Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis

-35%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone à 419€ seulement
419 € 649 €
Voir le deal

Pedge Allen

√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Date de naissance : 29/09/1983
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 1631
√ Localisation : Atlantis

le Jeu 23 Juil - 19:47

Pedge Allen

Event Insurrection



Ft. Matt et qui veut.


Pedge déposa son arme également. Il ne fallait pas faire de vague. Un coup d'oeil rapide dans la pièce lui laissait dire que tout était sous contrôle, les hommes du commandant ne laissant rien au hasard. S'ils n'avaient pas récupéré les armes des militaires, c'était avant tout pour ne pas créer de panique avant le discours de l'homme qui s'était approprié le pouvoir. Et certainement un pouvoir de vie ou de mort. Il ne fallait pas les tenter. Certainement à fleur de peau par la situation, grisés par l'action qu'ils étaient en train de faire, il ne faudrait pas grand chose pour qu'ils aillent à l'agression directement, avec une animosité toute bestiale.
La concernant, ne portant pas d'arme, elle n'eut rien d'autre à faire que de patienter. Cependant, elle termina de s'adresser au Lieutenant. Le faire en public lui arrachait clairement la gueule, mais elle devait en passer par là pour un être un minimum crédible.

« Je ne sais pas comment on doit vous appeler... », commença-t-elle, ce à quoi le type lui répondit sèchement lieutenant.
« Et bien lieutenant, je suis, enfin... j'étais, je suppose, le capitaine Allen. L'idée d'une hiérarchie militaire pour diriger tout ce merdier m'a toujours séduite, je suis un peu vexée qu'on ne se soit pas intéressé à mon cas avant de lancer ce genre de projet. »

Son ton neutre habituel ne laissait transpirer aucune menace. Cependant, elle conservait son aplomb, si bien qu'il était difficile de faire preuve de violence à son égard. De toute façon, elle ne cherchait pas la bagarre.

« C'est parce que tu es proche de Sheppard, et certainement pour d'autres raisons... », grogna le type. « Tu veux quoi ? Rejoindre les troupes ? Tu crois que c'est comme ça que ça se passe ? », fit-il en approchant d'elle, l'air menaçant, à la limite de l'indécence. Peut-être était-ce l'attitude tranquille d'Allen qui le dissuadait, ou bien était-ce regard de meurtrière qu'elle lui servait, bien malgré elle, bien malgré ses paupières lourdes. « En plus, parait que tu as du sang ennemi dans les veines. »

La texane pris sur elle pour ne pas lui décrocher un coup de poing qui l'aurait envoyé directement chez le dentiste. En plus, il n'était pas très prudent, et en quelques secondes, elle aurait pu le balancer au sol en lui prenant son arme et l'abattre de deux coups de feu avant de reporter son attention sur ses collègues. Mais ce serait du suicide que de faire ça. Aussitôt, elle serait prise pour cible, et tous ne semblaient pas aussi nul que lui. Sans parler qu'il y avait des civils et des militaires, ce serait un véritable bain de sang.

« C'est toi qui décide ? », demanda-t-elle sèchement.
« Non, ce n'est pas moi. »
« Perd pas ton temps et amène moi à celui qui décide de qui peut vous rejoindre ou pas. »

Elle lança un regard à Matt. Allait-il saisir la perche ou non ? Ferait-il confiance à son officier ou non ? Ferait-il confiance à la relation alambiquées qu'ils avaient ou non ? Difficile de le mettre au parfum sans alerter tout le monde dans ces conditions, mais elle devait réagir promptement pour entrer dans la pomme, comme un joli petit ver qu'elle était.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Plus on se maîtrise soi même plus on maîtrise la réalité extérieure.
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 79ce7f10
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Image perso : [EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 30
√ Messages : 11583

le Jeu 23 Juil - 20:41

Matt Eversman
Et voilà que Pedge Allen se lançait dans un petit numéro de charme avec le « Lieutenant ». C’était l’unique information dont il disposait sur cet homme. La hiérarchie était réduite au strict minimum avec le Commandant en haut de la pyramide, les Lieutenants faisant affaire d’officiers et le reste étant des sbires. C’était plutôt crédible son approche même si bon elle faisait partie des fidèles de l’expédition, tout comme lui et la tâche s’annonçait par conséquent bien plus difficile.

Matt ne savait pas bien où elle désirait aller avec ça mais son instinct lui soufflait qu’elle avait une idée, certainement tordue derrière la tête.

« Hey ! Moi, j’en suis aussi ! ».Lâcha-t-il cherchant à se faire remarquer du Lieutenant à son tour avançant d’un pas dans sa direction. Les mains furent levées, les paumes dévoilées en guise de non violence ou du moins qu’il n’était plus armé.

« Et maintenant Eversman. LE traître. LE seul militaire dégradé depuis le début de l’expédition. » Fit-il avant de laisser échapper un rire peu flatteur.

Nul doute que les paroles firent réagir l’intéressé dont l’envie de lui coller une devenait des plus fortes. Etant très mauvais comédien, cela se lut sur son visage. C’était ainsi et il devait faire avec, la réputation le précédait.
« T’appelles ça une vie toi ? J’ai perdu mon poste et mes galons à cause d’une erreur de communication. J’étais pas un putain de traître et n’importe qui sur cette base te le dirait sauf ces putains d’officiers. ». Il ne put s’empêcher un regard vers Allen qui était à l’origine de tous ses ennuis. Leurs destins n’avaient cessé de s’entremêler, de se croiser. L’une se hissait peu à peu dans la hiérarchie, se faisant une place dans ce monde alors qu’il avait chuté à pic.

« Maintenant je suis bon à faire le piquet dans les couloirs du Dédale et à accourir quand Caldwell a envie de pisser la nuit alors ouep j’en suis… J’ai rien à perdre. »

Avec des gestes lents pour ne pas les prendre à défaut, l’homme agrippa le haut de la veste tirant pour dévoiler les écussons présents sur l’épaule. L’insigne du Dédale fut dégrafé avant qu’il ne le tende à l’insurgé.

« Cadeau souvenir. ».

Si cette histoire remontait aux oreilles de Steven Caldwell, Matt était bon pour de longs mois d’entrainement avec le diable de Calahan. Il avait tout intérêt que cela fonctionne pour ne pas regretter son geste. ça passe ou ça casse et tout cela dépendait du fameux « Lieutenant » qui lui faisait face. Eversman se força à demeurer des plus calmes, à bien respirer et à ne surtout pas coller son poing dans la tronche de cet homme.

D’autres mutins se rassemblèrent dans leur direction, certains échangeaient entre eux tout en les fixant et après un moment qui parut interminable, l’un d’eux finit par prendre la parole.

« OK… suivez moi. Vous gardez la tête baissée et vous la fermez. Le premier qui déconne, reçoit le même traitement que l'autre abruti. »

_________________
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? Dn87[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 70vd[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? R39a[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? St3h[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : [EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 495
√ Localisation : Cité de Atlantis

le Ven 24 Juil - 16:21

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-lu
Esfir Lunienko
Le vent soufflait dehors, depuis quelques jours la Cité avait des allures de films d’horreur, entre les lumières vacillantes, les coupures parfois brutale d'électricité, des pannes inattendues de divers systèmes... Et puis, pour ajouter à ce tableau morose, il y avait le départ du Directeur Hoffman. Au moins avait elle réussi à le kidnapper à ses nombreuses obligations pour une dernière danse, en ce souvenir d’un concours mémorable auquel ils avaient participés.

Bref, tout ceci avait mis Esfir de bien triste humeur, d’autant plus qu’entre le nouveau projet auquel elle avait été affecté et les missions des uns et des autres, elle n’avait pas eu beaucoup de temps pour s’amuser et ses amis lui manquaient.

Comme tous les membres de la Cité présent, elle se rendit en salle d’embarquement. Elle s’attendait à ce qu’on leur présente le remplaçant d’Alexander, mais le discours qui fut tenu était d’une toute autre nature.
Même si les mots n’étaient pas clairement prononcé, toute cette mascarade relevait du coup d’Etat et cela mis la russe très mal à l'aise.

Elle s’apprêtait à balancer une question assassine mais fut prise de court par un autre intervenant qui fut sévèrement réprimé. Alors, ils allaient se la jouer comme ça, couvre feu, zones contrôlées, fin de la liberté d'expression...
Là où certains verraient un mal nécessaire, Esfir y voyait l’instauration d’une dictature. Elle n’avait qu’une envie, quitter les lieux et s’enfermer dans sa chambre pour bouder.

C’est alors que l’impensable se produisit. Ce fut d’abord le capitaine Allen qui manifesta son soutien à la mutinerie. Bon, Esfir ne la connaissait pas vraiment alors même si le fait de voir quelqu’un émettre le souhait de rejoindre cette bande de militaires à l’égo démesuré la choquait, ce n’était pas le pire.
Ce qui la mis hors d’elle, ce fut de voir Matt lui emboîter le pas... MATT!!! Mais qu’est ce qui lui prenait ?

Il n’était qu'à deux rangs devant elle, elle ne perdit donc rien des mots qu’il beugla.

« Putain matt, qu’est ce que tu fous ? » la question était sortie toute seule, mais le militaire trop occupé à expliquer son point de vue au lieutenant ne l’entendit pas.

Ok il avait eu des souci de discipline, ok servir sous les ordres de Caldwell n’avait rien de plaisant... elle pouvait en témoigner aussi...
Mais était il aveugle à ce point ? Ne voyait il pas que ce nouveau Commandant autoproclamé chef tout puissant n’avait rien de légitime ?

Esfir se fraya un chemin pour rejoindre la rangée devant elle pour essayer de capter Matt avant qu’ils ne rejoignent le groupe de mutins, mais un nouveau choc, une nouvelle déception la clouèrent sur place. Voilà que le Sergent Hawkins emboitait le pas d’Eversmann...
Kyle... mais, le monde était il devenu complétement fou ?
C’est vrai qu’elle le trouvait parfois un peu trop attaché à la hiérarchie dans son travail... mais elle savait aussi que c’était un mec gentil et bien plus léger dans le privé. Bref, c’est un gars qui a la tête sur les épaules, comment ne pouvait il pas se rendre compte que tout ça allait virer au désastre ?

Tous les militaires allaient ils suivre bêtement un quelconque supérieur au méthodes plus que discutable ?

La jeune mécanicienne pourtant toujours si optimiste et loquace en resta sans voix. Elle les observa un à un rejoindre ce qu’elle qualifiait déjà dans sa tête d’”autre camp”. Matt, Kyle, Allen et voilà que Shaun, le mec sympa de la salle de muscu y allait aussi... un militaire de plus à suivre aveuglément. Ce jour là il lui avait demandé si c’était à cause de son air benêt et sans cervelle qu’elle l’avait d’office rangé dans la case militaire... ce jour là, ils en avaient plaisanté... mais aujourd’hui, elle lui répondrait oui.

Tous les militaires suivraient ils leur exemple ? Elle n’imaginait pas Warren... et encore moins Darren rejoindre ces fanatiques de l’ordre... Les deux hommes étaient en mission... pourraient ils au moins rentrer ? Elle se mis à avoir peur pour ces deux hommes... tous deux un peu plus que des amis pour elle. Qu’elle regrettait de ne pas avoir près d’elle en cet instant. Elle n’avait pas eu l’occasion de les voir avant leur départ.. depuis un petit moment d’ailleurs et...oh mon dieu s’ils ne revenaient pas ? Si cet enfoiré les laissait croupir sur un monde peut être dangereux?

Sa colère monta à mesure que les infidèles s’éloignaient vers leur nouvelle allégeance... alors Esfir fit quelques pas en arrière pour s’enfoncer dans le gros de la foule afin de passer inaperçu avant de lâcher un « Traîtres ! ».
Ses amis sauraient reconnaître cette voix à l’accent russe... pour les autres, ce n’était qu’une soviétique perdue dans la foule.

Les gardes bougèrent en périphérie pour essayer de trouver la provenance de cette déclaration, mais pour une fois, ce fut un sacré avantage d’être une petite demoiselle au milieu des grands gaillards !


_________________
ImageImageImageImageImage

[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 58390_s

Revenir en haut Aller en bas

Kyle Hawkins

Image perso : [EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 09/04/2019
√ Gène : ATA
√ Messages : 128

le Ven 24 Juil - 20:04

Kyle Hawkins

Event Insurrection

Après le départ de Hoffman et de Steele, et la fin de la cérémonie, tout bascula. D'abord, la panne de courant, qui ne laissait rien présager de bon. Puis, une voix inconnue qui nous demanda de revenir en salle d'embarquement. Comme tous les autres, j'étais intrigué. Arès à mes côtés, je rejoignis le reste des membres de l'expédition, et j'écoutais le discours de ce Commandant. J'ignorais quoi penser de ses paroles. Woolsey prisonnier, des règles instaurées, une expédition devenue entièrement militaire. Cet homme venait de faire un coup d'état, c'était certain, mais je ne savais pas quoi penser de cette histoire. J'étais un militaire, je me devais d'obéir aux ordres. Mais ce Commandant et ses sbires avaient l'air d'être sanguins, vu leur façon de frapper une personne qui osait contester. Ou le fait d'emprisonner Woolsey, et de vouloir contrôler tout ce qui se passait sur la cité en mettant beaucoup de restrictions.

J'ignorais quoi faire, et pendant que certaines personnes partaient, d'autres rejoignaient les rangs des soldats mutins. Notamment des militaires, comme Pedge et Matt par exemple. Si ces derniers rejoignaient le Commandant, je devais sans doute faire la même chose. J'étais moi aussi militaire, j'étais obligé d'obéir. Et puis, je ne voyais pas ce que je pouvais faire. Surtout que ceux qui semblaient contester cette nouvelle autorité avaient des soucis. Alors, je décidai moi aussi de rejoindre les militaires du Commandant. Je m'avançai vers Pedge et Matt.

"Attendez moi Capitaine, je viens avec vous".

Je me plaçai à leurs côtés, et comme eux, je confiai mon pistolet à ce Lieutenant qui adorait provoquer verbalement. J'ordonnai à Arès de rester à mes pieds, vu le regard que le soldat lui lançait. A ce moment là, une voix s'éleva dans la salle encore bondée de monde. Une voix féminine que je reconnus rapidement. C'était Esfir qui venait de nous insulter de "traîtres". En fronçant les sourcils, ne comprenant pas pourquoi elle réagissait de cette manière, je me tournai et la cherchai du regard. Mais je ne la vis pas, il y avait trop de monde. D'ailleurs, d'autres personnes semblaient emportées par cet élan de mécontentement, et plusieurs d'entre eux commencèrent également à nous insulter. Un désordre naquit, et les mutins s'avancèrent déjà vers eux pour faire taire ce début de révolte avant que ça ne dégénère. Un autre militaire nous rejoignit. Shaun O'Connor, que je ne connaissais que de nom. Sans un mot de plus, comme on nous l'avait demandé, le groupe quitta la salle d'embarquement. Un tas de questions me traversa alors l'esprit. Qu'allait il se passer maintenant ? Est ce que ce fameux Commandant allait assouplir les restrictions qu'il venait d'appliquer ? Comment l'expédition allait tourner ? Et surtout, quel camp choisir, en tant que militaire ?

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 393e


DC : Rodney McKay - Skyler McAlister - Lyanna
Couleur d'écriture : #339999

Revenir en haut Aller en bas

Pedge Allen

√ Arrivée le : 09/11/2014
√ Date de naissance : 29/09/1983
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 1631
√ Localisation : Atlantis

le Mer 29 Juil - 13:16

Pedge Allen

Event Insurrection



Ft. Matt et qui veut.


Pedge aurait donné cher pour au moins capter le regard de celle qui venait de mettre le feu aux poudres, alors qu'elle était rejointe par Hawkins également. Elle ne connaissait pas bien ce jeune homme ni les motivations profondes qui le poussaient à franchir le cap. Etait-il réellement séduit par les propos du "Commandant" ? Avait-elle, sans le vouloir vraiment, initié le mouvement, donnant en quelque sorte l'exemple ? Elle savait qu'elle était une figure pour certaine personne, bien que cela la dérangeait fortement. Certains se diraient que si Allen se rangeait du côté des mutins, alors, il fallait faire de même.
Peut-être aurait-elle dû voir plus loin que le bout de son propre nez, et se souvenir qu'elle était Capitaine, et non plus le dernier trou de balle du coin. Qu'importe, elle préférait être dans la place et intégrée que d'être exclue de ce qui allait se passer. Elle jugeait la situation temporaire, jusqu'à ce qu'on destitue ce type de ses fonctions autoproclamées. Mais pour que cette situation soit temporaire, il fallait lui donner un coup de pouce, et tout acte de résistance était le bienvenu, comme celui qui venait d'être commis au simple mot de "traîtres". Trop fidèle à elle-même pour être atteinte par ces propos, elle resta mutique alors qu'une partie de la foule commençait à répéter ce cri vindicatif. Les "Lieutenants" déboulèrent en nombre, et c'était à qui taperait le plus fort pour calmer les esprits.

Oui, il était vraiment dommage qu'elle n'eut pas croisé le regard de celle qui avait ouvert la gueule la première. Ça aurait pu être un repère dans l'obscurité, quelqu'un sur qui s'appuyer pour initié des choses dans un futur proche.

Qu'importe, pour le moment, elle devait se montrer loyale envers cette nouvelle dictature, pour l'infiltrer de l'intérieur. Cela ne l'enchantait pas plus que ça, mais c'était maintenant la guerre, et il fallait évoluer en territoire occupé. Elle conservait ses limites et ne ferait pas de mal à des civils, rien de bien méchant en tout cas.
« Rendez-vous utile vous autres ! C'est bien de vouloir faire les barbouses, maintenant montrez que vous en voulez merde ! » braya le lieutenant à Eversman, Hawkins et Allen.
« Ouais... On les mets où ? », fit Pedge en relevant un civil plié en deux qui avait reçu un coup de matraque dans le ventre. L'attrapant par le col, elle le remit sans ménagement sur ses pieds, le contraignant d'une clé de bras classique pour le transport de prisonnier, à savoir le bec de cygne au niveau du poignet. S'il essayait de s'y soustraire, la douleur serait tellement insupportable sur son articulation qu'il se tiendrait tranquille. Au demeurant, suffisamment aguerrie, Pedge n'exerçait véritablement aucune torsion. Il se ferait mal seul s'il résistait. Elle ne pouvait pas faire moins sans perdre la face.

« Au trou, le temps qu'ils se calment, et si ça ne va pas, direction le continent. », grogna le lieutenant.
« Et après je veux voir celui qui s'occupe du recrutement pour le Commandant. »
« Moi aussi je veux plein de trucs, alors fais pas chier et fais ce qu'on te dit. »

Prenant ça pour un oui, Pedge poussa le civil dans le dos pour le faire avancer. Un technicien, eut égard aux bandes de couleurs sur sa veste. Elle ne lui adressa aucun mot, ce n'était pas le moment de faire ou dire quelque chose de stupide qui se retournerait contre elle.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Plus on se maîtrise soi même plus on maîtrise la réalité extérieure.
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 79ce7f10
#a1931c
DC : Erin Steele & Teshara Lays & Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Image perso : [EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 30
√ Messages : 11583

le Mer 29 Juil - 19:23

Matt Eversman
Il y eut le geste d’Allen, puis le sien et voilà maintenant que quelques autres suivaient le mouvement. IL y avait toujours eu des suiveurs qui attendaient de voir les autres faire le premier pas avant d’aller à la suite. IL y en aurait toujours. Lui en avait été un en suivant Allen dans son délire de rejoindre le clan Mutant, certes il avait pu échanger un regard avec elle l’incitant à penser qu’elle avait réfléchi à sa connerie et qu’elle avait certainement une idée derrière. Pas sûr qu’il en soit de même pour les suiveurs, peut-être qu’eux aimaient simplement le projet.
Il y eut ce « Traîtres » qui déclencha les feux au poudre. Cette voix ne lui était pas inconnu, ce petit accent slave lui disait quelque chose. Il n’eut pas le temps d’y réfléchir davantage que le col de la veste fut agrippé par un des protestataires le tirant en arrière. Il était une cible de choix. Dire qu’il s’était battu pour faire oublier cette image de traître qui lui connait à la peau et voilà maintenant qu’il en redemandait.

Le Lieutenant leur demanda de se rendre utile. Il voulait certainement une preuve de leur engagement et même si cela faisait mal d’aller contre son propre camp, il fallait faire avec. Eversman se redressa pour faire face aux révoltés, deux militaires se dressaient devant lui. Deux Marines.

« Laissez tomber les gars ! »
« Tu n’es qu’un sale traître, Matt »
« Tu l’as toujours été. »

La discussion ne menait à rien. La colère, la rage même déformé les traits des visages et les coups partaient déjà. Il tenta de les esquiver mais ces hommes étaient entrainés et n’eut d’autres choix que d’user la force. Une chance pour lui qu’il ne soit pas mauvais au combat, les années d’entrainement n’étaient pas vaines. L’un des révoltés récolta un coup dans les parties, l’autre une bonne clé de bras après un bon coup dans le nez pour le distraire.

« Arrête de jouer au con, Travis.. ! » Demanda-t-il à son « prisonnier » qui ne lui facilitait pas la tâche en ruant comme un bœuf. Bien entendu, les Cagoulés ne firent pour l’aider se contentant de lui demander d’avancer ou d’aller plus rapidement.

« Vous êtes des comiques, vous.... » Maugréa-t-il de mauvais poil. Cela dura encore quelques minutes avant qu’ils n’atteignent la zone carcérale et ne les délaissent en cellules sous les très nombreux noms d’oiseaux. Peu à peu la paumette droite rougissait, témoin d’un bon coup pris.

« Et maintenant ?»
« Maintenant vous la fermez et vous attendez dans celle d’à côté. Si vous êtes sages, le Boss viendra peut être vous voir. » Fit-il en montrant la cellule à côté.
« Sympa l’accueil.»
« Ferme-là, Eversman. »

Le Ranger se contenta d’un signe de la tête rémoignant de sa compréhension. Ils n’avaient pas trop le choix et durent prendre place derrière les barreaux, une sensation un peu trop connue pour lui. L’homme alla s’installa sur le seul lit de la cellule, s’en servant pour s’allonger et peut être faire une petite sieste en attendant des nouvelles. Si les autres voulaient profiter, ils n’avaient qu’à se manifester ce que fit Hawkins.

« Ok Sergent. » fit-il en se redressant et basculant en position assis histoire de lui laisser la place pour installer son fessier.


_________________
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? Dn87[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 70vd[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? R39a[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? St3h[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
[EVENT] Et nous alors ? On peut se mutiner ? 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum