Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Carr-Li Kendall - Psychologue

 :: Prologue :: Bureau de recrutement :: Candidats acceptés :: Les médecins
Aller en bas

Kendall Carr-Li
Médecin
psychologue
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue 1zvx
√ Arrivée le : 19/06/2021
√ Date de naissance : 03/08/1982
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 39
√ Messages : 31

Dim 20 Juin - 14:21

Kendall Carr-Li

Kendall Carr-Li

  • Carr-Li
  • Kendall
  • 03 Août 1983, Waldorf, Maryland
  • Américaine
  • 38 ans
  • Expédition de juin 2021, sur place depuis une semaine
  • Médecin, Psychologue
  • Experte Profiler
  • Russe
  • Un enregistreur vocal haut de gamme, connecté à une appli d’écriture automatique, pour faciliter son travail
Lee Si-young

Données complèmentaires



DONNÉES MÉDICALES
  • Pas de cicatrices, mais un tatouage à chaque poignet : une étoile noire sur le gauche, une étoile vide sur le droit
  • AB-
  • Non
  • (Date)
  • Psychopathie
  • Acrophobe
  • A été suivie une vingtaine d’années par un psychiatre spécialisé dans les troubles du comportement. Aurait dû poursuivre les séances mais celles-ci se sont arrêtées lors de sa participation à l’expédition d’Atlantis. L’une des recommandations par son médecin étant de lui envoyer un rapport mensuel.



Données de compétences


PERSONNEL MEDICAL
Compétences de base
  • 1
  • 1
  • 1
  • 0
  • 2
  • 2
  • 1
  • 1
  • 5
  • 3
Compétences secondaires
  • 0
  • 2
  • 0
  • 1
  • 7
  • 4
  • 4


Données d'une personnalité

Le Dr.Carr-Li est une femme chaleureuse dès lors qu’elle se cantonne à son rôle de psy. Dotée d’un sens analytique et curieux, elle fait preuve d’écoute et de patience. Son approche médicale est plus tournée vers la logique et le raisonnement que vers les émotions, qui, chez elle, sont parfaitement maîtrisées, du moins, en situation normale. A contrario, lorsqu’elle exerce sa spécialité en psychanalyse de comportement criminel, elle est plus froide et renfermée, s’agissant de sa manière à elle de se concentrer pour être efficace.
Elle a l’habitude d’agir sur le terrain, sous la supervision des forces de l’ordre, mais toujours après les faits. Son travail étant principalement d’étudier les dossiers depuis son bureau, elle n’est donc pas une adepte des expéditions militaires.
Son domaine l’oblige le plus souvent à travailler seule, mais elle apprécie la convivialité et, dès qu’elle le peut, cherche à faire des rencontres, même éphémères. Cela lui permet, entre autres, de sortir du carcan professionnel, et de présenter une facette d’elle-même qui met plus à l’aise son entourage.
Elle respecte la hiérarchie et les règles, seulement si elles ne l’empêchent pas de faire son travail, auquel cas elle sait jouer des coudes pour parvenir à ses fins. Un dossier irrésolu a tendance à la tourmenter longuement, ce qui est une des raisons de son suivi médical. Si elle ne trouve pas la conclusion de l’affaire, cela devient une obsession nocive. Mais c’est aussi cette persévérance qui lui a valu d’être reconnue dans son travail et d’être une profiler hors du commun.
Préférant l’ordre et la monotonie, elle est restée célibataire et refuse toute intrusion dans sa sphère privée, régie par un cadre strict qu’elle seule maîtrise.

Données d'un passé chargé


…et après trente-huit victimes, si ce n’est plus, sans liaison ni points commun qui aurait permit à la police d’établir un modus operandi, le Requin de Clayton est enfin arrêté lors d’une opération des fédéraux.

La journaliste blonde qui présentait son reportage avec enthousiasme se tenait devant un groupe d’agents en tenue d’assaut, dont le calme laissait supposer que leur travail était accompli. Le cadrage de la vidéo pivotait en même temps qu’elle se déplaçait, dézoomant pour proposer un plan plus large de la situation. Le boisement en fond n’apportait pas plus de clarté, mais ce n’était pas tant le lieu qui les intéressait, que les personnes qui se trouvaient en arrière-plan. La jeune femme, ravie d’exposer les atrocités de son scoop du siècle, reprit avec passion :

…C’est deux ans de souffrance qui prennent fin aujourd’hui. Et pourtant, comme vous pouvez le voir, la liste de victimes s’allonge d’heure en heure à mesure que la police repêche les corps du puits.

Sa bouche se figea dans un rictus ridicule lorsque l’enregistrement se mit en pause.

« Là, tu vois ? »

Tout autour du puits, cinq corps enveloppés dans des sacs mortuaires, disposés assez aléatoirement, et un sixième, desséché et dont n’importe quel œil amateur pouvait aisément déterminer comme vieux de plusieurs années. L’index de le l’officier chargé du contrôle des antécédents civils pressa l’angle de l’écran. Au bout de son ongle, la silhouette assez floue d’une des nouvelles recrues pour le projet Atlantis. Mince, droite, les bras croisés, ses cheveux longs et bruns retenus par un élastique, de type asiatique, et vêtue d’un blazer, elle ne passait pas inaperçue dans la foule.

« Elle est là, le Dr. Kendall Carr-Li. C’est vraiment par hasard que je l’ai trouvé sur cette affaire, même si elle a été très médiatisée, parce qu’ils ont tenu à garder son implication discrète. C’est dingue, hein ? »

Son collègue, plus jeune, remonta ses lunettes sur son nez, sans perdre son flegme.

« Je vois pas en quoi. »

Il ne s’occupait pas des cas civils et ça ne l’intéressait pas. Mais il avait simplement répondu à l’appel de son ami et collègue. Qui, lui, bouillonnait d’impatience.

« Mais si ! L’affaire du Requin de Clayton est géniale ! Deux ans d’enquête, un mort par mois, jamais de témoin, jamais deux fois le même mode opératoire, le Maire avait même instauré un couvre-feu, et finalement en cherchant bien, c’est surtout grâce à elle qu’ils ont pu finalement coincer Shawcross. Ils l’ont arrêté alors même qu’il s’apprêtait à agir encore. Franchement, j’ai vu d’autres de ses affaires moins sympa que celle-là. Je dis oui tout de suite. »
« Attend une minute, le Dr. Carr-Li… c’est pas celle dont tu m’as parlé l’autre jour ? Qui a un sérieux dossier psy ? Je croyais que vous refusiez ce genre de cas ? »
« Ouai… son dossier a déjà été refusé une fois, en fait. Mais quelqu’un a demandé la réévaluation. C’est assez particulier, faut dire. Son bagage médical est nickel chrome, pathologie ou pas. Elle a toujours suivit rigoureusement son traitement et ses séances, jamais un loupé. Même moi, j’ai déjà raté des rendez-vous importants. Son dossier était tellement beau que j’en ai presque pleuré. »
« C’est pas moi qui vais t’apprendre à faire ton boulot… mais je te rappelle que les conditions sont clairement différentes, sur Atlantis. Elle suivra un nouveau médecin ? »
« J’en sais rien, c’est pas moi qui gère ça. J’ai juste à prendre ce tampon, là… »

Tampon qui lui échappa des mains d’un geste vif de son collègue.

« C’est pas la première fois que t’envois un mauvais numéro là-bas… »
« T’exagères… j’ai dû me tromper quoi… une fois. »
« Quatre. Et heureusement qu’il y en a pour rattraper tes conneries. Sérieusement, laisse-moi lire son dossier. Un deuxième avis, c’est pas de trop. »
« Quatre sur plus d’une centaine, c’est quand même un bon score. »

Installé sur le second siège devant le large bureau, les deux hommes fixaient alors l’écran.

Kendall Carr-Li, cadette de la famille Carr-Li. Sa mère : Shin Li, nationalité américaine d’origine russe. Institutrice. Son père : Richard Carr, nationalité américaine. Hématologue. Un frère aîné : Darren Carr-Li. Avocat.
Aucun casier judiciaire.
Née à Waldorf, Maryland. Une enfance normale. Sa famille s’installe à Lewisdale en milieu de collège, puis elle suit un cursus en psychologie à la fac de Lakeland, en même temps que ses premières séances chez un psychiatre.



« Il est pas un peu trop net, son passé ? »
« Tu deviens parano à force d’étudier des dossiers de collègues traumatisés. Crois-moi, des gens normaux, ça existe. Surtout chez les civils. »
« Les gens totalement clean ne suivent quand même pas de psychiatre, en général. »
« Vu sa pathologie, c’est presque un miracle qu’elle ait pu l’identifier et même accepter de se faire suivre. La plupart des personnes atteintes finissent très mal. Elle est vraiment un cas exceptionnel. »
« Pour finir psychologue, c’est vrai. »

En deuxième année de licence, elle commence déjà à travailler en tant que conseillère analyste pour quelques affaires policières, sous la recommandation directe de son professeur en Sociologie. Son approche neuve du comportement a aidé à résoudre des enquêtes traînantes. En 2003, elle a permit au FBI d’arrêter Emilio Cornell, un kidnappeur d’enfants.

« Que des noms que je ne connais pas. Et la liste est pas mal. Pourquoi elle est juste psychologue alors qu’elle a clairement les capacités d’être profiler à part entière ? »
« Hm, si je me souviens bien, elle n’a jamais souhaité s’impliquer entièrement dans le métier. Elle sélectionnait les affaires qui l’intéressaient le plus, soit une ou deux par an, et toujours les plus grosses, d’où sa réputation. Le reste du temps, elle était consultante externe. Et tu sais quoi ? Son cabinet de psy est à Washington, elle reçoit même des célébrités. Si j’avais le tiers de son salaire, je serais un homme heureux… »
« On a pas déjà notre quota de bourges ? »
« Regarde-la et dis-moi que ça n’égaierait pas tes journées de poser le cul à son bureau… »

Assez prude, contrairement à son collègue, le jeune home se racla la gorge, ignorant sa remarque.

« Et où est-ce qu’elle en est, actuellement ? »
« Toujours aussi brillante. Toujours à Washington. Ses manies pour l’ordre et la stabilité la suivent jusqu’à ses principes de vie. Pas mariée, pas d’enfant, alors que son frère n’a pas eu de soucis pour ça. Oh, et ça aussi, c’est intéressant, regarde. »

Louchant presque sur l’ordinateur, le jeune homme redressa ses lunettes. Quand il lu la phrase indiqué par son collègue, son visage se teinta d’un rouge vif.

« Ah. »
« Tapes-m’en cinq ! »

Ce qu’il ne fit pas, alors que le vieil homme se mit à rire, puis reprit :

« Bizarrement, c’est bien passé par le service. J’imagine que ça doit renforcer son côté de femme fatale. Bref, t’es content ? Je peux valider maintenant ? »
« Je suis d’accord pour son passé, mais vu que sa vie a l’air aussi carrée et parfaite, comment tu crois qu’elle accepterait de tout lâcher pour partir sur une autre planète ? »
« Ah, ça, son médecin nous a transmis tous ses rapports de séance, je les ai tous écoutés, et il y en a un qui laisse planer une envie de changement. Celui-là, écoute, il est tout récent. »

Il cliqua sur le fichier concerné, et seul un audio se mit en route. La voix grave du psychiatre commençait par présenter la séance, puis il débuta l’entretien. L’officier fit passer quelques répliques, avant de s’arrêter précisément sur le dialogue qui l’intéressait :

« …eur, mais au moindre changement, vous savez comment ça marche. »
« En effet. »


Une inspiration se fit entendre, et le bruissement caractéristique des vêtements froissés lors d’un mouvement.

« Cela fait longtemps que nous n’avons pas parlé de vos projets. Comment avance votre travail ? »
« Ma dernière enquête est close. C’est… soulageant. J’ai repris les séances avec mes patients, j’arrive à me concentrer sans problème. »
« C’est une très bonne chose. Mais parlez-moi un peu de vos aspirations. Je sais que vous aimez particulièrement respecter un cadre stricte, sans changements, mais vous ne pensez pas à une éventuelle évolution dans votre vie ? »


Un silence lui répondit. Quelques secondes passèrent et il dû reprendre, insistant avec la délicatesse d’un psy.

« Peut-être envisagez-vous de prendre quelques vacances ? Ce serait l’idéal d’évaluer de nouvelles options, vous ne pensez pas ? »
« Je n’aime pas les vacances… vous savez bien. Mais… je ne sais pas. J’ai l’impression que… qu’il n’y a pas d’options, justement. Je ne peux pas me permettre de quitter mon travail, et je n’en ai pas envie. »
« Non, bien sûr que non, ce n’est pas ce que je vous demande. Vous excellez, ce serait dommage de perdre un élément comme vous. Je pensais plutôt à un autre environnement, peut-être plus… calme. Nous sommes dans une ville immense, la campagne ne vous tente pas ? »


L’espace d’un petit rire, le Dr. Carr-Li rétorqua, le ton amusé :

« Je m’ennuierai bien trop vite… Ce n’est pas tant de quitter mes patients qui m’en empêchent, je sais que n’importe quel autre psy de talent saurait assurer leur accompagnement… Mais je ne vois pas l’intérêt de déménager simplement pour le principe. Je voyage quand on réclame mes compétences de psychanalyse criminelle, et je rentre. Ni plus ni moins. Si vous avez une affaire d’envergure à me proposer, je suis preneuse. »

« Et on a justement une affaire d’envergure à lui proposer ! » rompit l’officier en mettant en pause. « Tu vois, c’est pas compliqué. L’équipe qui doit bientôt partir manque encore de personnel. Et je bûche sur son cas depuis un an, j’ai vraiment tout épluché, regarde tous ces fichiers ! Franchement, s’il y a un problème avec elle, j’assume. Mais là, outre le fait qu’elle pourra renforcer le suivi psychologique de nos petits protégés, elle pourra aussi nous donner une nouvelle vision de nos ennemis. Peut-être même qu’elle pourrait débusquer de grosses têtes. J’ai très envie de parier quelques billets là-dessus…*

La réflexion tordit les traits de son collègue.

« Trois mois. »
« Je dis six ! »
« Le dernier pour qui t’as parié 6 mois n’en a tenu que 2. »
« Ok, alors disons 8. »

Leurs rires résonnaient derrière la porte du bureau. Peu après, le dossier confidentiel Carr-Li transitait à la hiérarchie. Une nouvelle recrue allait rejoindre le programme.

Données d'arrivée



Nous sommes maintenant en juin 2021. Des renforts matériels et humains arrivent par le biais du Dédale régulièrement. La situation est difficile, les Genii & les wraith ne cessent de leur rendre la vie difficile mais lentement les conditions s'améliorent avec la découverte d'un nouvel E2PZ particulier découvert sur le nouvel site alpha : La Terre sans jour, qui permet d'avoir des contacts régulier avec la terre.) – Parmi les nouveaux arrivants, la psychologue Kendall Carr-Li… Qui est prise d’un léger vertige alors qu'elle descendait la rampe d'un... vaisseau spatial.
Quelques minutes plus tôt, elle traînait encore sa valise, sceptique sur tout ce qu’on lui avait raconté. Planètes ? Aliens ? Porte des Etoiles ? Dédale ? Elle s’attendait à voir débarquer l’équipe de tournage qui hurlerait au prank à chaque angle de couloir. Le sérieux imparable des militaires n’avait pas suffit à la convaincre. Le groupe de « vacanciers » qu’elle avait rejoint non plus. Même pas quand ils discutaient de leurs spécificités, avec force et enthousiasme. Après tout, ils auraient très bien pu faire parti des victimes de cette immense blague. Non, elle n’y avait pas cru, pas non plus après l’entretien intense qu’elle avait eu avec un haut gardé de l’armée, quelques semaines auparavant. Elle avait refusé de croire qu’il pouvait y avoir un univers complexe et inconnu en dehors de tout ce qu’elle avait apprit toute sa vie. Ce qui l’avait motivé à venir était surtout leur insistance pour le besoin de ses talents, et aussi le fait que ce travail promettait d’être une expérience enrichissante. Elle avait pensé un instant finir dans la zone 51, au pire des cas. Mais non, et encore non, elle n’y avait pas cru, et ce jusqu’à ce qu'un immense cargo qu'elle n'avait vu que dans les films de science fiction lui apparaisse sous le nez. Elle n’y avait toujours pas cru, ce jusqu’à ce que ses camarades de voyage s'engagent les uns après les autres dans cette masse métallique imposante. Elle n’y avait pas cru, jusqu’à constater que ce n'était pas du carton, et que, de toute manière, le carton, ça ne volait pas. Là, elle avait concédé de renoncer à ses principes. Comme tout le monde, la brève et infime secousse de passage en hyper-espace s'était répercuté en elle. Le briefing en salle de pilotage, face à la baie d'observation, a eu raison de ses derniers doutes. Soit. Vaisseaux spatiaux, extra-terrestre, et nouvelles planètes...

Durant la quinzaine de jours de voyage, elle avait apprivoisé les documents informatifs, les attentes de son nouveau poste, et quelques dossiers du personnel. Toutes ces nouvelles données avait réveillé son côté profiler plus que psychologue, et elle s'était assez isolée, ne sortant que lorsqu'une connaissance venait la tirer du bureau. Et, enfin, le trajet toucha à sa fin.

Un soulèvement de murmures et d’exclamations se perdit sans écho, bourdonnant dans ses oreilles alors que, juste au-dessus du groupe, une navette fusait. Sur la plateforme de débarquement, elle clignait des yeux sur un environnement totalement différent de tout ce qu'elle avait pu voir sur Terre. Tout semblait... inhumain. Elle avait foi en la technologie, mais elle avait aussi foi en son sens de l’observation, et, là, elle comprit qu’il n’y avait pas de farce, pas d’équipe prête à lui sauter dessus avec une caméra pêchant ses réactions. Peut-être était-elle morte, en fait. Mais si c’était le cas, c’était un rêve surprenant et… vivement excitant. La petite troupe qui l’avait bien accueillit plus tôt l’encerclait, réclamant ses impressions, débitant les leurs, de vrais enfants qui venaient de découvrir une nouvelle cours de récréation. Elle n’avait pas le temps d’en placer une et se joignit simplement à leur égaiement, bien que son attention fût surtout focalisée sur ce décor éclectique, et le personnel résident.
Son travail habituel lui apportait son lot quotidien de nouveauté en matière d’analyse psychologique. Mais elle savait qu’elle avait touché le but de sa vie, ne pouvant pas espérer une progression, surtout à cause de sa maladie. Elle pensait savoir tout du processus émotionnel des individus, parce que leur situation tournait tout de même assez en rond. Mais, là, c’était une nouvelle porte, de nouveaux cas, de nouvelles situations qui ne demandait qu’à être décortiquées par son expertise. Pire, puisse qu’il y avait d’autres espèces biologiques avancées… elle avait encore tout un champ totalement inexploré, qu’aucun de ses collègues ne connaîtrait jamais comme elle.
Ses mains tremblaient légèrement, agitées. Son rythme cardiaque restait toutefois calme, et ses pensées se brouillaient sous la multitude de possibilités qui l’attendait. Elle craignait n’avoir pas assez du reste de sa vie pour en découvrir toute l’étendue.
Créé par YURELEI
Surnom :
Yurelei
Âge :
29
Comment avez-vous connu Atlantis Insurrection ? :
Parrainage de Shaun Kelly / Aidan Foster ^^
Connaissez-vous les séries Stargate ? :
Yep mais me souviens que de SG1 surtout
Souhaitez-vous être parrainé ? :
Etant sur le discord je pense que ça ira !
Multicompte ?:
Nope.
Code(s) du contrat :
{Pégase}{Genii}{Dédale}
Envie de nous dire quelque chose ? :
J’ai bu quatre energy drink et je me demande si j’arriverai à dormir.

Revenir en haut Aller en bas

Vortimer Raven
Capitaine
Pilote F-302
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue Daedal10
√ Arrivée le : 18/05/2021
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Messages : 59
√ Localisation : Dédale

Liste de vos DC : Hailey - Lorn - Vortimer

Lun 21 Juin - 10:29

Vortimer Raven
Bienvenue officiellement !

Voici le lancer du dé pour le gène ATA !


Double compte : Lorn Fawkes - Hailey Spalding


Vortimer écrit en Darkviolet

Revenir en haut Aller en bas

Admin
Admin
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Messages : 643

Lun 21 Juin - 10:29

Admin
Le membre 'Vortimer Raven' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Gêne ATA' :
Carr-Li Kendall - Psychologue Deata10
Résultat :
Carr-Li Kendall - Psychologue Deatan10

Revenir en haut Aller en bas

Shaun Kelly
Lieutenant
Bannière perso (image 901x180px) : Rangers lead the way!
√ Arrivée le : 25/08/2020
√ Date de naissance : 25/12/1981
√ Nationalité : Américain

√ Age : 39
√ Messages : 119
√ Localisation : Cité d'Atlantis

Liste de vos DC : Aidan Foster

Lun 21 Juin - 19:23

Shaun Kelly
Bienvenue ici aussi !
Et oubliez pas de me verser mes 250 Pégases à sa validation ! Carr-Li Kendall - Psychologue 1f3b0


Shaun Kelly
#006633

Carr-Li Kendall - Psychologue Shaun
DC : Aidan Foster

Revenir en haut Aller en bas

Lisa Laverse
Sergent Maître
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue Bannie10
√ Arrivée le : 18/05/2021
√ Date de naissance : 09/09/1988
√ Nationalité : Franco-Américaine

√ Age : 33
√ Messages : 47

Mar 22 Juin - 21:50

Lisa Laverse
Bienvenue parmi nous ! hey

Revenir en haut Aller en bas

Kendall Carr-Li
Médecin
psychologue
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue 1zvx
√ Arrivée le : 19/06/2021
√ Date de naissance : 03/08/1982
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 39
√ Messages : 31

Mer 23 Juin - 19:50

Kendall Carr-Li
Merci ! h4

J'ai hâte de pouvoir commencer !

Revenir en haut Aller en bas

Erin Steele
Responsable co-direction Atlantis
Représentante du CIS
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue Bann12
√ Arrivée le : 27/03/2016
√ Date de naissance : 29/09/1987
√ Nationalité : Américaine

√ Age : 33
√ Messages : 1568
√ Localisation : Atlantis

Jeu 24 Juin - 18:41

Erin Steele
Bienvenue sur le forum !

Ta fiche est très agréable à lire, j'aime beaucoup le côté "voyeurs" des deux loustics qui épluchent le dossier de la miss ! Même si l'un des deux est moins atteint que l'autre ! H2

J'ai un petit PNJ qui est psy si Kendall a besoin d'un suivi sur la cité, je me ferai un plaisir de te la jouer via le compte d'Erin si besoin wink

Du coup, je ne vois pas de raison de ne pas t'envoyer la première validation !



Félicitations !

Tes efforts sont récompensés !

Félicitations, tu viens d’avoir ta première validation.
Il t'en faut une seconde de la part des membres du staff pour que ta fiche soit classée dans les « candidatures acceptées ».

Prends ton mal en patience cela ne va pas tarder !
En attendant, si ce n'est pas déjà fait, rejoins nous sur le discord pour échanger avec les autres membres et pouvoir mieux t'organiser avec tes partenaires pour les événements qui ne manqueront pas de survenir !



Carr-Li Kendall - Psychologue 2018_e10
L'administration a des problèmes à toutes vos solutions.
Carr-Li Kendall - Psychologue Memebr10Carr-Li Kendall - Psychologue Plume_10
D.C. Pedge Allen - Teshara Lays - Chenoa Penikett ~ Warren Butler~ Ecriture : Firebrick ~ PNJ : Psychologue Harleen Walker

Revenir en haut Aller en bas

Vortimer Raven
Capitaine
Pilote F-302
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue Daedal10
√ Arrivée le : 18/05/2021
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Messages : 59
√ Localisation : Dédale

Liste de vos DC : Hailey - Lorn - Vortimer

Jeu 24 Juin - 18:47

Vortimer Raven



Félicitations !

Le forum t'ouvre ses portes !

Avec cette validation tu fais désormais partie d'Atantis !

Il te faut désormais mettre à jour tes compétences dans ton profil : en bas d'ici !

Tu peux faire ta fiche de « dossier personnel » et tu peux commencer à RP.

N'oublie pas de faire recenser ton avatar dans ce sujet. Tu peux également choisir une couleur d'écriture dans ce sujet.. Bon jeu !


Double compte : Lorn Fawkes - Hailey Spalding


Vortimer écrit en Darkviolet

Revenir en haut Aller en bas

Matt Eversman
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : Carr-Li Kendall - Psychologue 1563542370-mattou-banner
√ Arrivée le : 08/12/2012
√ Date de naissance : 22/01/1990
√ Gène : Wraith
√ Age : 31
√ Messages : 11434

Jeu 24 Juin - 20:46

Matt Eversman
Bienvenue officiellement !


Carr-Li Kendall - Psychologue Dn87Carr-Li Kendall - Psychologue 70vdCarr-Li Kendall - Psychologue R39aCarr-Li Kendall - Psychologue St3hCarr-Li Kendall - Psychologue R5l5
merci !                               couleur : darkcyan                                USS Dédale
Carr-Li Kendall - Psychologue 1540805177-matt-texte


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum