Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis

Le Deal du moment : -27%
XIAOMI POCO X3 64Go – Gris
Voir le deal
176 €

Warren Butler

Image perso : L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon - PV Esfir Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 95
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Jeu 25 Mar - 18:28

Warren Butler

Dans la nature on respire ce que l'âme ressent et on expire ce que l'esprit évacue
L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon
TEMOINS PRESENT
Esfir Lunienko
&
Warren Butler



Il s’en était passé, des choses, depuis que le Commandant n’était plus. En fait, il s’en était passé des choses depuis qu’il était arrivé sur Atlantis. Globalement, Warren n’avait jamais eu des affectations simples, ça bougeait toujours, il y avait à faire, à refaire. C’était ça l’armée. Mais un coup d’état, ça… jamais. La situation était revenue à la normale mais il avait fallu gérer la suite, la crise de confiance dans l’armée, et tout le reste avec les alliés d’autres planètes, les missions qui avaient repris, etc etc. Il s’était également retrouvé sur une planète Génii, coupé d’Atlantis, un certain temps, jusqu’à résoudre la situation un peu de lui-même grâce à une femme qui était en guerre contre sa propre faction. Les mois avaient filé, tant et si bien qu’il n’avait pas vu le temps passer.

Et pourtant, il n’avait pas oublié qu’il devait honorer deux paris auprès d’Esfir, cette femme russe qu’il avait rencontré à son premier soir sur la cité, et qu’il avait recroisé rapidement lors d’un acte de résistance pour faire chier la milice et le commandant lui-même, mais depuis, impossible d’avoir du temps à lui pour payer sa dette.
D’ailleurs, comme il comptait bien réussir à la faire tirer avec une arme de précision, il avait dû batailler ferme avec sa hiérarchie pour pouvoir emprunter ce genre d’armement et de munition, pour un “treck” en condition. Officiellement, il partait seul quelques jours dans la pampas d’une planète qui avait tourné plusieurs fois de casquette : Paradize. Tantôt alliée, tantôt ennemie, ça faisait quelques années qu’elle était restée du côté des atlantes, et il n’y avait rien à signaler du côté de la diplomatie interne qui indiquerait un changement de comportement de la part des autochtones. Et de sources sûres, il savait que la directrice Steele veillait à cela, ayant été impliquée dans un rapt sur cette planète.

Sauf que le jour J, il s’était démerdé pour qu’un pote à la planification lui colle une civile dans les pattes pour un stage de survie. Il en avait déjà fait un avec cette fille là, Thyra White, un peu bizarre certes, mais globalement, ça s’était bien passé, et l’expérience avait plu aux pontes, si bien qu’elle était renouvelée. Et comble de coïncidence - merci le copain - c’était une certaine Esfir Lunienko qui devait l’accompagner.

Du coup, il patientait en salle d’embarquement, avec tout son équipement, qu’elle daigne montrer le bout de son nez. Il restait encore vingt bonnes minutes avant que ce ne soit l’heure de partir, mais il prenait toujours un peu large.

(c) princessecapricieuse

_________________
DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon - PV Esfir Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 593
√ Localisation : Cité de Atlantis

Ven 26 Mar - 17:18

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-l
Esfir Lunienko

Dans la nature on respire ce que l'âme ressent et on expire ce que l'esprit évacue
L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon
TEMOINS PRESENT
Esfir Lunienko
&
Warren Butler



Se racheter une conduite... putain que c’était dur! Depuis que Darren l’avait aidée à se remettre sur les rails, elle faisait du mieux qu’elle pouvait, mais son moral jouait encore les montagnes russes et il était parfois difficile de ne pas retomber au milieu de ses démons quand malgré ses efforts, les regards en coin et les chuchotements sur son passage lui rappelaient tout ce qui c’était passé ces derniers mois. Ce tourbillon infernal dans lequel elle s’était vautrée et dont il était devenu impossible de sortir... jusqu’à ce qu’un ami brave sa haine et son venin pour lui prendre la main et l’extirper de force.

On avait beau lui avoir “pardonné” son acte de traîtrise et avoir accepté qu’elle avait été plus manipulée que manipulatrice, sa réintégration ne se faisait pas sans mal. Il faut dire qu’après le coup d’état du Commandant, la traîtrise on aimait encore moins dans les couloirs d’Atlantis. On l’avait interdite de mission, elle était cantonnée à des boulots sans grand intérêt sur la Cité, fini les labo d’armement et la technologie lantienne. A ce rythme, elle allait finir pas faner complètement.
Mais aujourd’hui, on lui offrait l’occasion de sortir, d’aller sur une autre planète. Bon c’était pour un stage de survie ce qui aurait pu paraître complètement rébarbatif à un équipier habituer à mettre le nez dehors. Mais pour Esfir, l’ancienne dépravée, la presque plus droguée, ex traîtresse de son état... c’était la plus belle journée qu’on lui promettait depuis des semaines!

Ce matin, elle avait eut un petit sourire lorsqu’elle était sortie du lit. Elle avait encore évité de se regarder dans le miroir, même si elle avait repris un peu de poids, son regard n’avait plus l’étincelle d’autrefois, surtout quand il se posait sur son reflet. Elle avait enfilé une tenue confortable, pantalon treillis t-shirt sombre, un veste à capuche et un petit sac à dos avec quelques bricoles. Elle partait du principe que le matériel serait fourni par l’instructeur.
Alors que ses pas la conduisaient vers le point de rendez-vous, elle fut soudain saisit d’un doute... et si ce stage n’était qu’une machination pour la faire disparaître au milieu d’une nature hostile ? Caldwell serait il capable d’un tel subterfuge ? Après la frousse qu’il lui avait filé le jour de son arrestation, une part d’elle continurait de se demander de quoi l’homme chauve était capable.

Mais ce petit doute pernicieux disparu lorsqu’elle découvrit l’identité de celui qui l’accompagnerait. Warren Butler aka oeil de lynx ! Ce n’était pas qu’elle le connaissait vraiment au final mais entre leur partie de fléchette mémorable et leur casse du siècle avec le major Frei, elle avait une bonne impression et était convaincue que si on devait l’emmener dans un Guantanamo stellaire, ce ne serait pas ce genre de soldat qu’on lui donnerait pour escorte.

C’est donc plus soulagée qu’elle approcha du soldat.
« Oeil de lynx ? C’est toi mon instructeur du jour ? »

Cette fois, elle ne lui avait pas sauté au cou et sa façon de parler manquait de cette spontanéité qui était avant sa marque de fabrique. Mais le sourire qu’elle lui adressa était sincère et de ces sourires là, elle n’en offrait plus beaucoup depuis sa dérive.

(c) princessecapricieuse

_________________
L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon - PV Esfir 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler

Image perso : L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon - PV Esfir Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 95
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Ven 26 Mar - 18:05

Warren Butler

Dans la nature on respire ce que l'âme ressent et on expire ce que l'esprit évacue
L'oeil dans le viseur, la tête dans le guidon
TEMOINS PRESENT
Esfir Lunienko
&
Warren Butler



Warren acquiesça tranquillement de la tête en ajoutant :
« Du jour et du jour de demain. », affirma-t-il avec son flegme habituelle. « Sauf si tu es super efficace et qu’on rentre avant ce soir. » Il lui adressa un sourire. Il savait qu’elle en avait bavé ces derniers temps, ayant entendu des histoires et des rumeurs comme tout le monde, mais si elle n’avait pas été viré, c’était pour une bonne raison. Elle était là, elle faisait partie des membres de l’expédition comme tout à chacun, ça n’allait pas plus loin dans sa petite tête blonde.

Esfir lui adressa un regard un poil suspicieux en précisant « On ne m’a pas prévenue d’emporter des affaires de rechange. Il faut que j’ailles refaire mon sac. Tu me laisses quinze minutes ? »
Ce qui la dérangeait le plus n’était pas tant la petite culotte en coton qui allait lui manquer mais plutôt, la petite dose de remontant de laquelle elle avait encore du mal à se passer malgré la désintoxe qu’on lui avait faite.

« On part dans dix sept minutes et vingt secondes. », fit-il en consultant sa montre analogique. « Mais tu sais on ne part pas dans un quatre étoiles. », crut-il bon de faire remarquer, ça restait de la survie quand même. Après, elle faisait comme elle le sentait.

La petite russe s’excusa et fila faire le plein de son petit sac à dos, vêtements de rechange, petite gélule oxycodone qui avaient remplacé la drogue si efficace de Teshara Lays et deux barres chocolatées, son péché mignon seule constante dans sa vie depuis quelques temps.
Le tout fut rapide et elle fut de retour près du jumper au bout de seize minutes.
En temps normal elle se serait présentée au garde à vous avec une petite phrase du style “A vos ordres chef, parés pour Kho Lanta” ou une autre bêtise du genre ou “Est ce que je devrais emporter Wilson ?” en référence au film seul au monde.
Mais là elle se contente de quelque chose de plus simple.
« Mes affaires sont prêtes, on peut y aller chef. C’est toi qui conduis où je dois me mettre aux commandes ? »

« On aura notre pilote, il nous laissera dans une zone convenue à l’avance. Du coup, c’est peinard pour le moment. », affirma-t-il. D’ailleurs, on leur faisait signe que c’était à eux d’embarquer et qu’on allait pouvoir y aller. Il l’invita à passer devant, avant de s’installer sur une banquette à l’arrière, en face d’Esfir.
Le jeune homme plaça le fusil entre ses jambes pour le maintenir, et tapota dessus affectueusement, non sans déclarer : « Comme promis. Tu vas pouvoir essayer. »

La jeune femme suivit les mouvements du soldat, découvrant l’arme à laquelle elle ne s’attendait pas. Ce pari semblait remonter à des années en arrière dans l’esprit de la rouquine, à une autre vie. Ces quelques mots firent ressurgir une série de souvenirs heureux, des souvenirs où elle s’amusait, insouciante et naïve. Le bon temps.
« Je le crois pas, tu t’en es souvenu ? »
Cette formation s’annonçait plus complète et prometteuse qu’elle ne le pensait ce matin en se levant. « Et ça fait parti de l’équipement standard en mode survie un fusil à lunette ? »

Il afficha un sourire, comme pour dire “et ouais”. Bien sûr qu’il s’en était souvenu. Il haussa ensuite des épaules en extirpant une clope de son gilet tactique, qu’il glissa entre ses lèvres sans l’allumer. Pas dans le Jumper. « Pour les gars comme moi, oui, ça fait parti de l’équipement standard. » Il ne lui dirait pas qu’il avait bataillé pour obtenir l’autorisation, au fond ce n’était pas important, l’important, c’était qu’il en était doté pour lui faire essayer. Puis, il glissa ses doigts dans une autre pochette de son gilet, et extirpa une balle assez importante. C’était du gros calibre. Il la tendit à Esfir. « T’écrira ce que tu veux dessus, c’est pour tuer le passé. Tradition. », marmonna-t-il.


(c) princessecapricieuse

_________________
DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum