » répondit la russe alors qu’ils approchaient du labo.

:copyright:️ 2981 12289 0

_________________
[EVENT] Watchdogs 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Cody Fuller

Image perso : [EVENT] Watchdogs 2019_c12
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Date de naissance : 19/09/1995
√ Nationalité : Américain

√ Age : 25
√ Messages : 563
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Aucun

le Ven 9 Oct - 19:15

Cody Fuller
Esfir Lunienko
Cody Fuller
[EVENT] Watchdogs
La porte du labo était fermée et Esfir dû demander au militaire de faire le guet une fois de plus, le temps de faire sauter le verrouillage à la manière Lounienko. Elle tapota l’épaule du jeune homme lorsque la porte fut ouverte.

Voyant que la porte était verrouillée, Cody s’installa contre le mur et s’assura que la voie était libre. Il n’avait pas trop envie de se faire surprendre à vandaliser la cité. Une adrénaline s’était installée depuis le début de la soirée et il devait admettre qu’il y prenait un grand plaisir. Surtout que les deux jeunes gens semblaient s’entendre à merveille.

L’intérieur portait encore les traces d’une activité suspendue sans prévenir. Des pads étaient encore allumé sur les bureaux et les divers outils trainaient un peu partout. On se serait cru dans un film sur la fin du monde où une catastrophe avait suspendu toutes les activités humaines d’un seul coup.

« Ces enflures ne leur ont même pas laissé le temps de ranger... ils ont dû se dire que la botanique n’avait pas d'intérêt militaire » dit elle en s’approchant d’une paillasse où plusieurs plantes étaient conservées sous cloche. « On va leur prouver qu’ils se trompent et faire des ces jolies fleurs, une arme. » ajouta-t-elle avec un clin d’oeil pour son acolyte.

Elle observa les trois pots, les mains sur les hanches tout en se remémorant ce que son amie lui avait dit sur ces plantes.

« Bon… a priori, ces plantes lâchent des spores urticantes lorsqu’elles se sentent agressée… va falloir faire attention en les transportant et trouver trois endroits stratégique où les mettre… des idées ? »

Cody suivit la jeune femme de reculons, assurant leurs arrières et se retourna lorsqu’il fut certain qu’ils n’étaient pas suivi. Il observa autour de lui, remarquant des articles de recherches scientifiques un peu partout, indiquant que les activités furent suspendues abruptement. L’annonce du Commandant assurément. Les activités scientifiques et les expéditions étaient suspendues.

Il y avait des plantes installées sous des cloches de verre. Sans doute pour assurer la protection de la plante. Elle se tourna vers lui et lui expliqua que les plantes lâchaient des spores urticantes lorsqu’elles se sentaient agressées, comme un mécanisme de protection. Il y en avait trois. Il fallait donc les placer à trois endroits stratégiques. Elle lui demanda s’il avait des idées et il dû prendre quelques minutes pour y réfléchir.
Il plissa les yeux, fixant les plantes sous les cloches d’un air pensif alors que des images d’endroits possibles défilaient devant ses yeux.

Les quartiers personnels militaires étaient une option. Il était clair qu’il fallait les placer à un endroit où ils savaient qu’il y avait des mutins. L'armurerie aussi était un choix pas mal. Si jamais des gens venaient à se prendre une arme et qu’ils se trouvaient près de la plante… Il rigola doucement en s’imaginant la scène. Il y avait aussi le bureau du Commandant, mais c’était risqué.

Après un moment, il releva le regard sur la jeune femme et dit :

« Je dirais les quartiers personnels des militaires. On devra s’assurer de choisir un endroit où il y a pas mal de mutins. L’armurerie aussi. Il y a le bureau du Commandant, mais c’est très risqué... »

Esfir le regarda l’oeil pétillant et un sourire avide sur le visage… le bureau du commandant, c’était dangereux mais c’était couillus comme idée.

« J’adore tes idées ! »

Elle sonda la pièce des yeux, savoir où les mettre c’était bien, mais il fallait pouvoir les transporter sans être pris à leur propre piège.

« Là un grand sac, aide moi à les mettre dedans. »

Lorsqu’elle lui donna sa réponse, il l’aida à transporter les plantes avec précaution afin de ne pas se faire attaquer par elles. Ils durent faire extrêmement attention pour ne pas se faire voir, car dans certaines sections des miliaires se déplaçaient pas mal.
© Laueee

_________________
Thank God I live to die another day. I won't raise my white flag 'till I'm through
//écriture : #4b86b4

Revenir en haut Aller en bas

Cody Fuller

Image perso : [EVENT] Watchdogs 2019_c12
√ Arrivée le : 01/07/2014
√ Date de naissance : 19/09/1995
√ Nationalité : Américain

√ Age : 25
√ Messages : 563
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Aucun

le Ven 9 Oct - 19:22

Cody Fuller
Esfir Lunienko
Cody Fuller
[EVENT] Watchdogs
Le chemin n’était pas facile, le grand sac pesait son poids avec les trois plantes dedans et Cody dut aider la technicienne sur une partie du trajet. Leur progression était ralentie, surtout que plus ils approchaient des quartiers militaires, plus il y avait de mouvements. Certains rentraient de leurs rondes, d’autres travaillaient encore. Lorsqu’ils arrivèrent à proximité des dortoirs militaires, Esfir proposa une cible dont elle était sûre qu’il y aurait plusieurs mutins à l’intérieur.

« La deuxième porte sur la gauche, c’est là qu’il y a le sergent Hawkins, il a rejoint les mutins, entre les deux portes on touchera plus de monde.. je m’occupe du premier dépôt, tu feras le prochain. »

Elle sortit une des plantes encore sous cloche, se plaça au bord du couloir et regarda à droite et à gauche.
« T’assures mes arrières… je reviens vite » lui précisa-t-elle avec un grand sourire avant de s’élancer à pas discrets mais rapide dans la zone.

Cody se cacha dans un coin de mur afin de ne pas être vu. Là où il se trouvait, il pouvait voir le trajet d’Esfir et les allers-venus des militaires. Elle s’était dirigée vers la zone et avait déposé la plante à un endroit stratégique. Il dû réprimer un rire. Il paierait cher pour voir la tête des militaires.

Les portes visées n’étaient pas très loin de l’intersection, elle fut donc très rapidement sur les lieu du piège où elle déposa la plante dans son pot, souleva précautionneusement la protection et recula doucement en marche arrière.

Une fois à une distance qu’elle jugea raisonnable, elle revint en courant vers Cody et et se pencha vers lui tout en reprenant le sac avec lui.

« J’en connais qui vont avoir une drôle de surprise demain »

Il se tourna vers elle et lui offrit un large sourire amusé et l’invita à prendre le téléporteur le plus proche afin de se rendre à l'armurerie.

Elle était surexcitée, se faufiler ainsi incognito pour tendre des pièges dignent de farces d’étudiant avait quelque chose de grisant et partager ce moment le rendait encore plus amusant. Mais cela lui faisait un peu oublier la prudence.

Etape suivante, l’armurerie. Leur progression était terriblement lente vu que Cody devait s’arrêter à chaque intersection pour vérifier que la voie était libre. Esfir connaissait bien quelques gaines techniques où ils auraient pu se faufiler pour échapper aux soldats mais avec leur colis botanique c’était impossible. Elle garda cette idée, replaçant mentalement le chemin des conduits de maintenant dans son esprit, en cas de fuite, ça pourrait toujours leur servir.

La progression vers l'armurerie était lente. Le chien les suivait aux côtés de son maître. Elle avait remarqué la présence des fleurs et avait reniflé le sac. Cody dû la ramener à l’ordre afin qu’elle ne les distrait pas.

Au bout d’un long moment, ils arrivèrent à proximité de l’armurerie. Deux soldats étaient postés à l’entrée, ils portaient tous les deux les cagoules des mutins.

« Je pense pas qu’on pourra entrer… il me faudrait trop de temps pour forcer la serrure et je pense pas qu’on puisse distraire les gardes assez longtemps. Par contre, je peux sans doute détourner leur attention assez longtemps pour que tu places la plante dans le virage juste un peu avant la porte… ok pour toi ? »

La jeune femme lui expliqua son plan. Cody pourrait sans doute s’y rendre, étant quelqu’un assez rapide et discret. Il saurait se faufiler vers le virage juste un peu avant la porte.

« Ça marche » dit-il à voix basse afin de ne pas se faire entendre. Voyant qu’elle se défaisait de son sweat et des bombes de peinture, Cody retira son sac à dos et l’ouvrit afin de lui permettre d’y mettre les articles.

Esfir défit son sweat sous lequel elle portait un débardeur blanc. Elle retira les bombe de peinture qu’elle s’était scotché autour de la taille et les fourra dans le sac à dos de Cody. Elle éboouriffa ses cheveux pour leur donner un peu de gonflant avant de regarder Cody avec un sourire charmeur.

« Salut beau gosse » lui dit elle en ponctuant sa phrasa d’un clin d’oeil complice avant de continuer sur un ton plus normal « Bon si jamais on doit fuir chacun de son côté, on se retrouve près de la piscine, elle n’est plus très surveillée à cette heure. Souhaites moi bonne chance. »

Elle s’était ébouriffé les cheveux et tourné vers lui, lui offrant un sourire charmeur. Il sentit son estomac se contracter momentanément lorsque leurs regards se rencontrèrent et lui rendit son sourire.

Elle lui expliqua que s’ils devaient fuir chacun de leur côté, ils pourraient se retrouver près de la piscine. Elle n’était pas très surveillée à cette heure-ci de la nuit. Il lui tapota l’épaule gentiment en guise d’encouragement et la regarda se rendre vers les deux gardes. Quant à lui, Cody se rendit vers l’endroit choisi, Zelda à sa suite, suivant les pas lents et calculés de son maître.

Sur ces quelques mots, elle parti à la rencontre des deux gardes d’une démarche chaloupée tout en tortillant ses cheveux.

« Salut les gars »

« Mademoiselle, vous n’avez rien à faire ici » l’alerta le premier garde tout en avançant d’un pas vers elle.

Le second le retint en lui glissant : « Attends un peu c’est Lunienko. Qu’est ce que tu veux ? » lui demanda le second après avoir informé son collègue sur son identité.

« Je m’ennuyais toute seule dans mes quartiers… et… » elle arriva à leur niveau et passa près des deux hommes tout en passant une main un peu coquine à hauteur de leur ceintures tout en dépassant nonchalamment leur position afin qu’en la suivant des yeux, ils tournent le dos à la position de Cody.

Cody était près des trois personnes et il retenait sa respiration, espérant que les hommes ne le remarquent pas. Esfir s’avança vers les deux gardes et leur fit tourner le dos à sa position. Il put respirer normalement à nouveau et continua sa progression.

« J’avais envie de compagnie. »

Le second garde la retint par le bras « Tu n’as rien à faire dans le coin, si tu t’ennuie tapes toi un de tes voisins de chambre. »

La russe fit la moue tout en venant se coller au soldat et jouant avec son autre main pour remonter le long de son bras jusqu’à son épaule, sur laquelle elle prit appuie pour lui parler plus doucement.

« Ce sont tous des scientifiques bedonnant… je cherchais quelque chose de plus… sportif. »

Elle lança aux deux soldats une oeillade qui en disait long avant d’ajouter. « Et croyez le ou non… vous êtes les premiers que je croise… je pensais tomber sur un soldat bien avant vous… mais on dirait que les rondes, c’est plus ce que c’était… ou alors vous êtes juste sacrément chanceux ! » conclut elle avec un sourire coquin, tout en jetant un coup d’oeil discret pour vérifier où en était Cody.

Le soldat qui l’avait attrapé par le bras la relâcha mais vint tout de suite glisser un bras autour de sa taille comme pour répondre à ses avances.

Cody continuait de se déplacer lentement. Là où il se trouvait, il pouvait entendre leur conversation. Il savait que ce n’était qu’un jeu mais ne put s’empêcher de sentir une jalousie monter. D’où ça venait, ça ? Il était vrai qu’il avait ressenti une forte attirance envers Esfir, mais de là à envier le mec s’il décidait venir la rejoindre… Il décida de laisser de côté sa jalousie, se disant que ce n’était qu’un jeu et continua à avancer. Il était tout près de son but.

« Tu veux faire du sport hein.... » lui glissa-t-il sur un ton graveleux avant que son collègue ne le rappelle à l’ordre.

« Arrête mec on est en service… et peut être qu’elle prépare un truc contre le Commandant, on sait pas. »

« T’inquiètes, c’est Lunienko… elle aime juste le sport, n’est ce pas ? »

La russe attrapa le type par le col et approcha son visage très près du sien.

« Tu finis dans combien de temps ? »

«Dans une demi heure. »

« Tu sais où sont mes quartiers… j’y retournes sagement t’attendre alors. »

Elle conclut en lui offrant un baiser au travers de sa cagoule avant de se saisir du tissus entre les dents qu’elle tira un peu en avant pour le faire se reclaquer sur la bouche de sa victime avant de repartir d’où elle venait, terminant son numéro d’un petit mot pour son coéquipier.

« Et si ton copain se décide à se décoincer un peu… tu peux toujours l’amener. »
© Laueee

_________________
Thank God I live to die another day. I won't raise my white flag 'till I'm through
//écriture : #4b86b4

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum