Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Le croc du Néant 1

 :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées :: I7V-165 : le Tombeau
Aller en bas

Shaun Kelly
Lieutenant
Bannière perso (image 901x180px) : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1981
√ Nationalité : Américain

√ Age : 39
√ Messages : 111
√ Localisation : Cité d'Atlantis

Liste de vos DC : Aidan Foster

Ven 26 Mar - 1:37

Shaun Kelly


Le sommaire de la mission




Le croc du Néant

-



La trotteuse s'agitait, incapable d'être immobile plus d'une seconde, au confort d'un cadran de verre et jugé sous le regard inquisiteur du Lieutenant qui y veillait parfois d'un peu trop près. Dans la salle de briefing, pour le moment vide de présence sinon la sienne, qu'il avait fait réservé à bord même du Dédale, l'officier y avait pris place avec un peu plus d'avance que le rendez-vous donné. Non seulement parce qu'il se devait, en tant que dirigeant de cette équipe mandaté en renfort d'urgence, mettre au parfum ses hommes et femmes qui seraient envoyés sur le terrain, mais aussi parce que même l'avance était calculée.

Aussi avait-il prit le temps, de cette demi-heure qui lui avait resté avant le début, de revoir rapidement une dernière fois certains dossiers en sa possession de ces spécialistes envoyés sous son égide, de s'équiper en conséquence de cette mission - car sitôt ceci terminé qu'ils prendraient tous ensemble le chemin du pont d'embarquement, mais aussi de faire demander la présence d'un sous-officier de la logistique, afin que ce dernier prenne les derniers désidératas si besoin était et le communique aussitôt à son unité pour qu'ils perdent le moins de temps possible à cette préparation. Après tout, le mot urgence servait seul à définir la nature de ce qu'il était : une urgence.

Situation critique, besoin immédiat, des hommes qui peinaient à tenir une ligne de front et craignait de se faire tant et tant repoussé qu'au delà de leur propre vie qu'ils mettaient en jeu, c'était celle des civils dont ils avaient la responsabilité qu'ils risquaient à chaque instant. Clac. Clac. La longue aiguille de sa montre filait. Il ne restait plus que quelques instants pour voir les hâtifs débarquer les premiers, peu avant les ponctuels. Et il n'attendrait pas les retardataires pour commencer.

Avec tout ces préparatifs à la hâte, son esprit chargé qui cherchait à être le plus pragmatique et logique possible, ne parvenait pas à se défaire de la pensée de cette chevauchée fantastique qui les attendait. Vivre un décrochage d'hélicoptère et s'en sortir parfaitement indemne, ça valait sans doute son pesant d'or sur l'étagère de ses trophées, et même s'il était assez adepte de l'adrénaline d'ordinaire, il s'en serait bien passé. Non pas qu'il n'avait aucune confiance en la furie Bricks, quand bien même ça aurait pu être le cas, il s'étonnait d'ailleurs à ce que l'effet inverse se fasse dans son esprit : il aurait été bien plus anxieux, bien moins serein, s'ils avaient eu affaire à un pilote qui ne l'était pas autant que l'hispanique.

Cette pensée lui fit d'ailleurs plisser un maigre pincement au coin des lèvres, bref, s'estompant aussitôt apparu dans le néant que sa concentration glanait et cette check-list qu'il refaisait dans sa tête. Tout devait être parfaitement sous contrôle, même l'incontrôlable, car il ne se permettait jamais de partir sans plusieurs plans en tête. Juste au cas où.



Equipement:
Equipement de Shaun


Uniforme :
- Treillis militaire type Urbain (pantalon, chemise de combat, chaussette militaire, rangers, gants de combat, genouillère coyote, patch groupe sanguin, patch drapeau américain)
- Gilet Tactique MOLLE intégrant plaques pare-balle
- Casque lourd teinte urbain avec rails Picatinny
- Oreillettes A1
- Lentille de vision nocturne
- GDO
- Montre boussole
- Holster de cuisse pour Jéricho
- Fourreau de cuisse pour couteau
- Sac à Dos

Casque:
- Caméra thermique connectée

Gilet MOLLE:
- Chargeurs Jéricho x 02
- Chargeurs HK417 x 04
- Grenades de 40 x 46 mm OTAN x 02
- Fumigène M18 x 02
- Télémètre
- Pointeur GPS connecté
- Cyalumes x 10
- Paquet de 20 cigarettes
- Briquet tempête

Sac à dos :
- Gourde
- Pastilles purifiantes
- Ration de survie x 02
- Barres énergétique x 04
- Baudrier d'attache et mousquetons
- Jumelles de vision nocturne

Armement :
- Jéricho 941 (Dragonne / Aide à la visée / Chargeur 16 cartouches de 9mm Para / Balles Blindées)
- HK417 + Lance Grenade M203 (Lunette de visée / Désignateur Laser / Bandoulière / Poignée Tactique / Chargeur 20 cartouches de 7.62mm OTAN / Balles Perforantes / grenade de 40 x 46 mm OTAN pré-chambrée)
- Extrema Ratio Col Moschin

Conséquences pour Shaun

Accepte tout.


Shaun Kelly
#006633

Le croc du Néant 1 Shaun
DC : Aidan Foster

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 386

Ven 26 Mar - 20:06

Skyler McAlister


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

Perdue dans mes réflexions, j'observai le sac à dos médical ouvert sur mon lit. J'examinai le matériel que j'allais apporter avec moi pour cette mission, histoire de ne rien oublier. Je fis un inventaire, vérifiai le bon fonctionnement de certains objets comme la batterie de la scie d'autopsie, m'assurai qu'il y avait suffisamment de médicaments et de bandages, au cas où. J'avais appris quelques heures auparavant que j'allais partir pour une mission de sauvetage et d'évacuation sur une planète où les conditions de vie étaient dangereuses. Il y avait également une présence Genii sur place, mais je n'en savais pas plus. J'avais eu le temps de faire quelques préparatifs au niveau de mon matériel, avant d'être téléportée à bord du Dédale pour continuer le voyage dans l'espace, avec les autres membres de ma future équipe. Etant le seul médecin du groupe de soutien, je me devais d'avoir mon matériel au complet. Alors, je pris mon temps pour faire l'inventaire du sac à dos. Mon gilet tactique était posé à côté, les poches remplies de ce qui me serait utile.

Une fois que mes affaires furent prêtes, je regardai ma montre. Encore une dizaine de minutes, il était temps d'y aller. Cela faisait un moment que je n'étais pas partie en mission sur une autre planète. J'avais beaucoup de travail sur Atlantis, à seconder Carson, mais cette fois ci, ma présence était requise. Quoi de plus normal vu ce qui nous attendait. Les personnes présentes sur la planète auraient sûrement besoin de soin. Il fallait envoyer un médecin, vu que l'antenne médicale sur place ne donnait plus de signe de vie. Ne voulant pas être en retard, je quittai mes quartiers, et longeai les longs couloirs du Dédale pour aller en salle de briefing. Je n'avais pas l'habitude d'arpenter ce vaisseau, je dus demander mon chemin à plusieurs reprises.

Après quelques minutes, j'arrivai à la salle de briefing. Moi qui pensais être la dernière arrivée, ce n'était pas le cas. Il n'y avait qu'une seule personne, un militaire. Officier, vu ses galons. Il s'agissait probablement de l'Officier responsable de la mission et de l'équipe. Je ne le connaissais pas trop, je l'avais simplement croisé de temps en temps à l'infirmerie. Je ne connaissais que son nom et son grade. J'entrai dans la salle en regardant le militaire.

"Bonjour Lieutenant Kelly".

Je m'installai pour attendre les autres membres de l'équipe qui n'allaient pas tarder à arriver.

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Spoiler:
Equipement général de Skyler :

- Nouvel uniforme d'exploration couleur noire (pantalon, tee shirt, veste et rangers)
- Gilet tactique MOLLE MK 2 couleur noire
- Sac à dos médical
- Oreillette pour la radio
- Lentilles de vision nocturne

Dans les poches du gilet tactique MOLLE :

- 01 lampe torche
- 03 barres de céréales
- 02 rations de survie
- 01 gourdes remplie d'eau
- 01 petite trousse de secours
- 01 GDO

Armement :

- 01 pistolet incapacitant Wraith dans un holster cuisse

Dans le sac à dos médical :

- Tablette tactile avec câble
- Bandages et compresses
- Seringues stériles
- Couverture de survie
- Divers instruments chirurgicaux (bistouris, ciseaux, pince, fil de suture, strips, etc)
- Thermomètre
- Stétoscope
- Tensiomètre
- Paire de lunettes pour la chirurgie
- Gants en latex jetables
- Mini lampe médicale
- Petit défibrillateur portatif
- Divers médicaments (comprimés et flacons), antiobiotiques, antiseptiques et anésthésiants
- Kit de fractures (atèle, minerve, tube de colle osseuse, etc)
- Des chaufferettes
- Petite scie d'autopsie (détruit pendant la mission)

Conséquences pour Skyler :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.


Le croc du Néant 1 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 121
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Dim 28 Mar - 18:18

Warren Butler


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

Le tour de garde était bientôt terminé. Ce n'était pas les missions ni les affectations les plus passionnantes mais il fallait bien se les coltiner, surtout en tant que première classe. Et puis, de temps en temps, il partait en exploration, ce qui compensait. Un des avantages de rester sur la cité pour faire des tours de gardes, c'était qu'il était plus disponible pour apprendre le russe puisqu'il ne partait pas plusieurs jours d'affilés. Oui, Warren était fidèle à lui-même. Il prenait les choses comme ça venait en y essayant d'y voir des bénéfices et non les mauvais côtés. C'était sa nature profonde, et même s'il pouvait en déroger parfois, il ne pouvait s'empêcher d'y revenir tôt ou tard car il était comme ça.

Aussi, quand on lui demanda de prendre ses clics et ses clac pour une mission spéciale sur le Dédale, en urgence, il sentit la fatigue s'estomper et l'adrénaline inonder ses veines. Il était SEAL pour ça bordel ! Pour les départs en dernières minutes ! Pour l'excitation de la mission à venir !

Comme à son habitude, car ce n'était pas la première fois qu'il était mobilisé sans que ce ne soit prévue, ce qui n'était pas anormal pour un militaire, il fit glisser un mot à Esfir pour la prévenir de son départ dans l'urgence. Si ça ne tenait qu'à lui, il serait passé la voir avant, mais on ne discutait pas l'ordre "tout de suite". Il savait rester pro malgré que le contexte pro et perso se mélangeaient justement... Bon, il ne savait absolument pas comment ça se passerait s'ils se retrouvaient sur une mission ensemble avec d'autres personnes...

Enfin, la question ne se posait pas tout de suite !

Il se rendit donc au point de téléportation et on l'informa rapidement qu'il devait se rendre à l'armurerie pour s'équiper. Selon sa spécialité. On parlait de l'opération Griffon, et forcément, il en avait entendu parler. Donc ça se décidait ? Il songeait à tout cela tout en préparant son matériel avec son efficacité habituelle. L'armurier du Dédale était tout aussi compétent que celui de la cité et ça ne chômait pas. L'avantage de l'armée. Tout le monde savait ce qu'il avait à faire.

Il se présenta donc au briefing avec tout son matos. Ce n'était pas super pratique mais c'était la fiche de mission qui voulait ça.

« Lieutenant, M'dame. » salua Warren, avec un salut plus rigide et réglementaire pour l'officier, alors qu'il fut plus courtois pour la civile.

Shaun Kelly. Serait-il l'officier en charge de la mission ou serait-il un des subordonnés de l'officier en charge ? Warren optait pour la première option, pour deux raisons : il était déjà là, et du bon côté de la table. Si ce type était capable de déconner et d'être marrant en dehors de sa fonction, il n'était pas moins pro et direct comme un officier devait l'être en mission. Il faisait la part des choses quoi.

En tout cas, il ne connaissait pas le mini modèle féminin présent. C'était toujours l'occasion de découvrir de nouvelle tête en mission.

« Première classe Warren Butler. » se présenta-t-il néanmoins à la jeune femme. Il déposa son matériel sur une des tables en faisant pas mal de barouf, et prit place. Qui serait de la partie ? Il avait hâte de savoir !

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Spoiler:
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Lentille de vision nocturne
- Casque lourd.
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Papiers persos

Armement :
- Jericho 941
- M110 SASS chambré avec des balles blindées standards (bipied rétractable, lunette grossissante)
- MP-7 compact pour alterner avec le fusil de précision si besoin est.
- Couteau Standard
- Poignard de Survie
- Grenade Frag x2

Sac à dos :
- Jumelles
- Gourde
- Ration x2
- Barre Choco x3
- Couverture de Survie
- Casquette

Conséquences pour Warren :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.


DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Banniz10
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 25/08/1992
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 28
√ Messages : 453
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Lun 29 Mar - 0:01

Hailey Spalding



Le Croc du Néant



C’était la guerre. Ou du moins notre mission en avait tout le parfum écoeurant et désagréable. Dieu que je détestais ces matins où l’ordre de mission était de se préparer pour une opération qui dépassait le stade de la vile et ennuyeuse journée ordinaire du soldat : patrouille à la base. Ce n’était pas un problème de fainéantise, car jamais je ne fus et jamais je ne pense devenir une larve fainéante. Non, c’était simplement que je n’aimais guère les champs de bataille. Le stress engendré, les problèmes à régler, l’absence de sécurité, tout cela ne me mettait pas à mon aise, et pourtant c’était un peu mon métier.
En silence, j’avais traversé les couloirs métalliques, un peu sombre d’Atlantis. Quelques saluts rendus, quelques « mes respects [insérer le grade] » pour interrompre ma marche, une fraction de seconde sans pourtant interrompre ma mélancolie et mes doutes. Etais je qualifiée ? Etais je nécessaire ? Qu’est ce qui allait réellement se produire ? L’incertitude et le danger était là, au coin du chemin, n’attendant qu’un moment d’innatention pour frapper.
Je me rendis à la salle de briefing, après un détour par l’armurerie pour m’équiper, de la tête au pied. Mon sac était bien plein, mais mieux valait avoir le nécessaire que regarder avec désolation une vice foireuse qui refusait de lâcher prise en repensant à ce tournevis à choc oublié sur l’atelier… Je retrouvais alors le lieutenant Kelly, et une femme… Une médecin que je n’avais guère eu l’occasion de côtoyer beaucoup. Je ne pus m’empêcher de me demander si j’avais plus d’outils qu’elle de compresses. Ce n’était pas impossible. J’avais sans doute fait preuve d’excès, en emportant tout un tas de jeux de têtes de tournevis, de pinces et de petites bricoles aussi idiotes que du scotch isolant ou du fil électrique.

« Lieutenant, mes respects. Lieutenant. Caporal Hailey Spalding au rapport. » dis je en claquant un salut propre et net avant de m’adresser à la médecin et Warren « Bonjour. J’espère que cette mission, ce sera pas trop de la balle pour vous ! » leur glissai-je en me rapprochant d’eux, craignant un peu une mauvaise réaction de la part du lieutenant en chef. J’avais un petit sourire satisfait alors que je posai mon barda à mes pieds, m’y reprenant par deux fois pour que mon sac tienne droit, bien comme je le voulais.




EQUIPEMENT DE HAILEY


Tenue :

- Uniforme d'exploration BDU noir.
- gilet tactique MOLLE
- Casque
- Chapeau pliable, dans une poche de pantalon
- sac à dos (30L)
- sacoche d'outils comprenant : jeux de clefs et clefs à pipe, tournevis à têtes modulables (plat, cruciforme, carré, étoiles et autres bizarreries), clefs BTR, pinces et pinces coupantes, scotch isolant électrique, quelques dominos et un petit mètre de fil électrique.

Accessoire technique :

- oreillette radio A1
- Jumelles
- lentilles de vision nocturne
- Détecteur de vie
- ordinateur portable autonome

Accessoires divers :

- 10 serflex
- 2 gourdes
- boussole
- 2 cyalumes
- lampe tactique
- carnet, 1 crayon et 1 stylo à encre noir
- barres céréales et petits gâteaux.
- café soluble et une tasse
- 2 rations
- 1 couverture survie
- 1 oreiller gonflable


Armes :

- colt 1911 : 1 chargeur en magasin, 5 de réserve
- P90 + 4 chargeurs
- couteau de survie
- 2 grenades à fragmentation
- 1 fumigène




° CODAGE PAR DITA | EPICODE °



Double compte : Lorn Fawkes Vortimer Raven


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Darren Clive
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie10
√ Arrivée le : 20/03/2019
√ Messages : 295

Mar 30 Mar - 22:12

Darren Clive


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis

« C’est où que tu as mal ? Ici ? »

Darren appuya doucement sur les lombaires de sa compagne du plat de la main et attendit de connaître la réponse. Il l’avait aidé à s'asseoir à califourchon sur une chaise, le dossier face à elle. Pas très évident quand on a le ballon mais elle était bien droite, le dos accessible. Lyanna était fatiguée, elle avait hâte que cet état prenne fin. Mais en attendant, elle devait supporter ce mauvais moment. Heureusement que Darren était là pour l’aider, il prenait soin d’elle, même lorsqu’il devait partir en mission. Comme en cet instant, le militaire portait sa tenue d’exploration, signe qu’il allait bientôt devoir partir. Cela ne plaisait pas à la jeune femme qui n’avait qu’une seule envie en ce moment : qu’il reste près d’elle. La grossesse de Lyanna arrivait bientôt à son terme, que se passerait-il si elle accouchait alors que Darren était en mission ? Lorsque les doigts du soldat appuyèrent à l’endroit douloureux de son dos, la guerrière se crispa en serrant les dents.

"Oui, c’est là".

Lyanna ferma les yeux, et tenta de se détendre pendant que Darren s’occupait de masser son dos endolori. Se retrouver à califourchon sur la chaise dans son état n’était pas simple, même si elle portait une jupe pour plus de facilité. La jeune femme avait du se séparer de son soutien gorge, ainsi que de son haut ample qui cachait habituellement son énorme ventre, pour laisser libre accès à son compagnon pour qu’il la soulage de cette douleur contraignante. Clive était agenouillé, le nez devant la zone sinistrée. Sa main fit un petit cercle, se transformant en caresse de tendresse, puis il s’empara de la pommade dont il l’enduisit progressivement. Le décontractant filé par le doc “ne fonctionnait pas”, selon elle. Darren pensait que c’était surtout dû au fait que le remède était fourni par un médecin mâle.

Alors, en début de semaine, il avait filé sur le continent pour aller au marché Athosien. Il y avait l’herboriste préférée de Lyanna. L’Amazone y achetait souvent ses baumes contre les courbatures, du fait de ses exercices un brin excessif et son boulot au gymnase. Darren savait que le décontractant naturel qu’il achèterait chez elle aurait une odeur familière. Et puisque c’était lui qui la massait, qui se mettait aux petits soins à chaque problème que le petit lui causait, ça passait mieux. Le militaire avait intérêt à se plier en quatre pour son amante, il le savait. Leur fils était une torture pour sa mère, d’après les mots de cette dernière, car il passait son temps à lui donner des coups de pied depuis plusieurs semaines.
« Il a hérité de l’amour de la baston de sa mère, ça le démange. » répondait souvent Darren, ce qui exaspérait toujours la guerrière.

Avoir appris qu’elle attendait un garçon avait été une épreuve difficile pour Lyanna, le soldat tentait tout pour le lui faire accepter. Une tâche très compliquée, et ce n’était pas encore gagné. Il comprenait son point de vue et le drame qu’elle vivait. Darren cherchait toujours à compenser par son attention, sa tendresse, tout en lui expliquant combien elle finirait par adorer ça. Mais il fallait un nom et il tentait un autre de ses stratagèmes.

« Axel, c’est un prénom mixte, tu sais. »

Lyanna restait bien droite pendant que Darren massait son dos, elle appréciait les gestes de son compagnon. Cela lui faisait beaucoup de bien. C’était aussi une occasion pour le militaire de lui montrer qu’il était présent, qu’il la soutenait. A sa proposition, la jeune femme secoua la tête, dépitée.

"Tu as beau essayer de choisir un prénom mixte, ça ne change rien au fait que c’est un mâle !"
« Notre fils. » rectifia Darren d’une voix douce, faisant un nouveau passage sur ses lombaires. « Il faudra bien l’appeler, ne serait-ce que pour que tu l’engueules. “Mâle”, il comprendra pas. »
"Pourtant, les autres comprennent. Alors pourquoi pas lui ?"
« Un prénom, c’est important. Ton garçon va s’éveiller et avoir une identité. Mâle, c’est trop général. »
L’une de ses mains lui chatouilla le flanc suffisamment doucement pour la taquiner sans la crisper.
« Et accessoirement, les rouges me rappellent que je suis en retard pour remplir le formulaire. Celui où je reconnais l’enfant. Je dois écrire son nom et son prénom. Mais c’est accessoire, hein... »
"Il n’est pas encore né, ce n’est pas pressé, non ?" lança Lyanna en levant les yeux au ciel, énervée par l’empressement du pôle administratif concernant de la paperasse qu’elle ne comprenait pas. Cela fit rire le soldat.

Darren était optimiste. Sa femme ne se crispait plus autant lorsqu’ils abordaient le sujet. Avant, ça avait été des moments dramatiques, des larmes et des cris. Maintenant, elle était un peu plus calme, ça allait mieux. Ne serait-ce que pour sa santé. Ces derniers mois, surtout au début, Lyanna avait eu quelques soucis de santé à chaque fois qu’elle s’était énervée à cause du sexe de son enfant, et le médecin qui la suivait lui avait prescrit du repos. Demander à une guerrière pleine d’énergie de rester tranquille, c’était une peine perdue. D’autant plus que le fait d’attendre un garçon avait été aussi éprouvant moralement que la fatigue physique. Heureusement que, à force de patience, le soldat était parvenu à calmer sa bien aimée. Cette dernière restait souvent au calme, même si elle en avait ras le bol en ce moment.

Au début, il s’était senti impuissant. Mais Darren avait demandé l’aide de Teyla, fidèle confidente de sa femme, pour pouvoir mieux comprendre son état de désespoir. Une Amazone qui avait passé sa vie à se battre, à triompher, à s'entraîner...recluse dans la cité, menacée de représailles de sa santé si elle réagissait trop vivement.
Elle devait sûrement être paumée. Rien dans son passé, dans ses souvenirs, ne pouvait l’aider à assumer cette grossesse. Ces dernières étaient le rôle des reproductrices, pas des guerrières comme elle. La jeune femme ignorait tout de cet état. Et elle se retrouvait maintenant dans l’univers Atlante, en attendant un enfant mâle, représentant ce qu’elle tuait autrefois.

Alors Darren faisait son maximum. Au début, Lyanna faisait du sport comme de la course à pied, de la natation, mais plus de sports de combat, trop violents pour elle et son fils. Mais aujourd’hui, à presque neuf mois de grossesse, la jeune femme ne pouvait plus vraiment faire de sport. Alors, ils marchaient tous les soirs sur la digue. Le soldat l’emmenait au jardin botanique. Il invitait Teyla et April dans ses quartiers pour dîner. Bref, Darren essayait de lui changer les idées.

Il consulta sa montre. Il lui restait exactement quatre minutes et seize secondes. C’était large !
« Je te fais les épaules ? Ou la nuque ? »

Lyanna réfléchit quelques secondes, et bougea ses épaules, puis son cou. Ce dernier était plus tendu.

"La nuque. J’ai l’impression qu’elle s’est transformée en roche".
Darren regroupa ses cheveux et les fit basculer sur le côté, dévoilant sa nuque. Il tâta doucement sa peau, se rendit compte que la “roche” était un doux euphémisme, et démarra un nouveau massage.
« Je dois te dire. J’ai mis les copains dans le coup. Si tu approches d’une salle de sport, ils te dénoncent et je sévis à mon retour. J’hésite encore entre te priver de ton chocolat chaud du matin ou ton baiser du soir... »

Lyanna poussa une plainte désapprobatrice en entendant les sanctions qui pouvaient lui tomber dessus. Elle finit par soupirer. Même si elle avait terriblement envie de bouger, et de retrouver son train de vie d’avant, surtout les sports de combat, la guerrière savait qu’en ce moment, elle ne pourrait pas faire grand chose. Sans compter que maintenant, d’après les paroles de Darren, elle avait des garde du corps. Ou plutôt, des espions qui devaient la surveiller.

"D’accord, je n’irais pas là bas. C’est promis".

D’ailleurs, un détail dans les paroles de son compagnon fit froncer les sourcils de Lyanna.

"Le D4 ne part pas avec toi ?"
« Non, j’ai été le seul sélectionné. » répondit-il avec un léger sourire, elle avait deviné qui seraient les espions. Savait-elle seulement que Teyla était dans la manigance ? Elle lui avait promis de passer voir Lyanna pendant son absence.

D’un geste tendre, il posa un baiser sur son épaule et la massa délicatement jusqu’à ce que sa montre se mette à biper. C’était l’heure. Une boule se forma instantanément dans l’estomac du militaire. Il ne voulait clairement pas quitter sa femme enceinte pour aller vadrouiller dehors. Mais il n’était pas encore en congés parental...pas encore.
Avec amour et tendresse, il se pencha par-dessus l’épaule de l’Amazone et l’embrassa avec passion.
« Je te ramènerai un truc. » lui promit-il.

Lyanna eut une petite moue, elle n’avait pas envie que Darren s’en aille, même si elle recevrait un petit souvenir en récompense. Elle aurait voulu le garder un peu plus longtemps avec elle. Ces quelques minutes étaient passées beaucoup trop vite à son goût. Son compagnon pensait d’ailleurs exactement la même chose. La jeune femme mit son soutien gorge, avant d’attraper son chemisier. Darren se décala pour pouvoir mettre un genou à terre et approcher de ce ventre gonflé. Il caressa le ballon en peau humaine et sentit comme un coup de pied en réponse. Le sourire du militaire, complètement gaga, s'élargit encore plus.
« Et toi, sois sage avec ta mère ! Elle commence tout juste à t’aimer, déconne pas... »
"Il ne faut pas exagérer ..." lança Lyanna entre ses dents, encore loin d’aimer ce petit mâle.
« Bouboude ! »

Lyanna leva les yeux au ciel, en prenant l’air qu’elle avait lorsqu’elle trouvait son amant exaspérant, avant de soupirer. Darren embrassa brièvement son fils au travers du ventre de sa compagne.
Un dernier baiser pour elle, histoire de lui rappeler qu’il l’aimait. C’était un geste devenu habituel et dont il ne se passerait pour rien au monde. Il tourna le dos pour ramasser son fusil et s’en aller. Pendant que Lyanna enfilait son chemisier ample qui dissimulait son ventre, le militaire s’approcha de la porte et adressa un regard plein d’amour à sa compagne.
« Je reviens vite. »
Puis il s’apprêta à s’en aller en oubliant son casque posé sur le bureau de l’Amazone.

Lyanna se leva de la chaise, son regard se posa alors sur le casque. Elle le prit et se dirigea vers la porte qu’elle ouvrit en passant sa main devant les cristaux.

"Darren !!!" cria-t-elle.

Dans son état, la guerrière ne pouvait pas courir dans le couloir pour rattraper son compagnon. Essayer de sprinter quand on ressemblait à un éléphant, c’était un véritable calvaire. Et Lyanna avait hâte de pouvoir se mouvoir à nouveau, sans cet enfant qui l’entravait dans ses gestes, et lui donnait mal au dos. Heureusement, Darren n’était pas loin, il entendit la jeune femme l’appeler et se retourna.

"Tu as oublié ça".

Avec un petit sourire taquin, il revint vers elle pour récupérer son casque.
« Je l’ai fait exprès. » mentit-il avec malice. « La femme du preux soldat qui revient lui donner son casque, c’est un petit plaisir perso. »
"C’est ça" lança Lyanna, démontrant qu’elle ne croyait pas du tout à une intention volontaire de la part du soldat. Elle reprit, taquine : "Un jour, tu oublieras ta tête !"
« Hm ! Je vois que les cours d’expressions Terriennes avec April avancent bien. » répondit-il du même air de taquinerie.

Darren récupéra l’objet qui lui avait offert quelques minutes de plus (et de retard sur le rassemblement) avant de la regarder longuement.
« Tu réfléchiras à un prénom ? »

Lyanna eut envie de répondre à Darren qu’elle n’avait pas envie de chercher ce maudit prénom. Mais elle savait qu’elle n’avait pas le choix. Quelques semaines auparavant, le soldat lui avait donné quelque chose, il disait que c’était un calendrier, et il y avait plein de prénoms terriens dessus. Il lui suffisait de choisir si elle n’avait pas d’inspiration. Cependant, entre la mauvaise volonté de la guerrière, et son choix se portant sans le savoir sur des prénoms féminins, trouver un nom pour son fils n’était pas pour demain. Lyanna soupira discrètement, elle n’aurait pas le dernier mot face à Darren qui était aussi têtu qu’elle.

"Je regarderais ça. Mais je ne te promets rien !"
« Bien sûr, chérie. » répondit-il, plutôt habitué à cette réponse avec le temps.
Il l’embrassa une dernière fois, ne se voyant pas lui tourner le dos pour s’en aller comme ça. Il lui confia avec beaucoup plus de sincérité que d’humour : « Mais j’aimerai bien qu’on le choisisse à deux, c’est important. »
"Si tu veux qu’on le choisisse à deux, alors je n’ai pas besoin d’y jeter un œil en ton absence, non ?" lança Lyanna avec un sourire malicieux, avant de venir se blottir comme elle pouvait dans les bras de son amant, voulant profiter de lui une dernière fois avant son départ.

Le militaire ricana dans sa barbe. Il l'accueillit avec plaisir dans ses bras, l'enlaçant sans y mettre de force pour ne surtout pas comprimer son ventre. Pas besoin de répondre à sa dernière phrase, leur complicité se passait des mots. Bien sûr qu’elle allait le regarder pendant son absence. Parce qu’au retour, Darren voulait pouvoir connaître ce qui l’intéresserait, au moins un minimum. Feuilleter les pages en couple, juste avant de s’endormir, à la lumière de la lampe de chevet : ce serait après.

Clive sentait toutefois combien elle ne voulait pas le laisser partir. Sa belle ne disait rien, c’était une guerrière tout comme lui qui connaissait le devoir de mission. Mais maintenant qu’elle était sur le point d’accoucher, et lui d’avoir un fils, c’était vraiment difficile de faire un pas vers la Porte.
« Ça va aller. » lui chuchota-t-il doucement à l’oreille. « Juste une poignée d’heures et je suis de retour. »

Lyanna resta quelques instants dans les bras de Darren, un peu tournée sur le côté pour ne pas être gênée par son ventre de femme enceinte. Puis, elle leva les yeux pour regarder son compagnon, ne pouvant s’empêcher d’être inquiète.

"Sois prudent. Je ne serais pas là cette fois ci pour sauver tes fesses" dit-elle en souriant, taquine.
« Sois prudente, je ne serais pas là pour t’éviter la prison de Ridding. » répliqua-t-il aussitôt.
"Très drôle" lança Lyanna, amusée, avant de l’embrasser tendrement étant donné que le soldat allait partir.
Après leur baiser, Darren s’écarta juste assez pour la regarder, partageant un sourire, puis il s’écarta pour de bon.
« Kirana….Kiran...ça fait mixte en plus. » lâcha-t-il, comme s’il était seul, espérant faire naître l’intérêt de sa compagne. Le soldat ne se retourna pas. Il savait que s’il le faisait, il serait de nouveau dans les bras de l’Amazone. Le Dédale finirait par le téléporter de force pour l’arracher à sa femme.

Lyanna regarda son compagnon s’éloigner, repensant à ses dernières paroles. Kiran, en référence à sa planète natale. Même si ce monde était dangereux et rempli de mauvais souvenirs, c’était le sien. La jeune femme y songea encore quelques secondes, avant de ressentir un vide en elle au moment où Darren disparut de son champ de vision. Le voilà parti pour sa mission, laissant la guerrière seule dans le couloir. A contrecœur, Lyanna repartit dans ses quartiers, et alla s’allonger sur son lit après avoir pris le calendrier pour regarder la liste de prénoms. Bien que “Kiran” passait encore dans son esprit pendant sa lecture...

De son côté, Darren monta sur le Dédale par téléportation. Le fait qu’il n’ait rencontré personne sur la salle d’embarquement n’était pas bon signe, même s’il ne connaissait pas encore ses équipiers. Après avoir contacté le Pôle-Com pour connaître le chemin le plus rapide, le soldat activa le pas au travers des coursives, un œil sur la montre, l’autre sur le chemin. Il grimaça en s’estimant en retard et, lorsqu’il passa le sas, il se présenta directement au lieutenant dans l’innocence la plus élémentaire.

« Première classe Darren Clive au rapport, lieutenant. » lâcha-t-il d’un ton entrainé et monocorde.

Une fois libéré, le soldat rejoignit directement le groupe, plutôt content d’en reconnaître les visages.
« Hey, salut la troupe. » lâcha-t-il avec le sourire.
Il se présenta au docteur qu’il ne connaissait que de vue puis lorgna Hailey. Il fut incapable de s’empêcher de la chambrer, lui demandant de ne pas finir dérrière des barreaux cette fois. Puis il bourra l’épaule de Warren au voyage.
« C’est imminent, mec. J’ai trop hâte ! »
FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Spoiler:
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Casque
- Holster de cuisse
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Silencieux du P99
- Silencieux du M4
- 6 chargeurs de M4
- Photo de Lyanna

Armement :
- P99 + chargeur (holster de cuisse)
- Fusil M4 + poignée tactique
- 2 grenades flash
- 2 grenades Frag
- Poignard de combat

Sac à dos :

- Kit de premiers soins
- Gourde
- Ration x2
- Barre céréale x3
- Couverture de Survie

Conséquences pour Darren :

J'accepte toutes sortes de blessures physiques (exceptés bien sûr celles qui sont permanentes comme les mutilations, amputations, etc, ainsi que la mort). J'accepte aussi les traumatismes psychologiques.

------------------------------
@Darren Clive s'occupe de sa compagne au risque d'être en retard.
Il rejoint la salle de briefing, salue le lieutenant en feignant l'innocence, puis se présente au reste de la troupe.
Il confie au passage à @Warren Butler que l'accouchement est imminent.

Revenir en haut Aller en bas

Nelly Bricks
1ère classe
Co-pilote
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Nationalité : Espagnole

√ Messages : 336
Liste de vos DC : Steven Caldwell - Scott Greer - Darren Clive

Jeu 1 Avr - 22:22

Nelly Bricks


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis



Après le départ de l’officier, Nelly s’était longuement occupée du véhicule de transport de l’unité. Elle avait commencé par vérifier la présence de l’équipement qu’il avait réquisitionné, à savoir des cordes de rappel et les sangles d’attaches aux sièges. L’hispanique chantonna tranquillement, épiant régulièrement sa montre, tout en réglant les derniers détails. Par habitude et acquis de conscience, elle fit de nouveau le tour de son appareil, testant les filets pour en vérifier la solidité. Rien ne devait pouvoir bouger durant la descente. Dix minutes plus tard, elle signa la tablette du technicien ravitailleur qui venait de faire le plein et retourna vers ses cartes de vol.

Elle avait un peu le trac à vrai dire. Nelly n’avait jamais eu peur du ridicule, encore moins de fâcher des gens à cause de son humour envahissant. Mais aller présenter un morceau de la mission sérieusement, elle, du haut de son galon de Première Classe ?
Surtout qu’il avait ordonné que ça se fasse “sans extravagance”.

« Pas bête, la guêpe. Comme ça, lui, il donne pas l’air loco ! » bougonna-t-elle en rangeant ses papiers.

Non mais franchement.
Nelly. Sans extravagance ?
La définition même de la contradiction !

Son regard se perdit dans le vague tandis qu’elle réfléchissait. Son instinct l’amena à se saisir du marqueur d’un geste machinal puis elle dessina un smiley sur le coin de la carte de vol.

« Mi Isia me manque... »

Et puis ça fit tilt dans sa petite tête. Son regard s’écarquilla un petit moment et sa bouche dessina un “oh” silencieux. Ça y est, elle venait de trouver !
Sans attendre, la petite hispanique leva la page actuelle, la faisant basculer dans le dos du tableau sur trépied, pour révéler une grande surface vierge. Son marqueur dansa rapidement sur le papier, un rire sadique accompagnant le tout.

Après avoir fait un petit détour par un bureau administratif, la jeune femme rejoignit enfin la salle de briefing. Il était quand même sympa, le fameux lieutenant, d’avoir appelé ses troupes à l’écart. Parce qu’un briefing juste devant les appareils en aurait jeté un max et intimidé pas mal. Dommage.

Quand elle pénétra dans la salle, elle ne sut pas vraiment si elle était la dernière arrivée. Elle entendait plusieurs voix sans discerner leurs propriétaires. Et pour cause, elle s’était habillée du tableau sur trépied, le passant par-dessus sa tête et rabattant les côtés pour la dissimuler.
Il y avait des avantages à être petite !

Une paire de jambes disparaissant sous le tableau se glissait donc dans la salle de briefing avec une volonté de discrétion au-delà de tout réalisme. Nelly rasa les murs par de lents pas chassés tout en déclarant d'une voix basse et fluette :

« Je suis un tableauu….on ne me vois paaaas... »

Elle alla le placer non loin du lieutenant et émergea de sa cachette avec un grand sourire. Lui était fidèle à sa précédente apparition, rigide et peu expressif. Parmi l'unité, elle reconnut plusieurs visages, ce qui lui fit plaisir. Elle salua les filles d'un grand coucou et fit les gros yeux à Warren.

« Teniente ! » lâcha-t-elle d'une voix de confidence. Elle se pencha pour que les autres n'entendent pas. « Lui, là. Il a pas dansé à Noël. J'l'ai vu ! Pouvez pas lui faire une punition façon officier ? Des pompes ou des trucs dans le genre ! »

FICHE ET CODES PAR YAVANNA

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko
Technicienne
mécanicienne
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 597
√ Localisation : Cité de Atlantis

Ven 2 Avr - 9:08

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-l
Esfir Lunienko


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis



Encore un coup de clé ici, avant de pouvoir purger la bête.
Ouch!
Elle s’était coincé le doigt alors qu’un militaire lui tapait sur l’épaule pour lui indiqué sa présence. La russe retira ses écouteurs pour recevoir le message.

Un briefing ? Une mission? Pour moi ? Dans deux heures ? Tu te fiches de moi ! J’ai pas fini ici...

Non Miss, c’est sérieux, briefing sur le Dédale dans deux heures, et prévoyez d’arriver équipée..

La russe le maudit encore dix fois après qu’il fut parti. Une mission, c’était inespéré... mais elle n’avait pas terminé ici et terminer ici, se changer, préparer des affaires, passer s’équiper... tout ça en moins de deux heures! Ils étaient fou!
Mais la jeune femme ne pouvait s'empêcher de ressentir ce mélange de peur et d’excitation. La seule autre mission qu’on lui avait confié depuis le début de sa rédemption avait été une mission diplomatique auprès des mineurs de Paradize et si elle avait été du voyage c’était surtout parce que les mineurs ne voulaient traiter qu’avec elle et Warren, donc les pontes n’avaient pas vraiment eu le choix.
Là, on parlait d’une vraie mission où elle avait été “choisie”, est ce que ça signifiait le retour à la vraie vie sur Atlantis ?

Bref, elle se dépêcha de terminer son travail, réparer un recycleur à déchets n’avait rien de bien reluisant, mais la Cité ne se porterait que mieux de pouvoir évacuer, détruire et transformer les déchets produits par le nombre grandissant d'habitants.
Elle s’était rendue en trombe dans ses quartiers pour se changer et rassembler quelques affaires, elle était allée si vite qu’elle n’avait pas vu le message qui avait été déposé à son attention, puis elle fila s’équiper sans oublier d’emporter sa trousse avec ses outils fétiches.
Paulette la clé à molette n’était plus hélas, mais Pierrette la remplaçait fièrement et avait fini par trouver sa place dans le coeur de la petite mécano.

Après une course folle dans les couloirs, elle aterrit en salle de téléportation en croisant les doigts pour que ce fichu briefing ne soit pas mené par le cononel Caldwell. Franchement, elle n’avait aucune idée de sa réaction si elle se retrouvait de nouveau nez à nez avec lui.
Une fois sur le vaisseau, il lui fallut encore demander son chemin une ou deux fois avant d’arriver enfin en salle de briefing.

Elle nota avec soulagement que ce n’était pas le colonel qui menait la réunion et resta au fond de la pièce pour ne pas interrompre le discours du soldat qui avait déjà commencer et aperçut un tableau qui se déplaçait étrangement le long d’un mur... Qu’est ce que c’était que ça ? Une technicien trop petit pour poirter ça apparemment. Puis lorsque le tableau arriva à hauteur du lieutenant, en émergea le visage de la petite hispanique survolté que toute la Cité devait connaître par ses frasques. Cela mis la russe de bonne humeur, se demandant ce que ce petit bout de femme allait leur réserver comme show.
FICHE ET CODES PAR YAVANNA

Equipement:

Equipement :
- Uniforme d'exploration BDU noir.
- Gilet tactique avec système MOLLE.
- Oreillette Radio A1
- Lentille de vision nocturne
- Casquette
- Sac à dos.

Gilet tactique :
- Serflex
- Cyalume
- Lampe de poche
- Lunettes de soleil
- Boussole
- Couteau suisse
- 1 GDO

Armement :
- Couteau standard
- 01 pistolet incapacitant Wraith dans un holster cuisse

Sac à dos :
- Jumelles
- Gourde
- Ration x3
- Barre Choco x4
- Couverture de Survie
- Tablette tactile avec câble
- trousse à outils avec le kit du parfait mécano de voyage
- 1 carnet et 2 crayon à papiers
- 1 kit pour les petits bobos, désinfectant et pansements

Conséquences acceptées : Toutes... soyons fous !


Le croc du Néant 1 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Shaun Kelly
Lieutenant
Bannière perso (image 901x180px) : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1981
√ Nationalité : Américain

√ Age : 39
√ Messages : 111
√ Localisation : Cité d'Atlantis

Liste de vos DC : Aidan Foster

Ven 16 Avr - 15:55

Shaun Kelly
Le croc du Néant

-



Dans un coin, près de l'entrée de la salle, trônait le package du Lieutenant qu'il avait pris soin de préparer pour cette mission. Il n'y avait rien d'exceptionnel ou qui sortait de l'ordinaire pour celle-ci, s'accordant sur les standards dont il avait connaissance de ces premières missions au Moyen-Orient. Et par-dessus, pour coiffer le tout, son casque de combat lourd qui laissait clairement présager ce qui les attendait, à tous, ou plus ou moins. Sur lui-même, il avait conservé son armement. C'était la règle en tant que militaire, dès lors qu'il percevait sa dotation d'arme, cette dernière devenait l'extension de lui-même et à aucun moment, sinon à la restitution, il ne devait s'en séparer. Et avec la force des choses, ils apprenaient des techniques pour pisser ou se doucher avec.

C'est une civile qui fit ses premiers pas dans la pièce, annonçant l'ouverture des festivités. Si Shaun n'avait pas forcément une mémoire eidétique, celle qui concernait les visages étaient assez bonne cela dit et c'est rapidement qu'il pu mettre un nom sur ce brin de femme qui venait de passer la porte et le saluait, sans convention militaire il allait de soit. D'un hochement de tête, il lui répondit rapidement, laissant entendre sa voix d'une basse gravité en retour, sur une certaine rigidité presque involontaire, alors qu'il conservait sa place dans une posture assez statique.

« Bonjour Docteur McAlister. »

Durant sa vie, il avait toujours respecté les médecins, et le temps que ces derniers avaient passé à leurs études, de leur implication, leur connaissance et cette perspective de choisir un métier qui cherchait à sauver des vies. C'était un parallèle intéressant d'ailleurs à sa propre carrière, où son envie de protéger impliquait la mort des uns pour la survie des siens. Mais avec le temps, son rapport à la médecine avait passablement changé à la suite d'une expérience personnelle. La fatalité lui était, et lui avait toujours été difficile à vivre, d'aussi loin qu'il s'en souvienne, ce qui appuyait à cette obsession du contrôle qu'il possédait. C'était sans doute pour cette raison que la plupart du temps, l'homme allait bien à reculons dans ces environnements aseptisés, et y restait le moins longtemps possible. Pourtant, il rendait toujours volontairement hommage à ce statut de Docteur à ceux qui pouvaient le prétendre. C'était un titre qu'ils avaient mérité, à l'instar de son grade, et il se refusait de le leur ôter.

Il observa brièvement la femme prendre place en face, avant que son attention soit déporté sur l'arrivée suivante. Un visage moins méconnu pour le coup auquel il répondit à son salut par un retour conventionnel d'une annonce du grade du SEAL. Il n'en rajouta pas plus, laissant les deux comparses céder à leur propre présentation alors que lui-même retrouvait son silence religieux. Il récidiva avec le Caporal Spalding qui franchit par la suite le pas de porte et vint rejoindre le petit groupe qui s'était formé. De celle-ci en revanche, il n'en avait vu le visage que dans les dossiers qu'il avait vu passer sous son nez à plusieurs reprises. Elle fut suivie de près par le sous-officier de logistique qu'il avait fait mander pour prendre en note les exigences de dernière minute, et prit place dans son propre coin de pièce.



Shaun Kelly
#006633

Le croc du Néant 1 Shaun
DC : Aidan Foster

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 121
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Ven 16 Avr - 23:36

Warren Butler
Le croc du Néant

-



Après s’être posé deux minutes, une autre personne venait de faire son entrée dans la salle de brief. Le petit gars du Mississippi se demandait de combien de personnes serait constituée l’escouade qui allait se rendre dans le merdier, mais il devait patienter un petit peu avant d’avoir sa réponse. Il ne connaissait pas le Capo qui venait de se pointer, mais il lui retourna un salut plus formel histoire de ne pas se la foutre à dos tout de suite… Bon… sa petite blague de merde annonçait quand même la couleur sur la personnalité qui venait de débouler. Il se contenta d’un sourire en demi-teinte. Il était doué pour répondre des conneries du tac au tac, mais tout dépendait du contexte, et de la personne qui lui faisait face. Pour l’heure, il restait fidèle à lui-même : il faisait l’ours mal léché dans son coin, en attendant de voir un petit peu qui était qui.

Bah voilà, le gazier suivant qui venait de se pointer n’était autre que Darren Clive, son pote et le type qui l’avait choisi comme témoin pour son mariage. Forcément, Warren était plutôt content de le voir arriver. Il le salua d’un signe de tête, le laissa chambrer Spalding, avant de prendre une bourrade suivit d’une annonce :

« Content de t’avoir connu avant que tu ne deviennes père au foyer mon gros. » répliqua-t-il pour le taquiner en lui flanquant une bourrade en retour. Il était content pour lui, l’animal. « Faut pas que ça traîne cette histoire, ça m’ferait chier qu’elle accouche de ton mini toi sans que tu ne sois là. » Malheureusement, c’était là une des particularités pénibles (ou pas) de la vie de militaire. Pour Warren, la question ne se posait pas, il n’avait pas encore d’enfants, ni à naître, ni à charge.
« Ouais, carrément, ça me ferait mal. »
Il haussa les épaules et reconnu à demi-mot :
« Et j’en connais une qui me fera payer mon absence. »

Le brief n’allait certainement pas tarder à commencer. Darren toisa son collègue avec un léger sourire en coin. Il lui devait un retour de manivelle.
« Mais ne t’en fait pas, “témoin”. Quand le gros ira sauver des princesses en détresse, il comptera sur toi pour garder le mini moi. »
Il se désigna de la main.
« Un petit être parfait, d’un calme olympien. T’aura pas à t’inquiéter, le marin. »
Warren haussa des épaules, imperturbable.
« T’sais, je n’en doute pas une seconde, et qui plus est, le marin est toujours armé d’un truc infaillible pour calmer les enfants pénibles. » Il se pencha un peu vers lui pour lui dire : « Le rhum. Ça marche depuis des lustres sur les rafiots. »
Darren ouvrit la bouche pour s’insurger de cette idée. Mais il imaginait déjà la scène, il voyait le petit bout cuver paisiblement dans son landeau. Avec un Wawa satisfait, le sentiment du devoir accompli. La belle blague.
« Il ne pourra plus se passer de toi ! » affirma le soldat.
En bon père gaga, il dégainait déjà le cliché de la dernière écho planqué dans son gilet pour le lui montrer.
« C’est la plus récente. Le doc a réussi à avoir sa bouille. »
Il capta l’attention d’Hailey et lui fit tourner le cliché avec une fierté à peine voilée.
« Il a la tronche sévère de sa mère ! » s’émerveilla-t-il.
« Hum... Je ne saurais dire… Ca pourrait être la tête terrifiante du père aussi non ? » répondit la caporale, souriant gentiment devant ce père un peu trop fier.
« Le capo a raison ouais. » fit Warren en rigolant un peu avant de se pencher un peu pour regarder le toubib : « Vous en pensez quoi doc ? »
« Vous n’êtes qu’une bande de jaloux ! » rétorqua Darren, non sans sourire.
Skyler, qui avait écouté la discussion en silence, regarda l’échographie. Bien qu’il était difficile, voir impossible, de voir à quel parent ressemblait un enfant sur une image de ce genre, la doctoresse décida de faire bloc avec le reste de l’assemblée pour taquiner le militaire. Elle croisa les bras, et regarda Darren.
« Je suis d’accord avec eux, on dirait votre jumeau » dit-elle, amusée.
La jeune femme sourit au soldat, prenant un air plus sérieux.
« Félicitations ! »
Si au début, il lui avait reproché du regard de rejoindre le plus grand nombre, le militaire était ragaillardi. Il reprit son cliché qu’il rangea dans sa poche avec le plus grand soin.
« Merci, merci ! »
Lorsqu’il quitta son propre bonheur qu’il n’hésitait pas à partager avec les autres, Darren se rappela d’une question qui le taraudait depuis un certain temps. A vrai dire, ça faisait un moment qu’il n’avait pas pris de nouvelles de son pote SEAL, trop occupé avec son couple.
« Et de ton côté ? »
Il le toisa.
« Ca s’annonce comment ton “seul ticket” ? »
C’était une expression qu’il serait le seul à comprendre, depuis l’échange qu’ils avaient eu durant leur dernier entraînement en binôme.
« Plutôt bien. » confia Warren avec son laconisme habituel.
« Plutôt bien. » répéta Darren en mimant le même vide expressif.
Il n’avait pas changé le bougre. Comme lorsqu’ils étaient dans le même trou de combat et qu’ils en avaient parlé, le copain allait à l’essentiel. Un joyeux drille pour les échanges, on pouvait toujours attendre de lui les détails les plus croustillants.
Le militaire hocha la tête, bien conscient qu’il n’aurait que ça à se mettre sous la dent. Et étrangement, comme si le destin voulait appliquer la loi “en parlant du loup”, il reconnut la mécanicienne qui entrait dans la salle.
« Et bien on va voir ça. » lâcha-t-il avec un sourire en coin avant de le quitter.
« Hum ? » fit-il en suivant du regard Darren, avant qu’il ne tombe sur la russe. Son cœur rata un battement. Merde ? Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Il lui fit les gros yeux espérant capter son regard, du genre : “ben alors ?” Il allait finalement la faire, cette mission officielle, avec elle.

Esfir était restée les yeux rivés sur la déambulation du tableau jusqu’au lieutenant et n’avait pas pris la peine de vérifier qui était présent dans la salle tant elle était certaine d’être arrivée en retard. Puis elle vit une haute silhouette avancer dans sa direction et comme le chef de lieux n’avait toujours pas pris la parole, elle s’avança vers son ami avec un sourire...Lyanna n’étant pas dans les parages, elle ne risquait pas de prendre un coup de couteau.
« Darren ! Tu en es aussi ? »
« Ouais et moi aussi ! En espérant qu’on finisse mieux que la dernière fois ! »

Darren ne s’attendait pas à ce que la Russe converge sur lui. Il s’était justement écarté de son pote pour lui laisser l’occasion de la rencontre. Son petit malaise disparut bien vite lorsqu’Hailey intervint. Petite diversion à point nommé. Son humour reprit bien rapidement sa place.
« Si seulement. » répliqua-t-il avec une mine blasée. « S’ils savaient le cadeau qu’on leur a fait en vous récupérant. Misère... »
« Eh ! On est pas si terribles que ça ! » protesta faussement Hailey.

Le sourire de Esfir était moins enjoué qu’il ne l’aurait été quelques mois plus tôt face à cette boutade et c’est avec un petit manque de conviction qu’elle répondit .
« Il leur aurait manqué deux éléments clés pour cette mission. »

C’est en tournant la tête après ce petit trait d’humour qu’elle aperçut la silhouette familière de Warren et elle alla prendre place à ses cotés comme si de rien n’était.
« Salut soldat. » le salua t’elle avec un petit clin d’oeil.
Il lui rendit son clin d'œil, l’ayant suivi du regard. Pour un peu et il lui envoyait un bout de papier froissé pour attirer son attention.
« Salut Es’. » fit il avec un demi sourire, avant de reporter son attention devant lui. « Tu viens devant comme les bons élèves ? Je peux t’autoriser à me copier sous certaines conditions. » blagua t il à mi voix l’air de rien comme il savait si bien le faire.

« J'étais pas plus mal derrière mais y'avait l'air d'y avoir de l'ambiance. Et je ne suis pas une copieuse...enfin si tes conditions incluent un béret de marin je pourrais changer d'avis. » répondit-elle en toute discrétion et à voix basse pour ne pas être entendue des autres loustics. Le lieutenant devant eux avait il la moindre idée de l'équipe qu'il avait en face de lui ? Entre elle, Warren, Darren et Hailey ?....
« Je me réserve le béret de marin pour… du plus sérieux. » répondit-il sur le même ton discret. Le brief allait commencer, ce qui mettait un terme pour le moment à leur petite discussion informelle.



DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Shaun Kelly
Lieutenant
Bannière perso (image 901x180px) : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1981
√ Nationalité : Américain

√ Age : 39
√ Messages : 111
√ Localisation : Cité d'Atlantis

Liste de vos DC : Aidan Foster

Sam 17 Avr - 8:57

Shaun Kelly
Le croc du Néant

-



Un coup d'œil à sa montre. La trotteuse avançait, inéluctable, entraînant petite et grande aiguilles dans un balai cadencé d'une avancée sereine, à l'instant même où une nouvelle entrée se fit, dévoilant le passage de la Première Classe Clive auquel il rendit un salut identique à ces deux camarades, d'un simple hochement de tête en énonçant son grade et son nom. Tout s'articulait et s'ordonnait dans les conventions et règles de l'art, en quelques instants à peine, une organisation certaine se mettait en place sous l'œil qui donnait la sensation d'inspection de l'officier en charge.

Son regard gris d'acier passa des uns aux autres, s'y attardant que brièvement, avant de faire un premier pas vers les notes qui trônait sur la table qui lui faisait face, tout en croisant les bras par-dessus son gilet tactique qui gonflait d'autant plus ses pectoraux, en silence pour combler ces quelques secondes supplémentaires d'attente. D'un redressement de tête, il suivit la venue du tableau ambulant, qui se déplaçait, oscillant, suivant la sinusoïde portée par les pas chaloupées de l'hispanique jusqu'à ce qu'elle se dévoile à son public de sa bonne humeur habituelle, incorrigible bienheureuse.

« Lui, là. Il a pas dansé à Noël. J'l'ai vu ! Pouvez pas lui faire une punition façon officier ? Des pompes ou des trucs dans le genre ! »

Il se pencha sensiblement à son tour pour répondre, une main se redressant à son bas visage pour lisser les quelques poils drues de sa barbe esthétique et soigneusement entretenue, dans une posture de réflexion certaine, baissant le ton.

« Première Classe Bricks. Dans quelques instants, il apprendra qu'il devra monter à bord d'un appareil dont vous aurez les commandes. Croyez-moi, c'est de loin une punition largement suffisante. »

Le regard de la jeune femme s’était rétréci, conspiratrice.

« Alors, j’ai le droit de faire un looping, d’accord ? Juste un ! »
« Négatif. » se contenta t-il de rétorquer, laconique.

Nelly se renfrogna, silencieuse.
Il redressa les sourcils brièvement et rapidement, avant de se réaligner immédiatement après, libérant le croisement de ses bras et inspirant largement.

« Bien. » Entama t-il en prélude de son briefing, laissant un temps certains à ceux engagés dans quelques conversations durant l'attente, de céder au silence et à l'écoute, ne reprenant qu'une fois l'entièreté de son auditoire capté, faisant pleinement confiance à la tonalité robuste de sa voix pour en attirer suffisamment l'attention. « Nous sommes mobilisés pour partir en renfort d'urgence sur l'opération Griffon. Planète I7V-165. »

Il appuya d'une pression du pouce gauche sur un petit interrupteur mécanique, dont le dispositif restait caché dans le creux de sa main, activant le projecteur au plafond qui propulsa l'image de la cartographie des lieux sur le mur blanc derrière lui, sa silhouette sombre s'en découpant sensiblement sur l'un des bords. Une carte en vue aérienne d'une ville passablement en ruine, montrant l'anneau de la porte, entourée d’une ville très vaste qui s’étendait sur des centaines de kilomètres carrés.

« I7V-165 a été touchée par une succession de catastrophes naturelles dernièrement. Atlantis a lancé une évacuation de masse vers une autre planète à travers la porte des Etoiles, mais nos troupes se sont vite confrontées à une force Genii particulièrement belliciste et nombreuse qui porte un intérêt certain à cette planète.

L'un de nos secteurs sous contrôle s'est retrouvé isolé en arrière ligne de tout moyen de repli vers la porte. Le Secteur Echo sous commandement du Capitaine Presley, comporte encore un bon nombre de civils enseveli sous les décombres du dernier séisme qui les a touchés il y a douze heures de cela, et les répliques n'aident en rien à désenliser la situation.
»

Le Lieutenant se décala sur le côté, détachant son regard de l'assemblé qu'il avait passé en revu le temps de ses premiers mots pour finalement s'intéresser à la fameuse carte projetée. Son bras droit se tendit, son index se plaçant dans le vide de manière à désigner un cadre stabiloté représentant le fameux secteur Echo. Une grande ligne rouge symbolisait le danger qui séparait ce secteur de la porte sous contrôle Atlante, le no-man’s land. A première vue, il fallait parcourir plusieurs centaines de kilomètres entre les deux, à travers les ruines, pour l’atteindre.

« L'antenne de communication maintenue sur les lieux a été fortement endommagée et le cordon défensif de la base d'opérations a été durement touché. La situation du Capitaine et de ses hommes est précaire. Ce n'est plus qu'une question d'heure avant que sa ligne de défense ne tombe sous l'assaut des pillards et des Genii et c'est pourquoi on nous envoie en renfort pour sauver la situation. »

D'une seconde pression du pouce, le cliché aérien s'effaça pour laisser place à un second, plus précis, plus approché de la terre ferme, représentant le secteur Echo.

« Docteur McAlister. J'ai demandé l'emport d'une caisse de matériel médical pour vous. Au regard du nombre de sinistrés et de soldats touchés, et depuis la rupture des voix de ravitaillements, l'équipe médicale aura fortement besoin de votre renfort pour stabiliser les blessés jusqu'à ce que l'évacuation soit de nouveau possible.

Pour ça, on aura activement besoin de votre expertise, Mademoiselle Lunienko, au niveau de l'antenne relais. Notre matériel sera limité tant que cette antenne ne sera pas remise en état de fonctionnement, ce qui signifie que sa réfection est un objectif prioritaire et d'urgence immédiat, sans quoi même avec notre renfort, le front ne tiendra pas plus longtemps.

Si vous avez besoin de matériel spécifique additionnel, le Sergent de Logistique se tient prêt à recevoir vos doléances.
» Dit-il en désignant le fameux homme, toujours présent dans le coin droit de la pièce, avant de rabaisser sa main.

Il accorda son attention à l'une et l'autre des deux femmes nommées, alternativement, alignant son regard directif vers chacune lorsqu'il s'adressait à elles, avant d'en détourner l'attention pour parcourir le reste de son effectif, composé des militaires.

« Pour tous les autres, nous rejoindrons la Task Force de la vingtaine d'hommes du Capitaine Presley sur place. Notre objectif est de faire bloc à la progression des opposants, de maintenir notre position et protéger les civils coûte que coûte. Il est à prévoir qu'ils possèdent une force de frappe dont on a pas l'habitude d'avoir en face de leur part, il ne faut donc pas les sous-estimer.

Il est également à prévoir que des Genii se fassent passer pour des civils et tentent une infiltration. Première Classe Clive. Le Docteur McAlister et Mademoiselle Lunienko seront sous votre protection sur ligne arrière. Tout civil est à considérer comme ennemi jusqu'à identification. Ceux qui ne camouflent pas l’uniforme sous des vêtements civils portent des tatouages discrets. Généralement, il s’agit d’un matricule en symboles placé sous l’aisselle, entre les doigts ou sous les cheveux.
»

Il prit un instant de silence, vérifiant brièvement sa montre dans un geste mécanique, avant de laisser son regard passer à nouveau sur les visages de tous les membres présents, et de reprendre d’un souffle long perceptible.

« Bien, avant qu'on passe à la suite, des questions ? »

Darren leva la main.
« Puisque je suis en arrière pour protéger les civils, l’idéal serait que je m’équipe d’une mitrailleuse de section. Je pourrai joindre l’utile à l’agréable en vous fournissant des tirs de soutien ? Je dirai...une M249 à trépieds. Et des bouchons d’oreilles pour les filles. »

« J'espère que vous comprenez bien qu'il n'y aura rien d'agréable dans cette mission, Première Classe Clive. » Le Lieutenant gardait son regard incisif fixé sur le susnommé, son dos se redressant sensiblement tout en inspirant, avant qu’il ne reprenne. « Vous pourrez vous positionner en appui feu, à 600 mètres de la ligne de front sur axe dégagé avec la mitrailleuse légère en soutien. Selon notre emport, vous serez sans doute limité d'un point de vue munitions, du moins jusqu’à ce que l’antenne soit rétablie. Votre priorité restera néanmoins la sécurité de nos deux civils des potentiels infiltrés. » Il passa après quoi son attention sur le sous-officier resté en arrière coin.
« Sergent, demandez à la logistique si une M249 est disponible, avec deux caisses de 5.56 en bande de 100 si ça passe, en dernière priorité, sinon une. »

Darren prenait la pile pour l’avoir ouvert avec des mots qui ne convenaient pas. Warren ne laissa pas mûrir un rictus amusé sur ses lèvres, préférant rester neutre, non sans un regard pour son pote. Ça faisait partie du jeu. Le gaillard s’élança à son tour pour avoir quelques précisions :
« Donc, pour être tout à fait clair, le but est de tenir la position coûte que coûte le temps de réparer le matos et sécuriser le site ? J’ai pris de l’armement pour le tir longue distance, y a un point de chute connu pour se positionner et voir venir, ou j’adapte mon matériel différemment ? »

« C'est effectivement le but. Cependant, il est à prévoir qu'on ai à débusquer les ennemis dans les abords du No Man's Land. Hauts bâtiments, rues étroites, immeubles en ruine, l’Afghanistan, l'Irak, toutes cette foutue merde nous semblera bien trop familière pour ceux qui l'ont connu. » Son attention restait rivé sur le SEAL tandis qu’il prononça ces mots, certains de lire dans son regard quelques souvenirs qui émergeraient. « Donc vous gardez votre équipement de spécialité ; on ne peut pas se dispenser de vos aptitudes. La situation l'exigera sans doute et il faudra que vous trouviez le meilleur spot possible selon celle-ci, par contre dites au Sergent quelle arme vous souhaitez emporter en supplément pour la polyvalence, il la fera embarquer avec le reste. »
« Reçu lieutenant. » confirma Warren qui partageait en effet quelques souvenirs. Il attendrait la fin du brief pour indiquer ses préférences au sergent en question. Ça laissait ainsi le temps d’écouter le reste pour se faire une idée plus précise de ce qu’il pouvait emmener.

« Et moi ? Je suis censée faire quelque chose en particulier ? Faire des vols de reconnaissance avec un drone ? Aider à la réparation de l’antenne ? » demanda Hailey, certes pas dans les formes les plus réglementaires mais pas moins avec un ton parfaitement courtois, s’inquiétant tout de même à l’idée qu’elle ait pu simplement manquer son nom et l’information désirée. Elle n’avait sans doute simplement pas saisi qu’elle était concernée par “passer à la suite”...

« Vous ferez ce pour quoi vous vous êtes engagé à faire, Caporal Spalding. Vous serez nos yeux dans ce bordel et ce dédale. » Qu’importait ce qu’il disait, le Lieutenant ne démordait pas de son ton à la gravité basse, mais bien emprunt d’une certaine rigidité. Certains diraient froideur, d’autres neutralité. C’était selon les susceptibilités. « Vous soutiendrez la défense de la ligne de front à l'aide de drones. Quatre petits modèles pliables à rotor ont été embarqués ; ils vous serviront à la reconnaissance intensive ou au largage de charges destructives sur des points stratégiques inaccessibles. Vous agirez également en équipe avec la Première Classe Bricks, mais je la laisserais expliquer ces détails quand on abordera la suite. »

Skyler écouta les autres membres de l’équipe poser leurs questions, pendant qu’elle continuait de prendre connaissance de la mission. Son rôle était bien sûr de s’occuper des blessés, et de venir en aide à l’équipe médicale déjà sur place. Autant dire que, d’après le rapport, la jeune doctoresse allait avoir beaucoup de travail. L’antenne médicale serait très vite saturée. Sa priorité, et donc une grosse inconnue dans l’équation, était ces nombreux blessés qui allaient l’attendre. Elle devait donc savoir quel matériel serait mis à sa disposition, et quels moyens elle allait avoir pour sauver ces vies.

« Bien compris, Lieutenant. Je comprends que l’évacuation par la Porte des Etoiles sera impossible dans l’immédiat. Mais sera-t-il possible d’évacuer les blessés les plus graves par les airs ? Avons-nous des jumpers à disposition pour faire des aller et retour ? Ou peut être un moyen de les téléporter à bord du Dédale ? »

« Négatif Docteur McAlister. On oublie les Jumpers, les téléportations et tout ce dont on a l'habitude sur ce genre de terrain. I7V-165 a une particularité et pas des moindres : il y a quelque chose qui rend tous les systèmes de propulsions avancées défaillants, c'est pourquoi Echo s'est retrouvé isolé, c'est pourquoi nos moyens matériels sont restreint et c'est pourquoi la situation est si risquée. »


Il se retourna un bref instant vers la carte derrière lui, les reliefs des ruines se détachant du décors ocres et poussiéreux, avant que son attention n’accroche brièvement le regard de la pilote, présente à ses côtés, pas même le temps d’une seconde complète avant qu’il ne reporte ses iris sur le médecin.

«Une fois là-bas, tant que l'antenne de communication ne sera pas rétablie pour fournir le positionnement précis, on ne pourra compter que sur nous-mêmes. Pas de renforts supplémentaires, pas de matériel envoyé par le Dédale et pour cause. Puisque le vaisseau ne pourra pas s'approcher, les seules ressources qu'il pourra nous envoyer seront téléportées à haute altitude et parachutées. »

Il prend une lente inspiration avant de pivoter la ligne de ses épaules sensiblement sur le côté.

« Puisque la prochaine question risque de tourner autour du moyen de transport qui nous emmènera sur place, puisque ni Jumpers, ni téléportation ne sont possible, je vais laisser la Première Classe Bricks enchaîner. » Il présenta cette dernière d’une ouverture de main, avant d’en venir vérifier l’heure. « Bricks à vous. »



Shaun Kelly
#006633

Le croc du Néant 1 Shaun
DC : Aidan Foster

Revenir en haut Aller en bas

Nelly Bricks
1ère classe
Co-pilote
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Nationalité : Espagnole

√ Messages : 336
Liste de vos DC : Steven Caldwell - Scott Greer - Darren Clive

Sam 17 Avr - 10:32

Nelly Bricks
Le croc du Néant

-



Nelly lui adressa un petit sourire ravi. Dans son regard brillait la reconnaissance de lui avoir confié la boîte de Pandore. Depuis le début, elle s’était tenue silencieuse, rongeant son frein, en se rappelant les règles imposées par l’officier. Mais lorsque celui-ci conclut en lui laissant la parole, elle crut sentir une pointe de tension chez lui.
Non, en fait, elle était certaine d’avoir décelé cette petite angoisse dissimulée. C’était mignon.

« Qui aime les montagnes russes ? » questionna-t-elle abruptement en fixant l’assemblée.
Elle tapota dans ses mains pour remuer les troupes.
« Allons allons. Ne soyez pas timides, mes petits loups, levez la main... »
Par sympathie, et peut-être dans un élan suicidaire, Hailey leva la main, avec un grand sourire. Elle n’allait tout de même pas la laisser rencontrer un vent froid, peu dans l’assistance risquant d’apprécier la conduite téméraire de l’hispanique.
Tranquillement, Nelly compta les courageux qui se signalaient puis se détourna d’un quart pour voir si l’officier faisait partie du bon camp : ceux qui adoraient les sensations fortes.

« On va commencer par ce petit schéma, fait par mi ! »
D’un coup sec, elle déclencha l’ouverture d’une matraque télescopique, seul outil qu’elle avait trouvé pour pointer les éléments du dessin façon général.
Elle pointa une première ligne à la base du dessin.
« Le sol. »
Elle pointa une autre ligne plus haut. Une petite flèche ornée d’une tête de mort éloquente la désignait.
« L’altitude 10.000. »
La pointe de sa matraque dessina alors une route qui passait dans cette zone.
« Tout ce qui passe dedans avec une propulsion à réaction : c’est SPROUTCH. No busques, y’a rien à faire ! »
La pointe désigna maintenant le fameux SPROUTCH écrit en toutes lettres. En-dessous, le dessin cartoonesque d’un jumper s’était écrasé au sol. En rabottant la terre, il avait fini par se plier en accordéon sous le choc. Au travers d’une verrière brisée, un pauvre bougre s’était trouvé propulsé jusqu’à un tronc d’arbre sur lequel il s’était écrasé. Avec la violence du choc et quelques ratures, on ne devinait plus que ses deux bras tordus de douleur. Sur l’un d’eux, Nelly avait dessiné les galons d’un certain lieutenant.
« Et la téléportation, vous pouvez oublier. Sans un point de référence précis, on peut se rematérialiser dans le sol ou un pot de chambre. Donc, nous avons trouvé une solucion ! »

Très enthousiaste, Nelly releva la page pour dévoiler une photo grand format qu’elle y avait collée. Le Sikorsky UH-60, plus habituellement nommé Black Hawk dans l’armée américaine, se révélait à tous.
« Tadaaaa ! »

Hélico:
Le croc du Néant 1 70821_10



L’hispanique laissa le petit monde digérer la nouvelle avant de passer aux joyeusetés.
« On le sait et c’est prouvé : la propulsion mécanique fonctionne. Notre hélico sera le seul à pouvoir rester en l’air. Y’a juste un pitit problèma, trois fois rien. L’est trop gros pour passer la Porte des Étoiles. Et vu que son plancher d’altitude maximum est de trois kilomètres... »
Elle dessina la ligne équivalente. Il y avait donc une grande marge entre ce plancher et la ligne à tête de mort. Histoire d’insister pour ceux qui n’auraient pas compris le concept, elle désigna les deux altitudes. Il fallait aller au-delà, pas le choix.
« Nous allons donc être téléporté depuis le Dédale. Le Black Hawk, avec nous dedans, à dix kilomètres d’altitude. Sept au-delà du seuil de tolérance propulsion. »

La pointe de sa matraque suivit la courbe d’une interminable chute libre de plusieurs kilomètres d’altitude avant de se stabiliser. L’engin descendait ensuite par palier.
« Le rotor sera en drapeau. Ca veut dire qu’il n’y aura pas de propulsion moteur. Sinon je vais casser la transmission. Vous vous souvenez de SPROUTCH, non ? »

Nelly en avait terminé. La nouvelle annoncée, elle voulut refermer sa matraque désignateur d'éléments d’un geste sec, histoire de finir en beauté. Comme dans les films, avec charisme. Mais elle fut surprise par la résistance. En petite crevette qui se respecte, elle insista deux fois sans parvenir à faire bouger le tube d’un millimètre. Vaincue, la pilote le proposa au lieutenant Kelly, faisant appel à sa masculinité pour régler le cas de cet outil rebelle. Il s’en empara d’un geste flegme, son regard orienté vers elle avec cette neutralité de façade qui le caractérisait tant mais à l’acier mordant de ses iris grisées un peu plus sombre. D’un geste sec, il ferma la matraque, la repliant sans difficulté. Nelly sourit et poursuivit dans le même temps, puisque ça le concernait.
« El teniente prendra la place copilote pour m’aider à tenir le manche. »
Discrètement, ou pas vraiment, l’hispanique jeta une petite oeillade vers Hailey, certaine du contexte qu’elle allait donner à cette déclaration.
« Pendant ce temps, vous, vous vous accrochez. »
Nelly pinça des lèvres et approcha de son auditoire. Elle était devenue beaucoup plus sérieuse, avec un air compatissant.
« Ça ne sera pas agréable, vous savez ? Vous ferez de la chute libre attachés à un monstruo de dix tonnes. Donc vous serez soumis à une force G importante. Vous risquez de vous évanouir. »

Nelly laissa filer quelques secondes.
« Il y a encore quelques petites choses à habla. Des règles dans l’hélico et armement surtout. Mais avant, vous avez des questions ?!? »

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 386

Sam 17 Avr - 10:56

Skyler McAlister


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis


Le visage de Skyler s’était un peu décomposé au fur et à mesure des explications de Nelly. Après tout, elle était une civile, non une militaire. Il était donc normal qu’elle ne soit pas du tout à l’aise avec cette histoire. Son regard resta fixé sur la jeune femme, comme si elle attendait que Nelly dise qu’il s’agissait d’une plaisanterie. Mais non, l’hispanique avait l’air sérieux.

« Donc, on va … tomber … dans un hélicoptère ... » commença à dire doucement la doctoresse, laissant ses pensées se matérialiser à voix haute, avant de terminer sa réplique par « ... en espérant … ne pas mourir ... »

Autant dire que cela ne rassura pas Skyler.

« C’est pas vrai » murmura-t-elle pour elle-même, incrédule en imaginant la scène.

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Le croc du Néant 1 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 121
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Sam 17 Avr - 14:55

Warren Butler
Le croc du Néant

-



Warren leva la main comme Darren avait pu le faire pour prendre la parole toute à l’heure :
« Une question, certainement toute bête… Euh… Est-ce que l’option d’une chute opérationnelle en parachute, de type HALO ou HAHO, a été envisagée plutôt que de nous mettre dans une boîte de conserve de dix tonnes en chute libre avec un sac à vomi entre les mains ? »
Il en avait fait des trucs dingues dans sa carrière de SEAL, et depuis qu’il était sur Atlantis peut-être plus encore. Mais là… Il jugeait ça dément. Warren n’était pas un grand trouillard, et c’était un gars plutôt placide qui ne s’inquiétait pas beaucoup, par optimisme certainement, mais dans le cas présent il avait quand même de sérieuses réserves. Est-ce que la carlingue allait tenir le choc ? Est-ce que le rotor n’allait pas péter net quand la pilote se déciderait à le mettre en route et lui demander de ralentir puis soutenir le Black Hawk en chute libre ?
Ok la cuisine du Mess du Dédale n’était pas terrible, mais ce n’était pas une raison pour la dégueuler non plus !
Un saut depuis une hauteur de 10 000 mètres lui semblait plus cohérent. Ok, ils embarquaient des civils, mais au pire ils les accrochaient aux militaires. Une connerie comme ça ? Est-ce qu’il s’inquiétait à outrance ? Se serait-il posé des questions sans la russe dans la manœuvre ? Est-ce que la démonstration décalée de Bricks y était pour quelque chose ? Si elle semblait sûre d’elle, la forme semblait un peu légère !
Première classe depuis longtemps, et militaire, il irait s’asseoir dans ce foutu hélicoptère s’il le fallait, mais il s’en serait voulu de ne pas avoir posé la question. On ne le payait pas pour réfléchir, mais pour exécuter. Seulement, il venait des SEAL, et on leur demandait de penser quand même, alors il avait envie un minimum de faire fonctionner son cerveau - au moins celui reptilien visant à l’instinct d’auto préservation - pour écarter cette option qui lui était venue directement à l’esprit, par expérience de ce genre de chose sans doute.

Nelly lui adressa un regard peiné.
« Zut ! Et moi qui avait parié que ce serait le dernier à ranger ses biceps ! » le taquina-t-elle. « Je ne suis pas l’Etat-Major. Alors je peux pas répondre à la question. »
Elle haussa des épaules.
« Je dirai que... »
« On est pas là pour débattre de l'idée, Première Classe Butler. »

Le Lieutenant avait sèchement coupé la parole à la pilote qui cherchait à répondre à cette question sans lui adresser le moindre regard. Il s'était immédiatement concentré sur le SEAL et l'accentuation du froncement de ses sourcils se renforça à l'instar de sa voix qui se fit plus vibrante. Il n'haussa pas le ton, ni n'exprima de réelle colère. En dépit de ses mots, son attitude restait dans son éternelle froideur détachée. Juste un peu plus saisissante.

« A l'heure où je vous parle, il y a des hommes et des femmes engagés et civils qui sont en train de se battre pour rester en vie. Vous pensez vraiment qu'une idée aussi risquée a été déployée et mise sur pied juste pour le fun de voir vomir sept de leurs meilleurs éléments ? On aura besoin de ce Black Hawk sur place pour le soutien lourd, tout comme on a besoin d’atterrir, nous et notre matériel, sur une zone très précise en plein milieu d'une ville en ruine cernée par l'ennemi qui ne demande qu'à descendre de l'Atlante. Si vous êtes capable de mettre les deux pieds dans une bassine à partir d'un saut HALO à dix milles, je vous en félicite, mais croyez bien que notre hiérarchie n'a pas attendu après vos hésitations pour en mesurer l'impact et les conséquences en amont. »

Il ne fit pas vraiment de pause entre ses mots, parlant seulement en forçant sur le détachement de chacun d'entre eux pour ne pas buter dessus dans son discours. C'était quelque chose qu'il maîtrisait à la perfection désormais et cela renforçait la force de sa conviction. Il avait levé sa dextre, tenant toujours le bâton télescopique replié pour les désigner, tour à tour, à l'unité.

« Chacun d'entre vous, vous êtes ici parce que vous êtes leur dernier espoir. Vous avez été choisis parce qu'en vous réside quelque chose qu'aucun autre homme ou femme ne puisse faire. On dit souvent que les cimetières sont remplis de gens irremplaçables, mais c'est pas là-bas que je vous emmènerais dîner ce soir. Nous ne sommes plus de la chair à canon, et pour parler sans détour aux plus pragmatiques d'entre vous, chaque souffle que vous prenez représente des milliards de dollars, vous en représentez davantage alors soyez assuré que tous les moyens ont été et seront mis en œuvre pour préserver votre vie. Et ça vaut aussi pour la Première Classe Bricks, peu importe l'image qu'elle se donne, il n'y aura pas de mains plus fiables que les siennes. Elle a fait des essais à bord du Sirkosky et elle est toujours là pour vous en parler. »

Cette fois-ci, il reprit son souffle avec le long monologue qu'il venait de donner, très brièvement, avant de reprendre sur un ton plus aligné sur sa neutralité précédente.

« Maintenant que c'est bien intégré pour chacun, on se contentera des questions purement techniques et non pas de remettre le plan en question. Vu ? »
Nelly profita des quelques secondes de silence pour glisser à voix basse :
« Et bim ! Quel homme ! »



DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Banniz10
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 25/08/1992
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 28
√ Messages : 453
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Sam 17 Avr - 23:30

Hailey Spalding
Le croc du Néant

-



Hailey n’avait dit mot le long de l’explication, réfléchissant aux implications du problème énoncé. La propulsion qui capotait, dès que l’on dépassait de la pure mécanique était un sacré problème, et elle commençait à se demander si les drones tiendraient vraiment, vu tout l’électronique à bord. Après tout, si cela se trouvait c’était sur ce type de composants que l’influence néfaste avait lieu. Elle leva donc la main pour attirer l’attention.

« Est ce que l’on sait ce qui provoque la panne des systèmes de propulsion avancés ? Un champ d’énergie, magnétique ou autre ? Et surtout y a t il une influence sur des systèmes électroniques ? Parce que si c’est le cas, je doute fort que les drones ne fonctionnent très longtemps et ça laissera au mieux des ballons météos… Ah oui et pour les transmissions ? Y a des interférences ? Ondes hertziennes, infrarouges… J’aurais également besoin des informations qu’on pourrait avoir sur les conditions atmosphériques aussi… Mais ça je veux bien juste un petit récap papier pour pas endormir les autres ! »

« Nos meilleurs scientifiques s'arrachent les cheveux pour comprendre ce qui ne tourne pas rond sur cette planète. Défaillances, catastrophes. Mais si votre question concerne uniquement votre inquiétude à l'usage de vos drones, soyez assuré que si le Black Hawk parvient à voler, il n'aura vraiment rien à envier à vos petits gadgets. De la même manière que si les ondes ne passaient pas, on ne se serait pas cassé le cul à monter une antenne de communication.» Répondit-il d’un ton assez linéaire, en déviant son attention sur Nelly. Elle avait peut-être de quoi complémenter sa réponse.
« Par contre, la météo, j’ai ! Je peux te donner les études atmosphériques que j’ai utilisé pour le plan de vol. »
L’hispanique tourna la page de son tableau pour en revenir à l’image de son Black Hawk. Elle désigna le globe blanc qui se trouvait sous le nez.
« Dispositif Cerbère, c’est pour toi. Avec ton ordi, tu peux te connecter et faire de la reconnaissance. Des zooms, des visuels, avec des filtres. Si jamais tu veux économiser tes drones. »
Nelly lui adressa un sourire. Elle lui avait gardé le meilleur pour la fin.
« El teniente a choisi le Sikorsky pour avoir du soutien. Je peux vous faire des passes de mitraillage, des roquettes. Mais les missiles, là, tu pourras les téléguider depuis ton ordi. Une fois que j’aurai tiré, c’est toi qui en prends le contrôle pour un maximum de dégâts. »
« Ok. Noté. Merci. Si y a rien du tout qui présente des anomalies, même temporaires, avec l’hélico ça devrait le faire… » Ce lieutenant était un vieux machin décida t elle, se retenant de lui expliquer la différence entre une “simple” interférence et un obstacle total au passage d’une onde ou fréquence. « Hum… Je te ferais un carton ma grande ! » déclara t elle, avec assurance et sérieux alors que dans sa tête un tout autre plan se préparait. Une facétie, bien entendu.
« Si ! Et je serais bien placée pour te noter. »





Double compte : Lorn Fawkes Vortimer Raven


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Darren Clive
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie10
√ Arrivée le : 20/03/2019
√ Messages : 295

Lun 19 Avr - 20:15

Darren Clive
Le croc du Néant

-



Darren avait tourné un bref regard amusé en direction de son pote Warren, l’air de dire : chacun son tour, mec !
Intérieurement, il le remerciait d’avoir ouvert sa gamelle. Parce que lui non plus n’était pas bien rassuré par ce qu’il entendait. Clive avait toujours été casse-cou et, à l’époque, il aurait adoré le principe. Mais vu qu’une Amazone l’attendait à la maison, enceinte jusqu’aux yeux, il ne pouvait plus se permettre. Ça forçait la réflexion avant l’action.

Si Warren n’avait pas proposé le parachutage, Darren aurait demandé pourquoi les techniciens ne désossaient pas l’hélico pour le remonter sur la planète.

En tout cas, le lieutenant mit tout le monde d’accord en balançant une bonne décharge de sel au marin. Dur de rester droit et silencieux. Il aurait adoré lui glisser un petit « Ché ! » vengeur.

Mais autre chose lui venait soudainement à l’esprit.
Son amie Esfir…
Darren gratta un mot à la va-vite sur son calepin et en arracha le feuillet. Après l’avoir plié en deux, il le confia à Hailey en lui demandant de faire passer à Warren. Si quelqu’un l’interceptait pour le lire, il y aurait inscrit dessus : ”Dix dollars qu’elle s’assoit à côté de toi !! (trouillomètre down. Mayday Mayday Wawa !!!)”
Si tôt reçu, Hailey regarda Darren d’un air interrogateur, devant ce petit mot digne d’un écolier puis haussa les épaules et le fit passer à Warren en ajoutant dessus sur la face pliée “des mots doux de la part du grand gamin ?”

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko
Technicienne
mécanicienne
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 597
√ Localisation : Cité de Atlantis

Mer 21 Avr - 9:55

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-l
Esfir Lunienko
Le croc du Néant

-



La russe avait écouté tout ça avec attention. C’était sa première mission depuis des mois. Il y avait eu Paradize mais c’était différent, les mineurs les avaient imposé au codir Warren et elle donc ce n’était pas vraiment comme si la direction avait choisi de l’y envoyer.

En tout cas, le plan semblait bien foireux, la partie la concernant c’était du bricolage, ça elle saurait faire, elle commença à griffonner quelques outils dont elle pourrait avoir besoin sur un coin de papier pendant que le lieutenant continuait et passa la parole à Nelly qui expliqua avec bonhomie comment ils allaient être envoyé sur site. Esfir en lâcha son stylo.
Ils allaient les envoyer là bas dans un cercueil volant... sérieusement....

« Vous êtes de grands malades. » dit-elle à part elle avant de croiser le regard du médecin qui n’en revenait pas plus qu’elle.

La question de Warren provoqua un tollé du lieutenant qui semblait avoir pris des cours avec Caldwell avant le briefing. Esfir le toisa d’un air mauvais, d’autant plus lorsqu’il agrémenta son discours de mots d’encouragement du genre “on vous a choisi parce que vous êtes les meilleurs des meilleurs..oui monsieur !” ou encore “vous êtes le seul espoir qu’il reste” ou “vous avez été choisi car vous avez un talent unique”...

Mon cul oui ! Ils m’ont choisi parce que si je crève là bas, ça leur fera une belle jambe !
Elle croisa les bras et le regarda d’un air renfrogné. Ca faisait des mois qu’on lui filait les boulots de merde, comme réparer le système d’évacuation de la Cité, l’entretien du système hydraulique et j’en passe.... Et tout à coup, elle était l’élite des mécanos, dernier espoir des civils qui avaient été envoyés sur cette maudite planète. Foutage de gueule !
Putain, elle allait crever là bas, et ces enfoiré avait mis Warren dans la même mission pour qu’il assiste au désatre... Bon ok, là c’était la vilaine petite Esfir qui pensait mais merde, pour un retour au boulot, on ne pouvait pas lui filer une petite exploration tranquille ? Non, fallait qu’on lui refile une mission ou elle avait deux chances sur trois de se faire descendre !




Le croc du Néant 1 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 121
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Mer 21 Avr - 15:53

Warren Butler
Le croc du Néant

-



La petite phrase d'Esfir fit écho à ses pensées. Des malades. Et ils le seraient tout autant pour monter là dedans sans poser de questions.
Warren avait commencé par adresser une œillade amusée à Nelly pour sa taquinerie. Il aurait pu se contenter de son explication sur le fait que l’état major avait décidé que, mais le Lieutenant, fidèle à lui-même, vint à la rescousse en grillant la politesse à la jeune femme et en tirant sur Warren comme un bon gradé pouvait le faire.
Ah il n'était pas là pour poser du parquet le Kelly ! Et lui n'était pas là pour poser des questions. Message reçu. Seulement il ne s'en voulait pas de l'avoir fait. Mieux valait se faire tirer dessus de cette façon que d'être mort parce qu'une option avait été négligée.

Bon là aussi il se serait contenté de son premier tir sans prendre la rafale derrière sur le pourquoi du comment ainsi que sur le fait qu'ils étaient attendus là bas. Le gaillard s'en doutait et il n'avait jamais rechigné à aller chercher les copains enlisés jusqu'au cou.

C'est vu Lieutenant. » répliqua-t-il tranquillement sans chercher le débat. Il fit un signe de tête et croisa les bras, en écoutant la suite. Il capta quand même le petit regard de Darren situé juste après Hailey qui causait avec Bricks des problèmes techniques justement. Petit con pensa t il après Darren, mais c'était dans ce genre de moment que la camaraderie prenait tout son sens et que le rôle de l'officier était fédérateur. Chacun son tour en effet.

Esfir avait croisé les bras et tirait sa tronche des mauvais jours. Quelque chose lui disait qu'elle prenait la mouche. Il commençait à la connaître un peu maintenant. C'est là que le mot de Darren agrémenté d'une mention supplémentaire de Hailley lui arriva. Il l'ouvrit en essayant de suivre quand même le brief, restant pro mais la technique concernant les drones le dépassait un peu.
Un petit rictus vint se dessiner dans sa barbe. Il espérait bien qu'elle se mette à côté de lui comme ici.
Il se pencha vers l'opératrice drone et lui chuchotta après qu'elle eu terminé, non sans continuer de regarder vers l'avant : Tu peux dire au grand gamin que je tiens le pari. »
Et de se pencher ensuite vers Esfir et lui fila le papier discrètement :
J'ai tenu le pari, tu sais que je ne refuse jamais un pari. »

Esfir déplia le papier et envoya une oeillade assassine à Darren avant de se remettre en place correctement sur sa chaise.
« Alors je m'installerai à côté de lui et c'est son bras que je vais broyer et tu m'offrira une gaufre avec tes 10 dollars.. » glissa t'elle au soldat discrètement.
« Tu auras même le droit au supplément chantilly pour le nutella. » répondit-il en jetant un coup d'œil du côté de Darren avec un air satisfait.
« Vendu. »



DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Nelly Bricks
1ère classe
Co-pilote
√ Arrivée le : 16/04/2017
√ Nationalité : Espagnole

√ Messages : 336
Liste de vos DC : Steven Caldwell - Scott Greer - Darren Clive

Ven 23 Avr - 19:08

Nelly Bricks
Le croc du Néant

-





La petite hispanique tournait la réalité à la dérision mais elle comprenait les doutes de chacun. Elle percevait l’hésitation et le scepticisme, surtout chez le docteur qui lui semblait avoir blanchie. C’était compréhensible, le plan était vraiment dingue, mais pas impossible. Le fer de lance des unités SG, les célèbres O’neill & co, n’avaient-il jamais eu de plan complètement fou ? Du genre à faire sauter un soleil en supernova pour cramer une flotte de Goa’uld ?

Nelly avait vraiment envie de s’enfoncer dans un exposé audacieux pour leur rappeler que s’ils avaient signé, c’était aussi un peu pour ça. Mais dans le fond, personne ne souhaitait autant vivre dangereusement. A part elle, peut-être, parce que ça la bottait énormément d’être téléportée dans un Black Hawk en décrochage.

D’un coup d'œil rapide, la pilote perçut l’inspiration de l’officier qui allait envoyer sa prochaine rafale dans le tas. Ca se dissipait, en face, surtout du côté de Darren. Histoire de rendre la pareille au lieutenant, Nelly lui coupa l’herbe sous le pied en s’exprimant en premier.

« Ça va aller ! » leur promit-elle d’une voix forte et distincte. « C’est de la maîtrise et de la technique. Je suis douée pour ça. Ce sera comme faire un petit tour d’attraction, promessa ! »

Pour montrer qu’elle ne se moquait pas d’eux, la jeune femme leva sa main droite pour symboliser le sérieux de sa garantie. Elle échangea un regard taquin à l’adresse du lieutenant qui ne pouvait pas en placer une, tandis que l’officier lui renvoyait le sien avec une froideur linéaire, n’exprimant ni contrariété à son acte, ni agacement, et encore moins reconnaissance d’ailleurs. Nelly s’en retourna vers son tableau en terminant son exposé.

« Du coup, amigo militar. La procédure d’approche est particulière. Très peu de place pour se poser. Il faut privilégier la corde de rappel ou les bâtiments en hauteur. »
« Pour les civils, l’aérocordage se fera en binôme avec un militaire qualifié. J’annoncerais les passages quand on sera à bord, mais c’est la Première Classe Clive qui ouvrira le bal en solo pour la sécurisation. » Rajouta rapidement Shaun pour préciser cette notion, avant de laisser la pilote continuer.
Elle leur adressa un sourire charmant.
« Je n’abandonnerai jamais personne en bas. Mais aidez-moi à marquer votre position. Fumigène ou stroboscope infrarouge. Sinon j’aurai du mal à vous voir de là-haut. D’accord ? »

« Bien, c’est la fin de ce brief. »Annonça finalement le Lieutenant en regardant une dernière fois sa montre tout en s’approchant du bureau devant lui, déposant la matraque télescopique repliée sur la surface du meuble, et éteignant par la suite le projecteur. « Le Dédale ne devrait pas tarder à arriver sur site. Il vous reste quinze minutes avant le décollage. Allégez vos sacs de l’inutile et rendez-vous sur le pont de l’escadrille babord. Rompez. »

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 386

Ven 23 Avr - 19:11

Skyler McAlister


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis


Skyler acquiesça d’un hochement de tête aux paroles de Shaun et de Nelly. Elle n’était toujours pas rassurée malgré les promesses de la jeune hispanique. Cette mission, ou plutôt le débarquement, allait être une sacré épreuve pour une civile n’ayant jamais été confrontée à cette situation. La doctoresse n’était pas vraiment une fan des sensations fortes, alors une chute libre dans un hélicoptère, et même un simple aérocordage, était impressionnant pour elle. Skyler était beaucoup plus à l’aise avec des scalpels en pleine opération, où la tension était palpable, et où chaque geste pouvait être fatal au malade. Paradoxalement, elle avait plus de sang froid pendant son travail qu’en cet instant, face à l’inconnu. Certains diraient qu’une opération chirurgicale était bien plus effrayant qu’un aérocordage, mais la jeune femme n’était pas formée pour ça. Elle était médecin, elle se sentait donc bien mieux dans une table d’opération avec des patients.

Toujours un peu inquiète, Skyler se leva en même temps que les autres, puis quitta la salle de briefing. Elle retourna dans ses quartiers pour prendre son sac à dos médical et enfiler son gilet tactique avec son matériel, avant de se doter d’un pistolet incapacitant wraith. La doctoresse était toujours contre l’utilisation des armes létales, de part son métier et le serment qu’elle avait prêté. Le CODIR n’était pas vraiment emballé à l’idée d’envoyer une civile non armée en mission interplanétaire, mais il ne pouvait pas obliger Skyler à tuer quelqu’un. Le pistolet incapacitant wraith était une bonne alternative pour se défendre si besoin, sans donner la mort. La jeune femme ne trahirait donc pas son serment, et même si elle avait un minimum de connaissance dans l’utilisation de cette arme, elle avait un moyen de se défendre au cas où elle serait en danger.

Une fois prête, Skyler se rendit sur le pont de l’escadrille bâbord, le lieu de rendez-vous donné par Shaun. A son arrivée, certains membres de l’équipe étaient déjà là. La doctoresse s’approcha de l’appareil qui allait certainement lui causer des frissons. Le fameux hélicoptère. Elle posa son sac sur le sol en attendant les ordres, et regarda l’appareil avec beaucoup d'appréhension. Cela devait se lire sur son visage qu’elle était mal à l’aise à l’idée de monter dans cet engin, en sachant ce qui allait se passer ensuite. Skyler patienta avec les autres pour la suite de la mission, en se tordant nerveusement les doigts sans s’en rendre compte.

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Le croc du Néant 1 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Darren Clive
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie10
√ Arrivée le : 20/03/2019
√ Messages : 295

Ven 23 Avr - 19:12

Darren Clive
Le croc du Néant

-




Suite au briefing, il lui fallait changer d’équipement. Prendre la mitrailleuse et charger les deux bandes de cent. Le boulot l’avait empêché de monter à l’assaut du petit couple. Ces sales tricheurs ! Quand il avait envoyé le papier à son pote, il pensait qu’il aurait gardé le délire pour lui. Qu’il participerait en secret, quoi.
Au lieu de ça, le regard que lui avait jeté Esfir annonçait la couleur.
Le traître !

« Ca va, doc ? » lui demanda-t-il tout en chargeant la bande de munitions, la voyant observer l’hélico avec un air étrange.

Ça le stressait lui aussi mais il préférait ne pas le montrer. Chacun avait sa façon de gérer ça. Lui, c’était avec l’humour. Et s’il pouvait embarquer la toubib dans le délire et lui faire oublier deux minutes qu’elle partait pour le grand huit… Skyler sursauta légèrement en entendant quelqu’un lui parler, trop plongée dans ses pensées sur l’éventualité que l’hélicoptère s’écrase au sol avec tout le monde à l’intérieur. Elle regarda alors Darren qui lui demandait comment elle allait, et ne put s’empêcher d’avoir un petit rire nerveux.

« Oui, ça va … pourquoi ça n’irait pas ? » lui demanda-t-elle avec un sourire forcé pour essayer de cacher sa nervosité. En vain, Darren l’avait remarqué et resta silencieux.
La doctoresse soupira discrètement, et se mordit la lèvre.

« Ca se voit tant que ça que ce plan en hélicoptère me stresse ? »
« Un peu. » reconnut le soldat. « Mais on a déjà fait pire. Vous vous souvenez ? Le Boc ? »
Il lui adressa un sourire chargé de complicité. Il ne connaissait pas la toubib personnellement, seulement de vue. C’était là-bas qu’il l’avait aperçu. Au milieu d’une tente de secours bourrée d’agonisants. Quand la survie tient au personnel soignant, on oublie rarement le visage de celle qui aide à revenir chez soi. Une rumeur courait qu’elle était allée chercher un mec jusqu’au bord d’une ligne de front.
« L’hélico vous effraie davantage ? »

Skyler détourna les yeux, se souvenant très bien de cette mission, l’une des premières qu’elle avait faite depuis son arrivée sur Atlantis. Une véritable guerre chaotique. Mais étrangement, malgré la situation très stressante et effrayante qu’avait été la bataille au Boc, la doctoresse s’était sentie plus à l’aise qu’en cet instant. Elle haussa légèrement les épaules, avant de regarder Darren.

« On peut dire ça, oui. Ce qui s’est passé au Boc était beaucoup plus apaisant pour moi que cet hélicoptère. »

On aurait pu croire que Skyler plaisantait. Mais non, elle était sérieuse, et poursuivit ses explications.

« Je préfèrerais largement être en pleine opération en cet instant, au lieu de me demander si je ne vais pas mourir dans cette boite de conserve volante. Je ne suis pas une grande fan des sensations fortes, comme l’épreuve qui nous attend. »

La doctoresse tenta même un petit trait d’humour pour essayer de se détendre.

« Croyez le ou pas, mais charcuter un cerveau est beaucoup moins stressant pour quelqu’un comme moi. Être devant un patient agonisant est plus sécurisant que l’ignorance de se retrouver à l’intérieur de ce truc en métal, sans savoir ce qui va arriver. »
« Je comprends, je suis pareil. » répondit le militaire en faisant claquer le clapet de sa mitrailleuse. Il donna un coup sec dessus pour vérifier qu’il était bien fermé et veilla à ne pas engager une balle dans la chambre.

Sa préparation terminée, il vint à sa rencontre et lui tendit un billet de dix dollars.
« Tenez. Vous voilà désignée comme arbitre commis d’office. »
Skyler prit le billet que lui tendait Darren en le dévisageant, sans comprendre où il voulait en venir. Le militaire donna un coup de menton en direction des deux coupables, et la jeune femme suivit son regard qui se posa sur Esfir et Warren.
« Vous voyez ces deux-là, je suis sûr qu’ils trichent. Quand Esfir va s’installer dans la cabine, regardez fixement le barbu dans les yeux. Et s’il a la gueule coupable, il pourra se gratter ! »
Skyler réfléchit quelques secondes, avant d’esquisser un petit sourire. Au moins, cette discussion calmait un peu sa nervosité pour quelques minutes.
« Oh, je vois … vous avez fait un pari. Et quel est l’objet de ce pari ? »
Il souriait également, les observant.
« Et bien j’ai parié que la misstinguette cherchera du réconfort auprès de son chevalier servant. »
Le ton laissait sous-entendre l’attachement entre les deux jeunes gens.
« Dix dollars qu’elle choisit spontanément sa place à ses côtés dans l’hélico. »
Darren marqua une pause.
« Je crois bien que ce petit salopiaud a vendu la mèche pour gagner le billet. »

Skyler jeta à nouveau un œil en direction de Warren et Esfir. La partie était donc truquée, à entendre Darren. Si le petit couple avait décidé de tricher pour gagner le pari de leur côté, pourquoi le militaire ne ferait-il pas la même chose ? La doctoresse se pencha un peu pour parler à Darren à voix basse.

« Alors, il faut empêcher cette femme de s’asseoir à côté de vous. S’il n’y a plus aucune place, elle devra aller s’asseoir à côté de son ami. Et vous gagnerez votre pari, non ? » lui lança-t-elle avec un sourire malicieux, prête à aider le soldat à remporter la victoire pour taquiner les deux tricheurs.
« Et la justice serait rétablie. » confirma-t-il d’un ton de conspirateur, plutôt satisfait de la participation du médecin. Il allait s’en retourner à sa mitrailleuse lorsqu’il fit volte-face.
« Oh ! Et...ne vous en faites pas pour tout ça. » dit-il en désignant le black hawk. « Tout ira bien, on arrivera entier. »
Darren espérait se montrer optimiste et rassurant. Skyler hocha un peu la tête, et respira profondément en se mordant la lèvre. Tout allait bien se passer, il fallait se dire ça. Même si c’était plus difficile à dire qu’à faire. Maintenant que la conversation était finie, les doutes revenaient au grand galop. Mais la jeune femme ne pouvait rien faire d’autre à part attendre. Elle resta alors à côté de l’hélicoptère en attendant le départ, juste à côté du militaire. En revenant sur sa mitrailleuse, le regard de Darren s’arrêta sur Hailey qui lui tournait le dos. C’était un appel au crime, il ne pouvait pas laisser passer cette occasion. Ni une ni deux, Clive s’empara du rouleau de chatterton qui traînait là et le balança sur sa victime. Il s’habilla immédiatement d’une allure de parfait innocent, bien trop occupé à la préparation de son arme pour avoir fait ça.
Et il laissa Skyler porter le chapeau…

Skyler avait assisté à la scène. Et si au début, elle ne comprenait pas pour quelle raison Darren avait lancé un rouleau de chatterton sur Hailey, le voir se retourner l’air de rien, avec elle juste à côté, elle comprit alors que le soldat venait de lui tendre un piège pour taquiner Hailey, et la dénoncer à sa place en jouant au parfait innocent qui n’avait rien fait du tout. La surprise se lisait sur le visage de la doctoresse qui regarda tour à tour les deux militaires, avant de lever la main en direction de Darren pour le désigner. Des deux, c’était Skyler qui avait l’air le plus innocent. D’autant plus que ce genre de plaisanterie n’était pas vraiment une habitude pour elle. Alors que pour quelqu’un d’aussi gamin que Darren ...
Un choc léger, quoique suffisant pour provoquer un pic de douleur qui s’estompa rapidement, fit se retourner la caporale si vilement, si lâchement agressée. Derrière elle, une femme qui semblait pourtant si sérieuse, pointant du doigt un garnement. Dénonciation du coupable ou tentative de détourner son attention du véritable auteur de ce crime odieux ? Hailey n’en savait rien mais quelque chose lui disait que le doigt accusateur était à suivre. Alors, sans un mot, elle lui lança le chatterton en plein arrière train et désigna Skyler du doigt avec un air faussement choqué. C’était honteux, et terriblement enfantin que de faire de même mais il l’avait cherché, et c’était également du niveau de Hailey…

Autant dire que Skyler fut surprise de l’attitude d’Hailey. Autant, elle regarda avec satisfaction la militaire ramasser et lancer le rouleau de chatterton sur Darren. Autant voir la jeune femme l’accuser comme si de rien n’était choqua la doctoresse. Ainsi donc, ces deux là étaient tous les deux de vrais gamins.

« Ah d’accord ! »

Autant dire que Skyler n’allait pas se laisser faire. Avec un petit sourire, elle s’empara de deux rouleaux de chatterton, et en lança un sur Darren, puis sur Hailey. Une fois son forfait réalisé, la jeune femme regarda ses deux adversaires, avec un sourire empli de fierté et de satisfaction sur le visage, les bras croisés.

« Moi au moins, je suis suffisamment courageuse pour reconnaître mes forfaits. Vous ne trouvez pas ? » leur lança-t-elle, contente d’elle.

Le regard de la doctoresse se posa sur Darren, avant qu’elle ne sorte le billet de dix dollars qu’il lui avait passé. Elle l’agita sous son nez dans un geste taquin.

« N’oubliez pas que vous avez besoin de moi si vous voulez espérer gagner votre pari ! »

Vicelarde et fourbe ? Bien sûr que oui. En même temps, le soldat l’avait un peu cherché, non ?

« Mais !!! Captain Obvious était pas là pour te murmurer à l’oreille ???? Il me lance un rouleau, et fait genre c’est pas lui mais toi… Je relance et je fais de même… Pfff… » protesta Hailey, déçue de la réaction et de s’être prise un deuxième rouleau qui invitait à un jeu non réglementaire de lancer de chatterton. Finalement, elle aurait dû se contenter de sa première idée et de coller un bout de scotch en X dans le dos du soldat et le surnommer le X-man tout du long de la mission…

Clive avait levé la main dans un geste de défense mais le médecin avait bien visé. S’il s’écoutait, il sauterait par-dessus la table afin de se planquer derrière, exagérant grandement la réaction à ce tir direct. Il ne connaissait pas bien l’officier et, vu la toise qu’il avait foutu à Warren, il ne valait mieux pas embarquer tout ce beau monde dans une bataille de chatterton. Son regard restait tout de même très communicatif sur le sujet.
« Ok ! » dit-il dans une forme de renoncement. « On réglera les comptes au retour de mission ! Du chatterton plein les cheveux, toubib !! Ca laisse songeur, non ? »


Revenir en haut Aller en bas

Warren Butler
Soldat 1ère classe
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bann11
√ Arrivée le : 13/04/2020
√ Date de naissance : 12/04/1985
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 36
√ Messages : 121
√ Localisation : Atlantis

Liste de vos DC : Erin - Pedge - Chenoa - Teshara

Ven 23 Avr - 20:41

Warren Butler
Le croc du Néant

-



Du côté d’Esfir et Warren.

Le brief étant terminé, ils eurent un quart d’heure de battement pour terminer de se préparer avant le grand plongeon dans un monstre d’acier en chute libre. Warren n’en montrait rien, mais il n’avait pas vraiment hâte de s’installer dans l’hélico pour le grand huit. La perspective du pari truqué avec Darren lui permettait de s’occuper l’esprit, tout comme la présence d’Esfir pour cette mission. C’était une grande première pour eux de partir en terrain hostile - du moins véritablement hostile - depuis qu’ils étaient ensembles.
Fidèle à lui-même, il conservait la ligne directrice de son comportement vis-à-vis d’elle. Ils ne s’affichaient pas tellement en public même si un œil averti pouvait remarquer qu’il y avait quelque chose entre eux car ils ne se cachaient pas non plus. Les derniers mois, même s’il en gardait un souvenir plein d’allégresse et de douceur, n’avaient pas été les plus simples. La miss avait eu quelques coups de mous, logiques et censés. Elle remontait la pente doucement, et il espérait lui donner assez de courage pour qu’elle parvienne à sortir du gouffre et à marcher dans la plaine. Bien sûr, il avait été confronté à quelques lourds qui avaient dans l’idée de l’emmerder parce qu’il fricotait avec l’ennemi russe qui avait trahi l’expédition. Cela lui passait au-dessus. Il ne l’avait pas spécialement raconté à Esfir, mais il avait quand même collé son poing dans la figure d’un pauvre type un peu trop véhément et qui s’était senti pousser des ailes parce que le SEAL ne lui répondait pas spécialement.
Il y avait des limites à ne pas dépasser, et quand on commençait à flirter avec ces dernières, il fallait s’attendre à ce que l’ours ne se laisse pas faire.

« Première mission et tu m’emmènes déjà faire de la voltige dans un hélico. » lui dit-il en marchant vers le sergent qui devait compléter leur équipement.

« Tu as peur soldat ? Pourtant t’as l’habitude du septième ciel » glissa t’elle discrètement avec un ton ouvertement taquin.

« Seulement quand c’est toi qui pilote. » lui répondit-il non sans avoir souri au préalable. « Remarque je risque d’être moins secoué dans l’hélico. » ajouta-t-il pour chercher à la taquiner à son tour.

La russe laissa s’échapper un petit rire avant de reprendre son sérieux et lui frappant le biceps « Un peu de sérieux soldat, nous sommes en mission. »
Il fit un léger écho à son rire avant de répliquer : « Vous avez raison madame. » Il reporta son attention sur le sergent un peu plus loin. « Tu as tout ce qu’il te faut ou il te manque des trucs à demander ? » Lui-même avait besoin de prendre une arme supplémentaire et de faire venir un casque. Maintenant que le brief était terminé, il était évident qu’il n’était pas complet dans sa préparation, mais c’était aussi à ça que ça servait.

« Un scaphandre par balle? » dit-elle en plaisantant à demi, ne pouvant s’enlever de l’idée que si elle faisait partie de l’équipe ce n’était pas pour ses compétences mais parce qu'elle était sacrifiable, un peu comme ces t-shirts rouge de Star Trek. Elle répondit plus sérieusement ensuite « Juste un casque et un couteau je crois. J’ai donné ma liste d'outils à l’autre type normalement ça devrait aller.. »

Il avait acquiescé pour l’idée du scaphandre. Là tout de suite, l’idée ne lui semblait pas si bête. Il s’inquiétait forcément même s’il essayait de ne pas trop y songer.
« Ok. » dit-il simplement avant d’approcher du sergent pour lui transmettre les quelques objets supplémentaires nécessaires.
Après coup, il sortit de la salle de brief. Les autres avaient déjà filé. Il profita qu’ils soient vraiment à deux pour la considérer.
« Tu as quand même pris de quoi te défendre ? » dit-il d’un ton où transpirait de l’inquiétude. Il pouvait toujours revenir sur ses pas et prendre à parti le sergent pour lui donner des instructions supplémentaires.

« Oui, j’ai pris un pistolet incapacitant. Même si je pense qu’ils m’ont choisi parce que je serai pas une grosse perte pour eux, j’ai oublié mes idées suicidaires depuis quelque temps. » dit-elle en essayant de garder un ton léger mais qui se perd un peu sur la fin.

Il ne put s’empêcher de lui attraper la main doucement et de lui faire un sourire.
« Je ne vais pas me plaindre que tu les oublies. Pour ce qui est des pertes… m’étonnerai que ce soit ça, sinon qu’est-ce que je ferai là ? » dit-il avec un petit air léger. Ce n’était pas dans ses habitudes de chercher à se faire mousser, mais c’était histoire d’essayer de lui chasser cette idée de la tête. Il l’attira un peu à lui, le couloir était vide.
« Laisses les militaires s’occuper de faire monter les stats des pertes et reste en vie petite brindille. » Quand il partait en mission, il n’avait pas spécialement peur. Cette fois, il avait peur, pour elle, pas tant pour lui. « Je garderai un oeil sur toi. »

Elle s’arrêta et le força a se tourner vers elle, son petit air sévère fronçant ses sourcils. « Toi, tu dois protéger les autres civils, tu as un boulot et tu dois le faire que je sois là ou pas. Je t'interdis de te prendre une balle dans les fesses parce que tu te demandais si j’allais bien. Compris soldat ? »

« Ne pas prendre une balle dans les fesses et rater l’occasion de me faire masser ? Hummm... » fit-il avec un air taquin. Il la considéra, elle et son air sévère avant d’abdiquer : « Compris, mais ne va pas te faire trouer la peau parce que tu crois que tu es une quantité négligeable. » la prévint-il à son tour.

« Promis » dit elle en se hissant sur la pointe des pieds pour l’embrasser fugitivement tant qu’il n’y avait personne aux alentours puis elle se remit en route en ajoutant sur un ton beaucoup plus léger « Je me cacherait derrière Darren, grand comme il est on me voit pas quand je suis derrière. »

Il lui emboîta le pas, et même s’il n’était pas plus rassuré, cette mise au point avait le mérite de le rendre plus léger. La petite blague concernant Darren l’amusa :
« J’espère qu’il évitera de te servir de bouclier, je n’ai pas envie que l’autre montgolfière enragée te tombe dessus encore une fois. » fit-il pour la citer.
« Ouais...je plains déjà le gamin. Enfin pondre va peut être l’adoucir qui sait ! »
Warren avait opiné du chef. Étant le témoin de Darren pour son mariage, il avait un peu le cul entre deux chaises. Forcément, il n’avait pas été ravi d’apprendre que sa professeur particulière de russe se soit faite étranglée. Ça promettait de beaux jours encore.
Quand ils arrivèrent au niveau du pont de l’escadrille bâbord, et que l’hélico était en vue, il tira la jeune femme par la main pour la coincer dans un recoins pleins de tuyaux et de conduites dérivées, à l’abri de potentiels regards.

« Pour une fois que je peux le faire avant de partir pour une mission urgente... » souffla-t-il avant de l’embrasser plus franchement, étant resté sur sa faim dans le couloir toute à l’heure. Quand il la lâcha, il lui fit un clin d’oeil : « Allons gagner ce pari, et on se rejoint en bas. »
« [color:147a=hotpink ]Espérons qu’il y aura beaucoup de recoins discrets sur cette planète. » blagua la russe après avoir bien profiter de ce petit intermède.



DC : Erin Steele ~ Pedge Allen ~ Teshara Lays ~ Chenoa Penikett

Revenir en haut Aller en bas

Shaun Kelly
Lieutenant
Bannière perso (image 901x180px) : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1981
√ Nationalité : Américain

√ Age : 39
√ Messages : 111
√ Localisation : Cité d'Atlantis

Liste de vos DC : Aidan Foster

Ven 23 Avr - 22:19

Shaun Kelly
Le croc du Néant

-



Quelques instants plus tôt, du côté de Shaun & Nelly…

Pas de repos pour les braves. A peine le briefing terminé, Nelly fila jusqu’au pont tribord en compagnie du lieutenant. Le voyage s’était fait au gré d’un long argumentaire à sens unique sur le bienfait de la voltige expérimentale en planète étrangère.
« Un seul looping ! Tout petit ! » suppliait Nelly. « Un tonneau alors...teniente ! Nous serions les premiers ! Les premiers à faire une acrobatie en hélico sur une autre planète ! Mieux que Armstrong ! Tout le monde sera jaloux ! »
Elle sautilla sous l’effet de l’excitation.
« Vous serez célèbre ! Et puis on s’amusera bien ! Et ce sera génial ! Je…j’ai encore pleins d'arguments...Plein ! Heu, voyons...Mejor que Armstrong, ¿lo dije? »

« On va faire un deal. Un vrai. » Le lieutenant, qui s’avançait d’un pas déterminé, sac à l’épaule et casque sous le bras, s’arrêta un bref instant, tournant ses iris d’acier sur la pilote en conservant la neutralité de ses traits.
Dans un réflexe tout aussi prompt, l’hispanique tourna sur la pointe de ses pieds pour faire un demi-tour presque dansant, tendant l’oreille d’un air intéressé. « Pas de looping, pas d'acrobatie, pas d’excentricité en vol, on ramène tous les deux nos hommes à bon port et en vie, et au retour, je vous accorde une après midi de permission où vous pourrez me faire toutes les misères que vous voulez. Vendu ? »
Le sourire déjà naissant de Nelly gagna d’avantage d’ampleur en soulignant l’aspect familier qui contrastait avec sa stature. Tiens, tiens, se disait-elle, un peu moins rude le lieutenant ? C’était agréable.
« Raté ! Mais bien intento, le coup du charme. Trop rapide, le rencard ! »
Elle claqua des doigts en même temps que son regard qui s’illumina.
« Oh, si !! Vous savez sourire ? Vous avez déjà souri dans votre vie ?!? »
La curiosité la poussa à s’avancer un peu, inspectant l’air impassible de son supérieur.
« Il sourit en vrai, pas de looping ! ¿vendido? »

Il l’observa avec attention, d’un regard un peu plus perçant, mais pas vraiment ennuyé. Quelque part, un tel deal l’arrangeait bien plus que la proposition qu’il lui avait faite et auquel il était pourtant prêt au sacrifice. Après quelques secondes d’hésitation, détournant son regard vers le vide au-dessus de l’épaule de la Première Classe, il finit par revenir à elle, décalant ses lèvres d’un léger sourire en coin, creusant les fossettes de ses joues marquées.

« Vendido. » Répéta-t-il avec un accent bien ancré américain.
« C’est pas un sourire, ça ! » déclara-t-elle, les mains dans les poches. « Ca s’appelle un rictus... »
« On verra ça dans l’hélico. J’ai encore le temps de trouver quelques blagues mentales intéressantes. » Il leva l’index pour lui désigner le Sikorsky, reprenant sa marche vers lui.
« Z’êtes à deux doigts du triple salto vrillés. » lâcha l’hispanique, dans son sillage, l’air bien peinée pour lui. Elle espérait bien le motiver parce que, une fois la téléportation activée, son deal ne tiendrait plus.

Malgré la surface plutôt vaste du pont tribord, on avait retiré les deux autres hélicoptères pour laisser de l’air autour du Black Hawk. Les techniciens effectuaient les ultimes vérifications, bien qu’il n’y avait strictement aucun problème à signaler.
De son côté, le sous-off de la logistique avait déjà fait parvenir les dernières commandes de matériel. Chaque élément passait sur la balance sous la supervision du lieutenant. Et lorsque celui-ci indiquait le poids, Nelly l’inscrivait sérieusement sur son calepin, effectuant la conversion de charge. Sa folie s’était endormie, bien planquée derrière un masque professionnel, l’erreur d’une virgule serait fatale une fois en chute.

Ensuite, elle l’aida à fixer les bagages supplémentaires sous les filets de sécurité qu’elle avait fait installer. Rien ne devait se balader dans l’hélico pendant la chute. Le fameux quart d’heure fila en un rien de temps.

Réglementation oblige, c’est la pilote qui prenait la responsabilité de ses passagers. Comme un médecin pouvait se permettre de s’imposer à sa hiérarchie, Nelly n’hésitait pas à faire de même pour la sécurité de ses équipiers, et le Lieutenant la laissait faire sans même imposer le moindre grain de sel, bien au fait de la conscience rigoureuse que Bricks pouvait avoir. Elle leur laissa le temps de s’installer puis les passa chacun en revue. Pour chaque soldat, elle commença par vérifier l’attache de leur harnais de sécurité, n’hésitant pas à les serrer davantage. Elle vérifia ensuite qu’ils avaient bien branché leurs casques.

« C’est pas comme dans les films d'action ! » expliquait-elle. « Il y a beaucoup de bruit à l’intérieur. Si le casque ne fonctionne pas, vous êtes sourds et muets ! »

Elle vérifiait donc le casque sur chaque équipier en prononçant le fameux « Test ! » et en attendant la réponse.

Bien sûr, elle ne doutait pas que la majorité de l’équipe avait déjà eu de l’expérience dans les hélicos. Certains devaient même deviner l’excès de contrôle et de vigilance de la pilote par rapport à ce qui se faisait ordinairement. Mais vu la situation...

Nelly eut une attention toute particulière pour Skyler en lui serrant l’épaule.
« No tengas miedo ! Tout va bien se passer. »

Elle referma ensuite le lourd panneau coulissant qui scella leur cabine. Trop petite, elle se mit à sautiller sur la pointe des pieds en faisant un signe de pouce positif à l’adresse du plus proche de la fenêtre. C’était l’heure.
L’hispanique passa du côté copilote pour effectuer la même vérification sur le lieutenant.

« Les sardines sont dans la boîte ! » lui dit-elle à la radio après avoir testé son harnais. Tout semblait bon.
Il leva son pouce en réponse, d’un geste assez serein, installé à la place de copilote.
Discrètement, Nelly sortit une enveloppe vierge de sa tenue de pilote pour la lui tendre.
« Tradicion... » lui avait-elle confié avec un petit sourire.

Ca semblait être la fameuse enveloppe des dernières pensées pour la famille que l’on confiait à son supérieur. Mais en réalité, c’était une blague qu’elle avait déjà faite par le passé au colonel Caldwell. A l’intérieur du pli se trouvait l’image du fameux oncle sam suivi de la mention “We need You”. D’une écriture fluette, mais agressive par un marqueur rouge sombre, elle avait complété : “Your Humour !”

Il se sera contenté de s’en emparer, sans même l’ouvrir ou la regarder, la glissant dans un revers de sa poche avec un air bien trop rigide peint sur ses traits. Difficile à dire s’il avait vraiment pris cela au sérieux ou non, il en semblait en tout cas. Une fois à l'abri, il aura refermé la poche de son gilet d’un bruit caractéristique étouffé.

A chose promise, chose dûe, il avait pris le temps de sortir d’une autre poche conservée close jusque là, un morceau de papier à son tour, comme s’il allait échanger les mêmes notes, les mêmes derniers mots à sa famille restée sur terre. Mais au lieu de ça, c’est un autocollant dont il détacha le papier d’un grattement de son index ganté qu’elle pourra voir, profilant le contours d’une splendide licorne qu’il apposa sur sa tenue.

« \\ En route, EagleGirl. \\ » Laissa-t-il entendre dans le micro de son propre casque, lui adressant cette fois-ci, un sourire bien plus franc et sincère, voire rassurant.
//Madre de Dios.// soupira Nelly en secouant la tête. Lui laissant comprendre qu’il faisait carton plein. //Je ne peux qu’obéir, maintenant. Pas de looping !//
La pilote baissa le nez pour regarder ce qu’il avait collé sur sa tenue. Une très belle licorne en plein galop. Malgré ses airs rudes, l’officier avait fait ce qu’il avait dit. Il considérait visiblement que, malgré les formes extravagantes, le fond du briefing et des infos échangées à l’équipe lui convenaient. Le type ne faisait pas son Caldwell, c’était étonnant.
//Mon vrai nom de pilote, c’est Pile-Poil !// lui confia-t-elle avec malice avant de s’éloigner.
Un peu de sérieux en guise de remerciements.



Shaun Kelly
#006633

Le croc du Néant 1 Shaun
DC : Aidan Foster

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 386

Ven 23 Avr - 22:24

Skyler McAlister


Le Croc du Néant

Feat. les membres d'Atlantis


L’heure du départ approchait. Chaque membre de l’équipe était en train d’embarquer à bord de l'hélicoptère. C’était la première fois que Skyler montait dans l’un de ces engins, et elle eut besoin d’aide pour grimper, afin de ne pas tomber. Mine de rien, la marche était haute. Une fois à l’intérieur, elle coinça son sac à dos pour qu’il ne bouge pas pendant le voyage. Puis, elle regarda autour d’elle. Les autres commencèrent à prendre place. Et elle vit alors Darren assis au milieu d’une rangée de sièges. Sa conversation précédente avec le militaire lui revint en mémoire. Ce fameux pari avec son ami. La jeune femme décida alors de venir s’asseoir à côté de lui, en lui souriant.

« Comme convenu, je viens vous aider à gagner votre pari ! »
« Merci. Il n’y aura pas de chatterton dans les cheveux alors, je m’y engage. » répondit-il d’un air taquin.

Skyler regarda les autres. Il restait une place à côté de Darren. Qui allait s’asseoir ? Hailey ? Esfir ? Très bonne question. Il suffisait de patienter, pendant que chacun prenait place. En attendant, la doctoresse enfila son harnais comme ceux qui étaient déjà installés. Elle eut bien sûr besoin d’aide pour y parvenir, et ce fut Nelly qui vint à son secours, en s’assurant qu’elle était bien attachée. Il ne manquerait plus qu’elle vole à l’intérieur de la cabine du Black Hawk pendant que ce dernier ferait sa chute libre. Skyler ajusta ensuite son casque, et répondit à la militaire lorsque celle-ci fit un test de bon fonctionnement de la radio. La tension monta d’un cran chez le médecin, qui agrippa malgré elle les sangles de son harnais, comme pour s’y accrocher avec désespoir. Nelly sembla voir sa détresse, car elle tenta de la rassurer en posant sa main sur son épaule. Skyler hocha la tête, et respira profondément, sachant que la mission allait bientôt débuter.

Puis, la porte coulissa et les enferma à l’intérieur de l’hélicoptère. Le silence tomba quelques secondes, avant d’être interrompu par des conversations par ci par là entre les membres de l’équipe. Skyler fit son possible pour se détendre, elle n’allait vraiment pas apprécier ce qui allait arriver. Vivement qu’elle se retrouve à terre, les pieds posés au sol, en sécurité, même si une zone de guerre les attendait.

FICHE ET CODES PAR YAVANNA


Le croc du Néant 1 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Banniz10
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 25/08/1992
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 28
√ Messages : 453
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Ven 23 Avr - 23:11

Hailey Spalding
Le croc du Néant

-



Sitôt dans l’appareil, et ayant plus ou moins saisi le manège de Darren, Warren et Esfir, et ainsi une idée du pari, elle passa devant tout le monde, et surtout Esfir afin de s’asseoir de l’autre côté de Darren, bloquant merveilleusement le siège. Après tout, elle avait bien le droit de s’asseoir là et personne ne le lui avait demandé. Elle engagea aussitôt la conversation, comme si de rien était et que tout était absolument normal.

« Ah je vois qu’on a choisi le même doudou au cas où on paniquerait ! C’est vrai qu’il est rassurant... » et son regard se glissa fugacement sur le reste de l’équipe, qui se devait maintenant de prendre place avant de revenir vers ses voisins, un petit sourire en coin. Malgré la légèreté et l’insouciance de la situation, elle commençait à se sentir peu à son aise, l’heure de la haute voltige approchant. Ses regards étaient nerveux, ses mains légèrement moites et elle détestait cette sensation, aussi cherchait-elle discrètement à les essuyer sur son pantalon.

Tout comme Hailey, Skyler n’était pas à l’aise. Elle attendit également le départ avec nervosité, et par réflexe, elle tapa du pied frénétiquement en agitant sa jambe. En entendant quelqu’un lui parler, la doctoresse tourna la tête et vit Hailey assise de l’autre côté de Darren. Les places étaient donc prises, il semblerait que le soldat ait gagné son pari. La petite remarque de la jeune femme lui arracha tout de même un petit sourire, et eut un peu le mérite de la destresser légèrement.

« Ah bon, il est un excellent doudou ? C’est bon à savoir. Je ne vais pas le quitter de la mission, alors ! »

« Mais oui ! Sous ses muscles saillants, il est hyper confortable aussi ! Donc si vous avez oublié votre petit coussin… »

« Je saurais m’en souvenir » répondit Skyler à Hailey en plaisantant, comme si Darren n’était pas là, entre elles.

Rongé par l’angoisse, le militaire n’avait rien dit au début. Il savait que ses équipières se lançaient dans cette distraction pour oublier ce plan complètement dingue. Il aurait dû embrayer dès la première remarque et jouer le prétentieux. Gonfler un peu les pecs et s'enorgueillir à l’excès d’être l’attention de ces dames. Malheureusement, un petit accès de panique avait gagné ses tripes. Savoir sa compagne sur le point d’accoucher, le changement de vie, toutes les obligations que ça impliquait : ça lui avait coupé les ailes. C’était fini ce temps où l’on sautait du haut de la digue par mer houleuse en se fichant d’être écrabouillée comme une punaise contre le brise-lame. A chaque fois qu’il aimait l’idée de faire quelque chose de dingue, le même visage revenait le hanter.

Dur dur de composer avec les deux.
Comment refuser de faire un tour de rodéo pareil ? Un Black Hawk en décrochage sur une planète étrangère, téléporté à dix milles mètres d’altitude par le Dédale. Mais tous les jours il signait pour ça ! Ils seraient tous des légendes sur Atlantis, on les envierait. Sauf que ce visage le rappelait à plus de tempérance. Il allait être père, le grand couillon. Il ne devait pas merder et laisser l’Amazone seule avec un enfant.

Comme les filles s’occupaient les idées avec le pari qu’il avait lui-même lancé, Darren fixait la photographie de sa compagne. Il avait l’intention de la faire migrer du fond de son casque à une poche bien au chaud, près de son cœur. Alors au passage, il s’était autorisé une petite inspection de ses traits qu’il connaissait pourtant bien.

Mais les remarques des filles eurent raison de lui. Il se mit à rougir et un sourire cassa son allure de trop sérieux.
« Ok, ok, doucement ! » tempéra-t-il en espérant leur faire prendre conscience qu’il se tenait juste entre les deux. Il secoua ses mains, dont l’une tenait encore la photo, et répliqua :
« Alors oui, j’ai des muscles saillants. Et oui, je suis un coussin très confortable ! Mais l’article a été réservé, il ne retournera pas à la vente. Je suis navré, mesdames ! »

Clive observa une dernière fois sa photographie. Il en avait plusieurs en stock qu’il choisissait selon le moment. Celle-ci, c’était la Lyanna badass. Elle posait un peu de biais. L’une de ses fameuses épées en main, avec un regard de tueuse, les muscles bandés comme si elle s’apprêtait à sauter à la gueule d’un homme. Le tout en tenue de Xéna, pas mal. Ça avait été toute une aventure pour lui faire comprendre le principe de jouer un rôle lors de la capture de l’image. Mais ça rendait bien, pensait-il, bien loin d’être objectif.

Le regard de Skyler fut attiré brièvement sur la photographie que le militaire tenait. Une femme y était représentée, et la doctoresse la reconnut. Il s’agissait de sa compagne, elle l’avait déjà eu en patiente. Une Pégasienne très particulière, mais avec qui elle n’avait jamais eu de soucis, parce que c’était un médecin femme.

« Cela dit ! » amorça Darren avec un sourire en coin. « On raconte que les coussins tannés par le sel de mer sont d’une qualité insoupçonnée. La marque est brevetée SEAL. Il faudra négocier la location auprès de notre amie Russe mais il devrait y avoir assez de place pour vous deux. »
« Nan, on touche pas à la barbac des copines… »
Skyler secoua la tête à son tour, un sourire taquin aux lèvres, étant d’accord avec Hailey. Vu son passif avec les hommes infidèles, ce n’était pas la doctoresse qui allait se jeter sur un homme déjà pris.

Darren poussa un soupir blasé.
« Dans ce cas, je vous laisserai vous expliquer avec ma sauvage. Elle aussi, elle aime pas qu’on lui pique son steak ! »
« Pour ça, je vous fais confiance. Je l’ai déjà eu comme patiente, et je sais à quel point elle est jalouse. »
« Heu...rassurez-moi, vous ne faites pas dans la psychologie conjugale, j’espère ! »
Skyler secoua la tête pour le rassurer.
« Ne vous inquiétez pas, je suis neurochirurgienne, pas psychologue. Je ne me mêle pas des histoires des autres, promis. Je ne l’ai rencontré que pendant mes tours de garde pour aider les autres médecins. »
Ce n’était pas une bonne nouvelle ça. Clive se montra sceptique et se promit d’en toucher deux mots à sa compagne, juste histoire de savoir si elle avait une autre confidente que Teyla. Il ne le lui reprocherait pas cela dit.






Double compte : Lorn Fawkes Vortimer Raven


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Esfir Lunienko
Technicienne
mécanicienne
Bannière perso (image 901x180px) : Le croc du Néant 1 Ban_co10
√ Arrivée le : 11/01/2019
√ Date de naissance : 06/08/1994
√ Age : 26
√ Messages : 597
√ Localisation : Cité de Atlantis

Lun 26 Avr - 15:48

https://www.atlantisinsurrection.com/t3265-permission-de-esfir-l
Esfir Lunienko
Le croc du Néant

-



Esfir et Warren continuèrent le chemin jusqu’à l’hélicoptère. Esfir prit le temps d’observer ce cercueil volant, révisant mentalement ce qu’elle savait de ses engins (sa vie sur une base militaire avait au moins cet avantage). Tout le monde était déjà installé à bord et les deux autres femmes de l’équipe avaient déjà pris place autour de Darren... cela leur laissait peu d’option pour couper l’herbe sous le pied du soldat pour son pari. Qu'à cela ne tienne. La russe laissa Warren s’installer le temps qu’elle fixe bien solidement son paquetage et vérifie les quelques outils supplémentaires qu’elle avait demandé puis elle adresse un clin d’oeil à Warren en allant se positionner sur la sixième place de l’engin, comme souvent sur ces appareil, les sièges des passagers consistaient en deux trio de sièges qui ressemblaient presque plus à ses banc avec un dossier rudimentaire qu'à de véritables sièges. Et voilà ainsi il restait une place vide entre elle et Warren... le pari serait gagnant.
D’un côté, c’était complètement con, parce qu'elle allait flipper sa mère pendant la chute libre... mais que n’était elle pas capable de faire juste pour remporter un pari !

Ce salopard de Darren avait bien manoeuvré, jugea Warren avec un rictus en le voyant bien entouré. Restait que Esfir devait s’installer à côté de lui pour qu’il perde, mais elle pouvait tout aussi bien s'installer à côté de quelqu’un d’autre. Manque de chance, le Lieutenant allait certainement prendre place à côté de la pilote Bricks, ce qui voulait dire que s’ils devaient se trouver côte à côte, c’était foutu. La conception de l’hélicoptère vint à leur rescousse. Le soldat ne parvint pas à réprimer un sourire plus franc quand il vit qu’elle prenait place en laissant un siège de libre entre elle et lui. C’était malin, et c’était gagnant. Certes, il aurait préféré l’avoir à côté de lui pour la soutenir dans l’épreuve - à moins que ce ne soit l’inverse ? - et ça l’emmerdait qu’elle soit seule, mais il pourrait se faire pardonner en lui payant sa gaufre avec l’argent de Darren. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour remporter un pari… à dix dollars ? Oh Warren ne fit aucun commentaire. Il se contenta d’adresser un sourire complice à la russe, tout en attendant que son pote remarque qu’il avait perdu. Ce serait d’autant plus marrant.

« On fait les mauvais élèves à l’arrière du bus, mais on a de la place, pas vrai Es’ ? » lança le petit gars du Mississippi en écartant un bras pour le poser sur le dossier du siège libre tout en toisant sa complice, l’air de rien, la pose décontractée. Oui, il cherchait à attirer l’attention des autres devant, juste pour faire remarquer qu’ils avaient gagné le pari.
« On a pas encore décollé ! » fit remarquer Darren avec une tête d’innocent. « Y’a encore les montagnes Russes. Le survol et l’atterrissage. Ca en fait de longues minutes à subir de vilaines émotions seul, “avec de la place” ! »
Clive ouvrit ses deux bras, désignant respectivement Hailey et Skyler.
« Alors que c’est tellement d’être accompagné. Qui sait, tu seras peut-être tenté en cours de voyage, quand tu seras appelé par des hurlements d’épouvantes à côté de toi. »
Il leva un sourcil et toisa Esfir.
« A moins que ce ne soit un sans-cœur qui t’ignorera pour dix misérables billets... »
« Dites, les termes du pari, c’était bien qu’elle s'assoit à côté de Warren ? Parce que techniquement, c’est le cas non ? Siège ou pas siège de libre… Elle est pas en face ni super loin… »
Darren la pointa du doigt pour lui souligner tout son soutien. C’était encore mieux que son petit argumentaire sur l’abandon conjugal.
« Tu n’imagines pas ce que je suis prête à endurer pour une gaufre au chocolat Darren... et non techniquement je ne suis pas à côté de Warren puisque mon ami l’homme invisible est assis juste là.... » dit-elle en mimant de tapoter la cuisse de quelqu’un assis près d’elle. « [color=hotpink Quoi, vous ne le voyez pas ?.[/color] »
Warren se garda bien de dire qu’avec ou sans pari, elle aurait pu l’avoir sa gaufre, mais maintenant qu’ils avaient commencé à tenir tête aux autres, il fallait assumer jusqu’au bout.
« Enfin, ne lui touche pas trop la cuisse, tu sais que je suis jaloux comme un poux. » Ce qui n’était pas vrai, mais c’était pour entrer dans le jeu d’une tierce personne assise là.
« Bandes de tricheurs ! » bougonna Darren.

«Ouais… Osez sortir l’ami invisible, c’est vraiment une arme de dernier recours… La preuve qu’on a plus que des arguments fallacieux à offrir… Fallacieux ou fellacieux ? A votre avis ? » demanda Hailey à ses voisins avec un petit sourire taquin, sur cette blague un peu grasse et un peu facile.
« Je suis tout à fait d’accord avec la deuxième possibilité » lança Skyler, pas du tout choquée par la façon de parler d’Hailey.



Le croc du Néant 1 58390_s
ImageImageImage

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum