Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis


La ruine d'Amarielle

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Lyanna

√ Arrivée le : 14/07/2018
√ Gène : ATA
√ Messages : 168

Dim 21 Fév - 19:31

Lyanna

La ruine d’Amarielle
Darren & Lyanna

En entendant ces mots, Lyanna fronça les sourcils, et ouvrit les yeux, sans comprendre de quoi Darren voulait parler. Mais elle n’eut pas le temps de prononcer le moindre mot, car le militaire s’était déjà éloigné, avançant vers la porte pour quitter la chambre. La jeune femme se redressa dans le lit, elle avait un étrange et désagréable pressentiment. Pourquoi Darren venait-il de lui dire une telle chose ? Pourquoi disait-il qu’il allait être malhonnête ? Pourquoi devrait-elle le comprendre ?

Sans prendre la peine d’enfiler un vêtement, Lyanna bondit du lit au moment où son compagnon fermait la porte. Elle tourna la poignée et entrouvrit la porte, avant de pencher la tête dans le couloir. Elle aperçut alors Darren un peu plus loin, en train de frapper à la porte d’une autre chambre. Son interlocuteur ne faisait pas le moindre doute, bien que la jeune femme l’entende à peine. Il s’agissait de Jim, ce dernier parut surpris de voir Darren à cette heure tardive, puis il l’invita à entrer. Lorsque la porte se referma, Lyanna finit par faire de même, intriguée, et retourna se coucher. Pourquoi Darren voulait-il voir Jim à cette heure-ci ? Cela ne pouvait pas attendre le lendemain ? Que lui cachait-il ? La guerrière resta allongée sur le dos, les yeux fixés au plafond, attendant le retour de son compagnon. Mais ce dernier tardait à revenir, elle finit par s’endormir, fatiguée.

A quatre heures trente du matin, la montre se mit à biper. Le soldat avait estimé qu’il serait tellement crevé qu’il ne l’entendrait pas. Et puisque son Amazone était clairement du genre à ne pas respecter les règles, elle aurait éteint l’alarme pour repousser le lever, se moquant du briefing de Jim prévu aux aurores. Depuis le temps qu’ils dormaient ensemble, Lyanna savait parfaitement où aller chercher ce bip dérangeant pour le faire taire. C’est le reste du groupe qui serait venu toquer à la porte pour les forcer à quitter le lit.

Mais en réalité, Darren ouvrit les yeux dès les premières notes de l’alarme. Il avait dormi d’un sommeil agité, stressé par cette nouvelle étape de sa vie. La passion et l’amour naïf ne pouvaient durer éternellement, il fallait que des emmerdes s’imposent aussi rapidement.
D’un soupir las, Darren chercha le bouton de sa montre à tâtons puis appuya dessus. La petite alarme cessa de leur déranger les oreilles puis il observa le plafond. Ses entrailles tordaient encore, peut-être même plus.

« Il faut se lever, chérie. » lui murmura-t-il tout en caressant son dos. « On nous attend pour le brief. »

Le soldat parlait à contrecœur. Il n’avait aucune envie de se rendre à cette réunion d’escouade. Avec ce qu’il venait de révéler à Jim hier, il voyait mal comment tout pourrait se passer sans accrochage. D’habitude, il trainait un peu sous les draps. Il embrassait sa belle brune, il lui témoignait toute sa tendresse, puis il sévissait joyeusement lorsqu’elle refusait de se lever. C’était quasiment devenu une tradition d’éveil.
Mais là, Darren n’en était pas capable. Il savait que, malgré le noir et la pénombre, sa femme décélerait sans mal son malaise. Le sourire ne serait pas franc cette fois-ci, les petites attentions non plus. S’il restait, elle allait lire en lui comme dans un livre ouvert et le percer à jour. De toute façon, sa belle percuterait bientôt.
Mais il était prêt à assumer.

A demi réveillée à cause de la montre de Darren, Lyanna émergea peu à peu, essayant de penser à autre chose que cette nausée qui lui retournait l’estomac. Heureusement, celle-ci parut moins intense que les précédentes, peut être que cette étrange maladie qu’elle avait attrapé était en train de guérir. Il lui faudrait encore le médicament de Max. Alors qu’elle sortait lentement de son sommeil raccourci, la jeune femme remarqua que quelque chose n’allait pas. Son compagnon n’était pas comme d’habitude. Il avait l’air fuyant, comme si quelque chose le préoccupait. Est ce que cela avait un rapport avec sa sortie nocturne pour aller voir Jim cette nuit ? Alors qu’elle se redressait dans le lit, tandis que le militaire était déjà debout, en train de s’habiller, Lyanna chercha à en savoir plus, en lui demandant ce qui n’allait pas, et pourquoi il s’était absenté quelques heures auparavant. Des questions légitimes vu le comportement étrange du soldat.

Darren esquiva la curiosité de son amante, il éluda ses questions, la pressant sous la fausse excuse du retard qu’ils avaient. A contrecoeur, et intriguée de ne pas en savoir davantage, Lyanna consentit à s’habiller rapidement, avant de suivre le militaire jusqu’au rez-de-chaussé. Quand Darren entra dans la cuisine, équipé de la tête aux pieds, il n’en menait pas large. Il se laissa tomber sur une chaise tout en saluant ses deux compères puis posa machinalement son M4 sur la table. Il fit mine d’être occupé à ranger le fouilli dans son gilet tactique. Une mesure désespérée pour ne pas croiser le regard de l’Amazone ni celui de Jim. Ce dernier le voyait bien.
« Darren, tu es d’attaque ? »
Le soldat releva le nez pour soutenir le regard de son sergent. C’était un dialogue à double sens. Avant de se quitter, il lui avait dit qu’il avait la nuit pour se décider. Le leader d’équipe comprenait bien le dilemme qui se jouait et, à l’inverse, il avait remercié son soldat d’être resté pro. Le conflit d’intérêt s’étendait jusqu’à lui pour l’attachement qu’il avait avec l’Amazone. Il devait choisir entre garder l’info secrète et menacer le D4 d’un risque opérationnel. Ou bien se mettre sa compagne à dos.
« Ouais. » maugréa Clive de mauvaise grâce.

Lyanna s’était assise à côté de Darren, et elle le fixait en fronçant les sourcils. Pourquoi la fuyait-il du regard ? La jeune femme ne comprenait pas ce qui se passait, mais elle resta silencieuse. Peut-être que Darren n’avait pas assez dormi, qu’il n’avait pas eu le temps nécessaire pour se reposer entièrement.

Max quitta les fourneaux d’Eoguelle juste à côté. Il distribua des quarts en allu remplis d’un café bouillant. Le geste un peu plus compatissant à l’adresse de Darren le renseigna sur le fait qu’il était dans le coup. Donc...Max savait aussi.
Il prévoyait probablement le terrain pour que Lyanna encaisse mieux, il venait de lui servir un chocolat chaud bien sucré avec attention. Ce qui intrigua la guerrière qui regarda le jeune homme avec méfiance.
« Bien. Installez vous, point situation. » déclara Jim.
Il déplia une carte qu’il avait mis plusieurs heures à dessiner.
« Nous avons accompli notre première mission visant à nous faire apprécier des locaux. Maintenant que notre image est rattachée à celle d’April alias “La Corsaire”, nous aurons un peu plus de facilité à investiguer en son nom. Il y aura toujours cette haine de l’homme mais moins de méfiance : c’est déjà ça. »
Le sergent tapota un emplacement lointain sur la carte.
« La dernière position connue d’April se trouve sur une petite ville du nom d’Espérance. Elle avait pas mal roulé sa bosse sur un fleuve attenant qu’elle a descendu en navire. Nous, nous allons suivre cette route, ici. »
Son index suivait le tracé d’une route. « Pour nous remercier, les fermières nous ont offert leur chariot. Nous gagnerons en temps et en énergie. Nous ne ferons pas les différents arrêts d’April, nous pouvons espérer être bien plus rapide qu’elle à l’aller. »

Max souffla sur son café et en prit une bonne gorgée.
« J’ai profité de ma soirée pour écrire des courriers à déposer là-bas. J’pensais ne pas faire un pli mais, finalement, j’ai eu pas mal de clientes. J’me suis fait un bon pactole qui aidera à financer notre voyage. »
Le jeune homme remarqua, après quelques secondes de silence, que tout le monde le regardait. Il s’était rendu à l’auberge pour rencontrer Cendre à l’origine, tout le monde se posait une question à laquelle il répondit d’un haussement d’épaule.
« Bah quoi ? Elle a adoré me voir écrire... »
« Ok. Donc on prend la ville d’Espérance comme point de référence. »
Jim tourna son regard vers Lyanna.
« A partir de là, on doit déduire le prochain objectif qu’avait suivi April et suivre la piste. Lyanna, est-ce que les notes de notre amie nous en ont appris davantage sur le sujet ? »
"Et bien, dans les dernières pages de son journal, April dit être partie en direction de ruines où le problème de cette planète se trouverait. Elle n’a plus de radio, elle paraît affaiblie et en grand danger".

Lyanna tourna la tête en direction de Darren, comme cherchant son approbation pour dévoiler ce qu’elle avait découvert. Elle ignorait alors que Jim et Max étaient déjà au courant. Mais Darren fuyait encore son regard, ce qui la déstabilisa. C’était bien la première fois que le militaire se comportait de cette façon avec elle. Alors, elle reporta son attention sur Jim.

"Elle a découvert que la personne qui est derrière tout ça est une Kiranienne. Et vu comment elle en a parlé, il s’agirait de l’une de mes Soeurs, alors que je les croyais toutes disparues".
« Ah, j’ai oublié les tartines... » balança brusquement Max pour fuir les retombées d’une explosion imminente. Il s’éloigna jusqu’aux fourneaux pour se charger d’une cuisson imaginaire tandis que Jim cherchait plus d’informations. De son côté, le sergent ne s’était pas démonté.
« Donc, nous sommes susceptibles de combattre une personne à laquelle vous êtes attachée. Vous connaissez son identité ? »

Lyanna but une gorgée de son chocolat chaud, avant de secouer la tête. Elle avait bien remarqué que Jim soulignait le mot “attachée”. Darren et elle avait eu la même discussion la veille, et cela serait très difficile pour la jeune femme d’affronter sa Soeur. Est ce que le fait d’apprendre qu’ils allaient se retrouver face à une Kiranienne était à l’origine de ce malaise que Lyanna sentait dans l’air autour d’elle ?

"Je ne sais pas de qui il pourrait s’agir. April a mentionné un nom : Amarielle. Mais j’ignore si c’est quelqu’un ou un lieu. Et personne dans ma tribu ne portait ce nom".
« Mais nous avons une mission Lyanna. Le sauvetage d’April pourrait vous opposer gravement à cette survivante Kiranienne. » déclara-t-il en la regardant posément. « Habituellement, je trouverai votre présence idéale pour pouvoir négocier. Mais je doute que les pourparlers fassent partie de la culture de votre peuple, n’est-ce pas ? »

Lyanna fronça les sourcils aux paroles de Jim, elle ne voyait pas où il voulait en venir.

"C’est vrai, nous n’étions pas réputées pour la négociation, sauf avec les marchandes. Mais je suis sans doute la seule personne qui peut lui faire entendre raison. Enfin, j’espère. Et Darren m’a promis que nous ferions tout pour la neutraliser sans la tuer".

Le sergent fixa brièvement son subordonné, c’était un élément qu’il s’était bien gardé de lui confier. Mais peu importe.
« Darren a fait une bonne supposition mais une mauvaise promesse. »
Jim marqua une pause. Il finit par donner un coup de menton, un signe silencieux qui ordonna à ses deux compères de quitter la salle. Pas besoin de lui imposer un public. Darren se leva, toujours aussi gêné. En passant, il posa une main compatissante sur l’épaule de son amante, qui se voulait également une excuse dissimulée. Lyanna le regarda sans comprendre, ignorant également pour quelle raison Jim avait demandé aux autres de partir. Max s’esquiva rapidement à la suite, les laissant seuls tous les deux.
« Lyanna. Sincèrement, vous avez songé à ce que ça vous ferait de devoir choisir entre nous et la dernière Kiranienne en vie ? »

Sur le coup, Lyanna ne sut pas comment réagir. Elle crut même mal entendre, et secoua la tête en fronçant les sourcils, ouvrant déjà la bouche pour prendre la parole. Mais sans savoir quoi dire. La question de Jim l’ébranla complètement car elle ignorait pourquoi il lui demandait une telle chose.

"Heu … non … enfin … pourquoi devrais-je avoir un choix à faire ?"
« Vous le savez au fond de vous, mieux que personne... »
Jim se pencha légèrement sur la table, posant ses coudes à plat.
« April s’est attaquée à cette Kiranienne. Vous avez lu ses notes, vous m’avez rapporté qu’elle cherchait activement à restaurer un ordre, une équité. Inversez les rôles, voulez-vous ? »
Il tapota la carte du doigt.
« Vous survivez à cette éradication. Vous êtes ébranlée par la disparition de vos Soeurs. Et alors que vous avez trouvé une nouvelle place, une nouvelle vie, une femme inconnue vient ternir votre image. Déranger vos affaires. La Corsaire...qui menace autant que les Wraiths votre nouvelle vie. »
Jim pointa d’un signe de tête la tenue Atlante que portait l’Amazone.
« Et alors que vous vous pensiez seule, une autre survivante Kiranienne apparaît. Elle est à l’image de la Corsaire, cette fameuse menace, et sillonne vos terres en compagnie de trois mâles. »
Jim lui laissa un peu de temps pour intégrer les informations et avoir la même déduction que lui.
« Vous lui demanderez de vous rejoindre, non ? D’oublier cet uniforme, ces mâles, pour reconstruire votre culture. Vous retrouver, ne plus souffrir de la solitude. »
Maintenant que le schéma était posé, le sergent conclut :
« C’est ce qui vous pend au nez, Lyanna. On appelle ça un conflit d’intérêt dans notre monde. »

Peu à peu, au fil des paroles de Jim, Lyanna crut comprendre où il voulait en venir. Et cela ne lui plut pas. La jeune femme fixa le militaire.

"Où est ce que tu veux en venir ?"
« Je vais vous rapatrier sur Atlantis. » déclara Jim, puisqu’elle voulait en venir au fait. « Ce conflit d’intérêt menace la réussite de notre mission autant que votre avenir chez nous. Je ne veux pas que vous retourniez les armes contre nous pour la protéger. »

"QUOIIII ??? HORS DE QUESTION !!!" cria Lyanna en se redressant brusquement, frappant la table de ses poings. Jim sursauta et se leva à son tour.

"Tu cherches encore à m’évincer, comme la dernière fois ?"
« Calmez-vous. »

Lyanna jeta un regard noir à Jim, elle ne le quitta pas des yeux, pour le défier. Puis, pendant une fraction de seconde, l’image de Darren passa dans son esprit. Alors, elle comprit pourquoi son compagnon avait un comportement étrange depuis qu’il était allé voir Jim en pleine nuit. Pourquoi il avait prononcé ces mots en la croyant endormie. Pourquoi il n’osait pas la regarder, comme s’il avait honte de quelque chose. Non, c’était impossible. Pas Darren. Cela serait une trahison pour la guerrière. Pourtant, il n’y avait pas d’autre explication, et cela fit souffrir Lyanna. Cela pouvait se lire sur son visage.

"C’est lui qui te l’a demandé, c’est ça ?".
« Ca suffit ! » Lâcha-t-il à son tour. « Je suis obligé de vous écarter parce que je ne PEUX PAS vous faire confiance ! »
Il pointa machinalement la table du doigt.
« Avant de partir, je vous ai demandé si vous étiez prête à jouer le jeu. Et vous m’aviez répondu “oui”. »
Le sergent secoua la tête. Il considérait qu’elle n’avait pas tenu parole. Il reprit d’un ton calme mais sévère :
« J’accepte de m’adapter à votre agressivité, Lyanna. Mais pas à votre mépris constant pour l’autorité. Dans quelques jours, nous serons très certainement face à un membre de votre peuple. Je sais pertinemment que je ne pourrais pas compter sur vous pour couvrir mes arrières, ni ceux de Max. Vous allez prétendre le contraire ? »

La tension était palpable dans la pièce, encore plus que lorsque Jim avait écarté Lyanna de la mission la première fois. La jeune femme continuait de fusiller le militaire du regard, alors qu’il cherchait à la renvoyer sur Atlantis. Parce qu’il n’avait pas confiance en elle, c’était ses mots. Sur le coup, Lyanna eut une furieuse envie de faire voler le mobilier, pour laisser exploser sa rage. Et si elle s’écoutait, elle frapperait Jim sans état d’âme. Ce qui lui vaudrait d’énormes problèmes à coup sûr. C’était la raison pour laquelle elle s’empêchait de porter la main sur lui. Comme la dernière fois, la guerrière se sentait trahie. Non pas par Jim, cette fois. Mais par Darren. C’était lui qui avait parlé à son supérieur de cette histoire. C’était donc lui qui avait suggéré de l’écarter de la mission, afin de préserver leur histoire. Et ça, Lyanna ne le supporta pas.

"Je refuse de retourner sur Atlantis ! Ce n’est pas toi qui vas m’y contraindre !".

Lyanna avait pourtant accepté de “jouer le jeu”, comme le disait Jim. Elle s’était forcée à obéir à ses ordres, à ne pas aller à son encontre. Et voilà comment elle était remerciée. La guerrière savait parfaitement que défier l’autorité de Jim allait lui causer des ennuis. Mais là, c’était trop pour elle. Le patriarche voulait l’écarter de la mission et ne plus l’avoir dans l’équipe ? Parfait, il allait être servi.

"Puisque c’est comme ça, je vais chercher April seule sans ton aide, ni celle de Darren et de Max !"

Sans un mot de plus, Lyanna fit volte face et se dirigea vers la sortie de la pièce, furieuse, en ouvrant brutalement la porte pour quitter cet endroit.

« Il vous reste trois heures pour faire le bon choix. » déclara calmement Jim en consultant sa montre. « La Porte s’activera pour le rapport quotidien passé ce délai. Si vous n’êtes pas sur Atlantis, je contacterai le lieutenant Ridding. Votre manque de fiabilité deviendra de la désertion. »
Il la regarda à son tour dans les yeux.
« Et avant de vous en prendre à un soldat intègre, je vous conseille de vous interroger sur votre comportement. »

Lyanna ne prit pas la peine de répondre à Jim, et elle quitta la maison d’un pas précipité. Elle se retrouva alors à l’extérieur, dans la nuit, prête à partir d’ici en faisant fi de la menace du patriarche.

Darren et Max se trouvaient déjà sur le perron. Elle venait d’interrompre une conversation chargée entre eux, signe qu’ils avaient suivi une partie de la réaction de Lyanna. Son faciès et sa rage, bien visible, confirma les craintes des deux hommes.
« Ouaip, les tartines sont cramées. » lâcha-t-il dans un double dialogue. Il donna une bonne tape sur l’épaule de son comparse et retourna à l’intérieur de la ferme, le laissant seul avec une Amazone en colère.

Darren eut beaucoup de mal à soutenir son regard.
« Lyanna. » fit-il dans un souffle. « Je t’en prie, ne fait pas de bétises... »

Toujours aussi furieuse, Lyanna jeta un regard noir à Darren.

"Laisse moi passer !" ordonna-t-elle, tandis qu’elle continuait d’avancer en cherchant à le contourner.
« Lyanna. »
Il reculait à mesure que son amante progressait, s’adaptant à ses multiples écarts pour lui interdire la sortie.
« Arrête. Il faut que tu te calmes, ça ne servira à rien... »

Son attitude avait le don d’énerver un peu plus Lyanna, qui ne parvenait pas à s’en aller sans que Darren l’en empêche. Le militaire lui demandait de se calmer. Est ce qu’il était sérieux ? Après ce qu’il venait de se passer, il croyait sincèrement qu’elle prendrait cette histoire avec un sourire ?

"Que je me calme ? Tu plaisantes !"

Lyanna s’arrêta et fit face à Darren. Si un regard pouvait le tuer, le soldat serait déjà mort.

"C’est toi qui lui as demandé de m’exclure de l’équipe et de me rapatrier sur Atlantis ! C’est toi qui est responsable de ça !"
« Non !...enfin si...mais... »

La colère de la guerrière ne faiblissait pas.

"Tu m’as trahie !!!"
« J’suis pas un traître. » rétorqua Darren, blessé par cette horrible accusation.
Par instinct, il s’était saisi des bretelles de son gilet tactique. Comme pour l’empêcher de partir.
« Je t’aime, au contraire. Si je ne l’avais pas fait...c’est pour nous, tu comprends ? »
Darren secoua la tête.
« Si tu restes : tu choisiras forcément de protéger ta Soeur plutôt qu’April, le D4. Et même moi. »

Lyanna secoua la tête en regardant Darren. Ses yeux commencèrent à se remplir de larmes, alors qu’elle était toujours en colère contre lui. La voir dans cet état filait un sale coup au militaire, il se sentait responsable.

"Alors, tu n’as pas confiance en moi ! Et ta promesse d’hier soir ? Tu m’as menti !"
« Je t’ai promis de tout faire pour la neutraliser et je vais m’y tenir. Je pourrai te bassiner avec nos règles sur le conflit d’intérêt mais je sais que tu t’en fous. Et c’est pas ça qui m’importe. »
Il secoua légèrement ses bretelles.
« C’est notre couple, putain. Notre amour ! »
Darren avait l’espoir fou qu’elle comprenne. Mais ce n’était pas possible, elle vivait tout ça comme une trahison. Darren s’y était attendu, il assumerait. Mais il se sentait maintenant si sale...
« Tu étais prête à tout pour moi. Et l’inverse est aussi vrai. Sauf que je t’ai fait mal et je suis désolé, tellement désolé. Mais Lyanna...je dois t’imposer ça. Rien ne se passera bien si tu y vas. Tu ne te battras jamais contre elle, je le sais. »

Lyanna repoussa Darren en l’obligeant à la lâcher. Il recula de quelques pas et leva doucement les mains dans l’espoir de la calmer. Peine perdue.

"Mais tu n’en sais rien ! Et tu as décidé à ma place !"

La jeune femme secoua la tête.

"Tu croyais vraiment que j’allais rentrer sagement sur Atlantis en acceptant cet état de fait ?"
« La seule chose que je crois, c’est que cette Kiranienne va t’écarter de moi. » lui avoua-t-il, la gorge serrée. « La confiance n’a rien à voir là-dedans. J’allais te perdre. »
"Si, c’est une question de confiance ! Tu ne me fais pas confiance pour te garder dans ma vie ! Tu crois déjà, avant même que je la rencontre, que je vais m’éloigner de toi pour la rejoindre, elle ! Tout comme Jim, tu n’as pas confiance en moi !"

Darren baissa les bras.
« Tu vas la rejoindre. » lui confirma-t-il, avec un air impuissant. « Je sais que tu as le mal du Pays. Tous les jours, je sens que tu regrettes d’être arrachée à ta culture. De ne pas pouvoir vivre “ta” normalité, qui se constituait de la traite des mâles. Tu avais tes propres règles. On t’obligeait pas à traiter les hommes équitablement. »
Il se passa une main sur le menton. C’était un peu tard pour percer l’abcès.
« Il y a des jours où j’arrive à te faire rire assez pour te le faire oublier. Mais il y en a d’autres, comme ce matin, où c’est dans tes yeux. La Kiranienne... »

Darren soupira.
« Il ne faut pas être débile pour comprendre qu’elle va te proposer de la rejoindre avec tes conditions. Du genre à me garder à tes côtés, façon esclave amélioré. Et reprendre ta vie façon Kirana, ici, loin d’Atlantis. »
Il plissa des yeux.
« Toi aussi, tu es en danger. April l’a écrit noir sur blanc putain ! Lyanna, elle te l’a écrit ! »

Lyanna se détourna de Darren, et lutta intérieurement pour ne pas laisser sa fureur éclater. Elle serra les poings, démontrant ainsi qu’elle avait vraiment envie de frapper quelque chose. Après quelques secondes, la jeune femme reporta son attention sur le militaire.

"Alors, on n’a plus rien à se dire ! Parce qu’il n’est pas question que je rentre sur Atlantis à attendre que tu te fasses tuer ! J’irais chercher April, et tant pis si je suis seule pour y arriver !"
« Et si on rentrait tous les deux. » lâcha-t-il finalement.

La guerrière secoua la tête à la question de Darren.

"Comme si Jim allait te laisser rentrer. Et même si c’était vrai, tu penses vraiment que je vais laisser Jim tuer ma Soeur, s’il a une chance ? C’est hors de question que je le laisse faire !"
« Mais il ne veut pas la tuer ! Il veut sauver April, c’est tout ! » s’écria Darren. « Il n’est pas parti pris, s’il peut l’éviter il le fera. »
Lyanna ne répondit pas, mais elle n’en pensait pas moins, surtout avec ce qui s’était passé pour entrer dans le Refuge. Si Jim n’avait pas confiance en elle, la guerrière n’avait pas non plus confiance en lui. Darren lui tendit la main.
« Lyanna...on peut se faire remplacer et rentrer. Si tu veux me haïr pour ça, ok. On réglera nos comptes sur le ring si tu y tiens. Mais ne te sauve pas, je t’en prie...ils ne se contenteront pas de te faire construire une route cette fois. »

La jeune femme regarda la main de Darren, mais elle ne la prit pas comme elle l’aurait fait habituellement. Elle recula même d’un pas. Le soldat lui avait fait beaucoup de mal en complotant avec Jim dans son dos, même s’il pensait bien faire. Il avait raison : si elle partait seule, désobéissant aux ordres, elle risquait gros. Etre renvoyée d’Atlantis lui pendait au nez, elle le savait. Mais cela voulait dire abandonner April. Et sa Soeur. Et ça, c’était difficile pour elle d’accepter une telle chose. Lyanna se détourna à nouveau de Darren, et s’éloigna de quelques pas avant de s’arrêter un peu plus loin, les bras croisés.

Darren baissa la tête.
Les propos et les accusations de Lyanna l’avaient flingué. Il comprenait son sentiment de trahison mais il la trouvait aveugle. Vouloir à ce point trouver une solution idéale sans souffrances pour aucune des parties, c’était naïf. La Kiranienne n’allait pas laisser April partir sans rien dire, elle n’allait pas les laisser faire. Et Lyanna insistait pour se retrouver entre les tirs croisés.

Comment pourrait-elle négocier alors qu’elle avait dit elle-même que ses Soeurs étaient plus haineuses qu’elle ?

Clive se pensait bon soldat.
Il avait fait le bon choix en allant parler à Jim, en lui donnant toutes les informations. Il avait été pro.
Alors pourquoi ? Pourquoi se sentait-il aussi mal ?

Darren tenta de trouver une échappatoire. Lyanna ne franchirait pas cette Porte sans y être contrainte, ligotée des pieds à la tête. Elle allait finir par déserter sur un coup de tête, le lieutenant Ridding n’aurait aucun mal à la faire virer cette fois. Et contre ça aussi, il devait lutter.

Le militaire s’éloigna également de quelques pas, pris dans sa réflexion. Il ne supportait pas l’idée de perdre Lyanna autant qu’il ne supportait pas l’idée de perdre de son professionnalisme. Il était censé la convaincre à retourner sur Atlantis puis revenir au rapport comme un bon petit soldat auprès de Jim.
Mais ce temps là était fini. Il était tombé amoureux.
Et l’amour, ça rendait toujours très con.

« Bon sang ! » jura-t-il.
Il ne croyait pas à l’idée complètement dingue qui venait de fleurir dans son esprit.

Sans attendre, le militaire s’éloigna à grandes enjambées. Lyanna n’eut pas besoin de tourner la tête, elle entendit Darren partir. Plus rien ne l’empêchait de s’en aller, de continuer sa mission même si cela voulait dire des sanctions à son retour, et un renvoi immédiat d’Atlantis. Pourtant, la jeune femme ne bougea pas. Elle réfléchissait encore. Maintenant qu’elle était seule, elle pouvait prendre son temps pour fuir. Personne ne l’en empêcherait, elle le savait. Et comme Jim lui avait laissé 3 heures, elle avait du temps. Une longue route l’attendait.

Lyanna s’assit sur les marches du perron pour reprendre ses esprits. Sa colère ne faiblissait pas, elle en voulait à tout le monde. Surtout à Darren. Des larmes se mirent à couler silencieusement le long de ses joues. Son monde s’écroulait parce que personne n’avait confiance en elle. Se sentant trahie, rejetée, la guerrière avait la sensation que bien que vivant sur Atlantis depuis environ deux ans, elle n’était pas chez elle. Et maintenant, c’était Darren qui complotait dans son dos. Et cela lui fit plus de mal que le manque de confiance de Jim. Lyanna essuya ses larmes d’un revers de main, ressentant un mélange de tristesse et de fureur. Elle essaya de se calmer, maintenant qu’elle était seule, mais c’était peine perdue. Elle ne chercha même pas à essayer de comprendre où Darren était parti.

Le soldat disparut dans la grange où se trouvait les chevaux de traits, ouvrant la porte d’un coup de pied vengeur. Sa mise en esclavage aura finalement servi à quelque chose. Il avait déjà attelé une ou deux fois le chariot pour Eoguelle. Il alla directement vers l’établi pour récupérer une selle puis prépara hâtivement l’animal qui lui semblait le plus solide.

Trois minutes plus tard, il sortait tranquillement sur le dos de la bête, la dirigeant vers Lyanna. Le regard grave, se demandant encore s’il parviendrait à se sortir de cette connerie monumentale, le jeune homme se positionna à hauteur de la jeune femme. Il savait qu’elle serait probablement intriguée par la scène même si la colère était encore là. Car Darren ne venait pas l’aider à s’enfuir en lui apportant un cheval, il était lui-même installé sur le dos de la bête. Lyanna sentit une présence près d’elle, et elle sécha ses dernières larmes avant de lever les yeux. Elle vit alors Darren qui montait un cheval, arrêté à côté d’elle. Elle eut envie de lui dire de partir, de la laisser, mais rien ne sortit de sa gorge. Certes, sa colère était toujours là. Mais elle ressentit aussi de la curiosité. Était-il venu la chercher à dos de cheval pour la ramener à la Porte des Étoiles ? Quelle idée stupide, l’entrée du refuge n’était pas loin, elle pouvait y aller à pied sans problème. Enfin, si elle avait voulu retourner sur Atlantis, alors que ce n’était pas du tout dans ses plans. Alors, pourquoi Darren avait-il ramené un cheval ? Et que faisait il dessus ?

Le militaire hésita encore un peu, observant sa femme depuis ce point haut. Puis il choisit de lui prouver tout l’amour qu’il avait pour elle en lui tendant une nouvelle fois la main, pour l’aider à grimper cette fois-ci.
Lyanna allait peut-être se méfier, se dire qu’il comptait l’emmener personnellement jusqu’à la Porte des Étoiles. L’amadouer pour qu’ils rentrent tous les deux et oublient cette horrible histoire. Mais il agissait de son propre chef, il n’avait rien dit à Jim.

Lyanna observa cette main à nouveau tendue vers elle, comme toute à l’heure. Mais cette fois-ci, il y avait quelque chose de différent dans ce geste. Avant, Darren lui avait tendu la main pour l’inviter à retourner sur Atlantis avec lui. Mais cette fois-ci, c’était autre chose que ce simple geste trahissait, sans qu’elle ne réussisse à savoir quoi. La guerrière leva les yeux pour les plonger dans ceux de son compagnon. Le visage du soldat portait les signes clairs de leur complicité. Il n’avait plus de crainte ni d’angoisse. Il avait fait son choix. Sans un mot, Darren agita les doigts de sa main toujours tendue.
Alors, Lyanna sut ce qui était différent dans ce geste. Elle comprit qu’il s’était rangé de son côté par amour.
Il l’emmenait à la ruine d’Amarielle avant que Jim et Max n’y parviennent. Pour lui offrir une chance de convaincre sa Soeur avant que le conflit n’éclate. La colère de la guerrière était toujours là, mais cette dernière ne pouvait pas rester insensible à cet acte. Darren était prêt à affronter de graves problèmes avec sa hiérarchie … pour elle. Après quelques secondes de réflexion, Lyanna se leva et attrapa sa main pour monter à son tour sur le cheval qui l’emmènerait loin d’ici.

eden memories

_________________
La ruine d'Amarielle - Page 2 Qsr3

DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Skyler McAlister
Couleur d'écriture : #F64C6E

Spoiler:
La ruine d'Amarielle - Page 2 0n3m La ruine d'Amarielle - Page 2 Fccz

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum