Le Deal du moment : -60%
Bracelet connecté et étance Xiaomi Mi ...
Voir le deal
19.99 €

LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER

 :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées :: I7V-165 : le Tombeau
Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:06

Skyler McAlister


Le sommaire de la mission











Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler






Skyler acquiesça aux ordres de Shaun. Dans cet enfer, n’étant pas militaire, et donc non entrainée pour ce genre de situation, la jeune femme ne se sentait d’aucune utilité excepté pour se mettre à l’abri. Et pour apporter son aide ailleurs. Hailey et Warren viendraient avec elle dans l’église, mais il fallait d’abord embarquer une malle avec eux. Après avoir pris ce qu’il lui fallait, la doctoresse attrapa une poignée de la malle, aidée par ses deux coéquipiers. Mais l’objet était très lourd, et Skyler peinait à la soulever. Sans oublier qu’elle fut prise de temps en temps par une quinte de toux à cause de la fumée, et que le son des tirs qui passaient autour d’elle ne faisait qu’augmenter son inquiétude. Son inquiétude ? Non … sa frayeur. Après avoir été attaquée par l’un des fanatiques qui avait failli la tuer, la jeune femme ne se sentait pas du tout en sécurité au milieu du camp, à découvert. Il fallait vite se réfugier dans l’église.

Un groupe d’autochtones passa à côté d’eux, peut être une famille. Et l’homme vint même au secours des Atlantes en les aidant à soulever la malle. Il se présenta sous le nom de Ghazim. Était- il un allié ? Ou un ennemi qui voulait profiter de l’occasion ? Skyler n’en savait rien, et sur le coup, elle s’en fichait complètement. Son seul objectif était de rejoindre l’église. Et puis, il y avait un petit garçon qui les attendait devant la porte, l’homme ne devait pas être un ennemi, non ? Peut-être que Warren ou Hailey se méfieraient sur le coup, vu qu’ils étaient militaires, mais pas la doctoresse. Et enfin, après de longues minutes, ils arrivèrent tous à l’intérieur de l’église.

Une fois au sein du bâtiment, le regard de Skyler balaya autour d’elle, sans cesser d’utiliser toutes ses forces pour soulever la malle. L’horreur était présente dans l’église. Il y avait un nombre très important de réfugiés qui s’entassaient. Et des blessés. Beaucoup de blessés, partout. Rien qu’en regardant cette scène d’apocalypse, Skyler se sentit découragée par le travail qui l’attendait. C’était encore pire qu’au Boc, quand elle s’était occupée des soldats blessés au combat. Son attention était trop accaparée par toutes ces personnes qui avaient besoin de soin, elle entendit seulement des bruits sourds qui provenaient de quelque part dans l’église, sans en trouver l’origine. Ainsi que des hurlements de terreur et des supplices, mais sans voir que des gens étaient coincés dans les catacombes, bloqués par une grille qui était baissée.

Alors que son regard continuait de balayer autour d’elle, Skyler remarqua brièvement un individu près de la porte d’entrée par laquelle son groupe et elle étaient entrés. Un homme vêtu des habits Atlantes, terrifié et armé d’un simple pistolet, qui paniquait encore plus que les réfugiés. Mais pour l’instant, elle n’y fit pas plus attention. Tout n’était que chaos dans le bâtiment, mais Skyler n’eut pas le temps de se poser davantage de question sur ce qui se passait. Une rafale de tirs traversa la porte en bois qui était à présent fermée, et la doctoresse se baissa par instinct. Puis, un cri attira son attention, celui de l’adolescente qui avait fermé la porte après leur passage. Skyler n’eut pas besoin du hurlement de l’homme qui était venu à leur aide, probablement son père, pour comprendre ce qui venait de se passer. L’adolescente venait d’être touchée par une ou plusieurs balles qui avaient traversé le bois.

« C’est pas vrai !!! »

Sans se soucier du reste de la situation, Skyler délaissa la malle, et se précipita vers l’adolescente. La jeune fille s’était écroulée sur le sol, dans les bras de son père qui la pleurait. Son haut se tâchait de sang là où se trouvaient deux petits trous. Mais, elle était toujours consciente, bien que faible. La doctoresse s’agenouilla pour vérifier son état de santé. Avec rapidité, elle retira son sac à dos, et l’ouvrit pour prendre une paire de gants qu’elle enfila, sans remarquer que sa petite scie d’autopsie était endommagée par le coup de hache, ce qui lui avait sauvé la vie.

« Laissez moi regarder, je suis médecin ! » lança-t-elle autant à l’attention du père que de sa fille.

« Je vous en prie ! Sauvez-la ! » s’écria-t-il en joignant ses deux mains ensanglantées.

Il la désigna, récupérant la main de sa fille, en essayant de trouver des termes familiers aux Atlantes.

« Elle veut devenir savante des choses de l’océan. Elle veut apprendre ! Beaucoup ! Pour connaître les créatures ! Elle rêve de voir la mer ! Je vous en prie, elle est si jeune ! »

Skyler écouta les paroles de Ghazim sans quitter l’adolescente des yeux, concentrée sur elle. Alors qu’elle allait examiner les deux blessures par balle, son attention fut à nouveau attirée par l’individu qui se trouvait apeuré devant une porte menant vers la pièce à côté de l’entrée, et tenant un pistolet. Bien qu’il portait une tenue Atlante, la jeune femme ignorait de qui il s’agissait, et cela la rendait nerveuse. Déjà que la situation chaotique était difficile à gérer, avec les affrontements à l’extérieur, inutile de rajouter une menace potentielle. Elle tourna alors la tête vers ses deux coéquipiers, tout en leur désignant l’individu.

« Il y a un homme armé, là bas ! »

Mieux valait qu’un militaire s’occupe de vérifier l’identité de cet étranger, Skyler serait plus rassurée plutôt que de le laisser errer avec une arme, sans savoir qui c’était. A le regarder, elle avait l’impression de voir un scientifique, ou peut-être un technicien, vu son absence de courage pendant une situation de guerre, comme s’il n’avait jamais été confronté à ce genre de crise. Mais s'agissait-il vraiment d’un Atlante ? Laissant les autres gérer cette situation, la doctoresse reporta son attention sur sa patiente, vérifia rapidement son pouls et la réaction de ses pupilles, puis écarta doucement son haut pour examiner les blessures.

« Comment est ce que tu t’appelles ? » demanda-t-elle à la jeune fille pour tenter de la rassurer en lui faisant la conversation.

L’adolescente ouvrit la bouche pour essayer de lui répondre mais un odieux gargouillis franchit le seuil de ses lèvres. Elle écarquilla les yeux, horrifiée, et poussa une longue plainte angoissée. La jeune n’arrivait plus à parler. Elle articulait de ses lèvres, faisant des efforts démesurés, en croyant que cela la sauverait. Mais elle avait si mal, sa poitrine en feu, qu’elle ne prononçait rien d’intelligible. Skyler posa doucement sa main sur son épaule pour la tranquilliser. Lui avoir demander de parler avait un autre but que de faire la conversation. La doctoresse pouvait de cette manière poursuivre son auscultation, et déterminer la gravité des blessures en fonction de la réaction de Deipha.

« D’accord, n’essaie pas de parler. Respire le plus calmement possible. »

Skyler n’aimait pas la façon qu’avait l’adolescente de respirer. En examinant les blessures, elle remarqua un trou au-dessus de sa poitrine, sur le côté gauche, vers le cœur. Cette blessure saignait abondamment, et après un rapide examen, la doctoresse ne trouva pas d’orifice de sortie. Cependant, le cœur n’avait sans doute pas été touché, sinon la jeune fille serait déjà morte. Quant à l’autre impact, il avait atteint le côté droit de la jeune fille, non loin du poumon. La balle était ressortie dans son dos, et l’hémorragie était moins importante que l’autre blessure. Tandis que Warren s’occupait de sécuriser la sacristie, la doctoresse s’empara de son stéthoscope, et se concentra sur la respiration de Deipha, ainsi que son rythme cardiaque. Le bruit extérieur n’aidait pas à l’examen, mais Skyler réussit à entendre un souffle crépitant et sifflant à chaque respiration. Ce qui fit grimacer la doctoresse.

« Et merde ... » murmura-t-elle pour elle-même.

Skyler retira son stéthoscope, et regarda autour d’elle. Rester devant cette porte en bois qui laissait traverser les balles ne lui inspirait pas confiance. Et pratiquer une opération sur le sol n’était pas l’idéal. En examinant l’église, elle ne remarqua aucun lit de disponible, rien où elle aurait pu allonger sa patiente. Et avec le monde qu’il y avait, ça serait une folie d’essayer de l’opérer dans ces conditions. La voix d’Hailey s’éleva de quelque part dans l’église, Skyler n’eut pas le temps de la chercher pour savoir où elle se trouvait.

« Skyler, vous bougez votre cul loin de cette porte avec la gamine. »
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:48

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Inutile de le lui dire deux fois. En tournant la tête, la doctoresse regarda à l’intérieur de la sacristie maintenant ouverte. Elle s’était manifestement trompée. Bien que toujours au bord de la panique, l’inconnu terminait de faire de la place sur un grand plan de travail en inox. La table aurait même eu des airs de table d’autopsie si les différents capteurs intégrés ne s’y trouvaient pas. Ce matériel identifiait la sacristie, c’était un laboratoire de fortune. Mais pour quoi ?

« C’est entendu, d’accord ? » insista le type en regardant directement Skyler. « Pas plus de deux personnes ! Pas plus ! »

Il posa sa pile d’outils d’analyse directement par terre. Ensuite, il entreprit de vider la surface d’une desserte pour permettre au médecin d’y poser son équipement.

« A part vous et votre patiente. Personne d’autre. Personne ne doit entrer. »

« Quoi ? Mais...non, je vous en prie. Ne m’écartez pas ! »

Skyler secoua la tête en regardant l’étranger qui se trouvait dans la sacristie.

« Cet homme vient avec moi. C’est son père, et j’ai besoin d’aide pour sauver sa fille. »

« Je comprends. » fit le scientifique après avoir hésité. « Je fermerai la porte à clé. Je serais derrière pour vous ouvrir. »

Il se décala pour laisser l’entrée libre. Il tenait toujours son neuf millimètres, surveillant les alentours, comme s’il s’attendait à une menace. Skyler fronça les sourcils devant le comportement étrange de l’Atlante, mais ce n’était pas le moment de chercher à comprendre pour quelle raison il refusait que des gens entrent dans la sacristie. La jeune femme secoua la tête, et reporta son attention sur le père de l’adolescente.

« Portez-la jusqu’à ce meuble, dans cette pièce, et posez-la doucement ! »

Skyler prit son sac à dos et suivit Ghazim jusque dans la sacristie. Puis une fois que Deipha fut allongée, la doctoresse s’empara de la main du père, et la posa sur la blessure qui saignait abondamment.

« Appuyez fort, je vais chercher du matériel ! »

La jeune femme frappa à la porte fermée pour que l’Atlante lui ouvre, puis elle courut jusqu’à la malle, et chercha du matériel médical. Elle prit tout ce qui pouvait lui être indispensable, notamment une poche sanguine de O négatif, une petite bonbonne d’oxygène ainsi qu’un masque respiratoire, ou encore un aspirateur portatif pour les liquides. Sans se préoccuper de ce qui se passait autour d’elle, Skyler retourna dans la sacristie. Elle posa le matériel, et avec ce professionnalisme dont elle faisait preuve à chaque fois qu’elle s’occupait d’un patient, réagissant avec rapidité, avec des gestes sûrs, elle commença par relier le masque à la bonbonne, avant de le placer sur le visage de la jeune adolescente. Elle plaça ensuite un cathéter à la pliure du coude, qu’elle relia à la poche de sang pour une transfusion sanguine. Ghazim ne comprenait pas ce que la doctoresse faisait, et Skyler décida de lui expliquer ses actions pour tenter de le rassurer, plutôt que de le laisser dans une angoissante ignorance, sans interrompre ses gestes. Elle adoptait la meilleure approche qu’il soit. Ghazim était un homme d’une certaine éducation et il avait une pleine confiance en la science. Même si celle-ci lui semblait plus proche de la religion que du savoir, tant cela lui semblait invraisemblable, il accepta de miser la vie de sa fille auprès de cette femme médecin. Pas parce qu’il n’avait pas le choix...mais parce qu’il avait confiance naturellement. Ces explications représentaient une preuve d’un esprit intègre.

« L’une des balles a perforé le poumon de votre fille, c’est pour ça qu’elle respire difficilement. Ce masque va l’aider un peu à mieux respirer. Et cette poche sanguine va remplacer le sang qu’elle a perdu, le temps de l’intervention. Et ça ... » commença-t-elle à dire en montrant une seringue qui contenait un liquide transparent, « ...c’est un anesthésiant. Je vais l’endormir pour qu’elle ne souffre pas. »

Ghazim s’empressa d’entourer les joues de l’adolescente de ses mains. Il lui murmura quelques paroles apaisantes et chargées d’amour, souhaitant qu’elle s’endorme sur quelque chose de vibrant, de positif. Après avoir injecté le produit dans le bras de Deipha, Skyler surveilla son état, tout en plaçant un tensiomètre autour de son bras, relié à la tablette qu’elle alluma. Elle put ainsi surveiller les constantes de la jeune fille pendant que cette dernière plongeait dans l’inconscience. Après s’être assurée que le rythme cardiaque et la saturation en oxygène étaient bons, Skyler sortit ensuite une sacoche de son sac à dos, dans laquelle se trouvaient ses instruments chirurgicaux. Elle prit également une boîte de compresses, un fer chirurgical et du matériel de suture, qu’elle posa sur la desserte à portée de main. Elle mit un masque chirurgical et des lunettes de protection, avant de sortir la petite lampe médicale, qu’elle tendit au père.

« Prenez ça, vous allez éclairer la blessure. J’ai besoin de lumière pour opérer et extraire la balle. D’accord ? »

« D’accord. D’accord... » répéta Ghazim en s’armant de courage. Il récupéra l’objet avec précaution, comme si on lui confiait un artefact d’une grande puissance, et le braqua sur sa fille avec appréhension. Un bâton qui émettait une lueur céleste….incroyable !

Une fois que le rayon de lumière fut braqué en direction de la plaie sanguinolente, Skyler respira profondément, essayant d’occulter l’horreur qui se passait autour d’elle, pour se concentrer sur son travail. Elle ferma les yeux quelques secondes, respirant comme elle le faisait pendant ses cours de yoga, avant de débuter sa tâche. A ce moment-là, le père se mit à murmurer le plus bas possible. Skyler pouvait reconnaître une forme de cantique, une prière qui se faisait bien plus sagement que les cris des fanatiques qui attaquaient l’église. Priait-elle pour elle ou bien pour lui ? Les deux ? Ghazim ne parvenait pas à rester silencieux mais il ne voulait pas non plus gêner le travail de l’Atlante. Bien que ses lèvres psalmodiaient toujours, il jeta un regard vers Skyler. Le faisceau lumineux continuait de braquer la blessure jusqu’à ce qu’il finisse par se déplacer vers un autre endroit. La main de Deipha, qui pendait sur la droite, était devenue étrangement sombre malgré le sang qui la recouvrait. Deux de ses extrémités ; l’index et l’annulaire ; se ternissaient à vue d'œil.

« Madame ! C’est le sommeil, qui fait ça ?... »

Aux paroles de Ghazim, Skyler ouvrit les yeux, et examina la main droite de Deipha. Deux doigts s’étaient teintés de gris, et la doctoresse étouffa un juron pour ne pas inquiéter davantage le père. Elle savait que peu à peu, les doigts allaient noircir, et que le pire était à craindre.

« Non, ce n’est pas l'anesthésiant qui provoque ça. C’est un caillot qui bloque une veine, et qui empêche ses doigts d’être correctement irrigués. »
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:53

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Skyler ignorait si Ghazim comprenait les termes qu’elle venait de prononcer ou non, elle ne donnait qu’une explication à voix haute. La jeune femme devait donner un fluidifiant pour déloger le caillot, bien qu’elle ignorait où il se trouvait, n’aillant pas de matériel adéquat pour ça. Injecté directement dans la poche sanguine, le produit envahirait entièrement son corps, atteignant à un moment ou un autre le caillot. Cependant, si elle injectait le fluidifiant maintenant, l’hémorragie deviendrait plus importante, et l’opération pour extraire la balle et réparer les dommages causés par ce petit bout de métal pourrait devenir plus compliqué. Sauf que si elle patientait pour retirer le caillot, et que si le moindre obstacle survenait pour ralentir l’opération, l’adolescente risquait une amputation. Skyler avait donc un choix rapide à faire sur l’attitude à adopter, sur la décision à prendre. Elle savait qu’elle avait très peu de temps pour choisir.

La doctoresse ferma les yeux quelques secondes en prenant une grande inspiration, réfléchissant aux conséquences de chaque solution. La décision à prendre était difficile, car l’amputation pourrait peut-être mettre fin aux rêves de Deipha. Mais se débarrasser du caillot dès le début pourrait peut-être entraîner des séquelles importantes, voire conduire l’adolescente à sa mort prématurée, si Skyler ne parvenait pas à s’occuper de sa blessure la plus importante dans les temps. Que choisir ? Les rêves ? Ou la vie ? Après seulement quelques secondes de réflexion, car le temps était compté, Skyler prit sa décision. En espérant que cette dernière soit la plus censée malgré les risques.

La jeune femme s’empara d’une seringue contenant le fluidifiant, et l’injecta dans la perfusion sanguine. Le produit agirait rapidement, l’hémorragie de Deipha serait plus importante. Aussi, Skyler continua son travail sans attendre. La plaie étant bien éclairée par la lampe que tenait Ghazim, la doctoresse prit un scalpel et une compresse. Tout en essuyant la blessure pour voir les contours, elle incisa les chairs afin d’agrandir l’orifice. Puis, elle posa le bistouri, et attrapa l’écarteur qu’elle glissa dans l’ouverture pour avoir un meilleur accès. A ce moment-là, sa radio grésilla, et la voix d’Hailey retentit dans son oreille.

//Eh Skyler, possible épidémie dans le coin. Ma bonne amie m’a informé que ses camarades sont tombés malades. Tâches blanches et auréolées sur le corps. Origine inconnue. Fièvre et crampes. Les corps sont à la morgue.//

L’espace d’un instant, Skyler cessa ses gestes en entendant le mot "épidémie". Il ne manquait plus que ça. Sans oublier qu’il n’y avait pas de matériel adéquat pour s’occuper des corps infectés. Impossible de savoir de quoi ces personnes étaient mortes sans les étudier, même si la doctoresse prit bonne note des symptômes. Si une épidémie se répandait dans cette église, avec toutes ces personnes confinées, il y avait des chances pour que la maladie se propage rapidement. Après quelques secondes de silence, la doctoresse poursuivit sa tâche, tout en répondant à la Caporale.

//Bien reçu. Pour le moment, les corps doivent rester enfermés à la morgue. Personne n’entre en contact avec eux jusqu’à ce qu’il soit possible de pratiquer des autopsies sécurisées, et de déterminer l’origine de la maladie et du mode de transmission. Je surveillerais si ces symptômes apparaissent parmi les réfugiés et notre équipe//

//Ok. T’as rien constaté de bizarre de ton côté pour le moment ?//

//Négatif, rien d’anormal pour l’instant. Je m’occupe de cette adolescente, puis j’examinerai les blessés et les réfugiés valides pour vérifier//

Ghazim devait se dire que la jeune femme devenait folle à parler toute seule. Une fois la conversation terminée, Skyler se replongea pleinement dans son opération. Le fluidifiant se mit à agir, la quantité de sang devint plus importante. Skyler laissa tomber la compresse, et prit l’aspirateur, avant de commencer à aspirer le surplus de sang qui continuait de couler. Heureusement que l’adolescente était sous transfusion, la poche d’hémoglobine suffirait pour le moment. De temps en temps, la jeune femme jetait un oeil sur la tablette pour surveiller les constantes de sa patiente, avant de poursuivre sa tâche. Elle donna des instructions à Ghazim pour qu’il oriente le faisceau lumineux sous un autre angle, tandis qu’elle cherchait l’éclat métallique de la balle. Après un petit moment, elle le vit enfin.

« Te voilà ... »

Il fallait maintenant retirer l’objet pour voir l’étendue des dégâts sur l’artère. Sans cesser d’aspirer le sang autour de la balle comme elle put, Skyler s’empara d’une pince, et tenta d’attraper le morceau de métal. Cependant, la tâche n’était pas si facile que ça, car malgré la présence de l’écarteur, l’orifice était étroit. Sans oublier que le sang fluide ralentissait l’opération, et limitait la visibilité. Finalement, les bords de la pince finirent par agripper la balle, et avec douceur, Skyler commença délicatement à l’extraire, non sans jeter un coup d'œil à la tablette.

Spoiler:
(Test incidence anomalie : D20. Résultat : 18. Type anomalie : D6. Résultat : 5. )

Soudain, il lui aurait semblé que le corps de Deipha avait tressailli. Ce n’était pas tout à fait anormal, il arrivait parfois que des patients endormis produisent quelques réflexes pendant l’opération. Mais le mouvement semblait trop ample pour être naturel. L’exercice de chirurgie n’était vraiment pas évident et ce mouvement, qui se répétait une nouvelle fois, n’allait pas lui faciliter la tâche. Skyler stoppa immédiatement son geste, alors que la balle n’était pas encore sortie. Elle regarda la tablette, mais fut très surprise de voir que les constantes de l’adolescente étaient stables. Rien n’avait changé. Pourquoi son corps avait-il tressaillit ? Un coup d'œil vers la perfusion lui apporta davantage de mystère. La poche de sang s’était mise à onduler comme la balance d’une pendule. C’était presque imperceptible au début. Mais rapidement, on aurait cru qu’un diable invisible s’amusait à jouer avec. La perfusion subissait une force qui défiait la logique, produisant un environnement anxiogène dont le médecin se serait bien abstenu.

« C’est...normal ?... » demanda le père, le regard écarquillé.

Skyler secoua la tête, prête à lui répondre par la négative, mais elle n’eut pas le temps de le lui dire. L’anomalie prit brutalement un aspect impressionnant. La perfusion se releva entièrement, comme si la gravité venait soudainement d’être inversée. Si elle tenait encore sur ses pieds, sa chevelure était aspirée vers le plafond tout comme le reste du matériel. Par réflexe devant ce qu’elle voyait, la doctoresse retira la balle, qu’elle serrait avec la pince, mais en laissant la pointe de l’aspirateur dans la plaie. Les outils d’analyse du docteur Lebb, planqués sous des bâches militaires, s’étaient mises à voler tout autour d’eux à mi-hauteur. L’hémorragie de Deipha cessa de s’écouler vers le sol. A la place, de grosses bulles de sang s’accumulèrent très rapidement autour de la plaie. Ça devint un important champ de mine pourpre qui menaçait de s’étaler sur quiconque y touchait. Skyler s’inquiéta d’une telle chose, et elle poursuivit ses gestes d’aspiration comme elle pouvait.

« Diablerie !!! » s’écria Ghazim, paniqué.

« Mais qu’est ce qui se passe ?! » lança la jeune femme pour elle même, regardant autour d’elle avec l’air presque aussi affolé que Ghazim.
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:54

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Le matériel médical, les outils de Lebb, le sang, la poussière - Tout ! Exactement tout ! - se baladait autour de Skyler comme sous l’effet de l’apesanteur. Pourtant, elle avait les pieds bien ancrés au sol. Et lorsqu’elle relâcha l’étreinte qu’elle avait sur la pince, la balle s’envola également, choquant la doctoresse qui ne comprenait pas ce qui se passait. Ghazim avait-il raison ? Tout cela était-il lié au diable ? A croire que cette fille n’avait pas besoin d’un médecin, mais d’un exorciste. Sornettes, Skyler ne croyait pas à ce genre de chose. Certes, elle était croyante, mais pas jusqu’à imaginer que ces mouvements paranormaux étaient liés au diable en personne. Ni à rien d’autre de similaire. Cependant, même en ne croyant pas à ces histoires, cela n’empêchait pas la jeune femme de s’inquiéter. Ce n’était pas tous les jours qu’elle pouvait voir des objets flotter dans les airs, alors qu’elle était sur la terre ferme, sur un monde où il y avait de la pesanteur.

Au fond du laboratoire, il y avait une porte en bois verrouillée. Pas celle que Lebb avait refermée sur elle dans l’église. Il s’agissait d’une autre, située à l’opposé, qu’on aurait cru appartenir à une remise et qui tremblait sous le rythme d’une impulsion inconnue. La pièce secrète recelait quelque chose qui émettait une grande lumière bleue, presque divine, qui passait à travers les interstices de la porte. Le battement de l’impulsion semblait s’accélérer, comme un compte à rebours. Les yeux de Skyler étaient rivés sur cette porte et cette lumière bleutée, et elle eut comme un mauvais pressentiment. Quelque chose se passait, et c’était mauvais. La peur commença à l’envahir car elle était impuissante face à ce phénomène. En pleine opération, en proie avec quelque chose qu’elle ne connaissait pas, que pouvait-elle faire pour arranger la situation, et sauver Deipha ? La solution arriva en quelques secondes. Et comme elle ne pouvait pas s’en occuper, essayant de maintenir l’état de l’adolescente la plus stable possible, Skyler regarda Ghazim.

« Allez chercher l’homme qui se trouve derrière la porte ! Vite !!! »

L’autochtone ne se fit pas prier. Davantage guidé par la panique que la survie de son enfant, cette fois, il courut jusqu’à la porte et voulut l’ouvrir. Sauf qu’elle lui résista. Ghazim plaça ses deux mains sur la poignée et tenta fébrilement de l’ouvrir sans succès. Il tambourina alors sur la porte. Mais personne ne lui répondait.

« OUVREZ !! OUVREZ DIABLE !!! »

Skyler regarda Ghazim frapper à la porte, sans succès. Le scientifique ne venait pas. Mais qu’est ce qu’il fichait ? D’autant plus que l’Atlante lui avait ouvert un peu plus tôt, lorsqu’elle même était partie chercher du matériel. En plus de la peur qu’elle commençait à ressentir, voilà maintenant qu’elle éprouvait de la colère. Furieuse, parce qu’elle avait une patiente qui dépendait d’elle, avec un phénomène inconnu qui se manifestait, et qui mettait l’adolescente en danger. Et que la seule personne qui avait des réponses et qui pouvait régler la situation, ne répondait pas à Ghazim qui le suppliait avec désespoir. Sans lâcher l’aspirateur, la doctoresse prit la parole pour hurler à travers la porte, afin d’être entendue de là où elle se trouvait.

« BON SANG, OUVREZ CETTE PORTE ET RAMENEZ VOUS TOUT DE SUITE !!! »

Mais rien.
Ghazim avait beau hurler en tambourinant contre la porte, il n’y avait aucune réaction derrière. Le battement de l’anomalie devenait de plus en plus régulier. Lorsqu’il devint continu, le père de Deipha s’écria en cherchant à se jeter sur sa fille. Cette dernière s’était lentement envolée en direction du plafond en même temps que son médecin. Skyler et l’adolescente flottaient maintenant à presque un mètre au-dessus de la table d’opération.
La mare de sang devenait impressionnante, les bulles aux tailles diverses entourant les deux femmes en un balais sordide.

Le cri de désespoir de Ghazim devint un cri de terreur lorsqu’il sentit ses pieds quitter le sol. Il battit frénétiquement des bras pour récupérer un équilibre qui ne lui appartenait désormais plus. L’autochtone flottait dans les airs, comme tout le monde. Pris dans son élan, il allait bientôt passer au travers des bulles de sang et percuter Skyler. Si cela ne semblait pas dangereux de prime abord, Ghazim ressemblait fort à un type qui ne savait pas nager et qu’on avait jeté en plein océan. Il était terrifié, déboussolé,….et dangereux !

Juste avant que ce dernier n’agrippe sa fille par un morceau de son vêtement et empoigne les cheveux de Skyler de son autre main, un détail vint soudainement à l’esprit de la doctoresse. Les coups de Ghazim contre la porte n’avait pas produit de bruit … ni de vibration. En réalité, à part leurs cris, elle n’entendait strictement rien venant de l’extérieur de cette pièce. La jeune femme se dégagea de l’étreinte douloureuse de l’autochtone, mais elle attrapa son bras pour essayer de le calmer, voyant sa détresse face à cette situation effrayante.

« Ca va aller, calmez vous ! Tout va bien se passer ! »

Skyler tenta de garder un contact avec Ghazim et sa fille, bien qu’elle ait lâché l’aspirateur cette fois, incapable de poursuivre sa tâche. Elle regarda autour d’elle. Même si elle avait tenté de rassurer l’autochtone, elle était elle-même très inquiète, ne comprenant pas la situation. Le fait qu’aucun bruit provenant de l’extérieur l’intriguait. C’était comme s’ils étaient enfermés dans une sorte de champ de force. Non ... c’était comme s’ils étaient dans l’espace, l’oxygène en plus.

« Tout ça n’a aucun sens ! » dit Skyler en continuant de regarder autour d’elle, tenant fermement le corps de Deipha contre elle.

Dans l’espace, aucun son ne retentissait, et la gravité n’existait pas. Comme en ce moment. Mais comment se faisait-il que la jeune femme vivait cette expérience, alors qu’elle se trouvait dans une salle d’église, sur une planète ? Qu’est ce qui provoquait ça ? Probablement l’origine de la lueur bleutée, et qui émettait maintenant un son continu, sans s’arrêter. Le scientifique devait être encore derrière la porte, mais il n’avait rien entendu. Comme si tout ce qui se trouvait dans cette salle n’était plus là, dans l’église. Skyler respira profondément, apeurée, car elle n’avait aucune idée de ce qui allait se passer. Ni comment remédier à cette situation.

Soudain, les yeux de la jeune femme fixèrent le sol sous elle. Grosse erreur. Car bien qu’elle se trouvait à seulement quelques mètres de hauteur, la doctoresse sentit son vertige qui commençait à se manifester, même si pour le moment, il restait contrôlable. Mais que se passerait-il si la jeune femme atteignait le plafond de la salle ? Skyler ferma aussitôt les yeux pour ne pas se laisser envahir par la terreur. Avoir une crise maintenant était une très mauvaise chose. Son visage prit une teinte plus pâle, et elle respira le plus lentement possible pour contrôler cette peur irrationnelle qui pointait le bout de son nez. Les yeux étant fermés, la doctoresse ne pouvait plus juger de la distance qui la séparait du sol. Il valait mieux pour elle, plutôt que de paniquer. Peu à peu, son vertige se calma, bien qu’il soit toujours là, tapi dans l’ombre, attendant le moment pour la submerger. Mais une question vint occuper son esprit, ce qui l’empêchait de se préoccuper de sa phobie : si le scientifique ne pouvait pas les entendre, comment allaient-ils sortir de ce mauvais pas pour pouvoir sauver Deipha ?

Il n’y avait qu’une seule personne pour l’aider : le scientifique qui occupait ce laboratoire. Mais comme il n’avait pas dû entendre les coups frappés sur la porte, ni leur voix quand ils avaient crié, il fallait trouver autre chose. Une seule solution lui vint à l’esprit : la radio. Et comme elle ignorait si l’Atlante était sur leur canal ou non, la doctoresse appela celle qui dirigeait leur petite équipe, sans savoir où elle se trouvait, ni ce qu’elle faisait.

//Caporal ! J’ai besoin d’aide, il se passe quelque chose dans la sacristie ! Dites au scientifique de venir tout de suite, c’est urgent !//

//Un peu occupée là ! //

Skyler se mordit la lèvre, l’angoisse l’envahit peu à peu. Hailey ne pouvait pas l’aider, il se passait quelque chose à l’extérieur de la sacristie. Elle ne pouvait donc pas demander au scientifique de venir. La doctoresse réfléchit à une autre solution, même si elle commençait à désespérer. Il y avait bien Warren, mais n’était il pas monté sur le clocher ? Peut-être qu’il était encore en bas, avec les réfugiés. C’était sa dernière chance. Alors que Skyler fut sur le point de contacter le militaire, la porte s’ouvrit au même moment.
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:57

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Quelques minutes auparavant ...


Le docteur Lebb lorgnait tous les réfugiés, frappé par un sentiment paranoïaque d’insécurité. S’il s’écoutait, il virerait la toubib et sa patiente de son laboratoire et il s’y enfermerait à double-tour. Quelque part, il digérait assez mal la situation.
Des renforts débarquent et on le fout à la porte de son antre. Allez, hop ! Chez toi, c’est chez moi !

Dans le fond, il se savait de mauvaise foi. Une vie était en jeu. Si c’était la sienne, il aurait apprécié qu’on lui prête un endroit sain.

Sain ?
Non, pas tant que ça.

L’artefact atteignait le pic. Le scientifique espérait de tout son cœur que rien ne se déclenche durant l’opération de la chirurgienne. Ses calculs tournaient en boucle dans sa tête et il était presque certain de son fait : pas avant deux heures.

Depuis le temps qu’il était coincé ici, même le papier avait fini par lui faire défaut. L’encre avait fini de couler à peu près en même temps et il ne lui restait plus que ce pic de tailleur, ramassé à côté d’un cadavre, pour poursuivre les recherches. Les murs du labo étaient déjà couverts de ses calculs.

Condamné à garder cette porte jusqu’à ce que le médecin lui rende son labo - et ce n’était pas dit qu’elle y retire sa patiente - le scientifique prit le risque de tourner le dos pour reprendre ses calculs. Il posa différentes opérations pour se décharger l’esprit et reprit ses hypothèses. Le temps s’envola et il finit presque par occulter la présence des autochtones. Le tracé d’une courbe de valeur prit un angle involontaire lorsque le bâtiment vibra sous une explosion.

Comment se concentrer dans des moments pareils ?!?

« Quand tout sera fini, je prendrais des vacances. De longues vacances...dans mon labo...à l’abri. J’étudierai...le militaire là...comment s’appelle-t-il ? »

Il claqua des doigts.

« Eversman ! »

Lebb rectifia une erreur dans ses calculs et poursuivit son monologue :

« Comment le retour à sa forme humaine originale n’a pas appauvrit son patrimoine génétique ? La conversion nécessite forcément une forte quantité d'énergie. La biologie devait obligatoirement conserver des séquelles de mutation. Et pourtant non...comment les Wraiths font ça... »

Il fallait se reconcentrer.
Pour un peu, il partait sur les hypothèses de son sujet favori au lieu de plancher sur l’artefact. Avec un peu d’humour, il se dit que les pensées inattendues altéraient ses calculs au mur. Et c’est là que ça fit tilt dans sa tête.

Les calculs….LES CALCULS !!!! Il avait tout basé sur des événements linéaires !

Sauf que la planète entière était secouée par des catastrophes naturelles. L’artefact en était probablement à l’origine, ou bien il y jouait un rôle. Et Lebb avait commis l’erreur de ne pas prendre en compte la valeur fluctuante d'énergie auto-générée.

« C’est...c’est plus proche. Plus proche !! »

Et comme si le destin avait voulu le punir, une émission sur les ondes Alpha le saisit de stupeur.

//Caporal ! J’ai besoin d’aide, il se passe quelque chose dans la sacristie ! Dites au scientifique de venir tout de suite, c’est urgent !//

//Un peu occupée là ! //

Sans attendre, le docteur Lebb ouvrit la porte et découvrit l’affreuse réalité. Le mécanisme de l’artefact s’était déjà déclenché. Les catastrophes l’auto-alimentait, accélérant le rythme de ses déclenchements. La chirurgienne flottait dans les airs, avec le corps, dans une nuée de bulles de sang.

« MON DIEU ! PAS DÉJÀ !! » s’écria-t-il.

Il fit naïvement un pas en avant et manqua de s’envoler à son tour. Le scientifique s'agrippa tant bien que mal à un meuble et s’en servit de fil d’ariane. Sous l’élan, la porte s’était refermée sur eux. Il n’y aurait plus de secours…

« Tenez bon !! Je vais arrêter ça ! » s’écria-t-il en allant vers la porte close.

Lebb se débattit longuement. Il manqua à plusieurs reprises de perdre ses appuis mais se rattrapa au dernier moment. Tandis que le scientifique progressait dans la salle, Skyler regarda autour d’elle. Si tout revenait à la normale à ce moment-là, la chute serait mauvaise, surtout pour Deipha, vu leur hauteur. Elle remarqua que Ghazim se trouvait non loin d’une commode, et elle lui désigna d’un signe de tête.

« Attrapez la commode, et tirez nous doucement vers le sol ! »

Ghazim porta son regard sur le meuble sans comprendre. Il s’étira tout de même pour essayer d’y trouver appui, un besoin naturel de se replacer à l’endroit. Loin d’avoir la notion pour compenser les mouvements, il effectuait des tonneaux sous l’effet de l’inertie. C’est au troisième essai qu’il parvint à s’accrocher et reprendre un certain équilibre. L’homme s’y cramponna comme s’il s’agissait d’une bouée, tétanisé. Son regard ne cessait de fixer ses pieds flottant au-dessus du sol.

Quelques minutes plus tard, parce que sa fille comptait plus que tout à ses yeux, l’autochtone parvint à quitter son état et tendit la main vers Skyler. Il tremblait de la tête aux pieds. La doctoresse attrapa la main de Ghazim, sans lâcher Deipha. Et grâce à son aide, tous trois revinrent flotter juste au-dessus du sol. Y poser les pieds était difficile vu l’absence de gravité, mais ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres de la terre ferme. L’homme aida la jeune femme à tenir sa fille, pour la retenir lorsque le scientifique ramènerait la situation à la normale. Skyler entendit alors la voix d’Hailey dans sa radio.

// C’est zombieland ici ! Qui est le con qui a joué au nécromant ???? //
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 22:59

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Skyler fronça les sourcils, sans comprendre. Des zombies ? Mais de quoi la Caporal parlait-elle ? Ca n’existait pas, les zombies. Ne voyant pas de lien entre ces créatures et ce qui était en train de lui arriver, et pensant que Hailey parlait à quelqu’un d’autre, la doctoresse ne répondit pas, et chercha le scientifique du regard pour suivre sa progression.

Quand il atteignit la porte, Lebb sortit une clé pour la déverrouiller et dévoila la raison de ce drame. Le vacarme recouvrit soudainement le laboratoire. L’aspect “placard à balais” révéla un décorum tout à fait différent. Une large sphère trônait au centre d’une architecture bien plus avancée. C’est comme si on avait déménagé la pièce minuscule d’un vaisseau à l’intérieur de cette église. Ou plutôt, on avait construit cette église autour de cette ancienne structure ? La rouille avait attaqué les parois, de même que les séismes les avaient tordues. L’artefact produisait cette forte lumière bleutée, grésillant et ronflant sous l’effet d’un dysfonctionnement évident. Quelque chose n’allait pas et c’est ce qui causait l’anomalie gravitationnelle. Le comportement de son cœur au centre, siège de son énergie, avait tout d’inquiétant.

Artefact:
LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Artefa11

Le scientifique attrapa la tablette qui flottait juste à côté et se jeta dans la pièce. Il connecta tant bien que mal ses branchements sur une partie ouverte du mécanisme. Non loin, on reconnaissait le trou béant provoqué par une arme à énergie. Il y a longtemps, quelqu’un avait tenté de la détruire sans succès. La machine était percée de part en part mais continuait toujours de fonctionner.

Artefact:
LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Artefa10

Des câbles et divers composants récupérés émergeaient de ce trou. Le scientifique se rendait fou à essayer de le réparer ou, à défaut, de le stabiliser.

« Attention docteur, tenez-vous bien. Trois, deux, un !! »

Lebb commanda l’extinction d’urgence de la machine.
Enfin, si on pouvait appeler ça comme ça. Il s’agissait surtout d’une bidouille, une tricherie qu’il s’était mis sous le coude en cas d’extrême urgence. Le système déversait son énergie dans une procédure d'auto-diagnostic lancée en boucle, ce qui le rendait gourmand en énergie. L’activité de la machine cessait temporairement, jusqu’à ce qu’elle ait assez d’énergie pour se réarmer. Cela n’allait pas tarder.

La gravité avait toutefois repris ses droits. Au moment où la machine s’arrêta, Skyler retint le corps de Deipha comme elle pouvait, tout en essayant de garder son équilibre lorsque ses pieds touchèrent le sol. Maintenant qu’elle avait retrouvé la terre ferme, Skyler ne se préoccupa pas un seul instant de cet étrange appareil. Tout ce qui comptait pour elle, c’était sa patiente. La doctoresse allongea son corps sur le sol, et vérifia la perfusion. Par chance, rien n’avait cédé, et la poche de sang était intacte. La tablette était également toujours reliée au corps de l’adolescente, montrant ses constantes. Le souffle de Skyler s’arrêta un instant en voyant l’écran : le coeur de Deipha s’était arrêté. De son côté, Lebb s’empressa de refermer la porte pour dissimuler l’artefact mais c’était trop tard. L’autochtone en avait trop vu, il ne supportait plus toutes ces choses inexplicables. Sans même se rendre compte que sa fille faisait un arrêt cardiaque, il tenta de la prendre dans ses bras et de l’arracher au médecin.

« Je ne veux plus de vous !!! » cria Ghazim en bousculant Skyler. « ALLEZ AU DIABLE !!! »

Fou de chagrin et terrifié, il conservait sa fille contre lui, refusant que le médecin ne finisse son travail. Il voulait s’enfuir loin d’ici, le plus loin possible. Et il prierait son Dieu pour le pardon, pour qu’on lui rende Deipha. Déboussolé, il chercha à sortir du laboratoire.

« Attendez !!! »

Assise sur le sol, après que Ghazim l’ait repoussé, Skyler se redressa en regardant l’homme tenté de quitter la sacristie avec sa fille. La poche de sang et la tablette traînaient derrière lui, l’autochtone n’avait visiblement pas conscience que sa fille était en train de mourir. Quant à la bouteille d’oxygène, elle était tombée un peu plus loin, avec le masque toujours relié. Deipha n’avait plus d’assistance respiratoire. La doctoresse jeta un regard en direction du scientifique, elle remarqua alors sa main posée sur la crosse de son arme qui se trouvait dans le holster de sa cuisse. Skyler leva alors la main vers son visage, en secouant la tête, car elle comprenait ce qu’il s'apprêtait à faire. L’Atlante semblait hésitant, mais il avait également une volonté de protéger cet objet mystérieux à n’importe quel prix. Allait-il avoir le courage de passer à l’action ? La jeune femme n’avait pas envie de deviner la réponse à cette question.

« Non, ne faites pas ça ! Laissez moi faire ! »
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mer 30 Juin - 23:00

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Sans attendre davantage, pour le bien de Deipha, Skyler s’élança vers Ghazim, et se plaça entre lui et la porte pour l’empêcher de la franchir, avant de lui faire face. De cette manière, elle le stoppa dans son avancée. Restant le plus calme possible pour apaiser cette tension palpable, elle chercha ses mots pour le convaincre de lui faire confiance, même après ce qu’il venait de traverser. Skyler le comprenait, car il était humain, mais il devait bien comprendre que quitter cette pièce, cela signifiait condamner sa fille.

« Ecoutez moi ! Vous ne pouvez pas partir maintenant, votre fille a besoin d’aide tout de suite. Je dois m’occuper d’elle, sinon elle va mourir dans quelques minutes ! »

« Ca suffit ! »

Le docteur Lebb avait perdu son sang-froid, ce qui fit légèrement sursauter Skyler qui ne s’était pas du tout attendue à cette réaction, l’obligeant à délaisser Ghazim du regard pour observer le scientifique. Ce dernier amorça une approche directe et revancharde sur l’autochtone comme s’il avait l’intention de lui filer un coup de poing. La pauvre Skyler, prise entre cette situation de tir croisée au milieu d’un laboratoire dévasté, le vit s’avancer sans marquer la moindre hésitation. Elle ne l’arrêterait pas. Lebb la dépassa, ainsi que le père de famille, et vint lui ouvrir la porte en grand.

« Vous voulez partir ? Et bien partez ! » s’écria le scientifique. « Il n’y a pas de place pour les sceptiques et les caractériels dans mon labo ! »

Ghazim fit quelques pas, après avoir contourné consciencieusement Skyler qui voulut protester, et s’apprêtait à franchir l’ouverture.

« Et quand elle sera morte, rappelez-vous bien que ce médecin vous a tendu la main jusqu’à la fin ! »

« Silence ! Je ne veux plus entendre !!! »

« C’est bien ça le problème ! »

Lebb pointa Skyler du doigt.

« Cette femme est une experte de la médecine et vous ne trouverez pas mieux sur cette foutue planète ! Elle représente votre seul espoir et vous vous en éloignez ! »

Impatient, le scientifique lui pointa la sortie d’un coup de pouce.

« Allez, du balais ! Hum ? Non ? Vous hésitez ? »

La porte claqua brusquement contre son chambranle sous son geste frustré.

« Bien ! Alors posez-là sur la table et taisez-vous. TAISEZ-VOUS ! »

Penaud et toujours aussi désorienté, Ghazim fit demi-tour et fixa Skyler d’un regard vide. Il secoua la tête, l’air las, et ouvrit la bouche. Quelques hoquets d’un début de phrase embrouillé se conclut sur une simple supplique :

« Je...je veux qu’elle vive !!! »

Manifestement, il n’était plus en mesure de prendre des décisions. L’homme se retrouvait prostré, piégé entre son désir de fuite et une petite voix qui le poussait vers Skyler. Cette dernière posa sa main compatissante sur l’épaule de l’autochtone.

« Moi aussi. Alors, laissez moi faire. »

Le docteur Lebb s’empara de la fille de Ghazim sans douceur et l’amena directement sur la table de son labo, la remettant immédiatement entre les mains de la chirurgienne.

« Qu’est-ce qu’il vous faut ? » lui demanda-t-il pour souligner le fait qu’elle reprenait la main.

Skyler s’était assurée que les gestes du scientifique ne dégradaient pas l’état physique de la jeune fille. Cependant, cette dernière étant techniquement morte, son cœur s’étant arrêté de battre, rien ne pouvait aggraver son cas. Elle posa également la tablette sur la table, ainsi que la bonbonne d’oxygène. Heureusement, quelques instruments chirurgicaux n’étaient pas loin, elle put les récupérer facilement pour les avoir à portée de main, avant de s’occuper de Deipha. Un coup d'œil rapide permit au médecin de voir que le cathéter reliant la poche de sang était partie. Mais, il y avait plus urgent. Elle regarda brièvement Lebb.

« Il y a un défibrillateur portatif dans mon sac. Amenez le moi ! »

Avec tout le bazar dans le laboratoire, Skyler ignorait où son sac à dos avait atterri. En attendant le scientifique, et comme la jeune fille avait encore le masque qui lui donnait de l’oxygène, la doctoresse posa ses deux mains à plat sur le sternum de sa patiente, et commença un massage cardiaque en appuyant à plusieurs reprises.

« Dépêchez vous, Docteur !!! »

Lorsque Lebb lui apporta l’appareil en le mettant en charge, Skyler ouvrit le chemisier de la jeune fille, et posa sur les deux palettes à deux endroits différents autour de la poitrine de Deipha.

« Dégagez ! » lança-t-elle par réflexe, pour inciter les autres personnes à ne plus toucher le corps.

Puis, Skyler activa le défibrillateur via les palettes, faisant soulever le corps de l’adolescente sous la décharge.

Spoiler:
[Test : D20 + médecine > 14 = 20 + 9, succès critique.]
[Détermination bonus D6 = 3]
[Test : D20 + rapidité d’esprit > 12 = 8 + 3 + 3, succès]

Le docteur Lebb s’empressa de ramasser le matériel et de le disposer sur la table. S’il avait conscience du risque de contamination, l’urgence de la situation l’obligeait à oublier ces quelques règles essentielles. Tout en grommelant dans sa barbe, il n’hésita pas à bousculer Ghazim pour le forcer à s’asseoir sur le siège le plus proche. Un des rares qui avait fait son atterrissage dans le bon sens. L'autochtone avait perdu le droit de l’ouvrir et d’être au plus proche de sa fille.
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mar 19 Oct - 18:12

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Par chance, le cœur de Deipha repartit dès la première tentative. Efficacité du matériel, de la compétence de Skyler, un mélange de tout ça très probablement. La doctoresse vérifia les constantes sur la tablette, puis chercha manuellement le pouls de l’adolescente. Elle fut rassurée en le sentant, même s’il était plutôt faible. Mais au moins, régulier. Elle éteignit l’appareil, et rangea les palettes, avant de rejoindre son sac à dos pour sortir une boîte de lingettes désinfectantes. Les différents instruments que le scientifique avait récupéré étaient tombés au sol, alors en revenant vers la table, elle les nettoya du mieux qu’elle put, tout en observant le corps de Deipha. Lebb tendit immédiatement la poche de sang au médecin. Mais étrangement, Skyler ne s’en était pas emparée, car quelque chose capta son attention.

L’urgence vitale passée, le regard exercé de McAlister tomba sur la poitrine dépouillée de sa patiente. L’expérience en apesanteur l’avait maculée de son propre sang, rendant son épiderme écarlate. D’ailleurs, Skyler en avait également partout sur son gilet et les manches de sa veste, y compris dans les cheveux. Heureusement qu’elle portait un masque chirurgical et des lunettes de protection, son visage était épargné. Ses manœuvres visant à découvrir sa peau pour y poser les palettes lui révélaient maintenant une désagréable réalité. Sous la poitrine de Deipha se devinait maintenant des traces, des contours auréolés d’une couleur blanche.
Dans son esprit, l’écho de la voix d’Hailey résonnait…

***Eh Skyler, possible épidémie dans le coin. Ma bonne amie m’a informé que ses camarades sont tombés malades. Tâches blanches et auréolées sur le corps. Origine inconnue. Fièvre et crampes. Les corps sont à la morgue.***

« Docteur ? » s’inquiéta Lebb en insistant par le geste de la poche de sang tendue dans sa direction.

Le regard de Skyler resta fixé sur les traces blanchâtres qu’elle apercevait, et se retint de prononcer un juron à voix haute. Elle leva ensuite les yeux vers le scientifique, qui semblait inquiet devant son absence de réaction. Devait-elle lui faire part de ses doutes ? Au risque de créer un vent de panique en disant que Deipha était peut être contaminée par une maladie visiblement mortelle, vu la présence des corps à la morgue ? A quoi bon. D’un côté, l’adolescente n’était pas encore morte. Et de l’autre, si cette maladie était contagieuse, alors Ghazim, Lebb et elle-même étaient probablement déjà contaminés. Il n’y avait plus rien à faire, à part laisser une jeune fille mourir. Et ça, c’était impensable pour Skyler. Cette dernière reprit ses esprits en secouant légèrement la tête. Elle décida de ne rien dévoiler pour le moment.


« Désolée ... »

La jeune femme prit la poche de sang, et s’empara du catéther qu’elle désinfecta rapidement, avant de le replacer dans le bras de sa patiente. Puis, elle reprit les outils dont elle avait besoin, à savoir l’écarteur qu’elle s’empressa d’utiliser pour ouvrir les bords de la plaie, vu que l’objet avait fini par partir pendant leurs mésaventures. Le phénomène de l’apesanteur ayant disparu, le sang recommençait à couler normalement. La doctoresse tendit dans un premier temps la petite lampe torche au scientifique, étant donné que Ghazim devait rester à distance pour se calmer.

« Eclairez la plaie, Docteur … heu … comment vous vous appelez ? » demanda-t-elle en s’adressant au scientifique, se rendant compte seulement maintenant qu’elle ignorait son identité. Ils n’avaient pas vraiment eu le temps pour des présentations.

« Alan Lebb. » répondit l’homme sans hésiter. Après avoir pris la lampe torche afin d’éclairer la blessure, il jeta un regard vers Ghazim pour s’assurer qu’il ne bougeait toujours pas et reprit sa présentation.

« Je suis technologue. Mon travail consiste à étudier l’environnement d’une technologie en vue de son étude par nos pairs. »

« Skyler McAlister, neurochirurgienne. »

Le regard de Skyler se dirigea brièvement vers la porte fermée derrière laquelle se trouvait l’étrange appareil, avant de revenir se poser sur le scientifique. Voilà pourquoi cet homme était là. Par la suite, la jeune femme s’empara de l’aspirateur d’une main, tout en s’assurant que le fer à souder se trouvait à portée de main pour le moment où elle en aurait besoin. Elle commença d’abord par aspirer tout le sang jusqu’à avoir une vue sur l’artère entaillée. Maintenant qu’elle avait retiré la balle, la jeune femme put voir l’importance des dégâts. Qui auraient pu être pires que ça si l’artère avait été sectionnée. La quantité de sang était importante, et c’était difficile de visualiser correctement la zone à souder, mais elle finit par y parvenir. Sans attendre, tout en aspirant la zone, Skyler prit le fer à souder, l’alluma, attendit quelques instants qu’il chauffe, avant de l’insérer également dans l’entaille qu’elle avait dû agrandir au début de l’opération. Avec beaucoup de délicatesse et de gestes précis, elle appliqua l'extrémité brûlante du fer par accoups contre l’artère pour cautériser comme elle pouvait l’estafilade provoquée par la balle. Tout en continuant sa tâche, Skyler s’adressa à Lebb sans le regarder, à la fois concentrée sur sa tâche, mais désireuse d’en savoir davantage.

« Technologue ? C’est pour ça qu’il y a ce truc derrière cette porte ? » demanda la doctoresse, avant de lever brièvement les yeux vers Alan. « Qu’est ce que c’est ? »

Le scientifique avait acquiescé silencieusement quant à la raison de sa présence. Cet artefact enfermé dans son dos avait été découvert par la première équipe de médecins ayant monté le centre de secours. Après avoir alerté les militaires menés par le Capitaine Presley, une équipe de trois scientifiques y avait été détachée. Maintenant, il ne restait plus que lui. Skyler posa naturellement la question concernant l’origine de cette machine et, en premier lieu, il la considéra avec la même méfiance que lorsque Warren avait inspecté son laboratoire. Néanmoins, avec tout ce qu’il s’était passé et malgré le fait qu’il aurait préféré contacter l’officier en premier, le médecin méritait bien d’en connaître les éléments. En guise de compensation pour avoir subi une altération environnementale qu’il n’avait pas vu venir. Erreur de calcul : sa faute.

« La pôle scientifique d’Atlantis serait le plus à même de vous fournir une réponse juste. » avoua-t-il. « Je ne suis limité qu’à mes propres recherches et des spéculations. Vous gardez cela à l’esprit ? »

« Je comprends. »

Nul besoin d’être un génie pour savoir qu’il faudrait sans doute des recherches approfondies, et peut-être même des semaines, voire des mois, pour comprendre la véritable fonction de cet appareil. Et que ce ne serait pas un scientifique ou deux, aussi intelligents soient-ils, qui trouveraient la solution en quelques jours. Cela dit, bien que Lebb devrait en parler avec Shaun, Skyler était curieuse d’avoir son avis sur la question. Après tout, elle avait fait un semblant de balade dans l’espace ... mais sans espace. L’artère de Deipha étant maintenant cautérisée, la doctoresse retira le fer à souder ainsi que l’écarteur, et chercha du regard de quoi suturer l’entaille. Le scientifique semblait comprendre ce qu’elle cherchait. Il balaya à son tour la table du regard, trouva le nécessaire de suture, et le tendit à la jeune femme qui s’occupait de nettoyer la blessure en attendant. Skyler le remercia, et commença à suturer, pressant les bords de la plaie d’une main, tandis que l’autre piquait la chair comme un simple morceau de tissu.

« Vous en pensez quoi ? Je veux dire, ce truc m’a fait voler dans les airs. Alors, à quoi cet appareil peut il bien servir sur cette planète ? »

« Pour commencer, vous devez prendre pour acquis que l’édifice à été construit autour de l’artefact et de sa chambre. J’ai de bons éléments qui tendent à prouver que la civilisation d’origine avait découvert cet objet en premier et construit un bâtiment pour l’y conserver. »

Il pencha sensiblement la tête en direction de Ghazim.

« Les nomades ont dû le découvrir de nouveau bien après la disparition de la civilisation primaire. Le bâtiment aurait subi une rénovation pour en faire cette église. La chambre est bien plus solide qu’une simple architecture de pierre, elle a donc été intégrée à cette nouvelle fonction religieuse. »
@DamianVK




LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mar 19 Oct - 18:13

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Tout en écoutant Lebb, Skyler termina sa suture, jetant de temps à autre des regards à son interlocuteur. Une fois arrivée à la fin de sa tâche, la jeune femme coupa le fil de suture, avant de désinfecter la blessure. Le scientifique déduit qu’elle manquait de compresses et lui en donna une nouvelle. Il lui jeta un regard pour voir si elle avait compris que l’artefact était donc très ancien et dépassait la civilisation d’origine. Il s’agissait donc d’une technologie extraterrestre même pour les premiers habitants de ce monde. La doctoresse prit la compresse, et l’appliqua sur la plaie, y posant du ruban adhésif tout autour pour la maintenir en place.

« Donc, cet appareil a soit été fabriqué par une espèce très avancée sur cette planète, et qui a depuis disparu. Ou soit il vient d’ailleurs. C’est ça ? »

Après s’être occupée de la blessure la plus sérieuse de Deipha, il restait la seconde, moins importante, mais toute aussi dangereuse pour la santé de l’adolescente. Skyler ne pouvait rien faire pour le poumon perforé, mais il lui serait facile de suturer les points d'entrée et de sortie de la balle pour arrêter le saignement. Avant de commencer cette tâche, la jeune femme se souvint d’une autre chose : la main de Deipha. Avec douceur, et après avoir vérifié les constantes de sa patiente sur la tablette, ainsi que la quantité de sang qu’il restait dans la poche, vérifié le niveau d’oxygène dans la bouteille, Skyler s’empara de la main de l’adolescente, et examina les doigts.

La teinte noirâtre s’était transformée en un gris clair. C’était une excellente nouvelle. L’injection de son fluidifiant, au risque d’hémorragie sur sa patiente, avait eu l’effet escompté. Le caillot s’était dissous dans son système circulatoire. Ce qui rassura Skyler, qui soupira de soulagement. Lebb l’observa un instant puis répondit lorsqu’elle quitta le constat de cette main.

« La seconde hypothèse me semble la plus juste. Mais comme je l’ai dis, sans mes collègues et la base de donnée d’Atlantis, ce n’est que spéculation. »

Il quitta la lampe torche puis fit le tour de la table de laboratoire. Ghazim était fou d’impatience, son regard ne cessait d’aller du médecin à sa fille. Lebb lui interdit toute idée de ce genre d’un index menaçant dans sa direction puis entreprit de vider son lit de camp, au fond de la pièce, des divers dossiers et bazars. Il ne pouvait pas laisser la patiente sur la table de son laboratoire. Il ne pouvait que lui offrir son propre lit à l’écart de la foule dans l’église. Skyler le laissa faire, tandis qu’elle contournait la table pour s’approcher de l’autre blessure par balle. Après avoir nettoyé la plaie, elle la sutura avec la même délicatesse et rapidité que l’autre, agissant avec professionnalisme.

« En revanche, je pense tomber juste en prétextant que l’artefact était resté en sommeil tout ce temps. Une anomalie, peut-être issue d’une activité humaine, pourrait être à l’origine de son lancement. »

Il termina de débarrasser son lit de camp puis s’interrompit, hésitant à lui faire part du reste de ses révélations.

« L’artefact n’est pas responsable des dégradations planétaires. »

« Les dégradations ? Vous parlez des séismes ? »

Skyler appliqua également une compresse sur cette zone, avant de préparer à nouveau son matériel de suture. Elle devait maintenant s’occuper du point de sortie, mais en l’état, la jeune femme ne pourrait pas agir seule.

« Aidez-moi, Docteur. Soulevez là doucement » lui lança-t-elle en commençant déjà à soulever le corps de Deipha de son côté.

« Hé ! Restez où vous êtes !!! » râla soudainement le scientifique en posant une main sur son neuf millimètres. Ce qui fit légèrement sursauter la doctoresse qui ne s’était pas attendue à cette réaction. Son regard passa de Lebb au père de Deipha. Debout, Ghazim ouvrait les bras avec un air apeuré.

« Je veux aider. »

« Vous le faites en restant assis ! Approchez encore et le docteur cesse de la soigner ! » imposa-t-il.

L’autochtone retourna à sa place, la mort dans l’âme, tout en tremblant. Alan ne voulait plus avoir à gérer une situation telle qu’il l’avait vue plus tôt. Cet homme avait beaucoup de chance que sa fille ne soit pas morte dans ses bras en ayant refusé l’approche de Skyler. Une fois certain qu’il ne poserait pas de problème, son visage laissant deviner facilement la contrariété d’avoir cet individu dans son labo, Lebb aida Skyler à soulever le corps de Deipha sur le côté, afin que la jeune femme puisse s’occuper de la blessure par balle restante. Pendant qu’il maintenait l’adolescente, la doctoresse essuya le sang, sutura la plaie, et la désinfecta, avant d’y placer également une compresse dessus. Pour terminer son travail, Skyler banda l’ensemble des blessures comme elle pouvait, déroulant la bande autour du corps et de l’épaule de l’adolescente, avant de reposer lentement cette dernière sur la surface de la table. Lebb l’aida ensuite à déplacer la patiente en direction de son lit de camp.

« Les séismes ne sont qu’une manifestation parmi tant d'autres. Nous devons également nous attendre à des altérations d’ordre atmosphérique et gravitationnel. Ce que vous avez vécu dans mon laboratoire est différent. »

Il soupira lorsque Deipha fut enfin allongée sur son lit de camp. Tandis que Skyler repositionnait la poche de sang et contrôlait le cathéter, il poursuivit son explication :

« L’artefact n’est pas la source. C’est un émetteur. »

Il grimaça, peu satisfait de sa vulgarisation.

« Non, pas vraiment. Mais voyez ça comme un miroir qui vous grossi. »

Alan la regarda et se dit qu’une femme le prendrait sûrement mal.

« Vous aminci ! »

Mais là aussi, elle le prendrait mal, non ?

Alors qu’elle réajustait correctement le masque sur le visage de Deipha, et posait la bouteille d’oxygène à côté du lit, en augmentant un peu le débit pour que l’adolescente puisse respirer correctement avec son poumon perforé, Skyler fixa Alan suite à ses paroles. En temps normal, elle aurait pu être outrée par ses paroles. Mais à vrai dire, ce n’était pas vraiment son genre. Et puis, ce n’était ni le moment ni le lieu d’être choqué par des paroles dans ce genre. Les explications du scientifique étaient difficiles à suivre pour la doctoresse. Ce n’était pas du tout son rayon, et n’ayant jamais vu ça auparavant, il était difficile pour la jeune femme de comprendre le charabia scientifique en cet instant.

« Vous voulez dire que c’est … quoi … un genre d’amplificateur ? »

« Non. »
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mar 19 Oct - 18:14

Skyler McAlister



Le Croc du Néant



Ft. Shaun Kelly, Darren Clive, Esfir Lunienko, Hailey Spalding et Warren Butler




Soudain, Ghazim choisit son moment pour venir glisser entre eux et s’agenouiller au pied du lit. Il se pencha et posa son visage sur le torse de sa fille. Il pensait, malgré un espoir fou, que le médecin avait charcuté au hasard dans le corps. Car tout ce sang. Entrer à ce point dans les chairs. Ca ne pouvait pas être bon, si ?

Pourtant, en entendant le coeur de Deipha battre, il comprit qu’elle était sauve. Cela lui arracha un cri de soulagement. Ghazim s’empara de la main de Skyler qu’il pressa doucement, montant son visage pour la regarder puisqu’elle était debout et lui à genoux.

« Merci ! Merci ! Je ferais tout pour vous aider. Vous et vos amis. Je vous aiderai. Je paierai ma dette, je le jure ! »

Alan s’écarta du médecin et de sa patiente. Il alla nettoyer entièrement sa table d’analyse et remettre un peu d’ordre dans ses affaires. Skyler s’occupait de calmer Ghazim et lui apprendre que sa fille n’était pas sortie d’affaire. Elle ne se réveillerait pas le lendemain prête à courir le marathon. La doctoresse prit soin de lui expliquer la gravité de son état, bien qu’avec les soins prodigués, celui-ci était stable. Mais que Deipha aurait besoin d’une nouvelle intervention ultérieure avec ses confrères pour s’occuper de son poumon. Et qu’en attendant, la jeune fille ne devait pas bouger, et qu’il fallait qu’elle garde en permanence le masque sur son visage pour lui apporter de l’oxygène. Tandis qu’elle jetait un œil à Lebb pour le voir nettoyer sa table, Skyler reporta son attention sur Ghazim. Elle lui montra les marques blanches sur la peau de sa fille, et fronça les sourcils en regardant son interlocuteur.

« Est ce que vous savez depuis combien de temps elle a ces marques ? Ou est ce qu’elle a des problèmes de santé, ces derniers temps ? »

« Et bien...deux ou trois jours. Elle s’en plaignait. Ensuite, elle a eu la chaleur à la tête. Puis de la fatigue, elle voulait toujours dormir. “Non ma fille, il faut être forte, tu es dans la fleur de l’âge.” que je lui ai dit. Mais elle avait beaucoup de mal... »

Skyler garda ses impressions pour elle, histoire que Ghazim ne panique pas, et s’éclipsa rapidement pour aller prendre son ophtalmoscope. Elle vérifia les yeux de l’adolescente, mais rien. Aucune auréole cuivrée, comme pour Esfir. Cherchant toujours une explication à ce symptôme chez la Russe, la doctoresse s’était imaginée qu’il y avait un lien. Mais visiblement, elle s’était trompée.

« Et vous ? Vous avez les mêmes symptômes que votre fille ? »

Ghazim ne savait pas quoi répondre, il n’avait pas examiné son propre corps. D’un geste assez rapidement, il déboutonna sa veste et écarta suffisamment son t-shirt pour révéler les mêmes traces. Elles étaient toutefois moins prononcées.

« C’est grave ? »

Skyler examina les marques, mais elle conserva un air rassurant, pour ne pas effrayer Ghazim. Il fallait éviter une panique tant qu’elle ignorait à quoi elle avait à faire exactement.

« Je ne sais pas, mais j’étudie la question. Si jamais vous commencez à vous sentir mal, prévenez moi. D’accord ? »

L’autochtone ne savait que penser, pendant qu’il reboutonnait sa veste. Il ne fit qu’acquiescer d’un hochement de tête aux paroles de la doctoresse, avant de reporter son attention sur sa fille. Skyler en profita pour s’éloigner, et retourna vers la table où se trouvait Lebb. Quand la jeune femme revint vers lui, le scientifique avait ouvert un thermos et faisait couler un liquide sombre. Un café de qualité...ou bien issu d’une agriculture Athosienne. Il le lui tendit. Skyler s’empressa de retirer son masque, ses lunettes, ainsi qu’un gant avant de prendre la tasse en le remerciant.

« L’artefact fait partie d’un ensemble beaucoup plus vaste. Il y a une source, quelque part, un endroit où la technologie est en fonctionnement. Elle y cause tous ces désastres. »

Donc la machine enfermée derrière la porte n’était qu’une sorte d’émissaire. Il donnait un simple avant-goût des altérations qu’allait connaître la région.

« Cet artefact est vital pour comprendre à quel usage est destiné la source, déterminer sa position. Les effets désagréables ne franchissent pas mon laboratoire et les informations sont inestimables. Si je l'éteins, ce serait probablement la dernière fois. Nous finirions “aveugles”. »

« Je vois ... »

Skyler soupira légèrement après avoir bu une gorgée de café. Maintenant que l’opération était terminée, comme à chaque fois qu’elle pratiquait son métier avec autant d’intensité et de concentration, l’adrénaline diminuait dans son corps. La jeune femme se sentait quelque peu fatiguée, sa respiration s’accélérait lentement, comme si elle suffoquait. Il était rare que la doctoresse parvienne à rester dans un lieu enfermé après une opération difficile, où elle avait failli perdre sa patiente. Elle avala une autre gorgée de breuvage, tout en observant Ghazim et sa fille. Puis, elle reporta son attention sur Lebb.

« Il vaut mieux ne pas l’éteindre alors, si vous voulez continuer de l’étudier. Le Lieutenant Kelly sera sans doute ravi d’apprendre tout ça, c’est l’officier de notre équipe. »

« Je dois lui parler urgemment. Je pense que l’assaut sur le centre de secours est motivé par cet artefact. Les autochtones doivent le croire à l’origine de tous leurs maux... »

« Il est actuellement parti renforcer une zone attaquée du camp. Mais il sera tenu au courant dès son retour. Je vous l’enverrai dès que possible. »

L’explication de Lebb tenait la route. Sinon, pourquoi les autochtones auraient-ils attaqué ce site ? A moins que les Geniis leur aient tout simplement monté la tête ? Ou alors, les Geniis cherchaient-ils eux aussi cet étrange appareil ? Skyler commença à se sentir de plus en plus mal, les murs étaient trop étroits pour elle, bien qu’elle ne souffrait pas de claustrophobie. Mais, quelque chose la chiffonna, et elle osa poser la question à Lebb, sans rentrer dans les détails pour ne pas l’affoler.

« Je sais que ma question peut vous paraître étrange, mais … est ce que vous avez de la fièvre, en ce moment ? Des courbatures ? Ou peut être des marques blanches sur le corps ? »

Le scientifique secoua négativement la tête.

« Je manque de sommeil, j’ai faim et je suis à fleur de peau. C’est un état normal au vu des circonstances... »

Il fronça les sourcils.

« Je devrai m’inquiéter ? »

« Non, ne vous en faites pas. C’est juste le surmenage. » commença à dire Skyler, en terminant son café. « Mais prévenez moi si vous commencez à ressentir les symptômes que j’ai décrit. »

Maintenant que la situation était retombée, avec toutes ces frayeurs, le corps de la doctoresse réagit en conséquence, comme après chaque opération stressante. Entre perdre Deipha, et son expérience avec l’appareil, Skyler avait vraiment besoin d’air. Ses jambes étaient flageolantes, ses mains tremblantes. La jeune femme avait vraiment besoin de sortir d’ici. Lebb pouvait comprendre sans mal l’état de la doctoresse, car la peau de cette dernière était devenue plus pâle qu’à l’accoutumée.

« Excusez-moi … j’ai besoin d’air … je suffoque, ici ... »

Skyler posa la tasse, et jeta un oeil à Deipha.

« Pouvez-vous veiller sur elle en mon absence ? Je reviens dans quelques minutes. »

La doctoresse finit par quitter la sacristie, et sortir de l’église, maintenant que la situation s’était calmée à l’extérieur.
@DamianVK



LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Mar 19 Oct - 18:15

Skyler McAlister
RP solo terminé

Suite ici : Réunion


LE CROC DU NÉANT 1.2 - EQUIPE EGLISE SKYLER 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 1


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum