-21%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch + Mario Kart 8 Deluxe + Abonnement 3 mois ...
267 € 337 €
Voir le deal

LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION

 :: Galaxie de Pégase :: Planètes explorées :: I7V-165 : le Tombeau
Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Dim 24 Oct - 18:03

Skyler McAlister
Le Croc du Néant

-


Le vaste tunnel façon “rame de métro immergée” impressionnait par son immensité et sa quantité d’eau. Dire qu’en surface, là-haut, les incendies des fanatiques avaient quasiment rendu l’environnement désertique. Pas la moindre goutte dans le puits jusqu’à ce que ça cède. Et maintenant...il n’y avait plus que ça. Des tâches de ténèbres se disputaient régulièrement à d’autres sources lumineuses qui ne tardèrent pas à faire leur apparition. Cet endroit existait depuis longtemps et une flore marine avait eu le temps de s’y établir. Malgré la situation critique, l’équipe évolua en compagnie de coraux extraterrestres. Des lueurs chatoyantes de rouge, de vert, du violet et du jaune. Des couleurs joyeuses, chaleureuses, qui donnaient envie de s’y approcher, ne serait-ce que pour se déplacer dans la lumière. Ce grand tunnel semblait former un léger virage qui s’enfonçait dans des ténèbres clairsemés de petites lueurs. Le choix que Warren avait imposé permettait néanmoins de croiser nombre de bulles d’air. Quand l’équipe approcha des coraux à l’angle du couloir, le SEAL trouva un renfoncement dans le plafond, un petite niche dans laquelle se devinait bien plus d’oxygène. On ne pouvait s’y entasser que par deux, toutefois. Et cela nécessitait de passer près de ces beaux coraux.

La décision prise, Warren s’y engagea en premier, tenant contre lui une Saréa qui gesticulait de plus en plus. S’entraidant, Hailey et Skyler suivaient juste derrière. Tout se passait bien lorsque le militaire semblait ralentir de plus en plus, comme si une ancre invisible s’était opposée à la force de ses jambes. Bien qu’il battait des pieds de plus en plus, Warren allait moins vite. Son regard descendit sur les coraux en contrebas et il finit par se rendre compte, en même temps que Skyler, qu’il était pris dans de minuscules racines. Elles étaient translucides, à peine visibles, flottant en hauteur pour former une sorte de filet. La créature ou la flore qui avait développé ce piège s’en servait probablement pour s’en nourrir. Une bonne part avait déjà enveloppé Saréa, transformée sans le vouloir en bouclier humain. Le reste s’était enroulé autour des jambes du SEAL comme des algues autour d’une hélice.
On chercha du regard la fameuse bouche dentée qui s’ouvrirait pour les dévorer, fidèle à un film d’horreur, mais non...il n’y avait rien. Ce filet de racine quasi invisible avait probablement pour destin de se nourrir de plancton, d’un tableau de ressource microscopique dont les humains étaient exclus. Ils s’y étaient empétrés. C’était comme se prendre une toile d’araignée de beau matin. Détestable mais, face à l’araignée, loin de présenter une menace pour sa vie.
En revanche, ça contribuerait probablement à les noyer. Les gestes de Saréa témoignaient d’une asphyxie, elle manquait d’air. Et elle commençait doucement à paniquer !

En voyant cette scène, Skyler ne réfléchit pas davantage, et lâcha le bras d’Hailey qu’elle tenait pour l’aider à nager, avant de se diriger vers Warren et Saréa. D’abord hésitante, la jeune femme toucha l’une des racines qui se détacha facilement de la jambe du militaire. Alors, elle fit de même avec les autres pour libérer Warren et l’espionne qui commençaient à manquer d’air. Skyler alla aussi vite qu’elle pouvait, sans toutefois se précipiter, et retira une par une les racines qui empêchaient le SEAL de monter à la surface.
Loin de paniquer pour le moment malgré la situation qui devenait compliquée, Warren essayait de défaire petit à petit les liens qui le retenaient. Ils n’étaient pas très résistants, c’était plus leur nombre qui rendait la toile plus compacte et donc plus difficile à franchir. Les doigts en peigne, il en retirait au fur et à mesure, tout en aidant la doctoresse qui avait réagi avec promptitude pour les aider, la Sans Nom et lui. Le tout était de ne pas paniquer, même devant les gestes de sa patiente de plongée qui commençait à manquer d’air. Il fallait la remonter rapidement mais avec calme.
Saréa se mit à agiter des bras énergiquement, un paradoxe à son état de santé, indiquant clairement qu’elle étouffait.
Il ne fallait cependant plus traîner. La femme qu’il tenait n’était pas loin de ce fameux réflexe de respiration. Il pédala un peu plus dans l’eau pour la remonter le plus rapidement possible pour la faire émerger. Il avala une ou deux goulées avant de se laisser plonger en poussant sur ses bras sur la roche pour repartir plus vite. Il tendit la main à Skyler tout en veillant à ce que Sarea ne retombe pas comme une pierre, et il la hissa vers le haut. Skyler fit à son tour surface quand Warren lui céda la place, et elle prit une profonde bouffée d’air. Mine de rien, elle avait commencé à en manquer, et cela lui fit du bien de pouvoir à nouveau respirer. La doctoresse attrapa Saréa, et la maintint à la surface pour que cette dernière ne coule pas. Prochaine sur la rampe de lancement Butler, la caporale.

Mais le regard de Warren ne la trouva pas. Du moins, pas aux environs immédiats. Un peu surpris, le SEAL remonta un peu les yeux, à la recherche de son cyalume, et découvrit qu’elle s’était déplacée à quelques encablures de là. Le caporal semblait être en train de les chercher, en direction d’une autre source lumineuse de coraux plus éloignés. Quelque chose n’allait pas dans sa façon de nager, de se comporter. Elle les avait “perdu”.
Warren craignait le pire pour la caporale, aussi ne traîna-t-il pas très longtemps pour se mettre en route et aller la récupérer pour la réorienter vers l’air. Elle allait en avoir besoin au moins autant que Sarea, mais le problème restait que pendant ce temps, tout le monde retenait sa respiration en dessous et il allait être bon pour un second passage. Il allait falloir serrer les rangs s’ils voulaient continuer à avancer. Il l’empoigna pour la tirer vers lui, cherchant à croiser son regard au moins pour savoir si elle était toujours là ou non.


LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 Banniz10
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 25/08/1992
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 29
√ Messages : 477
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Dim 24 Oct - 18:03

Hailey Spalding
Le Croc du Néant

-




D’abord attirée par les lumières traitresses des cristaux, qui ressemblaient aisément à celles qui s’agitaient à leur bras, et tromper par son sens de l’orientation plus que malmené par ses blessures, Hailey s’était éloignée sans le désirer du groupe. Mais cela lui avait permis de faire une découverte, en partie enfouie dans la vase et les algues. Un cercle de pierre, doté d’un symbole familier. Oubliant l’air, elle entreprit de nager vers cette intrigante petite chose, se demandant si c’était là l’Unique locale, abandonnée par un quelconque Roi, ou une simple babiole. Il l’intriguait. Elle le voulait. Et une main la retint, l’empêchant d’aller plus loin. Passer la surprise, elle tourna la tête et reconnut plus ou moins le seal.
Mais pourquoi était-il derrière ? Pourquoi l'emmenait-il dans une autre direction que le groupe ? Que l’air ? Et surtout, il l’emportait loin de l’objet de son désir. Dans le noir, elle ne le retrouverait pas comme cela. C’était trop hasardeux. Alors elle se débattit, agitant son bras dans la direction de l’objet. Il ne le verrait sans doute pas. Il fallait qu’il la lâche. Une petite voix lui disait que c’était important, qu’il ne fallait pas passer à côté de cela.

Vue la tronche du caporal, elle n’était pas dans son état normal. L’ivresse des profondeurs aurait pu être envisagée si elle était en bouteille, mais en apnée c’était impossible. Elle avait pas mal ramassé dans le puits et probablement avant, aussi n’était-ce pas surprenant qu’elle soit désorientée. Même en parfaite condition physique, cet endroit où l’endroit de l’envers n’était pas flagrant était un piège terrible. Il affermit sa prise sur le bras de la jeune femme, avant de suivre la direction de son autre membre. Avait-elle vu quelque chose ? De l’air ? Une sortie ? Une menace ? Le retour de la bestiole tentaculaire ? Rien que de penser à cette dernière, Warren manqua de boire la tasse. Dans cet environnement aquatique, ils n’auraient strictement aucune chance contre pareille engeance.
C’est là qu’il vit qu’elle lui montrait en réalité quelque chose de pris dans la nasse des coraux. Était-ce bien le moment de jouer les pirates et d’aller à la chasse au trésor ? Il se demandait bien. Il tira avec un peu plus de fermeté sur le bras de la jeune femme et lui montra le trou d’air avant d’opiner positivement du chef pour essayer de lui faire comprendre que lui, il irait chercher ce truc. Manquait plus qu’à se comprendre avec le cerveau paralysé par un apport en oxygène limité.

Spoiler:
Test Warren, récupération dans coraux [D20 + 0 (rapidité d’esprit) +4 (bonus spécialité SEAL) > 12 = 20 + 4. Résultat : Succès critique.]
Si échec : Test blessure. [D20 + 4 (résistance à la douleur) > 12 = ??? +4. Résultat : XXX]
Si échec : Récupération artefact échoué.

Le Seal se déplaça aisément jusqu’à la bande de coraux qui avait attiré Hailey. Il se positionna pour éviter les fameuses racines suspendues qui l’avaient emporté précédemment et engagea ses mains aux travers de la flore colorée. En s’emparant du petit disque de pierre, étonnamment léger pour son aspect, quelques crustacés opportunistes grimpèrent sur sa main dans l’espoir d’y trouver de quoi manger. L’un d’eux, mieux équipé, entama l’épiderme du SEAL sans parvenir à l’entailler. Il ressemblait à s’y méprendre à une sorte de crevette friande de peau morte…
Lorsque Warren rejoignit le groupe, il était toujours alerte et en possession de ses moyens. Son corps relayait quelques signaux pressants sans que ça ne soit critique. Il pouvait inspecter ses équipiers et vérifier qu’ils avaient pu se réoxygéner avant le départ. Les cloches comme celles-là n’étaient pas courantes.




Double compte : Lorn Fawkes Vortimer Raven


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Atlantis
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 784

Dim 24 Oct - 18:04

Atlantis
Le Croc du Néant

-




Hailey ayant fait plus de chemin que les autres, elle avait manqué de souffle sur son approche finale. En les voyant remonter, Skyler demanda à Saréa de prendre sa respiration, puis elle plongea avec elle, et s’éloigna pour laisser la place à Hailey et Warren.

Spoiler:
Test Hailey, manque d’oxygène [D20 + 0 (résistance à la douleur) - 2 (malus santé, malus psy) > 12 = 4 - 2. Résultat : Echec]
Si échec : Test Hailey, test panique. [D20 + 4 (sang-froid) - 2 (malus santé, malus psy) > 12 = 20 +4 - 2. Résultat : Succès critique]
Si échec : Malus persistant - 1 jusqu’à phase de repos.

Lorsque le caporal atteignit la cloche, on pouvait entendre malgré l’eau les violents hoquets que produisaient son corps réclamant de l’oxygène. La dernière phase avant que le physique n’impose au mental l’ouverture des bronches et un accident imminent. Pourtant, Hailey parvint à conserver son calme puisqu’elle voyait distinctement ce reflet miroitant, cette frontière, entre l’eau et l’oxygène. Lorsque son visage émergea enfin, elle prit une si grande inspiration qu’elle crut s’être brisée la cage thoracique pour de bon. S’ensuivit une série de toux et d’un haletant consécutif à cette privation. Warren, qui passait après la récupération de l’artefact, découvrit la couleur de ses lèvres devenues bleues. Elle était passée à un cheveu...

Le décor tournoyait rapidement autour d’Hailey, prendre l’air, tout en luttant pour se maintenir à flot était épuisant. C’était à se demander pourquoi personne n’avait inventé des filtres à oxygène. Elle en connaissait un qui recevrait une jolie proposition à la prochaine réunion du club de robotique… Il allait encore demander si elle se croyait dans un film de science fiction, mais ce n’était pas bien grave. Le filtre pour respirer sous l’eau, c’était tout sauf une mauvaise idée ! Elle avait cru y passer. En remontant vers la pauvre bulle d’air elle s’était dit que cette fois c’était bon. Ce n’était pas la première fois et sans doute pas la dernière. C’était à se demander comment elle faisait pour avancer encore. Sa vue finit par se stabiliser, lui permettant de regarder Warren sans avoir l’estomac prêt à se révulser, et elle se rappela de ce qu’elle avait vu. L’artefact !
« C’était… Quoi ? Mon… Montre ! J’a… J’arriverai p’tet à comp… pr… endre ! » elle claquait des dents, et avait envie de dormir, mais elle voulait s’assurer que l’engin n’avait pas une utilité évidente, quelque chose qu’elle pourrait utiliser avant la fin du trajet pour arranger leur situation. Une analyse qui risquait, vu son mal de crâne, finir par “c’est rond, en pierre et c’est jolie sur un bureau” mais elle voulait tout de même tenter le diable.

« Arrête de parler et respire, c’est pas le moment de regarder ce que c’est, on en a deux en apnée en dessous. Plus vite on sort, mieux on se porte, aller. » Et parce que Warren ne voulait pas discuter, il prit une inspiration et plongea, avec le précieux…

Hailey, le voyant disparaître grogna, déçue. C’était elle qui l’avait vu en premier ! Il allait les mettre dans la mouise, elle en était sûre, à le garder ! Mais bon… Il n’avait pas tort… Elle avait complètement oublié les deux autres en apnée…. Son état certainement… Elle prit une inspiration et plongea à sa suite, s’enfonçant dans l’eau de quelques centimètres, avant de se demander par où il était parti, le point lumineux bougeant de droite à gauche. Elle s’élança, plus ou moins au hasard, espérant ne pas s’éloigner trop cette fois.

Warren veillait au grain concernant la caporale, tout en indiquant aux deux autres de remonter pour reprendre une respiration, ensuite il allait falloir continuer le périple. Soit Skyler gardait Sarea, soit ils inversaient leur “patient” mais il allait falloir coller aux basques de Hailey. La doctoresse remonta avec Saréa pour reprendre de l’air, avant de replonger et de se diriger vers Warren pour qu’il s’occupe de l’espionne. De son côté, elle chercha Hailey du regard, et à travers sa vision rendue trouble par l’eau, Skyler l’aperçut grâce à son cyalume, et attrapa son bras pour l’aider à nager et à s’orienter.


Revenir en haut Aller en bas

Atlantis
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 1562430542-image-profil
√ Arrivée le : 01/08/2015
√ Messages : 784

Dim 24 Oct - 18:04

Atlantis
Le Croc du Néant

-




Avec l’aide de Warren, l’équipe poursuivit son chemin. Dans chaque esprit se trouvait un sentiment de gravité. La psychologie humaine, face à une menace critique, avait le pouvoir d’imposer un blocage. Le peur était omniprésente mais ne les rongeait pas aussi bien qu’un meurtrier qui les menacerait d’un révolver. C’était là, quelque part. Mais ça ne les bloquait pas, ils n’étaient pas tétanisés, comme si l’addition se paierait plus tard. Peut-être que, dans ce calcul qui se jouait chez chacun, on reconnaissait la présence du SEAL comme un véritable atout, une garantie. Ajouté à cela la ténacité d’Hailey. D’un médecin qui prendrait soin d’eux dès la sortie à l’air libre. Ensemble, ils pouvaient rivaliser contre cette folie : nager dans une zone complètement inondée.
Ils ne reviendraient pas sur la cité avec, seulement, des histoires à raconter. Mais en vétérans ayant résisté à l’adversité naturelle. Cette planète semblait vouloir les avaler. D’abord avec le puits. Puis maintenant ce réseau souterrain.

Quelques dizaines de mètres plus loin, le soulagement de leur oxygénation disparaissait déjà. Ils avaient beau capter des bulles d’air plus ou moins grandes au voyage, cet exercice était particulièrement épuisant pour le corps. Warren, qui veillait tant à la cohésion du groupe qu’à faire l’éclaireur, atteignit bientôt un nouveau virage. Le tunnel naturel partait maintenant sur la gauche. Mais alors qu’il amorçait des gestes dans cette direction, il aperçut des filets de bulles régulières sortir d’un mur. Il s’agissait d’une paroi polie et bien trop droite pour avoir été formée par l’eau. C’était la main humaine qui était responsable de ça.

Hailey était la seule, pour avoir sillonné les catacombes, à comprendre qu’il s’agissait d’une même architecture. Les fresques imprimées dans la paroi racontaient une histoire. Un peuple s’était réuni face à une créature étrange, plus grande et différente, qui leur tendait un objet. Cette offrande semblait avoir changé leur civilisation du tout au tout, les poussant à une religion jusqu’à présent inexistante. En suivant très brièvement cette fresque et son histoire, on devinait que la créature n’avait jamais réapparu et que cet objet semblait avoir suffi à tenir les Wraiths à distance. Les Darts étaient plutôt bien représentés.
Vu la situation, l’escouade n’était pas en mesure d’y déceler plus d’informations à la volée. Mais ce trou, dans un visage parfaitement représenté d’un gardien des catacombes, faisait tâche dans le décorum. La taille du réceptacle semblait parfaitement adapté au disque qui avait été récupéré plus tôt.

Les bulles qui en sortaient régulièrement promettaient...mais est-ce que c’était sage de s’y attarder ? Les bulles d'oxygène allaient finir par manquer et la cloche était désormais trop loin. Ils avaient franchi un point de non retour.

Après un bref échange de signe, l’escouade prit la décision de rester pour tenter d’ouvrir la porte. Ce visage de gardien était entouré de trois cercles dont l’un était vide. Les autres tenaient encore dans leurs logements. Sur tout le pourtour s’y trouvait une inscription accompagnant un symbole. Sans linguiste, l’équipe en était réduite à essayer de comprendre. Heureusement, certains mots et construction de phrases semblaient similaires à leur langue natale. Ces textes semblaient avoir une importance singulière car, s’il tentaient d’insérer la clé dans la cavité disponible, rien ne se produirait...

“Tius la forke de ciux qui ent vécodo protagel les générotiols futares….”

“Dormuiz en pax car noes veillantés pour veus, de nostre profondeus muattis…”

“Hepreux soate les seigceur marchedan cuid apportaké l’espirit...”

Revenir en haut Aller en bas

Hailey Spalding
Caporal
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 Banniz10
√ Arrivée le : 09/09/2018
√ Date de naissance : 25/08/1992
√ Nationalité : Américaine

√ Gène : ATA
√ Age : 29
√ Messages : 477
√ Localisation : Parmi les étoiles....

Liste de vos DC : Lorn Fawkes

Dim 24 Oct - 18:05

Hailey Spalding
Le Croc du Néant

-




La scène était obscure. Le manque d’éclairage, le manque d’air, la présence de l’eau, les lutins qui jouaient le tintamarre… Tout cela empêchait la caporale de se concentrer parfaitement, mais cette fresque l’intriguait, la fascinait. Les anneaux de pierre, la petite chose si petite, si ridicule d’apparence qu’elle avait remarqué, et que Warren avait bien voulu aller récupérer venait donc se placer là. Elle ne comprenait pas grand chose aux phrases. La langue était difficile à lire, l’alphabet tordu, déformé, mais c’était sans doute elle qui voyait trouble. A l’air libre, elle serait là à se gratter la tête et s’ébouriffer la tignasse, en machouillant le bout de son crayon, ici, elle devait garder la bouche bien close, et bouger le moins possible pour économiser son air. Elle qui parlait et bougeait tout le temps… Au bout d’un moment, une vague idée lui vint. Bonne ou mauvaise, elle fit comprendre avec quelques gestes à Warren de lui passer le disque, et elle les échangea de place de sorte à former la phrase suivante :

“Hepreux soate les seigceur marchedan cuid apportaké l’espirit...”

“Tius la forke de ciux qui ent vécodo protagel les générotiols futares….”

“Dormuiz en pax car noes veillantés pour veus, de nostre profondeus muattis…”

Dans cet ordre, rien ne se produisit. C’était frustrant, et ce n’est pas en chopant quelques pauvres bulles d’air qu’ils pourraient rester indéfiniment. Sur les neuf combinaisons possibles, il ne leur restait qu’un essai. Le plus simple était, au final d’en inverser deux. Avec de la chance, le troisième serait à la bonne place. Elle regarda la fresque, et se dit que les prières commençaient souvent en s’adressant aux êtres supérieurs. Elle ne toucha donc pas à la première et inversa simplement les deux dernières.

Les trois disques se mirent en branle sous l’effet d’un mécanisme dissimulé et inconnu. Ils firent chacun un tour complet avant que le fameux visage ne se mette à bouger. Il s’enfonça un peu avant de s’abaisser doucement et silencieusement. On aurait pu s’attendre à ce que ces filets de bulles témoignent d’un environnement respirable derrière. Si la pression n’était pas suffisante, l’eau s’engouffrerait dans l’espace libre en les projetant violemment. Mais contre toute attente, l’effigie terminant son ouverture dans une lenteur presque poétique révéla un environnement tout autre.
En manque d’oxygène, l’escouade entra rapidement.

Pas de changement brutal une fois à l’intérieur, pas d'inondation soudaine d’un espace vierge. Dans cette chambre mortuaire de grande envergure, une lueur cuivrée persistait depuis une profondeur insondable. Il aurait semblé que le sol ne se terminait plus qu’au noyau de la planète à des centaines de kilomètres en contrebas, sa lueur chaleureuse empêchant de discerner autre chose que du cuivre radieux. L’aspect surnaturel s’accompagnait d’une émission de gaz régulier. Des milliers, des milliards de petites bulles remontaient de ces profondeurs avec une continuité déroutante.

Le mouvement conjugué du gaz faisait qu’ils lévitaient au centre de la chambre. Au-dessus, à plusieurs mètres, le gaz passait au travers du plafond de roche devenu poreux. Il aurait dû y avoir des poches avec une telle quantité de bulles. Mais la consistance de cette pierre, à cet endroit précis, ne le permettait pas du tout. Mauvaise pioche.

Sur les côtés, des chambres supplémentaires étaient scellées par des portes de pierres. Les cavités réclamaient des disques qu’ils ne possédaient pas. Mais peut-être qu’en y regardant de plus près, l’équipe d’Hailey trouverait un autre chemin ?

La situation devenait critique. Ils manquaient d’oxygène mais, en même temps, personne ne semblait pressé. Ca semblait même aller de mieux en mieux….
Warren, Hailey, Skyler et Saréa ressentaient une régression progressive de cet appel à la respiration continue. C’était comme si ce besoin naturel s’endormait jusqu’à disparaître de leur esprit. Un échange de regard se fit entre les équipiers, de la surprise, de l’étonnement, de l’inquiétude aussi. Comme perfusé, ils respiraient sans utiliser leurs poumons. Cet endroit particulier et presque surnaturel les alimentait…




Double compte : Lorn Fawkes Vortimer Raven


Hailey écrit en Darkorange

Revenir en haut Aller en bas

Skyler McAlister
Médecin Neurochirurgien
Bannière perso (image 901x180px) : LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 Bannie16
√ Arrivée le : 08/07/2017
√ Nationalité : Anglaise / Irlandaise

√ Gène : Aucun
√ Messages : 417

Dim 24 Oct - 18:06

Skyler McAlister
Le Croc du Néant

-


Arrivés devant une porte close d’où s’échappaient quelques bulles d’air, derrière laquelle le groupe pourrait peut être trouver de l’oxygène, le groupe s’arrêta, intrigué par une fresque visible sur la surface. Après avoir récupéré l’espionne des bras de Warren, Skyler remonta jusqu’au plafond pour pouvoir respirer, bien que les poches d’air étaient minuscules, et ne permettaient que de passer quelques centimètres du visage pour pouvoir respirer. La doctoresse fit en sorte que Saréa y ait accès, tout en jetant un oeil de temps à autre aux militaires qui se trouvaient devant la porte verrouillée. Visiblement, il y avait un mécanisme à trouver pour l’ouvrir, et la jeune femme les laissa faire, ne se sentant d’aucune utilité dans cette situation. Elle préféra s’occuper de l’espionne comme elle put dans ce genre de situation.

Peu de temps après, la porte s’ouvrit. Il n’y eu aucun courant qui les entraînerait de l’autre côté, signe qu’il y avait bel et bien de l’eau derrière la porte, même fermée. Skyler ferma les yeux quelques secondes, déçue. Et surtout inquiète, car l’air se raréfiait. Bientôt, ils allaient manquer d’air si leur chemin ne leur donnait pas plus de poche que ça. Mais inutile de rester là, ça serait du suicide. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il y ait d’autres poches d’air de l’autre côté, plus importantes. Voire une sortie vers la surface. C’était beau de rêver. Laissant Saréa reprendre sa respiration, la doctoresse l'entraîna à la suite des autres, et entra dans la salle à son tour. L’ambiance était étrange. Et malheureusement, il n’y avait aucune poche d’air à la surface. Les bulles qui remontaient semblaient se volatiliser à travers le plafond. Il n’y avait rien qui leur permettrait de respirer. Devaient-ils faire demi-tour et poursuivre leur route, alors qu’ils manquaient déjà d’air ?

Nageant comme elle pouvait à cause du poids de Saréa, Skyler se rendit alors compte de quelque chose. Elle aurait dû commencer à s’affoler par manque d’oxygène. Son coeur devrait ralentir peu à peu. Une sensation de suffocation aurait dû apparaître lentement. Mais rien. C’était comme si elle se trouvait à l’air libre. Mais que se passait-il ? La jeune femme ne comprenait pas le phénomène, elle en déduisit seulement que la présence de toutes ces bulles autour d’eux y étaient pour quelque chose. Mais comment ? Peu importait, car personne n'allait mourir noyé grâce à cet étrange phénomène. Cela leur donna un peu de répit. Cependant, ils ne pourraient pas rester ici indéfiniment, il fallait trouver une sortie ou un chemin pour continuer. A moins de faire demi-tour pour poursuivre dans les galeries souterraines.

La salle dans laquelle le groupe se trouvait était très vaste. Et en nageant un peu, Skyler aperçut deux chemins potentiels. Au fond à droite, il y avait une porte verrouillée, comme à l’entrée. Et au fond à gauche, il y avait une fissure dans le mur, assez grande pour pouvoir s’y glisser. Mais sans savoir où elle menait. Il fallait faire un choix, et après avoir regardé les deux chemins potentiels, Skyler nagea avec Saréa vers la porte verrouillée, tout en regardant où se trouvaient Warren et Hailey.



LE CROC DU NÉANT 1.3 - EQUIPE EGLISE REUNION - Page 2 236729Sanstitre32


DC : Kyle Hawkins - Rodney McKay - Lyanna
Couleur d'écriture : #99CCFF

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum