Atlantis Insurrection

RPG sur Stargate Atlantis

Le Deal du moment : -37%
Nike – Débardeur de running pour Femme ...
Voir le deal
25 €

Shaun Kelly
Lieutenant
Image perso : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1983
√ Nationalité : Américain

√ Age : 37
√ Messages : 38

Ven 26 Mar - 1:37

Shaun Kelly
Le croc du Néant

-


La trotteuse s'agitait, incapable d'être immobile plus d'une seconde, au confort d'un cadran de verre et jugé sous le regard inquisiteur du Lieutenant qui y veillait parfois d'un peu trop près. Dans la salle de briefing, pour le moment vide de présence sinon la sienne, qu'il avait fait réservé à bord même du Dédale, l'officier y avait pris place avec un peu plus d'avance que le rendez-vous donné. Non seulement parce qu'il se devait, en tant que dirigeant de cette équipe mandaté en renfort d'urgence, mettre au parfum ses hommes et femmes qui seraient envoyés sur le terrain, mais aussi parce que même l'avance était calculée.

Aussi avait-il prit le temps, de cette demi-heure qui lui avait resté avant le début, de revoir rapidement une dernière fois certains dossiers en sa possession de ces spécialistes envoyés sous son égide, de s'équiper en conséquence de cette mission - car sitôt ceci terminé qu'ils prendraient tous ensemble le chemin du pont d'embarquement, mais aussi de faire demander la présence d'un sous-officier de la logistique, afin que ce dernier prenne les derniers désidératas si besoin était et le communique aussitôt à son unité pour qu'ils perdent le moins de temps possible à cette préparation. Après tout, le mot urgence servait seul à définir la nature de ce qu'il était : une urgence.

Situation critique, besoin immédiat, des hommes qui peinaient à tenir une ligne de front et craignait de se faire tant et tant repoussé qu'au delà de leur propre vie qu'ils mettaient en jeu, c'était celle des civils dont ils avaient la responsabilité qu'ils risquaient à chaque instant. Clac. Clac. La longue aiguille de sa montre filait. Il ne restait plus que quelques instants pour voir les hâtifs débarquer les premiers, peu avant les ponctuels. Et il n'attendrait pas les retardataires pour commencer.

Avec tout ces préparatifs à la hâte, son esprit chargé qui cherchait à être le plus pragmatique et logique possible, ne parvenait pas à se défaire de la pensée de cette chevauchée fantastique qui les attendait. Vivre un décrochage d'hélicoptère et s'en sortir parfaitement indemne, ça valait sans toute son pesant d'or sur l'étagère de ses trophées, et même s'il était assez adepte de l'adrénaline d'ordinaire, il s'en serait bien passé. Non pas qu'il n'avait aucune confiance en la furie Bricks, quand bien même ça aurait pu être le cas, il s'étonnait d'ailleurs à ce que l'effet inverse se fasse dans son esprit : il aurait été bien plus anxieux, bien moins serein, s'ils avaient eu affaire à un pilote qui ne l'était pas autant que l'hispanique.

Cette pensée lui fit d'ailleurs plisser un maigre pincement au coin des lèvres, bref, s'estompant aussitôt apparu dans le néant que sa concentration glanait et cette check-list qu'il refaisait dans sa tête. Tout devait être parfaitement sous contrôle, même l'incontrôlable, car il ne se permettait jamais de partir sans plusieurs plans en tête. Juste au cas où.




Equipement:
Equipement de Shaun


Uniforme :
- Treillis militaire type Urbain (pantalon, chemise de combat, chaussette militaire, rangers, gants de combat, genouillère coyote, patch groupe sanguin, patch drapeau américain)
- Gilet Tactique MOLLE intégrant plaques pare-balle
- Casque lourd teinte urbain avec rails Picatinny
- Oreillettes A1
- Lentille de vision nocturne
- GDO
- Montre boussole
- Holster de cuisse pour Jéricho
- Fourreau de cuisse pour couteau
- Sac à Dos

Casque:
- Caméra thermique connectée

Gilet MOLLE:
- Chargeurs Jéricho x 02
- Chargeurs HK417 x 04
- Grenades de 40 x 46 mm OTAN x 02
- Fumigène M18 x 02
- Télémètre
- Pointeur GPS connecté
- Cyalumes x 10
- Paquet de 20 cigarettes
- Briquet tempête

Sac à dos :
- Gourde
- Pastilles purifiantes
- Ration de survie x 02
- Barres énergétique x 04
- Baudrier d'attache et mousquetons

Armement :
- Jéricho 941 (Dragonne / Aide à la visée / Chargeur 16 cartouches de 9mm Para / Balles Blindées)
- HK417 + Lance Grenade M203 (Lunette de visée / Désignateur Laser / Bandoulière / Poignée Tactique / Chargeur 20 cartouches de 7.62mm OTAN / Balles Perforantes / grenade de 40 x 46 mm OTAN pré-chambrée)
- Extrema Ratio Col Moschin

Conséquences pour Shaun

Accepte tout.

_________________
Shaun Kelly

#006633

Le croc du Néant Shaun

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister

√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Gène : Aucun
√ Messages : 331

Ven 26 Mar - 20:06

Skyler McAlister


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

Perdue dans mes réflexions, j'observai le sac à dos médical ouvert sur mon lit. J'examinai le matériel que j'allais apporter avec moi pour cette mission, histoire de ne rien oublier. Je fis un inventaire, vérifiai le bon fonctionnement de certains objets comme la batterie de la scie d'autopsie, m'assurai qu'il y avait suffisamment de médicaments et de bandages, au cas où. J'avais appris quelques heures auparavant que j'allais partir pour une mission de sauvetage et d'évacuation sur une planète où les conditions de vie étaient dangereuses. Il y avait également une présence Genii sur place, mais je n'en savais pas plus. J'avais eu le temps de faire quelques préparatifs au niveau de mon matériel, avant d'être téléportée à bord du Dédale pour continuer le voyage dans l'espace, avec les autres membres de ma future équipe. Etant le seul médecin du groupe de soutien, je me devais d'avoir mon matériel au complet. Alors, je pris mon temps pour faire l'inventaire du sac à dos. Mon gilet tactique était posé à côté, les poches remplies de ce qui me serait utile.

Une fois que mes affaires furent prêtes, je regardai ma montre. Encore une dizaine de minutes, il était temps d'y aller. Cela faisait un moment que je n'étais pas partie en mission sur une autre planète. J'avais beaucoup de travail sur Atlantis, à seconder Carson, mais cette fois ci, ma présence était requise. Quoi de plus normal vu ce qui nous attendait. Les personnes présentes sur la planète auraient sûrement besoin de soin. Il fallait envoyer un médecin, vu que l'antenne médicale sur place ne donnait plus de signe de vie. Ne voulant pas être en retard, je quittai mes quartiers, et longeai les longs couloirs du Dédale pour aller en salle de briefing. Je n'avais pas l'habitude d'arpenter ce vaisseau, je dus demander mon chemin à plusieurs reprises.

Après quelques minutes, j'arrivai à la salle de briefing. Moi qui pensais être la dernière arrivée, ce n'était pas le cas. Il n'y avait qu'une seule personne, un militaire. Officier, vu ses galons. Il s'agissait probablement de l'Officier responsable de la mission et de l'équipe. Je ne le connaissais pas trop, je l'avais simplement croisé de temps en temps à l'infirmerie. Je ne connaissais que son nom et son grade. J'entrai dans la salle en regardant le militaire.

"Bonjour Lieutenant Kelly".

Je m'installai pour attendre les autres membres de l'équipe qui n'allaient pas tarder à arriver.

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Spoiler:
Equipement général de Skyler :

- Nouvel uniforme d'exploration couleur noire (pantalon, tee shirt, veste et rangers)
- Gilet tactique MOLLE MK 2 couleur noire
- Sac à dos médical
- Oreillette pour la radio
- Lentilles de vision nocturne

Dans les poches du gilet tactique MOLLE :

- 01 lampe torche
- 03 barres de céréales
- 02 rations de survie
- 01 gourdes remplie d'eau
- 01 GDO

Armement :

- 01 pistolet incapacitant Wraith dans un holster cuisse

Dans le sac à dos médical :

- Tablette tactile avec câble
- Bandages et compresses
- Seringues stériles
- Couverture de survie
- Divers instruments chirurgicaux (bistouris, ciseaux, pince, fil de suture, strips, etc)
- Thermomètre
- Stétoscope
- Tensiomètre
- Paire de lunettes pour la chirurgie
- Gants en latex jetables
- Mini lampe médicale
- Divers médicaments (comprimés et flacons), antiobiotiques, antiseptiques et anésthésiants
- Kit de fractures (atèle, minerve, tube de colle osseuse, etc)
- Des chaufferettes
- Petite scie d'autopsie

Conséquences pour Skyler :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.

_________________
Le croc du Néant 236729Sanstitre32


DC : Gabriel Grayson - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler

Image perso : Le croc du Néant Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 95
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Dim 28 Mar - 18:18

Warren Butler


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

Le tour de garde était bientôt terminé. Ce n'était pas les missions ni les affectations les plus passionnantes mais il fallait bien se les coltiner, surtout en tant que première classe. Et puis, de temps en temps, il partait en exploration, ce qui compensait. Un des avantages de rester sur la cité pour faire des tours de gardes, c'était qu'il était plus disponible pour apprendre le russe puisqu'il ne partait pas plusieurs jours d'affilés. Oui, Warren était fidèle à lui-même. Il prenait les choses comme ça venait en y essayant d'y voir des bénéfices et non les mauvais côtés. C'était sa nature profonde, et même s'il pouvait en déroger parfois, il ne pouvait s'empêcher d'y revenir tôt ou tard car il était comme ça.

Aussi, quand on lui demanda de prendre ses clics et ses clac pour une mission spéciale sur le Dédale, en urgence, il sentit la fatigue s'estomper et l'adrénaline inonder ses veines. Il était SEAL pour ça bordel ! Pour les départs en dernières minutes ! Pour l'excitation de la mission à venir !

Comme à son habitude, car ce n'était pas la première fois qu'il était mobilisé sans que ce ne soit prévue, ce qui n'était pas anormal pour un militaire, il fit glisser un mot à Esfir pour la prévenir de son départ dans l'urgence. Si ça ne tenait qu'à lui, il serait passé la voir avant, mais on ne discutait pas l'ordre "tout de suite". Il savait rester pro malgré que le contexte pro et perso se mélangeaient justement... Bon, il ne savait absolument pas comment ça se passerait s'ils se retrouvaient sur une mission ensemble avec d'autres personnes...

Enfin, la question ne se posait pas tout de suite !

Il se rendit donc au point de téléportation et on l'informa rapidement qu'il devait se rendre à l'armurerie pour s'équiper. Selon sa spécialité. On parlait de l'opération Griffon, et forcément, il en avait entendu parler. Donc ça se décidait ? Il songeait à tout cela tout en préparant son matériel avec son efficacité habituelle. L'armurier du Dédale était tout aussi compétent que celui de la cité et ça ne chômait pas. L'avantage de l'armée. Tout le monde savait ce qu'il avait à faire.

Il se présenta donc au briefing avec tout son matos. Ce n'était pas super pratique mais c'était la fiche de mission qui voulait ça.

« Lieutenant, M'dame. » salua Warren, avec un salut plus rigide et réglementaire pour l'officier, alors qu'il fut plus courtois pour la civile.

Shaun Kelly. Serait-il l'officier en charge de la mission ou serait-il un des subordonnés de l'officier en charge ? Warren optait pour la première option, pour deux raisons : il était déjà là, et du bon côté de la table. Si ce type était capable de déconner et d'être marrant en dehors de sa fonction, il n'était pas moins pro et direct comme un officier devait l'être en mission. Il faisait la part des choses quoi.

En tout cas, il ne connaissait pas le mini modèle féminin présent. C'était toujours l'occasion de découvrir de nouvelle tête en mission.

« Première classe Warren Butler. » se présenta-t-il néanmoins à la jeune femme. Il déposa son matériel sur une des tables en faisant pas mal de barouf, et prit place. Qui serait de la partie ? Il avait hâte de savoir !

Spoiler:
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Lentille de vision nocturne
- Casquette
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Papiers persos

Armement :
- Jericho 941
- M110 SASS chambré avec des balles blindées standards (bipied rétractable, lunette grossissante)
- Couteau Standard
- Poignard de Survie
- Grenade Frag x2

Sac à dos :
- Jumelles
- Gourde
- Ration x2
- Barre Choco x3
- Couverture de Survie

Conséquences pour Warren :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.

_________________
DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 21/09/1995
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 25
√ Messages : 423
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Lun 29 Mar - 0:01

Hailey Spalding



Le Croc du Néant



C’était la guerre. Ou du moins notre mission en avait tout le parfum écoeurant et désagréable. Dieu que je détestais ces matins où l’ordre de mission était de se préparer pour une opération qui dépassait le stade de la vile et ennuyeuse journée ordinaire du soldat : patrouille à la base. Ce n’était pas un problème de fainéantise, car jamais je ne fus et jamais je ne pense devenir une larve fainéante. Non, c’était simplement que je n’aimais guère les champs de bataille. Le stress engendré, les problèmes à régler, l’absence de sécurité, tout cela ne me mettait pas à mon aise, et pourtant c’était un peu mon métier.
En silence, j’avais traversé les couloirs métalliques, un peu sombre d’Atlantis. Quelques saluts rendus, quelques « mes respects [insérer le grade] » pour interrompre ma marche, une fraction de seconde sans pourtant interrompre ma mélancolie et mes doutes. Etais je qualifiée ? Etais je nécessaire ? Qu’est ce qui allait réellement se produire ? L’incertitude et le danger était là, au coin du chemin, n’attendant qu’un moment d’innatention pour frapper.
Je me rendis à la salle de briefing, après un détour par l’armurerie pour m’équiper, de la tête au pied. Mon sac était bien plein, mais mieux valait avoir le nécessaire que regarder avec désolation une vice foireuse qui refusait de lâcher prise en repensant à ce tournevis à choc oublié sur l’atelier… Je retrouvais alors le lieutenant Kelly, et une femme… Une médecin que je n’avais guère eu l’occasion de côtoyer beaucoup. Je ne pus m’empêcher de me demander si j’avais plus d’outils qu’elle de compresses. Ce n’était pas impossible. J’avais sans doute fait preuve d’excès, en emportant tout un tas de jeux de têtes de tournevis, de pinces et de petites bricoles aussi idiotes que du scotch isolant ou du fil électrique.

« Lieutenant, mes respects. Lieutenant. Caporal Hailey Spalding au rapport. » dis je en claquant un salut propre et net avant de m’adresser à la médecin et Warren « Bonjour. J’espère que cette mission, ce sera pas trop de la balle pour vous ! » leur glissai-je en me rapprochant d’eux, craignant un peu une mauvaise réaction de la part du lieutenant en chef. J’avais un petit sourire satisfait alors que je posai mon barda à mes pieds, m’y reprenant par deux fois pour que mon sac tienne droit, bien comme je le voulais.




EQUIPEMENT DE HAILEY


Tenue :

- Uniforme d'exploration BDU noir.
- gilet tactique MOLLE
- Casque
- Chapeau pliable, dans une poche de pantalon
- sac à dos (30L)
- sacoche d'outils comprenant : jeux de clefs et clefs à pipe, tournevis à têtes modulables (plat, cruciforme, carré, étoiles et autres bizarreries), clefs BTR, pinces et pinces coupantes, scotch isolant électrique, quelques dominos et un petit mètre de fil électrique.

Accessoire technique :

- oreillette radio A1
- Jumelles
- lentilles de vision nocturne
- Détecteur de vie
- ordinateur portable autonome

Accessoires divers :

- 10 serflex
- 2 gourdes
- boussole
- 2 cyalumes
- lampe tactique
- carnet, 1 crayon et 1 stylo à encre noir
- barres céréales et petits gâteaux.
- café soluble et une tasse
- 2 rations
- 1 couverture survie
- 1 oreiller gonflable


Armes :

- colt 1911 : 1 chargeur en magasin, 5 de réserve
- P90 + 4 chargeurs
- couteau de survie
- 2 grenades à fragmentation
- 1 fumigène




° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Double compte : Lorn Fawkes


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Darren Clive

Image perso : Le croc du Néant Bannie10
√ Arrivée le : 20/03/2019
√ Messages : 280

Mar 30 Mar - 22:12

Darren Clive


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

« C’est où que tu as mal ? Ici ? »

Darren appuya doucement sur les lombaires de sa compagne du plat de la main et attendit de connaître la réponse. Il l’avait aidé à s'asseoir à califourchon sur une chaise, le dossier face à elle. Pas très évident quand on a le ballon mais elle était bien droite, le dos accessible. Lyanna était fatiguée, elle avait hâte que cet état prenne fin. Mais en attendant, elle devait supporter ce mauvais moment. Heureusement que Darren était là pour l’aider, il prenait soin d’elle, même lorsqu’il devait partir en mission. Comme en cet instant, le militaire portait sa tenue d’exploration, signe qu’il allait bientôt devoir partir. Cela ne plaisait pas à la jeune femme qui n’avait qu’une seule envie en ce moment : qu’il reste près d’elle. La grossesse de Lyanna arrivait bientôt à son terme, que se passerait-il si elle accouchait alors que Darren était en mission ? Lorsque les doigts du soldat appuyèrent à l’endroit douloureux de son dos, la guerrière se crispa en serrant les dents.

"Oui, c’est là".

Lyanna ferma les yeux, et tenta de se détendre pendant que Darren s’occupait de masser son dos endolori. Se retrouver à califourchon sur la chaise dans son état n’était pas simple, même si elle portait une jupe pour plus de facilité. La jeune femme avait du se séparer de son soutien gorge, ainsi que de son haut ample qui cachait habituellement son énorme ventre, pour laisser libre accès à son compagnon pour qu’il la soulage de cette douleur contraignante. Clive était agenouillé, le nez devant la zone sinistrée. Sa main fit un petit cercle, se transformant en caresse de tendresse, puis il s’empara de la pommade dont il l’enduisit progressivement. Le décontractant filé par le doc “ne fonctionnait pas”, selon elle. Darren pensait que c’était surtout dû au fait que le remède était fourni par un médecin mâle.

Alors, en début de semaine, il avait filé sur le continent pour aller au marché Athosien. Il y avait l’herboriste préférée de Lyanna. L’Amazone y achetait souvent ses baumes contre les courbatures, du fait de ses exercices un brin excessif et son boulot au gymnase. Darren savait que le décontractant naturel qu’il achèterait chez elle aurait une odeur familière. Et puisque c’était lui qui la massait, qui se mettait aux petits soins à chaque problème que le petit lui causait, ça passait mieux. Le militaire avait intérêt à se plier en quatre pour son amante, il le savait. Leur fils était une torture pour sa mère, d’après les mots de cette dernière, car il passait son temps à lui donner des coups de pied depuis plusieurs semaines.
« Il a hérité de l’amour de la baston de sa mère, ça le démange. » répondait souvent Darren, ce qui exaspérait toujours la guerrière.

Avoir appris qu’elle attendait un garçon avait été une épreuve difficile pour Lyanna, le soldat tentait tout pour le lui faire accepter. Une tâche très compliquée, et ce n’était pas encore gagné. Il comprenait son point de vue et le drame qu’elle vivait. Darren cherchait toujours à compenser par son attention, sa tendresse, tout en lui expliquant combien elle finirait par adorer ça. Mais il fallait un nom et il tentait un autre de ses stratagèmes.

« Axel, c’est un prénom mixte, tu sais. »

Lyanna restait bien droite pendant que Darren massait son dos, elle appréciait les gestes de son compagnon. Cela lui faisait beaucoup de bien. C’était aussi une occasion pour le militaire de lui montrer qu’il était présent, qu’il la soutenait. A sa proposition, la jeune femme secoua la tête, dépitée.

"Tu as beau essayer de choisir un prénom mixte, ça ne change rien au fait que c’est un mâle !"
« Notre fils. » rectifia Darren d’une voix douce, faisant un nouveau passage sur ses lombaires. « Il faudra bien l’appeler, ne serait-ce que pour que tu l’engueules. “Mâle”, il comprendra pas. »
"Pourtant, les autres comprennent. Alors pourquoi pas lui ?"
« Un prénom, c’est important. Ton garçon va s’éveiller et avoir une identité. Mâle, c’est trop général. »
L’une de ses mains lui chatouilla le flanc suffisamment doucement pour la taquiner sans la crisper.
« Et accessoirement, les rouges me rappellent que je suis en retard pour remplir le formulaire. Celui où je reconnais l’enfant. Je dois écrire son nom et son prénom. Mais c’est accessoire, hein... »
"Il n’est pas encore né, ce n’est pas pressé, non ?" lança Lyanna en levant les yeux au ciel, énervée par l’empressement du pôle administratif concernant de la paperasse qu’elle ne comprenait pas. Cela fit rire le soldat.

Darren était optimiste. Sa femme ne se crispait plus autant lorsqu’ils abordaient le sujet. Avant, ça avait été des moments dramatiques, des larmes et des cris. Maintenant, elle était un peu plus calme, ça allait mieux. Ne serait-ce que pour sa santé. Ces derniers mois, surtout au début, Lyanna avait eu quelques soucis de santé à chaque fois qu’elle s’était énervée à cause du sexe de son enfant, et le médecin qui la suivait lui avait prescrit du repos. Demander à une guerrière pleine d’énergie de rester tranquille, c’était une peine perdue. D’autant plus que le fait d’attendre un garçon avait été aussi éprouvant moralement que la fatigue physique. Heureusement que, à force de patience, le soldat était parvenu à calmer sa bien aimée. Cette dernière restait souvent au calme, même si elle en avait ras le bol en ce moment.

Au début, il s’était senti impuissant. Mais Darren avait demandé l’aide de Teyla, fidèle confidente de sa femme, pour pouvoir mieux comprendre son état de désespoir. Une Amazone qui avait passé sa vie à se battre, à triompher, à s'entraîner...recluse dans la cité, menacée de représailles de sa santé si elle réagissait trop vivement.
Elle devait sûrement être paumée. Rien dans son passé, dans ses souvenirs, ne pouvait l’aider à assumer cette grossesse. Ces dernières étaient le rôle des reproductrices, pas des guerrières comme elle. La jeune femme ignorait tout de cet état. Et elle se retrouvait maintenant dans l’univers Atlante, en attendant un enfant mâle, représentant ce qu’elle tuait autrefois.

Alors Darren faisait son maximum. Au début, Lyanna faisait du sport comme de la course à pied, de la natation, mais plus de sports de combat, trop violents pour elle et son fils. Mais aujourd’hui, à presque neuf mois de grossesse, la jeune femme ne pouvait plus vraiment faire de sport. Alors, ils marchaient tous les soirs sur la digue. Le soldat l’emmenait au jardin botanique. Il invitait Teyla et April dans ses quartiers pour dîner. Bref, Darren essayait de lui changer les idées.

Il consulta sa montre. Il lui restait exactement quatre minutes et seize secondes. C’était large !
« Je te fais les épaules ? Ou la nuque ? »

Lyanna réfléchit quelques secondes, et bougea ses épaules, puis son cou. Ce dernier était plus tendu.

"La nuque. J’ai l’impression qu’elle s’est transformée en roche".
Darren regroupa ses cheveux et les fit basculer sur le côté, dévoilant sa nuque. Il tâta doucement sa peau, se rendit compte que la “roche” était un doux euphémisme, et démarra un nouveau massage.
« Je dois te dire. J’ai mis les copains dans le coup. Si tu approches d’une salle de sport, ils te dénoncent et je sévis à mon retour. J’hésite encore entre te priver de ton chocolat chaud du matin ou ton baiser du soir... »

Lyanna poussa une plainte désapprobatrice en entendant les sanctions qui pouvaient lui tomber dessus. Elle finit par soupirer. Même si elle avait terriblement envie de bouger, et de retrouver son train de vie d’avant, surtout les sports de combat, la guerrière savait qu’en ce moment, elle ne pourrait pas faire grand chose. Sans compter que maintenant, d’après les paroles de Darren, elle avait des garde du corps. Ou plutôt, des espions qui devaient la surveiller.

"D’accord, je n’irais pas là bas. C’est promis".

D’ailleurs, un détail dans les paroles de son compagnon fit froncer les sourcils de Lyanna.

"Le D4 ne part pas avec toi ?"
« Non, j’ai été le seul sélectionné. » répondit-il avec un léger sourire, elle avait deviné qui seraient les espions. Savait-elle seulement que Teyla était dans la manigance ? Elle lui avait promis de passer voir Lyanna pendant son absence.

D’un geste tendre, il posa un baiser sur son épaule et la massa délicatement jusqu’à ce que sa montre se mette à biper. C’était l’heure. Une boule se forma instantanément dans l’estomac du militaire. Il ne voulait clairement pas quitter sa femme enceinte pour aller vadrouiller dehors. Mais il n’était pas encore en congés parental...pas encore.
Avec amour et tendresse, il se pencha par-dessus l’épaule de l’Amazone et l’embrassa avec passion.
« Je te ramènerai un truc. » lui promit-il.

Lyanna eut une petite moue, elle n’avait pas envie que Darren s’en aille, même si elle recevrait un petit souvenir en récompense. Elle aurait voulu le garder un peu plus longtemps avec elle. Ces quelques minutes étaient passées beaucoup trop vite à son goût. Son compagnon pensait d’ailleurs exactement la même chose. La jeune femme mit son soutien gorge, avant d’attraper son chemisier. Darren se décala pour pouvoir mettre un genou à terre et approcher de ce ventre gonflé. Il caressa le ballon en peau humaine et sentit comme un coup de pied en réponse. Le sourire du militaire, complètement gaga, s'élargit encore plus.
« Et toi, sois sage avec ta mère ! Elle commence tout juste à t’aimer, déconne pas... »
"Il ne faut pas exagérer ..." lança Lyanna entre ses dents, encore loin d’aimer ce petit mâle.
« Bouboude ! »

Lyanna leva les yeux au ciel, en prenant l’air qu’elle avait lorsqu’elle trouvait son amant exaspérant, avant de soupirer. Darren embrassa brièvement son fils au travers du ventre de sa compagne.
Un dernier baiser pour elle, histoire de lui rappeler qu’il l’aimait. C’était un geste devenu habituel et dont il ne se passerait pour rien au monde. Il tourna le dos pour ramasser son fusil et s’en aller. Pendant que Lyanna enfilait son chemisier ample qui dissimulait son ventre, le militaire s’approcha de la porte et adressa un regard plein d’amour à sa compagne.
« Je reviens vite. »
Puis il s’apprêta à s’en aller en oubliant son casque posé sur le bureau de l’Amazone.

Lyanna se leva de la chaise, son regard se posa alors sur le casque. Elle le prit et se dirigea vers la porte qu’elle ouvrit en passant sa main devant les cristaux.

"Darren !!!" cria-t-elle.

Dans son état, la guerrière ne pouvait pas courir dans le couloir pour rattraper son compagnon. Essayer de sprinter quand on ressemblait à un éléphant, c’était un véritable calvaire. Et Lyanna avait hâte de pouvoir se mouvoir à nouveau, sans cet enfant qui l’entravait dans ses gestes, et lui donnait mal au dos. Heureusement, Darren n’était pas loin, il entendit la jeune femme l’appeler et se retourna.

"Tu as oublié ça".

Avec un petit sourire taquin, il revint vers elle pour récupérer son casque.
« Je l’ai fait exprès. » mentit-il avec malice. « La femme du preux soldat qui revient lui donner son casque, c’est un petit plaisir perso. »
"C’est ça" lança Lyanna, démontrant qu’elle ne croyait pas du tout à une intention volontaire de la part du soldat. Elle reprit, taquine : "Un jour, tu oublieras ta tête !"
« Hm ! Je vois que les cours d’expressions Terriennes avec April avancent bien. » répondit-il du même air de taquinerie.

Darren récupéra l’objet qui lui avait offert quelques minutes de plus (et de retard sur le rassemblement) avant de la regarder longuement.
« Tu réfléchiras à un prénom ? »

Lyanna eut envie de répondre à Darren qu’elle n’avait pas envie de chercher ce maudit prénom. Mais elle savait qu’elle n’avait pas le choix. Quelques semaines auparavant, le soldat lui avait donné quelque chose, il disait que c’était un calendrier, et il y avait plein de prénoms terriens dessus. Il lui suffisait de choisir si elle n’avait pas d’inspiration. Cependant, entre la mauvaise volonté de la guerrière, et son choix se portant sans le savoir sur des prénoms féminins, trouver un nom pour son fils n’était pas pour demain. Lyanna soupira discrètement, elle n’aurait pas le dernier mot face à Darren qui était aussi têtu qu’elle.

"Je regarderais ça. Mais je ne te promets rien !"
« Bien sûr, chérie. » répondit-il, plutôt habitué à cette réponse avec le temps.
Il l’embrassa une dernière fois, ne se voyant pas lui tourner le dos pour s’en aller comme ça. Il lui confia avec beaucoup plus de sincérité que d’humour : « Mais j’aimerai bien qu’on le choisisse à deux, c’est important. »
"Si tu veux qu’on le choisisse à deux, alors je n’ai pas besoin d’y jeter un œil en ton absence, non ?" lança Lyanna avec un sourire malicieux, avant de venir se blottir comme elle pouvait dans les bras de son amant, voulant profiter de lui une dernière fois avant son départ.

Le militaire ricana dans sa barbe. Il l'accueillit avec plaisir dans ses bras, l'enlaçant sans y mettre de force pour ne surtout pas comprimer son ventre. Pas besoin de répondre à sa dernière phrase, leur complicité se passait des mots. Bien sûr qu’elle allait le regarder pendant son absence. Parce qu’au retour, Darren voulait pouvoir connaître ce qui l’intéresserait, au moins un minimum. Feuilleter les pages en couple, juste avant de s’endormir, à la lumière de la lampe de chevet : ce serait après.

Clive sentait toutefois combien elle ne voulait pas le laisser partir. Sa belle ne disait rien, c’était une guerrière tout comme lui qui connaissait le devoir de mission. Mais maintenant qu’elle était sur le point d’accoucher, et lui d’avoir un fils, c’était vraiment difficile de faire un pas vers la Porte.
« Ça va aller. » lui chuchota-t-il doucement à l’oreille. « Juste une poignée d’heures et je suis de retour. »

Lyanna resta quelques instants dans les bras de Darren, un peu tournée sur le côté pour ne pas être gênée par son ventre de femme enceinte. Puis, elle leva les yeux pour regarder son compagnon, ne pouvant s’empêcher d’être inquiète.

"Sois prudent. Je ne serais pas là cette fois ci pour sauver tes fesses" dit-elle en souriant, taquine.
« Sois prudente, je ne serais pas là pour t’éviter la prison de Ridding. » répliqua-t-il aussitôt.
"Très drôle" lança Lyanna, amusée, avant de l’embrasser tendrement étant donné que le soldat allait partir.
Après leur baiser, Darren s’écarta juste assez pour la regarder, partageant un sourire, puis il s’écarta pour de bon.
« Kirana….Kiran...ça fait mixte en plus. » lâcha-t-il, comme s’il était seul, espérant faire naître l’intérêt de sa compagne. Le soldat ne se retourna pas. Il savait que s’il le faisait, il serait de nouveau dans les bras de l’Amazone. Le Dédale finirait par le téléporter de force pour l’arracher à sa femme.

Lyanna regarda son compagnon s’éloigner, repensant à ses dernières paroles. Kiran, en référence à sa planète natale. Même si ce monde était dangereux et rempli de mauvais souvenirs, c’était le sien. La jeune femme y songea encore quelques secondes, avant de ressentir un vide en elle au moment où Darren disparut de son champ de vision. Le voilà parti pour sa mission, laissant la guerrière seule dans le couloir. A contrecœur, Lyanna repartit dans ses quartiers, et alla s’allonger sur son lit après avoir pris le calendrier pour regarder la liste de prénoms. Bien que “Kiran” passait encore dans son esprit pendant sa lecture...

De son côté, Darren monta sur le Dédale par téléportation. Le fait qu’il n’ait rencontré personne sur la salle d’embarquement n’était pas bon signe, même s’il ne connaissait pas encore ses équipiers. Après avoir contacté le Pôle-Com pour connaître le chemin le plus rapide, le soldat activa le pas au travers des coursives, un œil sur la montre, l’autre sur le chemin. Il grimaça en s’estimant en retard et, lorsqu’il passa le sas, il se présenta directement au lieutenant dans l’innocence la plus élémentaire.

« Première classe Darren Clive au rapport, lieutenant. » lâcha-t-il d’un ton entrainé et monocorde.

Une fois libéré, le soldat rejoignit directement le groupe, plutôt content d’en reconnaître les visages.
« Hey, salut la troupe. » lâcha-t-il avec le sourire.
Il se présenta au docteur qu’il ne connaissait que de vue puis lorgna Hailey. Il fut incapable de s’empêcher de la chambrer, lui demandant de ne pas finir dérrière des barreaux cette fois. Puis il bourra l’épaule de Warren au voyage.
« C’est imminent, mec. J’ai trop hâte ! »

Spoiler:
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Casque
- Holster de cuisse
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Silencieux du P99
- Silencieux du M4
- 6 chargeurs de M4
- Photo de Lyanna

Armement :
- P99 + chargeur (holster de cuisse)
- Fusil M4 + poignée tactique
- 2 grenades flash
- 2 grenades Frag
- Poignard de combat

Sac à dos :

- Kit de premiers soins
- Gourde
- Ration x2
- Barre céréale x3
- Couverture de Survie

Conséquences pour Darren :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.

------------------------------
@Darren Clive s'occupe de sa compagne au risque d'être en retard.
Il rejoint la salle de briefing, salue le lieutenant en feignant l'innocence, puis se présente au reste de la troupe.
Il confie au passage à @Warren Butler que l'accouchement est imminent.

Revenir en haut Aller en bas

Nelly Bricks

√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Nationalité : Espagnole

√ Messages : 334
Liste de vos DC : Steven Caldwell - Scott Greer - Darren Clive

Jeu 1 Avr - 22:22

Nelly Bricks


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis



Après le départ de l’officier, Nelly s’était longuement occupée du véhicule de transport de l’unité. Elle avait commencé par vérifier la présence de l’équipement qu’il avait réquisitionné, à savoir des cordes de rappel et les sangles d’attaches aux sièges. L’hispanique chantonna tranquillement, épiant régulièrement sa montre, tout en réglant les derniers détails. Par habitude et acquis de conscience, elle fit de nouveau le tour de son appareil, testant les filets pour en vérifier la solidité. Rien ne devait pouvoir bouger durant la descente. Dix minutes plus tard, elle signa la tablette du technicien ravitailleur qui venait de faire le plein et retourna vers ses cartes de vol.

Elle avait un peu le trac à vrai dire. Nelly n’avait jamais eu peur du ridicule, encore moins de fâcher des gens à cause de son humour envahissant. Mais aller présenter un morceau de la mission sérieusement, elle, du haut de son galon de Première Classe ?
Surtout qu’il avait ordonné que ça se fasse “sans extravagance”.

« Pas bête, la guêpe. Comme ça, lui, il donne pas l’air loco ! » bougonna-t-elle en rangeant ses papiers.

Non mais franchement.
Nelly. Sans extravagance ?
La définition même de la contradiction !

Son regard se perdit dans le vague tandis qu’elle réfléchissait. Son instinct l’amena à se saisir du marqueur d’un geste machinal puis elle dessina un smiley sur le coin de la carte de vol.

« Mi Isia me manque... »

Et puis ça fit tilt dans sa petite tête. Son regard s’écarquilla un petit moment et sa bouche dessina un “oh” silencieux. Ça y est, elle venait de trouver !
Sans attendre, la petite hispanique leva la page actuelle, la faisant basculer dans le dos du tableau sur trépied, pour révéler une grande surface vierge. Son marqueur dansa rapidement sur le papier, un rire sadique accompagnant le tout.

Après avoir fait un petit détour par un bureau administratif, la jeune femme rejoignit enfin la salle de briefing. Il était quand même sympa, le fameux lieutenant, d’avoir appelé ses troupes à l’écart. Parce qu’un briefing juste devant les appareils en aurait jeté un max et intimidé pas mal. Dommage.

Quand elle pénétra dans la salle, elle ne sut pas vraiment si elle était la dernière arrivée. Elle entendait plusieurs voix sans discerner leurs propriétaires. Et pour cause, elle s’était habillée du tableau sur trépied, le passant par-dessus sa tête et rabattant les côtés pour la dissimuler.
Il y avait des avantages à être petite !

Une paire de jambes disparaissant sous le tableau se glissait donc dans la salle de briefing avec une volonté de discrétion au-delà de tout réalisme. Nelly rasa les murs par de lents pas chassés tout en déclarant d'une voix basse et fluette :

« Je suis un tableauu….on ne me vois paaaas... »

Elle alla le placer non loin du lieutenant et émergea de sa cachette avec un grand sourire. Lui était fidèle à sa précédente apparition, rigide et peu expressif. Parmi l'unité, elle reconnut plusieurs visages, ce qui lui fit plaisir. Elle salua les filles d'un grand coucou et fit les gros yeux à Warren.

« Teniente ! » lâcha-t-elle d'une voix de confidence. Elle se pencha pour que les autres n'entendent pas. « Lui, là. Il a pas dansé à Noël. J'l'ai vu ! Pouvez pas lui faire une punition façon officier ? Des pompes ou des trucs dans le genre ! »

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko

Image perso : Le croc du Néant Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 593
√ Localisation : Cité de Atlantis

Ven 2 Avr - 9:08

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-l
Esfir Lunienko


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis



Encore un coup de clé ici, avant de pouvoir purger la bête.
Ouch!
Elle s’était coincé le doigt alors qu’un militaire lui tapait sur l’épaule pour lui indiqué sa présence. La russe retira ses écouteurs pour recevoir le message.

Un briefing ? Une mission? Pour moi ? Dans deux heures ? Tu te fiches de moi ! J’ai pas fini ici...

Non Miss, c’est sérieux, briefing sur le Dédale dans deux heures, et prévoyez d’arriver équipée..

La russe le maudit encore dix fois après qu’il fut parti. Une mission, c’était inespéré... mais elle n’avait pas terminé ici et terminer ici, se changer, préparer des affaires, passer s’équiper... tout ça en moins de deux heures! Ils étaient fou!
Mais la jeune femme ne pouvait s'empêcher de ressentir ce mélange de peur et d’excitation. La seule autre mission qu’on lui avait confié depuis le début de sa rédemption avait été une mission diplomatique auprès des mineurs de Paradize et si elle avait été du voyage c’était surtout parce que les mineurs ne voulaient traiter qu’avec elle et Warren, donc les pontes n’avaient pas vraiment eu le choix.
Là, on parlait d’une vraie mission où elle avait été “choisie”, est ce que ça signifiait le retour à la vraie vie sur Atlantis ?

Bref, elle se dépêcha de terminer son travail, réparer un recycleur à déchets n’avait rien de bien reluisant, mais la Cité ne se porterait que mieux de pouvoir évacuer, détruire et transformer les déchets produits par le nombre grandissant d'habitants.
Elle s’était rendue en trombe dans ses quartiers pour se changer et rassembler quelques affaires, elle était allée si vite qu’elle n’avait pas vu le message qui avait été déposé à son attention, puis elle fila s’équiper sans oublier d’emporter sa trousse avec ses outils fétiches.
Paulette la clé à molette n’était plus hélas, mais Pierrette la remplaçait fièrement et avait fini par trouver sa place dans le coeur de la petite mécano.

Après une course folle dans les couloirs, elle aterrit en salle de téléportation en croisant les doigts pour que ce fichu briefing ne soit pas mené par le cononel Caldwell. Franchement, elle n’avait aucune idée de sa réaction si elle se retrouvait de nouveau nez à nez avec lui.
Une fois sur le vaisseau, il lui fallut encore demander son chemin une ou deux fois avant d’arriver enfin en salle de briefing.

Elle nota avec soulagement que ce n’était pas le colonel qui menait la réunion et resta au fond de la pièce pour ne pas interrompre le discours du soldat qui avait déjà commencer et aperçut un tableau qui se déplaçait étrangement le long d’un mur... Qu’est ce que c’était que ça ? Une technicien trop petit pour poirter ça apparemment. Puis lorsque le tableau arriva à hauteur du lieutenant, en émergea le visage de la petite hispanique survolté que toute la Cité devait connaître par ses frasques. Cela mis la russe de bonne humeur, se demandant ce que ce petit bout de femme allait leur réserver comme show.

Equipement:

Equipement :
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Lentille de vision nocturne
- Casquette
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Couteau suisse
- 1 GDO

Armement :
- Couteau standard
- 01 pistolet incapacitant Wraith dans un holster cuisse

Sac à dos :
- Jumelles
- Gourde
- Ration x3
- Barre Choco x4
- Couverture de Survie
- Tablette tactile avec câble
- trousse à outils avec le kit du parfait mécano de voyage
- 1 carnet et 2 crayon à papiers
- 1 kit pour les petits bobos, désinfectant et pansements

Conséquences acceptées : Toutes... soyons fous !

_________________
Le croc du Néant 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum